Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Noria

avatar

L'Ombre du Sorcier
L'Ombre du Sorcier
Messages : 59
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : Là où mes humeurs me portent.

Détails indiscrets
Age : J'ai cessé de compter depuis un certain temps !
Humeur : Tout dépend de mon entourage
Autre:

MessageSujet: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Dim 9 Déc - 13:14

Croiser Khellian n'avait pas été une partie de plaisir. J'avais une sainte horreur de son air supérieur et de ses pseudos bonnes manières. Ce n'est pas parce que mon propre Maitre voudrait le voir à sa place qu'il doit se sentir obligé de prendre la grosse tête.
La conversation avait tourné court et je n'étais contenté de lui répondre par monosyllabe et tant pis si il doit aller s'en plaindre.
Après tout, mon caractère ne lui est pas inconnu, si il ne voulait pas avoir à subir mes humeurs, il n'avait qu'à m'ignorer, je ne serais certainement pas allé le voir de moi même.

Au moins Spyke avait-elle su se tenir. Ce fut la seule raison qui me poussa à ne pas rebrousser chemin et regagner mes appartements, ou le fin fond de la forêt... Tout seul. Seulement, je ne pouvais plus reculer, Spyke commençait à contrôler son pouvoir naissant et si je voulais qu'elle sache en quelle situation en user, je devais lui enseigner les us et coutumes des Sorciers. Et puisque j'étais lancé ...

Laissant Khellian vaquer à ses occupation, j'avais conduit mon élève jusqu'à la bibliothèque du palais, l'avait assise à une table, dans un coin isolé ou nous ne serions pas dérangé et l'avais simplement planté là en lui ordonnant de ne pas bouger. J'étais revenu un quart d'heure plus tard, les bras chargé de livres que j'avais simplement laché sur la table, sous son nez avant de l'installer face à elle.

Reculant ma chaise, je m'y calais jusqu'à me balancer sur deux pieds, appuyant mes pieds contre la table, je croisais les bras sur le torse et observais Spyke lire...ou essayer, les titres des livres.

"Tu ne maitrise pas l'elfique je suppose." soupirais-je.

Fort heureusement pour elle, je m'y attendait et avait intégré cette tare dans mon programme.

"Oublie ça pour le moment. Commençons par nous rendre compte de l'étendue des dégats...Que sais-tu de l'Histoire de notre Monde et de celle des Sorciers ?" demandais-je en usant d'un ton aussi froid et indifférent qu'à l'acoutumé.

Je sens que la réponse ne va pas me plaire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 24/06/2012

Détails indiscrets
Age : 18 ans
Humeur : Je t'en pose moi des questions stupides ? Oô
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Dim 9 Déc - 14:09

La rencontre avec Khellian tourna court, du au manque de conversation de Noria et mon maître m'enmena donc à ma bibliothèque du palais. Je fus encore une fois émerveillée par les hauts rayonnages de bois massif et les énormes livres aux couvertures pimpantes. On aurait dit que la poussière n'avait jamais eu le droit d'entrer ici, que le temps n'abîmerait jamais les ouvrages rangés ici. Il me désigna une table en retrait, ce qui ne m'étonna pas, et je m'yinstallai. Il me laissa seule un moment, je me laissai aller à rêvasser, me balançant légèrement sur ma chaise.

Je sessai immédiatemment quand il revint un quart d'heure plus tard, les bras chargés de bouquins énormes qu'il laissa tomber devant moi. Je haussai les sourcils en le voyant s'installer confortablement les pieds sur la table et pris le premier livre de la pile pour essayer d'en lire le titre ... mais les caractères elfiques étaient pour moi un casse tête irrésolu.

" Tu ne maitrise pas l'elfique je suppose."

Je levai les yeux au ciel, nous étions encore repartit sur le sujet de mon incroyable incompétence.

" Oublie ça pour le moment. Commençons par nous rendre compte de l'étendue des dégats ... Que sais-tu de l'Histoire de notre Monde et de celle des Sorciers ? "

Je gardé le silence quelques secondes et l'image de ce vieil homme me revint en tête.

" Ce que Dirpk m'en a dit ... C'était un vieil homme ... un genre de voyageur, un conteur qui revenait régulièrement dans mon village. J'aimais plus que tout ses histoires, ma curiosité sans bornes et mes bêtises l'amusait, il m'avait prise en affection. Il m'a parlé des elfes, des nains, des sirènes, des sorciers, des aures créatures noires qui peuples les terres du nord ... Il m'a raconté tellement d'histoires sur ces peuples et notre monde, j'ai toujours eu un doute sur le fait qu'elles ne soient finalement que des contes ... et avec tout ce que j'ai découvert et vu ces derniers temps, je me dis qu'il n'était certainement pas là par hasard ce vieil homme. Peut être le destin a-t-il mit sur mon chemin quelqu'un qui avait un plus grand savoir, qui pourrait ... m'apprendre certaines choses. "

Je croisai le regard de Noria et me rendit compte qu'il avait une expression bizarre que je ne décodais pas. Je me dis aussi que c'était très certainement la plus longue conversation que nous ayons jamais eue et je me mit à gigoter, mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noria

avatar

L'Ombre du Sorcier
L'Ombre du Sorcier
Messages : 59
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : Là où mes humeurs me portent.

Détails indiscrets
Age : J'ai cessé de compter depuis un certain temps !
Humeur : Tout dépend de mon entourage
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Dim 9 Déc - 19:39

Calé dans ma chaise, j'observais Spyke comme à mon habitude. Peut être un peu moins méprisant, puisqu'elle était capable de faire quelques efforts, mais à peine moins qu'à l'accoutumé. Au moins pouvais-je commencer à la considérer comme une Sorcière et non plus une simple Humaine. La facilité avec laquelle elle avait accepté sa condition m'avait tout de même impressionné...Un peu.

Me balançant nonchalament sur ma chaise, je haussais un sourcil lorsqu'elle évoqua Dirpk et manquais de m'étouffer de rire en l'entendant me le décrire. Haussant un sourcil, contenant difficielement un fou rire, j'échappais un long soupir. La fin de sa tirade vallait tout l'or du monde...Si seulement elle savait.

"C'est vrai, j'avais presque oublié qui m'avait demandé de te surveiller." soupirais-je légèrement blasé.

Laissant ma chaise retomber sur ses quatre pieds, je posais les coudes sur la table et mon menton sur mes mains croisées, mais pas une seconde je ne lachais Spyke du regard, restant mortellement sérieux alors que je jubilais.

"Tu n'est donc peut-être pas si inculte que je le pensais."

Ce qui nous faciliterait certainement un peu les choses. Esquissant un unique sourire, j'appréciais le moment pour ce qu'il était, l'un des plus grosses surprises de la vie de mon élève.
Un moment je me demandais si je ne la laisserais pas conserver ses illusions sur le vieux conteur...sans blague, c'est quoi ce cliché ? Mais j'avais trop peur de louper le moment de la révélation, alors, je préférais encore en être l'auteur.

"En général, c'est ton conteur qui joue avec le destin, pas l'inverse." insinuais-je, luttant pour rester sérieux.

"La première chose que tu dois savoir sur nous, c'est que nous faisons partie du Cercle des Sorciers. Le Cercle regroupe tout les Sorciers du monde, aucun d'entre eux ne peux y échapper, à moins de décider de servir Shizo. Il y y en tout 12 Cercles accessible à chacun d'entre nous, je fait partie du Onzième, toi, du Premier, bien que ce ne soit pas encore officiel. Pour que se le soit, je doit te présenter au reste du Cercle et te faire passer une Initiation. En gros, tu devra prouver tes capacités et surtout ta loyauté. "

Ménageant une pose pour la laisser digérer l'information, pas bien compliqué au demeurant, je repris mon balancement, observant sa réaction avant de continuer.

"Tu dois le savoir, les Sorciers sont les premiers êtres à avoir foulé ce monde. A la base, ils étaient cinq, un représentant de chaque dieux. Et si chaque Sorciers peut potentiellement atteindre le Douzième Cercle, seul l'un des Originels peut prétendre atteindre le Treizième Cercle, guider et commander tous les autres. Shiejo fut le premier Sorcier du Treizième Cercle, créer par Cleyto, il fut le premier Sorcier tout court ..."

Marquant de nouveau une pose, je ne cessais d'observer Spyke, notant au passage que je ne lui avait jamais parlé aussi longuement. Mais elle ne povuait pas tout apprendre dans les livres...à mon grand damne.

"Rian fut la quatrième Sorcière à voir le jour, créer par Surmae et Shaere créa Ingwë qui fut le dernier des Sorciers à venir au monde. Tout deux périrnt lors des Guerres des dieux, Rian lors de la première et Ingwë au début de la seconde. Miriel, la création de Shizo, si elle fait partie du Cercle préfére vivre retirée du monde."

Et si le commun des mortels me trouve lugubre, égoïste et invivable, c'est bien parce qu'il ne l'on jamais rencontré elle...

"Shiejo à disparu lors de la Seconde Guerre des Dieux, personne ne sait si il est toujours en vie, mais il est évident qu'il ne peut plus assurer ses fonctions de Maitre du Cercle des Sorciers, c'est donc son frère, Dairiun, créé par Cyliea, second être à avoir foulé le sol de notre monde, qui à pris sa place."

Presque naturellement...
Retombant de nouveau sur les quater pieds de ma chaise, je me penchais légérement en avant, souriant à présent comme un gosse fière de ses révélation.

"Sait-tu comment se fait appeler Dairiun de nos jours ?" demandais-je énginatique.

Lorsqu'elle me répondit par la négative, mon sourire grandit encore.

"Dirpk." assénais-je pour toute réponse.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 24/06/2012

Détails indiscrets
Age : 18 ans
Humeur : Je t'en pose moi des questions stupides ? Oô
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Lun 10 Déc - 15:15

Son sourire me choqua presque, je ne comprenais pas ce qui l'amusait exactemment et je ne compris pas non plus ses allusions de suite. Ce qui m'intrigua mais je tentai de rester concentrée sur ce qu'il me disait pour en retenir le maximum. Les cercles, les premiers sorciers, ... une sorte d'initiation que je devrai passer. Mon estomac se retourna d'apréhension et d'impatience en y pensant mais la plus grosse surprise vint dans sa dernière question.

" Sais-tu comment se fait appeler Dairiun de nos jours ? "

Je ne l'avais jamais vu si réjouis et je me commençai sérieusement d'où lui venait cette soudaine bonne humeur, secouant négativement la tête.

" Dirpk "

Mes yeux s'arrondirent comme des soucoupes et je restai un moment sans rien dire, mille questions se bousculant dans ma tête. En voyant qu'il avait tellement de mal à cacher son hilarité, c'est l'agacement qui prit de le dessus et ma mine se renfrogna.

" Evidemment ça, ça vous fait rire ! Vous en avez encore beaucoup des révélations du même acabit ? "

Je marquai une pause avant de remarquer le détail le plus important dans ce qu'il m'avait dit.

" Et pourquoi un sorcier si puissant se serait-il amusé à me surveiller toute mon enfance ? "

J'étais moi aussi une sorcière, d'accord. Mais pouvait-il réellement deviner dés mon plus jeune que je le deviendrai ? Et pourquoi s'était-il chargé personnelement de moi toutes ces années ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noria

avatar

L'Ombre du Sorcier
L'Ombre du Sorcier
Messages : 59
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : Là où mes humeurs me portent.

Détails indiscrets
Age : J'ai cessé de compter depuis un certain temps !
Humeur : Tout dépend de mon entourage
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Lun 10 Déc - 15:40

Coudes appuyés sur la table, je fixais Spyke avec un sourire satisfait. Sa surprise évident manqua bien de m'arracher un éclat de rire. Je n'étais pas de bonne humeur non, je m'amusais simplement de sa surprise. Elle devait tomber de haut et moi, j'étais mort si jamais Dirpk apprenait la façon dont je venais de parler de lui.
Haussais un sourcil à sa remarque, je poussais un profond soupir. Si je parvins à garder mon calme, c'est uniquement parce que mon hilarité contenue était trop récente.
Habituellement, je lui aurais simplement sauté à la gorge, puisque visiblement, c'était le seule moyen de lui faire comprendre les chose.

Me balançant de nouveau sur ma chaise, je la fixais d'un regard plus noir que la nuit.

"Ca m'amuse oui, mais ce n'est en rien un mensonge. Rentre toi le bien dans le crâne, parce que je ne le répéterais pas une quatrième fois : je ne mens jamais." assenais-je, retrouvant mon air profondément agacé et surtout menançant.

Je déteste avoir à me répéter.

"Ca...c'est à lui qu'il faut poser la question. Mais tu vois, il ne s'en est pas chargé tout seul."

J'en connaissais parfaitement la raison mais si sa surprise m'amusait, je n'irais pas jusqu'à pousser le vis au point de l'obliger à repenser toute son enfance et remettre en cause sa propre identité. Dirpk s'en chargerais très bien tout seul, le moment venu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 24/06/2012

Détails indiscrets
Age : 18 ans
Humeur : Je t'en pose moi des questions stupides ? Oô
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Mar 11 Déc - 17:20

C'était bien dommage d'ailleurs, peut être Dirpk aurait-il été moins excécrable. Cependant son image de gentil conteur de mon enfance venait d'en prendre un coup et quelque chose au fond de moi me disait que je n'étais pas au bout des secrets qu'on me résservait. Je devais admettre également que s'il m'avait donné mainte raisons de ne pas l'aimer, Noria ne m'en avait pas donné une seule de ne pas lui faire confiance. Jusqu'à maintenant ... je ne savais plus trop ni quoi penser ni qui croire.

Je fus presque déçue de le voir reprendre son air renfrogné, j'avais trop parlé et on ne gagne pas à tous les coups.

" Je n'ai en aucun cas insinué que vous ne me disiez pas la vérité, c'est le propre de tout élève de poser des questions lorsqu'il s'interroge. Pourrions-nous nous remettre au travail ? "

J'avais gardé un ton tout ce qu'il y a de plus neutre et un visage calme, tout en me redressant sur ma chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noria

avatar

L'Ombre du Sorcier
L'Ombre du Sorcier
Messages : 59
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : Là où mes humeurs me portent.

Détails indiscrets
Age : J'ai cessé de compter depuis un certain temps !
Humeur : Tout dépend de mon entourage
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Ven 14 Déc - 13:35

Haussant un sourcil, j'esquissais un vague sourire ironique. Elle se moque de moi là ? Retenant un soupir et surtout, luttant contre l'envie de purement et simplement la planté là au milieu des bouquins, je retombais sur les pieds de ma chaise, croisant les bras sur la tanble, je retrouvais mon impassibilité naturelle.
Un jour, je lui expliquerais qu'elle est plus transparente qu'un courant d'air, mais pas aujourd'hui, pas alors que j'étais à peu près de bonne humeur. Un simple regard suffirait à lui faire comprendre que je n'étais pas duppe. Ca n'avait peut-être pas duré, mais l'esapce de quelques secondes, elle avait douté.

"Songe à poser des question utile." soupirais-je avant de tirer un livre de la pile et le lui tendre.

Dégageant l'une de mes mains, je la tendis au dessus de la table et soufflais un simple mot pour faire apparaitre deux vieux parchemin, une plume et de l'ancre.
Daroulant l'un des parchemin, je le tendis à Spyke.

"Commençons par le commencement... Sont noté ici les bases de l'elfique. Savoir déchirer ce langage te sera très utile." expliquais-je en baissant les yeux sur le parchemin pour lui intimer l'ordre de ce pencher sérieusement sur le problème.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 24/06/2012

Détails indiscrets
Age : 18 ans
Humeur : Je t'en pose moi des questions stupides ? Oô
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Mar 1 Jan - 19:36

Je me retins de pousser un soupire, qui aurait achevé d'exaspérer Noria. Les livres ne me passionaient que peu ... D'un autre côté j'avais soif d'apprendre et je me résonnai en pensant qu'une fois le langage elfique maitrisé, je pourrai faire passer mes heures d'ennuis en apprenant des milliers de choses par moi même. Le fait de ne pas ouvoir quitter les appartements la plupart du temps commençait à me peser. Chevaucher, chasser, prendre le grand air ... tout cela me manquait. Mon courage me revint totalement en pensant à toutes les merveilles à découvrir, juste posée sur un rayonnage de cette immense bibliothèque. Et je me penchai sérieusement sur les parchemins qu'il me tendait. Je m'appliquai à recopier tous les caractères et à en comprendre le sens, ne relevant que furtivement les yeux vers lui de temps à autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noria

avatar

L'Ombre du Sorcier
L'Ombre du Sorcier
Messages : 59
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : Là où mes humeurs me portent.

Détails indiscrets
Age : J'ai cessé de compter depuis un certain temps !
Humeur : Tout dépend de mon entourage
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Ven 4 Jan - 12:56

Satisfait qu'elle tienne sa langue, je baissais de nouveau les yeux sur parchemins elfiques pour lui intimer de se pencher sur le problème. L'elfique comme nous le connaissions aujourd'hui n'était pas en soit un langage très compliqué, mais l'apprendre demandait un minimum d'attention. Les caractères était parfaitement lisible, très rond et harmonieux, comme le langage qui était fluide, doux et chatant, aussi agréable à parler qu'à entendre.
Attrapant un bouquin au hasard alors que Spyke se penchais sur son travail, je bouquinais tranquillement la laissant se concentrer.
Pour apprendre les caractères elfiques, elle n'avait pas besoin de moi, pourtant, je jetais quelques coups d'oeil par dessus mon bouquin pour m'assurer qu'elle s'en sortait.
Après presque deux heures et demi de travail pour elle et de lecture un peu creuse pour moi, je refermais mon bouquin que je posais sur la table avant d'y prendre appuis.

"Voyons ce que tu as pu apprendre." soupirais-je.

J'entrepris, pour commencer, de l'interroger sur la pronociations des différents caractère. Je pouvais au moins reconnaitre qu'elle apprenait vite. Elle n'était pas si idiote que ça, pour une humaine.
Restant dans la bibliothéque plusieurs heure encore, interrogeant Spyke et la poussant à apprendre rapidement les rudiments de l'elfique, je décidais finalement qu'il était temps de mettre fin à la séance. J'avais fait suffisament d'effort pour la journée et j'avais besoin d'un peu de solitude.

"Ce sera tout pour aujourd'hui. Tu as le reste de la journée pour toi...A moins que Luna ne veuille t'accorder une nouvelle leçon." précisais-je en me levant.

Réunissant rapidement les bouquins, j'en laissais quelques uns sur la table, ceux qui pourraient être utilie à Spyke, si peu qu'elle daigne se montrer un peu zélé et continuer à travailler sans mon aide...
Sans plus lui accorder ni un regard, ni la moindre attention, j'allais ranger les livre que je je tenais et quittais le palais pour rejoindre la forêt, retrouver Louyana et profiter de ma présence sur ses terres pour passer du temps dans mon sanctuaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 24/06/2012

Détails indiscrets
Age : 18 ans
Humeur : Je t'en pose moi des questions stupides ? Oô
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Lun 21 Jan - 19:43

Je restai quelques secondes assise à la table, le regardant s'éloigner tout en parcourant du bout des doigts la couverture de cuire des livres laissés devant moi. J'avais encore tant de questions qui se bousculaient dans mon esprit, il ne m'avait laissé aucune occasion de les formuler. J'hésitai un instant puis je ramassai mes affaires en vitesse, les fourant dans une grande sacoche de toile un peu négligeamment. Attrapant au passage ma longue cape de laine noire pour la jetter sur mes épaules, je m'élançai pour rattraper Noria à la sortie du palais.

- Attendez !

Il se retourna et s'arrêta à contre coeur (c'est le moins qu'on puisse dire), une grimace étrange fixée sur ses traits tendu. Je ravalai ma salive et tentai tant bien que mal de ne pas me laisser emporter par une peur stupide de petite fille : celle de me faire disputer.

- Je ... parlez moi des sorciers Noria. Je voudrais savoir ce qui m'attend ...

Je baissai légèremment les yeux, ne m'attendant pas à ce qu'il comprenne ma curiosité ou mes inquiétudes par rapport à ce monde qui m'était inconnu mais tellement familier pour lui. Depuis combien de temps était-il sorcier ? Je l'ignorais mais quelque chose me soufflait que ce n'était pas l'affaire d'une décénie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noria

avatar

L'Ombre du Sorcier
L'Ombre du Sorcier
Messages : 59
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : Là où mes humeurs me portent.

Détails indiscrets
Age : J'ai cessé de compter depuis un certain temps !
Humeur : Tout dépend de mon entourage
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Lun 11 Mar - 20:29

Passer plus d'une matinée avec Spyke alors que je l'avais supporté des semaines durant, c'était beaucoup m'en demander.
Je commencais à me faire à l'idée de faire un effort et le fait qu'elle accepte son nouveau statut, pourtant si terrifiant pour les siens, m'aidait à la considérer de plus en plus comme une Sorcière et non pas comme une Humaine. Mais certains de ses réflexes, certaines de ses paroles, plusieurs de ses gestes venaient trop souvent me rappeler à quel peuple elle appartenait. Je détestais trop les Humains pour parvenir à passer outre ... Et de toute façon, je devais garder en tête le destin qui l'attendait. L'idée de former à la sorcellerie la seule descendante de la famille royale humaine me rendait juste malade. Mais visiblement, je n'avais pas le choix ! Alors, je pouvais bien décider du temps que je passais avec elle et je n'avais pas l'intention de m'en imposer de trop. Jusqu'à ce que Dirpk ne vienne me taper sur les doigts. J'avais donc encore un peu de marge de manoeuvre, vu qu'il était bien occupé.

Je laissais Skype dans la bibliothéque sans le moindre remords, elle avait eu droit à sa leçon du jour, à elle de la travailler.
Nous pourrions avancer plus vite une fois qu'elle aurait intégré les bases de l'elfique. Décidé à profiter du reste de la journée, je retins un long soupir d'agacement quand je l'entendis me courir après. A contre coeur, je m'arrêtais et lui fis face, sans pourtant lui cacher l'agacement provoqué par son comportement.

Croissant les bras sur le torse, je haussais un sourcil, étouffant un rire sans joie. Ce qui l'attendait ? Devrais-je vraiment lui dire ?
Dirpk m'en voudrait surement de lui dire la vérité si curement.

"Tu es certaine de vouloir savoir ?" demandais-je sans la moindre compassions.

A sa réponse, je haussais les épaules et lui tendis une mains.

"Comme tu voudra... Je vais te montrer ce qui t'attends alors."

Je baissais les yeux sur ma main en la voyant hésiter à la saisir.

"Si je t'ai pas mangé jusque là, tu peux être certaine que je ne le ferais pas maitnenant..."

J'y laisserais ma tête et je tiens à ce qu'elle reste en place.
En sentant sa main sur la mienne, je retins un frison et ne pris même pas la peine de refermer le poing pour nous téléporter jusqu'au mausolé abritant les statues dressées à la mémoire de ma famille. A peine arrivés, je lachais sa main et reculais d'un pas pour la laisser admirer l'endroit qui s'y prêtait particulièrement bien à cette heure-ci. Le Soleil du Zénith frappait la pierre de plein fouet, faisaint ressortir son éclat et sa perfection.

"Ma femme, la soeur ainée de Luna et nos filles ... C'est tout ce qu'il reste d'elle. Ce qui t'attends en tant que Sorcière ? La mort, la souffrance, les combats et le sangs. Tout ceux d'entre nous qui ont eu un jour le mallheur d'aimer ce sont vu arracher tous ce qu'ils avaient de plus cher. Kheillian, Anael, même Dirpk ..."

Fixant les statue, je restais aussi immobile qu'elles, figé dans mon impassabilité naturelle.

" Nous n'avons pas le temps pour ça. La seule chose sur laquelle nous pouvons et devons nous concentrer, c'est le monde. Qu'il nous déteste ou nous ignore, nous nous devons de le sauver, car c'est pour cela que nous avons été crées, pour veiller sur le monde voulu par nos Dieux. "

Tournant lentement les yeux vers Spyke, je restais de glace, pourtant, je haissais profondément ce genre de vérité.

" Ce qui t'attends, c'est ton devoir et rien d'autre. Ton apprentissage sera long et difficile, tu sera confronté aux ténébres bien plutôt que tu ne l'imagine, et quand tu n'aura plus besoin de maitre, tu te devra de les combattre chaque jour. Et chaque jour, tu ne devra suivre aveuglément qu'un seul homme, le seul qui sache vers quoi cours vers notre monde, le seul qui soit en mesure d'éviter sa ruine. Quelques soit ce que celà te coute, quelque soit les choix que tu devra faire, tu devra les faire en fonction de l'avenir du monde, tu devra faire des sacrifice qui te rendront malade au point que tu ne désire plus que la mort, mais tu devra continuer, parce que tu es l'une des pierre constituant la frête barrière entre le monde que tu connais et celui espéré par les Ténèbres qui gronde autour de nous. Voilà ce qui t'attends ..." finis-je sans la moindre émotion.

Puisqu'elle voulait savoir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 24/06/2012

Détails indiscrets
Age : 18 ans
Humeur : Je t'en pose moi des questions stupides ? Oô
Autre:

MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas. Jeu 21 Mar - 20:02

" Tu es certaine de vouloir savoir ? "

J'aquiescai d'un geste de la tête avec un mauvais préssentiment. Je supposais ce qui m'attendais au détour du chemin, je pensais en avoir une idée très floue ... Mais me la voir préciser était une autre chose et mon estomac se noua. Noria me tendit une main, que je regardai fixemment avec des yeux ronds comme si une licorne verte à pois mauve était apparue devant moi pour me chanter une comptine.

" Si je ne t'ai pas mangée jusque là, tu peux être certaine que je ne le ferai pas maintenant ... "

Ca c'est toi qui le dit l'ami ... Je me décidai tout de même à poser ma main sur la sienne et je sentis presque tout de suite un énorme vertige et une sensation de nausée énorme m'envahir. Je fermai les yeux sous le choc et une fois que je les eus réouverts ... Nous n'étions plus au bas des marches de l'entrée du palais mais dans cette petite clairière baignée par le soleil où je l'avais surpris une fois. Et j'écoutais mot après mot tout ce qu'il me révélait durement, mon regard fixé sur ces visages de marbre. Si la peur n'avait jamais vraiment fait partie de mon vocabulaire, c'est ce que je ressentais en ce moment. La peur d'un avenir incertain, la peur de ne pas être à la hauteur de la mission qui me serait confiée. Mais aussi la peur d'être à jamais seule, malgré l'habitude ... Car même si je n'avais jamais été entourée ou choyée, même si vivre au milieux de gens qui sont répugnés par ma nature même ne m'atire pas le moins du monde : être complètement seul à l'intérieur de sois c'est effrayant.

Alors devant ces visages si beaux, si rayonnants, certainement mille fois moins que lorsqu'ils étaient animés par le souffle de la vie. Devant une peur que je laissait m'envahir un instant avant de la réprimer à jamais et la compassion que j'avais pour Noria puisqu'il avait tant perdu ... Je gardai le silence et laissai quelques larmes rouler sur mes joues tout en restant stoïque. Et ... je ne sais toujours pas pourquoi ... mais je tendis la main vers Noria pour la reglisser dans la sienne, mes yeux toujours fixés sur les rayons dorés qui densenait sur le marbre blanc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas.

Revenir en haut Aller en bas

Première leçon, soit attentive, je ne me répéterais pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]
» Première nuit dans Dreamland...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  :: -