Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Mer 14 Nov - 23:33

C'est moi ou...On avance pas ? Perchée sur le plus haut mât du navire, certaine que personne ne viendrait me déranger là haut, je scrutais l'horizon espérant voir apparaitre l'ile du Peuple de l'Eau. Mais nous étions partis depuis à peine quatre jours, bientôt cinq, il ne fallait pas rêver, nous n'arriverions pas demain, il nous faudrait un bon mois, si la mer était clémente, pour rallier notre point d'arrivée.
Je n'étais pas certaine d'arriver à me tenir tranquille jusque là, il viendrait un moment où je devrais forcément m'occuper et l'esprit et les mains, sinon, j'allais devenir folle et entrainer l'équipage avec moi.

Jouer des tours, passer pour une gamine, voir même une garce, une princesse capricieuse, j'adorais ça. En revanche, devenir simplement mauvaise voire même méchante, je détestais ça, ce n'était pas vraiment moi. Quand je décidais de faire tourner les autres chèvre, ce n'était jamais méchamment et la seule chose pâtissant de mes mauvais coups était mon image. Je m'en moquais éperdument, en revanche, j'avais une sainte horreur de la méchanceté gratuite, seulement, à tourner en rond sur le navire, je perdrais bien vite patience et enverrais paitre tous ceux qui oseraient m'adresser la parole.

J'avais toujours été comme ça, mais je devais bien reconnaitre que ce côté de ma personnalité avait prit une certaine importance depuis que je contrôlais les ombres.
Ce n'était pas vraiment le moment de m'en préoccuper, je devais plutôt me trouver quelque chose à faire. Avec tout ce que m'avait apprit Valandil et ce que savait Yavana, je n'aurais aucun mal à m'occuper, encore faudrait-il que les matelots daignent m'intégrer à leur équipage, le temps du voyage.
C'était ça, ou supporter mon humeur, à mon humble avis, lorsqu'ils l'auraient expérimenté, ils me donneraient d'eux même quelque chose à faire !

Pour le moment, observer l'horizon me suffisait, quoique en cet instant précis, je n'aurais certainement pas dit non à un petit quelque chose à manger.
J'avais faim. Ce qui ne m'était pas arrivé depuis que nous avions croisés mon frère. Je décidais donc qu'il serait de bon ton de profiter de l'occasion et me glissais souplement dans les cordages pour regagner le pont et me glisser entre les matelots pour finalement atteindre les cuisines.

Le spectacle qui m'y attendais me fit oublier ma faim. Si je m'étais attendue...

Wylian et Emea étaient tous deux attablés, jusque là, il n'y avait rien d'anormale. C'était même une bonne nouvelle.
Seulement, ils n'étaient pas assis l'un en face ou à côté de l'autre, mais l'un sur l'autre.
Wylian semblait ficelé à sa chaise et Emea assise sur ses genoux...Je rêve ?? Mais c'est qu'elle lui donne la becquée...

Pour une raison obscure, je plaignais sincèrement Wylian, il ne devait toujours pas avoir retrouvé l'appétit et visiblement, l'idée ne plaisait pas à Emea. Lui résister était une très mauvaise idée, il devait s'en rendre compte à présent.

Quoi qu’à en croire leur sourire et les regards qu'ils se lançaient, l'un comme l'autre ne devaient pas complétement détester leur situation.
Leur complicité était si flagrante et Wylian si différent de ce que j'avais pu voir de lui, que je me sentis gêné. Je les avais surpris et très certainement dérangés dans l'un de leur rares moments d'intimité.

Je n'étais pas du genre pudique, loin de là, mais en cet instant, je ne pouvais m'empêcher de me sentir gêné et surtout de m'en vouloir. Je venais certainement de leur voler un instant très précieux...et sans le vouloir. Pour une fois !

Figée sur le pas de la porte, une main toujours posée sur la poignée, les yeux ronds, je bégayais quelques mots alors que leur yeux se tournaient vers moi.
Je me sentis rougir et baissais les yeux. Le ridicule de la situation de Wylian aurait pu me faire rire...en d'autres circonstances. Là, je ne pensais qu'à prendre mes jambes à mon coup.

"Ah...euh...Scusez, je voulais pas...Vous...heu, vous dérangez pas pour moi." balbutiais-je en tournant les talons pour refermer la porte dernière moi et prendre mes jambes à mon cou.

Courant dans l'escalier pour remonter sur le pont, je m'arrêtais au milieu, légèrement essoufflée et éclatais soudainement de rire.

Pauvre Wylian...

Je dus prendre appui contre le mur tant mon rire prit en intensité, jusqu'à m’obliger à me plier en deux. Je mis de longues minutes à reprendre mon souffle, revoyant les mines d'Emea et Wylian. Enfin calmée, je remontais sur le pont, finalement ravie de ma trouvaille, il y avait longtemps que je n'avais pas vu Emea sourire autant.

Et puis...il était beau sans son masq ...de QUOI ???
Ils... ilS étaient beaux... tous les deux... ensemble, parce que...ben, ils faisaient un joli couple.

Finalement...j'étais bien moi sur mon mât...





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Jeu 15 Nov - 21:12

Bon, je récapitule. Je suis saucissonné à une chaise, elle même fixée au plancher d'un navire, réduit à me laisser martyrisé par ma fiancée enceinte que je ne veut pas contrarier, mais j'ai toujours franchement pas faim, et je n'ai pas envie de me disputer avec elle... surtout que ça pourrait au long terme l'inquiéter. Chose que je ne veux surtout pas, elle a déjà été bien assez secouée comme ça, pas besoin d'en rajouter une couche... et puis, j'étais malgré moi très amusé de la situation, ravi de l'avoir sur mes genoux, contre moi, un peu moins ravi de me faire gaver de force mais bon... tout ne peut pas toujours être tout rose. Alors, le regard pétillant, n'esquissant pas un geste pour la repousser ou me libérer, ravi d'être son prisonnier, à mon air blasé succéda un petit rire amusé et condescendant.

- Tu es trop forte pour moi... je me rends, soupirais-je, faussement désespéré.


Le Général de l'Armée Diossad, mené à la baguette par une femme... la diablesse. Et le pire, c'est que je suis consentant... et que j'adore ça. Parce qu'elle prenait soin de moi. Ça me changeait, un peu, moi qui prenait soin de veiller à la sécurité d'un royaume entier... et encore une fois, à la base, j'avais le même caractère que ma soeur. J'avais étouffé en moi dès la mort de ma mère tout ce côté fantasque et exigent de mon caractère, mais avec Emea, lorsque nous étions juste nous, moments rares et précieux, je pouvais redevenir le gamin fantasque et rêveur que je n'avais pas été bien longtemps. J'avais laissé à Cindara le privilège de pouvoir rester elle-même, et de laisser se développer sa pleine force de caractère, au grand damne de tous les sujets du royaume, qui avaient vite compris qu'elle serait certainement encore pire que ne l'avait été notre mère. Et pourtant, malgré ce caractère lunatique et fantasque, elle était autant crainte qu'admirée, et même aimée. Plus discret, je préférais rester dans l'ombre, la laissant jouir de toute la lumière... moi, j'avais Emea pour m'éclairer dans les ténèbres.

Mais soudain, je me figeais, sentant Emea faire de même alors que la porte s'ouvrait dans notre dos. Tournant vivement la tête, franchement peu ravi d'être surpris dans une telle situation et surtout dérangé alors que je profitais tranquillement de ma fiancée (ou était-ce l'inverse ?...)... je retins un grognement en découvrant l'identité de celui qui nous avait interrompu. Enfin, celle plutôt, et ce n'était autre que la Princesse Eil'liathan Tyan'Lirulin. Comme si j'avais besoin de ça... déjà que je n'avais strictement aucune autorité sur elle, ce qui me rendait la tâche de sa surveillance bien compliquée... là, j'allais certainement en plus perdre le peu de respect qu'elle daignait m'accorder en public. Je ne faisais pas cas de la rencontre de la veille - la nuit se prêtait à toutes sortes de métamorphoses... et si je savais désormais que oui, elle était capable de faire preuve d'amabilité, rien ne me laissait à penser qu'elle en ferait d'autant plus preuve avec moi. Et surtout plus maintenant.

Mais alors que je ne pouvais m'empêcher de la fusiller du regard... mon visage habituellement si froid et impassible passa de la colère contenue à une surprise non feinte. Elle paraissait... sincèrement gênée et elle... elle est quand même pas en train de rougir ??!... Perplexe... elle balbutia une suite de mots inintelligible, m'achevant au passage, et je fixais la porte avec de grands yeux alors qu'elle venait de la claquer derrière elle pour mieux s'enfuir. Je risquais pas de la poursuivre, j'étais un tout petit peu coincé... et accessoirement trop choqué pour arriver à me lever dans l'immédiat.

- ... C'était la Princesse ?... demandais-je en confirmation à Emea, trop choqué pour m'agacer de son intrusion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Jeu 15 Nov - 22:00

Je ne pouvais faire autrement que me délecter de la situation. C'était si rare. Si rare de l'avoir rien que pour moi. Si rare qu'il puisse se laisser complètement aller sans craindre que son devoir ne le rappelle à l'ordre à la seconde où il aurait baissé sa grade. Si rare que je puisse soutenir son regard pétillant. Et surtout, si rare que j'ai de vrai bonne raison de lui tenir tête et l'empêcher de me taquiner !
Comment alors ne pas en profiter et souhaiter que le temps s'arrête pour nous laisser profiter de ce répit. Je ne pouvais m'empêcher de sourire comme une bien heureuse, pas plus que je ne parvenait à me retenir de le dévorer des yeux.

Il était si beau quand il souriait sincèrement.

En l'entendant enfin céder, j'étouffais un léger rire et haussais un sourcil, si j'avais le malheur de lâcher prise maintenant, il en profiterais à coup sure et comme je serais incapable de lui résister, au final, il n'aurait avalé que trois bouchées de son repas et même si je m'amusais comme une folle, je n'oubliais pas mon objectif premier. De toute façon, j'avais encore une carte à jouer, mais je n'eus ni le temps de le lui faire remarquer, ni même le temps de répliquer quoi que se soit que je le sentis se figer et ne pus faire autrement que l'imiter.

La porte des cuisines venait de s'ouvrir dans notre dos et je savais que Wylian tenait à son image, il avait largement assez bataillé pour la construire et notre position risquait de tout ruiner.

C'était même pire que ça, puisque l'opportun n'était autre qu'Eil'liathan. Mais en relevant les yeux sur elle, je compris qu'il n'était pas utile que je bondisse comme un diable de sa boite pour préserver l'image de mon fiancé. De toute façon, elle ne m'en laissa pas le temps, balbutiant des excuses avant de littéralement s'enfuir en courant, me tirant un soupir. Pourtant, son éclat de rire ne m'échappa pas vraiment, mais je ne m'en vexais, elle ne se moquait pas, je la connaissais assez bien pour le savoir.
Elle avait du être aussi surprise que nous.

Elle pouvait se montrer compréhensive quand elle le voulait et je le savais, c"était bien pour ça que je n'avais pas pris la peine de bouger.

Quand la porte ce fut refermé, je baissais les yeux sur Wylian et éclatais de rire. Son air surpris valait le détour.
Eil'liathan était une véritable énigme pour tout ceux ne la connaissant pas depuis au moins une bonne cinquante d'années, il n'était pas étonnant que Wylian est du mal à croire ce qu'il venait de voir. Elle qui c'était donné un mal de chien pour passer pour une garce capricieuse venait de lui offrir une toute autre version.

Moi, je savais qu'Eil'liathan comprenait parfaitement notre situation pour l'avoir vécue et comme elle n'était pas foncièrement méchante, elle ne se serait jamais permis d'en profiter.

"Tu ne l'a vraiment pas reconnue ou tu imagine que ton esprit te joue des tours ?" demandais-je à peine calmé, sentant les larmes me monter aux yeux.

"Oui, c'était elle. Je t'avais prévenu de ne pas te fier à ce qu'elle voudrait bien te montrer d'elle." repris-je sur le même ton.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 18 Nov - 18:23

Fixant la porte qui venait de claquer derrière la Princesse, je restais coi quelques secondes - je m'étais attendu à beaucoup de choses... mais pas à ça. Ainsi donc, elle était capable de comprendre les notions d'intimité et de respect ?... bon, j'étais mesquin. J'avais déjà plusieurs fois eu la preuve qu'elle n'était pas si mauvaise qu'elle voulait bien le faire croire, et j'avais aussi compris ce qu'Emea voulait dire en parlant du masque d'Eil'liathan... mais ça ne changeait rien à l'authentique éclat de satisfaction pure qui illuminait son regard lorsqu'elle humiliait quelqu'un - moi en général - ou se gaussait de faire quelques frayeurs à la cour. Le plaisir qu'elle y prenait était réel, et même si ce n'était pas bien méchant en soi, c'était pour moi indigne d'une Princesse de son rang, d'autant plus qu'elle était appelée à un jour devenir Reine. Je me demandais bien quelle tête tirerait mon père, si j'avais le quart de l'insolence et du mépris de la Princesse pour la cour et l'étiquette.

D'ailleurs, elle n'est pas en train de rire au bout du couloir ??!! Profondément agacé, je soupirais longuement pour essayer de me calmer - c'était trop tard de toute façon... inutile qu'Emea n'ait à subir mes humeurs à cause d'une autre petite peste. Mais j'étais très contrarié de cette intrusion, et j'essayais sans grand succès de ne pas le montrer... et quand Emea éclata tout simplement de rire... je soupirais de dépit, et esquissais un sourire las. Bon, si elle elle le prend comme ça... je n'ai pas mon mot à dire...

- Je suis simplement étonné qu'elle n'ait pas saisit la perche pour cracher son venin, lâchais-je en haussant les épaules. Mais j'imagine que j'en entendrais parler tôt ou tard... Tu me libère, maintenant ?... demandais-je en croisant enfin son regard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 18 Nov - 19:15

La surprise passée, je sentis Wylian s'agacer. Etre surpris ne faisait pas vraiment partis du programme. Etre surpris par Eil'liathan encore moins. Je ne doutais pas une seule seconde qu'il s'imagine qu'elle lui ferait payer cette intrusion, d'une manière ou d'une autre. Moi, je n'étais pas inquiète, je savais qu'elle n'en reparlerait pas d'elle même, quand bien même ce qu'elle avait vu lui permettrait d'humilier Wylian bien plus qu'elle n'avait déjà pu le faire. Violer l'intimité des autres, ce n'était pas son genre....heureusement pour nous tous d'ailleurs.

Mais je ne le lui fit pas remarquer, je ne réussirais qu'à l'agacer un peu plus et je ne voulais surtout pas gâcher ce moment.
Soupirant légèrement, je haussais les épaules à mon tour. Je n'aimais pas forcément la façon dont il parlait de ma meilleure amie, mais en même temps, je ne pouvais pas dire grand chose, Eil'liathan véhiculait l'image qu'elle voulait absolument se donner et entendre les mots de Wylian lui ferait certainement plus plaisir qu'autre chose. Puisqu'elle avait réussit son coup. Ce n'était pas à moi de tenter de redorer une image qu'elle voulait garder terne.

Soupirant franchement, ravie de pouvoir changer de sujet, je coulais un regard au repas à présent froid et soupirais de nouveau en reportant mon attention sur Wylian.

"Tu n'a pas beaucoup mangé." remarquais-je alors que la chaise reprenais sa forme initiale, libérant Wylian au passage.

Restant pourtant assise sur ses genoux, je soutins son regard un sourcil en l'air...répond à ça pour voir !


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 18 Nov - 21:03

Oui, ça elle pourrait dire ce que bon lui semblerait, mais je resterais sur mes gardes un bon moment après ça. Elle s'appliquait avec tant de zèle à tenter de ternir mon image, que je ne pouvais me fier aux dires de ma fiancée, qui me paraissait tout simplement bien trop gentille, comme à son habitude. Et puis, j'avais eu le temps de comprendre le lien qui unissait les deux Elfes, et les épreuves qu'elles avaient traversé ensemble les avaient énormément rapprochées... j'étais désolé d'avoir une si piètre opinion de la meilleure amie de ma future femme, mais il fallait bien qu'Emea concède qu'Eil'liathan, non contente de ne strictement rien faire pour se montrer sous son meilleur jour, faisait au contraire tout l'inverse en se gaussant de son affiche de peste capricieuse. Songeant au soupir de ma fiancée qu'il était temps de changer de sujet, je tentais une nouvelle demande de ma libération, sans grand espoir... mais elle me l'accorda finalement, et j'esquissais un sourire en entourant sa taille de mes bras.

- J'en ai mangé la moitié, contrais-je en nichant mon visage dans son cou pour échapper à son regard réprobateur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Dim 18 Nov - 21:18

Le sujet était clos et c'était tant mieux. Je n'avais absolument aucune envie de me disputer avec Wylian, pas maintenant. Avec un peu de chance, il finirait par ce rendre compte de lui même que j'avais raison. En attendant, je n'avais aucune envie de lui expliquer de long en large le pourquoi du comportement d'Eil'liathan. Et de toute façon, j'étais certaine qu'elle n'apprécierait pas. Mais j'étais tout de même chagriné par l'image qu'elle tenait à se donner, j'en connaissais les raisons et je les trouvais bien triste...même si dans une certaine mesure, je pouvais les comprendre.
Soupirant de nouveau, je sautais sur l'occasion de changer de sujet et après un coup d'oeil critique au repas de Wylian, je consentis à le libérer.

J'aurais pu jouer encore un peu, mais l'intervention d'Eil'liathan l'avait largement refroidi et moi, j'avais peur qu'on nous surprenne.
Je savais que Wylian n'apprécierait pas du tout, tout comme je savais que jamais l'un de ses hommes ne lui tiendrait rigueur de se détendre avec sa fiancé...Mais ça, je préférais ne pas le lui faire remarquer.

Échappant un léger rire lorsqu’il m'enlaça, je resserrais un peu plus mes bras autour de son cou.

"Tu n'a pas l'intention de me forcer à te gaver comme ça tous les jours ?" demandais-je, décidant de le laisser tranquille pour ce soir.

Après tout, si j'avais du assister à la même scène que lui, je n'aurais peut être pas plus d'appétit.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque... Ven 23 Nov - 13:50

Resserrant mon étreinte autour de sa taille, je sentis enfin sa chaleur traverser nos vêtements, et j'esquissais un sourire - elle était avec moi, bien vivante. Elle allait me donner un enfant. A notre retour à Kalier, notre vie serait absolument parfaite. Je n'aurais pas pu rêver mieux. Le sujet Eil'liathan était clos, pour l'instant en tout cas, et ravi de ma libération je ne voulais plus que profiter de ma fiancée. D'autant plus que son petit jeu avait certainement été plus bénéfique pour moi que mon estomac lourd boulait me le faire croire. J'avais besoin de prendre des forces... mais seul, j'avais du mal à me motiver. Avec Emea, pas de risque, elle ne serait certainement jamais à cours d'idées pour s'amuser...

- Non, répondis-je avec douceur. Je vais faire un effort... tu n'aurais plus besoin de m'attacher au mobilier, me moquais-je en relevant les yeux pour croiser son regard.


Nous étions si bien ainsi. J'aurais voulu que jamais rien ne vienne plus nous interrompre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Revenir en haut Aller en bas

Au bout du Monde notre périple prendra son terme. Enfin, presque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Sujets similaires

-
» Le Chamane du bout du monde
» Le champ du bout du monde...~Jarod contre Hades
» -- délai accordé -- Aelenia - Jusqu'au bout du monde
» LES DIX COMMANDEMENTS
» Léonor Fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -