Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 15 Nov - 22:45

Deux semaines ... Ça ne faisait que deux semaines que nous naviguions, selon Yavana, nous avions fait le plus gros du voyage. J'aurais bien aimé savoir ce qui lui faisait dire ça ! Comment pouvait-elle se repérer alors que la seule chose visible à l’horizon et ce, de tout côté, n'était qu'une immensité bleue, l'Océan à perte de vue. Parfois si bleu qu'il était difficile de savoir si nous voguions sur l'eau ou bien dans l'azur.
Plus nous avancions et plus l'air s’adoucissait et nous savions tous que les températures monteraient encore avant que nous ayons atteint l'île du Peuple de l'Eau. Aucune de ses habitants ne connaissaient ni la neige, ni le froid et si je regrettais le manteau blanc de l'Hrivë sur le continent, le froid lui ne me manquais absolument pas.

Comme je m'y attendais, l'ennui m'avait bien vite gagné, mais Yavana avait été assez conciliante pour m'occuper, et l'équipage, assez compréhensif pour la laisser faire. De toute façon, les matelots n'avaient pas vraiment le choix et comme de toute façon, je ne les gênaient pas dans leur travail, ils n'avaient absolument rien à me reprocher. Il ne me fallut que trois jours pour connaitre tout l'équipage et un jour de plus pour me décider à m'habiller comme eux. Pantalon de cuir fin et souple, botte du même matériaux et chemise blanche. gardant toujours mes cheveux attaché, je n'eus aucune mal à me fondre dans la masse et je devais bien avouer qu'être traité comme une personne normale et pas comme une poupée de porcelaine était plus qu'agréable. Mon rang ne comptait plus et rien n'aurait pu me faire plus plaisir.

Emea ne pouvait prétendre au même traitement. Nous avions beau être sur le même navire, je ne la croisais que peu et rarement seule, Wylian avait du refuser de la perdre de vue une seule seconde, de peur qu'elle ne se blesse et je trouvais l'initiative parfaitement appropriée, même si Emea n'avait pas vraiment du apprécier.

La routine c'était rapidement installée sur le navire, nous prenions généralement nos repas avec tout l'équipage et ils étaient plutôt animés. L'ambiance générale n'était pas au protocole, mais plutôt à la rigolade, ce qui me convenait parfaitement.
Pendant un moment, je pouvais laisser mes bonnes manières derrière moi et prétendre être moi même, sans avoir à me forcer.

Plus détendue, ayant de quoi m'occuper, je ne pouvais qu'en être plus agréable, ce qui du en surprendre plus d'un. Je m'appliquais cependant à ne pas complétement ternir mon image de garce capricieuse, si durement gagné, ça aurait été dommage.
Et puis Wylian aurait fini par ce faire de faux espoirs et me croire conciliante. Il fallait bien que je le rappel à l'ordre de temps en temps !

Je partageais toujours ma cabine avec Nerwen, mais je n'avais pas vraiment l'occasion de partager plus que quelques mots de politesse, elle devait vouloir profiter du voyage pour faire ses adieux...temporaires à ses amis et je n'allais certainement l'en blâmer.
Au bout de presque une semaine sur le navire, j'avais pu retrouver un certain appétit, même si ce n'était pas encore la joie, l'ambiance des repas m'aidait à oublier mon dégout et mes nuits étaient un peu plus paisibles.

Bref, même si je trouvais le temps terriblement long, même si le palais et mon père me manquaient, contre toute attente, je n'avais pas vraiment de quoi me plaindre.

Mais deux semaines...J'aurais pourtant juré que nous avions pris la mer depuis des mois !
C'est la réflexion que je me fit cette nuit là en éteignant les chandelles dans la cabine que je partageais avec Nerwen. Je m'étais habituée à dormir la nuit et bien évidement, alors que je commençais à me sentir complétement reposée, mes cauchemars me rattrapèrent pour mieux m'éveiller au milieu de la nuit.

Une nouvelle fois, je me réveillais, un cri silencieux sur les lèvres, en larme et en sueur. Globalement, le scénario de mes cauchemars était toujours le même. Mon frère y avait son rôle, tout comme Valandil et le monstre qui l'avait tué. Souvent, Emea faisait une apparition pour le moins sanglante. Ca avait été le cas cette fois ci. Après avoir revécu la transformation de mon frère, la mort de Valandil, j'avais assisté à celle d'Emea.

Incapable de me rendormir et désireuse de ne pas réveiller Nerwen à force de tourner et retourner sur ma couchette, j'étais sortie prendre l'air. Mais l'air frais de la nuit ne parvint pas à chasser les images sanglantes de mon cauchemar, pas même alors que j'escaladais le mât.
Alors, je décidais de tenter de me vider l'esprit autrement.

Profitant de l'heure tardive, je décidais de descendre dans les cales du navire, à l'endroit même ou les soldats de Wylian avaient pris pour habitude de s'entrainer. Je pris le temps de faire un détour par ma cabine pour récupérer silencieusement mon sabre qui me serait bien utile.
Seule, j'en profitais pour tenter de m'épuiser. Répétant les mouvements que m'avait appris mon frère, d'abord lentement puis de plus en plus rapidement, je ne tardais pas à user de mes pouvoirs. D'abord pour me créer des adversaires virtuels, puis pour les détruire.

J'aurais voulu céder à la colère et à la frustration causé par mon cauchemar, mais je m'obligeais à rester calme et froide, préférant exécuter l'une des danse mortelles que m'avait enseigné mon frère plutôt que détruire simplement ce qui me passerait sous la main.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 15 Nov - 23:19

Au milieu de la nuit, alors que toutes les chandelles sont éteintes et que la plupart des matelots dorment, laissant le navire tracer sa route sur la mer d'huile qui nous soutient depuis plusieurs jours, un silence paisible règne dans les couloirs. Tous profitent de cette quiétude pour bénéficier d'une bonne nuit de sommeil, marins ou soldats, mais à l'autre bout du bâtiment, dans la cabine de l'infirmerie, un hurlement étouffé perturbe cette quiétude pour qui y est attentif. Mais fort heureusement, cette nuit là, personne n'y prête attention... raison pour laquelle c'est cette nuit précise que j'avais choisi pour me rendre auprès du médecin, et me décider à enfin confier à quelqu'un le cadeau fait par Syl'adran. J'avais été très inquiet de la réaction qu'aurait pu avoir l'humain - j'avais peur qu'il ne fasse un scandale, rameute tout l'équipage, et surtout, j'avais eu peur qu'il ne menace de mettre Emea au courant... mais contre toute attente, il avait fait preuve d'un sang froid qui m'avait rassuré.

Silencieux, il avait examiné mon bras, les veines noircies, la peau blafarde, contrôlé mon pouls... puis il s'était penché sur l'aiguille. Et lorsque je formulais ma requête, j'étais certain qu'il avait déjà deviné ce que je voulais qu'il tente. Torse nu, le bras ficelé à sa table d'examen... il avait tenté de me la retirer, à ma demande, malgré sa désapprobation évidente. Et, mon bras enrubanné soigneusement dissimulé dans les plis de ma manche longue, accoudé à la rambarde, mon regard fatigué perdu à l'horizon, je songeais que j'aurais certainement mieux fait de l'écouter. La douleur avait été inqualifiable... et lorsque le médecin avait finalement déclaré forfais, je songeais que je n'aurais pas pu tenir plus longtemps sans perdre définitivement conscience. Il avait pourtant fait ça très bien - il aurait dû réussir. Mais c'était comme si le métal de son scalpel et de sa pince agissait comme un aimant - plus il entaillait, plus il tentait de l'attraper, et plus elle s'enfonçait dans ma chair, me causant une douleur incommensurable alors même que le médecin avait pris soin d'anesthésier avant l'opération. Désespéré, il avait insisté pendant près d'une vingtaine de minutes... avant de se résoudre à l'évidence - ce n'était pas qu'il ne pouvait pas me l'enlever... c'était tout simplement qu'elle ne pouvait être retirée.

Il avait donc abandonné, s'excusant de son échec - je ne lui en avais pas voulu... ce n'était pas sa faute. Assommé par la douleur, il avait pu recoudre facilement la plaie, et cela faisait maintenant plus d'une semaine que j'étais tenu de lui rendre visite le plus souvent possible, pour qu'il contrôle la cicatrisation. Bénissant les températures un peu fraîches, je pouvais encore profiter des manches longues de mes chemises pour cacher le bandage, même à Emea - et arrivé sur l'île, l'incision ne serait plus qu'un mauvais - et douloureux - souvenir. Soupirant doucement, je me redressais et relevais les yeux vers les étoiles - le médecins tentait de mettre au point pour moi un contre-poison... mais je n'étais pas vraiment convaincu de ses effets. Peut-être avais-je à peine plus d'appétit. Ou peut-être pas... en tout cas, mon sommeil n'était pas plus paisible, et cette nuit encore j'avais laissé Emea pour aller prendre un peu l'air. Mais je sentais une autre présence active sur le navire... et je croyais savoir de qui elle émanait.

Alors, sans vraiment réfléchir, fatigué mais lucide, je descendis lentement et silencieusement les marches menant dans la cale. Là, baignée dans un clair-obscur régit par la lueur de la lune qui filtrait à travers les grilles du plafond, la Princesse se défoulait - restant dans l'ombre, je l'observais d'un oeil vague - nous n'avions pas reparlé, depuis cette nuit là... et je ne l'avais recroisée que de très loin depuis la fois où elle nous avait surpris avec Emea. Je m'étais contenté de la surveiller de loin, ravi qu'elle se soit intégrée à l'équipage et qu'elle semble satisfaite de sa condition. Je n'étais pas un bourreau, ni un geôlier... mais avec elle, c'était ce que j'avais eu l'impression d'être durant tout le début de notre voyage, ce qui ne m'avait pas vraiment plut. Les bras croisés, je ne la quittais pas du regard, notant qu'elle semblait en forme dans l'ensemble... et qu'elle se débrouillait bien. Peut-être mieux que ce que j'avais pu imaginer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Jeu 15 Nov - 23:44

Concentrée sur le contrôle de mes émotions, ce qui ne m'arrivait que très rarement, je tachais de ne pas penser à mes mouvements, c'était le meilleur de leur donner fluidité et souplesses. Je du créer quelques adversaires fait de Terre, de Bois ou même de Glace et m'appliquais à les détruire à la seul aide de mon sabre. Mais plus je frappais et plus le visage de Syl'adran s'imposait à moi.

Comment avait-il pu accéder aux Dons des Sorciers ? Et comment espérer le sauver maintenant qu'il était plus puissant que jamais ?
Cette question n'avait cessé de me torturer depuis que j'avais croisé le violet de ses yeux...ils auraient du être rouge et plein de haine, mais lorsqu'il avait tenté de m’amadouer, il avait su leur rendre leur couleur et leur douceur naturelle. Cette image m'obsédais, presque autant que celle de Valandil entre les mandibules de l'araignée.

Et j'avais beau trancher et trancher encore mes propres créations, rien ne pus dissiper les images. Pourtant, la fatigue commençait à se faire sentir. Mais je continuais pourtant. Par moment, certain conseil de mon frère me revenait en mémoire, et je corrigeais ma position, grinçant des dents alors que la voix rieuse de mon frère résonnait encore à mes oreilles, avant d'être remplacé par ses sifflement perfides.
Créant de nouveau adversaire, j'accélérais encore la vitesse de mes mouvements. Je savais que pour bien faire, ils devaient n'être que des réflexes et ne pas penser à ce que je faisais n'était pas vraiment difficile.

Moi qui espérait pouvoir me vider l'esprit. Plus je combattais et plus les souvenirs s'imposaient à moi. Contrôler ma frustration était de plus en plus difficile. Preuve en était, le golem que je venait de détruire à l'aide d'une lame d'ombre. Refusant de m'arrêter sur ce détail, je gardais en main ma création, combattant à présent avec deux armes. Augmentant encore le rythme du combat que je livrais contre moi même.

Mais rien n'y faisait. Physiquement, je m'épuisais, mais je savais que je n'en trouverais pas pour autant le sommeille.
Puis, soudain, je sentis une présence dans mon dos, pourtant, je ne cessais pas de combattre, fronçant simplement les sourcils, je retins un sourire, tranchant un nouveau golem, alors qu'il me semblait reconnaitre l'aura de l'espion.

D'une rotation, je tranchais un autre golem à l'aide de ma lame et lançais la lame faite d'ombre que je tenais dans l'autre droit sur le Prince dissimulé dans l'ombre. Il l'éviterait sans le moindre soucis, elle manquais de vitesse.
Toutes mes créations disparurent et je me redressait pour faire face à Wylian, laissant retomber la lame de mon sabre, légèrement essoufflée, je haussais un sourcil.

"Ca vous arrive souvent d'espionner les princesses au milieu de la nuit ?"
demandais-je pleine d'ironie, pour ne pas changer.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Ven 16 Nov - 19:45

Les bras croisés, je ne portais qu'une chemise légère, mais les nuits étaient encore fraîches, aussi m'étais-je enveloppé dans les plis de ma cape pour sortir. Calé contre le mur du côté des escaliers, le regard dans le vague, je l'observais pourtant avec insistance sans vraiment en avoir conscience, fixant sa silhouette souple aux courbes dissimulées sous la large chemise blanche de marin, sa natte noire dans l'obscurité battant dans son dos au rythme de sa danse. Le clair-obscur brouillait les formes et les couleurs, mais sa chemise blanche étincelait dans la nuit, et de temps à autre, l'éclat pourpre de son oeil gauche brillait comme un petit rubis parmi les étoiles. Elle se battait avec une souplesse féline typiquement féminine, et je me surpris à esquisser un sourire - je devais être vraiment fatigué moi... mais le ballet qui se déroulait sous mes yeux avait quelque chose de féminin et sauvage qui me captivait peu à peu malgré moi.

Elle avait l'air en colère. Elle essayait d'exorciser quelque chose ?... un mauvais rêve, peut-être. Ou pire, de mauvais souvenirs... en attendant, elle ne se laissait pas totalement submerger par ses émotions, faisant bien les choses, corrigeant régulièrement sa position pour au moins profiter de son entrainement pour s’améliorer. Puis elle s'arma d'une nouvelle lame d'ombre, et je fronçais les sourcils - ça commençait à virer d'une manière qui commençait à me déplaire... elle ne devrait pas utiliser les ombres, elle ne faisait que les renforcer un peu plus en les nourrissants de sa colère. Et puis soudain... redescendant brutalement sur terre, je ne dus qu'à mes réflexes de ne pas me faire embrocher, et je me décalais juste à temps pour éviter la lame qui se planta dans le mur, manquant déchirer un pan de ma cape au passage. Un genou à terre... je relevais les yeux sur elle pour distinguer l'ironie qui se peignait sur ses traits, et je retins de justesse un soupir de dépit - courage, fuyons...

- Je vous présente toutes mes excuses pour cette intrusion... je ne voulais pas vous déranger, répondis-je doucement en me relevant, avant d'incliner légèrement la tête.


Au moins maintenant, nous étions quittes, mais je chassais vite cette pensée de ma tête pour me concentrer sur l'instant présent. Peu désireux de rester seul en sa présence - je n'étais franchement pas d'humeur à supporter ses foudres, je fis volte-face pour la laisser seule, restant tout de même attentif à ce qui se passait dans mon dos... mais mon esprit d’entraîneur me rattrapa, et les mots franchirent mes lèvres avant que je n'ai le temps de me contrôler :

- Cependant, si vous pensiez à verrouiller correctement votre jambe d'appui avant de frapper, vos coups gagneraient le double de puissance, ne pus-je m'empêcher de lâcher dans l'ombre, avant de pincer les lèvres.


Manquait plus que ça...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Sam 17 Nov - 17:30

Debout face au Prince, respirant lentement pour calmer mon rythme cardiaque, tenant mon sabre à une main, je me redressais un maximum.
J'avais horreur de ma petite taille, le monde se plaisait trop à me le faire remarquer, mais face à Wylian, qui était bien plus grand que la moyenne, je me sentais encore plus petite et toisée. J'avais une sainte horreur de ça.
Resserrant la main sur la poignet de mon sabre, je retins une grimace, l'idée d'avoir été surprise de la sorte ne me plaisait qu'à moitié.

Non seulement parce que je savais qu'il pourrait noter le moindre de mes petits défauts et se rendre compte de mon niveau sans le moindre problème, mais au delà de ça, j'avais toujours eu horreur d'avoir des spectateurs lorsque je m'entrainais. Je savais que pour bien faire, je devais me laisser aller, abandonner mon masque d'ironie et me concentrer, je n'aimais simplement pas qu'on me voit ainsi sans que je l'ai décidé. Et puis, j'avais eu l'amabilité de ne pas les espionner lui et Emea, il aurait pu me rendre la pareille et tourner les talons en m'apercevant.

Pourtant il était resté et j'avais bien failli l'embrocher. Le voir un genoux à terre devant moi me fit hausser un sourcil et j'esquissais un sourire.
Y a comme un air de déjà vu et pour le coup, je ne l'ai absolument pas fait exprès.

"Trop tard..." répondis-je sans la moindre douceur, agacée de savoir que si j'avais pu faire un effort, lui n'était visiblement pas décidé à en faire.

De plus, quand moi je l'avais surpris, j'avais eu une bonne raison. J'avais faim !
A présent, nous étions au milieu de la nuit, dans une cale vide, que pouvait-il bien venir faire ici ? A part peut-être porter un énième jugement sur ma personne ?
Rah, il m'énerve tien !

Je le regardais faire volte face sans bouger, je rengainerais quand il serait sorti et loin. De toute façon, je n'arriverais pas à dormir, ça ne servait à rien que je m'acharne, je n'arriverais qu'à m'agacer un peu plus.
Ah tien...ça m'aurait étonné. Retenant un soupir, j'esquissais un sourire presque diabolique qu'il ne pu voir.

"Pourquoi ne pas m'aider à l'éprouver immédiatement." demandais-je avec le même sourire.

Finalement, j'arriverais peut être à trouver le sommeil...ou alors, je m'agacerais un peu plus en constatant que je n'arriverais jamais à le toucher.
Pourtant, jetant ma lame en avant pour qu'elle aille se planter à quelques centimètre de ses pieds, je le défiais du regard alors qu'il se retournait.

Puisqu'il n'avait pas d'arme, je lui en offrais une, m'en créer une ne serait pas un problème.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Sam 17 Nov - 17:50

Jetant un bref coup d'oeil à la lame qui venait de manquer m'amocher sérieusement - enfin, encore un peu plus devrais-je dire... - je me redressais rapidement en retenant une grimace. Je l'avais bien cherché sur ce coup là... mais l'ardeur qu'elle employait à se défouler verbalement sur moi n'en était pas plus agréable pour autant, et je ne pu m'empêcher de me demander, encore, en quel honneur j'avais mérité ça. Car non, j'avais bien été obligé de me rendre à l'évidence - ce n'était pas dans ma tête, elle me manifestait bel et bien une hostilité toute particulière, à laquelle je ne trouvais définitivement aucune raison valable. Peut-être était-ce ma réputation d'incarner le parfait Diossad, qui l’exaspérait à ce point... mais je n'étais pas responsable de ce genre de rumeurs, loin de là... Elle me haïrait certainement jusqu'à ce que nous l'ayons ramenée à Nakae, et peut-être même au-delà. Mais avec un peu de chance, nous ne nous recroiserions plus jamais ensuite...

Comme je m'en doutais, mes excuses furent totalement inutiles - mais au moins, on ne peut pas dire que je n'aurais pas essayé. Campée sur ses deux jambes, droite et fière devant moi, elle me toisait avec un mépris et une colère à peine contenue - visiblement, elle n'avait pas apprécié du tout que je la surprenne... d'ici à ce qu'elle ne lâche ses ombres sur moi, il n'y avait plus qu'un pas. Et le pire, c'est que cette fois, je l'ai cherché... et qu'en plus, je continue. Si ça continue comme ça, j'aurais vraiment de bonne raisons de croire que je ne rentrerais pas intact à Kalier... Baissant les yeux sur le sabre qui frémissait, planté dans le sol à mes pieds... je dégrafais finalement ma cape qui glissa dans mon dos, et enroulais mes doigts autour de la poignée, retirant la lame du sol sans le moindre effort.

- Depuis le temps que vous rêviez d'un bon prétexte pour me taper dessus... ne pus-je m'empêcher de soupirer, mi-amusé... mi-désolé alors que je m'avançais vers elle, sabre en main.


Depuis le premier jour, dont je me rappelais parfaitement l'éclat de sadisme satisfait alors qu'elle avait cru m'humilier en usant de ses pouvoirs en traître. Depuis ce premier jour, où elle me détestait alors qu'elle ne m'avait jamais rencontré, depuis ce premier jour où elle ne rêvait que de me faire mordre la poussière, et je lui avait offert l'occasion sur un plateau d'argent. Mais je ne pouvais décemment pas refuser son invitation. J'allais le regretter, je le savais... mais faut croire que j'ai vraiment envie de mourir, ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Sam 17 Nov - 18:09

L'espace d'un instant, je cru qu'il allait refuser mon défi. Ce n'était peut être pas la meilleure idée que j'avais eu. J'avais parfaitement conscience de ne pas faire le poids, il me ratatinerait en moins de deux minutes, mon frère l'avait toujours fait et j'étais bien forcé d'admettre qu'il valait largement mon frère en ce qui concernait le combat. Je lui offrait également là une occasion en or de me démontrer toute sa supériorité et d'exercer enfin un peu de son autorité sur moi, parce que malgré tout, j'écouterais ses conseils. Je n'étais pas assez stupide pour ne pas savoir qu'ils m'aideraient à m'améliorer.
Mais peut-être aussi qu'un vrai combat m'aiderait à vraiment me vider l'esprit, je n'aurais plus l'occasion de repenser à mon frère et nos entrainement, ni même à Valandil, si je ne voulais pas me ridiculiser, je devrais être à deux cent pour cent et enfin cesser de penser. Et c'était tout ce que je désirais.

Mon sourire s'élargit alors qu'il dégrafait sa cape. Bien, je vais pouvoir me défouler un peu. Maintenant, il n'y a plus qu'à durer que ça dure un peu plus de deux minutes...

"Elle sera certainement bien plus légère que les lames que vous maniez habituellement, mais je n'ai rien de mieux à vous proposer."
remarquais-je alors qu'il enroulait ses doigts sur la garde mon arme.

Elle avait été conçut pour moi et uniquement pour moi, mais il s'en débrouillerait, je n'avais malheureusement aucun doute la dessus.
Au moins, il ne pourrait user que d'une seule lame, ce qui m'offrait peut-être une chance de lui opposer une certaine résistance.

"Je laisse mes Dons au placard." promis-je

Me détournant, j'allais plonger ma main dans l'une des barriques d'eau qui avaient été mise à disposition pour les soldats de Wylian lorsqu'ils s'entrainaient.
L'air autour de moi se refroidit imperceptiblement, une légère buée s'éleva autour de la barrique et les ombres s'enroulèrent autour de mon bras pour plonger dans l'eau à présent glacé.
En moins de trente secondes, je m'étais confectionné une lame faite de glace et d'ombre que je renforçais de bois. Puisque je ne maitrisais pas encore le Métal, je faisais avec les moyen du bord, mais je n'avais pas de doute sur la qualité et la résistance de ma création...Pas plus que sur son tranchant.

"Enfin presque..." me repris-je en louchant sur mon arme.

Revenant vers Wylian, je me mis en garde sans plus attendre, esquissant un nouveau sourire, je le fixais.

"J'en rêve la nuit..."
confirmais-je en faisant tourner ma lame avant de la lui brandir, ou presque, sous le nez.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Sam 17 Nov - 18:38

Je sens que je vais le regretter... d'ailleurs, je regrette déjà, mais il est trop tard pour reculer. Débarrassé de ma lourde et encombrante cape d'Hrivë, je n'étais pas au mieux de ma forme - et c'était un bel euphémisme - mais je me savais capable de lui tenir tout de même tête. Je tiendrais tête à quiconque me défierait, et ce jusqu'à ma mort, c'était une certitude que rien ne pourrait jamais ébranler. C'était grâce à cette certitude que j'étais devenu Général... et ce malgré mon jeune age et les nombreuses désapprobations de la cour. Empoignant l'arme avec délicatesse, je la délogeais du sol avec un peu plus de force que nécessaire - la lame, plus courte que celles que j'avais l'habitude de manier pourtant elles aussi déjà assez courtes, était d'une légèreté qui me surpris un peu - mais en fin de compte, c'était plutôt logique. Tout comme mes sabres avaient été forgés pour s'adapter à ma taille, mon poids et mon style de combat, la sienne était unique, faite pour s'adapter à sa main et celle de personne d'autre. Mais j'étais certainement une de seules personnes sur ce navire capable de s'en débrouiller aussi bien que si je combattais dans des conditions optimales.

- A votre aise, répondis-je en haussant vaguement les épaules.

Elle semblait oublier que j'avais l'habitude de me battre contre des Corrompus, et que les trois quarts d'entre eux l'étaient à cause des Ombres, mais je m'abstins de tout commentaire - il faut croire que mon instinct de survie vient d'enfin se décider à se réveiller pour supplanter mes accès de masochisme. Si je pouvais éviter d'avoir à m'épuiser de trop durant ce combat en anticipant toutes ses attaques d’Élémentaire, j'avais peut-être des chances de voir encore le soleil se lever demain matin. Au moins semblait-elle ravie que j'ai accepté le combat... L'observant alors qu'elle plongeait la main dans l'eau, je frémis en sentant la pesanteur caractéristique des Ombres alourdir brièvement l'air autour de nous - elle ne devrait pas, vraiment pas les utiliser... mais je décidais de ne rien dire - inutile de l'agacer un peu plus, j'en avais assez fait pour ce soir... Sa lame créée, j'y jetais un bref coup d'oeil critique - heureusement que comme c'était un entrainement, j'agirais avec elle comme avec mes hommes, et commencerais par ne pas donner la pleine puissance de mes coups... j'avais comme un doute sur la résistance de sa lame de glace.

- Je n'en doute pas une seconde, répondis-je platement.

Elle s'était assez acharnée comme ça à me le faire comprendre... En garde, je haussais un sourcil alors qu'elle brandissait sa lame sous mon nez - d'un coup sec du bout de mon sabre, je décentrais sa garde sans ouvrir la moindre faille dans la mienne - je n'étais pas là pour jouer. Elle avait demandé un combat, je lui en offrait un, à elle de saisir sa chance à présent, et je reculais d'un pas pour la laisser se mettre correctement en garde. Je n'attaquerais de toute façon pas le premier, décidé à la traiter comme l'un de mes soldats, que ça lui plaise... ou non.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 14:46

Il n'aurait pas du rester, il aurait du me faire la même faveur que celle que je lui avais faite. Il aurait du tourner les talons et me laisser seule.
Me laisser profiter, si l'on peut dire, de ce moment comme je l'avais laissé profiter d'Emea. Il aurait du comprendre, ou au moins essayé de faire l'effort.
Mais il était resté, il m'avait presque espionné, certainement jugé. L'idée me faisait frisonner de rage. Je n'aurais pas du être si conciliante et le faire remonter sur le pont entortillé dans mes ombres. Mais pour une fois, garder le contrôle de mes émotions me permettrait peut-être de m'améliorer. Puisqu'il relevait le défi, que je perdrais de toute façon, je n'allais pas me gêner pour en profiter et progresser un peu. Qui c'est peut-être que cette joute me permettra d'avoir le dessus lorsque nos routes se recroiseront...Le pus tard possible !

Relevant un sourcil, je retins une remarque sarcastique. Si il y tenait, j'userais de mes Dons, mais la dernière fois qu'il c'était retrouvé face à un Élémentaire en pleine possession de ses moyens, il avait bien failli y laisser la vie. Je n'étais peut-être pas aussi puissante que mon frère...Pas encore et je ne possédais certainement pas les même Dons que lui, mais je restais une descendante directe de Laïla, reconnu aujourd'hui encore comme la plus puissante Élémentaire de l'Histoire. Toute ma famille avait hérité de cette puissance, Nell'ya en était la preuve. Même si elle avait manifestée ses Dons plus tard que moi, elle n'était même pas encore adolescente qu'elle maitrisait deux Éléments sur dix...une bonne moyenne pour son age, meilleur que la plupart des Élémentaires.

Je doutais fortement qu'il se soit déjà trouvé face à un Élémentaire maitrisant ses Dons comme je maitrisais les miens...De toute façon, rares étaient les Corrompus ayant dépassés le rang de Ochui, si peut que leur Ombres se soient manifesté avant...
Et qu'il le veuille ou non, si lui était un virtuose des sabres, moi, j'étais une virtuose des Éléments, comme ma mère et comme sa mère avant elle. Et je n'avais même pas finit de progresser...

Mais puisqu'il semblait l'ignorer, autant le laisser croire qu'il pourrait me battre facilement, que j'use de mes Dons ou non...il finirait par avoir une surprise et j'adorais faire des surprises.

Mon arme complète, sur de sa solidité, je revins vers Wylian, esquissant un sourire amusé lorsqu'il donna un coup sur ma lame.
Rassure toi, elle est solide... Reculant d'un pas, je me mis en garde, comme me l'avait appris mon frère mais décidais qu'il serait plus sage de ne pas attaquer de front...Feinter sans utiliser mes Dons, je n'avais pas fait ça depuis une bonne éternité !






Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 15:04

Je pouvais presque sentir sa froide jubilation, renforcée par ses Ombres, et si je n'avais pas eu la capacité de les sentir son oeil rouge étincelant dans l'obscurité se serait chargé de me le faire comprendre à lui tout seul. Elle me détestait tellement... et moi, je n'avais même plus envie de me demander pourquoi, préférant l'indifférence à une prise de tête qui n'avait certainement pas de réponse. En garde, face à elle, je constatais avec lassitude que j'avais depuis longtemps compris que ça ne changerait jamais, que je ne saurais jamais pourquoi, et qu'il était donc inutile de chercher une raison à son hostilité. Elle était comme ça et puis voilà... je n'avais plus qu'à faire avec. Alors, neutre et impassible en face d'elle, je fermais les yeux une fraction de seconde... et lorsque je les rouvris, neutre et plus froid que jamais, j'étais prêts à tout.

Je savais qu'elle me prenait pour un imbécile, tout comme je savais que je n'avais d'utilité pour elle que lorsque ça l'arrangeait - comme maintenant, par exemple, ou quand elle avait appuyé mes arguments pour tenter d'empêcher Emea de prendre part à son voyage. Et comme je savais encore qu'elle se débrouillerait pour faire tourner ce combat à son avantage - je n'étais pas dupe, elle ne résisterait pas bien longtemps à l'envie d'utiliser ses pouvoirs pour me faire mordre la poussière. Et encore, mon humiliation ne serait d'autant moins jouissive qu'ainsi au beau milieu de la nuit, elle n'aurait pas de public pour l'applaudir. Ce qui ne l'empêcherait pas de s'amuser comme une folle, j'en avais conscience.

Mais c'était aussi là que reposait ce que j'espérais être ma force - j'avais conscience de tout ça. Alors, ma garde fermement verrouillée et totalement impénétrable, me doutant qu'elle ne se laisserait pas berner si je lui présentais une ouverture trop évidente, j'avançais d'un pas, juste un, me doutant qu'elle ne reculerait pas et préférerais attaquer immédiatement. Ce qui ne loupa pas, et je parais en la repoussant assez fort pour déstabiliser ses appuis - alors, je frappais à mon tour. Je lui avais dit de faire attention à sa jambe d'appuis... c'était le point sur lequel je m'attarderais en premier, pour la pousser à corriger ce léger problème. J'allais peut-être le regretter, mais je n'étais jamais contre aider quelqu'un à s'améliorer, fusse-t-il une Princesse capricieuse qui me haïssait sans doute presque autant qu'elle me désolait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 15:29

A voir son visage se fermer, je du faire un effort colossale pour garder mon calme. Je détestais son air froid et impassible. Je l'avais bien trop souvent croisé sur les visages de soldats ou d'abrutis prêt à donner leur vie pour telles ou telles causes sans réelles importance. Simplement prêt à se sacrifier pour le devoir et l'honneur. Ses gens là oubliaient toujours le mal qu'ils pourraient causer en disparaissant et Wylian ne faisait pas exception, il me l'avait prouvé à maintes reprises.
Fut un temps, j'aurais pu le comprendre, mais j'avais trop eu à souffrir au nom de l'honneur et l'idée qu'Emea puisse souffrir comme moi m'étais tout simplement intolérable.
Je détestais simplement les gens négligeant la valeur de leur propre vie.

Resserrant les mains sur ma garde de mon arme, je retins un soupir et me détendit. Là, tout de suite, qu'il soit prêt à mourir pour des futilité n'avait absolument aucune importance. Après tout, ce n'était pas mon problème, si Emea pouvait vivre avec cette idée, qu'avais-je à y redire ?
Mon seul soucis pour le moment était de savoir si je pourrais tenir assez longtemps pour apprendre quelque chose du combat que je venais de provoquer... Ou a défaut, si il me permettrait de dormir, ou au moins cesser de penser.

Reculant légèrement quand la lame de Wylian heurta la mienne, mon sourire disparut pour laisser place à la concentration. Me laisser aller, ne plus penser qu'au combat, observer, ne pas réfléchir, ne pas anticiper, juste réagir, tenter de tromper l'ennemi, je ne devais plus penser qu'à cela...et a ma jambe d'appui !
Lorsque Wylian avança, je n'hésitais pas une seule secondes. J'aurais pu me décaler, attendre encore, observer sa façon de bouger, chercher une faille, seulement, je l'avais déjà vu se battre. Lui n'avait pas eu se plaisir, tourner autour du pot avant d'attaquer serait lui laisser l'occasion de m'analyser en situation de combat réelle. Je n'avais pas l'intention de lui faire ce plaisir alors que je possédais un tout petit avantage, celui de connaitre sa façon de combattre.

Me décalant imperceptiblement, pour ne pas risquer m'empaler sur la pointe de son sabre, j'attaquais, visant la tête. Tout ce que je voulais, pour le moment, c'était éprouver sa théorie, mais j'avais du mal à me fixer. La facilité avec laquelle il me bloqua me prouva qu'effectivement, je n'avais pas assez de puissance. Quand il me repoussa, je du faire un effort pour ne pas perdre l'équilibre et surtout, je pas ouvrir ma garde. Serran les dents, je laissais mes pieds glisser sur le sol, reculant ma jambes droite, je tournais légèrement mon pieds pour ne pas reculer de trop et parvins à verrouiller ma jambes... droite, gauche, ça n'avait pas vraiment d'importance pour moi.

Mon frère m'avait suffisamment entrainer pour que se genre de détail ne me dérange pas.

Sans prendre le temps de reprendre mon souffle, je repartit simplement à l'attaque. Étonné par la puissance doublé de mes propres coups...Efficace comme truc. Mais je ne me contenterais pas de ce simple petit plus.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 15:50

La respiration calme et posée, le visage inexpressif, je gardais pourtant mon regard braqué dans le sien - un combat, c'était avant tout un échange, et l'échange principal passait par le regard. Son oeil rouge ne me déstabilisait pas le moins du monde, et je ne la lâchais pas du regard, sachant qu'au bout d'un moment, lorsque nous serions pris dans le combat qui je n'en doutais pas, irait crescendo, je pourrais lire en elle comme dans un livre ouvert. Et si elle avait assez d'expérience pour cela, ce dont je ne doutais pas, l’inverse serait également valable... et lorsque nous en arriverions là, notre temps serait compté avant que l'un d'entre nous ne prenne définitivement le dessus. Alors, le combat n'aurait plus d'intérêt, et j'y mettrais fin moi-même s'il le fallait. En attendant, nous partions sur des bases à peu près égales - elle m'avait déjà vu me battre en situation réelle, quoi qu'elle en pense, et moi, je venais de l'observer durant une bonne dizaine de minute lors de son entrainement en solitaire, ce qui m'avait donné une assez bonne idée de ses capacités... et des points à améliorer dans sa technique, certes prometteuse, mais qui aurait mérité d'être approfondie.

Au moins à présent avait-elle cessé de se moquer de moi ouvertement pour recouvrir un semblant de sérieux, ce dont je lui était reconnaissant - je n'avais pas l'intention de perdre mon temps avec elle plus longtemps, et soit elle l'avait compris, soit elle comptait réellement tirer quelque chose de notre combat. Et si ça pouvait être autre chose que la satisfaction de me voir à genoux devant elle, ça n'en serait pas plus mal...

ais il n'était plus temps d'y penser. Le combat engagé, je basculais rapidement comme toujours dans une sorte de transe, celle là même qui me permettait d'anticiper la moindre attaque tout en visant la moindre faille. La respiration paisible, je bloquais sa lame et la repoussais, juste assez fort pour la déstabiliser sans pour autant la faire tomber - ce n'était pas mon but. Je voulais juste qu'elle comprenne directement ce que j'avais voulu dire plus tôt, puisque c'était pour ça qu'elle m'avait défié. Se reprenant rapidement sans ouvrir sa garde, elle bloqua enfin sa jambe correctement, et lorsque je parais le coup suivant, je sentis nettement la différence - bien. Leçon suivante. La repoussant de nouveau, cette fois elle ne se laissa pas faire, maîtrisant parfaitement son équilibre, attaqua de nouveau... mais plutôt que parer, cette fois, j'esquivais purement et simplement en effaçant juste assez mes épaules. Leçon n° 2 : ne pas se laisser emporter par cette nouvelle force, ce qu'elle manqua bien faire en frappant dans le vide. Le souci lorsque l'on portait des coups avec plus de force, était qu'ils demandaient bien plus de maîtrise si l'on voulait conserver son équilibre... et sa garde intacte, ce que je lui montrais en passant brièvement sous la sienne alors qu'elle reprenait son équilibre, sans la toucher - juste pour lui montrer.

Visiblement, elle était partie pour m'écouter, alors autant que ça lui profite un maximum tant que ça dure...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 17:29

Le combat enfin engagé, je constatais avec un certain plaisir que la concentration qu'il me demandait m'empêchait de penser de trop. Maintenant que j'avais un adversaire réelle, je n'avais plus l'occasion de me laisser aller à mes souvenirs. Je me contentais de me concentrer sur mes mouvements, ceux de Wylian et de m'y adapter au mieux pour ne pas me laisser surprendre. Je n'avais plus besoin de repenser aux entrainement avec mon frères ou aux combats que j'avais pu perdre. Wylian était là pour me montrer mes défauts. En cela, il était très utile et même plutôt doué.

Mais j'étais bien trop concentré pour que cette constatation m'agace.

Je venais de trouver le truc pour mettre en application son premier conseil. Ce n'était pas tant l'efficacité et la justesse de ses mots qui m'avaient étonné... après tout, il était rodé, mais la puissance que je venais de gagner. Je ne m'étais pas attendu à en gagner autant. Alors, évidement, quand il esquiva alors que je frappais, je me laissais entrainer par mon propre élan, incapable de contrôler cette nouvelle puissance. Si le geste avait été voulu, j'aurais peut-être pu réagir et tenter de profiter de mon élan, seulement, ce n'était ni voulu ni prévu.

Bien, je suppose que c'est la leçon suivant.

Je préférais encore ne pas lutter, m'agiter pour rien me desservirais plus qu'autre chose. Je me contentais de me laisser entrainer, le plus loin possible de mon adversaire, désireuse de me mettre le plus en sécurité possible pour me reprendre. Regagnant un certain équilibre, j'utilisais ma jambe d'appui pour me retourner et reprendre ma garde face à Wylian. Dans le même mouvement, je repartis à l'attaque. Je devais être plus légère dans la tenue de mon arme, pour compenser la puissance que me donner ma jambe d’appuis.

Je du échanger quelques passes pour enfin parvenir à doser correctement et ne plus perdre mon équilibre à chaque coups donnés dans le vide.
J'aurais pu m'agacer de ne pas parvenir à le toucher, mais je m'y étais attendu et rien dans son attitude ne laissait penser qu'il pouvait profiter de la situation. C'était étrange...mais appréciable.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 17:53

Concentré sur le combat, le souffle calme et régulier, bercé par les battements de mon coeur qui rythmaient mes mouvements, je restais tranquillement en défense, me contentant de la mettre en situation directe sans effort pour qu'elle constate d'elle même les légères failles de sa technique, et qu'elle agisse en conséquence. A l'aise dans l’exercice, habitué à faire de même avec mes hommes, je n'en appréciais pas moins sa rapidité et surtout sa souplesse - elle avait certes certainement eu un excellent entraîneur, ça se voyait dans sa technique... mais elle était aussi naturellement douée à la base, et cela aussi je pouvais le voir dans ses mouvements fluides et déliés. Celui qui lui avait enseigné n'avait eut qu'à lui mettre un sabre dans les mains, et la regarder faire. Et je faisais à peu près de même, à peine plus réactif qu'un de ses golems. Je lui montrais peut-être explicitement un par un de petits défauts, mais pour le reste, c'était elle qui faisait le plus gros du travail en réagissant immédiatement pour s'améliorer.

Et je ne pouvais m'empêcher d'être légèrement surpris - pour un peu, je ne l'aurais pas reconnue. Calme, réfléchie et appliquée, elle suivait le rythme et s'imposait sans mal, profitant de tout ce que je lui montrais pour progresser, millimètre par millimètre, renforçant en quelques dizaines de minutes seulement sa garde, sa puissance et son équilibre. Ravi d'être face à une élève si réceptive, je continuais à la titiller du bout du sabre, nous installant dans un rythme confortable où je restais exclusivement en défense, la laissant se corriger à chacune de mes manifestations pour la faire progresser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 18:45

En provoquant Wylian, je n'avais pas imaginé que me battre contre lui puisse me faire autant de bien. Surtout si l'on considérait que, pour une fois, je ne lui voulais aucun mal, je ne cherchais ni à l'humilier, ni à le mettre à genoux pour mon bon plaisir.
Je savais parfaitement à quoi m'attendre lorsque je l'avais défié. Quoi qu'il en pense, je n'étais pas assez bête pour imaginer pouvoir avoir le dessus un sabre entre les mains et sans mes pouvoirs. Mais je n'aurais jamais pu imaginer qu'être menée de la sorte ne me soit pas complétement intolérable.

Je ne bataillais plus pour garder mon calme, j'étais enfin complétement concentrée, plus rien n'aurait pu me perturber, certainement pas mes souvenirs, enfin relégués au placard. Je me contentais d'attaquer, conserver mon équilibre et relever les défauts que Wylian mettait en évidence pour tenter de les corriger au mieux. Plus nous combattions et plus nos échanges prenaient en intensité. Plus rapide, plus violent aussi, pourtant, suivre le rythme qu'il imposait ne me posait absolument aucun problème.
Je devrais tenter de cesser de penser plus souvent, visiblement, ça me réussit plutôt bien.

Pourtant, quelque chose me gênait. Il ne me fallu que quelques secondes pour comprendre quoi. Pour l'avoir déjà vu combattre, je ne mis pas longtemps à me rendre compte qu'il n'était pas à fond, même pas à la moitié de ses capacités.
Je rêve ou il me ménage ? Agacée par l'idée, je redoublais d'ardeur dans mes attaques, y imprimant plus de vitesse, usant de ma souplesse naturelle.
Je ne sais pas à quoi il s'attendait...certainement que je continu à être une gentille élève, mais je parvins à le surprendre, feintant d'un côté, j'attaquais de l'autre, et sans attendre de savoir si mon attaque porterais ses fruits, parvins à le faucher au niveau des chevilles.

Mais je ne fus pas assez rapide et il n'eus aucun mal à m'entrainer dans sa chute, ce que je n'avais absolument pas prévu, pourtant, je parvins de justesse à retrouver mon équilibre avant de me rendre compte que j'étais tout simplement tomber à cheval sur son torse.
En d'autre circonstances, la situation aurait pu m'amuser...

"Vous ne devriez pas me chouchouter " remarquais-je en brandissant ma lame sous sa gorge.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 20:31

Calé dans un rythme confortable, je constatais avec plaisir que malgré l'état de mon bras et ma fatigue, j'étais encore largement capable de me défendre. Concentré, le souffle régulier, elle était dans le même état que moi, calme et lucide, suivant avec une étrange docilité tout ce que je lui indiquais pour progresser. De plus, la légèreté du sabre que je tenais me permettais de me battre avec encore plus de tranquillité, transformant cet entrainement en un petit échauffement de routine - juste ce qu'il me fallait pour me dérouiller un peu sans trop de brutalité. Je n'aurais certainement pas pu encaisser sans grincer des dents la puissance des coups de mes hommes, mais malgré sa nouvelle force, les coups de la Princesse restaient légers comparés à ceux que j'avais l'habitude de recevoir. Alors accélérant le rythme sans trop le vouloir, me contentant de la suivre, je restais en défense... mais ce n'était en fait visiblement pas de son goût.

Je sentis le brutal changement dans sa manière de se battre - elle était de nouveau agacée... et il ne me fallut pas longtemps pour comprendre pourquoi. Visiblement, elle venait de se rendre compte que je ne me donnais pas à fond. Ce qui était mon habitude lors des entrainement... mais elle devait l'ignorer. En même temps... je la détaillais une seconde de haut en bas. Malgré toute sa virtuosité, il aurait suffit que je décentre sa garde d'une frape puissante, que je la désarme d'un coup sec, et elle se serait retrouvée à ma merci en moins d'une seconde. Pas vraiment sûr que c'était un excellent moyen de ne pas l'inciter à me détester un peu plus... mais en tout cas, elle n'était pas d'accord, et la colère lui donna des ailes. Parvenant au mépris de toute prudence à entrer dans ma garde, elle se projeta au sol pour me faucher au niveau des chevilles - et heureusement que je n'étais pas un véritable adversaire... mais en même temps, nous venions de basculer dans un autre mode de combat. Elle ne cherchait plus qu'à m'atteindre, au mépris de sa technique et de sa survie... et sa technique paya. Mais je ne me laissais pas faire pour autant. Attrapant son bras pour l’entraîner dans ma chute, elle se retrouva à califourchon sur mon torse, et je haussais un sourcil en l'entendant. Visiblement, elle n'avait pas compris que si je ne retenais pas mes coups, j'avais toute les chances de lui casser quelque chose en moins de cinq minutes.

Attrapant vivement sa main pour dégager sa lame de ma gorge, mon autre bras s'enroula autour de sa taille comme un serpent, et je la fit basculer sur le côté sans la moindre difficulté, la plaquant face au sol de tout mon poids, coinçant d'une poigne ferme ses deux bras dans son dos tout en bloquant ses jambes d'une seule des miennes. Sur le plan de la force physique, elle n'avait pas l'air de se rendre compte à quel point elle était désavantagée par rapport à moi, ou à un quelconque soldat Diossad en général.

- Et vous, vous ne devriez pas me provoquer, soufflais-je à son oreille, la maintenant ainsi quelques secondes sans qu'elle ne puisse rien faire pour se libérer, avant de la relâcher et de reculer pour me remettre en garde.


Elle n'avait certainement pas apprécié la petite démonstration de force... mais maintenant peut-être comprenait-elle pourquoi je retenais mes coups.

- Je ne vous chouchoute pas. J'agis ainsi avec tous mes hommes à l'entrainement, cru-je bon de préciser... des fois que cela puisse sauver ma tête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 21:09

Je ne m'étais absolument pas attendue à pouvoir atteindre Wylian, alors le faire chuter. Je m'étais contenter de foncer dans le tas, augmentant précipitamment la vitesse de mes mouvement et profitant de ma souplesse pour me glisser sous sa garde, au mépris de mes propres défenses. Je m'étais attendue à devoir en payer les conséquences, mais au moins, il cesserait peut être de me traiter comme du cristal !
Alors, quand, contre toute attente, je parvins à l'envoyer valser, je n'y attendais si peu qu'il n'eut aucun mal à m'entrainer avec lui.

D'abord surprise de me retrouver ainsi à cheval sur lui, je regrettais d'avoir fait la promesse de ne pas user de mes pouvoirs. J'aurais pu l’immobiliser dés maintenant et notre combat aurait pris fin. Au lieu de ça, je me contentais de lui brandir ma lame sous le menton et je le regrettais immédiatement. Je ne pu strictement rien faire lorsqu'il décida de se défendre. Je n'eus même pas le temps de comprendre ce qui m'arrivait, frissonnant lorsque son souffle chatouilla mon oreille. Quand je pense que là tout de suite, toutes les elfes du monde ou presque tuerait pour être à ma place...alors que moi, c'est lui que je rêve de tuer.
Je regrettais vraiment d'avoir promis...Je du faire un effort extrême pour laisser mes dons au placard. J'aurais pu le tuer en un claquement de doigts, ou lui faire payer son geste.

Mais j'étais la seule responsable de ma situation et qu'il est conscience ou non du fait que j'aurais pu reprendre le dessus sans le moindre mal, ne changeait absolument rien. Alors, je me contentais de serrer les dents et attendre qu'il daigne me laisser me relever. Raide, je me remis sur mes jambes, contrôlant de mon mieux ma colère, je relevais les yeux sur Wylian, relevant mon sabre pour me remettre en garde, je me gardais du moindre commentaire.
Pourtant, j'en avais une flopée en réserve des plus injurieux en passant par les plus graveleux.
Après tout, si je voulais un vrai combat, il ne tenais qu'à moi de le provoquer et cesser de m'échauffer...

"Reçu..." répondis-je simplement.

"On reprend ou vous êtes déjà fatigué ?" demandais-je en haussant un sourcil.

C'est papounet qui serait fière...Peuh !





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 21:21

Je venais certainement de signer mon arrêt de mort... mais je savais aussi que de méticuleuses explications n'auraient mené à rien. Alors puisqu'elle s'agaçait de me voir retenir mes coups, je lui avais montré pourquoi. Je n'étais pas certain que sa lame d'Ombre et de Glace, aussi élaborée soit-elle, résiste à un coup à pleine puissance sans se fendre... au risque que je ne la blesse gravement, voir pire. Sans compter qu'elle n'aurait pas eu la force de les parer. Elle avait certainement trop l'habitude de se battre secondée de ses pouvoirs, et je devais bien avouer qu'ils lui facilitaient certainement grandement la vie... mais pouvoir ou pas pouvoir, elle restait une femme cantonnée à un exercice simple du combat, et j'étais un homme, un militaire né pour se battre. Ce n'était pas du sexisme - juste un simple constat, et il fallait qu'elle en prenne conscience aussi. Ses adversaires ne devaient habituellement même pas avoir le temps de l'approcher avant qu'elle ne les réduise en bouillie...

Elle était visiblement très contrariée, et je fus étonné une fois de plus qu'elle n'en profite pas pour justement m'écraser de sa puissance - c'était pourtant l'occasion rêvée pour user des ombres... J'avais senti sa raideur, sa colère alors que je la plaquais au sol, mais comme je le lui avais fait remarqué, elle m'avait cherché, et je n'éprouvais aucun remord, ou presque. Parce qu'à l'avoir mise en colère, l'entrainement risquait de vite tourner en ma défaveur si elle s'emportait. Mais je n'étais plus à ça près alors... haussant un sourcil en l'entendant, je restais sur mes gardes - pas d'insultes, pas de venin, pas de pouvoirs. Elle était malade là, c'était pas possible autrement...

- ... C'est une façon polie de demander grâce ?... répondis-je en esquissant un sourire suintant d'ironie.


Pour une fois que c'était moi. Je tenais visiblement vraiment à me faire arracher la tête ce soir, parce qu'à continuer à la provoquer ainsi, ça n'allait vraiment plus tarder, je le sentais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 21:35

Ma bonté me perdra ! Mais puisque c'est moi qui l'avait provoqué, je n'avais d'autre choix qu'en payer les conséquences. Mais constater si effectivement et plutôt brutalement le fossé qui nous séparait n'était pas fait pour m'aider à garder mon calme. Pourtant, j'avais promis, plus ou moins implicitement de ne pas user de mes Dons, et je tenais toujours mes promesses. Au moins, je savais qu'il étaient toujours là en réserve.
Si nous avions été en combat réelle, j'aurais pu les utiliser et prendre le dessus, il n'aurait alors pas eu la chance de s'asseoir sur moi de cette façon...il n'aurait même pas pu m'approcher.

Seulement, nous n'étions pas en combat réelle. j'avais promis et au final, je pouvais progresser, je n'avais donc pas à me plaindre.
Dieux que c'est compliqué de ne pas râler !!! Au fond de moi, j'avais la satisfaction que mon absence de réaction l'inquièterait, il ne devait pas s'attendre à me trouver si docile et devait déjà ce demander ce que je pouvais bien lui réserver comme surprise. Avec un peu de chance, son coeur lâcherait sans que je n'ai rien à faire !

De nouveau sur mes pieds, je me remis en garde, soutenant son regard, je haussais un sourcil en le voyant sourire. Il sait faire ?J 'aurais pas cru.
Évidement, je ne pus m'empêcher de lui rendre son sourire.
Sans un mot, juste un sourire presque diabolique accroché aux lèvres, je m'élançais et lorsque nos lames s’entrechoquèrent, je pris appui sur le point d'impact, je ne pourrais pas le faire reculer, mais peut être le déséquilibrer.

"Je ne suis jamais polie."
affirmais-je avec le même sourire.

Bien, je voulais un vrai combat, élevons un peu le niveau. Appuyé sur nos deux lames, prête à ce qu'il s'efface pour me faire chuter, je transférais un peu de mon poids sur ma jambe d'appui, libérant l'autre, je tentais d'atteindre son tibias...ma bonté me perdra, vraiment !






Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 21:47

Je cherche, je la cherche vraiment... depuis le début de toute façon, je suis plus sur mes gardes qu'elle ne devait le supposer. Je m'attendais à tout moment à un coup bas, une utilisation de ses pouvoirs, n'importe quoi qui lui rendrait son avantage en me faisant manger le plancher. Je la croyais sans mal lorsqu'elle disait qu'elle en rêvait la nuit... c'était écrit sur sa figure, et particulièrement maintenant qu'elle avait constaté que sans ses pouvoirs, elle n'était plus qu'une jeune Princesse un peu trop fière. Décidément, la magie n'était là pour servir personne... elle rendait faible, dépendant de quelque chose de beaucoup trop aléatoire et peu fiable à mon goût, et en plus de cela transformait les coeurs en gouffres d'orgueil. Si on ajoutait à cela la capacité des Ombres à faire de vous les chiens de Shizo, franchement, je ne comprenais décidément pas l'engouement de certains pour leurs pouvoirs...

Revenant sur l'instant présent, je me concentrais à nouveau sur le combat - bon... visiblement, elle n'a pas l'intention de laisser ses Ombres me tuer tout de suite, on va prendre ça comme une bonne nouvelle. Anticipant son attaque, je levais ma lame pour parer, plus solidement campé sur mes jambes qu'un mur de brique - elle n'avait pas encore compris en fait... M'abstenant de commentaires à sa remarque, puisqu'elle avait ravalé ses insultes, je garderais mes piques pour moi, je me décalais pour éviter son coup tout en maintenant ma résistance au niveau de nos lames, la repoussant sèchement avant de reculer d'un pas, en garde, impénétrable. Si elle voulait m'avoir, elle devrait user d'autre chose que la force brute et statique - ça, c'était mon point fort. Le sien, c'était son agilité et sa souplesse toute féminine - elle en avait déjà usé une fois pour me faire tomber, preuve que c'était possible... à présent, elle devrait recommencer, mais si possible sans se rendre totalement vulnérable à mes attaques le temps que ses coups portent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 22:02

J'aurais du viser plus haut !!! Je dois manquer de sommeil pour être aussi gentille. Pourtant, je dors plutôt bien en ce moment... Et c'est pour ça que je combat un Prince que je peux pas voir en peinture (ou presque...arrête de penser !!), au milieu de la nuit...

Bien donc, c'est plus que confirmé, la force brute ne peut pas fonctionner avec lui, ça, je m'en doutais même sans sa petite démonstration, considérant que je fais...oh, à vu de nez, la moitié de son gabarit, pas étonnant que je ne puisse rivaliser par la force. Mais je voulais être certaine que l'utilisation de son sabre ne lui fasse pas oublier le reste. En gros, qu'il pouvait manier et le sabre et le corps à corps. Maintenant que j'avais ma réponse, ne me restait plus qu'à trouver quelque chose pour tenter de le déstabiliser, sans pour autant ruiner tout le travail qu'il m'avait fait faire juste avant.

Il m'a aidé...non vraiment, j'ai du mal avec cette idée...

Retrouvant facilement mon équilibre lorsqu'il me repoussa, je fis tourner ma lame avant de me remettre en garde. Mon sourire disparut quand je me concentrais de nouveau. Si je voulais le surprendre, je devrais être plus rapide que lui. Plus petite, je n'aurais aucune mal à le surprendre lorsque je serais passé sous (c'est le mot --') sa garde. Mon seul avantage, si l'on excluait mes Dons, restait mon gabarit. Je pouvais être plus rapide que lui et beaucoup plus souple.
Ne tenait qu'à moi d'en tirer partis. Je multipliais les assauts, tentant différentes feints sans jamais pouvoir l'atteindre. Plusieurs fois, je du modifier ma garde...plus de force, moins de trous.
Mais je ne me formalisais pas, déterminé à réitérer l'exploit, je lui ferait manger le plancher, même si je devais y gouter moi aussi.

Plus nous combattions et plus je parvenais à me vider l'esprit jusqu'à ne plus penser du tout, faisant de chacun de mes mouvements de pure réflexes face à ses propres attaques. Le rythme du combat pris encore en intensité, mais je ne faisais même plus attention à mon souffle court et mes muscles douloureux.
J'étais enfin débarrassée des mes souvenirs et je ne voulais qu'une chose...que ça dure !

Wylian semblait fatiguer lui aussi, ce qui aurait du me surprendre, finalement, il n'usait pas de toutes ses capacités, il me l'avais prouvé et confirmé. De plus, il avait l'habitude de se genre d’entrainement, moi, ça faisait bien longtemps que je ne pouvais plus m'entrainer quotidiennement. Mais j'étais trop concentrée sur notre combat pour faire attention à ce genre de détails et lorsque je pus enfin le prendre de vitesse, passer sous sa garde en feintant et atteindre son torse, je n'hésitais pas une seule seconde.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 22:25

Entêtée et tenace, elle avait beau commencer à s'essouffler, elle continuait à multiplier les assauts de plus en plus rapide, toujours aussi forte, et je constatais avec satisfaction que notre première heure de combat n'avait pas été exécutée pour rien. Elle avait retenu tout ce que je lui avais enseigné, progressant, sans vouloir me vanter, certainement plus en une heure de combat avec moi qu'en une décennie d'entrainement en solitaire, et je ne pouvais m'empêcher d'être... fier d'elle, un tout petit peu. J'aimais pousser les gens au progrès... mais tous n'étaient pas aussi réceptif qu'elle, et j'avais été aussi surpris que ravis par ses capacité d'apprentissage et de concentration. En tout cas, elle avait enfin compris que si elle voulait m'atteindre, ses avantages seraient sa vitesse, sa taille et sa souplesse. Pas trop tôt... maintenant qu'elle s'était enfin décidée à en user, le combat commençait à devenir intéressant. Tout en s'acharnant sur ma garde, elle renforçait la sienne, gagnait en puissance, jetait pour de bon toutes ses forces dans son objectif : ouvrir ma garde, de quelque manière que ce soit. Et j'avais confiance en ses capacités - elle finirait par y arriver.

Après tout, je n'étais pas invincible... et je commençais à fatiguer. Deux heures... c'est mon quota. Au moins, ça n'avait pas changé depuis mon dernier entrainement. Mais mon attention commençait à vaciller, petit à petit, comme la flamme tremblotante d'une bougie. Me servant le plus possible de ma main gauche tout en donnant l'illusion que la droite servait tout autant, la blessure ouverte par le médecin pour tenter de me retirer l'aiguiller commençait à me lancer un peu - si je la rouvrais aussi bêtement, j'allais me faire engueuler... M'essoufflant lentement, le plus dangereux était que le poison qui circulait plus vite que d'ordinaire dans mes veines élimait mon attention... et ce qui devait arriver arriva. Elle parvint finalement à passer sous ma garde, et je me reculais vivement, réagissant enfin - sa lame, affûtée malgré ses composants, traçant une fine ligne rouge en travers de ma poitrine, déchirant ma chemise jusqu'à la manche. Reculant d'un pas, je considérais d'un coup d'oeil critique l'état de ma chemise... et échappais un léger rire blasé, essoufflé.

- La leçon est terminée pour ce soir, m'amusais-je en rattrapant la lame du sabre qu'elle m'avait prêté pour lui en tendre la poignée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 22:44

Je crois que j'aurais pu tenir la cadence encore plusieurs heures. J'étais comme étrangère à mon propre corps, il obéissait aux moindre de mes ordres, réagissait aux mouvements de mon adversaire, mais je ne le sentais plus. Le manque d'oxygène ne me gênait pas, les douleurs musculaires ne m’atteignaient pas, pas plus que la fatigue. Je m'étais rarement sentie aussi libre. Je n'avais plus à m'occuper de mon corps, je n'avais plus à penser, ni même à me souvenir. J'aurais pu y prendre gout.

Je n'aurais su dire si c'était mes attaques répétées ou la fatigue qui poussa Wylian à l'erreur, mais bien que je ne m'y soit pas attendue, quand la faille s'ouvrit, je m'y engouffrais sans une once d'hésitation. L'espace d'une seconde, je cru pouvoir l'atteindre, mais il réagit immédiatement et je ne parvint qu'à le frôler. La plaie ne laisserait aucune trace, sa chemise par contre ne s'en relèverait pas. Ne me formalisant pas de ne pas avoir pu l'atteindre, je resserrais ma prise sur mon arme, prêt à repartir à l'attaque, mais je m'arrêtais net en remarquant le bandage sur son bras.

Fronçant légèrement les sourcil, je relevais les yeux sur Wylian alors qu'il mettait fin à notre combat.
Il n'avait pas été blessé lors de l'attaque de mon frère, ou alors, je ne m'en souvenait pas et puis...la couleur de sa peau.Baissant de nouveau les yeux sur le bandage, je fronçais un peu plus les sourcils. Qu'elle genre de sabre peut infliger de pareille blessures ?
Laissant retomber ma garde, je fixais Wylian, interdite. J'avais du mal à saisir et cette blessures avait un petit quelque chose d’inquiétant.

Pas que je m'en fasse pour sa santé...Enfaite si, je m'en fait, parce que si c'est Syl' qui lui a fait ça, alors, c'est de ma faute.
Si Emea devait se retrouver seule par ma faute, je ne me le pardonnerais jamais.

"Qui vous as fait ça ?"
demandais-je sans m’embarrasser de fioritures.

Je ne pris même pas la peine de récupérer mon sabre, trop préoccupée par sa réponse.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 23:03

Je n'avais pas manqué remarquer que la déchirure de ma chemise dévoilait mon avant bras, ainsi que mon bandage, et je n'avais pas envie qu'elle soit mêlée à ça, aussi dissimulais-je mine de rien mon bras légèrement en arrière, tout en lui rendant son sabre. Qu'elle le prenne, et que j'aille voir ailleurs si j'y étais... elle semblait pourtant bien partie pour faire durer l'entrainement toute la nuit - en temps normal, j'aurais été ravis... mais outre ma blessure, je commençais à sérieusement fatiguer. Et je n'avais pas besoin qu'elle ne le remarque. Mais en la voyant froncer les sourcils... je compris que ma diversion n'avait pas marché, et qu'elle avait remarqué mon bandage, si ce n'était plus. Retenant un soupir d'agacement, je restais le bras tendu, son arme à la main - si elle ne la récupère pas illico... elle va le regretter. Et puis, à sa question, je soupirais finalement franchement. Les Princesses... de vrais tête de mules, et ça se mêle de tout avec ça. Profitant de sa garde baissée et de son attention totalement relâchée, je bougeais soudain - rapide comme l'éclair, je la fauchais au niveau des chevilles, et lorsqu'elle tomba sur le côté, je l'épinglais au sol avec son sabre, transperçant le dos de sa chemise pour l'immobiliser un moment.

- Ça ne vous regarde pas, répondis-je simplement, avant de faire volte face.


Je devais changer de chemise... et voir au passage si Emea au moins dormait bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit... Dim 18 Nov - 23:18

Je rêve ou il tente de cacher quelque chose ? Trop tard ! Fixant Wylian, sourcil froncés, j'attendais une réponse, ignorant totalement le sabre qu'il me tendait. A vrai dire, je ne le voyais même plus. Tout ce que j'étais capable de voir en cet instant était la blessure étrange de Wylian. Il aurait pu se faire ça à n'importe quel moment. Il aurait très bien pu être blessé lors de l'un de ses entrainements avec ses hommes, seulement, la couleur de sa peau, blafarde et de ses veines, complétement noires, n'avait strictement rien à voir avec un simple hématome.

Je ne m'attendais pas à ce qui me réponde simplement, mais je ne m'attendais pas non plus à ce qu'il use de la force pour me réduire au silence.
Lorsqu'il me faucha, je n'eus d'autre choix que celui de basculer. Je ne l'avais absolument pas vu venir et j’étouffais à peine un petit cri...ridicule.
M'étalant purement et simplement, je n'eus pas le temps de me relever que je me trouvais cloué au sol...et avec ma propre arme.
Alors celle là, tu l'emportera pas au paradis !
Étrangement très calme alors que la colère affluait doucement, je n'eus qu'à tendre la main pour déloger mon sabre, attirant le bois qui composait une partie de la garde. Si ce sabre été le mien, ce n'était pas un hasard ! Je n'eus qu'à tendre l'autre main pour déformer le plancher et couper toute retraite à Wylian. Sabre en main, je me redressais lentement, contenant difficilement ma colère, je restais pourtant froide.
Si j'explose maintenant, je le massacre, tout simplement.

"Au contraire...ça me regarde." sifflais-je en serrant la main sur la garde de mon arme.

Celle que je m'étais fabriqué avait volé en éclat lorsque je m'étais étalé, trop surprise pour ne pas en oublier ma création qui c'était simplement volatilisé.

"Si mon frère est l'auteur de votre blessure, que vous le vouliez ou non, j'aurais ça sur la conscience..."


Je n'avais aucun doute quant au fait qu'il soit incapable de comprendre mes états d'âme, mais je m'en fichais, si il fallait que je le torture pour savoir, je ne me gênerait pas.





Spoiler:
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Eil'liathan Tyan'Lirulin le Lun 19 Nov - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit...

Revenir en haut Aller en bas

Parce qu'il faut bien se ménager des pauses... au milieu de la nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Parce qu'il faut bien trouver une distraction (Elvir)
» [Sept. 2000]Parce qu'il faut bien qu'être préfets ait ses avantages [Ara]
» Buenevo, "Tony" Green. Parce qu'il faut bien vivre. (Attente de validation.)
» Parce qu'il faut bien trouver un truc à faire. (PV Yui)
» Il faut bien savoir choisir ses amis ... [Nico/Elo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -