Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!! Dim 1 Jan - 17:18

Détendu contre Emea, ignorant la douleur, je profitais un peu de sa présence, de sa chaleur, et j'aurais tant voulu que ma soeur se joigne à nous... pour une fois que j'étais d'humeur à subir un câlin collectif, et même à le réclamer, eh bien évidement ce n'était pas de son goût. Je sentis Emea prête à répliquer à ma place, indignée par l'attitude de ma soeur, mais heureusement elle s'en empêcha avant que je n'ai à presser doucement sa taille pour lui intimer le silence - c'était entre ma soeur et moi... même si je ne savais pas vraiment ce qu'il y avait, justement. J'aurais dû deviner ce matin en me levant que ce serait une mauvaise journée... enfin, si j'arrive à trouver une solution simple, efficace et contentant tout le monde au cours du dîner de ce soir quitte à faire un nombre incalculable de concessions, j'aurais au moins gagné ça.

Des concessions, j'étais prêts à en faire, surtout pour ceux que j'aime, Cindara inclue mais là... je ne comprenais pas ce qu'elle me reprochait. Le souci étant que si je ne voulais pas la vexer pour de bon, j'avais intérêt à trouver, et vite. Abandonnant Emea pour mon plus grand regret, je nourrissais l'espoir d'arriver à calmer ma soeur pour peut-être passer une fin d'après-midi tranquille... Serrant doucement la main de ma fiancée lorsqu'elle la prit dans la sienne, je plongeais mon regard dans le sien, ne lui rendant pas son sourire mais appréciant l'attention, fermant brièvement les yeux à son dernier baiser avant de la laisser m'échapper. Je la regardais sortir, ses cheveux à la chaude teinte sombre ondulant dans son dos au rythme de ses pas, puis je rejoins ma soeur devant la fenêtre.

Elle recula à ma tentative de caresse, et je retins de justesse un nouveau soupir - puisque visiblement c'était ce qui semblait l'agacer, autant essayer d'éviter d’aggraver mon cas. Elle ne m'accorda pas un regard, son regard perdu sur l'extérieur en contre-bas, et je continuais à faire délicatement rouler sa mèche de cheveux entre mes doigts sans la relâcher. L'avais-je inconsciemment blessé à ce point ?... elle ne fut pas en reste. Me figeant en l'entendant... je laissais retomber sa mèche de cheveux.

Comment osait-elle me dire un truc pareil...

- ... Le crois-tu vraiment ?... murmurais-je d'une vois dangereusement basse, mon regard rivé sur sa nuque puisqu'elle ne daignait pas me regarder en face.


Elle me faisait beaucoup de peine en disant ça. Elle devait le savoir... peut-être même le faire exprès, cherchant à me blesser autant que je l'avais blessée sans le vouloir. Ce n'était pas de la méchanceté de sa part, je le savais... juste son caractère, mais pour aujourd'hui, ses mots furent en quelque sorte mon coup de grâce.

- Pardonne moi, je ne voulais pas te blesser. Tu es ce que j'ai de plus cher au monde, ma seule famille - je te pensais capable de passer outre mes défauts, aussi nombreux soient-il. Visiblement aujourd'hui nous sommes tous trop fatigués pour faire cet effort, murmurais-je tristement, avant de me détourner.


Retournant dans le petit salon, j'avançais jusqu'à la cheminée pour finalement m'asseoir dans un fauteuil face au feu - penché en avant, accoudé à mes genoux, le menton dans la main, je laissais mon regard se perdre dans les flammes, me laissant aller à somnoler vaguement. Emea, Cindara... je les aurais toutes contrariées dès les premières secondes aujourd'hui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!! Dim 1 Jan - 20:34

Wylian continuait d'enrouler ma mèche autour de ses doigts mais lorsque je pris la parole il relâcha mes cheveux et je restais immobile, mon regard lisse et noir toujours porté sur l'extérieur. Je plissais légèrement les yeux mais je ne le regardai toujours pas, sentant cependant ses yeux dans mon dos, la désagréable sensation d'être observé me raidissant un peu plus lorsqu'il me répondit. Je pensais ce qu'on me montrait et aujourd'hui comme parfois il avait été différent avec moi. Si moi je peux faire croire à n'importe qui avec une simplicité surprenante que je les adores ou même que je les respecte pourquoi pas lui ? Ceci expliquerait pourquoi lorsqu'il est blessé il était beaucoup moins agréable - il n'avait pas la patience de faire semblant dans ces moments.

Ça se tenait mine de rien et c'est bien ce qu'il me faisait peur.

Je gardais le silence - il n'attendait certainement pas de réponse de ma part de toute manière puisque lorsque je disais quelque chose c'était que je le pensais réellement même sous le coup de la colère. Je ne retins pas un léger soupir par le nez pour l'étouffer au maximum. Il resta lui aussi silencieux et je me demandais vaguement si je l'avais vexé. Certainement pas autant que moi je l'étais.

Il finit par rependre la parole et je l'écoutais, analysant ses mots. J'étais bien malgré moi attendrie et je mordillais l'intérieur de ma joue avec l'envie de laisser tomber mon agacement pour lui sauter au cou. Sauf que je n'approuvais pas du tout l'idée qu'il me mène par le bout du nez alors je restais de marbre à ses excuses. Pourtant je ne devrais pas... Mais lorsque je l'entendis partir se fut...

Trop.

Je me retournais lentement et sans faire de bruit pour ne voir qu'une fraction de seconde son dos avant qu'il ne disparaisse de mon champs de vision. Wyli... Mon frère... Tu es ma seule famille toi aussi. Je refermais un peu précipitamment mais sans créer un tintamarre impossible non plus la fenêtre avant de me diriger vers le salon où j'espérais l'y trouvais.

Il s'était installé dans un fauteuil face à la cheminée et je joignis mes mains pour tordre mes doigts avant de m'avancer, discrète. Je pus l'apercevoir un peu mieux dès que je fus plus proche et je l'observais en silence alors que je voyais qu'il était plutôt fatigué... Ses cheveux aussi dorés que les miens, héritage dont j'étais fière brillaient à la lueur des flammes et son regard perdu dans celles ci l'éclairait d'une légère pointe de chaleur.

Mon Wylian.

Je me mis près de lui et je le regardai avec un visage torturé. Je n'avais pas été correct, il était fatigué et je n'avais pensé qu'à moi. Je le trouvais si fragile malgré sa puissance... Je m'approchais un peu plus et je tendis une main pour l'a passer dans ses cheveux :

- J'ai été... Idiote et égoïste... Excuse moi... Je... Tu m'a manqué murmurais-je doucement.

Je quémandais une étreinte, son étreinte fraternelle et réconfortante. A chaque fois qu'il revenait j'étais soulagée de le voir entier et aujourd'hui j'ai juste était en colère. Je ne voulais pas perdre ma joie de le revoir, surtout si c'est... Plus ou moins... Enfin presque pas à cause de moi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!! Dim 1 Jan - 22:44

Le silence était retombé dans les appartements, et je suivis d'un oeil fatigué la danse du feu se déroulant devant moi. Les flammes achevaient de sécher mes vêtements rendus humides par le froid et me réchauffaient artificiellement bien que je me sente gelé de l'intérieur, comme toujours lorsque mes plaies étaient trop profondes, qu'elles soient physiques... ou mentales. Et entre ma blessure et ma soeur, je goûtais le plaisir des deux cumulés. Soupirant doucement, je me passais une main sur le visage pour tenter de m'éclaircir un peu les idées, pas vraiment aidé par la chaleur soporifique du feu - c'était pas une bonne idée de me mettre là en fait... il ne fallait pas que je m'endorme. C'était une très mauvaise idée.

Mais je n'avais absolument pas envie de bouger. Et j'étais bien en plus. Ce fauteuil était confortable, la chaleur avait un côté réconfortant, mais je n'étais pas tranquille pour autant. Trop de problèmes que j'aurais dû ignorer pour l'instant tournaient et retournaient en boucle dans ma tête, incapable que j'étais de m'empêcher d'essayer d'y trouver des solutions avant l'heure alors même que la pile ne faisait qu'augmenter. Dernier en date ? Ma soeur. Suivant ?... Pas pressé de le voir venir...

Perdu dans mes pensées, je n'entendis même pas Cindara fermer la fenêtre avec pourtant assez peu de délicatesse, par contre je la sentis approcher dans mon dos - je ne me redressais pas, immobile face au feu - je ne tenais pas à croiser son regard sombre et froid chargé de reproches muets dont j'ignorais les causes. J'étais un peu... dépassé.

Le silence et la quiétude régnant en ces lieux me plongèrent peu à peu dans une vague torpeur contre laquelle je luttais pourtant - non... je ne devais pas... dormir... ma soeur approchant encore me permirent de ne pas sombrer, une nouvelle fois, et je me redressais cette fois pour relever les yeux vers elle. Que voulait-elle ?... Son air torturé me tira un sourire très doux - enfin... je retrouvais ma soeur. Fermant les yeux lorsqu'elle passa ses doigts dans mes cheveux, geste que j'appréciais bien que je sache parfaitement que mon air souvent froid rende difficile son amorce, je soupirais doucement de soulagement.

Tendant les bras, je les enroulais autour de sa taille, l'attirant doucement à moi, l'invitant à s'installer sur mes genoux. Une fois fait je la calait contre moi de manière à ce qu'elle n'appuie pas sur ma blessure, sa tête calée contre mon épaule, et je me laissais aller contre le dossier du fauteuil, avachi face au feu.

- Tu n'es ni idiote ni égoïste, murmurais-je doucement, juste toute fragile et j'ai parfois tendance à l'oublier parce que tu le caches bien, continuais-je sur un ton très bas en caressant ses cheveux. Toi aussi tu m'as manqué... je suis content de te revoir, j'avais peur qu'avec cette mission on ne puisse pas être ensemble avant la fin de l'Hrivë... chuchotais-je, les yeux clos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!! Lun 2 Jan - 13:29

Wylian semblait au bord du pays des rêves ce qui me faisait prendre conscience qu'il devait être épuisé. Ne pas lui en rajouter une couche serait certainement le mieux que je puisse faire... En tout les cas il fallait aussi qu'il consulte ce guérisseur, hors de question qu'il parte en mission blessé. Son sourire d'une douceur bien marquée en me voyant me fit presque regretter d'avoir été aussi désagréable avec lui. Et le pire c'est que je dirais presque que je ne méritais pas qu'il me pardonne si facilement.

Presque.

Jamais je n'avouerais à voix haute que je n'avais pas été maligne. Il ferma les yeux alors que je glissais mes doigts dans ses cheveux et je les fis descendre dans sa souple chevelure soyeuse alors qu'il soupirait... Soulagé ? Quelle idiote. Je lui fis un sourire tout aussi doux et surtout désolé.

Il tendit les bras vers moi et j'avançais d'un pas alors qu'il passait ses bras autour de ma taille pour me faire approcher. Je m'installais sur ses genoux et il me plaça de manière certainement à ce que je ne lui fasse pas mal. Pas mal normalement mais aujourd'hui pas mal à sa blessure certainement. Je déposais ma tête dans le creux de son cou contre son épaule alors qu'il se laissait aller en arrière jusqu'à rencontrer le dossier du fauteuil.

Je restais silencieuse quelque instant et il prit la parole. Je ne suis pas fragile pensais-je, têtue. Il caressa mes cheveux et je fermais les yeux, les abritant de la lueur vive des flammes alors qu'il continuait. Un sourire étira mes lèvres :

- Ça c'était hors de question, c'est bien pour cela que je suis présente
commentais-je en levant une main pour la monter vers sa nuque.

Je passais mes doigts dans ses cheveux à ce niveau, sachant que c'était plutôt apaisant.

- Tu es blessé dis-je d'une voix sans appel qui n'attendait pas de réponse.

Je redressais la tête pour le regarder avec un air inquiet :

- Ça te fait très mal ? voulus-je savoir. De toute façon grave ou pas grave tu iras voir ce guérisseur s'il te plait.

C'était dangereux de partir blessé et même si il n'aurait pas cette stupidité je savais pertinemment que si il avait autre chose à faire il se ferait passer en dernier et qu'il louperait l'occasion.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!! Lun 2 Jan - 13:55

Je sentais que toute son hostilité et sa colère s'étaient envolés pour ne plus laisser place qu'au regret et au pardon, et un léger sourire étira mes lèvres alors qu'elle venait enfin se lover contre moi de bonne grâce. Son sourire aussi doux que le mien teinté d'excuse me rassura encore - elle était juste trop impulsive, voilà tout... et oubliait souvent de réfléchir avant de parler. En général, cela ne lui causait aucun tord puisqu'elle possédait une intelligence et une vivacité naturelle qui lui épargnaient les erreurs de langage... mais d'autre fois elle n'en faisait qu'à sa tête et voilà où cela pouvait mener. Enfin inutile d'en débattre, cela faisait plus de deux cent ans que nous avions tous renoncé à espérer la voir changer un jour, et finalement s'en accommoder n'était pas si difficile...

Ou alors j'avais trop l'habitude maintenant pour m'en soucier réellement. Même si l'espace d'un instant, elle m'avait vraiment blessé... elle pouvait penser ce qu'elle voulait de qui elle voulait. Elle pouvait se moquer de tout le monde, faire croire ce qu'elle voulait au premier venu... mais pas à moi. Elle ne me mènerait jamais en bateau, autant parce que je la verrais venir que parce qu'elle ne s'y risquerait pas. Pas avec moi... Du coup, je savais aussi que si maintenant elle regrettait sûrement, sur le coup, elle pensait ce qu'elle avait dit. Si fragile... douter même de moi plutôt que risquer la blessure.

J'appréciais ces quelques instants de quiétude, bercé par la chaleur du feu et le crépitement des flammes, réchauffé par la proximité de ma soeur qui avait enfin cessé de faire sa mauvaise tête. Glissant mes doigts dans ses cheveux en un mouvement lent et régulier, ne rencontrant jamais aucun noeud, un sourire étira mes lèvres et je soupirais d'aise. On était bien là... j'aurais voulu ne jamais avoir à bouger. Mais je savais que ça ne durerait pas... alors pour un instant, j'oubliais un peu qui j'étais, pour en profiter le plus possible.

- Je suis content... que tu sois si têtue, répondis-je en ouvrant un oeil amusé, appréciant sa caresse.


Je refermais mon oeil en entendant la suite, soupirant doucement. Qu'est-ce qu'ils ont tous avec ça aujourd'hui ??... Je sentais le poids de son regard sur moi, et je consentis finalement à rouvrir un oeil vaguement agacé.

- Ça va... soupirais-je, et c'est déjà prévu. Ne t'inquiète pas, trouvais-je la force de sourire. Alors ?... Rien n'a bougé à Kalier ?... interrogeais-je en me recalant dans le fauteuil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cindara Tyl'Illian

avatar

Princesse des Elfes Diossads
Princesse des Elfes Diossads
Messages : 44
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où bon me semble

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 11 années je vous laisse faire le compte
Humeur : Râleuse
Autre:

MessageSujet: Re: Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!! Dim 15 Jan - 19:46

Je sentis ses mains caresser lentement et doucement mes cheveux, ses doigts glissant mêmes entre mes mèches d'or ce qui me détendit lentement contre lui. Je me rendis donc compte à cet instant à quel point je pouvais être crispée... Je ne pensais pas être si tendue... Mais en même temps je détestais me disputer avec lui même si j'étais très - trop - souvent la cause de nos débats enflammés ou au contraire particulièrement froids...

...Bien qu'il ne soit jamais réellement froid avec moi sauf lorsque je l'ai vraiment insupporté... Dans ce cas je n'ai plus à m'en prendre qu'à moi même ce qui en effet des plus rares - ce n'est jamais de ma faute c'est simplement les autres.

Je soupirais d'aise en regardant son beau visage si fin et enfin habituel - je n'aimais pas vraiment lorsqu'il revêtait son masque froid et impassible, je l'aimais au naturel... Je souris largement en l'entendant avec une pointe de fierté, me plongeant dans son œil d'un vert émeraude illuminé par les flammes qui dansaient non loin de nous.

Nous.

Mon frère... Il m'était si cher, j'avais parfois du mal à comprendre comment je pouvais l'oublier si vite et lui en vouloir. Un léger soupir franchit les lèvres de Wylie et je haussais un sourcil mécontent en l'entendant râler. Pour seul preuve je donnais une pichenette sur l'endroit où j'avais ciblé la blessure. Ça lui apprendra et même si je n'aime pas lui faire mal au moins il ira se faire soigner plus vite si il souffre trop...

Que des points positifs à mon geste donc. Je repris mes caresses que j'avais cessé dans ses cheveux et je glissais une mèche derrière son oreille avant de la sortir puis de l'a remettre et ainsi de suite en allant sur l'autre oreille pointue :

- Non, père est particulièrement de bonne humeur en ce moment autrement rien n'est différent... Parce que chaque chose attend ton retour
soufflais-je en descendant mes doigts le long d'une mèche de cheveux.

Je ne voulais pas qu'il parte si longtemps... Loin de moi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!! Lun 19 Mar - 21:10

Bien calé dans mon fauteuil, les yeux mi-clos pour ne pas me priver du spectacle de sa beauté fraîche et ses traits si semblables aux miens, je poursuivis mes caresses dans ses cheveux, le lent mouvement de mes doigts glissant dans les mèches dorées m'apaisant probablement autant qu'elle. Le geste était si doux, si familier... tellement différent de ceux exigés par le maniement du sabre. J'étais un guerrier, un chef de guerre, un Prince - mais parfois, j'aimais bien aussi n'être qu'un homme... me satisfaire du plaisir simple de passer mes doigts dans la soyeuse crinière d'or de ma soeur. Je la sentais se détendre lentement contre moi, et je soupirais doucement en fermant les yeux - on était bien là, tous les deux, face au feu... une intimité, une proximité fraternelle si rare...

Croisant son regard alors qu'elle redressait la tête, me perdant dans la noirceur de ses iris, je lui rendis son sourire sans réfléchir - avec elle, je n'avais pas besoin de réfléchir. Pas trop, en tout cas. Je vis nettement la désapprobation passer dans ce regard lorsque le mien se teinta d'agacement - j'en fut quitte pour une douleur supplémentaire, et je me tendis un peu, figeant machinalement mes traits dans l'expression de froide neutralité que je réservais habituellement à la cour pour masquer ma douleur. Mine de rien, il faudrait vraiment que je me débarrasse de ça... ça pourrait devenir sérieusement handicapant à la longue.

Satisfaite, elle se recala contre moi pour reprendre ses caresses, et je soupirais de dépit en fermant les yeux. Les Princesses, vraiment... Ah tient, il est donc "de bonne humeur" ?... Ça doit être parce que ça fait des mois que je n'ai pas mis les pieds au palais. Tant d'amour paternel... Heureusement, l'amour sincère que me portait ma soeur comblait largement celui déficient du roi Adaran Tyl'Illian, songeais-je en rouvrant les yeux pour la couver d'un regard très doux.

- Tu es adorable... murmurais-je en refermant les yeux, me laissant bercer par le crépitement des flammes, le lent murmure de la respiration de ma soeur contre moi...

* * *
J'ouvris les yeux une fraction de seconde avant que trois coups discrets ne raisonnent contre la porte. Que ?... Oh non !!!! La traîtresse, elle m'avait laissé dormir !!! Enfin, je suppose que je devais en avoir besoin... mais ce n'était pas prévu du tout... du tout du tout... Enfin, je n'avais pas du dormir trop longtemps heureusement. Une heure, tout au plus, même si je ne me sentais pas spécialement plus en forme - alors qu'en temps normal, dormir une heure pouvait me permettre de tenir éveillé une semaine entière, ma blessure infectée pompait toute mon énergie, rendant inutile une simple heure de sommeil.

Soupirant doucement, je me passais une main sur le visage et me levais, ne prenant même pas la peine de grimacer lorsque certaines articulations craquèrent, pour aller ouvrir la porte... sur un guérisseur que je reconnu à sa tunique. Ça, c'est signé Cindara... mais au moins, il va m'être utile pour une fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!!

Revenir en haut Aller en bas

Je suis une grande fille, il faut vous le dire en quelle langue ???!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Quelle Guilde choisir ? Ce topic est là pour vous aider !
» MARIE DE LORRAINE ♛ « Je suis de grande taille, mais j'ai le cou petit. »
» Quelles langues parlez-vous ?
» Eh je suis là c'est moi Suo vous me chercher ? [en cour]
» GRACE & SWANN ▷ One day, you will be lucky. Maybe... Not sure.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  ::  :: -