Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Lun 10 Sep - 20:49

Me penchant doucement en avant, je déposais un dernier baiser sur la joue de ma fiancée endormie, des mèches de mes longs cheveux effleurant sa peau nue au passage, avant de me redresser et de quitter la cabine, plus furtif qu'une ombre, sans faire grincer la moindre latte. La nuit était tombée depuis un bon moment, et je m'étais éveillé quelques instant plus tôt, tiré du sommeil par la douleur lancinante qui pulsait dans mon poignet au rythme des battements de mon coeur. Un regard m'avait suffit pour constater que l'aiguille avait encore progressé, noircissant le réseau veineux sur son passage, et j'avais éprouvé le besoin pressant d'un peu d'air frais. Sans un bruit je m'étais donc rapidement revêtu, enfilant simplement ma tunique claire et mon pantalon, mes bottes, puis j'avais jeté ma cape sur mes épaules par simple prévention - le temps se radoucissait de jour en jour, mais les nuits étaient encore fraîches.

Remontant le long de l'étroit couloir, je pouvais entendre les ronflements de certains de mes hommes derrière les porte des cabines, et je m'autorisais un sourire à la faveur de la Lune - au plus beau jour de ma vie ne pouvait succéder que la plus belle nuit... et bien que préoccupé par la blessure infligée par Syl'adran, mon esprit était tout entier tourné vers Emea et l'enfant à naître. Montant doucement les marches menant sur le pont, je le trouvais désert - la mer était calme, la nuit claire, la plus grande partie de l'équipage avait abandonné son poste pour aller dormir, et ils avaient bien raison. Resserrant ma cape sur mes épaules, j'avançais jusqu'à la rambarde pour m'y accouder, soupirant doucement en laissant mon regard se perdre à l'horizon où ciel et mer se confondaient.

Vaguement reposé, je me sentais mieux, grâce à Emea, mais je ne me sentais pas d'avaler quoi que ce soit alors qu'il l'aurait fallu - j'avais réellement hâte désormais que cette mission se termine, que nous rentrions enfin à Kalier. Là, je me laisserais soigner, et Emea pourrait mettre notre enfant au monde en toute sérénité. Je m'assurerais qu'elle ne manque de rien, qu'elle soit bien épaulée, que l'enfant soit correctement élevé dans l'Amour de ses deux parents, même si je risquais de ne pas être très souvent présent... Mais je ferais des efforts pour concilier devoir et famille. J'apprendrais à déléguer plus de tâches, je nommerais de nouveaux commandants pour mener mes troupes... Oui, l'Avenir nous ouvrait ses bras, et je m'y propulsais déjà avec impatience.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Lun 10 Sep - 21:30

Je n'avais pas revu Emea de la journée...Pas plus que Wylian, mais ça ne m'avait pas dérangé, après une entrevue avec notre capitaine, j'avais ressentie le besoin de m'isoler un peu.
Alors, plutôt qu'aller m'enfermer dans ma cabine où on serait forcément venue me déranger, inquiet de me voir disparaitre sans bonnes raisons, je me mêlais à l'équipage.
J'avais eu l'habitude, pendant un temps, de naviguer. Valandil me l'avait appris et même si depuis sa mort, je n'avais plus eu l'occasion de prendre la mer, je n'avais jamais oublié ce qu'il avait pris tant de plaisir à m'enseigner... Du temps où il pouvait se vanter d’être le seul à pouvoir m'apprendre quelque chose sans me supplier d'être un peu attentive.

Et cette journée, passée au milieu de l'équipage, jusqu'à passer pour l'une d'entre eux, m'avait plongé de nouveau dans la nostalgie et je me surpris plusieurs fois à sourire, peu être un peu tristement.
A évoluer ainsi sur le pont et dans les hauts bancs, j'avais l'impression de retrouver un peu de Lui. Peut être était-Il dans le vent qui animait mes cheveux ?
Je me plaisais à le croire quand je m'amusais à escalader les filets conduisant aux grandes voiles. J'avais passé un petit moment sur la vigie, n'échangeant que quelques mots avec le matelot responsable du poste. Pour une fois, je n'avais pas eu besoin de plus.
Et toute la journée c'était déroulée dans cet espèce de brouillard nostalgique et euphorique. La nouvelle de la grossesse d'Emea m'avait empêché de me laisser engloutir par mes souvenirs et avait fait de cette journée une journée presque heureuse.

Tout aurait pu être parfait en cet instant...Mais ce n'était qu'un instant.

Et quand la nuit tomba, que le pont se retrouva soudain vide, je restais dans les hauteurs, assise sur le mât, les pieds dans le vide, je pensais vaguement que plusieurs de mes gardes du corps ne devaient pas être ravis de me voir là, mais je m'en moquais, je ne risquais rien et je le savais. Yavana aussi le savait, puisqu'elle interdit à ses matelots de me déranger.

Et je ne pus que lui être reconnaissante. Je me sentais un peu plus proche d'elle maintenant que je connaissais son passé.

La nuit tomba vite, et le frais aussi et sous ma chemise en lin, je frissonnais. J'étais vêtue comme un matelots, pantalon de cuir sombre, bottes du même matériau, chemise en lin légère...les journées s'adoucissaient et sur le pont, il faisait bon. Mais à la nuit tombée, la fraicheur nous rattrapait. Je parvins à l'ignorer un moment, les yeux fixés sur l’horizon, tournant et retournant ma pomme que je n'avais toujours pas entamé et ce depuis que je l'avais chipé dans les cales en début d’après midi.

Un nouveau frison me tira de ma léthargie et je soupirais, baissant les yeux. Il était temps de descendre et peut être de...dormir ? Pff, la blague.
Balayant le pont depuis mon perchoir, j'esquissais un sourire. Je venais de trouver ma bonne excuse pour ne pas rejoindre ma cabine.

Regagnant rapidement et souplement le pont, je ne me permis, ou plutôt m'obligeais à faire du bruit que lorsque j'arrivais à hauteur du Prince, tournant le dos à la mer, je pris appuis sur la rambarde.
Un sourire malicieux aux lèvre, je tendis ma pomme au Prince, la lui brandissant presque sous le nez.

"Je paris que vous avez faim...les réconciliations, ça creuse..."
insinuais-je, fixant la base du mât devant moi.

En réalité, j'avais bien remarqué qu'il n'avait guère plus mangé que moi depuis que nous avions embarqués et pour une fois, je pouvais le comprendre.
Le spectacle que nous avait imposé mon frère me hantait encore...et il ne cesserait de le faire jusqu'à la fin de mes jours.

"Ne prenez pas la peine de nier, il aurait été vraiment difficile de passer à côté de votre...conversation, même en le voulant."
repris-je avec le même sourire, agitant toujours le fruit sous le nez de Wylian.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Lun 10 Sep - 23:40

Pensif, je fermais brièvement les yeux alors qu'une brise marine ramenait des embruns salés vers mon visage, échappant un léger soupir de soulagement - malgré le repos que j'avais pu prendre en compagnie d'Emea, je n'étais pas au mieux de ma forme... et l'air frais me faisait du bien sans pour autant être le remède miracle. Je songeais que je n'avais pas vu la Princesse de la journée - normal, puisque j'en avais passé la plus grande partie avec Emea dans notre cabine, avant que le sommeil ne nous emporte enfin tous les deux. J'espérais que la journée s'était aussi bien déroulée pour tout le monde que pour moi - je savais que mes hommes tournaient un peu en rond sur le navire, mais ce repos forcé n'était certainement pas pour les desservir. Nous avions tous été éprouvés par l'attaque de frère de la Princesse.

Son frère. Un instant, j'essayais d'imaginer ce que je pourrais ressentir si... ça avait été Cindara à la place du Prince. Comment aurais-je pu le supporter ?... C'était hors de ma portée. Alors je priais tous les Dieux endormis que Cindara comme Emea gardent toujours le contrôle total sur leurs éléments... Et pire encore, si ensuite je venais à les recroiser, en tant que Corrompues ?... Je devrais les abattre. En aurais-je la force ?...

Certainement pas.

Distrait, je n'entendis qu'à la dernière seconde des pas dans mon dos - me raidissant une fraction de seconde... je reconnu à l'oreille la démarche de la Princesse elle-même, et ne me détendis qu'à peine. Si elle venait me voir, c'était certainement pas pour faire la causette - elle voulait quelque chose... sinon, je ne voyais vraiment pas pourquoi elle viendrait me parler. Et l'entretient serait forcément relativement éprouvant pour mes nerfs - je n'avais pas envie de me prendre la tête avec les Princesses capricieuses maintenant. J'avais passé la meilleure journée que je n'avais connue depuis bien longtemps, j'aurais apprécié qu'elle ne se sente pas obligée de venir me la gâcher...

Gardant le regard fixé droit devant moi, me préparant à l'assaut à regret... je manquais sursauter lorsqu'elle me fourra un objet rouge et rond - une pomme... - sous le nez. Perplexe, je tournais la tête vers elle, ne comprenant pas immédiatement de quoi elle parlait, trop surpris cette fois pour justement parvenir à le masquer totalement - avec elle, j'avais pris l'habitude d'endosser mon "blindage suprême", mais après avoir passé une journée si douce avec Emea, les rouages étaient longs à se remettre en marche... Comprenant enfin, j'entrouvris les lèvres... ne trouvais rien à répondre, détournais le regard pour essayer de retrouver une contenance. Si j'avais su qu'un jour, elle finirait par arriver à me ridiculiser comme ça... au moins, maintenant qu'elle avait eu ce qu'elle voulait, elle cesserait peut-être son petit jeu...

- ... Merci de votre sollicitude, mais vous devriez la garder pour vous, répondis-je finalement en retournant mon regard vers l'horizon, retrouvant enfin un peu de mon impassibilité coutumière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mar 11 Sep - 12:49

Haussant légèrement un sourcil, j'esquissais un sourire que Wylian ne pu voir. C'était idiot, mais je l'avais surpris, un peu et cette simple constatation me fit plaisir. Peut être n'était-il pas aussi doué que je le pensais, ou alors, l'étais-je plus que je ne l'imaginais. La seconde option me plaisait particulière et je retins un soupir devant ma propre bêtise. Je n'aurais du rien avoir à faire de surprendre ou non Wylian, je n'avais pas à me battre contre lui. Du moins pas physiquement.
Je n'aurais même pas du aller le trouver...Surtout pour constater que sa présence ne me tapait plus tant que ça sur le système. Peut être était-ce grâce au sourire d'Emea, ou peut être était-ce parce que je parvenais enfin à marquer les différence entre lui et ce qui fut un jour mon frère. A moins que ce ne soit la vision que j'avais entraperçut. Ou la culpabilité qu'il est du mener un combat bien plus acharné que ce qu'on lui avait énoncé par ma simple faute.

Yavana avait raison...Je me posais beaucoup trop de question.
Brandissant la pomme sous son nez, avec l'idée de le faire réagir un peu. Par jeu, simplement, ou peut être pour être certain de marquer encore ses différence... Et je recommence avec les questions !! On s'en fiche, l'important, c'est que j'ai réussit.
JE l'ai fait réagir deux fois en quelques secondes. Alors, il est vraiment capable d'exprimer quelque chose, moi qui pensait qu'on lui avait jeté un sort pour figé ses traits !!

Devant l'expression du Prince, je ne pus retenir un bref éclat de rire. Pas moqueur, et pourtant, il y aurait eu de quoi, juste amusé.

"Détendez vous, je blaguais...Mais visiblement, j'ai fait mouche." commentais-je avec un sourire.

"Tant mieux..." soufflais-je, plus pour moi même, pourtant, il ne pouvait faire autrement que de m'entendre.

J'étais réellement soulagé qu'ils se soient réconciliés, la journée avait du être parfaite pour Emea et elle devait enfin être pleinement heureuse.
Il était temps, elle le méritait vraiment. Et même si son choix ne me plaisait qu'à moitié, tant qu'il la comblait, ça me convenait.

"Je suppose que des félicitions s'imposent." repris-je, tournant les yeux vers Wylian, esquissant enfin un réel sourire.

Haussant un sourcil, je retins un grimace, il venait de marquer un point.
Je n'avais pas beaucoup plus mangé que lui, juste assez pour que personne ne se sente obligé de me forcer. Soupirant légèrement, je fis sauter la pomme dans ma main et de l'autre, saisit le poignard dissimulé dans ma botte pour la trancher en deux et en tendre une part à Wylian.

"Je dois bien avouer que mon appétit est au moins aussi restreint que le votre. Mais je suis par certaine que nous rendre malade apporte quoi que se soit. Et de toute façon, vous ne pouvez plus faire la fine bouche...il ne faudrait pas inquiéter Emea."
terminais-je, curieuse de savoir si mon manège prendrait.

Il valait mieux pour lui, au risque que je lui fasse avaler cette fichue pomme toute ronde !





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 12 Sep - 22:14

Lèvres scellées, je reprenais lentement le contrôle de moi-même - jamais je ne m'étais laissé allé à ce point alors que je n'étais pas seul. Pas du tout même, pire, nous étions sur un navire, avec l'équipage, mes hommes, et cette petite Princesse qui ne peut pas louper une occasion de me faire sentir à quel point elle me déteste... et moi, pour la première fois depuis plusieurs décennies, je relâche un peu la pression au moment le plus inopportun. Résigné, j'attendis de voir ce qu'elle me voulait - avec un peu de chances, les choses pourraient se régler comme pour l'affaire du temple de Cyliea - en trois mots brefs et glacials. Et je serais débarrassé pour un temps encore. Si seulement...

Enfin, au moins étais-je encore de relative bonne humeur, si elle ne demandait rien de trop extravagant, je me promis de lui accorder, elle avait certainement été assez éprouvée par la rencontre avec son frère, et je n'avais pas de raison de jouer les bourreaux maintenant que nous étions dans une sécurité toute relative. Me décalant imperceptiblement pour ne plus avoir sa pomme sous le nez, je lui jetais un bref coup d'oeil alors qu'elle éclatait de rire - qu'est-ce qu'elle veut à la fin, qu'on en finisse... Gardant le silence, je la laissais parler, vaguement étonné qu'elle n'ait pas encore lancé l'assaut - mais pour la peine, elle se montrait presque gentille, et je ne pouvais m'empêcher de songer qu'elle mijotait quelque chose.

- J'imagine... soufflais-je, toujours sans la regarder.


Histoire d'éviter qu'elle croie que je la provoque, merci bien. L'entendant soupirer, je me retins de l'imiter, et la surveillais discrètement du coin de l'oeil lorsqu'elle sorti un poignard de sa botte. Pas que je la croie capable de m'attaquer la comme ça sans raison... remarque, elle l'avait bien déjà fait, alors je restais sur mes gardes... avant de baisser brièvement les yeux sur la demi pomme qu'elle me tendait, croisant ensuite enfin son regard bicolore. Elle se fiche de moi, c'est ça ?... Par contre... ça m’embêtait de l'admettre, mais ses derniers mots firent mouche. C'était vrai... il ne fallait pas qu'elle s'inquiète inutilement. J'avais pu lui dissimuler mon poignet un peu plus tôt... il fallait que je continue sur ma lancée. Alors, tendant la main, j'acceptais finalement la pomme sans un mot, et croquais dans ma moitié, gardant le morceau en bouche une seconde avant de me décider à mâcher, masquant mon dégoût à la perfection bien que l'aliment ait un goût amer et rance plus que désagréable.

- Vous vouliez quelque chose ?... me décidais-je à demander au terme de ma première bouchée, m'interrogeant de plus en plus sur les raisons pour lesquelles elle était venue à ma rencontre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Jeu 13 Sep - 9:20

Sa méfiance, plus marquée qu'à l’accoutumé m'amusait. Je lui avais vraiment fait une mauvaise impression à noter première rencontre, et n'avais rien fait pour redorer un peu mon image. Bien au contraire ! Et j'étais satisfaite du résultat. Qu'il me déteste tiens, il ne s'en porterais surement que mieux.
Pourtant, maintenant que je parvenais enfin à ne plus assimiler son comportement à celui de mon frère, maintenant que chacun de se gestes et de ces mots lui appartenaient et ne me semblaient plus n'être que reflets ou un rappel douloureux de ce que j'avais perdu...Ca compagnie m'étais moins insupportable.
Un peu.
Et de toute façon, ça ne changeait pas le problème. Lui, me détestait, au moins autant qu'il se méfiait de moi et je ne ferais rien pour que cela change.
Et si par malheur, je devais me laisser aller à un peu de gentillesse, je ne tarderais pas à me reprendre.

Haussant un sourcil, je retins un soupir. Mais c'est qu'il à l'air ravi !!! Bon, je suppose que sa réaction face à mes sous entendus et sa disparition du pont toute la journée ne sont pas étrangers à la nouvelle et prouve qu'il la plutôt bien prise. Mais quand même, il pourrait le prouver. Il a beau joueur les glaçon H 26, une telle nouvelle ne laisserait personne d'un tant soit peu censé de marbre.

"Félicitation alors." repris-je, un peu plus joyeusement, espérant lui tirer...je sais pas mais quelque chose !! Histoire d'être certaine qu'il ne plantera pas Emea.

Tournant ma moitié de pomme dans la main, j'hésitais à y croquer, je n'avais pas vraiment faim et chaque fois que je songeais à l'idée de manger, j'étais prise de nausées, incapable d'oublier la vision imposé par mon frère.
Lorsque je l'avais vécu, j'avais mis longtemps...très très longtemps avant de pouvoir de nouveau avaler quelque chose. Quant à recommencer à vivre. Je n'étais pas sure d'y arriver pour de bon, même 50 ans après.

"Pas vraiment..."
répondis-je finalement, me tournant face à la mer, je me décidais à donner un coup de dent dans le fruit et grimaçais.

Enfaite, elle est pas bonne du tout. Et hop, une bonne excuse pour donner à manger aux poissons.
Accentuant encore un peu ma grimace, je lançais un regard faussement déçu à ma moitié de pomme, haussais les épaules e la lâchais dans l'eau.
Il s'y trouvera bien une bestiole pour la manger.... et Si le reste des provision dans la cale à ce gout là, nous ferions mieux de nous saborder immédiatement.

"Je suis désolée pour vos soldats." lâchais-je finalement, fixant l’horizon, mon ton restait totalement neutre, pourtant, je pensais réellement ce que je disais.

"Et de ce que vous avez du subir par ma faute..." repris-je sur le même ton, sans bouger d'un iota.

Nous nous étions attendus à un combat difficile...Mais pas à ce point.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Jeu 13 Sep - 9:57

La pomme, sans doute délicieuse d'origine, était fade et poudreuse dans ma bouche, et je me dépêchais d'avaler pour mieux me retrouver avec un arrière goût rance et l'impression d'avoir de la cendre collée sur la langue - je regrettais de l'avoir écouté... je m'étais laissé manipulé bêtement, et je le regrettais encore plus maintenant que je constatais que je ne pouvais vraiment rien avaler, pas même un morceau de pomme. Retenant un soupir, je gardais le regard fixé à l'horizon, gardant la demi-pomme entamée dans ma main sans plus faire mine d'y croquer - l'éthique voulait que je ne jette pas un cadeau offert par une Princesse, même un simple morceau de pomme... bien que je l'aurais volontiers offert aux poissons en contre-bas. Si ça se trouve, elle est empoisonnée...

Il faut vraiment que je dorme, je crois.

- ... Merci, répondis-je, de marbre.


Je ne savais trop pourquoi... mais son soudain comportement me désarçonnait totalement. Elle avait eu l'air d'être sincère dans ses voeux - mais j'imaginais bien que c'était pour Emea, et non pour moi, qu'elle était contente... - et en même temps je m'attendais à chaque seconde à ce que le naturel la rattrape au galop et qu'elle ne me sorte une crasse. Ne la croyant pas vraiment alors qu'elle m'assurait qu'elle n'était pas venue me voir pour me demander quelque chose, ce qui m'étonnait franchement, je lui jetais un bref coup d'oeil alors qu'elle se décidait à manger à son tour - bah, faut que j'arrête de me poser des questions stupides... le pont est à tout le monde, elle peut aller à peu près où bon lui semble, elle n'est pas vraiment venue me voir, je suis juste certainement à l'endroit où elle avait envie d'aller et puis voilà...

En revanche, la suite me fit tourner la tête vers elle, braquant sur son profil un regard neutre mais perçant. Bien. Au moins a t-elle un quelconque respect pour ceux qui ont donné leurs vies pour elle... je ne suis pas certain que j'aurais droit au même traitement, mais au moins, mes hommes étaient honorés de ses attentions par-delà leur mort. En revanche, si je m'étais attendu à ce qui suivit... Des excuses, et qui me sont adressées en plus. La fixant avec insistance, je laissais une pointe d'inquiétude me tarauder - avait-elle été blessée lors de l'attaque ? Pris un coup sur la tête ? Ou alors le choc l'avait ébranlée à ce point ?... Pourtant, il me semblait qu'elle s'en était tirée sans une égratignure, ou presque... Réalisant enfin que mon silence pourrait finir par devenir insultant, je me redressais légèrement, détournais enfin le regard pour cesser de la fixer.

- Ils ont fait leur devoir, étaient au courant des risques, les ont affronté avec courage. Ils étaient honorés de participer à cette expédition, répondis-je doucement sans trop insister, ayant depuis longtemps compris que le concept la dépassait et l'énervait.


Inutile de réveiller l'eau qui dort... si cette tranquillité toute relative et instable pouvait durer un peu, je ne dirais pas non...

- Notre seul regret restera que nous n'avons pas su vous protéger au mieux des pouvoirs de votre frère, ajoutais-je simplement, ne revenant pas sur ma propre vision.


C'était du passé. Et je ne laisserais plus jamais une chose comme ça arriver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Jeu 13 Sep - 21:05

Visiblement, il ne savait plus sur quel pied danser. Et même si il ne le montrait pas ouvertement, ces furtifs coups d'oeils ne m'échappèrent pas. Pas plus que la tension régnant entre nous deux. Il était sur ses gardes et il avait de très bonnes raisons. Et moi, je m'améliore à ce jeu là.
Tant mieux, que les choses restent ainsi, c'étaient très bien. Il était hors de question qu'Emea perde de nouveau un être cher par ma faute, encore moins le père de son enfant.
Fixant l’horizon, je haussais un sourcil, esquissant un sourire face à ses remerciements. Mais quel enthousiasme !!! Apparemment, même une aussi bonne nouvelle ne pouvait lui tirer la moindre petite expression. Seule la surprise fonctionnait et j'étais très forte à ce jeu là.

Ne répondant rien de plus, ce serait superflu, je restais face à l'Océan, goutant l'air salé foutant mon visage, rejetant mes cheveux tressés comme à l'accoutumé, en arrière. Je laissais un vague silence s'installer avant d'aborder le sujet des soldats morts au combats. Coulant un coup d'oeil vers Wylian, j'esquissais un sourire alors qu'il me fixait.
Je suis peut être une garce, mais j'ai encore un cœur. Ils n'avaient rien demandé à personne. Mission ou non, si je n'avais pas été là, ils seraient encore vivant.
Avais-je privé des enfants de leur père, des sœurs de leur frères, des fiancées de leur promis, des parents de leur enfant ? Certainement.
Mais, même si cela me dépassait, je savais que chercher à soulager la peine de ses gens là serait souillé la mémoire et l'honneur des soldats mort, et de toute façon, impossible.

C'était si futile, si stupide.
Je détestais vraiment cette utopie, elle m'avait privée de tant de chose. Tant de sacrifices au nom de l'honneur, jamais aucun au nom de la vie.
Il ne c'était jamais trouvé quelqu'un pour m'affirmer haut et fort qu'il se battrait toujours pour sa vie et ceux qu'il aiment, pour revenir toujours auprès d'eux et assurer leur bonheur.
Depuis toujours, je n'avais eu droit qu'à des promesses de mort pour préserver ma propre vie et par amour...Et ces promesses avaient toujours été tenues.

J’espérais que si Ils me voyaient de leur paradis, Ils regrettaient leur sacrifice et le malheur dans lequel Ils m'avaient plongée en voulant me préserver. Ils c'étaient plantés et en beauté.

Je préférais encore me taire, visiblement ces notions là dépassait Wylian, tout ce que j'espérais c'est qu'il n'aurais jamais à sacrifier sa vie au nom de l'honneur. Emea n'y survivrais pas.

Esquissant un nouveau sourire, je fixais toujours les vagues, profondément amusé.

"Je vais très bien..." commentais-je en réponse aux regards presque interloqués du Prince.

Je ne le portais peut être pas dans mon cœur, mais j'étais bien placé pour avoir une idée de ce qu'il avait du ressentir face aux visions de mon frère. Il n'aurait eu qu'à le combattre, lui et ses pouvoirs d’Élémentaires, je n'aurais aucune raison de m'excuser. Puisqu'il le faisait tous les jours.
Mais là, les choses étaient différentes.

"Il n'y a aucune raison de vous blâmer, personne ne s'attendait à ce genre de pouvoir...C'est censé être impossible."répondis-je sur le ton de la neutralité, coulant un coup d’œil à Wylian.

Et si jamais j’apprends que Dirpk était au courant, je le pend. C'est aussi simple que ça.
Mais laissons lui encore un peu le bénéfice du doute !

Laissant de nouveau le silence s'installer, j'admirais les vagues qui venaient se fendre contre la coque du navire. Tendant un main en avant, je fronçais les sourcils et une gerbe d'eau se détacha d'une vague, monta jusqu'à moi et avant d'atteindre ma main, retourna à son élément d'origine et je grinçais de dents.
Sans la Perle, ce n'était pas évident.

"Loupé..." soufflais-je amusé.

J'aurais bien voulu jouer un peu avec cet élément. Il n'était pas mon préféré, mais il pouvait se montrer distrayant et en cet instant, j'avais terriblement besoin d'une distraction.

Mais qu'est ce que je fais encore là ???!

"C'était votre mère n'est pas ?" m'entendis-je demander.

Ok, reformulons...Qu'est ce que je fait encore là à poser ce genre de question totalement idiote ?

"Surtout, ne vous sentez pas obligé de réponse, c'était une question déplacée."


Et même pas prémédité. Je devrais peut être allé voir le médecin de bord, finalement, je suis peut être malade moi aussi.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Jeu 13 Sep - 22:28

La situation me donnait un petit aperçu de ce que pouvaient ressentir un équilibriste sur une corde raide - nous étions en équilibre instable et précaire au dessus d'un gouffre, et tôt ou tard, nous tomberions d'un côté... ou de l'autre. Et il n'appartenait qu'à elle de choisir le dit côté. Personnellement, je m'astreindrais à garder la place qui était la mienne, comme je l'avais fait tout ce temps - quand à elle... avait-elle seulement sa place quelque part. En temps que fille cadette, elle n'aurait pas dû être appelée à devenir Princesse héritière... un fardeau que je connaissais bien et auquel elle n'avait été contrainte que par la force des choses. J'avais le sentiment que si elle s'en donnait un peu les moyens, elle pourrait faire une grande Princesse, et plus tard une grande reine... Mais malgré le fait que je n'ai que quelques années de plus qu'elle, une broutille pour des vies comme les nôtres, je me sentais... infiniment plus vieux. A la voir, si impulsive, presque gamine... ce qui restait en moi du caractère de ma mère pouvait presque l'envier.

L'entendant me rassurer sur sa santé, je lui jetais un nouveau bref coup d'oeil - visiblement, ma carapace avait du mal à se reformer pour ce soir... mais cette journée avait été si belle. Comment rester de marbre après une telle nouvelle ?... Sa simple présence à elle seule m'y obligeais, mais visiblement j'avais un peu de mal à reprendre le contrôle que je me devais d'avoir en sa présence.

- C'est notre travail, d'anticiper l'impossible, répondis-je d'une voix aussi neutre que la sienne.


Gardant le regard fixé au loin... je baissais pourtant les yeux lorsqu'elle tendit la main pour tenter de commander à la mer - mais privée de la Perle que nous nous donnions tant de mal à aller chercher, son contrôle restait instable, et l'eau lui échappa avant qu'elle n'ait eut le temps d'en faire plus. Non, décidément, je ne portais vraiment pas la magie dans mon cœur... était-ce pour ça qu'elle restait encore là ?... Essayer de me faire comprendre que lorsqu'elle aurait sa Perle, elle serait plus puissante encore, et donc assez pour me contrer ?... J'espérais que non, j'avais bien assez de soucis en tête comme ça.

Ah. Voilà donc pourquoi elle était là, finalement. Je savais bien qu'elle voulait quelque chose... mais la question eut au moins le don de me faire reprendre immédiatement mon masque plus froid que jamais. Lutant pour ne pas non plus me tendre de trop - inutile de lui montrer à quel point la question m'affectait - je desserrais les poings, fixais l'horizon avec obstination, endiguant avec peine une vague de tristesse que j'aurais voulu balayer d'un revers de la main. Je n'avais soudainement plus qu'une envie : retourner avec Emea dans notre cabine...

- ... Oui, répondis-je simplement, comme pour montrer que cela ne me faisait rien d'en parler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Ven 14 Sep - 16:57

Le malaise que je sentais entre nous semblait vouloir aller croissant. Mais la tension régnant à présent sur le pont ne me dérangeait pas plus que cela. Il se méfiait de moi, comme de la peste, et je lui avais donné assez de bonnes raisons pour le faire. J'étais plutôt satisfaite de constater que mon manège fonctionnait toujours à la perfection ou presque.
Puisque j'étais encore là...Aller savoir pourquoi... Pour m'assurer de l'avenir d'Emea, me rassurer sur leur relation et donc son bonheur ?
Ou bien était-ce pour ma conscience ? Peut être.
J'avais besoin de m'assurer que quelqu'un pourrais savoir que le sacrifice des soldats m'accompagnant m'avait touché. Même si cette notion me dépassait, même si je la détestais, j'étais bien obligée de la respecter un minimum. Et que quelqu'un sache que je n'oubliais pas ses soldats était ma façon de leur rendre hommage...jusqu'à ce que je rentre chez moi.

" Personne ne pouvait prévoir ça. Ce n'était pas imprévisible, c'était impossible...Enfin, dans la théorie."
répondis-je dans un souffle, repensant à la puissance qui avait tuée tous ses soldats...Oui c'était impossible à prévoir et je ne tenais personne à part moi même responsable de ce massacre... Je voulais que quelqu'un le sache.

Mais, pourquoi n'avais-je pas tourné les talons alors que j'étais rassuré et que j'avais pu soulager un minimum ma conscience ?
Et surtout, pourquoi réengager la conversation sur un sujet épineux ? J'avais beau me vanter et me complaire dans l'image de garce que je véhiculais autour de moi, je ne me plaisais à tourner dans la plaie que les couteau que j'enfonçais moi même et jamais profondément.
Et je doutais fortement que ce couteau si ne soit enfoncé que superficiellement... Et je n'avais jamais eu l'intention de le tourner un peu plus.
Pourtant...

Sa réponse, très sèche me prouva que j'étais allé trop loin. Malgré toute son indifférence, malgré ce qu'il voulais me faire croire, je n'étais pas dupe. J'avais vécu à peu prés la même chose que lui et j'étais donc bien placé pour savoir ce qu'il pouvait ressentir.
Et puis, il avait retrouvé sa froideur coutumière bien trop rapidement.

"Valandil Vyl'Misle... C'était son nom, nous étions promis l'un à l'autre, mais l'idée ne plaisait visiblement pas à mon frère. Il nous a envoyé ses monstres au moment ou nous nous y attendions le moi, alors que nous avions fait l'erreur de nous croire en sécurité."

Fixant l'océan, j'avais l'impression que ma langue me brulait alors que je soufflais à peine ses quelques mots.

"Valandil à donné sa vie pour sauver la mienne...Il faut croire que c'est mon destin...J'ai eu 200 ans pour m'y faire. " finis-je, haussant un peu plus le ton, empruntant à Wylian son indifférence alors que mon cœur tombait en lambeau.

Mais au moins, nous étions quitte...





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 15 Sep - 0:27

Oui, notre travail... le mien surtout. Et j'avais lamentablement échoué. J'étais responsable de la mort d'une dizaine de mes meilleurs soldats, et pas seulement des guerriers - des hommes qui ne laissaient à leur famille que leurs armes et leur honneur, choses dont les leurs n'auraient bien que faire... et moi, je devrais soutenir leurs regards alors que chaque vie perdue était avant tout une vie donnée pour moi. Mais qu'est-ce qui m'avait pris de vouloir prendre l'air... j'aurais mieux fait de rester avec Emea. Cette si belle journée prenait un tournant bien sombre au cœur de la nuit, et je regrettais la chaleur des bras de ma fiancée. Impossible... oui, certainement... et pourtant, son frère avait bel et bien accès aux pouvoirs des Sorciers en plus de ceux des Élémentaires.

A présent non plus seulement sur mes gardes mais en plus crispé et le cœur lourd, je regrettais plus encore ma fantaisie de la soirée, et résistais pour ne pas tout simplement tourner les talons et fuir - voilà bien longtemps que je n'avais éprouvé pareil désir... et c'était de sa faute. Cela l'amusait donc à ce point, de me torturer ??... Réfrénant ma colère, je choisis de l'ignorer, pas vraiment aidé par la douleur qui brulait en continu dans ma chair, me lançant jusqu'à l'épaule - je n'étais pas en état d'en supporter plus... mais j'avais encore assez de contrôle sur moi-même pour résister, rester digne et surtout ne pas lui tourner le dos et enfreindre toute les règles de bienséance en abandonnant la Princesse sur le pont.

Mais lorsqu'elle recommença à parler... quelque chose dans son ton me poussa à tourner la tête pour fixer mon regard sur son profil illuminé du clair de lune. Totalement inexpressif, je ne fis pas mine de tenter de l'interrompre - si elle voulait parler... si ça pouvait l'aider... je pouvais encore le supporter. Après tout, ça faisait partie de ma mission... et le devoir passait avant mes désirs personnels. Mais son histoire soufflée du bout des lèvres... m'arracha alors une vague de sympathie et de compassion - je savais certainement mieux que quiconque sur ce navire ce qu'elle avait pu ressentir... mais moi, mon statut m'avait ensuite donné la chance de pouvoir remédier à ce problème, afin que cela ne m'arrive plus jamais. Elle n'avait pas eut cette opportunité... et je la plaignais, sincèrement. Soupirant doucement, je détournais le regard, baissais la tête avant de relever les yeux vers les eaux noircies de la mer.

- C'est de notre mère, Rathlóriel Tyl'Illian, que Cindara tient son impétueux caractère... bien que ma mère fut réputée pour être bien pire que ma sœur, celle-ci n'étant que le pâle reflet de son tempérament de feu, commençais-je à mi-voix. Elle en faisait voir de toute les couleurs à ceux qui avaient le malheur de lui en laisser l'occasion... et mon propre père en fit également souvent les frais. Le plus souvent, lorsqu'elle était contrariée de trop, elle quittait la capitale en compagnie de seulement deux ou trois hommes, filant en douce pour ne revenir que quand bon lui semblait, obtenant généralement ce qu'elle désirait à son retour - et lorsque je suis né, elle m'emmenait systématiquement avec elle lors de ses fréquentes escapades. Jusqu'au jour où ça a mal tourné, conclu-je sans plus m'étaler dans les détails - j'en avais bien assez dit... et la suite, elle la connaissait, même si j'aurais aimé que ce détail de ma vie reste personnel.


Mais après tout, je m'étais bien promis de lui donner ce qu'elle désirait... elle m'avait conté son histoire, je lui devais bien la mienne, aussi cher que cela m'ait coûté. Nauséeux au souvenir du sacrifice de ma mère, je laissais enfin le morceau de pomme me glisser des doigts et tomber dans la mer - même avec toute la bonne volonté du monde... j'aurais été bien incapable de seulement y poser les lèvres sans me trouver mal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 15 Sep - 9:22

Les bras croisés sur le bords, les mains pendant dans le vide, je m'appuyais peut être un peu plus que je ne l'aurais du. Fixant l'Océan et l’Horizon de noirceur qu'il nous offrait, je luttais presque désespérément contre la nausée que je sentais monter en moi de plus en plus violemment alors que les images de cette journée d'horreur s'imposait une nouvelle fois. Il était clair que je n'avais pas besoin de mon frère et ses étranges pouvoirs pour revivre encore et encore ce drame. Le souvenir hantait encore mes nuits, emportant souvent un sommeille qui m'aurait surement fait du bien.

Pourtant, je restais le plus digne possible, entrouvrant légèrement les lèvres, tentant de poser mon souffle pour réguler ma nausée.
Le silence retomba, mais je n'y prêtais pas vraiment attention, je restais là, face à l'Océan, pourtant, encore une fois, j'aurais du tourner les talons. Mais je ne cherchais même plus d'explications, concentrée simplement sur mes maux de ventre.
Je pouvais bien rester prendre l'air encore un peu, maintenant que nous étions quitte, qu'il soit là où pas ne changerais plus grand chose, nous n'étions même plus obligés de parler, nous pouvions simplement recommencer à nous ignorer.

J'aurais pu m'éloigner. D'ailleurs, j'en avais envie, mais j'avais peur qu'au moindre mouvement, mon estomac malmené se rappel douloureusement à moi. Alors je ne bougeais, respirant doucement, jusqu'à arriver à me figer complétement. Là, dans le noir, au aurait facilement pu me prendre pour une statue. Une décoration de plus.
Pourtant, quand Wylian ouvrit la bouche, je du retenir un soupir plaintif. Je ne voulais pas savoir !!! Nous étions quitte, j'estimais avoir étais trop loin et pensais simplement me rattraper...un peu. Quand bien même cela me coutait.

Alors qu'il se taise !!!

Je ne pus pourtant m'empêcher de l'écouter, esquissant un vague sourire alors qu'il évoquait sa mère.
Je n'avais que peu de souvenir de ma mère, mais j'étais persuadée qu'elle se serait entendue à merveille avec celle de Wylian.
Mais quand il se tu, je ne me permis aucune remarque, laissant le silence retomber tout simplement, je fixais toujours l’horizon.

"Je n'aurais jamais imaginé que nous puissions avoir un point en commun..." soufflais-je.

Nous en avions deux en réalité.

"Je suis soulagée de savoir Emea à vos côtés..."

Non vraiment, j'avais du mal à me suivre moi même. Je devrais aller voir ce médecin aux première heures du jours, je devais être atteinte d'un mal foudroyant et incurable.
Mais finalement, je pensais réellement ce que je disais, maintenant que j'étais certaine que la réputation de combattant de Wylian n'était pas usurpé, je savais Emea en sécurité.
Loin de moi et sous bonne garde, il ne pourrait rien lui arriver.

"J'attends l'heure de notre retour avec impatience, que vous puissiez la reconduire en sécurité derrière les murs de votre citée."

Le plus loin possible de moi, le plus longtemps possible, qu'elle puisse profiter du bonheur qu'il lui était enfin offert.
Esquissant un sourire, j'échappais un bref éclat de rire, plus nerveux qu'autre chose, réfrénant à grand peine un fou rire.

"Et je devrais aller dormir, je dois manquer de sommeille plus que je ne le pensais."
conclus-je, ne bougeant pourtant pas d'un millimètre, toujours appuyé contre le rebord, face à l'Océan, ma nausée commençais doucement à refluer, mais je n'étais pas certain de pouvoir la retenir si je bougeais.






Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 15 Sep - 20:32

Les premières vagues de malaise passées... je compris finalement au bout de longues secondes de silence que cet aveux... m'avait fait plus de bien que de mal. Pourtant, je n'avais rien dit, ou presque... mais en énonçant les circonstances à voix haute... j'avais l'impression de me déculpabiliser un peu. En mettant les choses réellement à plat... je m'étais toujours dit que ma mère était finalement morte de par sa propre faute - en ce sens, elle n'aurait jamais voulu que je me flagelle encore sur son sort après toutes ces années... mais mon père en avait décidé autrement, faisant peser sur mes épaules le fardeau de sa disparition... et ce depuis si longtemps que j'avais tendance à oublier la réalité des faits pour mieux me laisser engloutir par ce qui en avait suivit. La honte. La culpabilité. La tristesse. La douleur.

Honte d'avoir été si inutile, tout juste bon à assister à Sa mise à mort.

Culpabilité de rentrer seul, de savoir que Cindara ne connaîtrait jamais vraiment sa propre mère.

Tristesse de Son absence, jusqu'à son corps que nous n'avions jamais retrouvé.

Et la douleur qui en avait découlé... cette insupportable douleur, mélange de toute ces émotions, qui me rongeait de l'intérieur, en plus de la haine paternelle... Moi qui avait été un petit garçon fantasque, poète et rêveur bien qu'au caractère déjà aussi affirmé que celui de ma mère... je m'étais muré dans le silence, caché derrière l'indifférence, et j'avais affronté mon père les yeux dans les yeux à chacune de ses colères jusqu'au jour où j'avais trouvé la force de me rebeller contre ses injustes traitements. Et aujourd'hui, j'avais tourné la page... ou presque...

- Je m'étais fait la même réflexion, murmurais-je sans réfléchir, pensif, le regard voilé de mes sombres souvenirs.


Mais ses paroles suivantes, je cru bien les avoir rêvées, aussi tournais-je à nouveau la tête vers elle, comme pour chercher confirmation... mais visiblement, mes oreilles ne me jouaient pas encore de tours. C'était... si étrange...

- Merci, répondis-je simplement.


Je sentais que cette fois au moins elle était sincère... et cet étrange dialogue où elle ne cherchait ni à me provoquer ni à m'humilier me donnait l'impression que le temps s'était figé autour de nous, lui laissant l'occasion d'un instant cesser de jouer les garces. Ce qui était, je devais bien l'avouer, fortement reposant...

- Moi aussi, répondis-je en me détendant enfin, un tout petit peu.


J'avais l'impression... qu'une barrière venait de céder entre nous, et je nourrissais l'espoir que peut-être cela la conduirait à cesser de défier sans cesse mon autorité. On peut toujours rêver... Intrigué, je lui jetais un bref coup d'oeil en coin alors qu'elle éclatait d'un rire visiblement nerveux et incontrôlé - était-ce de la fatigue ? Du soulagement ?... certainement un peu des deux, et bien malgré moi j'esquissais un sourire dépité en soupirant doucement. Voilà l'étrange spectacle que nous devions fournir aux étoiles...

- Faites comme bon vous semble... murmurais-je en me détachant de la rambarde, reculant d'un pas en me tournant vers elle. Mais permettez-moi tout de même de vous souhaiter une bonne nuit, votre Altesse, ajoutais-je en m'inclinant respectueusement devant elle, le poing sur le coeur.


Puis sans un mot de plus, je me détournais et quittait le pont pour rejoindre la cabine où Emea dormait toujours profondément - tout en retirant de nouveau mes vêtements pour me glisser contre le corps tiède de ma fiancée, je songeais à cette étrange entrevue au clair de Lune, presque irréelle tant elle avait été calme et paisible - n'avait-ce été qu'un rêve ?...

Je priais de tout coeur que ce ne soit pas le cas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 15 Sep - 22:18

A en croire ses nouveaux regards en coin, je le surprenais un nouvelle fois. Mais qu'il se rassure, je me surprenais moi même. J'aurais été bien en peine d'expliquer mon comportement. J'étais rassurée au sujet d'Emea, j'avais soulagée ma conscience...un peu et j'avais rattrapé ma bévue.
Tout garce que j'étais, j'avais beau me complaire dans l'image que je renvoyais, la cultiver, j'avais tout de même certaines limites et je les avais dépassées sans même m'en rendre compte.
Ce qui expliquait encore ma présence sur le pont, aux côté de Wylian, que j'étais censé détester...Plus tant que ça, maintenant que je parvenais à le voir lui et non plus une pale réplique de mon frère.

Mais nous étions quitte à présent/ Quoi que, peut être pas, puisqu'il m'avait conté une partie de son histoire.
Même si je ne lui avais jamais demandé de me rendre la pareille.
J'aurais du quitter le pont depuis longtemps, au lieu de ça, je restais planté là, à exprimer tout haut ce que j'aurais voulu que tout le monde, lui comprit...surtout lui, ignore toujours.

Peut être la navigation avait-elle sur moi un effet aussi néfastes que les nausée. Visiblement, la nostalgie ne me réussissait pas. Pas du tout !!
Et il faudrait que je trouve quelque chose pour rattraper mon erreur, d'ici à ce qu'il imagine que je puisse être réellement gentille.
Autant lui éviter de faux espoirs.

Fixant toujours l'horizon, je hochais la tête, songeant que je devrais vraiment aller dormir.
Y arriverais-je seulement ? Quand Wylian tourna finalement les talons, je retins un soupir, presque soulagé de le le voir partir.
JE me forçais à rester polie et lui retournais ses salutations. Mais quand il me tourna le dos, je souris.
Je venais de trouver comment me rattraper...Ou presque.

"Wylian..." appelais-je alors qu'il allait disparaitre sur le pont inférieur, certainement pour rejoindre sa cabine et Emea.

Quand il se retourna, je lui offrit un sourire tinté de toute l'ironie que j'avais en stock, retrouvant mon éternel sourire de garce que j'affectionnais tant.

"Avisez vous de faire pleurer une nouvelle fois Emea et toute votre habilité ne vous servira à rien...Prodige ou non, je vous ferai avaler vos sabres et les fers de votre cheval en guise de dessert."
affirmais-je sur le ton du défi, mortellement sérieuse.

Puis, lui offrant un nouveau sourire ironique, je lui tournais le dos pour faire de nouveau face à l'Océan.
Je restais là un moment à réfléchir à ce qu'il venait de ce passer. Ce que je n'aurais certainement pas du faire.
Puis, je me décidais finalement à rejoindre la cabine que je partageais avec Nerwen, espérant qu'elle dorme assez profondément pour ne pas s'inquiéter de ce que moi, je ne dorme pas.






Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 16 Sep - 13:38

L'acte qui se déroulait à cet instant me paraissait totalement irréel, avec pour scène le pont du navire et pour éclairage les rayons argentés de la Lune. Dans son costume de pirate, la Princesse semblait avoir trouvé une nouvelle personnalité - je ne doutais pas que tout ceci se serait évanoui au matin... mais j'étais tout de même heureux de ce bref instant de répit. De calme. Cette trêve entre nous ne durerait pas, j'en avais l'intime conviction... mais au moins avais-je à présent la confirmation qu'elle pouvait également se montrer agréable. Normale. Et un jour, peut-être comprendrait-elle que faire semblant ne la menait à rien... et qu'accepter son sort et sa condition faciliterait la vie à tout le monde... d'elle-même en particulier. Elle refusait tout simplement de grandir... et j'étais moi-même certainement trop vieux pour mon age. C'était là que se situait notre principal différent... du moins, après cette étrange entrevue, c'était ce que je pensais croire.

M'immobilisant à son appel, je me détournais à demi, m'immobilisant devant les escaliers menant dans les entrailles du navire - posant sur elle un regard moins froid qu'à l’accoutumée... je me retrouvais à nouveau face à son masque taillée d'ironie, et réprimais un soupir désespéré. Ça n'aura pas duré bien longtemps... mais elle arriva pourtant à me surprendre une dernière fois pour la soirée. Masqué derrière la menace et l'ironie... elle venait bien de me faire un compliment. Était-ce sa manière de me remercier, ou me faisais-je des idées ?... Tout compte fait, ça n'avait aucune importance. Laissant pour la première et dernière fois un sourire carnassier étirer mes lèvres, je m'inclinais à demi, des mèches de mes cheveux clairs retombant sur mon visage alors que je ne la lâchais pas du regard.

- Soyez sans crainte... même si j'aimerais bien voir ça, murmurais-je sur le même ton, avant de me redresser et commencer à descendre silencieusement les marches pour rejoindre Emea.


Malgré le calme ambiant et la présence d'Emea, je ne parvins pas à retrouver le sommeil - mon poignet me faisait mal, m'empêchant de réfléchir tranquillement, me privant d'un repos qui ne m'aurait pourtant pas fait de mal, me livrant simplement en pâture à des souvenirs que j'aurais préféré oublier. Au matin, je me levais à l'aube, satisfait de constater qu'Emea avait enfin fait une nuit complète, mais me sentant coupable à l'idée que j'avais certainement été pour beaucoup responsable de ses insomnies - enveloppé dans ma cape, j'allais m'installer à la proue, ma capuche rabattue sur le visage, résigné à passer encore une nouvelle journée à ne rien faire d'autre que me laisser torturer par la douleur et mes souvenirs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 16 Sep - 19:41

Et voilà, maintenant, il me prend pour une gentille fille. Je savais que j'aurais du tourner les talons une fois ma conscience un peu soulagée, sans oublier de lui envoyer l'un de mes piques cinglante, pour finir de gâcher sa journée. Au lieu de ça, j'étais resté et son sourire, un peu plus franc qu'à l'accoutumé manqua de me tirer des frissons. A le voir ainsi, j'avais soudain un affreux pressentiment, le même que celui qui m'avait torturé de longues semaine après que j'ai eu croisé la route de Valandil, pour finalement mettre fin à la sienne.
Mais c'était stupide...Il n'y avait aucune raison d'avoir peur. Une fois ma perle récupéré, chacun rentrerait chez soit et nous ne nous croiserions plus qu'occasionnellement.

Pourtant, quand son sourire ce fit plus carnassier, je haussais un sourcil, souriant de plus belle, alors que ce fichu pressentiment ce faisait plus pressant encore.
Sans crainte hein ? Mouais, je préfère me fier à mon instinct plutôt qu'au sien et pour le reste...qu'il doute tant qu'il le voulait. Je n'avais peut être pas son habilité au combat, mais je savais manier les armes, au moins aussi bien que ses soldats et je contrôlais mes pouvoirs mieux que les Élémentaires à son service.
Oh, ce ne serait pas simple, mais, je gagnerais à la fin...Je gagne toujours, peut être parce que ma notion de l'honneur est bien différente de la sienne et les coups bas ne me font pas peur.

Laissant Wylian regagner sa cabine, je restais un moment sur le pont, à réfléchir a cette étrange entrevue.
Je ne savais quoi en penser, et peut être valait-il mieux que je ne me penche pas vraiment sur la question.
Alors, après une petite heure à contempler l'Océan, je me décidais à rejoindre ma cabine et Nerwen.
J'espérais qu'elle dormirais, même si elle ne poserait aucune question, savoir qu'elle y pensait ne m'était pas plus agréable.
Pourtant...

"Nerwen ? Tu ne dors pas ? Toujours le mal de mer ?"
demandais-je, trouvant le soldat assise sur le bord de son lit, le teint un peu moins pâle que la veille.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 16 Sep - 20:07

Depuis le départ du bâteau, je n'étais sortie que peu de fois de la cabine que je partageais avec la Princesse. Seulement pour manger et pour tenter de me rafraichir un peu avec l'aide de l'air marin, ce qui, pour l'un comme pour l'autre, n'était pas un réelle réussite. Les roulis constants m'obligeaient à m'enfermer pour m'allonger, espérant que ce fichu mal de mer me quitte.

Mais quelques jours après notre départ, je me sentais mieux, moins nauséeuse et plus à même de manger quelque chose et de dormir correctement. J'arrivais même à échanger quelques coups d'épée avec les autres soldats, surveillant ma blessure à la jambe sans pour autant rester inactive.

Ce jour-là, alors que je regardais avec fascination les marins exécuter leurs tâches avec une aisance qui égalait la nôtre au combat, j'entendis quelques rumeurs sur une réconciliation entre le Général et sa promise. N'y prêtant cependant pas plus d'attention, j'attendis la tombée du jour pour rejoindre la cabine et m'assoir sur mon lit, attendant la Princesse avec qui je voulais parler depuis le début du voyage mais, dans mon état, pouvoir lui parler voire même la croiser m'avait été difficile.

Alors que j'attendais patiemment, la nuit étant bien avancée, je relevais le regard quand la Princesse entrait dans la pièce, visiblement en proie à des émotions contradictoires. Ne posant aucune question, je secouais négativement la tête à ses questions.

- Non, mon mal de mer s'est enfin calmé.

Je me redressais un peu, regroupant mes cheveux défaits sur mon épaule, les laissant tomber en une cascade épaisse et bouclée.

- En fait... J'aimerais vous parler.

Je ne savais vraiment pas comment abordé la question, mais il le fallait bien... Pour moi, on abordait mon honneur.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 16 Sep - 20:52

Vraiment, cette journée avait été étrange, entre mon entrevue improvisée avec notre capitaine et celle avec Wylian, j'avais largement assez de quoi ruiner durant tout le reste de notre voyage. Entre le passé que je partageais avec Yavana et mon étrange conduite avec Wylian, que je ne me pardonnerais pas avant qu'il ne m'est de nouveau adressé un de ces regards plein de désapprobation dont il avait le secret, j'avais de quoi faire !
Sans compter ses affreuses visions qui refusaient définitivement de me laisser en paix. Je n'étais pas certaine de pouvoir trouver le sommeil cette nuit encore, mais je devrais essayer, je ne pouvais me permettre d'arriver éreinter à Satanael, ce qui m'y attendait me demanderait toute ma vigueur.

Alors, résignée, je rejoignis ma cabine, pensant y trouver Nerwen soit endormie, soit, tourmentée par son mal de mer.
Pourtant, lorsque je poussais la porte de notre cabine, je la trouvais assise sur le bord de sa couchette, plus vive que les jours précédents, parfaitement réveillée. Elle semblait m'attendre.

"Tant mieux, tu pourras peut-être profiter un peu de notre voyage."
commentais-je, refermant la porte dernière moi, avant de rejoindre ma propre couchette pour m'y asseoir, relevant les yeux sur le soldat.

Je la dévisageais avec une certaine curiosité, je ne m'attendais pas à entendre ses mots. Enfaite, je la pensais trop timide pour oser m'adresser la paroles, puis, une fois embarquée, trop malade pour le faire.

"Je t'écoute." répondis-je, ramenant ma tresse sur mon épaule pour la défaire, je ne lâchais pourtant la l'elfe des yeux.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 16 Sep - 21:23

Alors que j'avais l'impression de sauter sur la Princesse dès son entrée, elle se contentait de me répondre et de s'assoir devant moi. Je souris très légèrement, perdant l'assurance que me procurait mon statut de soldat. Même si ma demande concernait ce même statut, je m'apprêtais à faire une démarche que j'avais décidé d'entreprendre moi-même, ce qui ne me mettait vraiment pas à l'aise.

Toussotant un peu, je posais mes mains sur mes genoux celés entre eux et reportais mon regard sur la Princesse.

- Bien. J'ai beaucoup réfléchi depuis l'attaque dont nous avons été victimes il y a quelques jours et la façon dont vous avez repoussé les ennemis en m'évitant une blessure voire même une possible mort...

Je n'en avais pas parlé au Prince lui-même, à qui revenait quand même la décision finale mais je prenais quand même les devants. Cette discussion allait peut-être être totalement inutile...

- ... Et j'estime avoir une dette envers vous. Ainsi, je vous demande de m'accepter à vos côtés, comme un garde assurant votre protection. Autant de temps que vous le jugerez nécessaire, je suis prête à vous servir, vous suivre dans vos déplacements à travers les Royaumes pour pouvoir payer cette dette et enrichir mes connaissances sur les Éléments à vos côtés.

Je baissais les yeux à la fin de ma phrase, la laissant réfléchir. Je savais ce que cette demande avait comme conséquence : Je quitterais les Elfes Diossads pour un temps, m'éloignant de mes amis et de ma famille. Mais j'étais prête à prendre le risque.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mar 18 Sep - 12:07

Assise face à Nerwen, pas vraiment surprise par son air grave, puisque tout ses collègues et elle même l'abordaient en toutes circonstances, ses paroles en revanche piquèrent ma curiosité, je me demandais franchement ce qu'elle pouvait bien me vouloir.
Me remercier de lui avoir offert de partager ma cabine ? Elle l'avait fait une seule fois et je lui avais clairement fait comprendre c'était largement suffisant. Pourtant à en croire son malaise soudain apparent alors que je l'invitais à parler, j'aurais pu croire qu'il s'agisse de quelque chose d'aussi ennuyant et inutile que des remerciement.
Pourtant, je restais bien droite, assise sur le bord de mon lit, je défaisait distraitement ma tresse, fixant le soldat assise en face de moi.

Sa première phrase me tira un haussement de sourcil. Je me souvenais vaguement avoir repoussé quelques Corrompu, de là a dire que je lui avait sauvé la vie.

"Continue..."
l'encourageais-je, pas vraiment certaine de vouloir connaitre la suite, je lâchais mes cheveux, posant mes mains sur mes genoux, un brin tendue, je restais pourtant impassible.

Écarquillant légèrement les yeux, je retins un soupir. J'aurais du m'en douter au moment ou elle avait ouvert la bouche pour commencer ses explications.
Le sens de l'honneur Diossad...Encore. Pourtant, elle ne me devait absolument rien. Elle ou une autre, j'aurais agit de la même manière, autant pour tuer des Corrompus, que passer ma frustration et au passage, peut être, tant qu'à faire...Sauver une vie.
Soupirant légèrement, je repris ma tresse, sans jamais quitter Nerwen du regard.

J'étais un peu indécise quant à la réponse à lui donner. Refuser serait certainement une manière de bafouer son honneur, mais je ne considérait pas qu'elle est une dette envers moi.

"Il n'y a aucune raison de te sentir redevable."
commençais, soutenant sans peine son regard.

"Et je pense que cette décision ne reviens pas qu'à moi. Néanmoins, si tu désire réellement rejoindre les rangs...relativement restreint de ma grade, je ne vois aucune raison de t'en empêcher. Seulement, tu sera libre de partir quand toi, tu le décidera...ou que tu estimera avoir remboursé cette dette hypothétique que tu crois avoir contracté. C'est là ma condition pour t'accepter à mon service...Si Wylian n'y voit aucune objection." finis-je, espérant avoir ménagé son honneur... et le mauvais sort me poursuivant comme la peste.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 19 Sep - 9:41

Après ma proposition j'attendis, un peu anxieuse sans toutefois le montrer. Sa première réponse ne me fit pas réagir. Après tout, elle ne pouvait peut-être pas comprendre notre mentalité, mais selon moi, le fait qu'une Princesse accomplisse la tâche que j'étais censée mener à bien revenait à contracter une dette auprès d'elle.

La suite me soulagea. Elle n'était pas contre, c'était une bonne chose et bien qu'elle voie les choses sous un autre angle que le mien, je pouvais la suivre en tant que garde pour lui rendre la pareille. M'inclinant légèrement, je reposais mon regard sur elle.

- J'irai faire part de ma requête auprès du Général Tyl'Illian. Merci de l'accepter.

Il faudra que j'aille l'annoncer à mes parents, ainsi qu'à Nabilac et aux soldats avec qui j'étais proche, ce qui se comptait sur les doigts d'une main.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 22 Sep - 13:24

Même si elle m'avait parut hésitante, un peu nerveuse, alors que je m'asseyais en face d'elle pour l'écouter, elle semblait à présent déterminée et sur d'elle. Toute trace de nervosité envolée, elle retrouvait son air grave et je songeais qu'elle serait bien plus jolie si elle se permettait quelques sourire. J'esquissais moi même un sourire en pensant que si elle tenait temps à payer sa dette imaginaire, je tenais la le moyen parfait de la forcer à se relâcher un peu...Du moins, une fois en sécurité.
Attrapant une brosse posé sur une petite table prés de la tête du lit que j'occupais, j'entrepris de brosser mes cheveux avant de les tresser de nouveau, hochant la tête alors qu'elle affirmait qu'elle ferait le nécessaire pour être à mes côtés.

Aux même titres que les soldats de ma garde...peu nombreux et rarement prés de moi. Quand l'opportunité de les préserver se présentait, je n'hésitais jamais, même si ils devaient en être blessés, tant qu'ils étaient en vie et qu'ils me détestaient, ça m'allait très bien !

"Si tu es certaine de ta décision." répondis-je sans la moindre émotion.

"Tu devrais te repose à présent...l'occasion ne se représentera peut être pas deux fois."
insinuais-je en nouant mes cheveux.

Puis, décidant qu'il valait mieux appliqué mes propres conseils avant qu'on me les répète, j'enfilais rapidement une longue robe blanches et me glissais sous les draps de ma couchette pour tenter de trouver le sommeille.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Sam 22 Sep - 16:51

Je hochai la tête pour confirmer que j'étais sûre de moi. J'y avais longuement réfléchi pendant les longues heures pendant lesquelles je ne pouvais pas bouger à cause du mal de mer et n'avait trouver que cette solution pour rembourser ma dette, même si elle ne voyait pas les choses à ma façon. Tant qu'elle acceptait, je n'avais plus rien à rajouter. Je ne lui demandais pas de me comprendre totalement, justement d'être assez consciente de l'importance que ça avait pour moi pour qu'elle ne refuse pas ma demande. Je hochai la tête à la suite de sa remarque, me tournant pour la laisser se changer. J'étais déjà prête, en tunique et pantalon de lin, au cas où il faudrait se lever en vitesse.

- Très bien. Bonne nuit Votre Altesse.

Je me couchais dans ma couchette, les yeux encore ouverts un petit moment pour préparer ce que j'allais dire au Général, avant de finalement fermer les yeux pour m'endormir rapidement, profitant d'un sommeil enfin paisible.

J'étais, malgré mes heures de retard, réveillée au petit matin, en forme parfaite. Me levant rapidement, je m'habillais rapidement, hésitant avant de finalement prendre ma cape et me dirigeai vers les cuisines. Attrapant quelques victuailles, je mangeais un peu, mon appétit retrouvé mais vite comblé. J'étais guérie, mais pas entièrement. Une fois prête, je me décidais à sortir pour respirer un peu, enfin.

Alors que je savourais la brise adoucie de la mer, je reconnus la silhouette du Prince, accoudé à la proue. Prenant mon courage à deux mains, je m'avançai jusqu'à lui afin de lui faire part de ma décision... Et de lui demander son accord. Une fois à sa hauteur, je passais une main dans mes cheveux détachés avant de m'incliner légèrement.

- Général ? J'espère ne pas vous déranger. J'ai à vous parler...




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 23 Sep - 22:27

Appuyé contre la rambarde, serrant sous ma cape mon poignet brûlant dans ma main gauche, mâchoire crispée, le regard dur, j'inspirais profondément l'air frais et salé pour tenter de me distraire - cette saloperie me semblait plus douloureuse de jour en jour, à mesure que l'aiguille se frayait un passage dans ma chair... il faudrait peut-être que j'aille voir le médecin de bord. J'étais moi-même un peu médecin, mes fonctions m'y obligeaient, mais si je savais reconnaître la plupart des poisons et soigner presque toutes les blessures... celle-ci me laissait un peu perplexe, d'autant plus que je ne me sentais pas capable de réessayer de retirer l'aiguille moi-même. Cette histoire me torturait autant qu'elle m'agaçait... mais il faudra bien que je fasse quelque chose un jour...

Restant planté là alors que le reste de l'équipage se levait en même temps que le soleil, plus immobile qu'une statue, je ne me préoccupais pas plus que cela de mes hommes - je savais qu'au moindre problème, ils viendraient me trouver, mais j'avais finalement accepté l'idée que sur ce navire, personne ne risquait grand chose. Entendant des pas approcher dans mon dos, je resserrais ma cape sur mes épaules, et me retournais pour voir Nerwen s'incliner légèrement devant moi - retenant un léger soupir, je posais une main sur son épaule pour l'inciter à se redresser, avant de ramener mon poing contre mon coeur.

- Un simple salut suffit, soldat, lui rappelais-je, puisqu'elle semblait avoir du mal à oublier mon rang, et je suis content et soulagé de te voir enfin sur pieds. Je t'en prie, parle, dis-je en plongeant mon regard dans le sien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 23 Sep - 22:43

La main que je sentais sur mon épaule manqua de me faire sursauter, mais je me retins à temps et me redressai, amorçant déjà un autre salut pour m'excuser puis décidant finalement de lui rendre son salut, mon poing sur le cœur. Je n'étais vraiment pas à l'aise avec tout ça et, bien que j'ai finalement laisse le "Votre Altesse" être remplacé par un plus modeste "Général", ma révérence n'avait put se réduire au simple salut militaire. J'avais l'impression que je ne pourrais jamais m'y faire... Je hochai la tête avec un très léger sourire désabusé.

- En effet, enfin... Je ne suis décidément pas faite pour la voie marine.

Je ne savais pas si faire de l'humour rentrait dans le protocole, mais je me sentais un peu plus détendue... Jusqu'à ce que son regard se plante dans le mien. Respirant au mien, affrontant le regard de l'elfe en face de moi, je me décidais à parler :

- Je souhaite vous présenter une requête. J'estime avoir contracté une dette auprès de la Princesse Eil'liathan lors de notre bataille et, afin de la rembourser, je souhaite m'engager en tant que membre de sa garde personnelle. J'ai fait part de ma demande à la Princesse, qui m'a approuvé et je viens donc vous demander votre accord pour rejoindre les Elfes Daes le temps que ma dette soit effacée.

Je me tus enfin, soutenant le regard du Général sans faillir. Je savais qu'il comprendrait ma démarche mieux que la Princesse, mais de là à l'accepter...




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Revenir en haut Aller en bas

Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Le Chamane du bout du monde
» Le champ du bout du monde...~Jarod contre Hades
» LES AVENTURIERS DU BOUT DU MONDE
» -- délai accordé -- Aelenia - Jusqu'au bout du monde
» LES DIX COMMANDEMENTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -