Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Jeu 1 Nov - 23:36

J'avais bien fait de rejoindre mes hommes à l'entrainement. Je constatais donc que j'avais deux heures de battement devant moi avant que la présence du poison dans mes veines ne se rappelle trop douloureusement à moi. Et en deux heures, il pouvait s'en passer, des choses... bien que je me doute que ce délais irait en s'amenuisant. Cette traversée n'en serait que doublement plus pesante... enfin, ici, avec mes hommes, sachant Emea à l'abri et la Princesse quelque part en sécurité sur le navire, la situation aurait pu être bien pire. Mais... je commençais à douter d'avoir la force de tenir jusqu'à notre retour à Kalier...

Enfin pour l'heure, il n'était pas temps de laisser mes préoccupations quotidiennes reprendre le dessus. Pas encore. Il me restait un dernier combat à mener. En garde, je sentais la tension chez Alaëstra, mais je savais qu'elle disparaîtrait bien vite, remplacée comme pour tous les autres par l'ardeur du combat. D'ailleurs le soldat entra dans le vif du sujet en attaquant immédiatement, et je commençais à esquiver. Depuis le début, je laissais à mes adversaires le choix d'adopter les armes et le style de combat qui leur plaisait. Alaëstra ne faisait pas exception, aussi laissais-je mes lames dans leurs fourreaux, adoptant comme lui le combat à mains nues. C'était un domaine où il excellait visiblement... et qu'il fallait qu'il pousse aux nues. Ce que j'allais m'employer à l'obliger à faire. Cessant alors brutalement d'esquiver, notant qu'à chacun de ses coups de poings, sa garde se fendillait légèrement au niveau de ses côtes, je passais une première fois sous son poing, et frappais du coude avant de me retirer vivement de sa garde pour recouvrir la mienne. Je n'avais pas frappé fort, certainement même pas assez pour lui faire un simple bleu - tout comme avec mes précédents adversaires, mon but n'était ni de l'humilier, ni de le blesser. Ce n'était ni plus ni moins qu'une leçon silencieuse, et je venais de lui montrer la principale faille de sa garde. A lui d'agir en conséquence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Ven 2 Nov - 21:16

Je frappais dans le vide avec la désagréable impression de tenter d'atteindre un courant d'air. Je manquais encore cruellement de rapidité et face à un adversaire tel que Wylian, j'en prenais pleinement conscience. Mais je ne me démontais pas pour autant. Je savais à qui j'avais à faire et je m'estimerais heureux si je parvenais à ne serait-ce que l'effleurer.
Je ne voyais en ce combat qu'une occasion de progresser. Je ne marquais aucune hésitation, me laissant emporter par mon élan pour ne pas me laisser désiquillibrer alors que mon coup n'atteingnait pas son objectif.

Utilisant mon échec pour repartir à l'attaque dans le même mouvement et tenter de gagner en rapidité. Plusieurs des feintes de mon adversaire me permirent de comprendre pourquoi je ne parvenais parvenait pas à me mouvoir plus vite et fit tout pour y remédier. Jusqu'à ce que Wylian cesse d'esquiver pour m'atteindre au niveau des côtés.
Si j'étais légèrement surpris, je n'en laissais rien paraitre et me remis de nouveau en garde, modifiant légèrement ma position pour ne plus laisser aucune ouverture avant de repartir à l'attaque. Baissant mes poings de quelques milimètre à peine, je frapais de manière à ne plus laisser on flanc à découvert.

Visant la tête de mon adversaire, je fis mine de feinter sur la droite, cherchant à l'atteindre au niveau des côtes, là ou sa garde était pourtant impénétrable. Espérant détourner son attention, j'utilisais mon autre poing pour finalement viser de nouveau la tête.
C'était le meilleur moyen de mettre un adversaire hors d'état de nuire...l'assomer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 3 Nov - 12:30

Il avait d'excellente capacités, tout ce qui lui manquait à présent était de gagner un peu plus en souplesse et rapidité. Tout n'était plus qu'une question d'entrainement... mais il y arriverait très vite, j'en était certain. Au combat à main nues, il était le meilleur de mes soldats que j'ai affronté jusque là. Il fallait qu'il déplace sont poids plus vite... il était un chouilla trop statique, c'était ce qui entravait sa rapidité, aussi l'obligeais-je à se déplacer de droite et de gauche en esquivant, avant de frapper. En garde... il abaissa imperceptiblement ses poings, ce que j'approuvais d'un léger hochement de tête. Si au cours d'un combat un véritable adversaire arrivait à se faufiler ainsi sous sa garde, il y laisserait probablement quelques côtes, ce qui était non seulement douloureux et le ralentirait, mais aussi dangereux, une côte pouvant perforer un poumon, ce qui l'entraverait bien plus gravement.

Il reparti à l'attaque de plus belle, et cette fois il n'était plus question d'esquiver. La feinte était bonne... et contre un autre adversaire, il serait certainement parvenu à l'assommer. Mais, rapide comme un serpent, je bloquais le poing qui arrivait sur mes cotes, passais sous celui visant ma temps, et attrapais dans le même mouvement le poignet de mon adversaire pour le tirer brusquement en avant, passant derrière lui en le déséquilibrant. J'aurais pu le faire tomber, mais là encore ce n'était pas le but -j'espérais simplement qu'il se souviendrait de cette parade, et qu'un jour, peut-être, elle lui sauverait la vie. Plus personne ne pourrait jamais m'atteindre à la tête. Après tout, j'avais déjà reçu bien des coups avant de devenir soldat, et certaines de mes parades dataient de cette époque...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 4 Nov - 16:14

Face à Wylian, j'avais l'impression de me trainer. J'étais terriblement lent et j'avais beau limiter au maximum mes mouvement et me servir d'une seule jambe comme pilier, je n'arrivais pas à augmenter beaucoup plus la rapidité de mes mouvements. Les esquives et feintes de mon adversaires m'obligèrent cependant à modifier lègérement ma façon de bouger. Je ne pouvais pas m'arrêter une seule seconde et je finit par pouvoir profiter de l'élan ainsi pris pour gagner encore un peu plus en rapidité.

Mais ce n'était toujours pas suffisant et je m'éfforcais de gommer chaque mouvement inutile pour ne me concentrer que sur le necessaire, sans jamais cesser de bouger.
Je ne devais plus agir en fonction des parades de mon adversaire, mais réagir sans plus réfléchir et me laisser aller à mes réflexes. Cessez définitivement de réfléchir.

Malgrè tous mes efforts, je ne parvins pas à atteindre la même vitesse que mon adversaire et ma feinte ne fut d'aucune utilité.
Mes deux poings furent bloqué et je ne pus que profiter de l'élan qui m'avait été donné pour tenter de faucher Wylian en niveau des cheville. Propulsé en avant alors qu'il lachait mes poignets une fois passé dans mon dos, je ne me retournais qu'à moitié, tombant à l'écart pour tenter de faire chuter mon adversaire, laissant une mains trainé au sol, je n'attendis pas de savoir si mon coup avait atteint son but et me relevais rapidement, dégainais mon sabre dans la foulée...Tant qu'à pouvoir profiter pour évoluer, autant le faire dans toutes les formes de combat...Mais je me préparais déjà à perdre magistralement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Lun 5 Nov - 22:38

Je sentais que mon adversaire donnait tout ce qu'il avait, et j'en tirais une grande satisfaction - à une époque, les soldats avaient retenus leurs coups, oubliant que mon titre de Général supplantait celui de Prince... mais après quelques fractures, ils avaient commencé à me prendre un peu plus au sérieux, et c'était à partir de là que j'avais vraiment pu commencer à jouer mon rôle auprès d'eux. J'étais né pour la Guerre, je l'avais toujours su. Et malgré mon jeune age, j'étais plus fort, plus habile et plus rapide que bien des soldats plus âgés et expérimentés que moi. J'avais sué sang et eau pour gagner mon titre, et je n'étais pas prêt de le lâcher, c'était certain, même avec cet étrange poison qui coulait désormais dans mes veines. La douleur avait à présent totalement anesthésié mon bras droit, ce qui ne m'empêchait pas de m'en servir comme à l'accoutumée, masquant ma fatigue et puisant dans mes ultimes ressources pour offrir à Alaëstra un beau combat. C'était le moins que je puisse faire pour lui... et avec un peu de chance, repousser mes propres limites finirait peut-être par me rendre l'appétit.

En tout cas, il apprenait et réagissait vite - son jeu de jambe était déjà meilleur, sa garde plus solide, et par conséquent ses coups plus précis. L'art du combat était un tout. S'il s'améliorait dans une chose, c'était toute sa technique qui gagnait en fermeté. Reprenant un peu de distance après ma parade, je n'étais pas assez loin pour éviter son coup suivant, et plutôt que d'attendre qu'il me fasse tomber, je me jetais souplement au sol, esquivait d'une roulade et me relevais en dégainant dans le même mouvement. J'avais entendu sa lame siffler lorsqu'il avait dégainé - nous passions donc au sabre. A l'entrainement avec mes hommes, je n'en conservais qu'un - l'inconvénient majeur lorsqu'on atteignait un certain niveau dans une forme de combat, c'était que les compagnons d'entrainement se faisaient de plus en plus rares, et j'en étais désormais à un stade dans l'art du sabre où je ne pouvais plus m’entraîner que seul contre des pantins. Face à mes hommes, il arrivait toujours un moment où je devais me retenir, et ce n'était bon ni pour eux, ni pour moi. En garde, j'attendis donc la prochaine attaque - je le laissais mener la danse... je n'étais que l'outil qui lui permettrait de s'améliorer, encore et toujours plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 7 Nov - 14:20

Le rythme du combat allait crescendo, alors même qu'il avait commencé relativement fort. J'avais conscience de la fatigue m'envahissant petit à petit, mais j'en ignorais les signes évidents. Au contraire, je redoublais d'efforts et de vigilance. Je me sentais de plus en plus lourd, ce qui m'obligeait à restreindre encore un peu plus mes mouvements et me contenter du strict nécessaire.
Quand je dus dégainer, je savais que le combat prendrait rapidement fin. Je maniais le sabre aussi bien que n'importe quel soldat Diossad, bien que je sois meilleur au combat à mains nues, mais Wylian avait atteint la perfection depuis longtemps. Même s'il se contentait de l'un de ses sabres, j'aurais de toute façon du mal à lui tenir tête.
Mais je voulais profiter de l'opportunité qui m'était offert de m'améliorer

Evidement, je frappais dans le vide, mais comme je m'y attendais, je n'eus aucun mal à retrouver mon équilibre et me mettre en garde, prenant garde à garder la pointe de ma lame bien centre pour ne laisser aucune ouverture dans ma garde.
Je rengageais le combat sans perdre une seconde ni même prendre le temps de souffler. Ce n'était pas le moment. Les passes que nous échangions étaient empruntante d'une rare violence. Je ne retenais aucune de mes coups et Wylian ne laissait passer aucune de mes erreurs, me poussant à corriger mes défauts les uns après les autres.
Le combat dura... J'aurais été bien incapable de dire combien de temps notre combat dura, mais je finis par déclarer forfait, à bout de souffle, je ne tenais sur mes jambes que par miracle, quant à garder les yeux ouverts...

Mais j'étais satisfait. Je savais que j'avais progressé, il me restait encore beaucoup de choses à améliorer, mais j'étais mon entrainement avait porté ses fruits.
Rengainant ma lame, je saluais mon adversaire, le remerciant pour son enseigement avant d'aller me trouver quelque chose à boire, ou m'écrouler dans un coin...à défaut de mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Ven 9 Nov - 9:33

Je sentais la fatigue commencer à peser lourd dans notre combat, dont l’intensité continuait d'augmenter alors même que nous avions démarré en force - mais l'ajout de nos sabre avait modifié le rythme de notre combat, et si je continuais à le laisser s’entraîner sans me montrer trop offensif, juste assez pour pointer du doigt (ou de la lame) le moindre petit défaut de sa technique, qu'il modifiait immédiatement en conséquence, je sentais bien que son précédent combat lui pesait et que moi-même commençais à sérieusement fatiguer. Notre combat se faisait minimaliste - le but n'était plus que de jeter ses ultimes forces dans la batailles, seul moyen d'achever son adversaire en un coup lorsque nous étions au bout du rouleau. Je parais pourtant tous les coups d'Alaëstra, et songeais brièvement qu'heureusement que nos lames étaient forgées par notre peuple dans un alliage spécial, sinon elles n'y auraient certainement pas résisté. Chaque coup produisait des étincelles et un fort tintement, mais je ne m'en préoccupais pas une seconde - mon regard rivé dans celui gris anthracite du soldat, nous nous offrions un final digne de notre rang.

Jusqu'à ce qu'Alaëstra déclare finalement forfais, à mon grand soulagement, bien que je le dissimulais. En ma qualité de Général, je me refusais à même moi-même fin à un entrainement avec un de mes hommes - je tenais jusqu'à ce que le soldat m'ait usé jusqu'à la corde, tirant toutes les leçons possibles de notre combat pour progresser de manière fulgurante. Mais entre mon bras que je ne sentais plus jusqu'à l'épaule, ma fatigué due à mon manque de repos, et ma légère faiblesse liée au fait qu'il y avait longtemps que je n'avais pris de vrai repas solide... je commençais à me sentir décliner. Mais droit et fier, je n'en montrais rien, et saluais mon adversaire avec respect, avant d'enfin quitter la zone de combat alors que d'autres soldats, motivés par le combat spectaculaire que nous venions de leur offrir, prenaient déjà notre place.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 10 Nov - 21:35

J'esquissais un sourire amusé en l'entendant me murmurer un énième conseil. Je retins tout de même un haussement de sourcil, c'est lui qui dit ça ? Lui qui n'a presque rien avalé depuis que nous avons embarqué. Mais je ne dis rien, j'avais une vague idée de la raison qui l'empêchait de manger correctement et je préférais éviter de remuer le couteau dans la plaie. Si il voulait en parler, il le ferait de lui même, mais sa réaction la seule fois où j'avais évoqué la vision imposé par Syl'adran, si elle m'avait surprise, m'encouragea à ne pas recommencer.

Alors, je me contentais de hocher la tête avec un sourire entendue.
Je tournais légèrement la main lorsqu'il l’effleura pour prolonger sa furtive caresse. Furtive, inattendue et inhabituelle, à tel point que mon sourire en grandit encore.
Je suivis Wylian des yeux alors qu'il rejoignait ses hommes avant de prendre part lui même au combat. Je ne l'avais jamais vu ainsi, aussi en profitais-je. Je ne manquais pas une seconde de chacun de ses combats.

Il était un excellent entraîneur, ne frappant pas pour humilier mais pour forcer ses adversaires à corriger leurs défauts et ainsi progresser.
Les combats étaient tous plus impressionnants les uns que les autres, mais il était clair que Wylian surpassait chacun de ses hommes.
Plus rapide, plus souple, plus réactif et peut être même plus fort. Lorsque les lames étaient employées, les chocs étaient si violent qu'ils tiraient au métal les composants des gerbes d'étincelles.

Je ne pus retenir plusieurs sursauts tant la violence et l'élégance mêlée des combats étaient impressionnante.
Puis, ce fut au tour de Nabilac de se présenter face à Wylian. Leur combat me sembla plus impressionnant encore que les précédent, Nabilac s'adaptait à une vitesse impressionnante. Leur vitesse de déplacement augmenta encore et la violence des coups échangés aussi lorsque les lames furent sortie de leur fourreau.
Puis finalement, Nabilac déclara forfait et Wylian quitta le centre de l'arène improvisée.

Je le laissais reprendre son souffle et se rafraîchir avant de le rejoindre, me faisant le plus discrète possible. Mais de toute façon, personne ne me prêterait attention, puisque tous les soldats étaient concentré sur le nouveau combat qui venait de débuter.

"Nabilac à été le plus corriace non ?" demandais-je réellement intéressé par l'avis de Wylian et la façon dont il entrainait ses troupes, maintenant que j'avais pu en prendre réellement conscience.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 10 Nov - 21:53

Appuyé contre le tonneau d'eau qui avait été mis à notre disposition pour nous rafraîchir lors de nos entraînements quotidiens, j'étais peut-être rompu de fatigue, mais je me sentais également curieusement mieux, comme allégé d'un poids. Comme si ces heures de combat m'avaient permis d'évacuer une partie du poison qui se répandait lentement dans mes veines, alors que l'accélération de mon rythme cardiaque avait certainement plutôt accéléré le processus. De toute façon, je ne pourrais pas vérifier sur mon poignet avant un moment, pas tant que j'étais en public, surtout qu'Emea était toujours là. Après avoir longuement bu dans mes mains, je m'aspergeais rapidement le visage, dégoulinant de sueur - ma tunique était déchirée par endroit, et quelques plaies légères barraient ma peau claire, mais outre la fatigue, je n'avais reçu aucune réelle blessure physique. Rejetant en arrière les mèches claires collées à mon visage, je tournais la tête en entendant Emea approcher, et failli me laisser aller à sourire.

Baissant les yeux sur elle, je me redressais et jetais un dernier coup d'oeil à mes soldats à l'entrainement, avant de reporter mon attention sur elle pour lui designer les escaliers du menton.

- Il a un excellent potentiel, surtout à mains nues, répondis-je avec calme, presque froid.


Je ne voulais pas admettre le réel talent du jeune Elfe devant mes autres hommes, pour ne jamais laisser penser à un quelconque favoritisme ou autre, surtout si mes compliments tombaient dans l'oreille d'un Elfe plus agé et expérimenté qui pourrait s'en sortir insulté. Passant mon bras autour de ses épaules sans pour autant la toucher, je la guidais vers la sortie. Je ne mènerais plus de combats aujourd'hui, et puisque Emea était ici autant essayer de passer un peu de temps avec elle.

- Je vais aller me changer, et ensuite je t'amènerais trouver quelque chose à manger, dis-je alors que nous nous engagions dans les escalier, lui jetant un coup d'oeil amusé - elle ne m'avait pas écouté tout à l'heure, préférant rester nous regarder, mais il n'était jamais trop tard pour bien faire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 11 Nov - 0:09

Je laissais le temps à Wylian de souffler et se rafraichir avant de le rejoindre. Assise sur les même caisse que quelques minutes plus tôt, je ne faisais plus attention aux combats qui avaient repris, concentré sur Wylian et l'image qu'il offrait. J'étais heureuse d'être la seule femme dans la cale, étant donné que Nerwen était remonté sur le pont quelques heures plus tôt, parce que comme ça, sa chemise en lambeau, les cheveux presque détaché et collés au visage, en sueur et maintenant trempé, il était terriblement beau.
Il n'en avait certainement pas conscience. Pas plus qu'il ne devait avoir conscience de l'effet qu'il me faisait.

Le rejoignant, je me forçais à instaurer une certaine distance entre nous, comme à chaque fois que nous étions en publique. Je savais qu'il ne voulait pas s'afficher et je comprenais ce désir autant que je le respectais.

"C'est ce que j'ai cru comprendre." remarquais-je simplement, décidant de ne pas m'étendre sur le sujet.

En présence des autres membre de son unité, il pourrait devenir épineux. Certains soldats pourraient prendre les mots de Wylian pour du favoritisme et s'en vexer. Ce n'était pas le moment de diviser les soldats pour des choses aussi futiles.
Soupirant légèrement, je soutins le regard de Wylian, haussant un sourcil. Je ne dis rien, mais n'en pensais pas moins et le lui fit bien comprendre avant de me détourner pour prendre la direction de la sortie.

Une fois sur le pont, je pris une longue inspiration, appréciant le vent que je sentais sur ma peau. Depuis que le médecins de bord avait identifié la cause de mes nausées et que j'avais pu retrouver Wylian, je me sentais revivre.
Levant le nez, je souris en apercevant Eil'liathan perchée sur un mât, les jambes pendant dans le vide...Elle allait passer la plus grande partie de notre voyage la haut.
Au moins, elle était certaine qu'on ne viendrait pas la déranger et elle évitais ainsi toutes sortes de conflits. Ce qui me convenait aussi parfaitement.

"Je t'attend ici." dis-je à l'intention de Wylian en me retournant pour lui sourire.

Je voulais profiter du grand air, maintenant que je pouvais tenir debout sur le pont, ce qui n'avait pas été le cas deux jour à peine auparavant.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 11 Nov - 17:11

Amusé par le message qu'elle me fit clairement passer, je la suivis sur le pont, où un courant d'air traversant ma chemise m'arracha un frisson. Les températures avaient beau se radoucir, j'étais trempé et je venais de vivre plusieurs heures d'effort intensif - ce n'était pas le moment de chopper froid... J'étais content qu'Emea n'ait pas insisté au sujet d'Alaëstra, mais je restais pensif suite à notre échange - il avait réellement un potentiel hors du commun. Un potentiel qui pourrait me faire sérieusement considérer la question de son grade, comme de décider d'en faire mon second, par exemple, mais ce n'était pas une décision à prendre à la légère, d'autant plus que d'autres convoitaient ce poste, et depuis plus longtemps que lui. Il faudrait que je décide d'une épreuve particulière, de laquelle il n'aurait pas forcément toutes les chances de sortir vainqueur, mais s'il était aussi obstiné que je ne le pensais, il y arriverait certainement.

Baissant les yeux sur Emea, je caressais du regard ses boucles brunes qui ondulaient dans le vent, sa peau claire qui semblait réfléchir la lumière du soleil pour la sublimer, et je me pris à rêver que notre enfant soit une fille aussi jolie qu'elle. Elle avait l'air... heureuse, reposée, ce qui me rassurait et me soulageait au moins autant que notre réconciliation. Elle avait maintenant besoin de calme, de stabilité, pas de se prendre la tête, et surtout pas à cause de moi. J'aurais dû insister pour qu'elle reste à Kalier, et je m'en mordais deux fois plus les doigts à présent, mais puisqu'il était trop tard... autant essayer de rendre les choses le plus simple possible pour tout le monde. Suivant son regard, j'aperçu la Princesse dans les hauteurs - au moins semblait-elle avoir retrouvé un semblant de paix là-haut, et j'en était heureux pour elle.

- Je reviens vite... fais attention, ne pus-je m'empêcher d'ajouter avant de me détourner.


Elle pourrait si facilement glisser et se blesser... rien que d'y penser, j'en étais malade. Dévalant les escaliers pour ne pas perdre de temps, j'entrais dans notre cabine, et me débarrassais en vitesse de ma chemise pour examiner mon poignet. Je ne sentais toujours pas mon bras, ce qui me semblait de mauvais augure... et comme je le pensais, l'aiguille avait progressé dans ma chair, se retrouvant à présent au milieu de mon avant bras, précédée d'un réseau tentaculaire de veines noircies - tout cela me semblait vraiment de très mauvais augure... je commençais à sérieusement envisager la possibilité d'aller voir le médecin de bord. Peut-être que lui arriverait à me la retirer... Soupirant doucement, je fis une rapide toilette avant de me rhabiller, et rejoignis Emea sur le pont - j'avais profité de ma solitude pour m'asseoir quelques minutes, ce qui m'avait remis un peu d'aplomb, mais il était temps que j'essaye d'avaler quelque chose de solide.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 11 Nov - 20:11

Précédant Wylian dans les escaliers, je m'arrêtais sur le pont, profitant de l'air frais qui fouettait mon visage. Soupirant légèrement en relevant les yeux pour apercevoir Eil'liathan, je me tournais vers Wylian pour voir qu'il avait suivit mon regard. LE voyage était au final bien plus calme que je n'avais osé l’espérer. Peut être que l'un comme l'autre commençait à revoir leur jugement, je l'espérais, notre vie n'en serait que plus facile, jusqu'à ce que nous ayons à nous séparer.

Hochant la tête, je retins un sourire. Puisque de toute façon, il allait me traiter comme une poupée de porcelaine jusqu'à ce que j'accouche, je décidais que commencer à me venger tout de suite, alors que j'étais parfaitement en sécurité, ne serait que justice.
J'espérais qu'il se déciderait à reporter toute sa paranoïa sur son fils lorsqu'il serait venu au monde.
Parce que j'avais la ferme intention de lui donner un fils. Un fils qui serait aussi beau et aussi fort que son père. Passant une main sur mon ventre, je haussais un sourcil alors que Wylian s'éloignait déjà.

"Je ne vois pas ce qu'il pourrait m'arriver...à part peut être passer par dessus bord, ou ramasser un mât ou bien une voile sur la tête !" m'exclamais-je, haussant la voix pour couvrir le vent.

Echappant un rire quand il se retourna pour me lancer un regard tout ce qu'il y a de plus éloquent, je soupirais légèrement.
Je ne pourrais jamais gouter à ma vengeance si il me faisait ses yeux là à chaque fois.

"Je reste loin du bord." affirmais-je en levant les deux mains.

Il ne fut pas long à revenir et tout le temps que dura sa courte absence, je tentais de me faire le plus petite possible sur le pont, histoire de ne gêner personne.
Je suivis Wylian jusque dans les cuisine et le laissais m'asseoir à une table, comme si j'étais incapable de me prendre en charge...autant en prendre l'habitude tout de suite !

"Tu as intérêt à manger autant que moi." commençais-je alors qu'un commis nous amener des assiettes contenant des plats de la veille réchauffé juste pour nous.

Visiblement, nous étions attendus, l'un comme l'autre.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 11 Nov - 21:45

Me figeant dans les escaliers au son de la voix de ma fiancée, je me retournais lentement, hésitant à présent à la laisser seule ne serait-ce qu'un quart de seconde - je savais qu'elle se moquait de moi, et en d'autres temps, je ne lui en aurais pas tenu rigueur mais... Outre le fait qu'elle avait bien plus raison qu'elle ne semblait le croire en listant tout ce qui pourrait lui arriver sur ce navire, l'image du cadavre de ma propre mère gloutonnement dévorée par la gigantesque araignée au coeur de sa toile était encore bien trop vivace pour que ma paranoïa naturelle ne soit pas portée à son paroxysme. J'avais déjà naturellement tendance à vouloir protéger au mieux mes proches de tout danger, elle et ma soeur plus que toutes autres, mais le rappel de la douleur éprouvée face à mon impuissance de ce jour là ne me rendait que plus enclin à exacerber cette tendance... d'autant plus qu'à présent, en préservant sa vie, je sauvais également celle de notre enfant. Elle m'était donc à présent infiniment plus précieuse que quiconque... raison pour laquelle j'hésitais encore une seconde après qu'elle m'eut assuré qu'elle ferait attention.

L'ennui, c'était que ce n'était pas en elle que je n'avais pas confiance... elle pourrait faire attention autant qu'elle voudrait, si les autres autour d'elle n'en faisaient pas de même, elle gardait un pourcentage de chances d'être blessée bien trop conséquent pour que je ne m'en soucie pas. Alors m'activant dans la cabine, ne m'accordant que quelques secondes de repos alors que j'aurais rêver m'effondrer sur le lit pour tenter de rattraper encore tout mon sommeil en retard, je la rejoignis en vitesse sur le pont, avant de la guider aux cuisines, rassuré de lui servir d'escorte. Surpris par sa remarque, je hochais brièvement la tête pour toute réponse, vérifiant la quantité des plats qui nous étaient apportés - retenant un soupir, je surveillais discrètement comme toujours ce qu'elle mangeait, m'assurant qu'elle prenait les forces qui lui étaient à présent nécessaire, tout en picorant dans mon assiette. Mais tout avait un goût de cendre... alors, pensif, je me contentais finalement de triturer la nourriture du bout de ma fourchette, songeant qu'à mon retour, je devrais m'occuper de reformer les troupes, faire monter Alaëstra en grade, et certainement repartir illico nettoyer les frontières...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 11 Nov - 23:09

J'étais condamnée à supporter neuf moi de sur protection. Wylian était naturellement paranoïaque avec ceux auxquels ils tenaient, je n'avais pas le moindre doute quant au fait que sa paranoïa irait crescendo, mais je ne pouvais pas vraiment le lui reprocher.
Alors, quand il se retourna dans les escaliers pour me lancer un regard lourd de sens, je me contentais d'un soupir et abandonnais l'idée de jouer un peu sur sa paranoïa. Et puis, c"était un coup à lui donner de vrai bonne raison pour m'enfermer à double tour.

Je souris un instant en imaginant Wylian courir après son fils dans l'espoir de lui éviter le moindre petit bobo. Au moins, j'étais certaine qu'avec un père comme lui, mon enfant serait en sécurité pendant de longues, longues années. Peut être trop longues pour lui d'ailleurs.
Nous imaginer parents me rendait terriblement heureuse, plus que je ne l'avais jamais été. Je me sentais légère, plus rien ne pouvait vraiment m'atteindre et je ferais tout pour préserver cette sensation de bonheur et de plénitude.

Attendant sagement Wylian sur le pont, je faisais attention à ne gêner personne, c'était aussi un moyen de me préserver.
Malgré tout, je savais qu'à ce stade de ma grossesse, il suffirait du simple chute pour perdre l'enfant que je portais et l'idée était intolérable.

Suivant Wylian en cuisine, je souris en remarquant qu'on y était attendu. Quelqu'un...Le capitaine ou Eil'liathan, peut être les deux, avait du remarquer que Wylian n'avait pas manger tant que ça. Et moi, jusqu'à il y a quelques heures, j'étais littéralement incapable de manger quoique ce soit !!
Considérant les assiettes chaudes qu'on nous apporta, je soupirais presque de soulagement. J'avais faim, plus que je ne le pensais, je commençais donc à manger, prenant garde à ne pas passer pour une affamée, sinon, Wylian s’inquiéterait...ou se moquerait, au choix.
Il ne me fallu pas longtemps pour remarquer que lui ne mangeait pas. Soupirant légèrement, je reposais mes couvert et le fixais alors qu'il semblait perdu dans ses pensées.

"Mange..." soupirais-je en le fixant toujours.

Il était certain qu'entre lui et Eil'liathan, nous ne risquions pas une pénurie des vivres !


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Lun 12 Nov - 14:07

Je n'avais pas manqué de noter la promptitude et le naturel avec lequel le cuisinier nous avait réchauffé des plats, et je songeais que j'avais peut-être été moins discret sur mon manque d’appétit que je ne l'avais cru ces derniers jours... ou alors, il avait juste remarqué qu'Emea avait été malade, et puisque j'étais avec elle il en profitait pour essayer de nous gaver. De toute façon, malgré ma fatigue je n'arrivais pas à avaler plus de quelques bouchées, aussi me laissais-je perdre dans l'organisation de tout ce que j'aurais à faire en rentrant - je n'aurais pas deux minutes à moi pour souffler... mais je m'épuiserais à la tâche s'il le fallait pour être sûr qu'à la naissance de notre enfant, le Royaume serait assez sûr pour que je m'autorise un peu de temps en compagnie de ma femme et de mon enfant, puisque nous serions mariés à notre retour. Là encore, je n'aurais pas énormément de temps à consacrer à Emea... mais je me forcerais à prendre quelques jours en sa compagnie plutôt que retourner directement au front. Elle ne méritait pas d'être abandonnée ainsi...

Redescendant sur terre au son de la voix d'Emea, je baissais les yeux sur elle... esquissais l'ombre d'un sourire. Nous étions seuls à présent, aussi me laissais-je aller à me détendre un peu en la couvant du regard, le menton calé contre le poing.

- Ou sinon, je peux aussi te laisser ma part, m'amusais-je en désignant d'un rapide coup d'oeil son assiette déjà vide.

Mais j'étais content qu'elle ait mangé, elle avait besoin de forces.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mar 13 Nov - 12:45

Je ne pouvais m'empêcher d'être soulagé face à la rapidité de réaction du cuisinier. Je n'avais rien pu avaler depuis bientôt quatre jours et je ne pouvais pas nier que j'avais faim. Très faim même. Je fis tout de même attention à ne pas me jeter sur mon assiette, histoire de ne pas donner à Wylian de bonnes raisons de se moquer de moi.
Alors, je m'appliquais à manger lentement, se serait de toute façon bien mieux. Je soupirais légèrement en remarquant que Wylian ne touchait pas à son assiette, si ce n'était, jouer distraitement avec les aliments.

Reposant mes couverts alors que mon assiette était vide, je poussais un long soupir et haussais un sourcil devant la réponse de Wylian, il se moque de moi là !!
Et comment je suis censé réagir face à ce genre de regard !! Je déteste quand il fait ça !! Soupirant de nouveau, je me contentais de secouer la tête. L'idée de lui faire du chantage me traversa l'esprit, mais face à ses yeux de merlan frit, je renonçais vite à l'idée.
Il était bien capable de la tourner contre moi.

"C'est pas drôle." me contentais-je de râler.

Il se laisse littéralement mourir de faim et ça l'amuse ! Et je ne peux même pas défendre mon point de vue, incapable que je suis de résister à son regard et encore moins à son sourire.
Je soupirais de nouveau, puisque je ne pouvais pas faire grand chose de plus.

"S'il te plait..." tentais-je.

Peut être qu'à coup de supplications ...
Quoique... Souriant légèrement alors qu'une idée me traversait l'esprit, je parvins enfin à soutenir son regard sans me sentir fondre.

"Soit tu mange, soit je te jure que je te donne la béquée et tant pis si quelqu'un...un de tes hommes par exemple...nous voit"

Je finirais bien par arriver à lui faire avaler quelque chose !


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mar 13 Nov - 18:24

Appuyé contre la table, profitant de l'absence de public pour abandonner ma posture droite et fière et me détendre un peu plus avec ma fiancée, je la couvais d'un regard amusé, un demi sourire aux lèvres - un peu plus, et même l'assiette y passait. Il faudrait qu'elle soit vigilante maintenant à bien se nourrir, pour que le bébé se développe parfaitement sans jamais manquer de rien. Et je pourrais la surveiller autant que je voudrais, j'avais bien conscience que c'était elle qui ferait le plus gros du travail... j'allais devoir me retenir de l'abreuver de mille conseils et recommandations, elle était quand même mieux placée que moi pour savoir ce qu'elle avait à faire. Mais quand même...

Mon sourire s'élargit de quelques millimètres à sa tête face à ma répartie - ça faisait longtemps que je ne m'étais pas amusé à la taquiner ainsi. En même temps... ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un réel moment d'intimité s'y prêtant... La couvant toujours du regard, je ne bougeais pas, me contentant de hausser les épaules pour toute réponse - si j'ai mangé en plus. Un peu. Même si vu ses soupirs, ce n'était clairement pas assez à son goût. Elle semblait chercher ses mots, et je m'amusais de la regarder se débattre tout en fuyant mon regard, avant de hausser un sourcil. Elle y tient tant que ça ?... Sa menace finale m'arracha un nouvel haussement de sourcil, et je soutins son regard une seconde - elle plaisante là ?...

- Emea... je suis désolé, mais je n'ai pas faim, soupirais-je en repoussant mon assiette pour appuyer mes propos. Je mangerais plus tard, ne t'inquiètes pas pour moi, j'ai déjà mangé ce matin, la rassurais-je en esquissant un sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mar 13 Nov - 20:35

J'étais ravie de le voir se détendre, même si il semblait plus fatigué ainsi, au moins, je pouvais profiter de son sourire, même si les cernes sous ses yeux ne me plaisais que peu. Il ne dormait pas bien, pas assez et j'avais une vague idée des raisons qui l'empêchaient de se reposer correctement et préférais ne pas revenir dessus, pas ici en tout cas, trop d'oreille traînaient dans le coin.

Et je rêve ou il se moque de moi ? Soupirant de nouveau, soutenant difficilement son regard, j'esquissais pourtant un sourire heureux. Nous ne nous étions pas retrouvé ainsi depuis un certain temps. Quand nous pouvions profiter d'un peu d'intimité, il rentrait de mission et se préparait à partir pour une suivante, il était généralement fatigué et il suffisait qu'il est croisé son père pour que notre soirée soit gâchée.
Sur le navire, au moins, nous avions un peu de temps pour nous et pas grand chose d'autre à faire et surtout, aucune chance de croiser beau papa, ce qui était un plus non négligeable. En y pensant, peut-être que le fait de devenir grand père l’adoucirait un peu...j'espère. J'en doute en faite !

"Tu crois que je plaisante ?" demandais-je en le voyant hausser un sourcil.

Tu va voir...
Soupirant de nouveau, je considérais son assiette et haussais un sourcil à mon tour. C'est ça, moque toi de moi en plus.
Plissant les paupière, je soutins son regard quelques secondes, une lueur de défi dans les yeux. Puis, je me levais, soudain charmeuse, pour contourner la table et passer dernière sa chaise pour l'enlacer et posais mon menton sur son épaule.

"Je ne sais pas faire et en plus, je suis sure que tu ne mangera pas, donc..."

Usant de mon contrôle sur le bois, je déformais légèrement la chaise pour l'immobiliser, pieds, taille et torse attaché à la chaise, il ne pouvait plus s'enfuir.

"T'as encore le choix de manger tout seul..." susurrais-je à son oreille.

Ce qu'il faut pas faire franchement...


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mar 13 Nov - 21:10

Détendu, à demi affalé sur la table, je surveillais pourtant les bruits hors de la pièce - je ne tenais pas à ce qu'on nous surprenne ainsi. Outre le fait que je me devais de conserver une image froide et inaccessible, quitte à me desservir aux yeux des autres tels que la Princesse Eil'liathan, ma possessivité reprenait le pas lorsque je me laissais aller à me détendre un peu - ce moment nous appartenait, à elle et moi, et à personne d'autre. Je ne laisserais donc personne d'autre en profiter, quitte à m'en priver plutôt que me le faire voler. Elle était là devant moi, souriante et intimidée, et si je désespérais qu'un jour elle ne se détende réellement totalement en ma présence, au moins semblait-elle heureuse et en bonne santé... ce qui était déjà pas mal au vu de son état et de la situation dans laquelle nous nous trouvions. Quand je repensais qu'elle avait été présente lors de l'attaque de Syl'adran... j'en frissonnais rien que d'y penser. Ce n'était pas la place d'une femme enceinte. Mais j'avais déjà convenu qu'il était trop tard pour en débattre...

Et elle est tenace dit donc. Très amusé, je la provoquais du regard - je me demandais bien ce qu'elle pourrait inventer pour me forcer à manger tient. Il parait qu'il ne faut pas chercher une femme enceinte... voyons voir. La suivant du regard alors qu'elle se levait, m'attardant sur ses courbes sans m'en cacher le moins du monde, je la laissais approcher sans bouger... et me laissais enlacer en fermant les yeux, m'appuyant doucement contre elle. Je me demandais depuis combien de temps était-elle enceinte... pouvait-elle déjà sentir l'enfant bouger ?... donc quoi ?... ah. J'aurais dû la voir venir, celle là...

- Si tu me libères, peut-être... me moquais-je, très amusé par son initiative.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 14 Nov - 13:35

Il ne me prenait pas au sérieux et en plus, il me provoquait. Assise face à lui, je posais mon menton sur mon poing et soutins son regard, plissant les paupières. Il ne perdait rien pour attendre ! Soupirant légèrement, je baissais les yeux et me levais pour contourner la table, usant de mes charmes sans hésiter, souriant en surprenant le regard qu'il posait sur moi.
Tant que ça fonctionne, autant en profiter, parce que ce n'est pas certain que ça dure ! L'enlaçant, je souris en remarquant qu'il se laissait aller contre moi et j'en profitais encore.

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il se retrouva ficelé à la chaise, incapable de se lever...pas sans trainer la chaise derrière lui et comme il en était bien capable, j'utilisais mon pouvoir pour la fixer au sol, de cette manière, j'étais certaine qu'il ne pourrait pas m'échapper.

J'étouffais un léger rire en l'entendant me répondre mais ne bougeais pas.

"Je ne veux pas de peut-être." soufflais-je contre son cou avant de poser un léger baiser dans son cou.

Je l'aurais, même si il faut que j'use de chantage, il mangerait.

"Comme je suis quelqu'un de gentil, je te laisse encore le choix." continuais-je sur le même ton.

Qui de nous deux serait le plus têtu ?


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 14 Nov - 18:21

Adossé contre mon siège, un demi sourire en coin sur les lèvres, je laissais un oeil traîner sur ses courbes alors qu'elle approchait, profitant de notre tête à tête pour me délecter de son image - mais en public, j'avais si peu d'occasions de l'admirer, alors qu'elle était si belle... Rien qu'à la regarder, j'avais envie de laisser courir mes doigts sur sa peau, pour vérifier qu'elle était bien aussi douce qu'elle en avait l'air, et de perdre mes mains dans son épaisse chevelure sombre et brillante. Pas étonnant qu'en public, j'évite de la dévorer du regard... sa sensualité était bien plus corrosive sur mon self-contrôle que tous les charmes de toutes les autres elfes de la cour réunies. Sauf ma soeur, peut-être, qui avait hérité de la légendaire beauté de notre mère... mais c'était ma soeur, ça n'avait rien à voir.

Allons bon. Me voilà saucissonné à ma chaise, et au sol aussi en prime cadeau. De la part de n'importe qui d'autre, j'aurais détesté la blague - je n'aimais pas la magie, et les seuls êtres qui en usaient et en abusaient sur moi étaient les Corrompus - mais de la part d'Emea et Cindara... que pouvais-je leur refuser ?... Si elle veut me laisser cloué à ma chaise, moi je m'en fiche... tant que je suis dans ses bras...

- D'accord... soupirais-je, les yeux mi-clos. Tu me libères maintenant ?... demandais-je, un sourire dans la voix.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 14 Nov - 18:43

Je me délectais de cet instant. Nous étions seul, en tête à tête, personne pour venir nous déranger, aucune catastrophe nécessitant la présence de Wylian, aucune mission urgente ou imprévu, aucune paperasse, bref, aucune ombre au tableau. C'était si rare.
Surtout en considérant que; pour une fois, j'avais réussis à avoir le dessus alors qu'il avait lancé les hostilité le premier. Il c'était moqué et habituellement, je déclarais toujours forfait, incapable que j'étais de résister à l'intensité de son regard si clair.

Mais cette fois, je tiendrais bon, je tenais à ce qu'il mange, il ne tiendrait pas éternellement le ventre vide et puisqu'il ne fallait pas m’inquiéter, selon ses propre dires, il devrait avaler quelque chose !
Les bras noués autour de son cou, le nez niché dans son cou, j'esquissais un sourire victorieux lorsqu'il céda avant d’étouffer un rire.

"Tu rêve... Mange d'abord." soupirais-je dans son cou.

Quitte à me venger un peu...Je ne risquais pas lui rappeler de quelconque mauvais souvenirs. Si j'hésitais à user d'un chantage qui aurait pu assombrir son humeur, user de mes charmes...tant que je le pouvais encore, ne me posais aucune problème. Et puis, je me laissais rarement aller à se genre de fantaisie.

"J'y réfléchirais après." insinuais-je sans bouger.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 14 Nov - 22:10

Visiblement, elle s'amusait comme une folle... et pour tout dire moi aussi. Je l'avais provoquée, et j'adorais notre complicité à cet instant - je n'avais toujours pas faim, j'avais plutôt envie d'aller m'écrouler dans notre cabine... mais pour elle, je voulais bien tenter un énième effort. Ses cheveux me caressaient la joue, et son souffle chatouilla mon cou alors que ma réponse lui tirait un petit rire amusé - un sourire étira alors mes lèvres, et j'ouvris les yeux pour jeter un coup d'oeil à mon assiette. De toute façon elle avait raison, et puis, je ne tiendrais pas comme ça indéfiniment, mais bon... Alors, tendant la main, j'attrapais ma fourchette juste à portée, prélevais un peu de poisson... hésitais une seconde. La seule idée de la chair de l'animal, de son goût emplissant ma bouche, provoquait en moi un violent sentiment de dégoût... mais, prenant une inspiration, je portais la fourchette à mes lèvres, mâchais brièvement et avalais avec un soupir de soulagement.

- Satisfaite ?... demandais-je en me composant un sourire moqueur, tournant la tête pour tenter de croiser le regard de ma fiancée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 14 Nov - 22:50

Pendu au cou de Wylian, le sourire jusqu'au oreille, j'aurais voulu pouvoir arrêter le temps.
Il y avait un moment que je ne m'étais pas sentie aussi bien, aussi heureuse. Pouvoir profiter ainsi de mon fiancé était si rare et quand nous pouvions nous accorder un moment, il fallait toujours que je pense à le partager avec Cindara, ce n'était pas toujours facile, alors, pour une fois que je n'avais pas à négocier avec sa soeur, j'en profitais à fond. Et remarquer qu'il semblait au moins aussi bien que moi ne fit qu'augmenter encore un peu plus ma joie et m'encourager à continuer sur ma lancée.

relevant légèrement la tête lorsqu'il saisit sa fourchette, je retins un soupir de soulagement, je n'avais pas encore tout à fait gagné.
Croisant son regard, je haussais un sourcil et mon sourire ce fit le miroir du sien. Il n'était pas vraiment en position pour ce moquer ! Et si il s'imagine m'avoir comme ça...

"Pas vraiment..." soupirais-je, jouant la lassitude histoire de lui laisser croire que j'abandonnais.

Me détachant de lui, à regret, je soupirais légèrement.

"Je n'appelle pas ça manger..." repris-je sur le même ton avant de m'asseoir sur ses genoux.

Passant de nouveau mes bras autour de son cou, je lui offrit un immense sourire fière de moi.

"Une promesse et une promesse !" affirmais-je en soutenant son regard.

Cette fois, il n' m'aurait pas si facilement, il pourrait jouer les chien battu autant qu'il voudrait, je ne lâcherais pas l'affaire, simplement parce que je savais que j'avais raison d'insister.
M'installant sur ses genoux, je ne pris pas la peine de l’immobiliser complètement, je savais qu'il ne me repousserais pas. Non seulement parce que ce n'était pas son genre, mais aussi parce qu'il aurait bien trop peur de me blesser...Puisque j'étais selon lui, faite de cristal !

Souriant toujours, j'attrapais la fourchette qu'il avait reposé sur la table, piquais un morceau de poisson dans l'assiette et me tournais vers lui en haussant un sourcil éloquent.
La tête qu'il faisait à cet instant valait tout les trésor du monde, il avait vraiment cru que je bluffais ?

"Aller...une bouchée pour Emea..." riais-je en lui présentant la fourchette.

Evidemment, il n'avait pas franchement l'air décidé à coopérer, alors, quand il ouvrit la bouche pour protester, je ne l'écoutais même pas, en profitant simplement pour enfourner la fourchette et son contenu dans sa bouche.

"Il vaut mieux pour toi que tu coopère." le prévins-je, toujours avec un grand sourire.

Je ne savais même pas que je pouvais être si diabolique !


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 14 Nov - 23:00

Le poisson, pourtant délicieux, me restait sur l'estomac - si j'en avalais plus... je ne le supporterais pas longtemps, et ça m'inquiétait. Était-ce dû au poison, au traumatisme de voir ma mère dévorée, ou bien les deux ?... Je ne savais pas trop, et à l'instant je m'en moquais bien - tout ce que je voyais, c'était que je n'arrivais pas à manger, ni à dormir, que l'aiguille progressait dans mon bras bien plus vite que je ne l'aurais cru... et que je voyais mon temps s'écouler plus vite que ce bateau n'avançait. Mais reléguant pour l'instant au second plan toutes mes préoccupations, je souris à Emea - elle lâche le morceau ?... pas trop tôt. Mais fallait pas qu'elle se sente obligée de me laisser... à tient. Haussant un sourcil amusé, elle me contourna pour s'asseoir sur mes genoux - oh non... elle va quand même pas !...

Eeeeeh beh si. Surpris et blasé, je la regardais se saisir de ma fourchette, d'une nouvelle bouchée, et me la tendre en prenant un air neuneu que j'adorerais voir sur ses traits lorsqu'elle s'occuperait de notre enfant... mais là tout de suite, j'avais peut-être quand même passé l'age. Mais pas selon elle visiblement, et alors que j'ouvrais la bouche pour protester... je me retrouvais avec la fourchette dans le bec, condamné à avaler ou recracher.

- Sérieusement, tu comptes me gaver comme ça pendant tout le voyage ?... interrogeais-je après avoir avalé presque tout rond, à la fois amusé et blasé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Revenir en haut Aller en bas

Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Le Chamane du bout du monde
» Le champ du bout du monde...~Jarod contre Hades
» LES AVENTURIERS DU BOUT DU MONDE
» -- délai accordé -- Aelenia - Jusqu'au bout du monde
» LES DIX COMMANDEMENTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -