Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 12:22

Croisant furtivement son regard à l'évocation d'Emea, je ne pus retenir un sourire et notais sa tentative de sourire. Bon visiblement, la trêve était belle et bien de retour. Pour combien de temps ? Je préférais encore ne pas le savoir et puisque nous avions une chance de nous quitter sur une note positive, je redoublerais d'attention lorsqu'il s'agirait de me retrouver seule en sa présence. Il me tapais à ce point sur les nerfs que j'avais manqué me laisser envahir par les Ombres et il était hors de question que je retente l'expérience. Elle avait été bien trop terrifiante.

Mais pour le moment, je devais rester concentrée sur sa blessure et tenter de trouver quelque chose pour l'aider. Même un peu. J'avais déjà établi que je ne pourrais pas l'aider à guérir complétement, mais vu l'état de son bras, il était urgent de faire quelque chose. Le poison semblait violent et son avant bras était déjà complétement contaminé et ceux en quelques semaines. Nous en avions encore pour une bonne semaine en mer, puis, il faudrait que je récupère ma Perle, en respectant le protocole, ce que je devrais faire si je tenais à ma tête, nous en aurions pour deux jours, si la Reine était de bonne humeur. Ensuite, nous en serions quitte pour un nouveau mois en mer avant de pouvoir rejoindre le continent, plus quelques semaines sur les routes et une bonne semaine supplémentaire pour qu'il regagne Kallier, je doutais fortement qu'il tienne jusque là. Le poison aurait certainement atteint son épaule, au mieux, avant que nous ayons atteint le continent, si nous ne trouvions pas un moyen de ralentir le poison, ce serait entre quatre planches que Wylian rentrerait chez lui.

La perspective ne me plaisait pas vraiment et je doutais qu'elle lui convienne, même si il n'avait peut-être pas conscience de la gravité de son état.
Et revoilà le couplet sur le devoir...habilement maquillé, mais toujours présent. Levant les yeux au ciel, je faillis répondre quelque chose mais refermait immédiatement la bouche. Visiblement, que je puisse finalement vraiment m’inquiéter pour son état, plus que préoccupant, ne lui semblait pas envisageable. Il était inutile de remettre ça sur la tapis, nous en viendront forcément à une nouvelle dispute et j'avais eu ma dose.
Je me contentais d'un soupir et lâchais le bras de Wylian pour fouiller dans les placards et trouver de quoi refaire le pansement.

"La cale fourmille de bonnes excuses et je l'occuperais si il n'y a que ça qui vous inquiète."
répondis-je en me concentrant de nouveau sur la plaie.

Je posais sur la table ce dont j'avais besoin pour nettoyer la plaie et refaire le pansement, ce que j'entrepris de faire, imprimant à chacun de mes gestes le plus de douceur possible.

"Vous n'auriez pas du l'affronter."
soufflais-je, concentré sur plaie je nettoyais les contours, enlevant ce qu'il restait de baume cicatrisant pour la désinfecter de nouveau, ça ne ferait pas de mal.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 13:19

Préoccupé, je cherchais quelle excuse je pourrais donner à Emea pour justifier un séjour prolongé à l'infirmerie... pas que l'idée m'enchante, loin de là, mais si c'était la seule solution. Il faudrait que je m'en contente pour l'instant. Malgré tout, ses paroles faisaient leur chemin dans ma tête, et je commençais déjà à prévoir de faire mander un Guérisseur Dissael - un de nos cousins pourrait bien faire quelque chose pour moi... après tout, à aucun moment elle n'avait souligné qu'il était impossible de m'en sortir. Elle m'avait juste précisé que je devrais faire appel aux meilleurs - et les meilleurs c'était eux, sans aucun doute. Avec un peu de chance, j'aurais peut-être même la force de me rendre dans leur Royaume pour demander leur aide en personne. Sur n'importe qui d'autre que moi, une telle blessure m'aurait totalement catastrophé, mais lorsqu'il s'agissait de moi, j'avais tendance à minimiser la gravité de mon cas... et cette fois ci, ce que j'ignorais en plus, était que je sur-estimais mes capacités de résistance.

Ma réponse, ou la première partie du moins, lui déplut fortement, et lorsque je sentis la tension remonter à nouveau d'un cran que cru que nous en serions quittes pour à nouveau perdre les pédales... mais elle tourna sa langue dans sa bouche avant de répliquer, et je retins un soupir de soulagement. J'en avais sincèrement marre de me prendre le bec avec elle... jamais je n'aurais cru avoir une relation de ce type avec quelqu'un un jour. Jamais je n'aurais cru que la Princesse héritière d'un Royaume voisin puisse se montrer si irrespectueuse, voir insultante. Assez en tout cas pour me rendre fou. Et pourtant, la Princesse Eil'liathan emplissait ces critères au-delà des espérances les plus folles... Enfin pour l'instant, elle aussi semblait être lasse, puisqu'elle se borna finalement à répondre tout en fouillant dans les placards, et je haussais un sourcil lorsqu'elle revint vers moi... avant d'esquisser l'ombre d'un sourire. C'est qu'elle pourrait presque être gentille...

Mais si elle pouvait occuper Emea sans que je n'ai rien à dire, je n'allais certainement pas protester. M'installant avec elle à la table d'examen, j'étendis mon bras sur le bois pour lui en laisser l'accès, ma chemise déchirée sur les genoux, posant mon menton dans ma main en calant mon coude sur la table. Je surveillais ses mouvements, prêts malgré moi à retirer mon bras, craignant la douleur... mais elle était bien plus délicate que le médecin, et je me détendis vaguement en le constatant, lui laissant nettoyer la plaie avec un peu plus de confiance.

- Très bien. La prochaine fois, je le laisserais donc vous manipuler pendant qu'il massacrera mes hommes, le tout sous mes encouragements appuyés, m'amusais-je vaguement, fatiguant un peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 13:43

C'est fou comme il avait le don de m'excéder. Lui et son impassibilité, j'ai horreur des gens inexpressifs, il cache toujours quelque chose et être incapable de deviner quoi me mettais passablement sur les nerfs, au moins autant que son air sérieux et solennel. Tout en lui criait que seul l'honneur et le devoir comptaient et qu'il s’astreignait à préserver l'un à n'importe quel prix et toujours accomplir l'autre, quoi qu'il en coute. Comment pouvait-on simplement oublié le mal que se genre de comportement pouvait engendrer ? Avait-il seulement déjà eu à éprouver le vide laisser par un être cher, avait-il déjà pu comprendre que rien ne pouvait le combler ? Il avait perdu sa mère, il aurait du savoir, alors pourquoi s'acharner ?

Mais il était visiblement inutile de revenir encore et encore sur ce point, nous nous comprendrions jamais. Peut-être n'avait-li pas assez perdu et moi, je n'avais aucune envie de ressortir ma liste. Après tout, je n'étais pas concernée, moi, je n'aurais pas à souffrir de sa mort. Mais à le voir ainsi aussi borné, je commençais à me dire qu'il faudrait que je me préparer à tenter de réconforter Emea, comme elle l'avait fait avec moi. L'idée était difficile à envisager, parce que je savais que je ne pourrais pas la soulager. Malgré toute sa prévenance, elle n'était pas parvenu à le faire avec moi.

