Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

J'ai toujours ce que je veux [privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mer 18 Juil - 13:01

Je respirais enfin. Les yeux levés vers les grandeurs de Kalier, un faible sourire apparut sur mes lèvres. Après trois bons jours de voyage dans les forêts du Doadis, nous voilà enfin en plein coeur de la capitale, devant les portes ouvertes après reconnaissance de mon identité. Les hommes m'entourant si ils étaient fatigués ne le montraient pas et je reconnaissais bien là des Elfes entraînaient par mon frère. N'ayant plus celui ci sous les yeux ma mauvaise humeur c'était effacé petit à petit bien que ma colère demeure. Sans encombres, nous arrivâmes au palais et je mis pied à terre avec satisfaction. Mon père, certainement avertit de mon arrivée vint m’accueillir comme si il m'avait cru morte. Je me laissais aller à être adorable avec lui - j'aurai pus choisir de faire la tête car c'était insultant de passer pour une incapable... Mais je savais que c'était surtout parce que nous avions quitté le palais plus ou moins en douce avec Emea...

Après les joies de me revoir, le Roi m'envoya d'ailleurs prendre une douche et ce simple fait suffit à me vexer - il savait me punir mieux que quiconque, surement parce qu'il me connaissait malheureusement bien. Il congédia la garde de mon frère leur offrant le repos et je partis m'enfermer dans mes appartements, renvoyant quasiment tous les domestiques s'y trouvant demandant simplement à ce qu'on me prépare un bain. Je voulais être seule. Souhaitant me détendre, j'entrais dans mon immense salle de bain. Préférant au départ ne pas voir mon reflet je croisais finalement mon regard dans le miroir et je m'arrêtais net pour m'observer un peu. Je ne suis pas vaniteuse, simplement je ne ressemblais pour ainsi dire à rien. Mes cheveux pourtant chaque jours coiffés par mes soins pendaient tristement autour de mon visage, laissant apparaître les deux petites pointes de mes oreilles. Ma peau, nacré et irrésistible ne faisait pas grand impression, et malgré encore une fois mes débarbouillages paraissait... Terne même sale. Mon regard quand à lui ne brillait d'aucune flamme, simplement farouche. Wylian, voit dans quel état tu me mets - non je ne me met pas dans cet état toute seule.

Soupirant, je m'empressais de me dévêtir maintenant que la gigantesque baignoire était remplie d'eau brûlante et plus aimable je renvoyais pourtant celle qui c'était occupées de mon bain. Je me fichais du protocole ou de l'étiquette, ma cape que je n'avais même pas quitté en entrant gisant au sol étant un bon exemple ou encore les bottes qui traînaient dans ma chambre. Enfin seule je me plongeais dans l'eau chaude jusqu'aux épaules puis je m'installais sur un "siège" tailler afin que je sois plus à l'aise. Un nouveau soupir franchit mes lèvres tandis que je fermais les yeux, la tête appuyée contre un rebord. Je sentais mes muscles tendus à l'extrême se relâcher au fur et à mesure et je restais dans l'eau pourtant très voir trop chaude jusqu'à ce qu'elle devienne vraiment froide. Une fois sortie je pris soin de peigner longuement ma chevelure dorée qui avait retrouvée son éclat à présent que je me sentais mieux. Je me préparais durant des heures, restant seule et silencieuse puis je partis m'habiller un peu.

Au lieu d'enfiler une robe adéquate, je passais un pantalon souple et une tunique, tous deux oscillant entre le rouge et le marron ainsi qu'une paire de bottes propres et je sortis enfin. Père avait surement remarqué qu'il valait mieux me laisser pour le moment - de toute manière je le retrouverais pour le dîner - et je ne rencontrais donc aucuns obstacles lorsque je me rendis à une des nombreuses salles d’entraînements. J'aurais pus en choisir une plus fréquenter afin de me trouver quelqu'un pour m'aider à m'améliorer même si je n'en avais pas réellement besoin mais je ne cherchais pas à faire dans la dentelle. M'emparant d'un arc et d'un carquois rempli de flèches, je saisis également des poignards et une épée. Mettant tout ceci sur moi avec l'impression d'avoir pris une centaine de kilos je sortis me défouler en plein air - plus j'y pensais et plus ma colère grimpait. Je n'étais pas violente... songeais-je en installant trois mannequins en rangée en face de moi, les uns assez éloignés des autres - mais parfois il valait mieux étriper un mannequin de tissu et de rembourrage plutôt que son frère...

Nous étions en fin de journée. Il n'y avait donc personne bien que nos guerriers s’entraînaient à toute heure. Est-il utile de préciser que je cherchais la solitude et donc que je m'étais éloignée au maximum des salles les plus fréquentaient ?... Non, je suppose que non. J'avais bien choisi mon arc, je le ressentis alors que je le tendais sans installer de flèche uniquement pour le tester de nouveau - je ne prenais pas mes armes au hasard. Les yeux clos, j'inspirais doucement pour maîtriser mes émotions qui courraient en moi et me narguaient de mon manque de contrôle. J'encochais une flèche et sans viser je tirais droit sur le mannequin. Je n'avais précisément voulu atteindre une zone particulière mais la flèche se planta en plein sur son coeur. Significatif ?... Je ne pense pas. Je grognais, fulminante de rage et je lançais un poignard. Manqué. Celui ci s'enfonça dans le sol juste devant le pied du mannequin. C'était un véritable massacre, je n'arrivais à rien d'autre qu'à m'énerver un peu plus, victime de mon orgueil et de mon égoïsme et je grinçais des dents avant de tirer une nouvelle flèche sur ma cible, concentrée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mer 18 Juil - 13:56

Rentrée de mission au petit matin, mes camarades et moi même nous étions vu accordés une journée de repos. J'aurais aimé reprendre tout simplement l'entrainement, comme nous le faisions habituellement, mais notre dernière mission nous avait éloigné plusieurs mois de la capitale. Certain de mes camarades seraient heureux de pouvoir retrouver leur foyer. Moi, je n'avais pas grand chose à retrouver, alors je décidais après mettre accordé un peu de repos, je m'étais rendu à la grande bibliothèque pour pouvoir lire tout mon soul. M'installant dans un coin tranquille, je me plongeais dans plusieurs ouvrage, ne faisant plus vraiment attention à ce qui m'entourait. Quand enfin je me décidais à lever le nez, un coup d'oeil par la fenêtre m'indiqua que la journée était bien avancée et je ne m'étais pas exercé.
Pas que j'avais peur de perdre la main, mais je n'aimais pas rester inactif une journée entière. Alors, rangeant les livres précisément où je les avais trouvé, je pris la direction de la caserne pour me changer, passer un pantalon en cuir souple, une simple chemise blanche et une lourde veste pour me protégé du froid hivernale qui prenait lentement ses droits. Jetant ma cape au couleur de la forêt sur mes épaules. Armé de mes poignard, mon sabre et mon arc, je décidais sortis. Je n'aimais pas les salles d’entraînements, je n'aimais pas être enfermé, alors, quand je pouvais m'exercer seul, je le faisais à l'extérieur.

Marchant un long moment d'un bon pas, j'appréciais la solitude qui s'offrait à moi au fur et à mesure que je m'éloignais du centre agité de la capitale.
Suivant mes pieds sans savoir vraiment où j'allais, sans laisser la moindre trace derrière moi. Aucune feuille piétiné, aucune trace de pas, aucune branches brisée, rien ne pouvait attester de mon passage.
Je m'arrêtais soudain, alerté par le bruit de flèches fusant dans l'air et le bruit mat de poignards se plantant dans le sol. Fronçant légèrement les sourcils, toujours silencieux et presque invisible, je suivis ces sons avant d'en découvrir la responsable. Je me figeais alors, n'osant pas approcher, je n'en avait pas le droit. de plus, la Princesse semblait passablement en colère et il était de notoriété publique que ses colères étaient à redouter. Pourtant, en la voyant bander ainsi son arc, j'aurais aimé pouvoir corriger sa position, mais la encore, je ne pouvais me le permettre.

Ce n'était pas mal place. Je n'étais personne, je n'avais certainement pas le droit de conseiller qui que se soit et certainement pas la Princesse Cindara.
Alors, je restais là un instant, n'osant pas non plus faire demi tour, ce n'était pas respectueux. Il lui suffirait de tourner un peu les yeux pour m'apercevoir, je n'aurais alors plus qu'à m'excuser de l'avoir surprise et certainement dérangé avant de disparaître. Mais je préférais attendre qu'elle me remarque pour ne pas la déconcentrer et lui faire manquer sa cible.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mer 18 Juil - 14:12

Mon regard perçant rivé sur le mannequin qui me tenait fièrement tête, je plissais un peu les yeux, encore plus furibonde que durant tout le voyage et au moment où j'allais lâcher ma flèche, mes doigts ayant déjà commencé à glisser contre la corde je relâchais tout et sans aucun respect pour l'arc pourtant solide je l'envoyais valser contre un tronc d'arbre. Ma rage me tenant chaud, je n'avais même pas froid bien que je n'étais pas vraiment couverte comme je l'aurai dû. Sifflant entre mes dents je me laissais tomber au sol après avoir donné un coup de pied dans le vide. Sous mes airs durs ou sous mon côté petite princesse capricieuse se cachait bien des choses et la barrière que je mettais entre les autres et moi même était justifié bien que la plupart du temps le reste de la populas ne saisisse aucune des nuances qui habitaient mon coeur.

De nouveau crispé je regardais le ciel avec les sourcils froncés, complètement inattentive - il ne pouvait rien m'arriver de toute façon alors pourquoi est ce que je perdrais mon temps à faire attention à ce qui se passait autour de moi ?... Je bougeais pour me mettre mieux mais une soudaine brûlure me surprit et je couinais en me redressant. Me contorsionnant pour apercevoir le bas de mon dos plus sur le côté gauche, je vis que ma tunique était percée ou plutôt tranchée par un bord de l'épée que je portais et que malgré la doublure et le reste de ma tunique, je m'étais entaillé la peau. Me relevant je retirais l'épée qui venait de me mordre et je l'a jetais par terre avant de soulever le bas de mon haut pour vérifier que ça allait - ce n'était rien de grave, je saignais légèrement mais j'étais loin d'être calmée. Grognant je rejetant mes longs cheveux tressés dans mon dos :

- Raaaaaaah j'en ai marre d'être bête !!!! rageais-je me croyant seule.


En me voyant comme ça je devais être bien décevante, la noble Princesse Cindara qui s'énerve, fait du massacre en essayant de se défouler avec des armes et en plus se blesse... Je me mis accroupi et je pris mon visage dans mes mains :

- Pitoyable soufflais-je.

Inutile de s'imposer tant de chose si on craquait à la moindre occasion. Je n'étais pas vulnérable, je n'inspirais pas ça, je ne voulais pas inspiré ça. Je me relevais et je tendis brusquement l'oreille qui se dressa légèrement avant de me raidir un peu plus. Qu'est ce que...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mer 18 Juil - 14:29

Debout, droit comme un I à quelques mètres de la Princesse, j'osais à peine respirer, préférant m'effacer le plus possible pour ne surtout pas déconcentrer Cindara, visiblement concentrée sur sa cible qu'elle manqua pourtant, s'énervant encore un peu plus, elle jeta son arc, et je du me faire violence pour ne pas grimacer et rester impassible. J'aurais voulu m'avancer, me faire connaitre alors qu'elle se laissais tomber au sol en s'insultant et se blessant au passage, mais j'en aurait alors oublié ma place, alors, je ne bougeais pas. Restant aussi immobile qu'une statut, je remarquais pourtant que ma présence n'était pas forcément superflu alors que la Princesse se laissais aller à sa colère, ne faisant plus attention à rien d'autre autour d'elle.
Il aurait alors été simple de la surprendre.

Quand elle s'accroupi de nouveau, je songeais qu'il serait bon que je me fasse connaitre, elle n'apprécierait certainement pas de savoir qu'elle se donnait en spectacle devant un rien du tout depuis quelques minutes déjà. Alors, quand je la vis se tendre, remarquant certainement ma présence, j'esquissais un pas en avant puis posais un genoux à terre, m'inclinant profondément devant la Princesse, je fixait le sol, laissant plusieurs de mes cheveux retomber sur mon épaule.

"Je suis navré votre Altesse, je ne voulais pas vous déranger." m'excusais-je, fixant toujours le sol.

Il fallait bien avouer que je craignais un peu sa réaction, repensant à toutes les rumeurs qui couraient à son sujet. J'en serais certainement quitte pour un bon gros savons, dans le meilleur des cas. Et de toute façon, je ne pouvais rien faire pour changer ça.
Je l'avais dérangé, presque espionné, elle était en droit de demander réparation.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mer 18 Juil - 14:47

Je tournais immédiatement la tête du côté où j'avais cru sentir quelque chose... Et en effet, un homme s'avança avant de s'incliner gracieusement je devais l'admettre devant moi. Suivant le mouvement des yeux je baissais le regard sur lui. Un soldat inconnu... Je n'avais pas vraiment eu le temps de voir son visage mais il m'avait semblé accroché un éclat argent... Je croisais mes bras sur ma poitrine tandis qu'il prenait la parole pour s'excuser. Bonjour toi aussi... Malgré mon humeur exécrable je me détendis, va-t-on savoir pourquoi en le voyant courbé devant moi et je haussais légèrement un sourcil, planté sur mes deux jambes :

- Fais attention de ne pas basculer en avant, t'as presque le nez par terre... constatais-je simplement.


C'était ma manière d'accepter ses excuses et de lui dire de se redresser. Je me rendis compte que d'avoir de la compagnie adoucissait mon humeur - décidément je suis bien stupide, je m'étais enfermée dans ma colère alors qu'il m'aurait surement suffit d'aller vers les autres pour aller mieux... Plus égoïste que stupide tout compte fait. Je soupirais d'un air lasse ne voulant même pas contempler le carnage autour de moi - vraiment pas discrète... Alors que lui... Je dirigeais mon regard plus noir que du charbon vers lui. J'ignorais depuis combien de temps il était là et si il avait eu la chance d'assister à la scène... Trop orgueilleuse et fière pour éprouver de la honte je me sentais cependant... Bête. Oui ça peut arriver oui... Mon regard ne s'attarda pas spécialement sur lui, ni grand ni petit, il était enveloppé dans une cape - mais quel sens de l'observation ! - et portais les cheveux assez longs. Ceux ci étaient noirs, contrastant avec en effet le gris de ses iris. Ce n'était pas extraordinaire mais c'était surprenant... Enfin... Wylian avait bien les yeux verts. Wylian... Je bouillonnais de nouveau, contenant cette colère alors que je décroisais les bras et que je portais une lueur de curiosité dans mon regard tandis que je fixais l'Elfe en face de moi - il voulait quelque chose ? Peut-être me corriger à cause de mon massacre de tout à l'heure... C'était surement un guerrier et d'après le soin qu'il prenait à ce que tout soit impeccable sur lui, je ne doute pas de son côté perfectionniste.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mer 18 Juil - 15:07

Fixant le sol, j'écarquillais légèrement les yeux en l'entendant me répondre. Avais-je l'air si idiot. Hésitant à peine une seconde, je me redressais souplement, dépassant d'une petit tête la Princesse qui c'était elle aussi redressée. Elle n'avait plus l'air si en colère que ça et j'en fus soulagé, même si je n'en laissais rien paraître, me contentant d'afficher une mine humble. J'aurais voulu pouvoir me laisser à un peu de curiosité, je n'avais jamais eu l'honneur de côtoyer la Princesse d'aussi prés...no même aucun membre de la famille royale. Me contentant de les observer de loin quand ils faisaient des apparitions. Mais je ne me permis pas de relever les yeux pour l'observer plus attentivement. Désireux de ne surtout pas lui manquer de respect.

Pourtant, je sentais parfaitement son regard sur moi, elle me détaillait, mais je ne bougeais pas n'affichais aucune expression, me contentant d'attendre la fin de l'examen. Je pouvais m'estimer heureux qu'elle se contente de ça. Surprenant son regard un brin interrogateur, je penchais légèrement la tête.

"Soldat Alaëstra, pour vous servir." me présentais-je, relevant légèrement la tête.

"Je suis navré de vous avoir surprise, ni voyait aucune intention malveillante, je cherchais un endroit calme pour m’entraîner" expliquais-je calmement.

"Vous ne souffrez pas ?" demandais-je en désignant sa blessure au flanc, saignant encore un peu.

J'espérais qu'elle ne prendrait pas mal ma remarque en comprenant que je l'observais déjà depuis un moment.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mer 18 Juil - 15:34

Il devait y avoir quelque chose de très intéressent par terre du moins vers le bas pour qu'il ne lève pas les yeux - s'en ai presque vexant, je suis désagréable à regarder ? Sachant pourtant pertinemment pourquoi il ne me regardait pas je cessais mes enfantillages mentaux. Il se présenta et je laissais redescendre mon sourcil avant de demander si il était utile que je me présente à mon tour. Certainement que non mais pour la forme déjà il valait mieux que je reste polie :

- Princesse Cindara Tyl'Illian me présentais-je finalement.


Je me fichais bien de son avis mais je ne voulais cependant pas qu'il pense que je me présentais également pour faire mon intéressante si on veut... Disons que je me mettais à son niveau en affirmant pourtant que j'étais tout le contraire. Belle contradiction... Je hochais simplement la tête à ses nouvelles excuses et l'idée qu'il me craigne passa vaguement par la tête - il ne me craignait pas physiquement, il craignait mon pouvoir, les répercutions qu'un simple mot sortit de sa bouche pourraient avoir. Je retins un sourire, je trouvais ça amusant et véridique mais pas la peine de lui montrer. Je regardais autour de moi rapidement puis je reculais de quelques pas :

- Dans ce cas tu l'a trouvais...

Cela signifiait que je lui laissais la place - si il en veut, j'avais remuer le sol, abîmer un mannequin et l'épée tranchante ainsi que le poignard avec légèrement troués le sol par endroit... Bref. Je ne sourcillais pas lorsqu'il aborda ma légère blessure et par automatisme j'aurais dû baisser les yeux dessus mais je restais fièrement droite en le regardant, une remarque sèche sur le bout de la langue, prête à fuser :

- Ce n'est Rien grinçais-je en accentuant le dernier mot.


Je n'étais pas vexée qu'il m'ait vu... Enfin, si un petit peu... Mais c'était surtout cette pseudo fausse inquiétude qui me dérangeait - c'est moi l’hypocrite ici, il n'a pas besoin de faire semblant lui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Jeu 19 Juil - 20:06

Je ne répondis rien, restais impassible alors qu'elle se présentait. Je ne compris pas vraiment pourquoi elle s'en sentie obligée alors que plusieurs fois, je l'avais gratifié de son titre, mais je n'aurais jamais l'affront de le lui faire remarquer. Elle devait avoir ses raisons. C'était peut être même une preuve d'humilité ou un effort de politesse, elle me renvoyait simplement la pareille.
Mais quand elle me signifia clairement qu'elle me cédait sa place, je m'inclinais profondèment.

"Je ne voudrais surtout pas vous interompre voter Altesse."

"Je trouverais sans mal un autre endroit afin de ne pas vous inportuner." continuais-je en me redressant.

Osant finalement soutenir son regard, effrayé à l'idée qu'elle puisse se sentir vexé, je restais de marbre alors qu'elle me répondais plutôt séchement qu'elle ne souffrait pas. Pourtant, elle saignait toujours. La plaie était certes superficielle, mais aussi mal placé, elle devait la gêner, peut être même piquer un peu.
Plongeant une main dans mon dos, j'en resortis une bande de tissus blanc que j'utilisais pour bander mes poings quand je m'entrainais pour la tendre à la Princesse.

"Je me doute que mon aide ne vous est pas indispensable, mais acceptez au moins ceci pour faire cesser les saignement." repris-je en baissant les yeux, employant un ton toujours très humble.

Je n'étais pas grand chose en face d'elle et elle pouvait décider de refuser mon aide et de m'envoyer balader, j'obeïrais sans rechigner, simplement parce que je n'en avais pas le droit.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Jeu 19 Juil - 21:12

Il s'inclina de nouveau et je baissais les yeux sur lui. C'était déjà fait et puis si je lui donnais ma place ce n'était pas pour faire jolie, c'est que je ne l'utilisais plus. Certainement était-ce une manière polie de refuser mon offre - et je ne pouvais que comprendre. Il ajouta qu'il trouverait sans mal un autre endroit pour s'entrainer. Je n'en doute pas... Mon expression se refroidit :

- Ce n'était pas une question lançais-je, prenant un ton autoritaire.

Je gardais cet air supérieur quelque secondes après qu'il se soit redresser puis un sourire étira mes lèvres. Je me moquais encore de lui... Mais je ne pouvais m'en empêcher, il était tellement sérieux que s'en était amusant - il se considère vraiment inférieur du moins c'est ce qu'il me montre... Peut-être qu'il se moque également de moi et ce depuis le début... Je n'aimais pas cette idée mais je l'a gardais en tête tandis qu'il croisait mon regard pour l'a première fois. Lorsqu'il mit une main dans son dos, je me tendis légèrement, ne le craignant pas spécialement mais restant méfiante - sait-on jamais. Il sortit non pas une arme mais un bandage blanc et me le tendit. Je restais impassible et silencieuse tandis qu'il justifiait cet acte puis je croisais mes bras sur ma poitrine. Tout son comportement respirait le respect et je ne voyais pas d'offense dans son geste mais malgré tout je préférais passer outre sa serviabilité :

- Pourquoi ? demandais-je, m'amusant à essayer de le faire tourner en bourrique.

Il en faisait un peu trop, il me doit quelque chose ? Avec moi on a rien sans rien soit alors voudrait-il quelque chose en sachant ceci ?... Je n'avais cependant pas refuser son aide mais je souhaitais voir si il tenait vraiment ou si peut-être il se sentait obligé...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Jeu 19 Juil - 21:45

J'aurais du m'en douter. Retenant un soupir, préférant garder mon masque d'impassibilité, ne laissant voir aucune des émotions traversant mon coeur.
Je commençais pourtant à regretter de ne pas avoir fait demi tour tat que je le pouvais, la lueur qui brillait dans les yeux de la Princesse alors que j'osais croiser son regard ne me disait rien qui vaille. Surtout pour moi. Je connaissais sa réputation, et je savais qu'elle n'était pas usurpé et je commençais à craindre d'en faire les frais.
Elle pouvai décider de jouer avec moi, elle avait peut être, surement même commencé et je ne pouvais rien y faire.
Je n'en avais pas le droit. J'en étais quitte pour une longue soirée. Je m'inclinais de nouveau, moins profondément, en signe de remerciement.

"Je vous remercie votre Altesse." répondis-je, contraint d'accepter sa proposition.

Avec la chance que j'ai, elle va décider de rester m'observer ce qui me mettrais forcément mal à l'aise, au point de me rendre maladroit. Et forcément, ça l'amuserait.
Ou comment passer de meilleur Eclaireur du Royaume au Diossad à bouffon de son Altesse Royale.
Non vraiment, sa réputation était loin d'être usurpé, mais je me serais bien passé de cette confirmation.
Ne comprenant pas vraiment le sens de sa question, je retins un haussement de sourcil un peu surpris, me contentant d'écarquiller légèrement les yeux, seul marque de mon incompréhension.

"Seulement...Pour vous soulager un peu, votre Altesse."

Non vraiment, j'avais du mal à la suivre et je n'aimais pas du tout cette lueur au fond de ses yeux.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Jeu 19 Juil - 22:00

... Cette soumission... Est ce que ça fait réellement de moi quelque de mauvais si je dis que ça m'amuse vraiment ? Peut-être que le pauvre n'était pas passé au bon moment et que au final je me défoulais sur lui. Retenant un soupir, je posais un poing sur ma hanche - ça ne m'amusait pas si il n'avait aucune répartie, surtout que il n'avait pas l'air d'avoir saisit que je ne disais pas ça sérieusement - mais de toute manière, qu'aurait-il pu dire d'autre ?... Il me remerciait de ma grande bonté songeais-je, pétillante avec une envie de rire - tellement docile...

- Ca me fait plaisir affirmais-je avec un hochement de tête.

Il n'aura qu'à changer d'endroit lorsque je serai partie. A ma réponse il ne fit que légèrement écarquillé les yeux et je retins de nouveau un soupir lasse. Au lieu de jouer avec lui je ferais mieux d'aller m'occuper à quelque chose de plus constructif, surtout que je joue seule actuellement. Pour un éclaireur, réputé comme étant le meilleur tout ça ne volait pas bien haut au premier abords... Je haussais un sourcil. Pour me soulager ? Qui lui avait dit que j'avais besoin de cette attitude dévouée, je me sentais rabaissée au final. Continuant sur ma lancée de grande amabilité, j'attrapais finalement le bandage sans même lui effleurer les doigts et je le déplier avant baisser les yeux sur la plaie. Je m'y prenais mal, frottant la peau sous la blessure pour nettoyer le sang puis continuant en remontant vers l'ouverture sur mon flanc. Ce n'était qu'une griffure, je n'avais pas spécialement mal donc je ne pris pas soin de tamponner la chair. Au final... Je ne savais décidément pas prendre soin de moi constatais-je en voyant que ça saignait encore plus - il va se dire qu'il a une imbécile pour Princesse, le pauvre, quelle déception !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Jeu 19 Juil - 23:37

Oui, et c'est bien ça le problème !! Ca lui faisait plaisir et pour moi, il y avait anguille sous roches, mais je ne pouvait pas dire grand chose. A la base, je voulais m'entrainer tranquillement et elle m'offrait l'endroit idéal sur un plateau. Mais il y aurait forcément un contre partie. Elle était réputé pour ça : ne rien donner sans demander quelque chose en retour. Or, je n'avais pas grand chose à lui offrir.
J'inclinais la tête, esquissant un sourire, décidant qu'il serait mal venu d'insister sur les remerciements, j'avais dans l'idée que ça aurait tôt fait de l'agacer. Et elle ne se gênerait pas pour me le faire remarquer. Me mettant de nouveau mal à l'aise.
Contre toute attente et alors que je pensais devoir la supplier de se soigner, voir même devoir le faire moi même, elle se saisit, un peu séchement mais qu'importe, du bandage que je lui tendais pour tenter de se soigner seule.

Tenter...C'est bien le mot.

Toujours aussi impassible, je la regardais faire assez maladroitement et retins un soupir. Je détestais me sentir aussi bête.
J'étais idiot de la craindre à ce point à cause de sa réputation. C'était certes justifié mais de là a me rendre aussi gauche !!!

"Permettez votre Altesse ?" demandais-je en désigant sa blessure qui saignait plus encore qu'avant qu'elle n'y touche.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Ven 20 Juil - 12:04

Il sourit et il me surprit un peu pour la première fois. Alors que je continuais le massacre - depuis que j'étais aussi chiffonnée par l'attitude de Wylian je ne faisais plus rien correctement et ça avait commencé par monter à cheval jusqu'à me soigner. Il faudrait que je pense à être moins assistée lorsque je me blesse de manière à ce que je puisse palier à l'éventualité d'être seule et blessée - là tout de suite si je m'étais plus méchamment entaillée j'aurais été dans une belle histoire... Quoique j'aurais eu Monsieur chevalier servant pour m'aider cette fois là songeais-je avec un sourcil haussé alors qu'il me proposait encore son aide. J'aurais pu refuser et annoncer que je rentrais me faire soigner mais tant que j'y été, autant en profiter puisqu'il semble si attentionné le gentil éclaireur... Plus ou moins à contre coeur je croisais mes bras sur ma poitrine, têtue :

- Oui, soupirais-je avec une légère irritation.

Je ne vois pas spécialement ce qu'il pourrait faire de plus de toute manière. Pensant que j'aurai dû refuser je braquais mon regard sur lui, insistante. Je ne le fixais pas réellement pour le mettre mal à l'aise mais pour ne pas être en situation de vulnérabilité - ce qui était tout de même le cas mais parfois on peu se convaincre soi même avec suffisamment d'entrain pour parvenir à y croire. Une moue légèrement boudeuse déformant mes traits angéliques, je balayais rapidement l'espace du regard avant de fixer de nouveau le soldat.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Ven 20 Juil - 16:19

Son haussement de sourcil ne me disait rien qui vaille, mais je ne vacillait pas, restant de marbre, j'attendis patiement sa réponse, pourtant persuadé qu'elle allait me renvoyer de la où je venais. Moi même, j'avais du mal à croire que j'avais osé lui proposé ainsi mon aide. Elle se vexerait à coup sure, m'accuserait de sous entendre qu'elle était incapable et faible.
Pour le coup, pour la première proposition, elle n'aurait pas eu tout à fait tord. Mais ne pas savoir prendre soin de soit correctement n'était pas forcément une faiblesse. Quoique, ça pouvait rapidement devenir handicapant, j'étais bien placé pour le savoir.

Alors, quand elle accepta finalement, cédant à je ne sais quelle pulsion, j'écarquillais légèrement les yeux, surpris. Je m'étais tellement attendu à un refus de sa part.
Me reprenant rapidement, je fis un pas en avant, apercevant son regard insistant. Il me fallu faire appelle à toute ma capacité de concentration pour ne pas me laisser démonter par son regard et baissais les yeux sur sa blessures, tentant d'oublier qu'elle me sondait toujours avec autant d'insistance. Mais si elle me mettais mal à l'aise, je n'en laissais rien paraitre.
Récupérant le bandage, j’entrepris de faire cesser les saignements appuyant légèrement sur la plaie avant d'imbiber le bandage, déjà rougit par le sang, de l'eau de ma gourde pour nettoyer la plaie.
Elle n'était pas profonde, mais mal placé et le frottement de ses vêtements aurait tôt fait de l'irriter. Alors, toujours en silence, j'enroulais rapidement le bandage autour de la taille de la Princesse, bricolant un pansement de fortune avant de me reculer de nouveau. Durant toute l'opération, j'avais pris soin de ne surtout pas frôler sa peau, ça aurait été déplacé et j'avais dans l'idée qu'elle n'hésiterais pas à me le faire remarquer, à moins que mon attention ne la vexe.

"Ce n'est pas grand chose, je ne peux guère faire mieux, mais j'espère que cela vous soulagera...un peu." repris-je en inclinant légèrement la tête.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Ven 20 Juil - 17:45

Je remarquais sa surprise - décidément je ne fais que le surprendre... - et je restais silencieuse. Malgré ma manière de le regarder extérieurement il resta absolument impassible et je reconnaissais son contrôle. Je ne suis pas incapable de réagir ainsi mais j'admets que c'est moins... Aisé que ça en a l'air pour lui. Afin de lui faciliter la tache, je relevais un pan de ma tunique, révélant mon flanc jusqu'au dessus de la blessure. Maintenant c'était moi qui était moins à l'aise mais plus pour des questions de réputations qu'autre chose et de plus, je n'étais pas certaine qu'il soit mal à l'aise... Bien que ça me paraissait évident avec tout le crique qu'il me fait depuis tout à l'heure.

Je n'émis même pas un sifflement durant toute l'opération, immobile bien qu'un peu tendue par sa proximité je ne bronchais pas. Heureusement pour lui il ne me toucha pas directement tandis qu'il me soignait et qu'il passait le bandage autour de ma taille afin de protéger la plaie de mes habits ou de prévenir un nouveau saignement - surement pour ces deux raisons. Rabaissant l'habit, je levais le menton et je le toisais de ma hauteur - que je sois plus petite ne changeait rien à mon aura que je savais présent et je finis par lui accorder un petit sourire aimable :

- Merci, soufflais-je légèrement charmeuse en laissant ressortir mon charisme.


Je préférais qu'il garde un bon souvenir si je puis dire... D'accord... En réalité c'est parce que non seulement il m'a soigné mais en plus ma colère s'est envolée et même si je ne doute pas qu'elle reviendra dès que mon frère rentrera j'appréciais ce qu'il avait inconsciemment chassé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Ven 20 Juil - 21:03

Retrouvant ma place face à la Princesse avec plaisir, ravie d'avoir pu l'aider sans m'attirer ses foudres, je restais pourtant toujours aussi impassible, n'esquissant qu'une faible sourire alors qu'elle me remerciait. Ce qui, une fois de plus me surpris. Je m'attendais à toutes sortes de remontrances, des piques singlantes, mais pas à des remerciements.
Peut être faudrait-il que je cesse de tenter de prévoir ses réaction en ne me basant que sur sa réputation, pas forcément très bonne au demeurant.

"Je vous en prie." m'exclamais-je avec un nouveau hochement de tête, un peu troublé par le ton qu'elle venait d'employer. Sa voix charmeuse chanté encore à mes oreilles et je dus me faire violence pour me reprendre et surtout ne rien laisser voir de mon trouble. C'était plus que déplacé.

"Avec votre permission, j'aimerais m'entrainer." demandais-je en désignant l'air d'entrainement dans son dos d'un mouvement de menton.

Je préférais encore m'assurer qu'elle n'avait plus besoin de mes services avant de pouvoir me concentrer sur mon entrainement. Au finale, la journée n'avait pas été si profitable que ça. J'aurais mieux fait de rester à la bibliothéque et oublier l'entrainement pour aujourd'hui, je me serais peut être sentie moins bête qu'en cet instant, ne sachant pas sur quel pieds danser, angoissé à l'idée de froisser la Princesse à la moindre de mes paroles. Je n'avais pas l'habitude de me trouver en présence de gens si important et j'en perdais rapidement mes moyens, même si je n'en laissais rien paraitre, ce qui me demandais également un effort certain.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Sam 21 Juil - 10:40

Je ne suis pas une ingrate, j'espère qu'il le sait - de toute manière je l'ai prouvé, croyez moi je ne remercie pas souvent et surtout pas avec ce ton. Je hochais gracieusement la tête à sa réponse puis je l'observais toujours sans gêne au point d'en être presque mal élevé certainement - j'avais tellement de droits que je pouvais presque dire que je les avais tous alors pourquoi me privé ? Les yeux rivés sur son visage, clignant à peine des paupières ce qui n'était pas difficile, lorsqu'on ne pense pas qu'on n'a pas cligné, nos yeux ne pleure pas et dès qu'on se le dit pouf on les ferme dix fois de suite pendant au moins une minute. Bref, je m'égare...

Imprévisible, je croisais mes bras sur ma poitrine. Il veut s'entraîner ? Ca voudrait donc dire que je l'ennui - si il tenait vraiment à s'entraîner il pourrait tout aussi bien le faire également de nuit afin de ne pas vexer sa Princesse. Avec l'envie de m'amuser, mon sale caractère revenant au galop je haussais mes deux sourcils en laissant mes paupières basse et un coin de mes lèvres se releva très légèrement :

- Tu n'as pas ma permission lançais-je, refusant donc de le laisser aller s'entraîner.

Coincé ! Très attentive à sa réaction, je le sondais avec la même insistance que précédemment pour essayer de savoir ce qu'il en pensait. Qu'il me déteste finalement n'était pas si important, tout du moins je lui laisserais un bon souvenir en partant - la haine n'est-elle pas une forme d'amour ?... Décidant d'être pénible jusqu'au bout, je m'installais par terre puis je tapotais le sol devant moi pour qu'il fasse de même, pas forcément là où j'avais tapoté mais du moins en face de moi. J'allais lui faire l'a conversation, alors que le pauvre semblait pressé de perfectionner quelque chose dans le combat.

Très détendue, je pliais mes jambes en tailleurs puis j'appuyais mes coudes sur mes genoux tranquillement, silencieuse pour le moment. Il ne pouvait pas partir, pas me répondre, pas s'énerver... C'était très agréable qu'il fasse le toutou comme ça. J'aime profiter des gens. Je n'imaginais même pas un potentiel refus, sachant qu'il avait été particulièrement docile jusqu'ici et que ça cachait quelque chose je me doutais que c'était possible mais franchement je n'y pensais même pas, étant certaine qu'il ferait comme depuis tout à l'heure ce que je lui disais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Sam 21 Juil - 11:08

La façon qu'elle avait de me dévisager aurait pu m'agacer si elle ne m'avait pas mise mal à l'aise et ne rien en laisser voir était de plus en plus difficile.
J'avais l'impression qu'elle me scannait, essayer de lire mes pensées et j'avais littéralement horreur de ça. Personne ne m'avait encore dévisager de la sorte. Pourquoi faire ? Après tout, je n'étais personne, on se moquait bien de ce que je pouvais penser, sauf quand il s'agissait de faire mes rapport.
Alors là oui, mes supérieurs me toisaient pour s'assurer que je ne mentais pas, mais leur façon de me dévisager était bien différente de celle de la Princesse.
Persuadé qu'elle me laisserait prendre congé, je ne pu retenir un haussement de sourcil surpris. Non vraiment, je ne savais pas que quel pied danser face à elle.

Une minutes plus tôt, elle semblait prête à tout faire pour effacer sa réputation et voilà que maintenant, elle s'y tenait comme si sa vie en dépendait.
La regardant s'installer au sol, je restais un moment indécis. Pourtant, je n'avais pas vraiment le choix, j'étais à ses ordres. Alors, sans même un regard pour les mannequin, mais regrettant amèrement la bibliothéque, je m'assis face à la Princesse, prenant garde à rester droit et impassible.

"Que voulez vous de moi Altesse ?" demandais-je affable.

Visiblement, elle avait décidé de me faire tourner en bourrique, il ne me restais plus alors qu'à attendre que l'ennui la gagne. Je ne devais pas être un jouet bien intéressant pour elle qui avait la réputation d'aimer la répartie. Je n'en avait aucune...Ou du moins, je n'en ferais pas montre devant elle.




Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Lun 23 Juil - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Dim 22 Juil - 12:47

Il haussa les sourcils et ravie de mon petit effet je retins de justesse un sourire. Très satisfaite que malgré son moment d'hésitation il finisse par s'asseoir je le regardais, beaucoup moins imposant assis par terre malgré qu'il soit droit comme un I et toujours plus haut que moi. Son expression me rappelait un peu celle de Wylian... Si impassible... Est ce que lui aussi cachait autant derrière ? Décidant de ne plus penser à mon frère, je penchais la tête sur un côté lorsqu'il me demanda ce que je voulais de lui. Mh et si je lui demandais n'importe est ce qu'il s’exécuterait ? C'était dangereux de me demander ça mais comme il semblait très réfléchi je songeais qu'il devait savoir ce qu'il faisait.

Passant une main autour de ma natte je l'a ramenais sur une de mes épaules et je pris tout mon temps pour lui répondre, commençant par regarder le sol puis ensuite son torse avant de le regarder droit dans les yeux - qu'il me regarde ou pas, je pouvais chercher son regard. Je me demandais si je n'allais pas lui demander de se décoincer - il serait obliger de le faire... Ou alors de me faire un numéro de cirque, je m'ennuie... Mais si tourner certains bouffons au ridicule était très distrayant, je n'oserai pas le rabaisser à ce point tout simplement parce que je ne suis pas assez garce pour ça.

- C'est une très bonne question répondis-je finalement, laissant un sourire énigmatique ajouter de la malice à mon visage.


Qu'est ce qu'il est censé faire avec cette réponse ? Rien du tout, c'est tout l'intérêt de la chose. Je me tâtais pour le laisser tranquille, faire ce qu'il avait prévu de faire... Mais en fait non !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Dim 22 Juil - 17:16

Elle aurait pu me demander n'importe quoi. Absolument tout et n'importe quoi. j'en étais conscient et je savais qu'à ceder ainsi, je m'exposais à des ennuis sans noms.
Mais je ne pouvais pas lui refuser quoi que se soit. Elle était une Princesse et moi, un soldat, aux ordres de la famille Royale. Ils ordonnaient, j'excutais et surtout, je n'avais rien à dire. Pas le droit de protester, juste celui d'obeïr. Ce n'était pas différent avec Cindara, qu'elle soit l'Héritière ou non.
Alors, assis en face d'elle, restant droit, je soutins son regard quelques secondes avant de baisser les yeux. J'avais peur de la vexer en évitant ses yeux, tout comme je ne voulais pas lui manquer de respect en la dévisageant.
Son sourire ne me disait rien qui vaille, mais je ne bougeais pas me contentant d'attendre qu'elle se décide en gardant le silence.

Soit elle trouverait de quoi faire de moi son jouet, soit, elle me trouverait assez inintéressant pour me laisser vaquer à mes occupations. Je priais Cyliea pour que la seconde option soit la bonne. Finalement, je m'en serais volontier passé de cette journée de permission, elle ne tournait vraiment pas à mon avantage et je n'avais pas le droit de tenter d'y changer quelque chose.
Je me résignais à prendre mon mal à patience, ne laissant rien apparaitre ni de ma lassitude, ni de mon inquiètude.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Lun 23 Juil - 15:06

J'avais très envie d'être indiscrète en le voyant comme ça, si droit et n'osant pas soutenir mon regard plus de quelques secondes. Des questions indiscrètes, j'en avais toujours en tête, mais attention j'ai dis indiscrètes pas indécentes. L'observant en silence, le sentant sur le qui vive je m'amusais comme une petite folle. Je n'avais presque rien à dire pour qu'il soit perdu - je ne le voyais pas car il masquait trop bien ce qu'il pensait mais je pouvais le déceler dans ses mots. Restant immobile à mon tour, je me tortillais finalement pour m'installer plus confortablement sur le sol, ramenant encore un peu mes jambes pliées en tailleur vers moi.

Il ne disait donc rien... J'avais toujours cette même question en tête - à quoi est ce qu'il pouvait bien pensé. Changeant d'avis, je préférais le laisser et je laissais mon expression envisageait cette possibilité puis je pris une autre décision. Il était donc soldat et je le connaissais de nom pour ses talents d'éclaireur - le meilleur parait-il. J'aurai dû lui dire que c'était un honneur de le rencontrer, ça aurait été amusant surtout que je me demande si il aurait réellement était humble. Le scrutant encore quelques secondes, j'ouvris la bouche puis je l'a refermais, jouant avec ses nerfs - du moins espérant. Je me redressais un peu :

- Pourquoi est-tu soldat ? questionnais-je, prenant un air intéressé.


Je m'étais posé la question. Était-ce par obligation ? Parfois on excelle dans un domaine que l'on haï... J'appuyais gracieusement mon coude sur mon genou afin de délicatement maintenir ma tête sur la paume de ma main.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Lun 23 Juil - 16:57

Assis face à la Princesse, restant de merbre, j'attendis qu'elle se décide, ou qu'elle se lasse. J'appréhendais un peu sa réponse, j'étais littéralement à sa merci, vulnérable malgré toute mon habilité au combat, et j'avais horreur de ça. Mais je ne pouvais rien y changer. Du moins, je ne l'osais pas, j'avais été élever dans la vénération de la famille Royale, je la servait, quoique l'on me demande. Je n'avais pas à me demander si leur décisions et leur ordres étaient justes ou non, je les appliquais tout simplement et je n'avais jamais eu à le regretter.
Cindara sembla hésiter, ne pas vraiment savoir quoi faire de moi, l'idée aurait pu me tirer un sourire. J'étais bien trop docile pour qu'elle me trouve amusante. Mais, je ne bronchais absolument pas.
La patience était l'une de mes plus grande qualité, ce qui faisait de mon un bon Eclaireur. Puis, quand enfin elle sembla de décider, je cru, l'espace de quelques secondes qu'elle allait me donner conger avant de me questionner.
Légèrement surpris, je haussais à peine un sourcil, étonné qu'elle puisse s'intéresser à moi.

"Nous sommes Soldat de père en fils, j'ai été élevé dans l'idée qu'un jour, je servirais dans l'armée et il était inconcevable pour moi qu'il en soit autrement." répondis-je simplement.

C'était certes un peu cliché, mais réelle, je n'avais aucune raison d'embellir mon histoire, elle était semblable à celle de tout mes compagnons, ou presque.





Dernière édition par Nabilac Alaëstra le Mer 25 Juil - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mar 24 Juil - 21:15

Il parut surpris et il me le démontra par un très léger haussement de sourcil. Avant même qu'il est le temps de répondre, j'enchainais avec une autre question :

- Pourquoi semble-tu si étonné ? ne pus-je m'empêcher de lui demander, curieuse.


Qu'il ne me joue pas le pauvre petit soldat qui n'intéresse personne. Je savais que mon frère par exemple s'occupait très bien de sa garde et qu'il pouvait paraître être le égal par moment - je dis bien paraître, il n'avait rien à voir avec eux. Je ne méprisais pour ma part aucun guerrier, et en tant qu'éclaireur aussi réputé il n'était pas "personne" si je pouvais dire ça ainsi... Peut-être qu'il était justement très humble... Mais tout homme à sa fierté - homme comme femme d'ailleurs, j'en sais quelque chose...

Sa réponse ne m'étonna pas spécialement et je le dévisageais quelques secondes. De père en fils hein... Au final... Je pouvais grossièrement dire qu'on se ressemblait un peu... On a ça dans le sang - mais moi je ne règnerais pas ! Me redressant un peu je restais assez amusée de sa posture si raide et j'hésitais à lui proposer de se détendre un peu parce qu'il me stressait. A la place je glissais mes doigts dans les mèches à la fin de ma tresse, sous la lanière qui retenait mes chevexu dorés :

- Tu n'as jamais envisagé autre chose ? voulus-je savoir.


Décidément j'étais bien curieuse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Mer 25 Juil - 15:32

Malgré les efforts que je faisais pour cacher la moindre émotion naissante dans mon coeur, mon étonnement face à son intérêt n'échappa pas à la Princesse.
J'avais beau être rodé au jeu de la dissimulation, je ne l'étais pas encore assez. Depuis se jour fatidique ou je n'étais rentré qu'avec le cadavre de Finwë, je m'étais juré de rester assez neutre presque froid pour paraitre antipathique. Mais même si je n'étais pas naturellement très démonstratif, apprendre à figé mon expression en un masque d'impassibilité presque indiférente n'avait pas été chose aisé et c'était un art que je ne maitrisais pas encore à la perfection. Ma franchise naturelle que je devais réfrerner en toute occasion, ne m'y aidait pas vraiment.

"Je ne m'attendais pas à ce genre de question." répondis-je finalement, choisissant soigneusement mes mots.

Parler d'intérêt aurait une perche tendu pour lui laisser le loisir de m'expliquer que son intérêt n'était que feint, je lui servait simplement de distraction.
Moi ou une autre, ça ne devait pas faire pour elle la moindre différence. Mais je me refusais à lui avouer que je ne me considérais pas forcément digne d elui faire la conversation de la sorte, même si il s'agissait d'un ordre.

"Jamais votre Altesse, j'ai été élevé dans la plus pure tradition Diossad. Mon père m'enseigna son savoir avant même que je ne sache marché et j'ai de tout temps admirer les soldats et leur art. Pouvoir devenir l'un d'entre eux fut un honneur." répondis-je toujours sur le ton de l'impassiblité, pourtant, je pensais chacun des mots que je prononçais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé] Jeu 26 Juil - 12:49

Je haussais les épaules à sa réponse. Il vaudrait qu'il s'attende à tout genre de questions avec moi... Mais tant mieux si je le surprend un peu, ça lui enlève cet air coincé qui lui durcit les traits. J'hésitais à lui ordonner d'arrêter d'être si impassible et de laisser couler ses émotions mais je trouvais ça peut-être trop égoïste et franchement injuste - il a le droit à un minimum de reconnaissance. Je me demandais encore à quoi il pensait lorsqu'il me répondit.

Le fixant avec intensité, je décidais que c'était un Elfe honnête et que j'appréciais cette qualité. Je me redressais un peu et je le reconsidérais. Il valait plus que la plupart des crétins de la cour même si certains relevés un peu le niveau - heureusement. Tristurant finalement un lacet de ma botte, je redressais la tête :

- Très bien... acquiesçais-je faute d'avoir quelque chose à ajouter.

Voyant qu'il ne se détendait pas et qu'il ne semblait pas prendre plaisir en parlant avec moi, je changeais de sujet en prenant une moue un peu boudeuse et légèrement vexée :

- Ça t'ennuie de discuter avec moi ? demandais-je d'un ton contratrié.


Je m'étais son honnêteté à l'épreuve. Encore une question à laquelle il serait difficile de répondre et ça m'amusait. Je me demande comment il allait faire pour me dire la vérité en essayant de ne pas me vexer... Peut-être allait-il même me mentir. J'observais sa réaction en silence.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: J'ai toujours ce que je veux [privé]

Revenir en haut Aller en bas

J'ai toujours ce que je veux [privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Mon cœur est à toi pour toujours, mais le veux-tu? [Ft Lena]
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  ::  :: -