Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Jour J... tant attendu... peut être.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Jour J... tant attendu... peut être. Dim 12 Aoû - 22:20

Avoir croisé Wylian dans les couloirs, la veille au soir m'avait gâché mon séjour. Ou au moins, ce qu'il en restait. Je ne sus jamais par quel miracle je parvins à sauver les apparences au diner qui avait suivi notre confrontation, alors que j'étais en colère contre lui et ses foutus principes... Ou Code d'Honneur, dont nous n'avions visiblement pas la même vision, mais j'étais surtout ivre de rage à l'idée qu'Emea nous ait roulé tout les deux dans la farine pour parvenir à ses fins. Elle nous avait bien eu. J'avais cru que mon excès de zèle lors du dernier diner pris à Nakae et l'insistance de son propre fiancé avait suffi à la convaincre.
Et je m'étais plantée... En beauté même !!!

J'avais passé une nuit très agitée, effrayée à l'idée de ce qui nous attendait, comprenant que Wylian rentré, notre départ n'était plus très loin. Maintenant que nous y étions, j'aurais voulu pouvoir faire marche arrière.
Alors, plutôt que de passer ma dernière mâtinée à Kallier, puisque notre départ avait été annoncé pour dans l'après midi, à visiter et m'extasier sur la beauté toute simple de la cité, je restais enfermée dans mes appartements. Je passais et repassais en vue toutes mes armes, les nettoyant encore et encore. Je méditais. Je m'entrainais. Je maniais mes armes, mes pouvoirs et tentais de me convaincre que tout irait bien, que j'exagérais la puissance de mon frère. Je ne croiserais Emea qu'au moment du départ... Certainement, pour l'instant, je préférais encore l'éviter et me concentrer.

Puis, il fut l'heure de descendre dans la cour, vêtue comme lors de mon arrivée, armée contre le froid et pas seulement, je rejoignis mon escorte. Une trentaine d'elfe, à peine moins... Rien que ça. Toutes ces vies, rien que pour moi. M'arrêtant en haut des marches, je passais en revue les soldats s'organisant rapidement sous les ordres de leur chef, faisait régner l'effervescence du départ au pied du palais. Retenant un soupir, je passais une main sur la garde de mon sabre pendant, visible de tous, dans mon dos et rejoignis le Roi qui m'attendait, observant ses soldats et son fils.
Je m'arrêtais près de lui, me confectionnant un sourire de circonstance.

"Je suis navrée de ne pouvoir profiter un peu plus de votre cité majesté."
commençais-je en guise de salut.


"Kallier est un ravissement pour les sens... Autant que pour les stratèges, j'espère pouvoir un jour pousser un peu plus ma visite. Et vous remercie de votre accueil chaleureux, cette escale fut plus que bienvenue." finis-je avec un sourire, sincère.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Dim 12 Aoû - 22:37

Je n'avais pas revu Wylian. J'avais refusé de regagner nos appartements après le diner ou j'avais du me faire violence pour faire bonne figure.
Non seulement laisser paraître ma colère autant que ma tristesse n'était pas digne de mon rang, mais laisser clairement paraitre mes émotions ferait trop plaisir au Roi. Pas que je doute qu'il ait eu vent de notre dispute au beau milieu des couloirs, mais je ne voulais pas ajouter à sa satisfaction l'idée que j'en souffrais encore, ce qui lui prouverait que nous n'avions pas réglé nos différents, Wylian et moi et je ne voulais pas qu'Adaran y voit un moyen de tourner le couteau dans la plaie.

Alors, j'avais agi comme toujours, souriant quand il le fallait, parlant quand il le fallait, me donnant encore cette désagréable impression de n’être qu'une potiche décorative aux bras de Wylian qui se contenta lui aussi d'agir comme à l’accoutumée. Après le diner qui m'avais paru terriblement long, j'avais discrètement regagné le logement de mes parents pour y passer la nuit et la mâtinée suivante, informée peut après mon réveil à l'aube que nous partirions dans l'après midi.
Je préférais rester enfermée chez mes parents, envoyant une des mes dames de compagnie récupérer dans mes appartements tout ce dont j'aurais besoin pour le voyage et m'astreins à préparer mes affaires le mieux possible, attentive à ne rien laisser au hasard.
Je ne pourrais pas voir Wylian avant de mettre le pied à l'étrier, pas plus que je ne trouverais le courage d'aller rendre visite à Eil'liathan... Le voyage s'annonçait parfaitement charmant.
Puis, quand enfin, l'heure de partir fut venue, sachant que ma monture serait préparée, comme celle de la Princesse Daes, pour lui permettre de partir suivant le protocole, je rejoignis la Cour, le Roi et la dite Princesse qui remerciait chaleureusement et sincèrement Adaran, mais je ne m'en étonnais plus, attendant simplement que l'on s’intéresse à moi, puisqu'entre eux deux, je n'étais pas grand chose.

Et puis...j'étais concentrée sur autre chose. Mais pas une fois, je ne parvins à croiser le regard de Wylian, occupé à diriger ses hommes. Je retins de justesse un soupir, me confectionnant une mine joviale.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Dim 12 Aoû - 23:01

Tout était enfin prêt, et je rassemblais avec une fierté et une satisfaction bien dissimulées mes soldats déjà en selle dans la cour, tous plus forts et intelligents les uns que les autres, pour mettre en place la formation qui accueillerait dans son écrin la Princesse et ma fiancée. Perdu corps et bien dans mon travail, j'essayais de ne pas penser au fait que je n'aurais pas revu ma soeur avant de partir, et que ma propre fiancée m'avait trahie par-dessus le marché - faisant taire ma souffrance, je ne pensais plus qu'à mon devoir et mon honneur, et je commençais à devenir vraiment doué à ce jeu là. Seule une légère sécheresse dans mon ton et une raideur sur ma selle pouvait, pour l'oeil averti, démontrer mon mécontentement et ma tristesse profonde, sinon j'étais plus inexpressif qu'une statue, commandant d'un ton égal des ordres exécutés avant même que je n'ai fini de les énoncer. Un rapide débriefing avait été organisé dans la caserne du Grand Duc lorsque tous mes soldats y avaient été rassemblés, et comme je les avais tous informé de leur place exacte dans la formation, je n'eu que peu de détails à régler pour que tout soit parfait.

Nous n'attendions plus que la Princesse et Emea, qui arrivèrent alors en haut des marches - ne leur accordant pas un regard, je leur laissais leur adieux, ignorant mon père autant que la réciproque, alors que lui se tournait vers la Princesse et lui retournait un chaleureux sourire.

- Le plaisir fut partagé, votre Altesse, répondit le Roi de sa voix douce et suave. Nous savions malheureusement que vous ne pourriez vous attardez de trop - je me permettrais simplement de renouveler mon invitation de revenir un jour passer quelque temps en ces murs, où vous serez toujours la bienvenue, ajouta t-il en s'inclinant légèrement. Princesse, Dame Dall'Assield, reprit-il ensuite en se tournant successivement vers la Princesse puis ma fiancée. Je vous souhaite un agréable voyage, et de revenir au plus vite. Puisse les Dieux veiller sur vous dans leur sommeil, conclu t-il avec respect et sincérité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Dim 12 Aoû - 23:21

Nous y étions, et je ne parvenais à cacher mon impatience que par l'expérience.
J'avais été choisi pour faire partie de l'escorte qui accompagnerait la Princesse Daes jusqu'à l'ile du Peuple de l'Eau, intégrant pour un temps l'unité d'Elite commandée par le Prince Wylian. J'avais été convoqué au moment où je m'y attendais le moins, avais répondu aux questions du Prince suivant mes principes et mon Coeur et j'avais été choisi. Je voyais là une occasion en or de faire mes preuves.

Ce matin là, en sortant du bureau du Prince Wylian, mon ordre de mission à la main, je ne m'étais permis qu'une courte escale chez mes parents. Assuré de leur fierté, couvert de recommandations de prudence, j'étais passé récupérer mes affaires, le nécessaire au voyage du moins, à la Caserne des Éclaireurs pour rejoindre celle du Grand Duc, croisant Nerwen sur le chemin. J'avais appris qu'elle était affectée à la même mission que moi et ne savais toujours pas comment le prendre.
Elle serait un soutien de choix, c'était certain, tout ce que j'espérais, c'était que je parviendrais à contenir des élans protecteurs. Pas parce qu'elle était une femme, non.
Mais parce qu'elle était la sœur de mon meilleur ami dont je portais encore le poids de la mort sur la conscience.

Avant le départ, nous avions eu droit à un briefing dans les règles et j'appris qu'elle serait ma place. Je m'y tiendrais, même si je n'y étais pas forcément habitué, je m'y adapterais. Avant le départ, je vérifiai plusieurs fois le contenu de mon paquetage, ne laissant rien au hasard, m'assurai de l'état de mes armes et quand l'heure du départ fut annoncé, j'étais fin prêt, connaissant sinon les noms, au moins tous les visages des soldats avec qui je devrais composer.
Il n'était plus temps d'hésiter, ni même de ressasser et pourtant, je devais me faire violence pour ne pas penser à Finwë et sa sœur que je plaçais bien malgré mois sous ma responsabilité. Je savais, je n'avais pas oublié à quel point son frère tenait à elle, même si il n'avait jamais su le lui prouver et je me refusais à la voir mourir elle aussi. Cindara aussi occupait mes pensées mais pour d'autres raisons que je préférais encore ignorer, tant bien que mal. Mais quand l'heure de partir arriva, je chassais toutes pensées inutiles pour ne me concentrer plus que sur ma mission.

Dans la cour, entouré de plusieurs soldats, je pris ma place, mettant pied à l'étrier. Nous ne tarderions plus à partir et je pourrais envisager de jouer mon rôle.
Jamais je n'avais autant béni ma chevalière qu'en cet instant. Elle m'offrait un énorme avantage sur tous mes collègues et sur le Prince lui même...Puisque nous allions au devant de Magiciens puissants, ils ne pourraient échapper au radar de ma bague.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Dim 12 Aoû - 23:56

Après mon entretien avec le Prince Wylian, j'étais partie à toute vitesse vers ma caserne, cachant à grand peine mon sourire... Que je perdis rapidement lorsque je fis un détour pour annoncer la nouvelle à mes parents. Pas aussi fiers que je l'étais de mon ordre de mission, ils m'avaient assez refroidi et mon retour vers mon bâtiment du contenir une petite pause. J'ai pu à ce moment-là croisé Nabilac et être au courant qu'il serait du voyage. Cette nouvelle me fit presque plaisir et j'espérais seulement que la gêne qu'il éprouvait en ma présence s'estomperait un peu au fil des jours.

Une fois mon bagage prêt, je retournais aux écuries que j'avais quitté plus tôt dans la matinée pour préparer Ligie. Elle piaffait presque d'impatience en me voyant préparer ses affaires, ayant autant envie que moi de repartir, même si elle semblait plus reposée que je ne l'étais. Une fois ma jument préparée, j'étais prête à partir, connaissant à présent mon rôle, mon emplacement dans le groupe et mes responsabilités. Tout cela me convenait et je me mis en selle, attendant patiemment l'arrivée de la Princesse Daes et de Dame Emea. Droite sur ma monture, je la vis arriver de loin, remarquant ses longs cheveux violets, sa beauté époustouflante et... Son armement. Elle pourrait prendre part au combat et cela ne fit que renforcer mon envie de la connaitre.

Je flattai rapidement l'encolure de Ligie, sentant mes dagues bien à leur place et ma rapière pendre à mon côté. J'étais fin prête et déterminée à accomplir cette mission jusqu'à Sanael... Quoi qu'il en coutait.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Lun 13 Aoû - 0:17

Au pied des marches, les soldats s'organisaient avec une rapidité presque déconcertante. J'avais déjà assisté à de telles démonstrations, avant même de croiser la route de son Altesse Blondinet, mais j'admirais toujours autant la discipline militaire. Wylian ne donnait ses ordres qu'à mi-mot et il finissait à peine ses phrases que les dits ordres étaient exécutés. J'étais obligée de lui reconnaitre ça... C'était un bon meneur d'hommes, peut être était-ce pour ça que je le détestais réellement.
Apercevant un palefrenier menant difficilement Itarillë, visiblement pressée de se dégourdir les pattes, je reportais mon attention sur le Roi, songeant que ma monture avait du donner un peu de fil à retordre à ses soigneurs. J'aurais aimé pouvoir m'occuper d'elle moi même, comme j'en avais eu l'occasion ces derniers jours, mais le protocole ne me le permettait pas. J'avais réussis à le suivre jusque là, encore quelques efforts et je pourrais oublier l'étiquette et le reste. Bien qu'elle n'ait pas été aussi contraignante à Kalier qu'à Nakae.

"Se serait avec plaisir votre Majesté, et j'accepte de nouveau votre invitation avec un plaisir redoublé, maintenant que j'ai pu découvrir les merveilles de votre cité."
répondis-je, en y mettant les formes, pourtant, je pensais mes mots, j'étais tombée amoureuse de cette ville ou la simplicité se disputait la place à l'ordre.

M'inclinant un peu plus profondément devant le Roi, j'esquissais de nouveau un sourire en me relevant.

"Je vous remercie. Et qu'ils assurent votre protection, Majesté." repris-je, suivant, une fois de plus, m'étonnant moi même, la formule consacrée. Finalement, je la connaissais, malgré tout ce que j'avais pu faire croire à mes professeurs. Franchement, je l'aurais pas cru !!!

Accordant un dernier sourire au Roi, je me détournais sans plus de cérémonie, refusant de croiser les yeux d'Emea. J'étais trop en colère, trop inquiète et surtout, je ne voulais pas qu'elle puisse lire la peur dans mes yeux. J'avais beau paraitre impassible, revêtant un léger masque d'ironie mêlé d'assurance, au fond, je crevais littéralement de trouille et elle me connaissait suffisamment bien pour passer outre tous ces artifices et ainsi se conforter dans sa décision de nous forcer à accepter sa présence.
Récupérant les rênes de ma jument, qui se calma immédiatement, j'adressais un sourire de circonstance, un brin désolé à son soigneur et lui adressais un vague sourire désolé, alors que j'étais plus amusée qu'autre chose. Mettant le pied à l'étrier, je me calais dans ma selle, vérifiant une dernière fois mon bagages et mes armes, en accrochant quelques unes à ma selle.
Du coin de l’œil, j'aperçus Emea qui m'imitait mais ne m'attardais pas plus. Et enfin, seulement, je cherchais le regard du Prince, hochant la tête quand je le croisais. J'étais prête, eux aussi visiblement.
Ne restait plus qu'à partir, se serait encore le plus simple...





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Lun 13 Aoû - 0:30

Restant droite, prêt du Roi et de la Princesse, je les laissais échanger les banalités d'usage, mise à la torture par l'ignorance de Wylian.
Elle était coutumière lorsque nous n'étions pas seuls, plus encore alors qu'il se préparait à partir, mais, s'il ne m'accorda pas un regard, moi, je le voyais, je ne le lâchais pas du regard et remarquais sans difficulté sa légère raideur. Il était encore furieux et je ne pouvais même pas savoir s'il avait eu l'occasion de recroiser sa soeur. Si ce n'était pas le cas, son humeur n'en serait que plus noire, à moins qu'elle n'ait décidé d'un énième caprice. Mais ces deux là ne restaient pas fâchés longtemps et je priais jusqu'à Shizo qu'il en aille de même pour nous, même si je savais parfaitement à quoi m'attendre en agissant comme je l'avais fait.
Comprenant à leur paroles qu'Eil'liathan s'apprêtait à quitter le Roi, je me tournais vers eux et m'inclinais profondément devant le Roi avant qu'il ne se tourne de nouveau vers son invitée.

"Votre Majesté." soufflais-je simplement en guise de salut.

Il était inutile que je me perde dans le protocole, non seulement, je le reverrais bien plus rapidement qu'Eil'liathan, mais en plus, je savais qu'il n'en avait pas grand chose à faire. Aussi me contentais-je d'un sourire et emboîtais le pas à Eil'liathan alors qu'elle descendait les marches pour aller récupérer sa monture. Me glissant dans son ombre comme toute bonne Dame de Compagnie, ce que j'étais devenue, le temps de ce voyage. Seul ce statut me donnait une bonne excuse pour accompagner Eil'liathan.
Mettant le pied à l'étrier, je retrouvais avec plaisir Kementari, ma petite jument bai foncé, presque noire, sans aucune trace blanche, de taille moyenne, tout en finesse et en jambes, taillée pour la vitesse, une vraie jument !!
Vérifiant que je n'oubliais rien, je me redressais sur ma selle et nous partions.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mar 14 Aoû - 21:33

Deux palefreniers attendaient sur le côté en retenant les montures de ces Dames, un tranquillement, l'autre de manière plus... sportive, et je jetais un vague coup d'oeil désapprobateur à la jument, avant de soupirer discrètement. Je n'avais pas à me venger sur tout ce qui pouvait me tomber sous la main... ou le regard. Maeglin ne valait pas mieux... il était même pire, faisant sournoisement croire à sa docilité pour mieux se sauver le moment venu et faire tourner tout le monde - moi inclut - en bourrique. Enfin là au moins, il se tenait à carreaux, visiblement plus que ravi de partir à nouveau - ce cheval semblait inépuisable... ou alors, il le cachait bien. Bien droit sur ma selle, j'ordonnais une dernière vérification des paquetages, fit le tour de ma formation soigneusement étudiée, croisant le regard d'Alaëstra, en tête dans le premier corps de garde, puis celui de Lythandas, en dernière ligne, avant de revenir me placer en tête de file, à la pointe de la flèche ainsi formée.

Le Roi était plus que ravi de l'intérêt sincère que la Princesse semblait porter à sa cité, se qui s traduisait par un regard plus chaleureux qu'à l’accoutumée et l’ombre d'un sourire à peine plus accentué. S'inclinant brièvement devant elle pour lui rendre son salut, il la suivit du regard alors qu'elle descendait les marches, saluant à peine Emea d'un regard. Me retournant sur ma selle, j'observais du coin de l'oeil la Princesse se mettre en selle, vérifier ses affaires... m'adresser le signal que j'attendais. Laissant les rênes à Maeglin, il tenta un départ au galop en fanfare, que je réfrénais bien vite - notre voyage serait long et éprouvant - le trot serait notre allure phare, bien que ce ne soit visiblement absolument pas à son goût. Lancés dans un trot cadencé, notre formation traversa la ville en s'adaptant à son relief, passa les différents remparts jusqu'à arriver au dernier - les Portes s'ouvrirent devant nous, dévoilant le mur sombre des sous bois baignés de la claire lumière de cet après-midi encore ensoleillé, et très vite la cité fortifiée disparu derrière nous, perdue derrière l'écran du camouflage de la forêt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mar 14 Aoû - 22:43

Descendant rapidement les escaliers, non sans avoir accordé un dernier sourire, sincère, au Roi, je rejoignis rapidement ma jument, levant les yeux sur les visages de tous les soldats que je pouvais croiser. Après un rapide coup d’œil aux sacoches accrochées à la selle de ma jument et un mot, sec, pour la calmer, je me mis en selle, accrochais quelques unes de mes armes à ma selle, pour plus de confort et surtout pour pouvoir les atteindre rapidement en cas de soucis... Quand les soucis se présenteront, je relevais enfin la tête pour accorder à Wylian mon premier et surement unique regard de la journée et hochais la tête.
J'étais prête à partir. Quand il se retourna pour prendre la tête de la colonne, je tentais de passer en revue le visage de tous les soldats qui nous accompagnaient. J'en connaissais, bien que se soit un grand mot, la plupart, puisqu'ils avaient fait partie de la première étape de mon voyage mais beaucoup m'étaient inconnus. Je remarquais le visage d'une femme, la seule et unique de la formation qui chevaucherait dans mon dos et lui accordais un bref sourire avant de tourner les yeux vers Emea alors que la colonne s'ébranlait pour tomber dans un trot cadencé.

Je mis dans cet unique regard toute l’inquiétude que m'inspirait sa présence et la colère que son coup bas éveillait en moi. Je me fichais qu'elle ait blessé le Prince, même si je savais qu'elle devait surement en souffrir, mais je ne supportais pas l'idée qu'elle ait pu me berner, si facilement.
Et si je mets la main sur Dirpk, j'en fait de la bouillie de Sorcier !!!

Me détournant définitivement d'Emea, alors qu'elle voyagerait pourtant à mes côtés, je me concentrais sur Itarillë à qui le trot ne convenait pas spécialement. Elle n'aimait pas le repos forcé et même si elle avait été logée dans une écurie relativement luxueuse, je savais qu'elle brulait de se dégourdir les jambes. Une journée de repos lui aurait été largement suffisante et elle me le faisait bien savoir. Je peinais un peu à la retenir alors que nous dévalions les rues de Kalier. Fichue bestiole, je ne pourrais même pas profiter une dernière fois de la cité.
Les portes furent rapidement en vue et tout aussi rapidement fermées et quand elles tombèrent définitivement dans notre dos, condamnant l'entrée de la cité, je serais les mains sur les rênes, retenant un frison et un regard nostalgique en arrière.

Fini les vacances.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mar 14 Aoû - 23:00

Visiblement, en a peine une journée, j'étais passé du statut de fiancée docile et discrète à celui de paria. Je m'y étais attendue bien sûr, je savais que mon comportement blesserait Wylian et déplairait fortement à Eil'liathan, mais en avoir la confirmation n'en était pas moins douloureux. Même l'indifférence plus marquée que d'habitude du Roi m'atteignit. C'est comme si je n'étais déjà plus rien. Serrant légèrement les poings, je conservais pourtant mon sourire et saluais le Roi avant de suivre Eil'liathan qui elle m'ignorait complètement.
Traversant rapidement la cour sur ses talons, je l'imitais, inspectais mes paquetages, sortant de mon léger sac un sabre à la lame courte, semblable à ceux qui pendaient dans le dos de Wylian, bien qu'un brin plus court, et l'accrochais à ma selle, là où il serait plus accessible. Puis, je sautais finalement en selle, saisissant les rênes de ma monture à une main, je passais l'autre sur les pommeaux des dagues à ma ceinture.
Je préférais largement le maniement des lames courtes et si de notre groupe, je passais pour la moins armée, il n'en était rien. Et puis, de toute façon, mon point fort n'était pas le maniement des armes.

J'aperçus du coin de l'oeil le bref échange entre Eil'liathan et Wylian et resserrais ma prise sur les rênes. Nous partions. Juste avant que la colonne ne se mette en marche, j'aperçus le premier regard de la journée que la Princesse m'accorda, aussi bref fut-il, je le soutins sans peine, souriant légèrement en y lisant la profonde inquiétude que lui causait ma présence.
Je n'avais aucunement l'intention de me laisser déstabiliser par son frère, si j'étais là, c'était bien parce que moi, j'avais tiré un trait sur lui il y a bien longtemps déjà. Il était un Corrompu, et si il avait été perdu pour moi bien avant cela, il l'était plus encore maintenant. La Mort serait la meilleure chose qui pourrait lui arriver.
Et j'étais là pour le rappeler à Eil'liathan.

Poussant Kementari au trot pour qu'elle cale son allure sur celle des autres, je me concentrais sur la route et notre objectif. Et ce n'était pas Sanael... Pas encore.
Quand nous passâmes les portes de Kalier, je ne me retournais pas, n'accordais aucun regard à ma compagne et gardais les yeux rivés sur le dos de Wylian.
Déterminée à rattraper mon erreur et à lui prouver la sienne. Je n'avais besoin de personne pour me protéger et il était inutile qu'il me chouchoute comme il s'obstinait à le faire.
Je souris légèrement en pensant qu'il ne m'avait jamais vu réellement user de mes pouvoirs, quand à ma maîtrise des lames, il ne la connaissait qu'en théorie, il était grand tant de remédier à cela.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mar 14 Aoû - 23:59

En selle quelques secondes à peine avant le Prince lui même, j'aperçus la Princesse Daes descendre les marches menant à la cour et à sa monture qui l'attendait avec une impatience visible. Fixant mon attention sur l'elfe, je fut bien obligé d'admettre que les rumeurs courant à propos de sa beauté étaient justifiées, même vêtue de cuir, de lin et de laine, parée pour affronter le froid, elle ne perdait rien de sa grâce, ses longs cheveux d'un sombre améthyste noués en une tresse serrée battaient dans son dos au rythme de sa démarche féline. Elle était hypnotisante, et je remarquais avec plaisir qu'elle semblait s'intéresser le plus possible à chacun des soldats qui l'accompagnerait, scrutant les visages à sa... petite, portée, un vague sourire aux lèvres. De loin, elle paraissait aussi belle que charmante, voir même gentille, mais je préférais ne pas m'y fier. Bien que j'ai récemment appris à ne pas me fier aux rumeurs.
Je manquais de hausser un sourcil en apercevant le sabre dépassant de ses épaules, elle imaginait vraiment que nous la laisserions se battre en cas de conflit ?
C'était bien mal nous connaitre.
Détournant le regard alors que la Princesse se mettait en selle, j’accrochais celui de Nerwen, hochant simplement la tête avant de me concentrer. La Prince et Dame Dall'Assield en selle, le départ était imminent.
Et effectivement à peine quelques secondes plus tard le Prince donna le signal du départ, prenant la tête de notre colonne pour nous mener hors de la ville.

Chevauchant à quelques mètres juste derrière le Prince, je n'attendais qu'un signal pour prendre de l'avance et y fut autorisé à quelques kilomètres à peine de la cité définitivement close, derrière nous. Sans un mot, je me détachais simplement de notre formation, deux autres soldats à mes côtés et pris de l'avance sur la route dont nous avions convenu de suivre plutôt dans la journée.
Je devrais m’écarter un peu des sentiers battus pour assurer la sécurité de l'escorte qui passerait après moi et mes coéquipiers. Je n'avais plus l'habitude de travailler en équipe mais n'en laissais rien paraitre. Prenant naturellement la tête, en tant que gradé, de notre petit groupe d'éclaireurs, je déléguais facilement, gardant pour moi la route principale.
Si j'avais bien compris, le Corrompu que nous allions certainement affronter était assez sûr de lui pour nous attaquer de front, si embuscade il devait y avoir, je doutais fortement qu'elle soit si bien dissimulée que ça.

Mais finalement, au terme d'une journée de chevauché, ni moi, ni mes compagnons ne rencontrâmes âme qui vive, rien de suspect, alors, choisissant une petite clairière, à quelques kilomètres de la route, mes coéquipiers retrouvés, je fis demi tour pour rejoindre le reste de l'escorte et faire mon rapport au Prince pour finalement les mener à notre lieu de campement pour la nuit et participer à son montage, suivant les ordres de Prince, je pris ma place sans difficulté, comme si j'avais toujours fait ça, alors que j'avais perdu l'habitude de travailler en groupe depuis bien longtemps.
Mais je m'adaptais, toujours droit, concentré et impassible, je m'appliquais à mon devoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 12:55

Ligie, calme, attendait le départ du groupe. Je faisais de même, calme et posée, passant du regard tous les soldats qui prenaient par a cette mission. Pas une seule femme à part moi... Mon regard se durcit, prête à affronter le moindre commentaire ou regard, quand je croisais les yeux émeraude du Prince Wylian. Je perdis presque instantanément mon début d'assurance alors qu'il avait déjà tourné les yeux et je me contentais de regarder la Princesse, attendant qu'elle soit montée en selle. Dame Dall'Assied la suivit de peu et je sentis le départ imminent. Remarquant que la Princesse Daes observait chacun des soldats autour d'elle, je me préparais à croiser son regard quand elle m'accorda un sourire qui me déstabilisa.

Perdue mais n'en laissant rien paraitre, je me préparais à partir et relevais la tête pour échanger un regard avec Nabilac. Son visage familier eut le don de me faire reprendre contenance, et je fis partir Ligie dans un trot léger, en queue de peloton. Quittant la cité sans un regard, je retrouvais le calme et le mystère de la forêt, oubliant la cité aussi vite qu'elle avait disparu entre les arbres. Apercevant le groupe d'éclaireurs partir devant, je souhaitais silencieusement bon courage à Nabilac avant de me concentrer sur mon rôle, surveillant les alentours.

Après une journée sans embuscade, le groupe d'éclaireurs nous trouvèrent une clairière où mettre pied à terre. Je pris rapidement part au montage du campement, ne laissant pas mon statut de femme m'épargner des tâches difficiles. J'étais un soldat, pas une femme et mon devoir était de protéger la princesse et sa dame de compagnie, de monter le camp et d'assurer mes tours de garde. Après m'être rapidement occupée de Ligie et avoir installée la petite tente où j'allais dormir pour ne pas être mêlée aux hommes -Il ne fallait quand même pas pousser-, je pris le premier quart et m'installai près du feu, surveillant la nuit avec attention. Un bruit retint mon attention et, bien qu'il vienne du camp, je me retournais, sur mes gardes.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 13:21

Suivant la chevauchée sans mal, je devais retenir Itarillë à qui le trot ne semblait vraiment pas convenir. Mais je ne doutais pas que nous aurions bien assez vite l'occasion de nous lancer dans des chevauchées endiablées, autant qu'elle et toutes les autres montures conservent leur énergie jusque là, elles en auront besoin.
Alors que nous avions quitté la ville depuis quelques minutes à peine, parcourant environ deux kilomètres, j'aperçus un groupe de trois elfes se détacher de la tête de notre colonne.
Des Éclaireurs, seulement trois ? J'avais beau savoir qu'il leur fallait un minimum de discrétion pour accomplir leur mission je n'en étais pas moins inquiète et priait pour qu'ils ne rencontrent aucun ennui.

Nous chevauchâmes toute la journée à une allure plus ou moins soutenue, ménageant montures et hommes. Wylian ne nous accorda que deux pauses, une pour prendre un léger repas que je ne partageais que du bout des lèvres sans un mot ni un regard pour Emea, décidée à l'ignorer encore un bon moment, peut être la situation finirait-elle par lui peser et ferait-elle demi tour. On peut toujours rêver. Et une autre pour abreuver une fois de plus de nos montures.
L'Hrivë étant bien entamé, les journées en plus d'être fraiches et c'est un euphémisme étaient aussi courtes et la nuit tomba rapidement. Les Éclaireurs nous rejoignirent un peu avant qu'il ne fasse totalement noir, nous conduisant jusqu'à une petite clairière à quelques kilomètres de la route principale. Le camp fut rapidement monté, chacun savait ce qu'il avait à faire et bien sûr, je n'eus que le droit de rester dans mon coin à attendre sagement qu'on fasse le travail pour moi.
Retenant quelques jurons, je décidais de m'occuper de ma jument et au vu de son caractère, on me laissa faire sans rechigner. Je la pansais méticuleusement, jusqu'à ce que le camps soit entièrement monté et les soldats revenus avec de quoi manger.
Dispersés aux quatre coin du camp, de manière à le protéger efficacement, les soldats prirent leur repas à part et je m'isolais moi aussi dans ma tente, peu désireuse de croiser de trop le Prince ou même Emea.

Je finirais par avoir pitié d'elle, mais pour le moment, j'étais encore trop en colère.

Quand le calme fut retombé sur le campement, certaine que je ne croiserais plus que des soldats ou presque, je sortis de ma tente, incapable de trouver le sommeil.
Plusieurs petits feux discrets brulaient dans le campement, nous étions encore dans les forêts Diossads à une journée de cheval de la capitale, le danger était moindre, mais d'ici quelques jours, nous ne pourrions plus nous permettre se genre de... Confort.
Tournant plusieurs minutes, je repérais alors l'unique femme soldat de l'escorte et décidais de lui tenir compagnie. Approchant en faisant suffisamment de bruit, quand elle me repéra et se retourna et je souris.

"Bonsoir. Voyez vous un inconvénient à ce que je vous tienne compagnie quelques minutes ?"
demandais-je, restant debout près du feu, appréciant la chaleur qu'il dégageait.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 14:32

Lorsque je repérai l'origine du bruit, je lâchais la poignée de ma rapière et m'inclina aussitôt. La Princesse Eil'liathan se tenait devant moi, me souriant alors qu'elle devrait être dans sa tente, en train de se reposer en vue de la journée de demain. N'osant pas croiser son regard, je ravivais le feu avec mon pouvoir pour qu'elle n'ait pas froid.

- Bonsoir Votre Altesse. Je ne vois pas d’inconvénient à cette proposition, bien que je conseillerais à votre Altesse de se reposer en vue de la journée de demain...

Je me redressais, la regardant un instant. Elle était vraiment gracieuse et belle, comme on me l'avait dit. Ses cheveux sombre étaient attachés dans son dos mais n'enlevait rien à son charme et son sourire était très agréable à regarder. Après avoir fait cette constatation, je me retournais vers la forêt sombre, ne voulant pas me détourner de ma mission. Je devais surveiller le camp, que la Princesse soit là ou non. Je m'autorisai seulement à lui lancer quelques coups d'oeil. Je faisais pâle figure à côté d'elle, avec ma couette haute, mon uniforme caché sous ma lourde cape brune et mon teint pâle.

- Votre voyage est-il agréable pour le moment ?

J'espérais que la journée s'était bien passée, même si j'avais remarqué sans le vouloir une certaine tension entre Dame Dall'Assied, la Princesse et le Prince Wylian. Je ne savais pas ce qui s'était passé et n'avais pas cherché à le savoir, sachant que ce n'était certainement pas mes affaires.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 14:49

Debout devant la jeune femme, je pris le temps de la détailler alors qu'elle n'osait visiblement pas relever les yeux. Cette constation me tira un sourire, ma réputation devait me précéder, comme souvent, mais je ne m'en formalisais pas au contraire. Je n'attendais pas grand chose de la jeune femme, elle avait simplement piqué ma curiosité et peut être même que j'enviais sa position, sans rien en savoir pourtant. Mais j'aurais tellement préféré pouvoir voyager moi aussi, combattre et cesser de jouer un jeu pour lequel je n'étais pas vraiment douée, malgré tous les artifices dont je pouvais disposer.
Du coin de l’œil, je remarquais les flammes qui prirent de l'ampleur suivant un geste discret de la jeune femme.

"Élémentaire ?" demandais-je en m'asseyant près du feu.

"Votre sollicitude me touche, mais n'ayez crainte, je n'ai jamais eu besoin de beaucoup de sommeil pour être en forme."

Et de toute façon, je n'étais pas certaine de pouvoir vraiment dormir jusqu'à être finalement rentré chez moi.

"Pour le moment." repris-je avec un sourire énigmatique.

Ça n'allait certainement pas durer, malheureusement.

"Puis-je vous demander votre nom ?"
demandais-je, les yeux dans le vague, perdu dans le feu, de toute façon, elle était concentré sur sa mission de garde.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 20:26

Je laissai s'assoir la Princesse, hochant la tête à sa question.

- Elementaire Iben votre Altesse.

Je n'osais pas lui donner mes maitrises des éléments, ne voulant pas l'importuner. Ce n'était pas très important, du moins pas tout de suite. Même si j'aurais aimé la questionner sur sa propre maitrise des éléments, je préférais attendre le moment propice pour être sûre de ne pas la déranger ou quoi que ce soit d'autre. Elle déclina mon conseil et je ne revins pas dessus, préférant la laisser faire ce qu'elle voulait. Je n'avais rien à dire ou à conseiller à un Princesse.

Alors que je reprenais mon tour de garde, elle me répondit avec un sourire qui me semblait chargé de mystère. Pour notre première journée, nous n'avions pas eu de problème, ce qui était déjà une petite victoire. Chaque jour passé sans attaque est le bienvenu. Je baissais les yeux sur la Princesse Eil'liathan à sa question, m'inclinant ensuite.

- Je vous prie de me pardonner. Je m'appelle Nerwen Lythandas.

Je n'étais pas habituée à échanger avec un membre de la noblesse, je ne savais pas comment m'y prendre... Je me trouvais maladroite et ça m'agaçait, mais ne montrai rien.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 20:45

Détaillant de nouveau brièvement la jeune femme, la trouvant très féminine malgré son statut de soldat, je hochais la tête, tentant de deviner quels éléments elle pouvait maitriser.
Le Feu, ça c'était certain, j’espérais pour elle qu'elle n'avait pas encore les ombres, à moins qu'un trop plein de puissance ne soit néfaste avant la manifestation des ombres. Après tout Syl'adran avait sombré en les maitrisant en dernier, et moi, je les maitrisais pas trop mal alors qu'elles avaient été l'un des premiers éléments à se manifester chez moi.

"Puis-je vous demander quels éléments vous maitrisez ?"

Sa courbette m'arracha un petit rire, et j'agitais la main, comme pour chasser un insecte dérangeant.
Je ne m'étais pas attendue à ce qu'elle soit familière avec moi, personne ne l'était, même pas Emea, sauf quand elle se mettait en colère, ce qui était rare, très très rare.

"Ne vous encombrez pas de tant de cérémonie, ce n'est vraiment pas utile."
expliquais-je, de peur que mon rire ne la vexe.

Que j'aimerais juste une fois qu'on ne me reconnaisse pas !!!

"Nerwen, c'est un joli prénom." commentais-je, les yeux dans le vague.

"Ne le prenez pas mal, Nerwen, mais votre présence ici m'intrigue. Je ne doute pas de vos capacités, mais il est rare de voir une femme parmi les soldats et je n'ai pu m'empêcher de me demander comment vous en êtes arrivée là."
demandais-je finalement, relevant les yeux sur la jeune femme pour croiser son regard étrangement doré.

Elle n'était pas complétement Diossad. Enfin, c'est ce que j'aurais dit avant de croiser Wylian, après tout, la couleur de se yeux aurait pu prêter à confusion, pourtant, le sang qui courrait dans ses veines était pur. Si j'ose dire.

"Ne vous sentez pas obligée, j'ai conscience que ma curiosité est tout de même déplacée." repris-je avec un faible sourire, me souvenant trop tard que le passé de chacun était souvent trop personnel pour être raconté, surtout à de parfaits inconnus.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 21:02

Je fus surprise par sa curiosité mais ne le montrais pas. Evitant son regard qui m'intimidais, je regardais le feu qui dansait devant nous.

- Je maitrise l'Eau, l'Air, la Glace, le Feu et depuis peu, le Tonnerre.

Je maitrisais presque parfaitement les quatre premiers à force d'acharnement mais je n'étais pas totalement à l'aise avec le Tonnerre. Cependant, je préférais le Tonnerre aux Ombres, que j'avais peur de ne pas pouvoir maitriser et de me retrouver submergée. Je savais que la Princesse maitrisait les Ombres mais ne savais pas vraiment comme elle s'en sortait... Pour être avec nous encore aujourd'hui, j'imaginais qu'elle y arrivait.

Presque soulagée quand elle me dit de ne pas m'encombrer de cérémonie, je me redressais et fixais à présent la nuit avec attention. A défaut de rire d'être familière avec elle, je n'aurais plus à m'incliner à chaque parole que je trouvais maladroite... Je souris légèrement quand elle complimenta mon prénom. Mes parents me l'avaient bien trouvé... On faisait difficilement plus androgyne que moi.

Alors que je recroisais son regard bleu profond teinté de rose, je baissai un peu les yeux à sa remarque. Même la Princesse trouvait la place d'une femme parmi les soldats comme un fait étrange... Mais mon parcours n'était pas des plus calmes, je devais me l'avouer.

- Je suis devenue soldat pour la fierté de mes parents. Je peux facilement égaler un homme au combat, mais je joue plus sur la vitesse que sur la force.

Je préférais déstabiliser mon adversaire et frapper ensuite. Je reportais mon regard devant moi, souriant une fois de plus. Ce n'était que des sourires légers, sans vraie consistance. Je n'étais pas faite pour sourire.

- Votre curiosité ne me dérange pas.

Je ne dévoilais pas toute la vérité pour que cette curiosité ne vienne pas à me déranger, c'était tout.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 21:22

Ah l'Eau ! J'esquissais un sourire, résistant à l'envie de lui demander comment elle utilisait son pouvoir sur cet élément si capricieux, si il était maitrisable et dans quelles circonstances il pouvait se révéler le plus utile. Elle était une guerrière, et bien que je le sois dans l'âme, dans la pratique, je l'étais toujours moins qu'elle. Je devais avoir beaucoup moins d'expérience. Peut être que techniquement, je n'avais rien à lui envier, après tout, j'avais appris le maniement des armes avec celui qui l'avait appris à son peuple. Mais elle avait du déjà essuyer beaucoup plus de combats que moi.
Je ne savais pas trop si je pouvais l'envier pour ça ou non. En tout cas, nous ne ferions jamais la même utilisation de nos pouvoirs et même si je ne doutais pas de ses capacités, je savais qu'elle ne pourrait jamais égaler mon niveau de maitrise... Pas avec ma descendance et ce qui m'attendait. Et pour le coup, je l'enviais vraiment.

J'attendrais d'avoir ma Perle d'Eau pour me pencher sur la maitrise de l’élément et trouver mon propre style.

"Cela doit vous offrir un certain avantage en combat."
remarquais-je, les yeux toujours perdu dans le vague des flammes dansantes devant moi.

"Je ne doute pas de vos capacités, au contraire, j'ai toujours dit qu'il devrait y avoir plus de femmes dans l'armée, telle qu'elle soit." souriais-je, me voulant rassurante.

Retenant un soupir, je hochais la tête. Ah oui, l'honneur Diossad, visiblement, il ne vivent tous que pour ça. Peut être devrais-je me pencher moi aussi sur le sujet, mais pour l'instant, je préférais encore vivre que de m'occuper de mon honneur. Je n'étais pas capable du pire pour survivre, non, je n'étais pas garce à ce point là, mais je refusais d'oublier les gens qui attendaient mon retour, ceux qui m'aimaient et le mal que leur ferait ma mort.
Je savais que sacrifier sa vie pour son honneur menait à bien des souffrances et les responsables n'étaient plus là pour assumer... C'était trop injuste.

"Tant mieux." soufflais-je plus pour moi même.

Puis, je me redressais finalement, observant les flammes encore quelques secondes avant de dévisager la femme... Le soldat devant moi.

"Je suis contente d'avoir pu faire votre connaissance. Et je vous remercie d'avoir accepter votre mission. Je sais parfaitement que vous ne l'avez pas fait pour moi... Pourquoi d'ailleurs, vous ne me connaissez pas, mais pourtant, votre présence et celle de vos collègues, malgré le danger que je fais peser sur vous, me touche."


Et je prie pour qu'il n'arrive rien à personne. L'espoir fait vivre dit-on.
Me détournant, je repris le chemin de ma tente, sans lui laisser le temps de me répondre, agitant simplement la main en signe d'au revoir alors qu'elle le faisait.

"Bonne nuit." conclus-je finalement avant de disparaitre dans le noir et regagner ma tente pour tenter de dormir un peu.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Mer 15 Aoû - 21:48

Je hochai la tête à sa réponse. En effet, la maitrise des éléments me donnait un avantage non négligeable en combat. J'arrivais à chauffer à blanc mes lames en plein affrontement, j'atteignais depuis peu le zéro absolu avec la Glace, créais des bulles assez grandes pour noyer un homme et arriver à voler, pas encore très haut mais assez pour pouvoir surprendre mes adversaires avec des attaques en hauteur. Sa remarque rassurante me fis légèrement sourire. J'étais contente de trouver quelqu'un qui partageait mon avis, même si les mœurs se voulaient de moins en moins sévères en ce qui concernaient les femmes soldats.

Je reportais mon regard sur elle quand elle se releva, l'écoutant jusqu'au bout. Etonnée, j'allais lui répondre quand elle partit, m'interdisant une quelconque remarque. Comment pouvait-elle savoir que j'avais accepté en partie cette mission pour apprendre d'elle la maitrise des éléments ? Je voulus lui en parler mais ne me permis pas de quitter mon poste, restant à ma place.

- Bonne nuit votre Altesse...

Ma réponse murmurée se perdit dans la nuit et je me retournais, un peu troublée de cette rencontre. Elle paraissait tellement lointaine, ne voulant se lier à personne... Et pourtant elle était venue me voir. Il était difficile de la comprendre.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Lun 20 Aoû - 20:24

Notre départ fut rapide et discret, noyé dans les activités coutumières de nos dernières après-midi ensoleillées avant que la neige ne perce l'écran de l'épais feuillage protecteur de la forêt, saupoudrant nos rues et notre ville de son glaçage immaculé et traître, et nous nous engageâmes en formation serrée sur l'étroit sentier presque invisible sillonnant la forêt - nous savions où nous allions, et les chevaux aussi, et je conservais une bonne allure, confiant en mes capacités et celles de ma monture. Drapé dans mon épaisse cape brune doublée de fourrure et au col tombant sur mes épaules, la boue séchée maculant ses bords témoignant de son utilisation de longue date, je sentais mes cheveux libres onduler dans mon dos, par-dessus les fourreaux de mes sabres à la lame courte croisés dans mon dos. A ma ceinture pendait un long et fin poignard, ainsi que plusieurs couteaux dans différentes poches, et mon arc était rangé dans son carquois, parmi mes flèches, accroché à ma selle pour une plus grande facilité d'accès. Mes sacoches étaient lourdes de quelques autres armes, de provisions et vêtements de rechange ainsi que d'un nécessaire de premier soin, comme nous tous - l'éventualité de recevoir une blessure grave alors qu'on était séparé du groupe n'était pas au programme, mais je n'excluais jamais aucune hypothèse, aussi farfelue soit-elle. Nous n'étions pas dépendants des uns des autres, chacun aurait de quoi survivre en cas de problème, mais j'osais espérer que personne ne serait laissé pour compte tant que je serais en vie.

Cela faisait peu de temps que nous chevauchions quand d'un léger mouvement de la tête à l'attention d'Alaëstra, je l'autorisais à prendre de l'avance - je plaçais en lui toute ma confiance en le laissant nous ouvrir la voie, et j'espérais sincèrement qu'il se montrerait à la hauteur. Les rangs se resserrèrent lorsqu'il fut parti, et je le suivis du regard aussi loin que possible, avant qu'il ne disparaisse au détour du chemin. Il était équipé du cor de mon équipe d’élite - au moindre problème, il n'aurait qu'à souffler dedans, et nous l'entendrions tous aussi loin qu'il soit. Alors je pourrais ordonner le replis de la moitié des troupes pour assurer la sécurité de la Princesse et d'Emea, tout en partant aider Alaëstra et combattre l'ennemi avec l'autre.

Mais au terme de cette journée, l'ennemi le plus retors que nous eûmes à combattre fut le froid, ainsi que la monotonie de notre voyage. Nous avions passés presque toute la journée au trot, ne nous offrant qu'un bref galop sur une partie de la route droite et dégagée que je connaissais bien, avant de recommencer notre alternance de pas et de trot pour économiser nos montures tout en prenant un maximum d'avance. J'espérais gagner le port de Quinda au plus vite, et pourquoi pas prendre notre ennemi de vitesse, si possible, ce pourquoi je n'autorisais que deux courtes haltes dans la journée, et que nous chevauchâmes un moment après le coucher du soleil, jusqu'à ce qu'Alaëstra et ses éclaireurs ne reviennent pour leur rapport et m'informer qu'ils avaient trouvé une clairière dégagée et facile à défendre pour passer la nuit.

Peu enclin à fermer l'oeil, j'avais conscience que ce n'était pas le cas de tout le monde, et je les laissais nous guider avant de mettre pied à terre et d'organiser rapidement et en silence le montage du camp. Je notais immédiatement les efforts de Lythandas pour se noyer dans la masse et ne pas se laisser distancer par les hommes présents, quitte à porter de trop lourds fardeaux où accomplir des tâches qu'elle aurait pu laisser à d'autres - notant son comportement et me promettant de lui en toucher deux mots, je continuais à organiser la garde, à superviser le montage des tentes, surveillais que la Princesse et Emea restaient à l'écart, au calme, sans pour autant échapper à une quelconque surveillance, et finalement lorsque tout fut en place, je me détendis enfin, un tout petit peu - cette première journée avait été calme et banale, et la nuit, si elle promettait d'être glaciale, semblait également bien partie pour rester tranquille. Prenant mon repas avec mes hommes, à l'écart, je veillais à ce que nos précieuses invitées reçoivent des morceaux de choix et soient traitées avec le respect qu'on leur devait malgré la rusticité de l'endroit, et finalement le silence tomba pour de bon, seulement rompus par les murmures de la forêt et le crépitement de nos feux.

Des rondes avaient été organisées dans la garde, mais je ne comptais pas dormir pour autant - cherchant Lythandas... je la trouvais en pleine conversation avec la Princesse, et je me retirais avec discrétion, jugeant que j'aurais tout le temps de lui parler plus tard. M'installant sur la première branche d'un chêne bordant la clairière, je m'assurais une vue d'ensemble, me calais contre le tronc, une jambe dans le vide... fermais les yeux et écoutais la nuit. Au matin, premier levé, je rejoignis ceux qui avaient pris le dernier quart et acceptais qu'une rapide collations soit accordée à tout le monde puis, aussi vite que nous nous étions installés la veille, les hommes démontèrent les tentes, les feux furent étouffés, et comme toujours nous laissâmes derrière nous la clairière comme si jamais nous n'y avions passé la nuit, les élémentaires redressant les herbes écrasées et éparpillant nos cendres.

Une semaine complète se déroula ainsi, parfaitement réglée, organisée en une mécanique bien huilée, comme si nous avions fait ça toute notre vie. Nous n'allions pas aussi vite que je l'aurais voulu, mais j'étais malgré tout satisfait de notre progression - au matin du huitième jour, les arbres autour de notre campement s'étaient clairsemés, il faisait de plus en plus froid, et la nuit avait même vu tomber quelques premiers flocons de neige. Je savais que dans la journée, nous quitterions les limites de notre forêt pour pénétrer dans le monde des Hommes, et je savais aussi que pour certains parmi nous, ce serait la première fois qu'ils s'aventureraient hors de nos frontières. Mais si quiconque doutait ou était effrayé, j'aurais été bien en peine de le dire. J'avais à peine dormi quelques heures depuis notre départ - non seulement je veillais pour surveiller le campement, mais, tard la nuit, lorsque plus rien ne pouvait me distraire de mes sombres pensées, je repensais à ma soeur, à Emea, et j'aurais de toute façon été bien en peine de fermer l'oeil. Des cernes sombres commençaient à s'étaler sous mes yeux, éclaircissant plus encore mes iris par contraste, mais si j'avais d'abord eu droit à quelques regards inquiets de la part de mes nouvelles recrues, les anciens avaient dû se charger de les informer que c'était normal et qu'il ne fallait pas s'inquiéter. Traversant le camp encore endormi d'un pas léger, je me dirigeais vers le poste de faction de Lythandas - je n'avais pas encore eu l'occasion de lui parler, et je savais que ce matin là c'était elle qui assurait le dernier quart.

- Nerwen ? appelais-je en approchant tranquillement, ma cape serrée sur mes épaules.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Lun 20 Aoû - 21:03

Mon entrevue avec la Princesse fut l'unique échange que j'eus avec elle de toute la semaine. Restant éloignée du groupe avec Dame D'All Assied, je préférais rester à ma place, me concentrant sur mon travail et l'accomplissant avec zèle et assiduité. Ne voulant pas me laisser distancer, je pris le plus de tour de garde possible, m'accordant un sommeil assez restreint et m'occupais du mieux que je pus à monter et démonter le campement, m'assurant que pas un seul brin d'herbe de trahisse nos arrêts pour la nuit.

A mesure que nous parcourions les terres, le froid se faisait plus mordant et il m'arriva certains matins de me réveiller en grelotant -Un des inconvénients de dormir seule dans une tente...-. Au bout de huit jours monotones mais sans aucune attaque, nous étions près des royaumes Terriens. Je sentais un peu d'appréhension m'envahir à l'idée de quitter nos terres. Je n'étais pas habituée à partir loin des forêts elfiques et me sentais toujours plus vulnérable, sans jamais le montrer. Une fois le camp monté et le repas pris, j'adressais mon habituel salut discret à Nabilac alors que j'allais me reposer, attendant mon tour de garde.

Lorsqu'on vint me chercher, j'étais déjà prête, ma cape attachée pour affronter la froideur de l'Hivrë. M'installant à mon poste, je resserrais ma cape autour de moi en inspectant les alentours d'un oeil vigilant. Je vis du coin de l'oeil Ligie secouer la tête pour que je vienne la chercher, renonçant quand elle comprit que nous ne partirions pas tout de suite. Scrutant les alentours alors que j'avais remonté ma capuche sur ma tête pour éviter que le bout de mes oreilles ne soit glacées, je créai une petite boule de feu histoire de me réchauffer les mains.

J'entendis alors des pas légers derrière moi avant que l'on ne m'appelle par mon prénom. Je reconnus aussitôt la voix de mon interlocuteur et me retournais, éteignant ma boule de feu pour m'incliner devant le prince Wylian. Il paraissait fatigué, des cernes sombres creusant son regard et rendant son regard encore plus perçant si c'était possible. Mais les membres de son unité nous avaient appris que c'était ainsi à chaque mission, et même sans cette constatation je ne doutais pas de son état physique.

- Votre Altesse ? Que puis-je pour vous ? demandai-je d'un ton courtois alors que je me redressais déjà pour reprendre ma surveillance, attendant la suite.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Lun 20 Aoû - 21:14

Je n'avais pas cherché à me montrer particulièrement discret, mais je me savais naturellement très silencieux, et je constatais avec satisfaction que ça ne l'avait pas empêchée de m'entendre approcher, et je souris intérieurement avec satisfaction - le camp était bien gardé, j'en avais maintenant la preuve. En revanche, sa réaction me surpris un peu, bien que je n'en montre rien - mes hommes, habitués à nos longues cohabitations et à combattre à mes côtés, étaient depuis longtemps devenus beaucoup moins cérémonieux avec moi, pour mon plus grand plaisir. Cela faisait longtemps que je n'avais pas entendu un soldat me donner du "votre Altesse", et je la gratifiais d'un regard insondable alors qu'elle se redressait après m'avoir salué.

- Nerwen, soupirais-je en m'installant à côté d'elle. Hors des murs de la cité, et surtout loin des oreilles de mon père, un "Général" suffira, et on ne fait pas autant de cérémonies devant un Général. Si j'avais été un ennemi, t'attaquer alors que tu me saluais aurait été un jeu d'enfant - tu dois être plus prudente... et c'est justement de ça que je suis venue te parler, dis-je d'un ton calme et égal, bien moins froid que je ne l'avais été lors de notre premier entretient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nerwen Lythandas

avatar

Elementaire Iben
Elementaire Iben
Messages : 77
Date d'inscription : 23/07/2012

Détails indiscrets
Age : 322 ans
Humeur : Mortifiée
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Lun 20 Aoû - 21:26

Je captais son regard alors que je me redressais, regard qui ne me mit pas du tout à l'aise. Me détournant rapidement, je fixais obstinément les bois, m'attendant au pire. Mes inquiétudes s'aggravèrent alors qu'il soupira en se plaçant à mes côtés et je ne dis rien alors qu'il me réprimandait sur ma manière de m'adresser à lui. Je me redressais et tournais mon regard doré vers lui, gênée et presque honteuse.

- Je m'en excuse V-... Général, je ferais attention à ne plus refaire la même erreur.

Me taisant de nouveau, je sentais que je m'emballais un peu trop, ne sachant pas pourquoi. Ce n'était pas là une attitude digne d'un soldat... Il fallait que je sois toujours impeccable. Inspirant profondément, je retrouvais mon calme et pus de nouveau affronter le regard clair du Prince, toujours attentive aux bruits alentours. Après avoir pris un peu de recul suite à ma réaction, j'avais pu remarquer que son ton était moins froid que pendant mon entretien avec lui, mais toujours aussi calme.

- Je ne suis donc pas assez prudente selon vous ?...

Pourtant, je me pliais en quatre pour être irréprochable, accomplissant toutes les tâches possibles et imaginables avec rigueur et minutie... Peut-être que pour faire partie de l'unité du Prince, je devais être encore plus intransigeante avec moi-même.




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être. Lun 20 Aoû - 21:37

Elle fuyait mon regard, tendue comme un arc, et je réprimais un second soupir qui n'aurait fait que la mettre plus mal à l'aise encore - tous mes soldats avaient d'abord été très... crispés avec moi, mal à l'aise face à mon rang et mon aura, avant de finalement peu à peu oublier mon titre et tout ce que je représentais pour enfin devenir plus souples avec moi et eux-même, mais j'avais l'impression qu'avec Nerwen... c'était encore pire que pour des hommes. Restant neutre alors que sa respiration s'emballait un peu, je gardais le silence, la laissais se calmer et reprendre le contrôle d'elle-même, avant de reprendre la parole.

- Oui... pas assez prudente avec toi-même, répondis-je finalement avec douceur lorsqu'elle soutins à nouveau mon regard sans perdre son sang froid. Cela fait une semaine maintenant que je te vois veiller plus que quiconque, soulever des charges trop lourdes, travailler presque deux fois plus dur que n'importe quel autre soldat. Nerwen, si tu es ici maintenant, c'est que ta place est parmi nous. Tu n'as rien à prouver à personne, et surtout pas à toi-même. A partir de maintenant, fais ce que tu peux faire, garde ta place sans chercher à en faire trop - je m'en voudrais que tu t'épuises à la tâche sans raison, et une attitude pareille pourrait te coûter très cher lorsqu'il nous faudra combattre. Je suis responsable de chaque personne ici présente, il était donc de mon devoir de t'avertir - ceci n'est pas un ordre, juste un conseil. Reste toi-même, conclus-je sans la lâcher du regard, avant de finalement me redresser pour aller aider à préparer les chevaux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jour J... tant attendu... peut être.

Revenir en haut Aller en bas

Jour J... tant attendu... peut être.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Départ pour un voyage tant attendu
» Le jour tant attendu [PV:Fubuki Tsuya]
» Suis-je simplement ici pour me remémorer un souvenir ? [Livre 1 - Terminé]
» Le tant attendu quizz 37 : niaiseries
» Rapport de bataille tant attendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -