Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Et c'est reparti pour les simagrées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Et c'est reparti pour les simagrées Dim 5 Fév - 2:29

Le soir était tombé et j'avais laissé Emea rejoindre les appartements réservés à son fiancé. Mieux valait que je pense à lui en ses termes, ça m'aiderais peut être à un peu moins le détester.
Rentrée dans ma chambre après une promenade relativement apaisante, qui finirait par me retomber dessus, je fouillais rapidement dans mes affaires et chargeais une de mes dames de compagnie d'amener une toilette propre et plus appropriée au diner qui approchait à mon amie d'enfance.
Puisque les apparences étaient de mises.

Doucement, à contre cœur, je m'étais moi même changée, tournant et retournant chacune des paroles d'Emea, chacun des moments que je venais de vivre.
Je voulais graver dans ma mémoire le visage et le nom de tous ceux qui mettaient leur vie en jeux pour moi. Moi qu'ils ne connaissaient pas.
Moi qui ne faisaient même pas partie de leur peuple. Peut être était-ce une erreur, peut être que je le regrettais.

Surement.

Mais je leur devais bien au moins cette reconnaissance. Toilettée, mes cheveux relevé en une chignon savamment éclaté, retenus par un fin diadème d'argent et habillée d'une longue robe bleu indigo, accordée à mon œil, aux manches évasées et brodées d'argent et cintrée par une fine cordelière d'argent finement ciselé, j'avais donné des ordres supplémentaires pour assurer le confort des soldat de Wylian.
Lui, je m'en fichais éperdument, son rang lui donnait accès à certains privilèges que mon père ne manquerait pas de lui accorder.
Par courtoisie.
Puis, j'avais fait les cent pas sur mon balcon, admirant les couleurs dont le couché de soleil parait le paysage s'étendant à mes pieds.
J'avais dans l'idée qu'Emea avait pu parler à Dirpk avant de me trouver, même si elle ne l'avait pas dit clairement, certain de ses mots l'avait laissé entendre et je devais absolument trouver de quoi contrer ses arguments et ceux du Sorcier.

Si elle devait nous accompagner, je ne pourrais pas voyager tranquillement, déjà que l'idée d'un voyage tranquille était un concept utopique !!
Doucement, la nuit tomba sur la foret et la ville s'illumina. Wylian serait présent aussi, frais et dispo. Cette idée me tira un vague sourire carnassier et je passais uns mains à l'intérieur de ma manque qui cachait une fine dague effilée. Si j'avais une autre occasion de lui faire moindre la poussière en publique alors qu'il était en pleine possession de ses moyens, je n'hésiterais pas une seule seconde, si ça pouvait pousser Dirpk à changer d'avis !!

Enfin, l'heure sonna et je quittais mes appartement pour rejoindre la grande salle de réception. Je fut incapable de dire si j'étais soulagé de constaté que nous dinerions en petit comité, ou si au contraire, j'étais déçu.
Toujours est -il que seuls mon père, quelques uns de ses conseillers les plus proches et deux trois nobles se donnant de l'importance serait présent. Sans compter bien sur Dirpk, Emea et et le prince d’opérette.

Quand j'ouvris la porte, le silence tomba sur la salle et je haussais un sourcils.
Je leur fait peur ? JE retins un sourire, j'adore l'idée, doit aussi y avoir un peu de ça, mais y a surtout anguille sous roche. Bof, tant que ça concerne la politique, ça ne m'intéresse pas.
Mon père m’accueillit avec un sourire et je pris place à la grande table dressée au milieu de la pièce. Table qui se voulait refléter l'aisance des Daes...ça me débecte!

Le reste des invités ne tarderait sans doute pas.






Spoiler:
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Eil'liathan Tyan'Lirulin le Lun 18 Juin - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Lun 19 Mar - 21:44

Comme le dit le proverbe populaire : "si j'avais su, j'aurais pas v'nu". Je récapitule. On m'envoie, suite à plusieurs mois de traque des Corrompus aux frontières de nos territoires, dans un palais, où j'ai reçu pour mission d'escorter une Princesse arrogante et capricieuse à l'humeur instable qui menace de faire de moi son esclave attitré par le biais de ses sombres pouvoirs et qui en plus veut me faire tourner chèvre en acceptant contre mon ordre la présence imposée de ma fiancée dans son escapade alors que je ne dispose pas d'assez de soldats pour les protéger toutes les deux comme il convient, ce dont elles se moquent royalement bien sûr. Et ah oui j'oubliais, ma tendre soeur Cindara n'a pas trouvé mieux que déserter Kalier, rendant probablement notre père fou d'inquiétude, pour mieux venir ici me remonter les bretelles, me laisser dormir alors qu'il ne le faut pas et pour finir m'envoyer un guérisseur qui n'a pas trouvé mieux que m'enguirlander, moi, moi, Wylian Tyl'Illan, pour la gravité de ma blessure, que j'aurais dû faire soigner, je cite, "des décéniiiiiiiiiiies plus tôôôôôôôt !!!!!!!!!".

Moi ? De mauvaise humeur ? Vous plaisantez j'espère. Debout devant un miroir de plein pied doré à l'or fin, l'air maussade, j'ajustais le col de ma chemise, lissais les plis de mon manteau - par Cyliea, que je déteste ces habits de cérémonie. Ridicules, surchargés, encombrants n'étaient que trois des nombreux qualificatifs (tous péjoratifs bien sûr) que je leur attribuais volontiers. Tout ça parce que le Roi nous a convié à ce dîner, auquel je me dois d'assister comme toujours... Je ne négligeais jamais mon devoir. Mais honnêtement, j'aurais préféré repartir à la chasse au corrompu qu'avoir à supporter une soirée entière les frasques de la Princesses et les minauderies de son père, sans compter que je savais que la Princesse Eil'liathan et Emea tenteraient coûte que coûte de me convaincre que la présence de cette dernière me serait indispensable.

Comme si elles savaient mieux que moi ce qui m'était indispensable ou non. Ah, les Princesses... Tient, cette élégante (et ridicule) tenue d'apparat par exemple, voilà ce qui ne m'est absolument PAS indispensable. Ne pourrais-je pas aller à ce dîner dans mon uniforme de soldat, conserver ma cuirasse et ma cape aux couleurs de la forêt ?... Visiblement, la réponse était non. Enfin, au pays des masques et marionnettes, mieux valait se fondre dans le paysage... du moins je suppose...

Lentement, j'inspirais et expirais profondément pour essayer de me détendre un peu - le guérisseur avait fait de l'excellent travail, et je ne conservait qu'une cicatrice rosâtre de l'affreuse blessure - une de plus, mais de cela je me moquais bien. Ma chambre désertée, j'avais enfin pu m'autoriser une petite sieste - quelques heures libérées du poids de ma blessure m'avaient suffit pour retrouver toute ma vigueur, et je m'étais réveillé enfin en pleine possession de mes moyens pour la première fois depuis longtemps - depuis que j'avais été blessé. Et il me faudrait au moins cela pour affronter la Princesse ce soir - quelque chose me disait qu'elle n'avait pas fini de tenter de m'humilier publiquement, et cette fois, pouvoirs ou non, s'il le fallait j'agirais avec elle comme je le faisais contre les Corrompus. Cela m'ennuyait... mais je ne la laisserais pas me bafouer si facilement. Perdu dans mes pensées, me figurant le beau visage de la Princesse, je me demandais malgré moi encore une fois ce que j'avais bien pu lui faire pour qu'elle m'en veuille autant...

Bah, peu importe après tout. Qu'elle agisse comme bon lui semble, cela semble être le propre des Princesses de toute façon... Fin prêt depuis un moment déjà, j'attendais la fin des préparatifs d'Emea - la Princesse lui avait fait porté une toilette alors même qu'elle finissait de se préparer, l'obligeant à tout recommencer, mais j'étais patient et peu inquiet de notre éventuel retard - je n'étais pas pressé de descendre. Enfin, Emea fut prête, et je souris en me tournant vers elle pour admirer sa tenue - il fallait bien reconnaître qu'elle était splendide. Elle n'avait pas la perfection des traits de la Princesse, mais en cela je la trouvais terriblement plus attrayante, aussi étrange que cela puisse paraître. Lui présentant mon bras, je rassemblais mon courage et la conduisis à la salle de cérémonie. Nous étions parmi les derniers arrivés - me parant de mon masque de froide impassibilité, je marquais un léger temps d'arrêt à l'entrée de la salle et balayais l'assemblée du regard, scannant en un éclair toute la pièce, tous les visages. Bien. Que la fête commence...


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mar 20 Mar - 21:23

La journée était passée très vite. Elle avait aussi été très bénéfique. Je n'avais pas vu Eil'liathan depuis très longtemps.
Trop certainement. Pourtant, c'était comme si nous nous étions jamais quittées. Je l'avais retrouvé dans son mausolée, son Jardin secret et nous avions parlé, de tout, de rien. De Wylian aussi. Et bien sure, elle avait trouvé le moyen de me faire rougir plus d'une fois.
Et pour ne pas changer, elle m'avait surprise en me demandant de l'amener rencontrer les soldats de Wylian, ceux qui l'accompagneraient dans son voyage. Sa demande n'aurait pas du me surprendre. Je savais qu'elle se sentait coupable de mettre leur vies en danger. Moi, j'avais confiance en leur capacité et surtout en leur chef.
Nous nous étions quitté dans les couloir du palais, sans que je n'ai pu lui parler de mon idée. Elle savait que je voulais aborder le sujet et comme à son habitude, elle avait habilement évité les sujets tabou
Elle avait rejoint ses appartements et moi ceux de Wylian, que je trouvais en grand préparation.

Je n'avais pu retenir un petit rire en le voyant se débattre avec sa tenue d'apparat. Je savais qu'il avait horreur de ça !
M'enfermant dans une des chambres des appartements, j'avais entrepris de me préparer pour le dîner du soir. Bien déterminée à m'imposer dans leur voyage. Alors que j'avais pratiquement finit les préparatifs, fait comme je pouvais étant donné que je ne m'étais pas encombrée de ma garde de robe pour rallier Kalier et Nakae, une femme de chambre m'amena une toilette digne de se nom et je soupirais en remarquant à quel point j'avais l'air d'un poupée dans cette robe bleu sombre bordé de dentelle.

Remerciant l'elfe, je retournais m'enfermer dans la chambre, maudissant Eil'liathan. Elle pensait visiblement qu'une robe pourrait me faire passer pour une chose fragile, incapable de se protéger toute seule, poussant ainsi son père et l'assemblée à refuser ma participation au voyage !

Tu rêve ma grande !

Arrangeant un peu ma tenue, l'agrémentant d'un fin poignard à moitié dissimulé dans les long drapé de mes manche, je me coiffais de pique à cheveux visiblement tranchant.
Fin prête, je rejoignit Wylian, frissonnant en croisant son regard émeraude.

Il était Parfait. Tout simplement.

Tellement que lorsqu'il me tendit son bras, je me sentis soudainement honteuse. J'avais la vague impression de ne pas être à la hauteur.
Lui offrant un sourire amoureux, je saisis son bras et nous nous rendîmes jusqu'à la salle de réception en silence.
Je savais qu'il avait horreur de ce genre de cérémonie tout comme je savais que la soirée s'annonçait mouvementé.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mar 20 Mar - 21:56

J'aurais déjà du partir. Après tout, je laissais Eli'liathan entre de bonne main et pas mal de recommandations derrière moi. Il'druin et moi avions longuement parlé du meilleur itinéraire à suivre pour sa fille et son escorte. Je savais que le Roi serait tout à fait capable de convaincre le Prince Wylian du bien fondé de cet intinéraire.
Mais je n'arrivais pas à me résoudre à la laisser. Et puis, j'avais promis à Emea de la soutenir et elle m'offrait là un excellent pretexte pour repousser encore un peu plus mon départ.

Et ainsi m'assurer que mes recommandations soient suivis. Et tant pis si le Rois des Daes s'imaginait que je ne lui faisait pas confiance.
De toute façon, il ne serait pas loin de la vérité, en ce qui concernait Eil'liathan, je n'avais confiance en personne, même pas en moi.
Il y avait trop de chose en jeu.

Lorsque qu'Emea avait quitté les appartements de la Princesse, j'avais un peu attendue, mais l'occupante des lieux n'était pas revenue, alors, j'avais vaqué à mes occupations, jouant mon rôle de Sorcier du Onzième Cercle, conseillé à la cour, Ombre du roi comme je l'avais toujours fait.
Jusqu'à ce que le soir tombe. Rapidement, j'avais passé une tenue approprié à la soirée qui se profilais puis m'étais rendu à la salle de reception du palais. J'étais arrivé dans les premiers, comme il se devait et avait patiement attendu, conversant avec le Roi, entre autre.
Puis Eil'liathan avait fait son apparition. Le silence tomba subitement sur la salle. Comme à son habitude, elle était époustoufflante. Et crainte aussi.

Dés qu'elle avait poussé les portes de la salle, la tension était monté d'un cran. Tout le monde se demandait ce qu'elle préparait. Mais elle se contenta de prendre place à table et je grinçais des dents.
J'avais un affreux mauvais présentiment.

Les invités, tous des elfes, Daes et conseiller à la cours du roi pour la plus part arrivèrent les uns après les autres.
Et Eil'liathan attendit patiement, répondant courtoisement, ça cache vraiment quelque chose, aux elfes venant lui présenter leur hommage.
Wylian et Emea furent parmi les dernier à arriver et je sentis la tension monter encore.

Finalement, j'aurais peut être du partir dés que j'en avait eu l'occasion.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mar 20 Mar - 22:16

Comme prévu, les invité se succédèrent. Sérieusement, pourquoi tant de monde ??!
Tout cet étalage, toutes ses richesses, toutes cette grandeur étalée n'étaient destiné qu'à un seul elfe ?! Tout Prince qu'il était, je ne voyait pas pourquoi lui méritais tous ses honneurs alors que ses hommes s'entassait dans la caserne, attendant d'être envoyé à la boucherie.
Plus j'y pensais et plus je sentais la colère monter. Mais je me contenais, sentant le regard de Dirpk, que je n'avais pas de suite repéré, ce qui m'avait mise en joie, pensant que je serais plus libre de mes mouvement...ou pas, et de mon père. Je faisait bonne figure, surprenant certainement les conseillers de mon père qui venaient me présenter leur hommages. Ils n'avaient pas l'habitude que je me montre si prompte à respecter l'étiquette de la cour des Daes.

Enfin, son Altesse Blondinet et Emea firent leur apparition. Résolue à ignorer le Prince, je fut complétement incapable de tenir mes résolution. Dés que mon regard accrocha même furtivement le sien, je fermais les poings, serrant un peu la nappe immaculé couvrant la table devant moi.
Je m'attendais à tout, vraiment, sauf à ça ! Forcé d'admettre qu'il formait un jolie couple, j'avais du mal à me concentré sur Emea, soufflait pas la perfection qui émanait de Wylian.
Il était beau. Terriblement beau et son air glacial ne faisait que souligner cette beauté, le rendant presque désirable.

Un verre d'eau, vite.

Non mieux, un médecin, je suis malade, très très très malade!
Aller ma vieille, concentre toi sur toutes les fioritures déployé rien que pour lui et sur la haine qu'il t'inspire. Pense qu'il se prétend capable de t'imposer sa volonté.
Rah, mais comme ça, il pourr...LA FERME !!! Arrête de penser !

Secouant la tête, détournant difficilement les yeux, je me servis un verre d'eau. Autant pour me donner une contenance que pour me calmer.
Ca, c'est juste un sale coup !

Enfin et pour mon plus grand bonheur, mon père donna le signal du début des festivité. Pourquoi l'invité d'honneur doit-il être assit à la gauche du Roi alors que moi, je suis à sa droite hein ???!
Aller ma vieille, pense à ses pauvre soldats !

Les convives prirent places et attendirent que le Roi soit assit pour l'imiter. Il était en bout de table. Moi à sa droite, Dirpk à la mienne.
Wylian en face de moi, Emea à ses côté et après...Un par terre de visage patibulaire et totalement inutile.
Je décidais alors de me concentrer sur Emea qui avait joliment agrémenter sa tenue pour rendre son effet inutile. Je lui adressais un léger clin d’œil alors que mon père entamer un long discours de bienvenu et de remerciement adressé au Prince.
Long et terriblement ennuyant. Il me fallait absolument quelque chose pour me distraire !





Spoiler:
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Eil'liathan Tyan'Lirulin le Lun 18 Juin - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Dim 3 Juin - 21:09

Drapé dans l'opulence de ma tenue d’apparat, j'aurais pu payer cher, très très cher pour recouvrir ma souple cuirasse de guerrier et ma cape aux couleurs de la forêt. A nouveau parfaitement alerte, complètement reposé, je marquais un temps d'arrêt à l'entrée de la salle alors que tous les regards convergeaient vers nous - leur accordant une seconde de flottement pour les laisser admirer ma fiancée, à cet instant, la réaction des nobles attablés aurait presque pu me faire sourire... si elle n'avait pas été si désespérément prévisible. Enfin, je pouvait bien leur accorder que la toilette que la Princesse avait envoyé à Emea lui allait à ravir. La dentelle blanche rehaussait discrètement la délicatesse de ses traits alors que l'indigo des replis de soie composant la robe rendait la pâleur nacrée de son teint plus luminescente que jamais - elle semblait comme illuminée de l'intérieur... j'avais à mon bras une étoile qui à mon sens étincelait plus encore que la Princesse elle-même.

Et pourtant... dans sa robe d'un indigo plus soutenu que celle offerte à ma fiancée, aux reflets violacés mettant en valeur aussi bien sa sombre chevelure que ses... son oeil, elle était littéralement époustouflante. Mais je notais immédiatement à peine entré dans la salle le changement dans son regard - elle qui tout à l'heure possédait deux yeux d'un identique bleu à la fois sombre et transparent... là, son oeil gauche s'était légèrement éclaircit, virant au pourpre tirant sur le rouge-rosé - étrange... y avait-il un rapport avec ses pouvoirs, les ombres notamment ?... Je rangeait cette histoire dans un coin de ma mémoire - sur mon visage, pas l'ombre d'une émotion n'avait filtré.

Entraînant avec délicatesse Emea jusqu'à sa place, je tirais galamment son siège avant de le repousser alors qu'elle s'installait, puis je m'assis à mon tour en même temps que le Roi et le reste des convives. Croisant le regard de la Princesse, attablée face à moi, mon regard s'attarda à peine le temps de la saluer d'un discret hochement de tête, avant de glisser sur elle comme l'eau sur les plume d'un canard - je ne lui accordais pas plus d'importance que le protocole ne l'exigeait. Ce voyage aurait pu se révéler d'une extrême simplicité, basé sur une coopération mutuelle - mais en lieu et place de l'adulte responsable, héritière du Royaume Daes et Princesse de haut rang que je m'attendais à trouver, j'écopais d'une gamine irrespectueuse et capricieuse - à la bonne heure.

Mais qu'elle n'attende pas d'avantage de moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mer 6 Juin - 19:26

Bien les festivités venaient d'officiellement commencer. Et je m'ennuyais déjà à mourir. Ou presque. Ignorant Wylian autant que possible, détestant l'idée que je puisse le trouver attirant et surtout qu'il le soit vraiment, je préférais me concentrer sur Emea. Lançant de temps en temps quelques coup d’œil à Dirpk, intimement convaincue qu'il avait fomenté quelque chose tout les deux. Au moins, j'avais l'assurance d'avoir le Prince de mon côté...Mais se serait certainement la première et la dernière fois que nous serions d'accord sur quelque chose.
A présent que j'étais certaine qu'Emea lui avait expliqué les raisons de mon caprice apparent, je ne le détestais que plus. Son arrogance m'apparaissait dans toutes sa splendeur, j'aurais pu sourire à l'idée de ma futur victoire, à l'idée qu'il puisse lui même implorer pardon et pitié, si il n'était pas d'abord question de la vie de ses hommes...A près tout, pourquoi avais-je besoin d'escorte. Personne ne voulait me tuer, bien que je sois intimement convaincu que se sort serait bien plus enviable à celui qu'on voulait me réserver.
Encore que...les corrompus avait l'air de bien s'amuser, ils devaient avoir même beaucoup plus de liberté que moi, pour les plus inutile d'entre eux.

Si Dirpk m'entendait penser comme cela, il m'enfermerait à double tour dans le palais et je pourrais m'asseoir sur ma Perle d'eau et les suivantes !!!
Le discours assommant de mon père enfin finit, nous pûmes envisager de faire un sort au banquet. Pourtant je ne mangeais pas beaucoup. Juste assez pour qu'on ne remarque pas mon peu d'appétit. Rien à faire, j'avais l'estomac beaucoup trop nouer pour manger. Une sourde appréhension et un mauvais pré sentiment faisaient lentement leur chemin en moi...nouant tout ce qu'il y avait à nouer. Plus j'y pensais et plus j'étais certaine que se voyage se passerait encore plus mal que je ne l'imaginais.

Conversant d'abord d'affaires qui m'était totalement étrangère avec le Prince, mon père amena tout doucement sur le tapis la question de notre itinéraire et je me fit plus attentive, ne lâchant plus Emea du regard, j'attendais le moment où elle viendrait mettre son grain de sel.
Je l'attendais au tournant, tout comme mon voisin de table. Je ne les laisserais pas faire !





Spoiler:
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Eil'liathan Tyan'Lirulin le Lun 18 Juin - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mer 6 Juin - 19:41

Au bras de Wylian, je e suivait dans les couloirs sans dire un mot. Je préférais garder le silence, sachant qu'aucun encouragement ne pourrait changer ses humeurs.
Je commençais à bien le connaitre...Non, à le connaitre par cœur et je devais être une des seule avec sa sœur à pouvoir m’enorgueillir de se fait. Il aurait cent fois préféré qu'on lui épargne tous ses rond de jambes pour le laisser en compagnie de ses hommes. Personnellement, je préférais encore les appartements que le roi lui avait réservés. Là, je pouvais l'avoir pour moi seule...Enfin presque ! C'était si rare et j'avais l'habitude de m’accommoder de la présence de Cindara qui, sous ses airs de gamines capricieuse était assez généreuse pour savoir quand il lui fallait s'effacer.
C'était un échange de bon procédés entre nous. Nous nous tenions compagnie, tentant de nous rassurer mutuellement quand Wylian était loin et nous le partagions, parfois tant bien que mal lorsqu'il était là. Le pauvre, n'avait jamais une minutes à lui...Et là encore, je ne pourrais guère profiter de sa présence que pour une nuit...C'est terriblement court, une nuit.

Restant légèrement en retrait quand Wylian entra dans la salle de réception, je me contentais de répondre par un sourire au divers hochement de tête qui m'étaient adressés. Rapidement, je repérais Dirpk, dans l'ombre du Roi, sa place favorite après l'ombre d'Eil'lia.
Nous échangeâmes un rapide coup d’œil entendu avant que mes yeux ne se pose sur la Princesse Daes et je du retenir un pouffement de rire. A voir sa tête, même si elle le cachait bien, elle venait de comprendre ce qui me plaisait chez Wylian...et ça devais lui faire sacrément mal de l'avouer.

M'asseyant prés de Wylian, toujours galant et aussi froid d’apparence, dés que le Roi fut lui même assis, je rendis son clin d’œil à Eil'lia, n'écoutant que d'une oreille distraite le discours du roi, puis la discussion qu'il se sentis obligé d'entamer avec son hôte...Pauvre Wylian, obligé de supporter tout ses chichi pour en venir à une chose si simple, que tout le monde s'attendait à entendre se soir, tout le monde en question n'était certainement venus que pour ça!!

Plus attentive, je guettais le moment ou je pourrais intervenir, parfaitement consciente du regard qu'Eil'lia portait sur moi.
Forcément, elle m'avait vu venir à des kilomètre. Mais ça ne changerais rien. Je les accompagnerais.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mer 6 Juin - 21:06

Une fois le Prince et sa fiancée, finalement bon derniers, arrivés dans la salle de réceptions, les murmures se turent, laissant place à un silence pesant alors que les invités admiraient le couple princier que formait Emea et Wylian et à les voir ainsi, je me sentais encore plus mal.
Forcé m'étais d'admettre qu'ils formaient un jolie couple, harmonieux, complémentaire. Emea était belle comme le jour, irradiait la douceur et ses sourires aurait pu faire fondre la pierre, à ses côtés, Wylian, droit et impénétrable rehaussait encore la lumière que dégageait sa fiancé. Emea était belle. Emea était douce, gentille, honnête et cachait parfaitement bien son jeu. 2changeant avec elle un rapide regard entendu, je sentis le poids de la culpabilité alourdir encore un peu plus mes épaules alors qu'elle souriait à son amie de toujours.
Comme elles allaient me détestait, l'une plus rapidement que l'autre, mais le résultat serait le même. Si seulement j'avais pu ne pas avoir à choisir ...
Mais j'avais depuis longtemps pris ma décision. Je n'avais pas vraiment eu le choix non plus.

Rapidement, Il'druin donna le signale de départ au festin, nous assommant au passage d'un de ses discours dont il avait l'habitude et qui me tiraient toujours des sourires amusés.
Je laissais le Roi s'intéresser rapidement aux affaires de son cousin Diossad, je savais que l'intérêt l'animait réellement, il n'était pas contre l'ouverture aux autres peuple, surtout les elfes. Il était l'un des rare Roi des Elfes à réellement s'intéressait au monde extérieur et Wylian pouvait parfaitement assouvir sa soif de curiosité, qu'il réfrénait visiblement pour rapidement aborder le sujet de l'itinéraire.
Celui qu'emprunterait le Prince, ses hommes et Eil'liathan.


POV Il'druin

La rencontre avec le Prince Wylian c'était mieux passée que je ne l'aurait cru. Eil'liathan avait tenu plus de dix minutes avant de tenter de s'imposer face à lui et de réussit...Éveillant encore un peu plus mes craintes. Elle ne pouvait partir seule pour son propre bien, mais le mal ne viendrait pas forcément de l'extérieur.
Pour mon plus grand bonheur, Dirpk était resté, encore un peu. Certainement avait-il du se douter de la réaction prévisible, même pour moi, de ma fille.
Lui ici, elle aurait beaucoup plus de mal à tenter de s'échapper dans la nuit. Une nuit, c'était tout ce qu'il restait. J'avais été surpris de voir Emea fendre la foule pour proposer son aide et sa proposition avait éveillé mon intérêt, que je m'étais garder de montrer en comprenant que Wylian était contre.
Mais je ne l'avais pas oublié et je savais que sa présence serait un bien. Plus grand que ce que ne pourrait jamais imaginer son fiancé. Avec elle a ses côtés, il n'aurait plus aucun mal à empêcher la fuite d'Eil'liathan. Parce qu'elle tenterait de lui échapper, ça, je m'en doutais pas une seconde.

Le soir été rapidement tombé et avec lui, l'heure du diner avait sonné. Premier arrivé, Dirpk me rejoignit rapidement, puis ce fut le tour de certains de mes conseillers, ma fille arriva elle aussi dans les première à la surprise générale. Et son attitude, bien trop sage, m’inquiétait grandement. Wylian et Emea furent les derniers à arriver et le couple qu'ils formaient, si différent et parfaitement complémentaire me tira un sourire.
Sans attendre plus avant, je donnais le signal et m'assit à table, après un discours d’accueil que je voulu le plus bref possible. Une fois attablé, je m'intéressais aux nouvelles du Royaume Diossad, me contenant dans mes questions, pour ne pas ennuyer de trop le Prince et surtout aborder plus vite un sujet plus important.

" En ce qui concerne votre voyage, avez vous déjà penser à un itinéraire ?" demandais-je en suivant.

Je ne doutais pas une seconde que se fut le cas, de plus, lui connaissait vraiment le terrain, ma connaissance à moi s'arrêtait à celle de mes éclaireurs et je n'avais jamais eu une imagination débordante.
Préférant le laisser répondre, je trouvais plus courtois de ne pas exposer mes propres réflexion. Il y avait bien longtemps que je n'étais plus un homme de terrain.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mar 12 Juin - 21:20

Et oui, elle est belle hein ? C'est que j'aurais bataillé pour l'avoir en plus. Et maintenant qu'elle était mienne, enfin, nous n'attendions plus que le retour du Laïre pour célébrer officiellement notre union. Je n'aurais jamais cru pouvoir m'en retrouver à ce stade un jour... mais chaque fois que j'y pensais, je brûlais d'impatience de la voir dans sa robe de mariée, remontant l'autel, juste pour moi. Ma rencontre avec elle et l'amour qui en avait résulté avait apporté une douce chaleur au bouclier de glace dont j'entourais mon coeur depuis quelques siècles seulement... Elle était mon rayon de Lune, comme une brise d'été, un murmure tendre, une douce caresse, une peau satinée, des lèvres sucrées... eeeeeeet il est largement temps que je cesse mon délire pour me concentrer sur le moment présent. Ça ne me ressemblait vraiment, vraiment pas, de laisser mon esprit partir à la dérive ainsi... mais lorsqu'il était question d'Emea, je ne répondais plus de grand chose...

Traversant la salle de ma démarche à la fois légère, souple et altière, cette démarche de celui capable de progresser dans les sous-bois sans faire frémir la moindre feuille, craquer la moindre branche, j'amenais ma fiancée jusqu'à son siège où je l'aidais galamment à prendre place, avant de m'asseoir à mon tour une fois que le Roi nous y eut invité. Ce dernier se lança alors dans un discours dont j'avais deviné l'imminence - et comme j'étais le seul réellement obligé d'écouter ce qu'il racontait, puisqu'il était mon hôte et s'adressait à moi, je fis donc ce qu'on attendait de moi - mon regard de cette teinte étrange, semblable à celle des feuilles nimbées de soleil lorsqu'on levait la tête pour les admirer, était rivé sur lui, droit sur ma chaise, et je l'écoutais attentivement tout en affichant un intérêt poli.

Ce fut pourtant plus court que ce à quoi je m'attendais, et lorsqu'enfin le discours s'acheva, je me sentais à peu près frais - parce que simplement subir les belles paroles comme l'avaient fait tous les nobles présents sans exceptions, c'était déjà fatiguant... mais écouter réellement et y montrer de l'intérêt, c'était plus qu'assommant. Bien que comme toujours en public, absolument rien de ce que je pensais ne filtrait sur mon visage, qui demeurait neutre, presque froid, se teintant simplement d'une certaine cordialité alors que j'écoutais le Roi. Discours achevé, le repas pu commencer - attentif au moindre geste, au moindre murmure, je me savais tout à fait capable de surveiller d'un oeil la petite vingtaine d'elfes présents tout en conversant avec le Roi et veillant de loin sur ma fiancée. J'étais guéri, j'avais dormi - j'étais désormais en pleine possession de mes moyens, et je me targuais de savoir que ce n'était pas peu dire.

Conversant de bonne grâce avec le Roi, qui se révélait être d'un enthousiasme débordant lorsqu'il s'agissait de lier nos peuples, cette brève discussion eut pour mérite de le faire remonter un peu dans mon estime - ce n'était pas un homme ni bête ni mauvais... il ne savait juste plus quoi faire de sa garce de fille, comme visiblement tout le monde à cette table - à une, ou peut-être deux exceptions près. Rapidement le Roi amena habilement la conversation sur le sujet qui le préoccupait - celui de notre itinéraire... je l'avais vu venir à dix kilomètres. Sentant soudain les regards se tourner vers moi, pendus à mes lèvres, je songeais que c'était l'heure de vérité - enfin reposé, j'avais réfléchi à tête claire à tout ça, incluant les révélations d'Emea dans mes réflexions... et après une visite à mes hommes pour en débattre avec eux, la décision finale c'était imposée... Dans la théorie, l'itinéraire finalement convenu devrait arriver à contenter absolument tout le monde - de plus, je comptais sur mon léger effet de surprise face au revirement de situation pour ne pas avoir à débattre trois heures de l'efficacité de mon jugement.

- En effet, répondis-je alors que je sentais toutes les oreilles pointues du coin se tendre soudain dans notre direction. Après maintes propositions et quelques débats, nous avons finalement convenu avec mes hommes d'emmener avec nous La Princesse et Emea pour la première partie de notre voyage.


Où l'art de clore définitivement le sujet pour l'instant - j'estimais en avoir assez discuté avec mes hommes, après tout, c'était nous qui étions là pour escorter, et si eux pensaient comme moi, c'était que nous avions doublement raison, point.

- Nous remonterons l'Erbolav jusqu'au Fleuve d'Or, prendrons l'intersection vers le Doadis, et une fois le pont franchis nous redescendrons vers Kalier, où Dame Dall'Assield retrouvera sa place. De là, nous continuerons jusqu'à la Plage Rouge, puis prendrons la mer pour Satanael. Cela rallonge le trajet de quelques jours, mais avec le Hrivë qui s'annonce plus nous passerons par les chemins couverts de la forêt, mieux nous serons, et pour le retour nous débarquerons directement sur les plages de Nakae - la boucle sera bouclée, expliquais-je au Roi d'une voix grave et posée.


Je ramènerais ainsi également Cindara à Kalier avec Emea, mais sachant que comme à son habitude elle dédaignait le banquet royal, je me gardais bien de nommer sa présence, sous peine d'offenser les nobles à table... et c'était vraiment pas le moment. J'espérais sincèrement avoir mis fin aux exigences consécutives et de la Princesse, et de ma fiancée dans la foulée - on avait assez contesté comme ça mon autorité à mon arrivée, et j'avais vraiment essayé de faire au mieux pour contenter plus ou moins tout le monde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mar 12 Juin - 22:11

Je devais bien admettre que Wylian était à la hauteur de sa réputation. Pour la deuxième fois, il se tenait devant moi, ne laissant paraitre aucune émotion et j'étais bien incapable de deviner à quoi il pouvait bien penser. Cette simple idée me tira un discret sourire de satisfaction, encore une fois, les conseils de Dirpk c'était révélés précieux et très juste. Il donnerait du fil à retordre à Eil'liathan, elle devait déjà l'avoir compris à en juger par ses réactions. Je pouvais ainsi faire d'une pierre deux coups.
Assurer la protection de ma fille de façon très efficace et lier un peu plus mon peuple à celui du Prince. Ne restait plus qu'à savoir si sa réputation de combattant n'était pas non plus usurpée, mais là aussi, je faisais confiance à mon conseiller. Il était mieux placé encore que moi pour connaitre la puissance des adversaires qui attendraient Eil'liathan...Qui l'attendaient certainement déjà.

Sans tarder, je donnais le signal de départ et les plats, plus somptueux et gouteux les uns que les autres défilèrent à notre table. Nous étions en comité restreint. Mes conseillers les plus proches, quelques nobles à qui il valait mieux donner une certaine importance, bien qu'ils n'en vaillent pas vraiment la peine, Dirpk, Emea, Eil'liathan et Wylian. J'aurais pu céder à ma fille et convier à notre table son escorte, mais je savais que céder à un énième caprice de sa part serait mal vu. Même si pour une fois, je trouvais son caprice plutôt justifié, mais je ne pouvais me résoudre à lui céder, pas alors que je parvenais enfin à m'imposer un peu.

Conversant cordialement avec le Prince, ravi de sa répartie, j'en vint pourtant rapidement au sujet qui me tenait à cœur. A peine eus-je finis de poser ma question que le silence tomba. Visiblement, la réponse intéressait tout le monde...Tout le monde sauf ma fille, pourtant principale concerné et je retins de justesse un soupir las.
Je haussais un sourcil, légèrement surpris en comprenant que Wylian n'était pas le seul décisionnaire. L'idée ne me déplaisait pas outre mesure, ses hommes traversait les royaumes elfique depuis des siècles en chassant les Corrompus qui tentaient de percer jusqu'à nos villes, ils connaissaient donc parfaitement le terrain et leur expérience pouvait être bénéfique, mais à en croire les sourcils froncés et les bouches ouvertes, je devais bien être le seul à penser de la sorte.

Préférant me concentré sur les mots du prince pour oublier la stupidité de mon propre conseil restreint et ne pas repenser au temps où je pouvais commander mes armées comme bon me semblait, je hochais la tête avec un sourire entendus. Au moins, nos avis de divergeaient pas de trop.
J'aurais préféré qu'il me confirme qu'Emea les accompagnerait jusqu'au bout, mais peut être que le temps qu'elle passerait avec Eil'liathan lui suffirait à la convaincre de coopérer jusqu'au bout.

"Nous avions de notre coté envisagé un itinéraire à peu prés semblable." répondis-je fermement, plus personne n'avait son mot à dire sur les décision que j'avais pu prendre, même pas Eil'liathan...De toute façon, tout le monde connaissait déjà son avis.

"Néanmoins, nous pouvons vous épargner la peine de remonter jusqu'au Fleuve d'Or. Nous avons fait affréter de petites embarcation pour vous permettre de traverser la Mer Remea. Ce sont ces même embarcation que nous empruntons pour nous rendre au temple de Cyliea. J'ose croire que cela vous fera gagner quelques jours." finis-je tranquillement, certain que ma décision était la bonne. C'était encore le chemin le plus court et le plus sure...Et il offrait une opportunité à Eil'liathan de passer un peu ses nerfs, mais c'est un détail que je préférais garder pour moi. Elle était bien capable de ce priver d'un petit plaisir personnel juste pour me donner tord.


¤¤¤¤¤

Plus je regardais le couple que formais Emea et Wylian, plus le poids de la culpabilité m'écrasait. J'avais beau me répéter que je n'avais pas le choix, l'amour sincère que je voyais dans les yeux de la jeune elfe lorsqu'ils se posaient sur son fiancé me donnait des haut le coeur. Suivre la voix qui m'était imposé me rendait tout bonnement malade, pour tout un tas de raison qu'il valait mieux que j’oublie. Que n'aurais-je pas donner pour qu'un autre vienne prendre ma place ? A cet instant précis, assis entre Eil'liathan qui s'acharnait visiblement à ignorer le Prince et ses atour, le dit Prince, drapé dans son attitude glaciale et parfaitement neutre et Emea, éblouissante de bonté, j'aurais tout donné pour avoir le droit de me téléporter jusqu'à la Tour du Centre et m'y enfermer pour toujours.
Mais je n'en avais plus la capacité et de toute façon, pas le droit.
Ne portant que peu d'intérêt au discours d'Il'druin, que soit disant passant, je connaissais presque par cœur et à la suite de sa conversation avec Wylian, dont je connaissais également les tenant et les aboutissant, je préférais concentrer mon attention sur les invités et la Princesse.
Je n'aimais pas la voir si mesuré, elle cachait forcément quelque chose.

Finalement, le Roi en vint plus rapidement que je ne l'imaginais à un sujet plus intéressant. Nous en avions discuter un moment, plutôt court, puisque nous étions rapidement tombé d'accord. Il était vraiment dommageable que l’Embarcadère du Erbolav soit si petit et surtout peu en praticable.
Tournant les yeux vers Wylian, je restais totalement neutre en remarquant que le silence était subitement tombé. La réponse du Prince ne me plaisait qu'à moitié.
Dés lors, il serait bien plus difficile d'imposer la présence d'Emea du début à la fin de ce périple. Visiblement, il y avait pensé.
Sa vivacité d'esprit était certes un des raisons qui m'avait pousser à convaincre Il'druin de demander l'aide du Doadis pour ce voyage...mais là, elle me déversait largement.
Non décidément, ce Prince m’agaçait au plus haut point.

"C'est une route sûre et rapide que vous prévoyait d'emprunter. Il me semble pourtant votre Altesse qu'il vous faudra revoir votre itinéraire de retour. L'Embarcadère pourra certes vous permettre de traverser la Mer Remea et la faible distance qui nous sépare de votre patrie, néanmoins, il n'a pas été prévu pour accueillir des navire capable de traverser un océan. A moins que vous puissiez trouver à Satanael un marin assez bon pour se permettre un détour et venir s'échouer sur les plages de ce pays, mais permettez moi d'en douter." rajoutais-je quand le roi eut lui même finit d'exposer sa version des faits.

"De nos jours, ils ce contente des allers retours entre le port de Satanael et celui de Quinda, il n'y a plus rien d'intéressant pour eux sur les côtes Sud du continent."


Il y avait tout de même un toute petit faille dans son plan que je pouvais me permettre d'exploiter à mon avantage et celui d'Emea...puisque notre objectifs était le même.

" Passer par votre capitale vous offrira un certain confort que, j'en suis certain, Eil'liathan appréciera. Cela pourrez vous permettre également de rallier quelque hommes de plus. Vous disiez ne pas être assez nombreux pour assurer la protection de la Princesse et Dame Dall'Assield à la fois. Vous pourrez certainement remédier à cela à Kalier et ainsi permettre à Emea d'accompagner Eil'liathan, je suis certain que sa compagnie ne sera pas de trop." finis-je en jetant un bref coup d’œil à Eil'liathan assise à mes côtés, soudainement très attentive. Je haussais simplement un sourcil face à son regard avant de reporter mon attention sur le Prince, lui renvoyant son image de neutralité.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mar 12 Juin - 22:38

Les réjouissances avaient plutôt bien commencées. Il'druin nous avait fait la faveur d'écourter un de ses célèbres discours de bienvenue et je m'étais amusée de voir l'étonnement et le soulagement se peindre sur le visage de plusieurs de ses conseillers qui n'écoutaient leur Roi que d'une oreille distraite.
Je ne pouvais les en blâmer, être moi même attentive à ce genre de fioriture m'était pénible, pourtant, j'étais bien obligé de faire un effort. Tout comme Wylian, sur le visage duquel je vis apparaitre un vague sourire de courtoisie. Je dus retenir une fois de plus une grimace en repensant à tout ce qu'il devait subir. Bien sure, ce n'était pas trop différent de ce qu'il pouvait endurer lorsqu'il devait ce tenir au côtés de son père...Mais après un voyage aussi long que le sien, on aurait pu lui faire la faveur de lui laisser un peu de répits. Revenant à moi en remarquant que le Roi m'adressait quelques mots de bienvenues, je souris largement, inclinant la tête en signe de remerciement et de respect.
Mine de rien, je l'aimais bien ce vieux roi, il me semblait tellement plus cordial et ouvert que mon futur beau père. Pourtant, il était bien différent de celui que j'avais pu connaitre...Au moins, le temps ne l'avait-il pas aigrit....juste désespéré. Je n'aurais su dire lequel était le pire.
Ne prêtant que peu d'attention à la suite de la conversation, je ne m'intéressais pas vraiment à la politique. Étant une hydride, je ne me rendais pas vraiment compte des relations qu'entretenaient les différents Royaume Elfique. Je me sentais chez moi aussi bien en Erbolav qu'en Doadis...Même si là, ça avait pris un peu plus de temps. Mais la conversation pris rapidement un tour plus intéressant et je me redressais, sur le qui vive...Ce qui n'échapperait certainement pas à Wylian, mais comme rien ne lui échappait jamais et que je n'avais même jamais essayé de lui dissimuler la moindre de mes pensées, je n'y faisais pas vraiment attention.
Enfin, le couperet tomba et j'écarquillais légèrement les yeux, surprise.

Il aurait pu m'en parler !!!!
Avalant de travers, je tentais de garder contenance, retenant de justesse mon coude, décidant qu'un coup de talon bien placé dans le tibia serait fichtrement plus discret et exprimerait aussi bien sinon mieux mon désaccord. Je n'aurais du lui laisser aucun répits, le harceler jusqu'à ce qu'il cède. Une fois de plus, il profitait du respect que je lui portais et encore une fois, je le regrettais amèrement. Je voyais très mal comment je pourrais m'imposer une fois arriver à Kalier, il m'évincerait très facilement, je le soupçonnais même d'être capable de m'enfermer dans nos appartements...Puisqu'il serait obligé de le faire avec Cindara.

Rah !!! Je le hais !
C'est un coup bas et il m'agace avec ces coups bas. Eil'liathan à définitivement raison je suis trop gentille...et bien évidement, je n'arriverais pas à lui en vouloir longtemps ! Quoique, cette fois ci, l'angoisse qui ne manquerait pas de me tordre les tripes à l'idée de ce qui les attendaient et qu'ils devraient affronter...sans moi, m'aiderait à ne pas oublier ma rancune.
Retenant un soupir, je n'accordais pas un regard à Wylian à mes côtés, pourtant, je mourais d'envie de l’assassiner du regard, relevant le menton, je me contentais de laisser mon sourire se faner et mon visage se fermer, contenant ma colère du mieux que je le pouvais.
Alors que le roi et Dirpk exposaient leur propres idées, je cherchais un moyen de contrer Wylian.
J'aurais voulu entrevoir un espoir dans les paroles de Dirpk, mais comme il ne serait plus là, Wylian pourrait bien faire ce que bon lui semble.

"Je suis certaine qu'une fois à Kalier vous serez en mesure de prévoir suffisamment d'homme pour assurer la protection de la princesse et sa dame de compagnie...Votre Altesse." proposais-je, sur un ton plus dure que je n'aurais du.


Je pouvais toujours essayer comme ça...Puisque le Roi n'avait pas broncher, c'est qu'il approuvait l'idée de me laisser en arrière, il me fallait à présent compter sur le soutiens d'Eil'liathan, mais je n'y croyais pas vraiment.
Fronçant légèrement les sourcils en dévisageant ce dernier qui ne m'accorda qu'un rapide coup d'oeil, une idée venait de germer et je retins de justesse un sourire.
Wylian allait détester... Ca lui apprendra à me faire ce genre de sale coup.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mar 12 Juin - 23:15

Que tout cela est ennuyant !! Mortellement même. Toutes ses belles paroles, tous ses sourires contre faits et tout se idiots qui me regardent comme si j'étais agonisante. Ben quoi ?? J'ai pas le droit d'être sage de temps en temps. Enfin sage...Non pas vraiment. Fatiguée ? Non lasse. Très lasse.
De tous ces discours, les débats qui ne manqueront pas de suivre, ceux qui était passé. Avec mon père, avec Wylian, avec Dirpk et de nouveau avec mon père. J'aurais certainement du me réjouir de retrouver un peu de son autorité, mais j'avais pris gout à mes victoires et je ne trouvait pas les siennes justifiés...Je les trouvaient même injustes. Elles mettaient la vies d’innocents en jeu et les évincé des honneurs qu'elles auraient du recevoir. Aurais-je perdu de mon pouvoir de persuasion, ou l'inquiétude donnait-elle des ailes à mon père ? J’aurais préféré qu'il les retrouve sans ça et surtout... Que je n'est pas à en faire les frais. Du moins, pas immédiatement. Je pouvais au moins me félicité d'avoir revu ce Roi et Père autoritaire et inflexible que j'avais connu. Mais ça ne durerait pas...Et ce n'était pas pour les bonnes raisons.
Une demi victoire dont je devais me contenter au milieu de toutes mes défaites. Rien que d'y penser, j'avais la nausée...tout ses pauvres soldats.
Ils semblait pourtant si aimable. Derrière leur masque de sérieux, ils étaient tout en légèreté et en simplicité. Je n'aurais même pas le temps d'apprécier leur compagnie...Dieux que j'aurais aimé être une simple elfe du peuple.
Non mieux ! Une simple mortelle, une humaine, perdu dans les plaines du Nord, sans le moindre pouvoir magique, ignorant tout du reste du monde. Comme cela devait être reposant...Ennuyeux certes, mais reposant. Aucune vie sinon la sienne dont il faut se soucier, le droit de ne penser qu'à soit...Pas d'étiquette, pas de fioriture, des sentiments sincère, bref, absolument tout le contraire de ce que je vivais à cet instant.

Me désintéressant rapidement e la conversation, je gardais tout de même Emea à l’œil. Je me réveillerais quand elle fera la même chose. Mangeant à peine, je luttais pour ne pas sombrer et même lorsqu'on aborda le sujet de notre itinéraire, je ne sourcillais pas...De toute façon, j'avais beau faire, je n'avais plus mon mot à dire et le chemin que nous emprunterions ne changerais rien à ce qui nous atteindrait fatalement au sortir de bois elfique.
Pourtant, le sens des mots de Wylian m'atteignirent, je souris légèrement, obligée d'admettre qu'il venait de jouer un tour plutôt remarquable et je du retenir un éclat de rire en remarquant le visage soudain fermé d'Emea...Visiblement, elle n'était pas au courant et l'idée d'être laissé derrière sans rien pouvoir y faire ne l'enchantais pas...Ce qui était loin d'être mon cas.


"Vous n'aurez pas à vous donner cette peine, Altesse."

J'aurais pu m'amuser de la surprise des invités alors que je m'adressais à Wylian comme il se devait, mais j'avais bien autre chose à penser.
Et pourquoi je le regarde comme ça lui...Ok, il nous évite un long débat, mais je suis quand même censé le détester cordialement.
Détournant les yeux en remarquant que j'adressais au Prince un sourire presque entendu et un brin trop ravi, je reportais mon attention sur Dirpk sans me départir de mon sourire. Il pouvait toujours parler, ordonner, il ne serait pas là pour s'assurer que ses ordres soient suivis et moi, je serais là pour être certaine du contraire.
Relevant les yeux sur Emea, je croisais mes mains sous mon menton pour l'y poser, coude sur la table, sourire au lèvre, l'image de l'insolence même...Voir même suffisante. Mais je m'en fichais. Qu'elle le prenne mal, je l'avais prévenue.


"Très chère...Jusque là, je me suis très bien passée de Dame de Compagnie et même d'escorte. Je ne suis plus en mesure de décider de cette dernière, mais je n'aurais aucun mal à me passer de dame de compagnie."


Me redressant légèrement, je me drapais soudainement dans ma royauté, visage fermé, regard dur, voir même sévère, je ne souffrirais aucune contradiction.

"Trop de vie son déjà mise en jeu pour une petite Perle...Pour moi et un simple Corrompus, je ne permettrais pas que la tienne soit mise en danger également..."
lâchais-je durement sans quitter Emea du regard.

Dans la salle, plus personne ne soufflait mot, personne à cet instant ne se serait permit de souligner que le ton employé n'était pas approprié. Et personne ne se permit la moindre réaction à l'évocation de mon frère, tous savaient ce qu'il me coutait de l'évoquer et tous connaissaient la colère qui s'emparait de moi lorsque l'on me contre disait à son sujet... Je savais qu'il n'était pas un "simple corrompus", mais je ne supporterais pas de m'entendre évoquer sa puissance.
Je ne voulais pas qu'Emea m'accompagne et je savais me montrer aussi dure, froid, impénétrable et autoritaire que son blondinet de fiancé...Je pouvais même bénéficier des ombres pour me rendre menaçante et personne ne piperait mot.
Croisant de nouveau les mains sous le menton, retrouvant mon sourire insolant au possible, je m'adoucis légèrement.


"Et puis, j'ai cru comprendre que votre noce approchait...Votre présence ne sera certainement pas de trop. C'est un événement trop important pour que vous laissiez le champs libre à des sous fifres." notais-je avec un léger clin d’œil.

Bon, j'espère que l'autre là, il changera pas d'avis en court de route...j'aurais l'air fine moi après et je serais obligé de ne ramener que son cadavre. Emea m'en voudrait, déjà qu'elle devait me détester.
Mais elle était prévenue !





Spoiler:
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Eil'liathan Tyan'Lirulin le Lun 18 Juin - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mer 13 Juin - 14:10

Et voilà, la bombe était littéralement larguée - maintenant, soit la déflagration coupait la chique à tout le monde, et j'avais enfin la paix, soit... soit eh bien encore une fois ça n'irait pas et mon autorité serait remise en cause. Par Cyliea, que j'ai horreur de ça... Et pourtant, bien que j’appréhende réellement les réactions que pourrait tirer mon soudain revirement et le détour que j'imposais, mon visage était neutre, mon regard impénétrable, clair et confiant. Comme il se devait, pour avoir l'espoir d'être un minimum pris au sérieux... Je me sentais comme un jeune centenaire, qui doit sans cesse faire ses preuves pour acquérir le respect. Il me semblait avoir pourtant dépassé ce stade depuis bien longtemps... mais ici, où le temps ne semblait rythmé qu'au gré des caprices de la Princesse, j'avais l'impression d'avoir régressé à cette époque abjecte où j'étais sans cesse remis en question.

Pourtant, j'étais un guerrier, un stratège né... mais si moi je le sentais, pire, je le savais, j'avais dû longtemps faire mes preuves auprès de mes hommes, de mon père, du Doadis tout entier... c'était si fatiguant. Et voilà que ça recommençait. Ce qui m'agaçait comme toujours bien plus que je ne le laissais paraître... je ne laissais rien paraître, rien, jamais. Et, en face de moi, en la personne de la Princesse elle-même, j'avais l'impression de me retrouver face au même stratagème... en un peu détourné. Picorant à peine dans son assiette, le regard détourné, légèrement vague, elle semblait à des kilomètres de nous... ne manifestant absolument aucun intérêt visible pour la conversation en cours, alors même qu'elle était la principale concernée. Emea avait eu beau me vendre que ce n'était qu'un masque, qu'elle avait juste peur pour nous... je la trouvais un peu trop bonne comédienne pour que le jeu soit seulement feint. A mon humble avis, ça lui passait aussi à quelques kilomètres au-dessus de sa jolie tête couronnée.

Entre l'expression désintéressée et presque hautaine de la Princesse, qui se fichait de ce qu'on racontait comme de l'an quarante, et les murmures désapprobateurs des Nobles autour de nous qui ne se donnèrent même pas la peine de se contenir... je ne savais trop quel était le pire. Tient, encore un sujet de polémique entre mon père et moi... le fait qu'en tant que Général des armées Doadis, je ne me contente pas de simplement écraser mes troupes à mes ordres. Mais les dites troupes étaient parfois composées de guerriers aussi méritants que moi, souvent plus âgés, au service du peuple elfique depuis des siècles et des siècles - si je me savais fin stratège et capable de remporter n'importe quelle bataille, certains connaissaient le terrain depuis plus longtemps que moi, ou faisaient preuve d'un plus grand recul sur des décisions dans lesquelles j'étais trop impliqué... comme celle qui c'était posé cet après-midi, incluant personne de moins important que ma fiancée elle-même. J'avais déjà eu l'idée de nous faire repasser par Kalier... mais lorsque mes hommes me l'avaient suggéré, ils m'avaient confirmé que je faisais le bon choix. Et chaque confirmation n'est jamais de trop, lorsqu'il s'agit de choix de cette ampleur...

En tout cas, le trajet que j'exposais sembla convenir au Roi - ce qu'il me confirma dans la foulée... m'offrant même encore une nouvelle amélioration à notre itinéraire - en ne forçant pas trop le rythme, j'avais calculé que nous mettrions juste sept jours à atteindre le pont, et certainement huit voir plus pour ensuite rallier Kalier. Je ne voulais pas imposer à Emea et la Princesse le rythme d'enfer que nous prenions souvent avec mes soldats, ce qui faisait au final un premier voyage d'une quinzaine de jours, en très arrondit... En traversant directement la mer plutôt que remonter jusqu'au pont, nous n'en avions pour même pas deux jours de navigation à vue de nez, et certainement pas moins de cinq jour pour arriver à Kalier... soit une simple semaine contre quinze jours. La question ne se réfléchissait même pas...

- C'est une excellente initiative, Altesse, répondis-je immédiatement, intérieurement ravi par la proposition du Roi.


Plus vite je ramènerais Emea dans la sécurité de notre ville, mieux je me porterais. Je l'avais d'ailleurs senti redoubler d'attention à la question du Roi - comme les autres, plus impliquée même encore, elle avait guetté ma réponse avec impatience... et j'en avais été quitte pour un bleu de plus, certainement. Mais je croyais qu'elle voulait venir ??!! Je lui garanti une présence au moins pour le début du voyage... et ça va toujours pas !! Quel est le problème cette fois encore ?!... Les traits de marbre malgré ma surprise et mon incompréhension, je me doutais cependant qu'elle ne devait pas apprécier le fait que je l'évince si facilement - une fois à Kalier, elle n'avait définitivement plus aucune raison de venir... Je la sentais raide à côté de moi, et sa chaleureuse aura parant ses traits de douceur et de bonté avait laissé place à une présence froide près de moi - j'avais vraiment pas fini d'en entendre parler...

- ... Alors s'il le faut, notre trajet de retour sera à l'image de l'allez, mais en sens inverse - nous débarquerons sur la Plage Bleue, puis remonterons le Doadis jusqu'aux embarcadères qui nous conduirons à nouveau à Nakae, répondis-je calmement au sorcier - le retour n'était pas ce qui m'inquiétait le plus pour l'instant.


Sorcier qui avait immédiatement mis le doigt sur la petite faiblesse de mon plan - en repassant par Kalier, je pouvais laisser Emea derrière... ou en profiter pour agrandir mon escorte et l'emmener avec nous. En temps normal, je n'y aurais vu aucun inconvénient... mais suite aux révélations qu'elle m'avait elle même rapporté, il était hors de question qu'elle fasse partie du cortège. Nous aurions bien assez à faire avec la Princesse elle-même...

- En effet, répondis-je simplement, peu désireux d'exposer mon refus catégorique dans l'immédiat - c'était un coup à y laisser mon tibia, et je n'y tenais pas particulièrement. Nous en débattrons le moment venu, conclus-je pour éluder le sujet - déjà, je verrais ce que donnerait la première partie du voyage.


Ensuite j'aviserais. Au moins, la réaction d'Emea avait eu le mérite de dérider légèrement la Princesse... qui s'adressa carrément franchement à moi, sans ironie, sans mépris ni insolence, juste respectueuse et visiblement ravie par mon itinéraire... simplement normale, et j'en fus un peu surpris, bien que mon visage conserve sa neutralité alors que je croisais son regard. Je commençais à comprendre ce qu'Emea avait tenté de m'expliquer... La Princesse était même plus que ravie - à ce stade, elle jubilait totalement... si je pouvais m'assurer un minimum de docilité de sa part en confinant Emea à Kalier, alors soit. Même si l'attitude que la Princesse adopta ensuite envers Emea me déplut fortement - elle n'était pas obligée de se montrer si cassante... Emea devait déjà m'en vouloir, je ne voulais pas non plus qu'elle se sente totalement rejetée... ce n'était pas le but. Enfin, les arguments de la Princesse tenaient la route... et allaient dans mon sens. C'était tout ce qui importait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mer 13 Juin - 14:45

Comment pouvait-il m'évincer de cette façon et s'attendre à ce que j'acquisse...Il n'avait même pas pris la peine de me demander mon avis. Il était allé trouvé ses hommes, avait discuté avec eux, avait pris en compte leurs avis et expérience et avait décidé de mon sort à ma place. Tout Prince qu'il fut, je détestait cette idée. J'avais beau l'aimer à en mourir, je ne supportais qu'il profite de sa place pour m'imposer sa volonté.
Je me fichais de les accompagner jusqu'à Kalier...Le voyage serait court, la route perdu au fin fond des forêt elfique, là où personne ne pourrait nous atteindre, il ne s'agissait d'un simple voyage d'agrément...Il'druin aurait même pu envoyer sa fille directement à Kalier, nous aurions gagné du temps. Mais le reste du voyage, sortir des forêt elfique et rallier le port de Quinda serait dangeureux, quand bien même la distance était courte...deux jour de marche, tout au plus...Deux jours sous hautes tensions, deux jours durant lesquels les Ombres auraient un nombre incalculable d’envahir Eil'liathan et défaire Wylian...Dans le meilleur des cas.
Mais avec Syl'adran, le meilleur des cas, c'était une mort propre et rapide et il n'était pas question de ce genre de chose lorsqu'on évoquait sa cruauté.

Et qui lui a demandé de me protéger hein ??? J'ai l'air si faible que ça ? Ais-je réellement d'une poupée de porcelaine qu'il faut préservé à tout prix ?! J'avais pourtant grandis au côtés de la princesse, j'avais appris avec elle, mon père était un combattant extraordinaire, ma mère une Elémentaire reconnue et mes propres pouvoir m'assuraient une certaine puissance. Moindre certainement que celle d'Eil'liathan, mais je les maîtrisait assez bien pour être capable de me défendre seule. Et c'était tout ce que venait de nier Wylian.
Je n'avais pas mon mot à dire, il décidait. Et il venait de décidait que j'étais une petite chose faible...J'avais énormément de mal à passer outre, à imaginer que ce n'était pas réellement son intention, mais j'étais trop en colère pour me rappeler qu'il n'avait rien d'un calculateur mesquin...Pour l'instant, il prouvait tout le contraire.

Je voulu protester, affirmer que c'était le meilleur moment pour en débattre justement, mais la Princesse ne m'en laissa pas le temps et je fronçais les sourcils quand elle s'adressa à Wylian, n'hésitant plus à s'en faire un alliés, tant que cela pouvait lui être utile. Là encore, j'aurais voulu protester, lui rappeler, que j'avais fait de long voyage avec elle pour récupérer ses précieuses Perles, mais elle ne m'en laissa pas le temps et je me figeais sur place en sentant son aura changer.
Elle se fit terriblement autoritaire, froide et...Menaçante. La contre dire maintenant serait prendre un risque réelle de la voir m'exposer toutes les raisons pour lesquelles ma présence n'était pas nécessaire. Serrant les poings sur mes couverts que je laissais retomber dans mon assiette, je serais les dents en baissant les yeux, maîtrisant au mieux ma colère...Elle ne vaudrait jamais celle d'Eil'liathan qui je devais bien l'avouer, à cet instant précis, drapé dans son aura d'Ombres, me terrifiait.

C'était bien la première fois qu'elle me faisait trembler. J'avais toujours su rester de marbre, tempérer ses excès, mais visiblement, les choses avaient changées et j'en prenais seulement maintenant la mesure. Finalement, à côté d'elle, j'étais peut être faible et inutile... Et je ne devais pas avoir beaucoup plus d'intérêt face à Wylian. Pourtant, je n'arrivais pas à me faire à l'idée de rester en arrière. Je passais ma vie à ça...rester derrière, me ronger les sangs, mourir d'inquiétude à chaque annonce d'un message... Lançant un coup d'oeil à Dirpk, je retins de justesse un soupir soumis. Visiblement, je n'avais pas vraiment le choix.

"Comme il vous plaira...Altesses." répondis-je d'une voix blanche.

J'avais perdu la bataille, et je mourais d'envie de me retirer, retourner dans les appartements de Wylian...Non, dehors ! Oui voilà, j'aurais voulu rejoindre la plage et m'asseoir sur le sable pour me vider l'esprit, ne plus penser aux dangers qu'allait courir deux des êtres les plus chers à mon coeur et à ma propre faiblesse face à leur volonté de fer...Wylian avait certainement raison dans ses insinuations...J'étais une poupée de porcelaine, une petite chose frêle sans le moindre pouvoir, ni la moindre volonté, juste bonne à être enveloppé dans du papier pour ne pas être briser...Et même cela ne suffirait certainement pas à me perserver.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mer 13 Juin - 15:17

Je hochais simplement la tête. Le voyage de retour n'était pas ce qui m’inquiétait le plus. De toute façon, j'y participerait très certainement. Si je ne trainais pas trop en route, ou si Elle se donnait la peine de coopérer...Les deux aussi, pourquoi pas. L'espoir fait vivre dit-on. L'allée me préoccupait beaucoup plus et plus j'y pensais, plus l'envie de reporter un peu mon propre voyage me tiraillait. Quel mal y aurait-il à attendre quelques mois de plus après trois ans de traque ? Je n'étais plus à ça prés et Elle non plus...Quoique, de cela, je ne pouvais en être certain. Et de toute façon, je ne devais pas participer. Les choses ne devaient pas se dérouler de la sorte et je devais laisser le Destin suivre son cours, même si cela impliquait de lourd sacrifice, je n'avais pas vraiment le choix. Les Dieux seuls savent ce qu'il pourrait se passer si j'intervenais dans le mauvais sens.

"Cela me semble logique en effet." répondis-je simplement.

"Et nous ne sommes pas à l'abri de surprise." rajoutais-je simplement.

Sentant Eil'lithan soudain plus attentive alors que j'évoquais la possibilité de faire suivre Emea jusqu'à l'ile des Sirènes, je ne soupirais même pas en l'entendant répliquer. Si j'avais eu l'espoir qu'elle puisse vouloir la compagnie de sa vieille amie, il c'était vite dissipée et je savais que je ne pourrais compter sur elle pour imposer Emea dans son périple... Elle ferait certainement tout le contraire, et même si ici et maintenant, j'usais de ma place et de mon autorité, Eil'lithan n'aurait qu'à faire de même une fois à Kalier et elle n’hésiterait pas une seconde à s'allier à Wylian si cela pouvait lui être utile.
De toute façon, le débat été clos...J'aurais du m'en douter, j'aurais certainement du le voir venir. Il n'y avait qu'Eil'liathan pour parvenir à me surprendre de la sorte alors qu'elle était pourtant si prévisible. Remarquant que la plus part des invités tremblaient en regardant le fond de leur verres ou leur assiettes, n'osant piper mot et surtout pas contre dire Eil'liathan, je retins un soupir.

"Vous vous priver d'un soutiens utile Princesse..." repris-je sur le ton de la neutralité, pourtant, l'aura d'ombre menaçante qu'elle dégageait m’agaçait au plus haut point.

"Vous devriez reconsidérer la question...Le moment venu." finis-je sachant qu'en discuter maintenant serait provoquer sa colère...Elle c'était largement assez donner en spectacle pour le reste de l'année. Et puisqu'Emea cédait, il était inutile de continuer pour le moment...Nous ne ferions qu'agacer Eil'lithan, blesser Emea et mettre Wylian dans une posture peut confortable.

Assise en face de moi, Emea avait l'air soumise et profondément blessé par les paroles d'Eil'liathan et la tournures des événement. Je n'avais aucun mal à me mettre à sa place, être ainsi laissé de coté par des êtres chers que l'on veut simplement protéger est un déchirement, j'étais bien placé pour le savoir. Lançant un vague sourire encourageant à la jeune elfe qui ne du même pas le voir, je cherchais déjà une solution pour contrer les plans d'Eil'liathan, visiblement ravie, à côté de moi.

¤¤¤¤¤

Bien, au moins, nous étions d'accord sur presque tout les points. J'avais beau être attristé à l'idée qu'Emea soit laissé en arrière, je ne pouvais pas y changer grand chose. Elle n'était plus l'un de mes sujet et de surcroit, elle était la fiancé du Prince, c'était à lui de choisir si il était prêt ou non à lui aire encourir le moindre risque et je pouvais concevoir que cette idée lui déplaise. Emea quant à elle se ferma comme une huitre, visiblement outrée de la tournure que prenait les choses, mais elle se contenait ...il serait bien qu'elle puisse donner quelques cours à Eil'liathan !

"Nos embarcations ne sont certes pas très grandes, mais elles vous assureront une traversé tranquille et rapide. Le temps que vous gagnerez ne sera surement pas de trop également." répondis-je simplement...de toute façon, je ne voyais pas vraiment pourquoi il aurait pu refuser ma proposition.

Un moment, je cru que le débat concernant la présence d'Emea allait reprendre. Dirpk avait l'air de tenir à ce qu'Emea fasse partie intégrante du voyage mais ma fille n'était visiblement pas de cet avis.

Cet enfant me tuera, sans aucun doute !! Je devais bien avouer qu'elle était capable de pire, mais s'adresser ainsi à la fiancé du Prince, autrement dit, la futur Reine du Royaume Diossad... Elle avait beau être amie, c'était mal venue. Plus encore, puisque c'était son amie. Même si leur rangs n'avaient pas été si important, s'adresser ainsi à une personne chère n'est pas convenable. La jeune princesse devait être blessé du ton employé par ma fille et je pouvais la comprendre.
Je pouvais les comprendre toutes les deux. Me figeant légèrement lorsqu'Eil'liathan évoqua son frère, je du me faire violence pour me contenir. Inutile que nous nous confrontions de nouveau sur ce sujet...Nous étions d'accord sur le fond, pas sur la forme, il était inutile d'en faire étalage ici.
Le silence de mort tombant sur la pièce me tira des frissons et l'aura de ma fille des sueurs froides. Elle était bien trop semblable à celle qu'avait pu avoir autrefois son frère... De plus en plus noire et je me surpris une fois de plus à prier les dieux que la Lumière se manifeste au plus vite, peut être cela pourrait-il changer un peu les choses.
Emea céda rapidement et j'estimais que le débat était clos, je n'avais pas vraiment mon mot à dire sur ce sujet, ce n'était pas à moins d'imposer qui que se soit dans l'escorte d'Eil'liathan...Je devais déjà me réjouir qu'Adaran est accepté de m'envoyer son fils, je n'en demanderait pas plus.
Dirpk décida lui aussi de mettre fin au débat, ce qui me dira un faible soupir de soulagement. Eil'liathan se tenait à peu prés correctement jusque là...allant même jusqu'à s'adresser au Prince avec politesse, inutile de provoquer sa colère maintenant, j'en avait assez de la voir user et abuser de ses ombres...Elles me terrifiaient bien trop pour que je soit capable de le supporter et j'avais déjà eu assez à faire pour la journée.

"Puisque nous sommes d'accord...inutile de débattre plus avant. Profitez donc de la soirée." invitais-je en buvant une gorgée de vin, mettant à mon tour un point finale à la discussion.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mer 13 Juin - 16:16

Je n'aimais pas vraiment user de ce genre de stratagème...Avec Emea du moins, parce qu'en ce qui concernait les autres, à quelques exceptions près, je n'avais pas vraiment de remords.
Mais je savais que chacun de mes mots, que le ton employé était pour elle comme un coup au coeur. Je la mettais définitivement et irrévocablement à l'écart. Mais elle aurait savoir à quoi s'attendre. Nous en avions discuté toutes les deux quelques heures auparavant. Et si je pouvais parfaitement comprendre son point de vu, il était hors de question pour moi de la mettre en danger.
Je pouvais concevoir que l'idée de rester en arrière, à attendre l'homme qu'elle aimait en connaissant le danger qui le menaçait, devait être insoutenable. Elle devait se sentir lésée, impuissante. Mais je n'avais pas vraiment le choix. Même si je savais qu'elle voulait simplement m'aider, me protéger et certainement protéger son fiancé, je ne pouvais accepter l'idée de la mettre en danger.
L'espace d'un instant, en la voyant se ratatiner sur sa chaise, l'air presque effrayé, contenant pourtant visiblement sa colère, je faillis céder, mais lorsque que l'image de Syl'adran s'imposa à moi, je me repris.
Je ne le laisserais pas m'atteindre si facilement. Fermant furtivement les yeux, je repris mon masque d'insolence que j'affectionnais tant et jetais un rapide coup d'oeil à Wylian.

A cet instant, je me fis une promesse...Si je ne pouvais garantir l'intégrité de l'escorte qu'il mettait à ma disposition, je le ramènerais lui en vie...Pour Emea, il ne devait pas mourir et je ferais tout pour m'en assurer.


"Peu m'importe. Je préfère avoir la conscience tranquille...Autant que possible." repris-je en tournant lentement les yeux vers Dirpk.

Avec lui, les menaces étaient inutiles. De toute façon, il pouvait m'écraser avec le petit doigts. Et de toute façon, il ne serait pas là pour imposer sa volonté. Mais je devais tout de même me méfier. Qu'Emea cède facilement, ne me surpris qu'à moitié, mais que Dirpk laisse tomber aussi facilement, je trouvais ça suspect. Je n'avais pas intérêt à relâcher mon attention...Je ne serais soulagée qu'une fois les portes de Kalier passées en direction du port de Quinda.


"Je n'en voit pas la nécessite." finis-je en me détournant alors que mon père confirmait à son tour que le débat était clos. Visiblement, il n'avait pas jugé bon d'y prendre part, et il avait eu raison, je n'avais aucune envie de me disputer au sujet de mon frère devant nos invités, l'évoquer avait été bien assez difficile comme cela.

La tension redescendit crescendo, Emea semblait bouder dans son coin, ne relevant plus les yeux, et je ne pouvait m'empêcher de me sentir coupable. Mon père repris ses discussions avec Wylian et j'eus tôt fait de me désintéresser de ce qui se passer à la table.
La soirée passa...terriblement lentement, pourtant, je m'appliquais à rester le plus sage possible, me contentant de quelques piques envoyés aux conseillers de mon père lorsque la bêtise de leur propos m'amusait de trop.





Spoiler:
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Eil'liathan Tyan'Lirulin le Lun 18 Juin - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mer 13 Juin - 18:14

Bon, bah Emea était définitivement fâchée, super, exactement ce dont j'avais besoin pour clore la soirée. Je pensais lui faire plaisir en lui accordant une partie du trajet en notre compagnie... visiblement, j'avais eu tout faux. Pourtant, c'était mieux que rien non ?... décidément, je ne comprenais en définitive toujours rien aux Princesses... et Eil'liathan qui en remet une couche. J'ai pas du tout l'impression que cette satanée Princesse m'utilise comme et quand ça l'arrange... J'étais vraiment navré pour Emea - mon but n'avait pas été de la faire s'écraser plus bas que terre, loin s'en faut. Elle était au contraire ce que j'avais de plus cher en ces lieux, si l'on exceptait ma soeur... en ces lieux, et dans tous les autres. Jamais je ne pourrais tolérer de la savoir en notre compagnie, nous qui visiblement serions traqués par un corrompu particulièrement coriace, d'autant plus s'il avait des chances de nous trouver - et visiblement, c'était le cas. Jamais je n'aurais l'esprit clair si elle était au milieu - je serais déchiré entre le besoin de protéger ma fiancée et celui d'accomplir mon devoir.

Et pourtant, Eil'lianthan Tyan'Lirulin ne faisait strictement rien qui puisse me donner l'envie d'accomplir le dit devoir. Avoir à la supporter tout ce temps serait certainement bien plus épuisant que n'importe quelle traque, mais je tiendrais bon - j’honorerais mes engagements coûte que coûte, que ça lui plaise... ou non, ce qui était plus qu'évident. Son bref accès de noirceur jeta un sacré froid dans la grande salle - habitué aux démonstrations de pouvoir des Corrompus, je n'en fus pas plus touché que ça... du moins physiquement. Mentalement... je compris également que j'aurais sûrement un double rôle à jouer dans ce voyage. Protéger la Princesse non seulement des Corrompus... mais également et très certainement d'elle-même. Les Ombres... elle en usait bien trop... le seul fait qu'elle ait simplement acquérit ce pouvoir prouvait la contamination dont était victime son âme.

Silencieux, je n'ajoutais rien - j'avais déjà exprimé mon point de vue, j'étais d'avis du sorcier, à rien ne servait de précipiter les choses. Nous verrions bien ce que nous ferions une fois à Kalier... même si de toute façon, je désapprouvais totalement la participation d'Emea à la suite du voyage. La tension s'estompa assez rapidement, le Roi reprenant la conversation qu'il semblait tant chérir avec moi - poli, me montrant léger et attentionné, je jouais mon rôle à la perfection, comptant les secondes s'égrener comme des heures... et enfin, enfin, le dîner s'acheva alors que la nuit était tombée depuis un bon moment, et les différents nobles commencèrent à se retirer un a un. Comme je brûlais de les imiter... nous avions un long voyage à préparer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Lun 18 Juin - 12:46

La discussion était définitivement close. Je serais escorté par Wylian et ses soldats, j'avais eu beau me démener, tout tenter, l'affaire était faite. Lui et eux allait risquer leur vie pour la mienne et je n'arrivais toujours pas à me faire à l'idée. Pour une Perle...Une simple petite Perle d'Eau. Une perle que j'aurais pu aller chercher avec Dirpk et n'y passer pas plus de deux jours...
Mais l'idée n'avait pas été retenue et Dirpk n'avait même pas pris la peine de m'expliquer pourquoi. Je ne pouvais m'empêcher de lui en vouloir. Il savait ce qui était en jeu, mais visiblement, ça ne le préoccupait pas plus que ça.
Il avait toujours été très cachotier, mais j'avais beau savoir qu'il devait certainement avoir une très bonne raison, ça ne changeait rien.

Le diner s'éternisa et je n'avais même la joie de pouvoir me distraire autrement qu'en rembarrant de temps à autre les conseillers de mon père.
Leur offuscations ne m'amusaient même plus, c'était plus devenu un réflexe qui ne me distrayait qu'à peine. Mon père n'avait même pas jugé bon de faire venir bardes ou danseurs, histoire d'égayer un peu la soirée, je n'aurais même pas le plaisir de pouvoir me défouler un peu...Moi qui faisait l'effort d'être si sage. Et quel effort, même en m'en désintéressant totalement, le bourdonnement de la conversation qu'entretenait mon père avec le Prince m'irritait profondément et je ne pouvais même plus discuter avec Emea, étant donné quelle boudait.
Je me sentais tout de même un peu coupable. Bon, ok, elle m'a cherchée, elle était prévenue, puisque nous en avions déjà discuté, mais quand même, je n'aimais vraiment pas user de mon rang et du peu d'autorité que j'étais capable de dégager pour m'imposer face à une amie...très chère qui plus est. Mais je n'avais plus vraiment le choix, je devais l'empêcher de nous accompagner et comme le lui expliquer gentiment n'avait pas suffit, j'usais de ce que j'avais sous la main, soit le peu d'autorité dont je pouvais disposer.

Finalement, après une éternité ou deux, le diner toucha à sa fin et les invités ce retirèrent un à un présentant leur hommage à Emea et Wylian, mon père...et moi. La surprise que je pouvais lire dans leur regard alors que je répondais à leur salutation m'amusait au plus haut point. Je devrais faire ça plus souvent !!
Très vite, il ne resta à table que mon père Dirpk, Emea et son fiancé et moi même.

"Permettez moi de me retirer à mon tour." annonçais-je en me levant, regardant tour à tour mon père, le Sorcier, Emea et Wylian, sur lequel je pris soin de ne as m'attarder.

"l me reste quelque détails à régler avant demain." expliquais-je.

"Mes seigneurs, Emea, je vous souhaite une bonne nuit." finis-je avant de quitter la pièce.

Je lançais un dernier regard par dessus mon épaule et croisais le regard presque réprobateur de Dirpk et celui surpris et presque soulagé de mon père.
Profitez tout les deux, y a des chances que je vous fasse payer au centuple ce voyage qui promet d'être catastrophique une fois rentrée...Si peu que je rentre.






Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Lun 18 Juin - 14:57

Eil'liathan avait l'air décidée, comme à son habitude. Elle avait décidée qu'Emea ne les accompagnerait pas, j'aurais du mal à imposer la jeune elfe dans ce voyage, surtout si je n'étais plus sur place. Il était définitivement inutile de continuer à en débattre. La Princesse faisait visiblement des effort pour se tenir à peu prés correctement et même si ça m'inquiètais, je préférais ne pas la provoquer de trop. Elle était bien capable de me reprocher en publique de ne pas l'accompagner.
Elle aurait certainement raison, mais si nous pouvions éviter une énième confrontation, je ne serais pas contre.
Le sujet clos, le Roi repris sa conversation avec le Prince qui suivait plus par politesse, Emea ne pipa mot le reste de la soirée, visiblement partagé entre colère et dégout et Eil'liathan...ne fut pas vraiment à la hauteur de sa réputation. Et si la surprise des invités sembla d'abord l'amuser, elle parut s'ennuyer très vite mais ne fit aucune esclandre.
Elle est malade, je vois pas d'autre explication. A moins que ce ne soit le calme avant la tempête, ce qui n'était pas impossible non plus. Pour la première fois depuis le début de la journée, j'étais heureux de devoir partir dés le lendemain matin, je n'aurais pas à essuyer la dite tempête. Alors que je devais certainement en être la cause.

Le reste de la soirée ce passa sans encombre et je tachais de ne pas penser à ce qui attendait Eil'liathan et son escorte pas plus qu'à ce qui m'attendait moi même. Les invités finirent par ce retirer respectueusement les uns après les autres, leur curiosité rassasiée, surpris de nouveau par leur Princesse. Ne resta très vite plus que la dite princesse, son père et le couple princier Diossad. Eil'liathan fut la première à prendre congé et le ton qu'elle employait manqua de me tirer un sourire, alors qu'elle quittait la salle avec l'accord de son père, je pressentis qu'à son retour, nous aurions fort à faire pour nous faire pardonner. Quant à la calmer...Je préférais ne pas encore y penser. Au moins, son père n'aurait pas a essuyer sa colère, je serais le premier à m'y coller...pour mon plus grand bonheur.
Mais il fallait bien que j'assume les conseils que je donnais et les décision que je prenais...Si quelqu'un veut ma place, je la lui laisse et avec grand plaisir !



¤¤¤¤¤¤

La tension retomba rapidement ce qui me soulagea au plus haut point. L'espace de quelques secondes, je cru bien qu'Emea allait protester, mais les dieux soient loué, elle n'en fit rien. J'aimerais qu'elle puisse apprendre à céder ainsi à ma fille.
Tranquillement, gardant un oeil sur Eil'liathan un peu trop sage, je conversait avec le Prince, ne soupirant même plus alors que ma fille malmenait mes conseillers, tous y était habitué et j'étais obligé d'admettre que certaines de ses réflexions étaient plutôt justes.
Emea elle ne disait plus un mot, je ne sentais mal à l'aise pour elle, mais je ne pouvais pas faire grand chose. Je savais qu'il coutait à Eil'liathan d'accepter une escorte, de mettre en jeu des vies dont elle ignorait tout, je ne pouvais pas en plus lui demander d'accepter de risquer celle de son amie d'enfance.

Finalement, très vite, les invités prirent congés et Eil'liathan en profita pour faire de même, non sans demander la permission ce qui m'étonna à peine.
Elle avait fait pas mal d'effort jusque là et elle continuait simplement sur sa lancée, ce qui cachait forcément quelque chose, mais je préférais encore ne pas y penser.
Hochant simplment la tête, je lui donnait la permission de s'en aller, tant qu'elle arrivait à prendre sur elle, autant en profiter. Je frisonnais pourtant légèrement alors qu'elle nous lançait un dernier regard par dessus son épaule avant de quitter la pièce.

Tournant les yeux vers le Prince et sa fiancés, je tentais d'oublier ce qui m'attendait dans quelques mois. Je n'avais plus qu'à prier pour que tout ce passe aussi bien que je l'esperais plutôt naïvement, j'étais bien obligé de l'admettre.

"J'espère que la soirée vous a été agréable." demandais-je.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Mar 19 Juin - 22:08

Durant tout le dîner je surveillais avec une attention mais aussi une discrétion absolue la Princesse en face de moi, Emea à mon côté, ainsi que tous les nobles présent et le Roi. La Princesse, comme... blasée, mangea à peine, n'ouvrit la bouche que pour lancer quelques piques - condamnée à voyager parmi notre escorte, elle semblait avoir accepté l'idée dès l'instant où il avait été confirmé qu'Emea resterait à Kalier. Cette dernière restait raide à côté de moi, le regard résolument fixe et bien sûr détourné - je pouvais, sans même avoir à la regarder, sentir sa colère... sa peine... sa vexation... elle ruminait, et je ne rêvais que de la consoler, de m'expliquer, de chasser de ses traits angélique l'ombre qui les voilait... mais le Roi, définitivement soulagé par le comportement visiblement d'un calme exceptionnel de sa fille, en profitait pleinement pour m'entretenir avec ardeur d'à peu près tout et n'importe quoi, des affaires des Royaumes voisins à l'art de la Guerre en passant par ma drôle de monture et les menus ragots courant au palais... Pas une seconde mon attention ne se relâcha, pas plus que ma politesse - mais loin en mon fort intérieur, je ne rêvais que de la fin de cette soirée.

Qui arriva finalement enfin... Lorsque la Princesse se leva à son tour, je su que le dîner touchait à sa fin - nous pourrions partir en suivant. Lui rendant ses hommages, je remarquais malgré tout qu'elle se donna tout juste la peine de m'effleurer du regard - et encore une fois... je ne pu que me demander malgré moi ce qu'elle me reprochait. Son opinion n'aurait pas dû tant m'affecter... mais je ne comprenais pas cette... ce dédain gratuit duquel j'étais victime.

La première chose que mes hommes m'avaient annoncé lorsque j'étais descendu à la caserne, c'était qu'elle était venu les mettre en garde un peu plus tôt. Moi, c'était Emea qui m'avait révélé le secret, au péril de sa conscience... Je pensais avertir mes hommes avant le départ - pas leur proposer l'abandon, je les aurais insultés, mais au moins les prévenir de ce qui nous attendait... et c'était eux qui avaient cru devoir me prévenir. C'était le monde à l'envers... rien ne tournait rond dans ce palais, et la Princesse, unique grain de sable dans ces rouages, en était la seule cause. Comment une seule demoiselle d'apparence presque divine pouvait-elle autant incarner le pire ?... Son secret ne justifiait pas tout. Il ne faisait que la servir... servir les Ombres qui la dévoraient. Lorsqu'elle eu quitté la pièce, non sans un dernier regard relativement alarmant à son père et au sorcier, je masquais ma réprobation, saisis la main d'Emea.

- Des plus plaisantes, répondis-je d'un ton velouté. Mais nous sommes au regret de vous quitter également - je pense que ma fiancée a besoin de repos, et j'ai moi-même beaucoup à faire pour préparer notre départ - je gage que la Princesse désire qu'il soit des plus prompt. En vous remerciant de votre merveilleux accueil, nous vous souhaitons une nuit des plus agréables, conclus-je en me levant souplement, plaçant la main d'Emea sur mon bras.


M'inclinant respectueusement devant le Roi et le sorcier, j’entraînais délicatement Emea à mon bras hors de la salle, puis vers nos appartement. Une fois hors de vue, je soupirais doucement, relâchais mon bras - je ne la forcerais pas plus longtemps à maintenir les apparences...

- Je me doute des causes de ta colère, mais je croyais te faire plaisir en cédant pour t'accorder un bout du voyage avec nous. Je suis désolé, dis-je simplement, las, avant d'allonger le pas - elle n'avait sûrement pas envie d'en parler... et moi, j'avais à faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Sam 23 Juin - 21:31

Je hochais la tête avec un sourire de circonstance. Entrainée par son fiancé, Emea ne nous accorda qu'un faible sourire auquel je répondis par un sourire plus chaleureux. J'aurais aimé pouvoir la soutenir, mais ce n'était pas en mon pouvoir, du moins, ça ne le serait plus une fois Eil'liathan entre mes mains de Wylian, ce n'était pas à moi de choisir, même si je l'aurais voulu. Même si je savais que ça présence serait un plus, Wylian ne pensait visiblement pas de la sorte, il commandait, je n'avais rien à lui imposer...Lui demander de veiller sur ma fille était déjà beaucoup. Presque trop !!!

"J'en suis ravi." répondis-je simplement en me levant légèrement.

"Je le pense aussi." remarquais-je avec un faible sourire entendu avant de hocher une nouvelle fois la tête.

"Dans ce cas, je vous souhaite une agréable nuit, Altesse, Dame."

Wylian et Emea sortis, je me rassit à ma place en soupirant, soulagé. J'avais du mal à réaliser que la table est pu survivre à un banquet en présence d'Eil'liathan.
Elle serait partie demain. Demain, je ne pourrais plus la surveiller, demain, je devrais définitivement remettre son sort aux mains du Prince Wylian et si de loin cette idée ne me plaisait qu'à moitié, ne me rassurait qu'à peine, maintenant que nous y étions, maintenant que je ne pouvais plus reculer, je sentais la peur et le remord se frayer lentement mais surement un chemin jusqu'à mon coeur.
Posant les coudes sur la table devant moi, je me pris la tête dans les mains, passant les doigts dans mes cheveux, retenant un soupir alors qu'autour de moi s'agitaient les dames en charge de la maintenance du palais.


¤¤¤¤

"Cesse donc de te tourmenter. Les dés sont jetté, tu as pris les bonnes décisions. Elle reviendra entière avec sa Perle."

Ne restait à présent plus que le Roi et moi même. Wylian entrainant une Emea toujours transit, à peine sortis, Il'druin c'était laissé allé à son soulagement...puis à son angoisse qui n'avait tarder à le rattraper. Comme il avait de la chance, la mienne ne m'avait pas quitté.
Il n'y avait plus qu'à espérer que le voyage se déroulerait aussi bien que cette soirée, pour ça, il faudrait qu'Eil'liathan accepte de coopérer de la même façon...Quel idiot, je peux bien affirmer qu'elle reviendra, je sais que c'est vrai. Mais j'aimeirais pouvoir êter certain de son intégrité, et ça, c'est une autre histoire.
Enfoncé dans mon siège, bras croisé sur le torse, j'aobservais le Roi Daes ouvrir la porte de son esprit aux questions que ne devaient cesser de l'assaillir depuis que l'Eau c'était révélé à sa fille.
Nous n'avions plus le choix maintenant, nous ne pouvions plus reculer. Demain, elle serait partie. Demain, nous ne pourrions plus que prier.
Et la gamine que je poursuivait avait intérêt à coopérer, je perdais beaucoup plus que mon temps pour elle, je faisait courir un risque à la princesse héritière du Royaume Daes, la dernière fille d'un vieil ami ...
Laissant les minutes s'égranier, je finis par me redresser pour prendre congé.

"Tu devrais aller dormir, la journée à été éprouvante pour toi aussi." conseillais-je avant de quitter la salle en sachant pertinement que le Roi y resterait encore de longue heures...Pour ma part, je ne trouverais pas le sommeille cette nuit, autant éviter de perdre du temps....



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Sam 23 Juin - 22:01

Replongeant le nez dans mon assiette, je ne mangeais pourtant pas grand chose. Gardant le silence, je me contentais de faire bonne figure et comme personne ne cru bon de m'adresser la parole, ni même de me demander des nouvelles de mes parents, ce ne fut pas bien difficile. Remarquer que tout le monde préférait ce concentrer sur leur petit soucis m'agaça, Eil'liathan avait usé de son autorité pour me plier à sa volonté, plus personne n'osait relever les yeux sur moi. Par pitié ? Par compassion ? Je pencherais plutôt pour la première.
ce simple constant attisa encore un peu plus ma colère, personne n'osa passer outre le ton de la Princesse, personne n'osa faire comme si de rien n'était, j'avais finit par devenir transparente, ni plus ni moins qu'une potiche. Une jolie décoration au bras du Prince Héritier Diossad, ni plus ni moins. Au moins, je n'avais pas à forcer mon sourire, ne plus parler, m'effacer, ce ne fut pas bien difficile et finalement bienvenu.
Le reste de la soirée ce passa dans le calme. Un calme étonnant si l'on comptait la présence d'Eil'liathan, elle se contentais d'envoyer quelques piques par ci par là, sans réelle conviction.
Puis, les invités prirent congés, les uns après les autres. Vint le tour d'Eil'liathan qui se retira avec politesse, m'adressant un sourire auquel je ne pris pas la peine de répondre. Un simple hochement de tête courtois, un sourire faible au Roi et je me laissais entraîner par Wylian...de toute façon, je n'étais plus que ça, une décoration à son bras, un peu plus ou un peu moins.
Me laissant guider hors de la salle, je récupérais mon bras par réflexe alors qu'il me relâchait. Je me contentais de grincer des dents pour toute réponse à ses excuses. Je n'étais pas vraiment d'humeur à les accepter, ni même à en comprendre le sens profond. Nous regagnâmes les appartements qui lui étaient réservés dans le silence. Je marchais silencieusement derrière lui, songeant qu'il passerait certainement la nuit à organiser son voyage du lendemain...Au point ou en était nos retrouvailles.
Refermant la porte de nos appartement, j'y pris appuis, suivant le dos de Wylian des yeux je cherchais mes mots, tentant désespérément de contenir ma frustration, ma colère et ma peine.

"Ce n'est pas la partie du voyage qui m'inquiète le plus..." soufflais-je en fixant le sol.

"Rallier Kalier sera un jeu d'enfant." repris-je plus fort en relevant les yeux.

"Le reste..."

Soupirant légèrement, je serrais les poings, les croisant dans mon dos, contre la porte.

"J'en ai assez Wylian..." murmurais-je.

"J'en ai marre de rester en arrière. Marre de m'inquiéter. Marre de guetter la moindre nouvelle. Marre de trembler à chaque annonce d'un message. Je n'en peux plus de mourir de peur à chaque fois que tu es envoyé en mission." continuais-je d'une voix tremblante, les yeux résolument fixé au sol.

Relevant les yeux, je déglutis légèrement, tremblant de plus en plus violemment.

"Cette fois, je connais bien ton adversaire, je sais ce qui t'attend et tu n'est pas le seul à être menacé. J'en ai assez d'être laissé en arrière, j'en ai assez d'être protégé, j'en ai marre que tu ne pense qu'à ta seule tranquillité d'esprit."

Je sentais les larmes rouler sur mes joues sans ma permission.

"Je ne veux plus être laissé derrière, je ne veux plus être une décoration !! JE NE VEUX PLUS MOURIR D'ANGOISSE !!!!!! ET JE REFUSE D'ETRE INUTILE PLUS LONGTEMPS !!!" finis-je en hurlant, perdant le contrôle de moi même, pleurant comme ça ne m'étais encore jamais arrivé. J'oubliais ma place, j'oubliais l'importance de mon interlocuteur et pas seulement pour son peuple, j'oubliais l'endroit où je me trouvais, j'oubliais mes manières, j'oublais Cindara, toujours planquée dans une chambre et qui aurait, je l’espérais, la décence de ne pas venir pimenté ma colère de ses caprices, je n'étais absolument pas d'humeur.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Dim 1 Juil - 11:18

J'étais fatigué moralement, ballotté entre la Princesse, ma propre soeur et maintenant Emea, mais ça n'entrait pas en ligne de compte - physiquement, j'étais guérit et en pleine forme, je passerais le reste de la nuit à préparer notre départ. J'aurais aimer rester un peu en privé avec ma fiancée, qui m'avait tant manquée... mais je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même - je n'avais fait que la contrarier depuis qu'elle avait révélé sa présence en ces murs. D'un point de vue politique, la soirée avait été plus paisible que je n'aurais osé l'espérer - mais humainement parlant... de l'instant où la Princesse avait haussé le ton, plus personne n'avait tenter ne serait-ce que de lui parler, et accaparé par le Roi je n'avais pu la distraire un peu. Je n'avais pas pu être là pour elle. Cette soirée avait été un vrai désastre pour elle... et c'était certainement en bonne partie de ma faute. Mais je n'avais jamais voulu ça... Silencieuse, je l'entendais marcher derrière-moi - elle ne me suivait pas vraiment... elle se contentait de rejoindre nos appartements. J'aurais pu descendre directement à la caserne, mais il fallait que je me change - elle devrait supporter encore un peu ma présence...

La façon dont elle avait récupéré son bras m'avait confirmé sa rancune - et comment lui en vouloir ?... mon devoir passait avant tout - et ce soir, il était encore une fois passé devant elle à ses dépends. Combien de temps encore le supporterait-elle sans rien dire ?... Soupirant doucement, las, je passais la porte sans ralentir, me dirigeais vers la chambre où m'attendait ma cuirasse tout en dégrafant ma lourde cape de cérémonie - tout ces simagrées m'épuisaient...

Bien qu'occupé à me déshabiller dans la pièce voisine, j'entendis distinctement le murmure d'Emea - me figeant alors que je déboutonnais ma chemise, je laissais retomber lentement mes mains le long de mon corps - cette fois-ci... était peut-être celle que je redoutais. Celle de trop. Silencieux, je revins dans le salon, m'immobilisant qu'une fois devant elle - j'affronterais ce qu'elle aurait à me dire en face. Un jeu d'enfant ?... Certainement. C'était bien pour ça que je pouvais tolérer sa présence...

La suite me figea sur place. Plus inexpressif qu'une statue, comme sculpté dans le marbre, je respirait à peine - le temps c'était arrêté. Elle fixait le sol, tremblante, mais je sentais presque son regard me transpercer plus sûrement qu'une lame chauffée à blanc. Marre... marre de la peur... c'était tellement compréhensible. Mais... même si je comprenais... chaque mot me faisait si mal... Elle releva finalement les yeux... et je me découvris incapable de soutenir son regard - je pouvais abattre des dizaines de Corrompus, affronter la Mort les yeux dans les yeux... mais simplement imaginer soutenir le regard chargé de reproche de ma fiancée... c'était au-dessus de mes forces. J'aurais voulu la prendre dans mes bras, la consoler, lui dire de ne pas s'inquiéter, que tout irait bien... mais ce serait lui mentir, et je ne pouvais m'y résoudre. Ma tranquillité d'esprit ?!...

Choqué, je relevais les yeux alors qu'elle perdait le contrôle pour se mettre à me crier dessus, avant d'éclater en sanglot - interdit durant une demi seconde, je me précipitais enfin pour la serrer contre moi - la voir pleurer était définitivement au-dessus de mes forces.

- Tu n'es pas inutile, Emea, chuchotais-je contre ses cheveux, ma joue posée contre sa tête, mes bras enroulés autour de son corps si fort et si fragile. Tu es la seule raison qui me pousse encore à vivre autrement que comme un soldat - tu es celle qui me permet de tenir éveillé aussi longtemps que nécessaire, de me battre au delà de mes limites, de ne jamais faiblir, jamais mourir, murmurais-je en glissant une main dans ses cheveux, caressant doucement sa nuque au passage. Parce que je sais que tu es là, que tu m'attends, parce que je t'aime et... que tu m'aime... toi aussi... et si... un jour... je devais te perdre... mon âme n'y survivrait pas... chuchotais-je en resserrant mon étreinte sans même m'en rendre compte - la simple idée m'était totalement insoutenable...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées Dim 1 Juil - 12:04

Je ne me souciais plus de savoir si l'on m'entendrais hurler. Je me fichais de savoir ce qu'on en dirait. Tout ce que je voulais, c'était enfin évacuer toute la frustration que j'avais ressentis tout au long de la soirée, dés l'instant ou Eil'liathan avait haussé la voix, faisant de moi l'invité à fuir, ce qui sur le moment m'avait convenu, parce que jamais je n'aurais réussit à faire bonne figure.
Mais il n'était plus question de la soirée, j'avais relâche mon attention, je craquais évacuant la frustration de toutes ses années à craindre tous les jours que l'on m'annonce la mort de Wylian.

Je m'entendais hurler et au fond de moi, je me savais injuste. J'insinuais qu'il n'avait pas la moindre idée de l'état dans lequel pouvait me mettre chacune de ses missions, alors qu'il me prouvait à chaque fois qu'il revenait qu'il en avait parfaitement conscience. Mais là tout de suite, je m'en fichais. Plus que la colère, c'était la peur qui me tordait les tripes qui prenait le contrôle. Je tremblais en imaginant Syl'adran face à Wylian, Eil'liathan incapable d'esquisser le moindre geste, incapable de ce défendre. Son frère tuerait tout ceux qui avait osé l'approcher et quand plus personne ne serait là pour la protéger, quand Wylian aurait mené son dernier combat, Syl'adran n'aurait plus qu'à tendre la main pour récupérer sa soeur. Et j'aurais tout perdu.
Je sous estimais très certainement Wylian et ses hommes, mais je connaissais la puissance de leur adversaire, et je le craignais plus que n'importe qui d'autre.

Adossée contre la porte, tremblante de tout mes membres, à peine consciente des larmes dévalant mes joues je tentais vainement de reprendre le contrôle de moi même. Je savais que Wylian était quelque part devant moi, mais j'étais incapable de relever les yeux, croiser les siens ne ferait qu'augmenter mon angoisse. Alors, quand je sentis ses bras se refermer autour de mes épaules, je sursautais violement, surprise.
Je m'étais attendu...Je ne sais pas, à le voir disparaître sans un mot, laissant juste une aura glacé dans la chambre. Mais jamais je n'aurais pensé me retrouver ainsi prisonnière de ses bras.

Appuyant mon front contre son torse, je m'accrochais à lui avec l'énergie du désespoir, sanglotant de plus belle alors que le sens de ses mots m'atteignit.
Je cessais enfin de pleurer, même de trembler, incapable de bouger encore moins d'aligner deux pensées cohérentes.

"Wyl...Pardon..." soufflais-je en m'accrochant à lui de plus belle.

"Promet moi...Jure moi mon Amour que tu reviendra encore cette fois ci." demandais-je, sanglotant de nouveau.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Et c'est reparti pour les simagrées

Revenir en haut Aller en bas

Et c'est reparti pour les simagrées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» sarattie;; ❝ et c'est reparti pour l'échange de salive ❞
» Et c'est reparti pour un tour ! | Apprenti => Crèp
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  ::  :: -