Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Bienvenue Invocateur..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 15
Date d'inscription : 28/11/2012

Détails indiscrets
Age : 24
Humeur :
Autre:

MessageSujet: Bienvenue Invocateur.. Lun 3 Déc - 14:36

… Lève toi !...
…Kalynxa !...
…Debout je t’ai dit!...
… Aller dépêche-toi !...


Qui d’autre que mon maître pouvait me réveiller avec autant de douceur… ? Quel régal d’être réveillée tel un condamné à mort le dernier jour de sa vie et encore je suis sure que les geôliers étaient un peu plus prévenants avec ces hommes. Enfin, sans rechigner je tentais d’ouvrir un œil puis l’autre avec sans trop de réussite. Je me retrouvais assise sur mon lit les yeux fermés à tenter de comprendre pourquoi mon maître s’agitait ainsi. J’ouvrais doucement les yeux et ma vue se précisait peu à peu pour voir qu’il faisait des aller et retour à toute vitesse dans les quatre coins de ma chambre. A peine je tentais de comprendre ce qu’il se passait que je recevais mes affaires en pleine figure. C’était donc pour ça qu’il faisait les cents pas, il prenait mes vêtements. Je n’ai pas eu le temps de lui demander pourquoi tant d’agitation qu’il passait le cadre de ma porte en m’ordonnant de me dépêcher, qu’il m’attendait dans la salle à manger.

Les paupières encore lourdes, je m’exécutais et m’habillais aussi rapidement que mon cerveau pouvait le commander. La seule chose que je ne compris pas c’est pourquoi m’avait-il donné ma cape d’extérieur. Une sorte de long manteau sans manche, assez épais pour tenir chaud et à l’abri des intempéries tel que la pluie qui possédait un grand capuchon pour protéger le visage ou encore le dissimuler si nécessaire. Elle est bleue nuit, une de mes couleurs favorites, et le tissu est semblable à un épais velours. Enfin bref, je ne cherchais pas à comprendre et j’allais ouvrir les volets de ma fenêtre avant de descendre à la salle à manger. Et mon incompréhension fut encore plus grande quand je vis que le soleil ne s’était pas encore levée, la forêt était encore dans l’obscurité de la nuit malgré une légère lumière rougeoyante qui tentait de percer cette obscurité. La maison de Khellian qui est aussi un peu la mienne aujourd’hui a été construite dans un arbre au bout milieu de la forêt de Siris dans la région d’Erbolav. Plutôt en hauteur, surtout pour les chambres, cela de permet de voir le lever du soleil à l’horizon au-dessus de la plupart des arbres de la forêt. C’est donc un peu dépité que je descendis pour prendre mon petit déjeuner en compagnie de Khellian.

Je m’assis doucement à la table sur laquelle m’attendait un grand verre de jus de fruit et des tartines de pain que l’on pouvait accompagner de confiture multiple. Khellian ne dit rien mais je le sentais pressé. Mais qu’est-ce qui pouvait bien rendre le maître aussi impatient ? Surtout qu’il ne laissait rien paraître, aucune excitation ou irritation. Je finis vite de manger et tentais quand même de demander ce qu’il se passait aujourd’hui pour être réveillée ainsi.

Pourrais-je savoir pourquoi on est réveillé dans la précipitation et aussi tôt ?

Nous avons un programme chargé aujourd’hui. Dit-il après un petit moment de silence.

Il voulait garder le mystère apparemment. Sans aucun sourire, ni même une grimace, il se leva et mit sa cape, je fis de même et le suivit à l’extérieur. Le soleil commençait à pointer le bout de son nez mais la forêt au feuillage épais restait quand même sombre. Après une vingtaine de minutes de marche, on se retrouvait dans une clairière. Un léger brouillard persistait à cette heure précoce de la journée sur le sol de la clairière faiblement éclairée. On s’avança un peu au centre de celle-ci quand Khellian décida de faire apparaître un tronc d’arbe allongé sur le sol.

Ici nous serons bien. Assis toi donc.

Je m’assis donc sur le tronc en pensant que si c’était pour que je m’asseye, il aurait pu faire apparaître un fauteuil. Mais bon, va falloir se contenter de ce que j’ai à cet instant. Cette journée commençait vraiment de façon étrange. J’imagine l’expression désappointée que je devais afficher depuis mon réveil. Néanmoins, le maître laissait enfin transparaître une émotion. Un sourire en coin se dessinait sur son visage dévoilant son contentement plein de malice. Mais que me réservait-il pour être aussi ravi de me faire subir un tel réveil ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 23/11/2012
Localisation : Un peu partout.. Pourquoi ?

Détails indiscrets
Age : 3281
Humeur : Tout dépend du votre..
Autre:

MessageSujet: Re: Bienvenue Invocateur.. Lun 10 Déc - 22:12

En me réveillant en sursaut, comme d’habitude après avoir fait le même cauchemar depuis près de deux milles ans. Sans me poser de question, je me prépare en vitesse. Pourquoi ? Je ne le savais pas directement, mais je voulais apprendre des choses à mon élève. Vous allez me demander ce que je vais lui apprendre, exacte ? C’est légitime, mais vous l’apprendrez en même temps que mon apprentie. Une fois habiller et laver, j’entre dans la chambre de Kalynxa. Elle aurait pu se trouver nu, mais je n’étais pas un pervers. De toute façon, j’en ai vu des femmes et je ne suis plus surpris dans voir une toute nu. Même s’il s’agit de mon apprentie. Bref, entrant dans celle-ci, je l’a trouve dans son lit. Un sourire malicieux se dessina sur mon visage et je me mis à crier son nom. Elle ne se réveilla qu’après plusieurs cris, la mine complètement déboussolé. Je riais intérieurement, ne voulant pas lui montrer ma satisfaction. Je voulais faire le maître très sérieux ce matin. Enfin, en apparence seulement. Le temps qu’elle émerge de son sommeil, je fis les cents pas. J’étais plutôt entrain de lui prendre ses affaires. Une fois assise sur son lit, je lui lance ses affaires et lui donne l’ordre de venir dans la salle à manger. Elle devait prendre des forces avant de démarrer la journée. Elle allait être surprise.

De mon côté, j’étais déjà assis, prenant le temps de bien manger. Kalynxa arriva au bout d’une dizaine de minutes. Elle n’était pas contente et cela était compréhensible. J’avais, moi-même, fait l’expérience de réveille brutaux, organiser par mon maître. Ce n’est pas sympa, mais cela fait partie du métier de sorcier. Même si on ne gagne pas grand-chose... Pourtant, j’étais encore considéré comme une légende chez les elfes, les nains et quelques sirènes... Par contre, pour les humains, je n’étais plus qu’un mythe. De toute façon, je n’étais pas devenu sorcier pour avoir la gloire, mais pour servir les dieux.

Ma jeune élève me demanda pour qu’elle raison je l’avais réveillé de bonne heure. J’attendis un long moment et lui répondis sans la moindre émotion, qu’il y avait une grosse journée. Ce n’était pas une réponse, mais je n’avais pas le choix pour garder le suspense. Je suis levé d’un coup et lui fit signe de me suivre. J’avais mis ma tenue de sorcier habituelle et pris ma cape en passant devant la porte. Je pris la direction de la clairière habituelle. Cette clairière est assez grande pour faire des exercices de combats ou toutes autres choses. Il fallait une vingtaine de minutes pour l’atteindre. Une fois arrivé, je fis apparaitre un tronc d’arbre, afin que mon apprentie puisse s’asseoir. L’invitant à le faire, je vis de la déception sur son visage. Cette vision d’elle me fit sourire. L’apprentissage pouvait commencer.


    - Vocant Phoenix ! criais-je dans la clairière embrumer…


Dans la brume et l’obscurité qui règne dans la clairière, il apparait tout d’un coup un Phoenix enflammé. Il faisait deux mètre d’envergure. On pouvait dire qu’il était magnifique, mais il avait un regard endiablé. Il avait un côté doux et meurtrier à la fois. Il était grandiose. C’est la créature que j’invoque le plus souvent… Enfin, c’était celle que j’utilisé pendant la deuxième guerre. La chaleur se fit sentir et la lumière était aveuglante. L’oiseau me regarda et s’inclina devant moi, avant d’en faire autant à Kalynxa. J’excise un sourire avant de lancer le contre sortilège. Le Phoenix disparu comme il était venu et la brume mis longtemps avant de revenir dans la clairière. Je m’approchais de ma chère élève, avant de lui adresser la parole.

    - Voilà en quoi consistera notre entrainement aujourd’hui… L’invocation ! Sortilège du livre II. Tu dois le connaitre en théorie et tu vas faire la pratique, dès maintenant. Tout d’abord, tu vas choisir la créature que tu désire invoquer. Le Phoenix est la créature que j’ai utilisé le plus souvent et avec qui j’ai une bonne affinité. Nous n’avons pas tous cet avantage malheureusement. Je te laisse choisir et après tu pourra commencer…




Code HTML = #0B3861
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 15
Date d'inscription : 28/11/2012

Détails indiscrets
Age : 24
Humeur :
Autre:

MessageSujet: Re: Bienvenue Invocateur.. Mar 11 Déc - 15:18


J’attendais donc les explications du maître, assise sur ce tronc au milieu de cette clairière avec le fraîcheur matinale qui me caressait les joues. Quelle bonne idée lui était-il venu pour qu’il prenne un plaisir sadique à me promener dans la forêt aux aurores ? Il me laissa attendre encore un peu, surement pour savourer d’autant plus mon incompréhension. Puis il nous honora enfin du son de sa voix, à cet instant forte et autoritaire.

Vocant Phœnix ! s’écria-t-il.

Le sort résonna dans toute la clairière mais seulement. Fidèle à ses paroles le cri d’un magnifique phœnix fit écho et la chaleur qu’il dégageait chassa le froid qui avait rosi mon visage. Je restais bouche-bée, les yeux pleins d’admiration. La créature était absolument merveilleuse. Il ressemblait à une sorte aigle en beaucoup plus sophistiqué, ces teintes variant entre le rouge et le doré. Son plumage était reluisant comme si le soleil lui-même avait donné naissance à cet oiseau sublime. Ma surprise fut d’autant plus grande lorsque le phœnix fit une révérence respectueuse face à mon maître et qu’il fit la même chose à mon égard. J’étais absolument subjuguée. A un point que j’étais encore dans mes rêveries alors que le phœnix avait déjà disparu et que mon maître s’était approché de moi pour m’adresser ces mots.

Voilà en quoi consistera notre entrainement aujourd’hui… L’invocation ! Sortilège du livre II. Tu dois le connaitre en théorie et tu vas faire la pratique, dès maintenant. Tout d’abord, tu vas choisir la créature que tu désires invoquer. Le Phœnix est la créature que j’ai utilisé le plus souvent et avec qui j’ai une bonne affinité. Nous n’avons pas tous cet avantage malheureusement. Je te laisse choisir et après tu pourras commencer…

Ses paroles m’avaient ramené à la réalité et je devins très concentrée sur ce que je devais à présent faire. Réaliser le même exercice ne me serait pas chose si aisée contrairement à Khellian. C’est alors que je me remémorais tout ce dont j’avais appris dans le deuxième livre des sorts. Seules quelques créatures pouvaient être invoquées, le phœnix, que je venais de voir, les pégases, les licornes, les griffons et les hippogriffes. Certains mêmes pouvaient invoquer des trolls. Et sans aucune surprise l’une d’entre elles attira mon attention, le griffon. J’ai lu tout ce que j’ai troué à leur sujet et il se révélait à la hauteur de l’attention que je leur portais, à leur création ils sont devenus des atouts majeurs pendant la guerre. Ils sont tout aussi majestueux par leur aspect, mi aigle mi lion si je peux résumer cela ainsi. La tête d’un aigle ainsi que les pattes avant munies de serres, le reste du corps semblable à celui du lion et pour sublimer le tout ils possèdent de magnifiques ailes. C’était vraiment cette créature qui m’intéressait le plus, surement son côté félin qui réveillait mes instincts. Mais il y a peut-être aussi une part de défi, les griffons sont réputés brutaux mais aussi sournois. Ces créatures sont très intelligentes et douées de parole, ce qui en font des fins stratèges et de bons conseillers en tant qu’allié mais imaginez de telles capacités dans l’adversité… Le félin en moi reste indompté, nous verrons donc lequel de nous deux sera le plus rusé.

Les yeux pleins d’excitation, j’étais motivée pour réussir cet exercice. Je devais être à la hauteur du défi que je me suis donnée. Je me levais donc de mon tronc d’arbre et prit une grande inspiration. Je me frottais les mains pour les réchauffer un peu et je me concentrais donc sur la magie qui circule en moi. Je sentais le flux magique montait en moi et je dis le sort avec conviction. Cependant rien de ne produit. Un peu déçue, j’imagine qu’il n’en était pas de même pour le maître qui devait être amusé de cet échec. Néanmoins, je n’allais pas me laisser abattre aussi vite. Je recommençais, encore et encore. Deux ou trois essais pendant lesquels rien ne se produit encore et autant d’essais qui ne fit apparaître que quelques plumes. Je commençais à être épuisée, les sorts du deuxième livre sont complexes et donc difficile à réaliser, mais je réussirais à les maîtriser tôt ou tard. Je ne me préoccupais pas du maître qui restait silencieux, prenant surement un malin plaisir à me voir m’acharner ainsi mais je ne perdais pas ma détermination ni même ma concentration. Je fis une pose de quelques minutes où je me focalisais sur ma magie, j’avais fermé les yeux et était dans une concentration sans faille, un véritable état de méditation profonde. Je devais réussir mon défi pour ma fierté personnelle mais aussi pour celle de mon maître. Lui prouver que je pourrais réussir un sort complexe sans ses indications lui prouvera que son éducation était à la hauteur de son nom et des espérances qu’il avait à mon égard. J’irais même jusqu’à dire que la fierté de mon maître était bien au-delà de ma fierté personnelle, être considérée comme talentueuse par Khellian ne pouvait être qu’un honneur et ce pour n’importe quel sorcier créé par les dieux. Lorsque je me sentis prête, je rouvris les yeux déterminé à réussir à invoquer cette créature.

Vocant Griffon ! M’écriais-je.

Spoiler:
 

J’ai cru ma voix transformée pendant quelques instants, à la fois puissante et pleine de rage de vaincre. La voix d’une véritable guerrière, mais pas celle que j’entraînais depuis mes premiers pas dans la forêt mais celle d’un maître sorcier. Cette image me plaisait énormément, me donnant d’autant plus de progresser rapidement et de devenir une sorcière accomplie. Mais revenons plutôt à l’issu du sort prononcé. C’était avec émerveillement et fierté que se dressait devant nous un magnifique griffon. A cet instant, je m’autorisais à enfin croiser le regard de mon maître et je ne savais pas trop comment interpréter son expression. Fier je pense mais à la fois méfiant, voire craintif. Cependant, je n’ignorais pas quelles pouvaient être les causes de sa méfiance… Les griffons sont intelligents, voire trop intelligent, surtout lorsque l’on sait l’égocentrisme dont ils peuvent être capable. Ce sont des alliés d’honneur seulement il faut le mériter, gagner leur respect et leur fidélité et pourquoi pas même leur obéissance. Le griffon n’avait pas encore un seul son, il se tenait fier et immobile tel une statue à la gloire de son espèce. J’en profitais pour l’observer un peu et il était absolument magnifique. Il avait une musculature impressionnante et un charisme certain. Son pelage ainsi que son plumage étaient entièrement de couleur fauve ce qui avait tout pour me plaire forcément. J’avais fini mon observation pour me rendre compte que le silence régnait déjà depuis de longue minute. Nos regards étaient tournés vers le griffon alors que lui regardait droit devant lui comme si nous n’existions pas. Décidément, il n’avait pas l’air commode ce griffon. Néanmoins, il fallait bien que quelqu’un rompt le silence et en tant que l’invocatrice je pense que c’était à moi de le faire. Le griffon n’avait présenté aucun signe de respect contrairement au phoenix de Khellian, cela n’annonçait rien de bon pour l’instant après je ne pense pas non plus qu’ils en étaient arrivés là dès leur première rencontre mais quand même je n’étais pas rassurée. Je prenais quand même mon courage à deux mains et parlait d’une voix sure et la moins tremblante possible.

Bienvenue grand griffon, je suis Kalynxa, la sorcière qui vous a invoqué. Pourrions-nous savoir votre nom ?

Cela m’était-venu d’un seul coup, en tant qu’être intelligent il devait bien avoir un nom. En tout cas cela me sembla tout à fait logique en cet instant. J’attendais sa réponse mais peut-être il ne prendrait pas la peine de répondre. D’ailleurs, il n’avait toujours pas pris la peine de me regarder. Et c’est là que je me rendis compte que je ne connaissais rien des griffons. Est-ce qu’ils avaient des coutumes ? Ou est-ce qu’il y avait quelque chose à faire en tant que sorcier lorsqu’on invoquait un griffon ? Bref, je ne savais rien de ce que je devais faire. Le griffon prit donc la peine de mettre fin aux multiples questions qui fusaient dans ma tête.

Peut importe qui vous êtes et peu importe que vous sachiez mon nom. Dites moi seulement pourquoi vous m’avez invoqué.

Il avait une voix puissante et grave presque rauque. Une de ces voix qui imposent tout de suite un certains respects, qui inspirent tout de suite un rôle important ou une longue histoire. Je devenais de plus en plus curieuse au sujet du grand griffon. Quelle était sa place ou même son rôle dans ce monde créé par les dieux ? Cependant, à cet instant, à part me poser des questions je ne savais pas trop quoi faire, je m’en remettais donc à mon maître et à son expérience. Dans cette situation lui seul saurait s’adresser à la créature de la manière qu’il se doit. Mon regard perdu suffisait bien pour faire comprendre à Khellian que je ne savais pas comment réagir. Il est vrai que j’aurais pu la renvoyer avec le contre-sort mais je voulais en savoir plus puis j’aimerai moi aussi créé un lien avec une telle créature. J’aspirais à une relation telle que celle entre Khellian et son phœnix mais en quelque chose de plus approfondi. Avec un griffon on pouvait quand même s’attendre à autre chose que celle que l’on pourrait avoir avec un animal domestique. Cela promettait d’être mouvementé mais intéressant.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bienvenue Invocateur..

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue Invocateur..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion
» Bienvenue chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -