Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Deïmos Loth'hil

avatar

1er Siège de la Guilde des Marchands
1er Siège de la Guilde des Marchands
Messages : 40
Date d'inscription : 02/01/2013

Détails indiscrets
Age :
Humeur :
Autre:

MessageSujet: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand Mer 2 Jan - 0:56














Nom :Loth'hil (se prononce Loss'il, avec le "th" sifflant à l'anglaise)
Prénom :Deïmos
Age :890 ans
Peuple :Ondin
StatutMaitre Marchand




Deïmos ne maîtrise absolument aucune magie, qu'elle soit élémentaire ou sorcellerie. Cependant, sa position très avantageuse de Maitre Marchand au sein de la Guilde lui permet d'être en contact et de posséder un nombre non négligeable d'artefacts magiques qui valent une vraie fortune. Armes enchantées d'un autre âge, bijoux ensorcelés, parchemins contenant un savoir ancien, Perles de Magie, la collection de l'Ondin est tout bonnement impressionnante. Évidemment, Deïmos les conserve bien à l'abri et ne les utilise jamais, car ces objets perdraient alors de leur valeur. Le marchand se réserve cependant un anneau très spécial dont il ne se sépare jamais et qu'il n'utilise que lorsque ses talents d'orateurs ne suffisent pas à persuader. Cette bague, décorée d'un serpent d'argent, a le pouvoir d'influencer les esprits faibles, dans une certaine mesure : le marchand ne peut pas, par exemple, pousser quelqu'un au suicide, mais peut persuader un vendeur réticent de lui céder un bien qu'il convoite.



Incarnant l’archétype même de sa race, Deïmos est un Ondin pur souche, fier de ses racines et dont les qualités ne sont plus à démontrer. Marchand et orateur de grand renom, ce n'est pas pour rien que le Maitre de la Guilde est devenu l'un des personnages les plus influents et les plus riches du continent ! Deïmos est un être contrôlant à la perfection la moindre de ses pensées, la moindre de ses paroles. Véritable acteur et manipulateur, l'Ondin se vante de pouvoir sonder son interlocuteur à la première poignée de main échangée. L'hypocrisie ne le gêne absolument pas et il s'en sert plus que nécessaire. En effet, Deïmos sait quand il faut dispenser des sourires charmeurs et quand il faut parler affaires sérieusement. Sa nature d'Ondin lui a conféré un physique et une voix envoutante et alléchante que persuaderait le plus farouche marchand.

Le Maitre se considère comme une personne importante et aime le faire ressentir. Il fait partie des grands de ce monde et il ne s'en cache pas. Dispensant amitié et conseils à ceux qui le servent fidèlement et à ses clients les plus proches, le marchand s'est constitué un solide et dense tissu social autour de sa personne et de ses affaires. Son influence est d'ailleurs extrêmement étendue. Quant à ses ennemis... en général, il ne font pas long feu, car l'Ondin peut les ruiner, voire même commanditer leur assassinat dans une mesure extrême. Ses relations avec les deux autres Maitres de la Guilde sont purement professionnelles. Il est actuellement les plus ancien et le plus influent des trois Maitres, Premier Siège de la Guilde et étant à son poste depuis quatre siècles déjà. Le trio se retrouve une fois par semaine si possible, au pire une fois par mois, afin de discuter des affaires de la Guilde, chacun ayant un domaine de spécialisation. Par exemple, Deïmos s'occupe des artefacts magiques, des Perles de Magie, des biens de luxe et du marché de l'information. L'Ondin ne méprise pas ses deux collègues, bien au contraire, il apprécie et respecte leurs compétences et savoir-faire.

A propos de son caractère plus intime, Deïmos est un être en général chaleureux et accueillant, même avec les plus démunis (un client reste un client, même s'il est pauvre). Son statut et sa richesse l'ont rendu, certes orgueilleux et imbu de sa propre personne, mais le Maitre sait garder les pieds sur terre en véritable homme d'affaires qu'il est. Ses excès de colère sont extrêmement rares et alors d'une violence sans nom. L'Ondin ne supporte pas de ne pas pouvoir contrôler quelque chose et est très strict avec ses serviteurs et travailleurs. Un premier faux pas est pardonné, un second n'est en aucun cas toléré. Bien que dur et sévère avec son personnel, il se considère plus comme un père face à des enfants. Il respecte ceux et celles qui travaillent pour lui et leur assure une protection à nulle autre pareille. En effet, le Maitre considère la Guilde comme une grande famille hiérarchisée. Si un membre est attaqué ou volé, le crime ne reste jamais impuni bien longtemps, car c'est toute la Guilde qui répond à cet affront.

Deïmos est un personnage peu scrupuleux. Il n'hésitera pas à ruiner quelqu'un si cela peut l'enrichir ou lui permettre de garder sa place de Maitre. L'altruisme n'est pas un mot de son vocabulaire, seul le profit l'intéresse. L'Ondin voit la magie, les Sorciers et les Elémentaires comme une source supplémentaire de profit et d'argent et non pas comme un danger potentiel ou un salut pour Quisaraedis. Autre point extrêmement important du marchand : la collecte et la vente d'informations. Deïmos est sans doute, avec le Maitre de la Guilde des voleurs et les différents souverains du continent, la personne le mieux renseignée du monde. Il travaille d'ailleurs en étroite collaboration avec cette même Guilde des voleurs et paie, mais surtout revend, très cher les informations collectées. De plus, son réseau de prostitution, que Deïmos administre et gère en virtuose, lui confère des yeux et des oreilles aux quatre coins du monde.


Le Maitre de la Guilde aime principalement deux choses : l'or et le pouvoir. Deux acquis qu'il n'entend pas perdre de sitôt, car pour accéder à un tel niveau de vie, l'Ondin a dû sacrifier bien plus que la plupart des mortels. Deïmos adore faire des affaires, acheter, revendre, c'est comme cela qu'il conçoit une belle vie. D'ailleurs le marchand est un grand collectionneur d'artefacts magiques qu'il conserve en secret dans un chambre forte invulnérable à toute intrusion. L'Ondin aime les relations publiques et se fait inviter à toutes les plus grandes fêtes et bals du continent. Il prend grand soin d'entretenir sa réputation et son influence absolument partout.

L'affaire et l'activité principale du Maitre, outre sa qualité de chef de Guilde, est son immense réseau de prostitution qu'il gère d'une main experte. Mais attention, féministes rangez vos couteaux ! Deïmos ne fait pas dans l'esclave ou le ramassage de pauvres fillettes des rues. L'Ondin est à la tête d'un réseau de luxe, dont les filles (et les hommes!) sont volontaires et, plus important, sélectionnés ! Beaucoup de demandes, mais peu d'élus. En effet, Deïmos ne veut que l'excellence et choisis lui-même ses travailleurs et travailleuses. Leur contrat, qu'ils peuvent briser à tout moment, est valide jusqu'à ce que le marchand ne les trouve plus désirables pour le client. Le Maitre va chercher ses filles et gigolos aux quatre coins de Quisaraedis et offre à ceux qu'il choisis une véritable vie de rêve. Protection à nulle autre pareille, nourris (avec parcimonie pour ne pas prendre trop de poids), logés dans des chambres des plus luxueuses, ces demoiselles et damoiseaux trouvent dans ce « bordel » de luxe, une famille, des amis, une école de vie. Deïmos dépense une petite fortune pour entretenir ses « enfants », mais y gagne bien plus au change, car tous les grands et grandes de Quisaraedis se poussent à ses portes pour goûter aux délices dispensés par ces experts du plaisir.

Sur un tout autre registre, parlons à présent des goûts affectifs de l'Ondin. Soyons clair d'entrée, Deïmos n'a connu qu'une seule fois le grand Amour et ne connaîtra jamais plus. Il considère désormais le sentiment amoureux comme contre-productif, handicapant et surtout, qui enjandre plus de malheur que de bonheur. Lorsque le marchand est en manque d'affection, il va rejoindre l'une de ses filles ou de ses gars pour une nuit de sexe et de discussion qui le remettent en général sur pied. Vous l'aurez deviné, Deïmos n'a pas d'inclinaison sexuelle particulière. Totalement bisexuel, il considère l'acte de chaire comme l'essence même du bonheur et de la béatitude (c'est cette aspiration qui l'a poussé dans la prostitution de luxe).

Deïmos a un goût prononcé pour l'art et la musique. Ses appartements de Quinda sont d'ailleurs parsemés de tableaux de grands maitres et l'Ondin aime plus que tout jouer au piano et à la harpe, instruments qu'il maitrise en virtuose. Le marchand ne loupe pas un seul opéra ou orchestre organisé dans la ville et rachète à prix d'or des toiles, sculptures ou partitions de grande facture. Comme tout bon Ondin qui se respecte, Deïmos possède une voix sublime et cristalline qui se marie à la perfection avec un doux morceau au piano.


Deïmos est de la race des Sirènes, un Ondin pur souche. Sa taille est élancée et fine, dépassant de dix à vingt bons centimètres la moyenne humaine. Son épiderme est quand à lui pâle et brillant, scintillant légèrement à la lumière d'une pleine lune. Ses mains fines et délicates sont dessinées parfaitement pour jouer de la harpe ou du piano. Ses bras sont gracieux et légèrement musclés bien que cela fasse des siècles que l'Ondin n'ait plus pratiqué d'activité martiale et guerrière. Cependant, il maintient son corps en forme par une alimentation très équilibrée et par une heure de natation quotidienne qu'il ne louperait pour rien au monde.

Lorsqu'il est hors de l'eau, l'Ondin est semblable à n'importe quel humain, une paire de jambe finement dessinées. Cependant, au moindre contact aquatique, il récupère sa longue et somptueuse queue d'un bleu abyssal dont les écailles scintillent au soleil. De plus, les doigts de sa mains se palment afin d'avoir une meilleure prise sur l'eau durant ses nages. Sa grâce et son agilité dans les eaux sont inégalables par un être d'une autre race.

Concernant ses traits, Deïmos est réputé pour être quelqu'un de beau, même parmi le peuple des Sirènes. Ses pommettes sont hautes et prononcées, ses lèvres gourmandes et pulpeuses. Son nez est droit et fin, quant à sa belle chevelure, elle lui descend jusqu'aux omoplates en une cascade d'un bleu intense et profondément sombre. En revanche, comme pour tous les êtres de sa race, Deïmos souffre rapidement de déshydratation s'il reste trop longtemps hors de l'eau. Ses cheveux prennent alors une couleur bleu clair délavé. L'Ondin fait très attention de rester humide le plus souvent possible afin de ne pas altérer son apparence. Ses yeux, son regard sont sans doute ce qu'il y a de plus captivant chez cet être. Ses iris, d'un bleu clair, contrastant avec les ténèbres de ses cheveux, semblent presque lumineuses tant leur éclat et leur pureté sont intenses.

Deïmos prend grand soin de lui et de son apparence. Il ne supporte pas l'idée de vieillir, mais a encore de longs siècles devant lui avant de dépérir. Sa coiffure et ses ongles sont toujours parfaits et le marchand ne refuse pas un très léger maquillage afin d'effacer les dernières imperfections de son épiderme. Affectionnant le bijoux, il ne se sépare jamais de sa bague magique et porte au front une marque qui le fait reconnaître partout sur Quisaraedis. Quatre saphirs plats, disposés en éclatement, qu'il porte comme signe distinctif et ornement, symbole de son statut de Maitre de Guilde et de riche et influent personnage du monde.


La vie de Deïmos Loth'hil n'est en rien une vie que l'on pourrait qualifier de banale. Né d'une Sirène et d'un Ondin, tous deux pure souche, dans la belle ville de Satanel sur l'île de Sanael il y a de cela bientôt neuf siècles, Deïmos connut une enfance simple et heureuse. Son premier siècle d'existence, le jeune Ondin le passa avec ses parents qui vivaient de la pèche. Leur vie n'était pas riche, mais agréable et monotone, presque ennuyeuse. Deïmos ne démontrait pas d'une grande passion pour le métier de son père et il considéra ces années comme les plus longues de son existence. Un unique événement piqua son intérêt à vif et le marque pour la fin de ses jours.

Un jour son père et lui revenait d'une bonne journée de pêche. Ils avaient trouvé un beau récif corallien et y avaient récupéré un grand nombre de perle nacrée de belle valeur. Mais plus impressionnant que toutes ces perles réunies, le duo avait découvert dans le lot, une Perle de Magie ! Reconnaissable à sa couleur et à la vibration magique qu'il dégageait, l'artefact était d'une valeur inestimable ! Le père partit à la Cité sous-marine des Sirènes afin de revendre l'objet magique au Temple qui les collectionnait. Grâce à l'argent de la transaction, la petite famille put vivre dans l'opulence durant une année entière ! En très peu de temps, Deïmos prit goût à cette vie qui lui fut trop rapidement retirée par manque d'argent. Il en ressentit une profonde frustration qui ne fit qu'accélérer son départ.

Souhaitant regagner le confort de cette année d'Or, le jeune Ondin voulut persuader son père de se lancer à la pêche de Perles de Magie exclusivement. S'accrochant à des coutumes ancestrales dépassées, le paternel refusa la proposition de Deïmos, car trop aléatoire. En effet, les chances de retrouver une Perles Magiques étaient quasi nulles. La dispute éloigna grandement père et fils qui ne s'entendirent alors plus. De plus, un événement nouveau allait précipiter les choses. La mère de Deïmos était une nouvelle fois enceinte. A la venue de l'enfant, le jeune pêcheur, alors âgé d'un siècle, décida de quitter définitivement le nid familial afin de commencer une vraie vie.

Sans ressource, ni argent, Deïmos quitta sa patrie et embarqua pour le continent où il espérait trouver un travail. Croyant que les opportunités y étaient plus nombreuses, il gagna le royaume de Quaes. Malheureusement pour lui, il déchanta rapidement. Le jeune Ondin n'avait aucune capacité guerrière ou magique et personne ne voulait de lui. Il vécut sa première année dans la rue, misérable, à faire la manche. Deïmos passait ses journées à griffonner des poèmes sur des morceaux de parchemins défraichis, afin d'exprimer tout son désespoir et sa haine du monde. Ces poèmes étaient emprunts d'une passion et d'une tristesse palpables pour le lecteur, même amateur. Un jour, un coup de vent emporta un des parchemins dans les pieds d'un passant qui le ramassa pour le lire. Était-ce là le coup du destin ou l'oeil bienveillant d'un des Dieux endormis ? Quoi qu'il en soit, ce fut là le jour le plus chanceux du garçon. Le passant en question était le plus gros éditeur de la ville et fut littéralement transporté par la sincérité et l'émotion de ce poème.

Ni une ni deux, il prit le jeune Deïmos sous son aile et publia ses nouvelles et écrits que les gens de Quaes s’arrachèrent rapidement. Ces poèmes retranscrivaient ce que eux vivaient également tous les jours et leur permettaient d'extérioriser leur malheur. Cependant, après quelques années de cette vie à nouveau opulente, l'inspiration vint à manquer au jeune Ondin qui n'était alors plus misérable, sentiment qui faisait la force de ses écrits. Sa popularité chuta et son éditeur le menaça de la lâcher s'il ne s'améliorait pas. Sur un coup de colère, Deïmos lui claqua la porte et jamais plus ne composa un poème de sa vie. Grâce à ses écrits, l'Ondin s'était composé un petit groupe de fans qui s'étiola au fil des années. Un seul et unique resta fidèle tout le long. Son nom était Qwildal, le bel Elfe Daes. Les deux êtres devinrent amis et ne se quittèrent bientôt plus. Ils passaient de longues nuits à discuter de tout et de rien. Et finalement, l'improbable arriva.

Deïmos et Qwildal devinrent amant, tombant amoureux fou l'un de l'autre. Ce fut le seul et unique amour que connut et connaîtra l'Ondin. Au début discret sur leur relation, le couple de se cacha bientôt plus, mais fut rejeté par la communauté. Cela ne leur posa pas de problème, chacun tenant compagnie à l'autre. Ils partirent pour Quinda, la grande ville marchande où Qwildal fut envoyé par la Guilde des Marchands à laquelle il appartenait. Ce fut la première que Deïmos entendit parler de cette fameuse corporation. Le jeune Ondin tentait de rapporter un peu d'argent au couple, mais les revenus de la pêche n'étaient largement pas suffisant pour vivre dans une ville comme Quinda et Deïmos commençait vraiment à haïr ce métier qui lui rappelait trop son propre père. Par chance et par amour, Qwildal enseigna tout ce qu'il savait à son amant durant près d'un siècle de vie commune. Deïmos se découvrit une véritable passion pour le commerce et la finance et commençait à ramener beaucoup d'argent dans le petit couple. L'Elfe, moins charismatique et doué que son acolyte, devint peu à peu jaloux des réussites de Deïmos jusqu'à ne plus pouvoir le supporter. Il s'empara de toutes leurs richesses communes et disparut dans la nature, ne laissant absolument rien à l'Ondin.

Deïmos se retrouvait une nouvelle fois dans la rue, sans le sou et surtout, le coeur saigné à vif. Il ressentit cette trahison si violemment qu'il tenta le suicide avant de renoncer par lâcheté. Afin d'oublier cette étape de sa vie, il sombra dans l'alcoolisme, la dépression et pire que tout, dans la drogue. Les plantes, champignons ou concoctions hallucinogènes n'étaient pas rares à Quinda où tout se trouve. Deïmos se mit à voler pour pouvoir se payer sa « dose » quotidienne. Il avait toujours besoins de plus, de plus, jusqu'à devenir un vrai déchet des rues, une ordures qu'on évite tant elle pue. Le pauvre Ondin était tellement défoncé par la drogue qu'il en oubliait d'aller se baigner afin de ne pas se déshydrater. Au bord de la mort, il fut amener à la plage par une prostituée qui lui sauva ainsi la vie. Le fait de passer si près de la mort fit un véritable choc à Deïmos. Il ressentit avec une nouvelle vigueur l'importance et la nécessité de vivre. Ce sentiment repoussa aux confins de sa conscience sa dépression et son addiction. Ce simple geste d'une Dame des plaisirs ferait de lui l'homme le plus riche et le plus influent du Quinda !

Reprenant confiance en lui, Deïmos monta son petit commerce et s'affilia à la Guilde des Marchands qui l’accueillit dans ses rangs. Grâce à son charisme naturel, à ses dons pour la finance et à un travail acharné, il refit surface et développa son économie. Il marchandait des perles de nacres, des joyaux, des armes en tout genre, des oeuvres d'arts, plus rien n'avait de secret pour lui. Deux siècles supplémentaires de cette vie lui permirent de se refaire complètement et de devenir un marchand réputé de Quinda. Son coup de génie qui allait lui permettre d'être propulser au sommet de la hiérarchie de la Guilde ne tarda pas. Revenant sur son passé, Deïmos se souvint de ce jour où cette prostituée lui sauva la vie. Connaissant bien les hommes et les femmes de ce monde, l'Ondin avait déjà conclu depuis longtemps que leurs deux grandes faiblesses étaient leur Foi et ce qu'ils avaient entre les jambes. N'étant pas un fervent religieux, Deïmos se lança dans la seconde activité. Grâce à l'argent qu'il s'était fait, il monta son tout premier bordel de luxe en hommage à la femme qui l'avait sauvée. Le succès de ce nouveau concept ne se fit pas attendre !

En moins d'un demi-siècle, tout Quinda fut comblé et un siècle plus tard, tout Quisaraedis. Deïmos avait étendu son réseau dans chaque ville du continent et choisissait ses travailleurs et travailleuses avec soin. Elfes, Humains, Nains, Ondins, aucune race n'était dénigrée et tous pouvaient trouver du plaisir dans les maisons closes de Deïmos à condition d'y mettre le prix. Ses filles et gigolos aimaient réellement leur métier et donnaient tout ce qu'ils avaient pour combler leur client. Le marchand devint réputé à travers tout Quisaraedis et accéda facilement au poste de Maitre Marchand de la Guilde grâce à ses relations et sa fortune incommensurable. Il se mit à collectionner des objets magiques pour son propre plaisir et surtout, surtout des Perles de Magie qui étaient les pièces phares de sa collection ! L'Ondin se fit construire un véritable palace en plein coeur de Quinda à la hauteur de sa démesure. Il détourna même une rivière afin d'alimenter les dix-sept piscines intérieures et extérieures et les dizaines de canaux qui couraient à travers toute la villa. Deïmos engagea une petite armée de serviteurs et déplaça son bordel de Quinda en face de sa demeure afin de pouvoir gérer son affaire du mieux possible. Depuis trois siècles maintenant, Deïmos est l'un des trois Maitres Marchands de la Guilde, charge qui lui occupe la moitié de son temps, l'autre moitié étant consacrée à son activité si lucrative.


Maitre Marchand


(obligatoire pour la validation, lisez bien le règlement Wink)

Edit by Eil'liathan:
 





Dernière édition par Deïmos Loth'hil le Jeu 3 Jan - 20:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luna Ab'Alinuë

avatar

Princesse Héritière des Dissaels
Princesse Héritière des Dissaels
Messages : 91
Date d'inscription : 24/06/2012
Localisation : Chez moi ou dans les bois... Comment saurais-je ?

Détails indiscrets
Age : 323 ans
Humeur : Toujours douce !
Autre:

MessageSujet: Re: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand Mer 2 Jan - 11:46

Hello !

Un nouvel Ondin, et Maître Marchand qui plus est ! :O

Niveau caractère et goûts, tout m'a l'air en ordre, ainsi que pour ton objet magique.

Une petite précision, cependant, au niveau de la queue et des cheveux : Lorsqu'il est hors de l'eau, la chevelure de Deïmos doit changer de couleur au fur et à mesure qu'il se déshydrate, elle s'assombrit, s'éclaircit... Le choix est à toi.

Quant à ses écailles sous l'eau, je ne sais pas si les écailles multicolores sont acceptées... A voir avec la fondatrice quand elle sortira de son petit nid d'amour ^^ Mais au cas où, réfléchis peut-être à une couleur précise pour les écailles de Deïmos.

Pour ton histoire, elle est riche, bien articulée, logique, tout y est pour moi !

N'oublie pas les codes pour valider ta présentation Wink

Amuse-toi bien à Quisaraedis !


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand Mer 2 Jan - 12:28

... J'suis sortie et je suis pas prête d'y retourner T.T Bref...

Tout d'abord, bienvenu Deïmos !! Un Ondin, ça nous manquait !! Notre premier Marchand, j'suis ravie, vraiment !!!
Je désespérais un peu de caser nos postes vacants.

Luna à presque tout dit ^^ Effectivement, il manque la précision quant aux changements de couleur des cheveux.
Personnellement, je ne voit aucune objection à l'idée des écailles multicolore (ça me fait penser au poison Arc-en-Ciel...*je sors*). Peut-être qu'Aby y posera un véto, elle nous dira ça quand elle reviendra de la grande ville (si elle c'est pas perdu...irrésistible j'te dis ><).

Dans l'ensemble, je ne vois pas grand chose à redire. Il manque un ou deux mots par ci par là, je ne vois aucune faute bien marquantes..mais là aussi, c'est pas mon fort !! Simplement, il s'agit bien de Perle de Magie et non pas de Pierre (oui, je suis une em...)
Le style est agréable à lire, clair et entrainant, j'aime beaucoup !!

Je soulèverais un petit point négatif cependant (parce qu'il faut bien que je serve à quelque chose quand même...). A la première lecture de ta presentation, on a l'impression que Deïmos est le seul Maitre de la Guilde des Marchands. En arrivant à la fin de l'Histoire, on comprend bien qu'ils sont trois, comme il se doit, j'aurais simplement aimé les voir apparaitre un peu plus dans la présentation de Deimos.

Comment s'entend-il avec ses deux collègues ? Etait-il le plus vieux ? Le plus influent ? Comment dirigent-ils la guilde ensemble ?
Ce genre de petites choses qui me semble importante ^^
N'hésite pas à me MP si tu as des questions, des doutes quant à la guilde ect ^^

De nouveau bienvenu, j'espère que tu te plaira chez les fou ^^





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Deïmos Loth'hil

avatar

1er Siège de la Guilde des Marchands
1er Siège de la Guilde des Marchands
Messages : 40
Date d'inscription : 02/01/2013

Détails indiscrets
Age :
Humeur :
Autre:

MessageSujet: Re: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand Mer 2 Jan - 14:05

Bonjour Mesdames,

Avant tout, merci pour vos messages de bienvenue, ils font chaud au coeur Smile

Merci également pour vos critiques constructives qui m'ont permis de mieux cibler mon personnage et d'affiner ses descriptions. J'ai corrigé les Pierres de Magie et Perles de Magie et ajouté quelques éléments à mes descriptions. La couleurs des écailles et la chevelure de Deïmos ont été précisées dans la description physique. Ses relations avec les deux autres Maitres de la Guilde ont également été ajoutées dans la partie comportement. Tous les ajouts sont colorés en bleu afin que vous puissiez les retrouver facilement sans vous retaper toute la fiche Wink

En espérant que ces modifications et ajouts suffiront, je me réjouis de vous rejoindre très bientôt !

Excellente journée !

Deïmos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luna Ab'Alinuë

avatar

Princesse Héritière des Dissaels
Princesse Héritière des Dissaels
Messages : 91
Date d'inscription : 24/06/2012
Localisation : Chez moi ou dans les bois... Comment saurais-je ?

Détails indiscrets
Age : 323 ans
Humeur : Toujours douce !
Autre:

MessageSujet: Re: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand Mer 2 Jan - 14:15

Les modifications me vont pour ma part, reste l'approbation d'Eil'li, mais je pense que tu rejoindras rapidement nos rangs !

Merci d'avoir coloré les ajouts, j'apprécie l'attention. Même si ta fiche est très plaisante à lire, bien entendu !


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand Mer 2 Jan - 15:23

Alors, en ce qui concerne l'apparence, rien à dire c'est parfait !

Par contre, sans vouloir être ch***te...c'est pas mon rôle d'habitude (je plaisante :p) Yavana est Maitre Marchand oui, mais elle ne siège pas au conseil...Elle préférerait de loin se pendre XD

Le reste en revanche me conviens toujours, particulièrement l'histoire, c'est original, ça change et surtout, j'ai dans l'idée que ça plaira à certaine personne.
J'en vois deux en particulier XD

Bref, je vais passer sur ce petit détail et te valider dés maintenant ^^
Tu peux faire une demande de rang : Ici
Et une demande pour une habitation : Ici

Définitivement bienvenu chez nous :p





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 352
Date d'inscription : 16/12/2011
Localisation : Je n'ai plus de foyer...

Détails indiscrets
Age : Mais j't'en pose des questions moi ?... 120 ans, je sais j'les fait pas...
Humeur : Mais mêles-toi de tes oignons !!
Autre:

MessageSujet: Re: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand Mer 2 Jan - 19:43

Me voilà, me voilà !!

Alooooooooooors !!! Eh bien tout me semble parfait, de plus mes collègues sont déjà passées derrière, je n'ai vraiment rien à ajouter. Personnage important et agréable, style fluide et peu de fautes, pour les écaille arc-en-ciel était déjà passé pour Arria, je ne vois pas pourquoi on te l'aurait interdit, mais bleu c'est bien aussi, après c'est comme tu veux UU

Au début de l'histoire, la seule chose qui me chiffonne, c'est le coup des perles dans les récifs. En général, c'est plus dans les huîtres, je suis chiante mais je serais pas contre une micro précision, genre un rocher avec des huîtres à côté du récif, etc UU" Le reste me va parfaitement. C'est original mais plausible et logique, ce qui en fait un personnage riche et intéressant à tout point de vue.

Vivement le RP, bienvenu... et bonne année !!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silk Oberoth

avatar

Serviteur de ces Dames
Serviteur de ces Dames
Messages : 25
Date d'inscription : 14/02/2012
Localisation : Entre Terre et Mer

Détails indiscrets
Age : C'est un secret !
Humeur : A vous de deviner *sourire angélique*
Autre:

MessageSujet: Re: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand Jeu 3 Jan - 20:04

Un compatriote et pas des moindre !!! Ton histoire me plait beaucoup, tes fonctions aussi !
Je sens qu'on va bien s'entendre !

Bienvenu parmi nous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand

Revenir en haut Aller en bas

Deïmos Loth'hil, Maitre Marchand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» l'amour d'un chat pour son maitre
» Azadeh Shah [Maitre Coq]
» [Achats] Marchand Ambulant
» tambour et contre maitre orc compatible avec Isengard?
» maitre kong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  ::  :: -