Soupirant de nouveau, je préférais encore changer de sujet et me concentrais sur la plaie, il fallait refaire le bandage. Relevant les yeux sur Wylian, après avoir réunit tout le nécessaire, je stoppais mes gestes en apercevant son haussement de sourcil et surtout son pseudo sourire.

"Quoi ?" demandais-je en l'imitant...pourquoi a-t-il l'air si surpris ?

Attendant à peine une réponse, je me penchais de nouveau sur sa blessure, elle n'étais vraiment pas belle et devait le faire souffrir, aussi, je m'appliquais à être le plus douce possible, soupirait avant d'esquisser à mon tour un sourire.
Mais c'est qu'il sait manier l'ironie ! J'aurais pu riposter, mais quand il s'agissait de mon frère, je n'avais aucune envie de rire.

"Il n'y aura pas de prochaine fois."
affirmais-je sans relever les yeux.

Même si j'étais à présent certaine que Syl'adran chercherait à se venger de Wylian, à supposer que celui-ci survive à sa blessure.

"C'est à moi et à personne d'autre de libérer mon frère... Je pourrais céder la place à mon père, mais il serait incapable de lever la main sur lui, quelque soit son état..." soupirais-je, toujours concentré sur mon travail.

Je devais vraiment commencer à fatiguer pour avouer ce genre de chose à voix haute.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 14:09

Calé contre la table, le regard amusé, je l'observais en silence alors qu'elle nettoyais la blessure avec précision et douceur. Je ne l'aurais pas crue capable de tant d'attention... et surtout pas avec moi, mais elle avait visiblement des notions de soins qui devaient égaler celles de mes hommes. Je comprenais mieux maintenant pourquoi elle avait tant voulu les aider, après l'attaque de son frère. Lorsque l'on sait que l'on peut aider, c'est une torture d'être mis au rebut... mais même si à l'époque je l'avais su capable, je n'aurais tout de même pas pu le tolérer de toute façon. Qu'elle soit douée ou non ne changeait rien dans le fait qu'il était déshonorant pour un soldat d'être soigné par l'objet de sa mission...

- Rien, murmurais-je en réponse, amusé malgré moi.


Inutile de remettre le feu aux poudres... la tension était totalement retombée, et le calme ambiant était vraiment trop agréable pour que je risque une parole de travers. Il était moins fatiguant de préserver le calme après la tempête, curieusement... enfin, nous étions surtout tous les deux trop fatigués pour poursuivre, certainement. C'était mon cas en tout cas, et je lui était reconnaissant d'être devenue un peu plus conciliante. J'avais conscience que si elle n'avait justement pas eu une brusque prise de conscience plus tôt, nous y serions encore, mais bon... autant profiter de l'instant présent. Ce n'était pas tous les jours que nous pouvions parler calmement, comme j'aurais aimé que cela se passe dès le départ...

- ... Cindara a révélé son premier don des Eléments il y a à peu près 10 ans, murmurais-je, fixant mon bras et ses doigts s'y affairant sans vraiment les voir. Et depuis ce jour, s'est ajouté à mes nombreuses craintes celle de la voir un jour dévorée par les Ombres... parce que je sais que si ça devait arriver un jour... je serais incapable de la tuer de sang froid, avouais-je en soupirant, si las que je tombais le masque quelques secondes à peine. Personne ne peut en vouloir à votre père de son impuissance... et personne ne peut vous en vouloir de peiner à tenir tête à votre frère... soufflais-je, le regard dans le vague.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 14:34

Retenant un soupir, je haussais les sourcils, je rêve ou il se paie ma tête ? Préférant ne pas poser la question, certaine que de toute façon, le réponse ne me plairait pas. Et puisque l'air était de nouveau respirable et que la quiétude semblait de mise, mieux valait ne pas insister. Je me contentais donc de hausser les épaules avant de me pencher de nouveau sur la plaie. Après tout, ce qu'il pouvait réellement penser de moi m'étais bien égale.
Nettoyant soigneusement les contours de la plaie, je dus retenir plusieurs bâillement, la fatigue commençais à vraiment se faire sentir, pourtant, je n'étais pas certaine de pouvoir trouver le sommeille. Le souvenir de ma colère et des Ombres s'en nourrissant était encore bien trop présent.
Peut être que je parviendrais à l'oublier en allant prendre l'air sur le pont, ou mieux, en montant jusqu'à la vigie.
Pour le moment, j'étais assez occupé pour ne pas trop pensée, et vu les idioties que j'étais capable de sortir, ce n'était peut être pas une si bonne chose que ça.

Les mots m'échappèrent sans que je puisse rien y faire et je du me contenter de pincer les lèvres, regrettant déjà mon aveux. Non seulement ça ne le concernait pas, mais en plus, il devait me trouver bien idiote d'espérer vaincre un combattant comme mon frère alors que lui même me mettait en échec. Si l'on rajoutais en plus dans la balance ses nouveau pouvoir, il était clair que je n'avais aucune chance. Mais ça ne changeait rien. C'était à moins de sauver mon frère, mon père ne le pourrait pas. Nous le savions tout les deux. Mais je n'avais pas à l'avouer à Wylian...Pourtant.

Relevant la tête en l'entendant me répondre, je le dévisageais comme si je venais de voir un fantôme. Je rêve ou il exprime quelque chose là.
Ce fut trop furtif pour que j'identifie formellement l'expression de Wylian, mais son ton était clairement las et je préférais ne aire aucune remarque, baissant de nouveau les yeux. Je m'attaquais à la partie la plus délicate de la plaies, les points de suture.Je ne pus pourtant m'empêcher de relever le sens de certaine de ses paroles...Nombreuses craintes...serait-il donc capable de ressentir quelque chose ?

"Tant qu'elle sera préservé de tout sentiments négatif, votre sœur ne risque rien." affirmais-je platement.

J'aurais pu en remettre une couche sur la valeur de la vie, mais ce n'était pas utile, j'étais certaine qu'il aurait compris tout seul.

"Personne à part peut-être lui et moi... Attention."


Je préférais le prévenir avant de passer quoi que se soit sur les points de suture, histoire d'éviter un réflexe malheureux qui n'aurait fait qu'augmenter la douleur.

"Je ne doute pas non plus que mon père se reproche de ne pouvoir rien faire pour son fils... Je suis même certaine qu'il se reproche sa Corruption." soupirais-je sans réfléchir à mes paroles, les yeux fixée sur la plaie que je voyais à peine.

"La seule chose qui le retiens encore sur son trône est mon évidente incompétence à prendre ma place."
continuais-je sans vraiment me rendre compte de ce que je disais.

"Pourvu que ça dure..." soufflais-je encore plus bas.






Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 15:03

Pourquoi fallait-il que les seuls moments où l'on pouvait communiquer à peu près normalement soient ceux qui suivent nos plus violentes disputes ?... J'avais pourtant eu plusieurs fois la preuve qu'elle était capable de se montrer légère et aimable, comme maintenant... pourquoi ne pouvait-elle pas être ainsi tout le temps ?... Pourquoi se sentait-elle obligée de ne montrer à tous que le mauvais côté de la médaille. Être haïe autant que crainte l'amusait-il à ce point ??... Peut-être tentait-elle plutôt d'éloigner les gens... mais c'était une tactique vouée à l'échec, et elle devait bien le savoir... alors pourquoi s'acharner ?... Que je sache, passer son temps à me faire tourner en bourrique et à semer le trouble à la cour n'avait rien empêché de tout ce qu'elle avait tenté de contrer avec cette méthode, puisque nous étions là, sur ce navire, que ça lui plaise ou non. Et ça ne devait pas être la première fois... alors pourquoi continuait-elle à pourrir la vie de tout le monde comme ça ?...

Sentant son regard peser sur moi, le mien resta détourné - je ne regrettais pas de m'être confié... les mots lui échappaient certainement à cause de la fatigue, mais elle se le serait d'autant plus reproché si j'avais moi-même gardé le silence. Pourtant, à cet instant, je n'avais pas la force de soutenir son regard alors que cette vieille peur se réveillait en moi. D'autant plus que je n'avais pas revu ma soeur depuis notre dernière dispute... elle devait toujours être fâchée... tout ces sentiments néfastes étaient de si mauvaise augure... Je n'avais jamais rechigné à avouer mes faiblesses... tant que je savais que l'aveux resterait secret. Avec Emea, j'avais confiance... et avec la Princesse, elle se complaisait bien trop à prouver à tout le monde à quel point elle me détestait pour se vanter d'une de mes confidences, alors je m'estimais tranquille.

- Vous avez vous-même été témoin d'un état d'humeur de ma soeur. Elle est fantasque, caractérielle, lunatique, impulsive... et colérique. Les sentiments négatifs ne manquent pas chez elle... soupirais-je tout bas, comme si je craignais d'affirmer trop haut la vérité.


Si je craignais à ce point le jour où elle révélerait un Élément susceptible de la Corrompre... c'était parce que je savais bien que finalement, en la déchargeant de tous les devoirs de la cour pour la laisser exprimer librement toute la puissance de son caractère... aujourd'hui, ça la déversait plus qu'autre chose, par ma faute. Si elle avait eu quelques responsabilités, un peu plus de charges, juste de quoi la rendre raisonnable, j'aurais eu moins peur pour elle... et encore. Mais il était trop tard à présent... elle était entre les mains de Cyliea.

- Votre culpabilité est compréhensible... mais Shizo est seul responsable de son état, et que vous soyez incapables de vous résoudre à le tuer est plus que normal, répondis-je un peu plus fort.


Car en cela je croyais réellement. La Corruption était le pire des maux... on ne pouvait en blâmer personne, car ni l'être Corrompu, ni son entourage n'en étaient responsables. Le coupable n'était qu'un Dieu Noir jaloux et malfaisant... et nous, nous ne pouvions que le regarder frapper sans rien faire. Serrant le poing alors qu'elle s'attaquait à la partie à vif de la plaie, je serrais les dents sans rien dire - la douleur constante avait fini par anesthésier plus ou moins mes nerfs... mais je sentais depuis tout à l'heure ses soins malgré leur délicatesse, et la zone à laquelle elle s'attaquait à présent était définitivement trop sensible pour que je puisse rester totalement de marbre. Malgré les élancement douloureux remontant jusqu'à mon épaule, je me forçais à me détendre - silencieux... je la fixais un moment avant de me décider à me jeter à l'eau.

- Je ne crois pas que vous soyez réellement incompétente, répondis-je prudemment. Je crois simplement que vous n'avez pas envie de prendre la place de votre frère, parce que vous ne vous croyez pas capable de l'assumer aussi bien que lui. Mais que reprochez-vous de plus à une fonction qui vous donnerait l'occasion de protéger un Royaume entier ?... murmurais-je, espérant ne pas me prendre un retour de flamme en allant si loin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 15:32

La situation aurait du me paraitre étrange. Échanger plus que de simple banalité avec Wylian aurait du me faire fuir, très vite et très loin. Pourtant, plus je me laissais aller à des aveux que je n'avais jamais fait à personne pas même à Emea ou Valandil, plus je me sentais libéré. La fatigue était certainement pour beaucoup dans mon état, je ne réalisais peut-être pas complétement notre situation. En réalité, j'avais plutôt l'impression de flotter, comme dans un rêve, comme si quelqu'un d'autre avait pris possession de mon corps.
A moins que ce ne soit l’épuisement qui m'empêche de supporter plus longtemps le déguisement de garce que je me plaisait à porter. Je n'aurais certainement pas du le laisser tomber, surtout pas devant Wylian. J'avais depuis longtemps qu'il n'était pas du genre à en profiter. Ce n'était pas ce qui m'inquiétait le plus. J'avais simplement peur qu'il me voit telle que j'étais et à chaque fois que je m'étais un peu dévoilé à quelqu'un, il avait finit par le payer, au prix fort.

Peut-être était-ce la conséquence de ma faiblesse. Ou alors, la malédiction poursuivant ma famille. Je n'aurais certainement jamais la réponse, ce qui me donnait une excuse parfaite pour continuer de porter mon si cher déguisement. Je n'avais pas besoin d'être vraiment forte, tant que l'on imaginait que je n'avais pas de coeur, il ne pourrait plus m'arriver grand chose.

Esquissant un sourire, je relevais un sourcil, mais restais concentré sur la plaie.

"Je n'appelle pas ça un état d'humeur..."
soufflais-je amusé aux souvenir de sa sœur.

Relevant les yeux, j'interrompis mon geste et fixais Wylian, terriblement sérieuse, ce qui m'arrivait rarement, mais la peur que je sentais dans ses paroles me touchait bien plus que je n'aurais pu l'imaginer. Il aimait sa sœur et je ne pouvais décemment pas rester indifférente.
Je ne savais que trop bien ce que l'on ressentait à s’inquiéter pour un membre de sa famille.

"Tant qu'elle ne sera pas réellement malheureuse, tant qu'elle ne connaitra pas vraiment le sens du mot souffrance, tant que son cœur ne saignera pas, elle ne risquera rien." affirmais-je, soutenant son regard sans la moindre animosité.

Me concentrant de nouveau sur la plaie, je pris mon temps, histoire de ne pas trop le faire souffrir, ce qui vu ses mâchoires crispées devait être impossible, mais au moins, je pourrais faire attention à ne pas aggraver les chose.
Une fois certaine que la plaie soit propre, j'appliquais le baume cicatrisant trouvé dans les placards, toujours attentive à mes geste, j'échappais un petit rire désabusé.

"Si vous le dites..."
soupirais-je simplement.

Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir de ne pas comprendre, il n'était pas Élémentaire, ne possédait aucune magie, il ne pourrait donc jamais vraiment comprendre les causes réelle d'une Corruption. Et je n'allais certainement pas m’échiner à les lui faire comprendre.
Le silence retomba, mais il ne me gênais pas, au moins, je n'échapperais plus de bêtise, pourtant, quand je saisis un bandage pour refaire le pansement, il le brisa, et je relevais brusquement la tête, retenant à grand peine un rire parfaitement nerveux.

"Je ne le suis pas." affirmais-je sans crainte, j'avais assez suivit de cour, assez suivit mon frère pour savoir que je pourrais jouer le rôle de Reine, si je l'avais voulus.

Mais tout le problème était là, je ne le voulais pas vraiment. Si j'avais accepté le titre d'héritière, c'était uniquement pour épargner Nell'ya et m'assurer que mon père vivrait encore longtemps.

"Je ne serait peut-être pas aussi doué ou compétente qu'aurais pu l'être mon frère, mais ce n'est pas ça qui m'effraie."
avouais-je sans baisser d'un ton.

Puisqu'il avait posé la question, autant lui répondre franchement, même si l'idée me paraissait surréaliste, j'avais l'étrange envie qu'il comprenne.

"Je ne garde que peu de souvenir de ma mère, mon frère n'est plus que l'ombre de lui même...sans mauvais jeu de mots, il a lui même fait tuer le seul homme que j'ai jamais aimé, ne me reste aujourd'hui que mon père et ma nièce. A la minute ou mon père se sentira libéré de son devoir, plus rien ne le retiendra dans ce monde. Tant qu'il estimera devoir veiller sur moi, il vivra. Ce que je reproche à ma fonction ?"
j'échappais un léger rire, contentant difficilement un fou rire.

Tentant de me contrôler au mieux, j'attrapais de nouveau le bras de Wylian avec douceur pour entreprendre de refaire le pansement.

"Elle me prendrait tout ce qu'il me reste..." soupirais-je, enroulant la bande autour du bras de Wylian.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 16:35

Fatigué, tendu et éprouvé par la douleur, je commençais à me laisser aller de plus en plus - je ne savais pas si c'était une si bonne idée que ça sur le long terme... demain serait peut-être un jour où elle trouverait un nouveau prétexte pour s'en prendre à moi... mais en attendant, j'étais trop fatigué pour réellement y réfléchir maintenant. M'appuyant de plus en plus sur mon bras, la seule chose qui me maintenait réellement lucide était que je commençais à avoir un peu froid, rien de plus. Le regard détourné, je sentais le sien peser sur moi, mais pour une fois je ne me sentais pas de le soutenir, esquissant à peine l'ombre d'un sourire alors qu'elle se rappelait ma soeur. Puis finalement, et ce bien malgré moi, je tournais la tête pour croiser à nouveau son regard. Mortellement sérieuse, elle me fixait avec intensité... et je me demandais pour la première fois ce qui avait bien pu arriver à son frère pour qu'il se laisse finalement Corrompre. Pour elle, entre son aventure avec les araignée et la perte de son frère, les raisons de sa tentation étaient plus qu'évidentes... et encore, je ne connaissais que celles là. Mais son frère ?... Cela avait-il un rapport avec Emea ?...

Jugeant que j'irais beaucoup trop loin si je posais la question, je gardais le silence - de plus, cela ne me concernait pas du tout. Le silence retomba finalement le temps qu'elle termine de désinfecter, et je me détendis à peine lorsqu'elle commença à passer de la crème. Le moindre contact me brûlait cruellement, mais je le dissimulais de mon mieux, comprenant au passage qu'elle n'était pas prête de rejeter la faute de l'état de son frère sur quelqu'un d'autre. Ma question finale lui fit brutalement relever la tête, et je me tendis un peu, sur mes gardes, prêt à lui arracher mon bras au moindre signe d'hostilité. Mais elle se contenta d'un petit rire visiblement nerveux... ce qui ne m'encouragea pas vraiment à me détendre. Mais... je compris mieux les causes de son rire à sa réponse, et je la fixais silencieusement alors qu'elle s'occupait de refaire mon bandage.

Du désespoir, rien de plus. Elle venait de répondre à toutes les questions que je m'étais posées depuis notre rencontre en une seule fois. Et finalement, sa tactique n'était pas si stupide qu'elle ne le faisait paraître. Ce n'était pas parce que je ne connaissais pas l'amour paternel que j'ignorais la douleur qui serait sienne lorsque son propre père la quitterait. La seule réponse que je ne possédais toujours pas à présent, était le pourquoi de sa haine à mon égard... au delà de ça, je n'avais tristement rien a ajouter, et je baissais de nouveau les yeux sur mon bras, respectant sa douleur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 22 Nov - 23:58

Je n'arrivais pas à croire ce que je venais de dire. Pas que mes propres mots me surprenne, découvrir maintenant les causes de mon comportement aurait été un peu triste et surtout parfaitement stupide. Je n'étais pas capricieuse, je cherchais simplement à gagner du temps. Mais ces mots là, même Emea ne les avait pas entendus.
Oh, je ne doutais pas qu'elle est deviné mes raisons, tout comme mon père, ou Dirpk, ou tout ceux m'ayant connu avant.

Avant que ma mère ne disparaisse sans laisser de trace. Avant que mon frère ne découvre la cause de cette disparition, si grave qu'il c'était laissé emporté par ses sentiments et ses Ombres. Avant qu'il ne m'abandonne, avant qu'il ne tue Valandil.
Mon père avait cessé de vivre à partir du moment ou son fils avait été considéré comme mort, il c'était contenté de survivre et j'avais finit par l'imiter, lorsque mon frère m'avait arraché mon fiancé.
J'avais refusé de perdre encore qui que se soit et n'avais trouvé que ce moyen pour retenir mon père. Tant qu'il s'inquièterait pour moi, tant qu'il s'inquièterait pour son peuple. Il vivrait et je n'en demandais pas plus.
De Princesse fantasque mais appliqué, j'étais devenu une garce sans nom, capricieuse et passablement égoïste. J'avais finis par faire de ce masque une seconde peau au point de me complaire dans certain de mes caprice. C'était amusant de faire tourner les autres en bourrique, tant que je ne dépassait pas les bornes, tant que je n'étais ni méchante ni malveillante, ça m'allait. J'avais finis par y prendre gout et puisque ça fonctionnait, puisque mon père se sentait obligé de me protéger, puisque les autres me fuyaient soigneusement, je n'avais pas trouvé à me plaindre.

Peut-être était-ce l'une des raisons de la haine presque aveugle que je vouais à l'homme à qui je venais d'avouer mes plus grandes faiblesses.
Peut-être que la façon qu'il avait de remettre en cause mon comportement m'horripilais. Sa façon de me prouver qu'il y avait certainement d’autres solutions... Après tout, il avait à sa charge la protection de tout un Royaume et à en croire les rumeurs et mes propres jugements, il s'en tirait très bien. Sa sœur, bien que fantasque ne semblait pas vraiment malheureuse, il l'aimait, c'était évident. Emea aussi était visiblement heureuse à ses côtés. Il assumait les morts de ses hommes et même si son sens de l'honneur mettait en péril le bonheur des êtres auxquels il tenait, il était capable de les protéger. Le tout en étant aimé et respecté, comme l'avait fait Syl'adran. Et moi, je me contentais de jouer les garce pour me protéger et tenter plutôt vainement de protéger tous ceux qui voudrait m'approcher.

Ça n'avait pas vraiment aidé les soldat tué par les hommes de Syl'adran.

Enfaite, je crois surtout que c'est la façon dont il me pousse à réfléchir qui m'horripile !! Soupirant légèrement, je laissais le silence retombait de nouveau et je constatais que je ne pourrais jamais vraiment apprécier Wylian. Il représentait tout ce que j'avais perdu, il représentait ce pourquoi j'avais tout perdu et par dessus le marché, il était tout ce que j'aurais du être aussi et parvenait à faire tout ce que j'aurais voulu faire.
Pour la première fois depuis notre rencontre, je me sentais passablement minable à côté de lui.

"Il va de soit que si vous veniez à le répéter à qui que se soit, je serais dans l'obligation de vous tuer..."
soupirais-je, un rire dans la voix.

Je n'étais pas vraiment sérieuse, certainement parce que je savais qu'il ne le répéterait pas. Il était trop droit pour ça.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Ven 23 Nov - 11:04

Accoudé à la table, le bras étendu devant moi, je la regardais refaire soigneusement mon bandage... et, durant une fraction de seconde, j'eu l'impression que quelque chose avait changé entre nous. Comme si... nos révélations mutuelles nous avaient... rapprochés. Mais je me repris bien vite - cette nuit était une exception. Au matin, elle serait aussi infecte qu'à l'habitude... sauf que cette fois, je saurais pourquoi, et elle saura également. Cela modifierait-il nos relations publiques ?... J'attendrais de voir pour le croire mais... c'était une optique qui me plaisait sincèrement. J'avais un masque assez lourd comme ça à porter sans qu'elle ne se sente obligée de s'asseoir dessus... et avec un peu de chance, le poids peut-être un peu plus léger du sien la rendra moins désagréable. On peut toujours rêver...

Le silence était retombé, et aucun de nous ne semblait désireux de le briser - soupirant doucement, la lassitude ne me faisant même pas songer à le retenir, le regard dans le vague, je réfléchissais. A ce que je venais d'apprendre, à la manière dont cela modifiait ma vision sur elle, et ce jusqu'au premier jour. Je ne l'avais jamais crue fondamentalement méchante... mais il était clair qu'elle prenait du plaisir à faire tourner les autres en bourrique. Sur ce point, elle n'était pas différente de ma soeur... à l'inverse que ma soeur avait des limites - en public en tout cas, elle savait se tenir et faire honneur à son rang, à la cour et à son peuple. Eili'liathan elle semblait au contraire se délecter des scandales publics qu'elle faisait... mais maintenant que j'en comprenais la raison, je me rappelais le vieux Roi... et esquissait un sourire. Il était si prévenant, guettant le moindre faux pas de sa fille pour passer ramasser les pots cassés derrière au plus vite... parce que c'était tout ce qu'elle voulait. Mais elle avait de la chance que son père s'y laisse prendre... au final, nous n'étions tous deux qu'à la recherche constante de l'approbation paternelle. Et à en croire ce que je pouvais voir, sa technique marchait mieux que la mienne... même si à mon humble avis, si j'appliquais sa méthode, je n'y gagnerais rien.

Je devais vraiment être fatigué pour commencer à spéculer des choses aussi absurdes.

- Vous n'avez aucun soucis à vous faire, murmurais-je avec sérieux en croisant à nouveau son regard.


C'était une promesse. Aussi infecte qu'elle puisse redevenir à l'avenir... jamais je ne trahirais son secret.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Ven 23 Nov - 13:02

Le silence s'installa de nouveau, mais ni lui ni moi n'éprouvions le besoin de le briser. Pour ma part, j'en avais largement assez dit pour la soirée, voir l'année, peut-être même le siècle à venir. Je le regretterais surement lorsque j'aurais récupérer mes heures de sommeille. Maintenant qu'il pouvait comprendre un peu mieux les raisons de mon comportement, le sien à mon égard aller surement changer et je n'aimais pas l'idée. Pas plus que je n'appréciais le fait qu'il devait en arriver à me plaindre. Franchement, être réduit à telle extrémité pour tenter de se protéger, c'était proprement pitoyable, j'en avais toujours eu conscience, mais je n'avais rien trouvé d'autre. Si quelques minutes plutôt, j'avais sincèrement répondu à ses questions pour je ne sait quelle raison obscur, je ne doutais pas que je finirais par le regretter. Si il pouvait me comprendre, il me détesterait moins et je n'aimais pas ça. Tout ceux qui avait eu le malheur de me témoigner un peu de compassion en avais toujours payé le prix.

Relevant les yeux quand il affirma qu'il ne dirais rien, je relevais les yeux sur lui et esquissais un sourire. Il avait presque l'air fait de chair et de sang presque affalé sur la table, le menton dans sa main, l'air passablement épuisé. Son masque d'impassibilité se craquelait doucement et je n'étais pas certaine de vouloir savoir ce qu'il cachait dessous, je laissais ça à sa sœur et à Emea. En attendant, qu'il puisse se laisser aller à ce point ne présageait rien de bon, le poison devait être sacrément puissant. Mais je ne fit aucune remarque, ça aurait été dommage qu'il se sente obligé de se reprendre. Je n'avais pas franchement envie de pousser l'examen non plus, mais je ne voulais pas qu'il se sente obligé de jouer son rôle de parfait petit Prince, il était plus agréable comme ça.

Et j'ai dis que je m'en fichais...

J'avais presque finis le pansement, le silence régnait, mais pour je ne sais quelle raison...une fois de plus, cet homme me met dans un état...
Je me senti obligé de le brisé, puisque nous avions parlé de mon père...

"Je serais curieuse de savoir ce que vous reproche votre père..."
soufflais-je sans même m'en rendre compte.

Mais le souvenir du visage fermé et presque dure d'Adaran à l'évocation de son fils m'étais revenu en tête et je ne comprenais pas vraiment.
il avait le fils parfait mais ne semblait pas du même avis. Mon père aurait pu tuer pour que je ne soit qu'un tout petit peu aussi zélé que Wylian.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Ven 23 Nov - 13:42

Le silence qui régnait était apaisant, voir soporifique, et tout en regardant le ballet hypnotique de la flamme de la lampe nous éclairant, je me martelais dans le crâne de tenir bon - elle avait presque fini... je pourrais bientôt rejoindre Emea... en espérant que je ne la réveillerais pas... Mas la question de la Princesse eut le don de me réveiller, une fois de plus, et je baissais les yeux sur elle, un peu surpris. Elle avait remarqué, forcément... mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle ose me poser aussi franchement la question. Mais en même temps, cela semblait être le moment idéal... Après tout, nous étions en pleine confessions intimes, et j'en savais toujours plus sur elle qu'elle n'en savait sur moi. Sa question était légitime... certainement involontaire, comme tout ce qu'elle avait échappé jusque là, mais cela prouvait qu'elle manifestait tout de même une certaine curiosité à mon égard, finalement. Elle daignait enfin m'accorder un peu plus d'attention qu'à une statue... alors même si lui répondre ne m'enchantait pas vraiment, je laissais le silence planer encore quelques secondes, avant de me jeter à l'eau à mon tour.

- La mort de ma mère, répondis-je d'une voix que je voulais égale. En 1449 ans d'existence, il n'a jamais rien aimé de plus qu'elle... et du jour où je suis rentré, moi, sans elle, il n'a cessé de me reprocher sa disparition, murmurais-je sans la regarder.


De toute façon, j'étais d'accord avec lui. Si je ne m'étais pas éloigné... si j'avais été plus attentif... plus obéissant... je refusais de mettre en cause l'innocence de ma mère. Cela faisait des décennies qu'elle été aussi impulsive et imprévisible, qu'elle fuyait régulièrement le Royaume pour manifester sa colère, et que mon père en était plus amoureux chaque seconde. Non, ce qui avait fait la différence cette fois là était qu'elle m'avait amené avec elle. Qu'émerveillé par la beauté de la forêt, je m'étais éloigné, sans vraiment m'en rendre compte, m'écartant des sentiers battus pour m'enfoncer dans les bois. Jamais elle n'aurait eu cette stupidité. Elle, elle connaissait le danger qui nous guettait. Et moi, je l'y avait précipitée. Mon père le savait bien... et malgré tous mes efforts pour tenter de racheter ma faute, rien ne trouverait jamais grâce à ses yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Sam 24 Nov - 0:13

A l'instant ou la question m'échappa, je le regrettais aussitôt. Concentrée sur le pansement, fatiguée pour notre lutte incessante ou presque et étrangement apaisé par notre trêve forcée j'en avais presque oublié toute la haine qu'il m'inspirait. Même si je devais avouer que j'étais entrain de revoir ma position, ce qui n'était pas forcément une bonne chose. pour lui, comme pour moi, mais je suppose que c'est le revers de la médaille. Si j'avais été plus attentive, si je ne m'étais pas laissé allé, si je ne m'étais tout simplement pas intéressé à sa maudite blessure, nous n'en serions pas là.
Je n'envisagerais certainement pas de revoir mon jugement et lui continuerait à me prendre pour la pire des garce. Ce n'était certainement pas le statut quo rêvé, ni même le plus confortable, mais à mon sens, c'était celui qui assurait le mieux ma sécurité et certainement la sienne. Seulement, je l'avais brisé et j'étais incapable de m'expliquer pourquoi. Jamais personne ne m'avait poussé dans de tels retranchement, pas même mon frère.

Je n'attendais même pas de réponse. Je ne pouvais pas nier qu'elle m'intéressait vraiment. Adaran m'étais apparu comme un bon Roi et quelqu'un de sévère certes, mais aussi gentil et prévenant et le souvenir de sa réaction lorsque j'avais évoqué son fils m'étais revenu en mémoire alors que je parlais de mon propre père, me torturant par la même sur les véritable raison de la haine que je vouais à Wylian.
Il m'évoquait trop de chose et semblait trop parfait. Son père avait toutes les raisons d'être fière de lui, pourtant, il c'était presque fermé avant de changer de sujet lorsque j'avais prononcé le nom de Wylian.

Alors, quand il me répondit, du bout des lèvres, alors que je ne m'y attendais pas, je m'attardais sur le pansement haussant un sourcil.
Je laissais le silence reprendre ses droits quelques instant, repensant à la première nuit que j'avais passé à bord, Wylian avait évoqué sa mère et sa mort.
Il m'avait affirmé qu'elle l'amenait avec elle lorsqu'elle fuyait Kallier. Et s'y j'en croyais la vision imposé par mon frère, c'était une Araignée Géante qui avait tué la Reine. Savoir maintenant qu'Adaran reprochait à son fils la disparition de sa mère m'aida à comprendre, ou plutôt confirmer et j'esquissais un vague sourire, presque déçue.

"Votre père m'avait pourtant semblé être quelqu'un d'intelligent." soufflais-je, enroulant toujours soigneusement la bande autour du bras de Wylian, je prenais mon temps pour ne pas le blesser et surtout, ne pas me rater.

"Je ferais n'importe quoi pour Nell'ya et elle n'est même pas ma fille. Je n'ose pas imaginer ce qu'une mère pourrait faire pour son enfant dés l'instant ou elle possède une once d'instinct maternel. Tout parent bon parents devraient le comprendre."
continuais-je sur le même ton, relevant furtivement les yeux sur Wylian.

C'était étrange, même si il n'en laissait presque rien paraitre, il semblait infiniment triste. Ou bien était-ce mon imagination ?





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 25 Nov - 0:37

Les tremblements de la flamme de la lampe à huile projetait des ombres sur le visage de la Princesse, faisant luire son oeil plus rouge que jamais dans la semi-obscurité de la cabine, et je détournais le regard - cet oeil me paraissait si inquiétant... jusque là, elle n'avait pas semblé se rendre compte à quel point cela manifestait de son infection par les Ombres. Mais la constatation de tout à l'heure lui avait fait un choc assez considérable pour la rendre aimable, et je ne savais pas trop si j'en étais soulagé, ou si cela m'inquiétait plus encore. Les deux, certainement.

La scène était totalement irréelle, la Princesse s'occupant de mon bras alors que l'aube commençait à peine à éclaircir l'horizon derrière le hublot, illuminant cette scène incroyable où nous nous livrions nos secrets les plus intimes. Je pensais en être arrivé au stade où je connaissais à présent les plus grandes lignes de sa vie - la seule question qui demeurait maintenant était le pourquoi de la corruption de son frère, mais là encore je n'étais même pas certain de vouloir connaitre la réponse... et je ne me permettrais de toute façon pas de poser la question. Mais la Princesse ne s'encombrait pas de ce genre de considérations... et lorsque la question tomba, je songeais tout de même que malgré le fait qu'une grande partie de son excécrabilité de caractère soit due à son masque... elle était tout de même bien hardie de me poser ce genre de question, alors qu'à la moindre parle qu'elle jugeais déplacée de ma part, elle n'hésitait pas à déchaîner ses pouvoirs sur moi. Mais moi-même ne possédant aucun pouvoirs et n'ayant pas l'excuse des Ombres, je pris une seconde de silence avant de me décider à lui répondre - c'était légitime malgré tout... et puis nous n'étions plus à ça près...

Sa réaction... m'étonna vaguement - j'étais trop las pour réellement réagir, et même si je comprenais assez mon père pour presque l'approuver... je souffrais du mépris total qu'il affichait à mon égard depuis ce jour. Sa réponse aurait pu me faire sourire, si le sujet n'avait pas été si douloureux, et je relevais les yeux vers elle en l'entendant, mortellement sérieux.


- Il l'est. Je suis d'accord avec lui, murmurais-je en regardant la Princesse droit dans les yeux.


Cela faisait plus de 300 ans que je me martelais ça au moins 5 fois par jour, jamais personne ne me ferait changer d'avis. Je n'étais pas ravi du comportement que cela entraînait chez mon père... mais je ne pouvais lui en vouloir, parce qu'il avait tristement raison.

J'étais responsable de la mort de ma mère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 25 Nov - 18:24

Concentrée sur le pansement, je commençais à songer qu'il serait temps de clore cette conversation pour le moins surréaliste, car bientôt le bandage ne pourrait plus me servir d'excuse. Mais en attendant, je l'enroulais soigneusement et surtout précautionneusement autour de la blessure de Wylian. La tension régnant entre nous quelques heures auparavant n'était plus qu'une mauvais souvenir, mais à en croire les mots que nous échangions, elle avait laissé des traces.
Je parviendrais peut-être à trouver le sommeille, à moins que notre échange me perturbe au point de m'empêcher de dormir. Pour le moment, j'avais tout simplement à réaliser ce que je pouvais dire, ce que j'avais pu dire et les conséquences de chacune de mes paroles. Mais dés que je serais lucide, je le regretterais à coup sure.

Il ne pourrait plus me prendre pour une garce capricieuse maintenant qu'il connaissait les raisons de mon comportement.
Maintenant qu'il savait que je me contentais moi aussi de porter un masque, certes très différent du sien. Mais il savait à présent que tout ce que je pouvais donner à voir à mon entourage n'était en rien lié à ma véritable personnalité et j'aurais préférais qu'il continue à l'ignorer. Je n'avais besoin ni de sa pitié, ni de sa compassion.

J'allais amèrement regretter cette soirée, malgré ma fatigue, je le sentais. Pourtant, les mots continuaient de m'échapper, comme si je n'étais plus vraiment maitre de moi même, ou incapable de tenir mon masque plus longtemps.
Retenant un soupir, j'esquissais un nouveau sourire. Sur ce point là, je pouvais le comprendre...mais c'était certainement le seul !

"Je n'ai pas dit qu'il avait tord." rétorquais-je sans lever les yeux, mais sans hausser le ton pour autant, je me contentais d'être honnête.

J'étais parfaitement bien placé pour savoir que rien ne pouvait faire changer d'avis quelqu'un se sentant responsable de la mort d'un proche.
Nous en revenions toujours à cette notion de sacrifice. Au moins m'était-elle un peu moins insupportable quand il était consentit par amour et pour des gens important et pas seulement de simple inconnu ou des notions aussi abstraite que l'honneur.

"Un sacrifice consentit par amour ne devrait jamais être accueillit par du mépris. A mon sens, si votre père tenait tant que ça à la vie de votre mère, il aurait comprit sa décision et aurait honoré son sacrifice en vous chérissant plus encore..."soupirais-je, les yeux dans le vague.

Pour honorer celui de Valandil, j'étais prête à tout pour rester en vie, sinon, son sacrifice n'aurait plus eu aucun sens. Et si Yavana ne m'avait pas reproché la mort de son maitre, c'est parce qu'elle l'avait comprit elle aussi.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Lun 26 Nov - 12:18

Finalement, aussi étrange que cela puisse paraître, j'avais passé presque toute la nuit avec elle - je l'avais espionnée (à ce stade autant appeler un chat un chat...), puis entraînée, puis énervée, puis soignée, puis énervée, et maintenant c'était elle qui me soignait. Est-ce que je suis le seul à trouver que quelque chose cloche ?... Posant régulièrement les yeux sur elle, je constatais qu'elle ne cherchait plus mon regard, voir même qu'elle le... fuyait, et si je n'avais été aussi fatigué, j'aurais pu sourire. Elle devait commencer à regretter de ne pas avoir passé la nuit dans sa cabine... ce qui n'était absolument pas mon cas. Je n'étais pas ravi qu'elle soit au courant pour le poison, mais elle m'avait tout de même été utile en me proposant une solution sur le court terme, et elle ne risquait pas d'en parler avec qui que ce soit... ça aurait impliqué qu'elle m'ait parlé pour me dire autre chose que des insultes, et elle avait une image à préserver...

Le regard tourné vers le hublot, je contemplais les premières lueurs de l'aube - sa réponse ne me surpris même pas, et je ne bougeais pas d'un cil, attendant simplement la suite, si suite il y avait. Mais il y avait, et tout en masquant ma surprise, je relevais sur elle un regard totalement impénétrable. J'aurais presque pu douter qu'il s'agissait vraiment d'elle en cet instant. Je trouvais ses paroles très sages... très justes aussi, et je me demandais comment quelqu'un capable d'une telle réflexion pouvait supporter se faire passer pour la pire des pestes à longueur de temps.

- Ce n'était pas à lui d'honorer ce sacrifice, murmurais-je doucement. C'était à moi, et c'est ce que je fais à chaque décision que je prends en tant que Général, répondis-je en fixant toujours le hublot.


Je la sentais enrouler délicatement la bande autour de mon bras, et je songeais que quand elle aurait terminé, elle n'aurait plus aucune excuse pour poursuivre cette conversation... ce qui était bien dommage. Parce que pour une fois, j'appréciais sincèrement notre échange.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Lun 26 Nov - 21:03

La scène avait quelque chose d’irréelle. Avec n'importe qui d'autre, je ne l'aurais certainement pas remarqué, mais c'était de Wylian dont je m'occupais. C'était avec Wylian que j'échangeais mes secrets les plus intimes, ceux que je n'avais jamais révélés à personne. Wylian que j'étais censé détester. Pour tout ce qu'il représentait, pour tout ce qu'il me rappelait. Pourtant, nous étions là, parfaite image du calme après la tempête.
Sans plus aucune animosité, juste une lassitude extrême des deux côtés nous poussant à enterrer la hache de guerre et définitivement baisser les armes.
Et quand je pu enfin en prendre conscience, je me sentis profondément mal à l'aise. Finalement, nous avions pratiquement passer la nuit ensemble. A nous surprendre, à nous battre, à nous taper mutuellement sur le système, à dépasser chacun les limites de l'autre pour finalement panser nos plaies.
Si l'on m'avait prédit cette nuit, j'aurais abrégé les souffrances du prophète, car, à mon sens, il n'aurait pu qu’être complétement fou.

Et pourtant...

Retenant un soupir, je songeais qu'il était temps de mettre fin à l'entrevu. J'en avais bien assez dit sur moi, j'en savais bien trop sur lui.
Si nous continuions ainsi, je finirais par vraiment être indiscrète et mettre la main sur un couteau déjà bien enfoncé dans une quelconque plaie.
Je n'avais pas envie d'en revenir au rapport de force, pas se soir. Raison pour laquelle je me contentais de hausser un sourcil sans rien ajouter à sa réponse.

Et c'est pour ça qu'il jure de donner sa vie pour des inconnus, au nom du devoir et de l'honneur ? Pour honorer le sacrifice de sa mère ?
Je crois que j'ai finit par faire une fixette sur ce détails, il ne pensait peut-être même pas ce qu'il avait juré à ma nièce, bien que j'en doute fortement.
Comment pouvait-il être aussi incohérent ?

"Songez à ne pas vous sacrifier inutilement alors."


C'était plus fort que moi, j'avais eu beau pincer les lèvres, je n'avais pu retenir ce simple soupir et je n'avais plus qu'à espérer qu'il ne le relève pas. Sinon, nous en étions quitte pour une autre dispute.
Mais je pourrais finalement rapidement y mettre un terme et déguerpir, puisque que je venais de finir son pansement.

"Vous ne devriez pas faire trop d'effort, vous risquez accélérer la propagation du poison. Je ne suis pas certaine que les saignée fonctionne vraiment, ne prenez aucun risque"
repris-je plus fort en relevant enfin les yeux.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Lun 26 Nov - 22:39

Je sentais poindre la fin de l'entretient, et je réfrénais une pointe de nostalgie - plus jamais peut-être ne serait-elle aussi agréable... aussi elle-même qu'à cet instant. C'était pourtant si agréable... si reposant de la trouver ainsi. De parler avec elle. Bizarrement, lui parler ainsi, à coeur ouvert, avait quelque chose de plus apaisant qu'avec n'importe qui d'autre. Comme si elle était plus à même de me comprendre. Et je me sentais moi-même... étrangement plus proche d'elle à présent que j'en savais autant, et surtout, que je comprenais enfin beaucoup de choses. Et elle, avait-elle enfin saisit certaines choses ?... avait-elle retiré un enseignement de ce que je lui avait avoué ?... je l'espérais en tout cas. Moi en tout cas, je saisissais pleinement la valeur de cette nuit, et je ne l'appréciais d'autant plus qu'elle était la première et certainement la dernière.

- N'ayez aucune crainte à ce sujet, murmurais-je en baissant les yeux sur mon bras. Le jour où il le faudra, je ferais ce qui devra être fait, c'est tout.


Que ce soit pour elle ou quelqu'un d'autre, j'avais conscience que dans ma vie mouvementée de soldat, je serais certainement amené un jour à faire un choix décisif. J'avais confiance en mon jugement, quoi qu'elle en pense, et j'avais également conscience de la valeur de ma propre vie. Pour ma soeur. Pour Emea. Pour notre futur enfant. Mon bandage enfin achevé, je récupérais lentement mon bras un peu engourdit par la douleur et sa longue immobilité - me relevant en même temps que la Princesse, je pris soin de souffler la flamme de la lampe avant d'ouvrir la porte et de m'effacer pour la laisser sortir.

- Trop tard, m'amusais-je malgré moi. Nous verrons bien demain...


Il était temps de nous séparer à présent... avant que les regrets ne la rendent à nouveau irritable... mais avant qu'elle n'ait le temps de filer dans les couloirs, je me permis une dernière folie, et attrapais rapidement sa main pour en gratifier le dos d'un fugace baiser, m'inclinant légèrement, avant de reculer d'un pas.

- Ravi d'avoir fait votre connaissance, votre Altesse... chuchotais-je dans l'ombre, avant de me détourner pour retourner dans ma cabine - Emea me manquait déjà.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Lun 26 Nov - 23:54

Finissant soigneusement le pansement, je le fixais avec attention, m'assurant qu'il ne bougerait pas, au moins jusqu'au lendemain. J'allais pouvoir rejoindre ma cabine, essayer de dormir un peu, comprendre que je ne pourrais pas fermer l’œil et grimper jusqu'à la vigie pour tenter d'oublier cette entrevue surréaliste.

Serrant les dents, je nouais le pansement, songeant que je n'aurais jamais du surenchérir. Ce n'était pas la peine, nous ne tomberions certainement jamais d'accord sur ce point là. Fut un temps, j'aurais pu le comprendre, mais aujourd'hui...
Je m'étais attendu à une réponse dure, j'avais pensé qu'il s'empresserait de remettre son masque, celui qu'il n'aurait jamais du laisser tomber, surtout pas en ma présence et me décidais déjà à ne rien répliquer. Pourtant, sa réponse me surpris.
Mais contre toute attente, je relevais les yeux, légèrement surprise par le sens de sa réponse et le ton employé. Il n'en démordrait pas, il était prêt à se sacrifier pour son devoir et son honneur, mais sa réponse sous entendait qu'il ne le cherchais pas à tout prix, il semblait plus enclin à éviter le plus possible les situation qui pourrait le pousser à de tel extrémité. Il ne cherchait donc pas à foncer tête baissé quoi qu'il lui en coute ? Avait-il une certaine conscience de la valeur de sa propre vie ?
Souriant, j'esquissais un vague sourire. Il ferait ce qui devrait être fait ? Je ne savais pas vraiment comment comprendre ses mots ? Tenterait-il le moment venu de préserver sa vie ou au contraire n'hésiterait-il pas ? Je préférais ne pas le savoir. Le doute offrait à cette entrevu une toute autre dimension.
Je commençais à réellement croire que je pouvais m'être trompée -un peu- sur Wylian et ses motivations et en cet instant, l'idée n'était pas déplaisante.

Me redressant finalement en même temps que lui, je m'étirais discrètement, lui donnant mon dernier conseil avant un moment !
Je n'aurais su dire si la trêve instaurée cette nuit durerait. L'idée ne semblait pas tellement déplaisante, à un détail prés.
Esquissant un sourire, trop fatigué pour relever son propre amusement, je haussais les épaules;

"Pour ce soir...suffit de en pas recommencer." répondis-je simplement.

Voilà, la voix était libre, nous en avions finit avec cette étrange nuit. Ou presque. Profitant de ce que Wylian me laisse passer, je du faire un effort pour ne pas simplement me précipiter hors de la pièce. Je n'aurais pas du. Sursautant légèrement lorsque Wylian me retins, je restais interdite quelques secondes.
Assez pour le laisser filer. Ses paroles chuchotées me firent frissonné et je ne trouvais rien à répondre. Je ne voulais pas répondre et prendre le risque de me rendre compte que notre conversation avait eu quelque chose de plaisant.

Regardant Wylian s'éloigner, je soupirais légèrement;

"En espérant que ça ne vous porte pas malheur."
soufflais-je, incapable de dire si il pourrait m'entendre, je pris soin de refermer la porte de l'infirmerie avant de partir.

J'avais besoin d'air !





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit...

Revenir en haut Aller en bas

Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Parce qu'il faut bien trouver une distraction (Elvir)
» [Sept. 2000]Parce qu'il faut bien qu'être préfets ait ses avantages [Ara]
» Buenevo, "Tony" Green. Parce qu'il faut bien vivre. (Attente de validation.)
» Parce qu'il faut bien trouver un truc à faire. (PV Yui)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -