Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Un Don des plus precieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 21
Date d'inscription : 15/12/2012

Détails indiscrets
Age : 298
Humeur : Heureux? Je ne suis pas comme tout les autres.
Autre:

MessageSujet: Un Don des plus precieux Mar 18 Déc - 20:18

Heyka était rentré chez lui après plusieurs années loin de chez lui. La première chose qu'il avait retrouvé sur cette terre, sa forêt. La forêt de son peuple, c'était chez lui ici. Le soleil était haut dans le ciel bleus quand Heyka s'arrêta au pieds d'un arbre. Toute cette route a pieds l'avait épuisé mais il tenait bon. Il ne lui restait plus beaucoup de chemin a faire de toute façon. Il posait par terre sur l'herbe encore fraîche, son sac avec tout ce dont il avait besoin pour le voyage a l'intérieur. Il degainait une petite épée en fer, taillé par un forgeron humain qui le lui avait offert pour service rendu.

Heyka repensa a toutes ces personnes qu'il rencontra lors de ce voyage. Un certain nombre l'aida, d'autre lui cracha a la figure. Mais toujours quoiqu'il arriva, le jeune elfe ; enfin si on put dire jeune ; garda la tête haute sans jamais oublier son objectif. Le jour même ou il reçut l'épée, il acquéra un ouvrage qu'il eut trouvé très intéressant sur la nature. Il était écrit par un érudit humain qu'il ne connaissait pas. En tout cas, il se posait sur le sol, les jambes en tailleurs, enlevait l'ouvrage de son sac, observait la couverture. Elle était tout a fait remarquable. Heyka n'avait jamais put contempler le savoir des autres races de ce monde, et ne pensait pas que les humains pouvaient faire d'aussi beau ouvrage que ceux des elfes. C'étaient une belle leçon de vie pour l'elfe. Il touchait le livre au niveau du titre et murmurait :


- "La nature, une force bienfaisante"...

Heyka ouvrait le livre quelques pages plus loin et commençait sa lecture en silence laissant toute la pureté de l'endroit ou il était l'envahir. Tout en se concentrant sur les mots qui regorgeaient de l'ouvrage, il laissait le son des oiseaux pénétrer son esprit. Il entrait peu a peu dans un état apaisant qui le delestait de toute ses douleurs physiques. Les informations contenu dans ce livre ouvrait un peu plus l'esprit d'Heyka, qui pouvait comparer les modes de pensées des elfes et des humains. Une fois qu'il avait finis sa lecture, il refermait le livre délicatement, le posait sur son sac et fermait les yeux. Il se concentrait sur chaque parcelle de vie qui l'entourait, captant un cours d'eau avec son odorat et son ouie sans qu'il n'utilise sa vue. Il levait la main en direction de l'eau et se concentrait pour utiliser son Don. Il amenait a lui une certaine quantité du liquide transparent et le laissait en stationnement en l'air. L'elfe bougeait ses mains, compactant l'eau en plusieurs sphères de même taille. Il les faisait tourner ensemble, deux sphères décrivaient un cercle parfait a la même vitesse. La troisième sphère venait décrire un cercle traversant le premier a une vitesse moindre. Heyka répétait cette action pendant de longues longues minutes. Son esprit était vide de toute pensée.

Heyka n'avait pas vu le temps passer quand il émergeait de son état de communion parfaite avec la nature. Le soleil commençait déjà a descendre, l'air se rafraîchissait peu a peu, les oiseaux se taisaient un a un comme si ils étaient coordonnés a ne plus faire de bruit les uns a la suite des autres. L'elfe toujours assis en tailleur, se relevait sur ses jambes, se les degourdissait après quelques temps passé sans bouger. Les petites sphères d'eau étaient tombées sur le sol lorsqu'il était revenu a lui. Toute la foule de pensées et de sentiments l'avaient envahi comme si quelqu'un attendait la moindre faille dans l'esprit du jeune elfe pour s'y engouffrer. Il apprenait peu a peu a maîtriser sa concentration, ses émotions, la communion parfaite avec la terre et enfin son esprit. Les rayons du soleil qui se dirigeaient vers l'Elementaire lui éblouissaient les yeux. Il devait se protéger avec ses mains pour atténuer la luminosité.

Un léger souffle de vent se déplaçait dans les alentours, soulevant quelque peu les cheveux bruns d'Heyka. Celui-ci ramassa délicatement ses affaires, veillant a ne pas abîmer le livre qu'il avait obtenu, le premier d'une longue liste a venir car Heyka voulait tout savoir sur le monde et ses secrets, voulait tout savoir des cultures des autres races qui peuplaient cette terre. Il allait devenir un grand Élémentaire, il le voulait, il en était sur! Une fois toute ses affaires rangées soigneusement, il le portait a son dos, ramassait son épée et la rangeait dans son fourreau attaché a la ceinture qui lui tenait le pantalon. Il adressait un dernier regard a l'arbre près duquel il s'était posé et parla dans sa langue maternelle :


- Vois mon ami, toute les merveilles de ce monde, veille sur notre peuple, nourris la terre comme tu te nourris d'elle. Soit bon avec toutes les créatures qui vivent dans cette endroit. Tu es notre symbole a nous les elfes. Je te sert, je te prie, et je te souhaite une vie éternelle dans toute ta splendeur..

Heyka se retourna et commença a marcher lentement vers le cours d'eau dans lequel il avait prélever l'eau qui lui servit pour ses sphères et son entraînement qui le rapprocha de plus en plus de son objectif. Il s'accroupi devant l'eau, et contempla son visage brouillé par le courant qui deforma le reflet. Il plongea une main dedans et la ressortis pour s'asperger le visage du liquide précieux afin de se rafraîchir. Il se releva, tourna la tête en direction de sa maison. Il ne lui resta plus beaucoup de chemin a faire a présent. Le pas assuré, Heyka vint de repartir.

Le jeune elfe suivait le cours d'eau qui menait dans son souvenir près de chez lui. Il allait bientôt revoir sa famille qui vivait isolé loin des cités elfiques de la forêt d'Erbolav. Il lui restait plus d'une demi-journée de marche et le soleil commençait a descendre rapidement dans le ciel. Heyka venait de parcourir plus d'une demi-lieue, et s'était dis qu'il s'entraînerait un peu avec son Don avant que l'obscurité ne puisse gagner les lieux. Toujours près du cours d'eau qui s'était agrandit au point que l'elfe ne pouvait plus avoir pied. Il posait ses affaires près du bords, cherchait des bouts de bois morts et les positionnait de tel sorte qu'il puisse faire un feu. Il sortait ce dont il avait besoin pour cela, et créait quelque flammes qui consumait lentement le bois a présent. La nuit était froide en ce moment de l'année, Heyka n'aimait pas trop le froid. Il disposait quelques légumes et les mangeait rapidement avant de se préparer pour son exercice.

Juste après son repas consistant qui le ferait tenir toute la nuit, Heyka se dirigea vers le bords de l'eau. Il se déshabilla et plia délicatement ses vêtements. Il garda seulement un sous-vêtement, il se sentit plus a l'aise comme ça. Il rentra dans l'eau peu a peu, la fraîcheur de celle-ci le fit frissonner mais lui détendit tout les muscles de son corps, ce qui lui fit un bien fou. Il plongea entièrement dans l'eau, nageant comme un poisson. Son Don lui permit de respirer sans difficulté dans cet environnement si particulier. Il s'arrêta quelques instants, se positionna au fond de l'eau, assis en tailleur, comme plus tôt dans la journée. Il se concentra, ne faisant plus attention aux poissons qui nagèrent juste a coté de lui. Il appela a toute ses forces, et repoussa l'eau tout autour de lui. Il se retrouva assis au fond du cours d'eau a l'air libre, le liquide constamment repoussé. Toute cette déferlante de pouvoir qui garda sans cesse l'eau loin de l'elfe lui coûta beaucoup d'énergie. Heyka entra dans un état d'esprit tellement apaisant. Il ne pensa plus a rien. Seul en cet endroit, rien ne pourra le deranger, il lui fallut devenir plus fort pour atteindre son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

Eil'liathan Tyan'Lirulin

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Un Don des plus precieux Ven 21 Déc - 21:14

M'échapper, une fois de plus. C'était presque trop facile à présent. Pourtant, mes professeurs semblaient toujours plus méfiants à chacun de nos cours. Cours qui se faisaient de plus en plus rares. Soit parce que mon père n'était pas dupe et commençait à comprendre les raisons de mon manque de coopération, soit parce que mes précepteurs se lassaient de mes mauvaise tours. A moins qu'ils ne s'agisse d'un savant mélange des deux, il fallait bien avouer que ses derniers temps, je n'y allais pas de main morte. Mais suivre ses ennuyeuses leçons sur l'étiquette et les manières à la cours m'ennuyaient au plus haut point. Quant aux leçons de politique... Il y avait bien longtemps que je n'avais plus besoin de mes professeurs pour comprendre et user de toutes les ficelles et de la verve des politiciens et des têtes couronnés. Seulement, ça, personne ne pouvait le savoir, je m'appliquais soigneusement à le dissimuler.

Je ne voulais pas que l'on sache de quoi j'étais vraiment capable. Je ne voulais pas que l'on puisse comprendre que la politique, la gérance d'un royaume, les manières, l'étiquette, tout cela n'avait plus de secret pour moi. Je ne voulais pas que mon père prenne conscience que j'étais finalement capable d'assumer mon rôle. Je voulais qu'il continue de croire que ses sujets ne survivraient pas sans lui. Je ne voulais pas qu'il se sente soulagé de ses responsabilités. Je ne voulais pas qu'il m'abandonne, j'avais encore trop besoin de lui. La principale question étant, pourrais-je vraiment me résoudre à le voir partir définitivement un jour ? Pour l'heure, la réponse m'était évidente : non. Jamais je ne pourrais me passer de mon père, il restait ma dernière famille, avec ma nièce... Ma nièce, la seule personne pour qui j'acceptais de subir tout ça.

Comme c'était contradictoire. Si j'acceptais mon rôle, c'était pour épargner Nell'ya, mais si je refusais de me plier aux règles de bienséances du à mon rang, c'était pour préserver la vie de mon père.
Je n'osais imaginer le nombre de fois ou ses ministres et conseillers avaient du regretter la présence de ma nièce sur le siège des héritiers. Mais je me moquais bien de ce qu'ils pouvaient penser, j'agissais en mon âme est conscience, je faisais ce que je pensais être nécessaire pour protéger ce qu'il restait de ma famille.

Les méthodes n'étaient pas orthodoxes, mais les résultats indiscutables et comme en plus, elles me permettaient de me ménager moi aussi, je n'allais certainement pas en changer.

C'est pour cette seule et unique raison que je me promenais à présent seule dans la forêt du Erbolav, perdue au cœur du Royaume dont j'étais l'héritière. Toutes mes sorties auraient du être accompagnées d'une escorte d'une vingtaine de soldats. Des soldats que j'aurais pu balayer d'un simple geste de la main grâce à mes pouvoirs. Je ne maitrisais que 7 des dix éléments, mais c'était largement suffisant pour que je puisse me défendre seule. Et si celui qui se désignait comme mon adversaire pouvait me tenir tête, alors, ce n'est pas une vingtaine de soldats, tous sur entrainés qu'ils soient, qui pourraient pu me sauver.

Une nouvelle fois, j'étais parvenu à échapper à mon précepteur, celui censé m'apprendre à me conduire comme une princesse digne de ce nom. Nous nous étions installés dans l'une des bibliothèques du palais, celle ou nous trouverions tout les ouvrages illustrés dont nous aurions besoin et je n'avais tenu qu'une heure. L'heure la plus longue de ma vie, jusqu'à ce que je ne décide que j'en avais assez fait pour la journée. Alors, j'avais redoublé d'attention, pour endormir celle de mon professeur. Ce fut long et je dus faire beaucoup d'effort et quand enfin, il baissa sa garde, je lui filais purement et simplement entre les doigts, laissant au passage s'effondrer la moitié de la bibliothèque. Je gagnais ainsi un peu de temps pour courir jusqu'au écurie, le plus discrètement possible, évitant de croiser tout soldat, noble ou valet capable de m'arrêter.
Je sellais rapidement ma jument, qui m'avait accueillit d'un hennissement sonore, agacée d'être enfermé depuis la veille. Elle avait été ravie que je lui offre une balade et lorsqu'elle avait pu, elle c'était presque envolée. C'est à ce moment là que plusieurs soldats et valets tentèrent de m'arrêter, mais monter sur Itarillë, je leur échapper avec une facilité déconcertante et semer mes poursuivant fut presque un jeu d'enfant.

A présent, je marchais au hasard, menant ma jument par la bride, je profitais de l'air frais de ce début d'Hrivë. Bientôt les routes seraient rendues impraticables par la neige et je ne pourrais plus me balader ainsi, seule, au milieu de la forêt. Je savais parfaitement et précisément où je me trouvais. Pas trop loin de la capitale, moins de trois heures à cheval.
Si j'appréciais ses moment de solitude, je savais que je ne devais pas trop en profiter, quant à m'éloigner de la ville, c'était dangereux, je le savais. Les Ombres s'étendaient de plus en plus sur notre monde, se risquant même à envahir les forêt elfique et parmi elles, je devais en redouter une en particulier. Une qui me cherchait moi, une qui n'aspirait qu'à me faire sienne, une qui ne me tuerait pas, non, mais le sort qu'elle me réservait n'était guère plus enviable. Et cette Ombre ci, je la redoutais, parce que je la connaissais bien. Trop bien même.

C'est pour cette raison précise que je ne parvenais pas à e détendre. Pour cette raison aussi que je savais que je rentrerais avant la fin de la nuit, avant que la Lune ne gagne son Zénith, avant que les Ombres n'en profitent pour gagner en force. Marchant en tentant de me vider l'esprit, je souris en entendant l'eau gazouiller à quelques mètre de moi. Le Fleuve d'Or était encore loin, mais les cours d'eau n'était pas rare dans la région. Ruisseau et rivières coulaient ci et là et je n'était pas loin de l'un de ses cours d'eau. L'envie de m'y rafraichir avant que l'Hrivë n'emprisonne les eaux se fit soudain très forte et je conduisis ma jument jusqu'à la rive.
Mais alors que je m'apprêtais à me baigner, ne gardant sur moi qu'une simple tunique, je fut arrêté par une présence. Je la sentie plus que je ne la vit. Elle n'avait rien d'hostile et il ne me fallut qu'un détour pour apercevoir un elfe baignant dans l'eau. Il semblait être seul et surtout...Élémentaire. L'Eau, il la maitrisait. La Perle me faisait encore défaut et j'étais curieuse de voir un Élémentaire à l’œuvre avec cette élément fascinant et si changeant.

Je m'apprêtais à me faire remarquer, laissant Itarrilë divaguer au grès des brins d'herbe qu'elle trouverait les plus plus juteux, lorsque l'elfe disparut sous l'eau. Pourtant, je ne m’inquiétais pas, je me contentais de me demander quand il se déciderait à refaire surface. La nuit n'était alors plus très loin, mais lorsqu'il émergea de nouveau, elle était tombée depuis un petit moment, un peu plus d'une heure. Jamais je ne me serais cru aussi patiente.
Pourtant, j'avais attendue, assise en tailleur sur la rive, j'avais observé en silence la surface de l'eau, rappelant de temps à autre ma jument lorsqu'elle s'éloignait de trop, je songeais à la façon dont je m’appropriais cet élément lorsqu'il se serait manifesté. Quand l'elfe émergea, je lui faisait face, calme et apaisé comme rarement...l'effet de l'eau certainement.

"C'est une heure bien tardive pour une baignade." remarquais-je en guide de salut, remarquant la jeunesse de l'elfe, indubitablement Daes.






Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 21
Date d'inscription : 15/12/2012

Détails indiscrets
Age : 298
Humeur : Heureux? Je ne suis pas comme tout les autres.
Autre:

MessageSujet: Re: Un Don des plus precieux Dim 23 Déc - 16:07

Heyka sentait ses forces l'abandonner de plus en plus, il n'avait pas l'habitude d'utiliser autant de magie d'un coup. Mais plus tard il maitriserait sans doute tout les autres éléments, il serait fort mais ce n'était pas encore pour tout de suite. Il abandonnait l'emprise qu'il avait sur l'eau, il se retrouvait alors de nouveau sous l'eau froide puis remontait a la surface pour se sécher, le froid commençait a engourdir ses membres. Il utilisait son Don pour enlever toute l'eau qu'il avait sur lui. Il etait a present un peu second, le reste viendrait lorsqu'il se poserait près du feu. Il s'avançait vers ses affaires mais s'arrêtait car quelqu'un l'interpellait avec sa question qu'il prenait en même temps pour un bonsoir. Il faisait trop sombre pour voir totalement qui cela pouvait être mais il pouvait voir sa silhouette. Il devinait que c'était une elfe comme lui, avec de long cheveux noir comme la nuit qui s'était abattu sur les lieux. Un peu gêné par la situation du fait qu'il était en sous-vetement en présence d'une personne du sexe opposé. Il n'avait jamais vraiment fréquenté les elfes Daes a part ceux de sa famille. Il ne lui répondait pas pour l'instant et se précipitait vers ses affaires et enfilait son pantalon. C'était seulement a ce moment qui lui lançait :

- J'aime me baigner la nuit seul, c'est tellement reposant. Vous m'avez surpris, je ne vous ai pas senti arriver.

Toujours gêné, Heyka n'osa pas se rapprocher de la mystérieuse inconnue, et vaqua a ses occupations pour ranger ses affaires et préparer a dormir sur place. Il se posa pleins de questions intérieurement. Qui était-elle? Pourquoi avait-elle attendu qu'il sorte de l'eau pour manifester sa présence? Que lui voulait-elle? Le jeune elfe chassa ses questions de son esprit, soupira en se passant une main dans les cheveux. Il resta toujours torse nu, le feu lui réchauffant le corps. Il se tourna vers l'elfe essayant tant bien que mal a masquer sa gêne. Bizarrement, il eut plus de facilité a converser avec les autres races, notamment les humains qu'avec ceux de sa propre race.

- Euuu... Que faites-vous ici si tardivement? Veuillez excuser mon indiscrétion mais comme je vous l'avais signalé, vous m'avez surpris! Mon nom est Heyka, je suis un Daes.

Heyka se tenait debout, stoic devant l'autre elfe, il s'attendait soit a ce qu'elle s'en aille car il ne pensait pas avoir beaucoup d'intérêt pour les autres personnes, soit qu'elle se présente a son tour et qu'elle puisse partager un peu de son temps autour du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

Eil'liathan Tyan'Lirulin

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Un Don des plus precieux Dim 23 Déc - 21:12

L'elfe ne sembla pas me remarquer immédiatement. La nuit tombait lentement et j'étais assez petite pour que les ombres naissante de la nuit me dissimule à ses yeux, surtout si il s'attendait à être seul. Et pourquoi ne l'aurait-il pas été ? Au milieu de la forêt, à cette heure de la nuit, qui pouvait bien se promener hein ? Souriant légèrement, je lui fit remarquer ma présence par une simple remarque sybeline qui sonna comme une salutation, bien loin de tout les protocole que l'on m'avait enseignés. Sa gêne ne m'échappa pas, mais pourtant, je restais courtoise et ne fit absolument aucune remarque, le laissant s'habiller pour qu'il puisse se donner un peu de contenance.

A sa place, peut-être n'aurais-je pas été plus à l'aise. Non à vrai dire, j'aurais profité de la situation et de mes charmes, je n'étais pas d'un naturel prétentieux, mais l'humilité poussé à l'extrême n'était pas mon genre non plus. Je savais qui j'étais ce que j'étais, je connaissais mes défauts et mes qualités et ne m'en cachais pas...je trouvais ça passablement hypocrite.

"J'aurais plutôt dit rafraichissant, au vu de la saison. J'en suis désolé, j'étais encore loin lorsque j'ai remarqué votre présence. On ne voit pas souvent des elfes jouer avec l'eau, vous avez piqué ma curiosité." expliquais-je naturellement.

Ici, au milieu de nul part, devant un inconnu qui visiblement ne m'avait pas reconnu, je ne sentais pas le besoin de garde mon masque.
Je pouvais être moi, naturellement, sans mes artifice de Princesse capricieuse et impulsive, voir même un peu garce.
M'avançant légèrement, pour rejoindre le jeune elfe vers ce qui semblait être son campement, en remarquant un petit tas de bois préparé pour allumer un feu, j'utilisais mon Don du Feu pour l’enflammer et réchauffer l'air ambiant.
La lumière offerte par les flamme me permis d'observer un peu plus le jeune elfe, oui, incontestablement, c'était un Daes, malgré la noirceur de ses cheveux, la couleur mordoré de ses yeux était typique de notre peuple.

"J'aime me promener seule dans les bois la nuit, c'est tellement reposant."
répondis-je avec un petit sourire en employant ses propre mot.

"Je m'appelle Eil'liathan et nous sommes du même peuple."
repris-je en faisant volontairement l'impasse sur mon nom de peur d'être reconnue.

Je voulais profiter de mon anonymat, rien qu'une fois...





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 21
Date d'inscription : 15/12/2012

Détails indiscrets
Age : 298
Humeur : Heureux? Je ne suis pas comme tout les autres.
Autre:

MessageSujet: Re: Un Don des plus precieux Sam 5 Jan - 11:37

Heyka l'écoutait en silence près du feu pendant qu'il se rhabillait complètement. La grace qui émanait de la jeune incconue, plus très incconue d'ailleurs vu qu'elle s'était présentée lui, n'échappait au jeune elfe. Si il ne faisait pas nuit, Eil'liathan aurait sans doute remarqué sans le moindre problème que Heyka rougissait comme un jeune adolescent. Son regards se porta ensuite sur le petit feu que lui et l'autre elfe avait construit grace a leurs talents respectifs. Il ferma les yeux et s'asseya près de celui-ci. Son le fit souffrir un peu mais attendit. Lorsque son corps arreta enfin a la faire souffrir, Heyka se plongea dans une profonde méditation, ce qu'il n'avait pas fait depuis le moment ou il s'était reposé contre l'arbre. Mentalement, il se voyait assit sur le sol d'un vieux temple en ruine. En l'espace de quelques instants, il avait complètement oublié la jeune elfe qui lui tenait compagnie. Pendant de longues minutes, il chassa toutes ses craintes, toutes ses peines et toutes ses déceptions pour se laisser envahir par l'energie qui vibrait dans tout ce qui l'entourait. Lorsqu'il ouvrit enfin les yeux, il lui semblait que la nuit était moins sombre.

Il ne voulait pas passer toute la nuit a rester gêner et ne pas entamer réellement le conversation avec Eil'liathan. Bizarrement ce nom lui était familier mais il n'arrivait pas a savoir comment. Il se relevait lentement et se rapprocha un peu plus près de l'autre elfe. Il lui prit la doucement la main et l'attira vers le feu. Il s'assit sur le sol et intima son "hote" a faire de même. Il l'observait du coin de l'oeil tout en s'occupant un peu du feu et recuperait de quoi manger.


- C'est un jolie nom que vous avez la. Il me dis quelque chose mais je ne saurais vous dire quoi. Il me semble a la fois familier et étranger. Veuillez m'en excuser! Pour revenir a nos vies, moi j'habite un peu plus loin dans la forêt. Mais je suis partit il y a quelques années construire ma propre vie. J'ai appris a maîtriser le don de l'Eau puis la je suis de retour. Et vous? Qui est-vous Eil'liathan?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

Eil'liathan Tyan'Lirulin

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Un Don des plus precieux Lun 4 Fév - 11:38

Préférant rester légèrement en retrait, désireuse de ne pas étouffer ou gêner l'elfe alors qu'il se rhabillé, consciente que ma présence pouvait provoquer une certaine gêne, je me contentais d'attendre, profitant de l'air frais et du calme de la nuit. Au milieu des bois, j'étais invisible. Évidement, allumer moi même le feu n'était peut-être pas une riche idée, il indiquerait aux soldats lancé à mes trousses la position du campement. Mais j'avais confiance en mes propres capacités et si je le voulais, je pourrais leur échapper à l'instant où il repérerait soit la lumière, soit la fumée provoqué par le feu. De toute façon, je ne me voyait pas demander à Heyka de rester dans le froid de la nuit sous prétexte que je ne devais pas me faire repérer. D'abord, ça aurait été suspect, ensuite, c'était moi qui était venu le déranger, je ne pouvais pas lui demander de s'adapter à ma présence alors qu'il ne m'avait pas vraiment éviter.

Gardant le silence, sans vraiment prendre conscience du temps qui filait, je me demandais comment l'elfe faisait pour plier l'Eau à sa volonté.
Certes, les Élémentaires avaient tous ce pouvoir et je ne tarderais pas à l’acquérir à mon tour, mais j'étais tout de même curieuse de savoir comment un être fait de chair et de sang, tout immortel soit-il, pouvait plier à sa volonté un élément aussi changeant et instable que l'Eau. Et bien sure, je me demandais si j'en serais capable. Je n'en doutais pas vraiment, j'avais plié à ma puissance le Feu et les Ombres et ni l'un ni l'autre ne m'avaient dévoré. Je jouais avec la Foudre et l'Air et la Terre répondait toujours à mon appel... Je me demandais simplement comment je pourrais utiliser l'Eau. Quelle genre de technique je pourrais adapter à cet élément... Heyka aurait peut-être quelques réponses...ou moins pourrait-il me donner des idées.

Sursautant légèrement en sentant sa main se refermer sur la mienne, je retins un éclat de rire, aurait-il seulement osé si il avait su ?
Personne ne l'avait fait jusque là...
M'asseyant prés du feu alors que l'elfe m'y invitais, je hochais la tête avec un sourire en guise de remerciement, appréciant la simplicité de l'instant...C'était pour moi, une chose très rare.


"C'est un prénom elfique tout ce qu'il y a de plus banal, peut-être l'avez vous déjà entendu ailleurs..."
répondis-je sans broncher, je n'avais aucune difficulté à faire semblant. J'avais bien trop l'habitude pour ça.

"Il n'y a rien à pardonner..."
repris-je avec un sourire qui se voulait rassurant.

Posant les mains sur les genoux pour prendre mon menton dans la paume de ma main droite, je fixais Heyka, écoutant son histoire.
Je ne pouvais m'empêcher de l'envier. Moi aussi j'aurais aimé pouvoir prendre le large pour construire ma propre vie, mais le Destin l'avait déjà construite pour moi et je n'avais d'autre choix que de suivre le chemin qu'il m'avait tracé...C'était ça ou sacrifier un être cher, j'avais déjà assez perdu comme ça...

"Il faut du courage pour quitter sa famille et son pays seul."
affirmais-je en fixant l'elfe.

"Puis-je vous demander comment vous avez appris à maitrise l'Eau ?"


Retenant un soupir, je me contentais de sourire. Quoi répondre ? La vérité ? Et briser ma réputation ? La vérité et découvrir mon vrai visage ? Mentir et profiter de l'instant...

"Je suis simplement une Daes comme les autres."
répondis-je, choisissant la demi vérité.

"Je ne vis pas très loin moi non plus, je partage le même toit que mon père et j’apprends à suivre ses traces."
repris-je sans plus de précision, apaisant un peu ma conscience en ne mentant qu'à demi mot.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un Don des plus precieux

Revenir en haut Aller en bas

Un Don des plus precieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [MISSION] Le précieux objet
» Un minerai précieux ( B )
» LES OEUFS DE FABERGE
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  :: -