Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Dim 2 Déc - 19:28

La seconde précédente, nous nous trouvions, Kassye et moi, dans les Grandes Plaines d'Eaq, en compagnie d'Aube et d'un Assassin un peu trop connu parmi les siens. Parti de là, je nous avait téléportés aux pieds de la Tour du Centre. Pas que ce détour me réjouisse, mais j'avais confiance en Aube, elle pouvait avancer, inutile de nous attendre, nous ne perdrions pas trop de temps. Et c'était peut-être l'occasion d'introniser défintivement et officiellement mon élève, tant qu'elle se montrait coopérative, je comptais bien en profiter.

Et de toute façon, je devais absolument m'assurer de l'efficacité des systèmes de sécurité. Je ne comprenais pas comment un Spectre ou un Corrompu pourrait passer les défenses des chambres des Dieux, encore moins celle de l'Entrée, mais d'après l'Oracle, c'est ce qui arriverait si je n'y prêtais pas attention. Il ne m'en fallait pas plus pour que justement, mon attention soit à son comble.

Disparaissant devant Aube, nous réapparûmes devant la porte principale de la Tour, résoluement fermé pour quiconque ne faisant pas partie du Cercle des Sorciers.
Je n'attendis pas que Kassye reprenne ses esprits ou est le temps d'admirer le paysage, je tirant sur sa main toujours prisonnière de la mienne, je l'attirais dans mes bras pour l'enlacer et levais une main en direction de l'eau bouillonnante, pour nous protéger non seulement des éclaboussures, certainement brûlante, mais de ce qui n'allait pas tarder à en sortir.

Techniquement, seul un Sorcier pouvait se téléporter directement devant la porte de la Tour, les autres devaient prouver leur valeur au Kraken pour que se dernier leur ouvre un passage à travers le Lac, mais il avait beau le savoir, cette andouille de pieuvre se laissait toujours avoir.

Bon, il fallait bien admettre que je le cherchais un peu. C'était un tique de mon ancienne vie que je n'avais jamais réussit à effacer, j'adorais faire tourner le Kraken en bourrique. Je ne me lassais jamais de voir ce monstre si immense, si terrifiant s’aplatir en excuse, bredouiller et couiner. C'était...mignon...

Vous avez déjà vu un Kraken avec un air de chien battu ?
Non ? Ben vous avez raté un truc !

Mais en attendant, je devais protéger Kassye de la surprise du monstre. Le genre à frapper et poser des question après.
Je reconnaissais bien là Surmae...

"C'EST MOI !!!" hurlais-je pour couvrir le vacarme de l'eau bouillonnante.

"N'ai pas peur, ne cri pas. Il ne te fera aucun mal." soufflais-je à Kassye alors que le Kraken surgissait de l'eau.

Il a le sens de la mise en scène comme toujours.
Stoppé en plein élan par mes hurlements, le Kraken se figea, toute tentacules dehors. A rester comme ça, il ne tarderait pas à s'éta...

Qu'est ce que je disais ?
Retenant un rire devant le ridicule du monstre censé être le plus terrifiant du pays, je soupirais, franchement blasé.

"Tu devrais avoir l'habitude maintenant..." repris-je en lâchant Kassye.

Baissant les yeux sur elle quelques secondes, je lui accordais un petit sourire et un clin d'oeil.
Je l'avais prévenu qu'il y aurait un accueil, elle pouvait pas jouer les surprises.

"Je déteste quand tu fais ça Dairiun..."

Et un point pour le calamar...

"Sale bestiole." râlais-je à peine amusé par le ton caverneux mais passablement couinant du monstre.

Il aurait pu, il se serait dandiné tant sa propre impulsivité le gênait.

"Tu n'est pas seul...je n'aime pas ça, tu n'a pas le droit d'user de tes pouvoirs pour amener qui que se soit devant la porte tout les étrangers doivent passer par moi et..."

"C'est mon élève." le coupais-je, sachant que nous risquions en être quitte pour un discours de plusieurs heures.

"Ah...euh..."

Non vraiment, le voir ainsi valait tout l'or du monde. Lui si imposant, lui capable de détruire jusqu'au montagne, immortel, surpuissant, pouvant rivaliser avec les Sorciers, agir de la sorte c'était réellement tordant.
Mais je ne pouvais me permettre d'éclater de rire devant Kassye, déjà qu'elle ne m'accordait pas beaucoup de crédit.

"Je te présente Kassye, Kassye, voici le Kraken. L'ultime Gardien du sommeille des Dieux."




Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Sam 8 Déc - 21:02

Lorsque je rouvris les yeux, je les sentis s’écarquiller. Nous…ca n’était plus les plaines…Evidement que je savais que…Qu’il allait se passer quelque chose…Mais quand même…C’était sacrément impressionnant. Je tremblais avec un temps de retard puis je secouais la tête me reprenant. J’observais tout autour de nous. Et devant surtout. Nous étions devant une porte. Une porte magnifique…je levais la tête suivant du regard la tour…Elle montait si haut…Si haut que ma tête se mit à tourner. Je n’eus pas le temps d’en voir plus que je me sentis attirée contre un corps chaud. Dirkp ?
Je voulus m’écarter mais il me coinçait efficacement. Je ne comprenais pas pourquoi ? Lorsque l’eau se mit à bouillir mes yeux s’écarquillèrent encore plus. « Qu’est ce qui se passe ? »soufflai-je abasourdie en regardant les bouillons tandis que Dirpk criait.
Quand un…une…euh…une chose…le monstre sortit de l’eau. Je reculais contre le torse de Dirkp impressionnée par ce que je voyais. J’ouvris la bouche prête à crier mais les mots du sorcier me retinrent. Une seconde.
« AHHHHHHHHHH »
Le monstre s’arrêta des longues…choses figées en l’air. Qu’était-ce donc ?! Et je ne parlais pas que des choses luisantes et ventousées que je voyais...je parlais de la bête en générale.
Entendre le sorcier rire ne me calma pas. Mon cœur battait à toute vitesse. Qu’est ce que…Et il parlait ?!

Dès que le sorcier me lâcha je reculais encore d’un pas, effrayée malgré la présence détendue et amusée du sorcier. Ca n’était pas du tout drôle ! Il avait l’air dangereux !
Et et…mon empathie tendue inconsciemment vers lui m’appris qu’il était plutôt gêné que colérique ou prêt à nous tuer.
Cette constatation me calma et ma peur se changea en curiosité inquiète teintée d’une pointe très légère d’amusement. Amusement qui grandit vaguement grâce au calme amusé du sorcier et surtout grâce au ‘ah..euh.. C’était inattendu…

« Stupéfiant »soufflai-je en m’approchant un peu sans dépasser Dirkp. Au cas ou.
Je me repris un peu et je saluai d’un signe de tête très timide le…kraken « Enchantée… » je n’étais pas sure de l’être mais au moins j’étais polie.
Un gardien...Non le gardien...Il était impressionnant....Vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Dim 9 Déc - 0:39

J'aimais bien cette grosse bestiole, l'une des plus puissante au monde, le Gardien Ultime du Sommeille des Dieux.
Et pourtant, il pouvait se montrer gauche et profondément maladroit, mais aussi excessivement lunatique. Après tout, il était l'enfant chéri de Surmae, le magnifique, l'intouchable. C'était une créature véritablement à part et chaque fois que je le croisais, je ne pouvais m'empêcher d'avoir de la peine pour lui. Il était le seul représentant de son espèce et aujourd'hui, je pouvais comprendre la peine que sa solitude devait lui causer.

La réaction de Kassye m'étonna un peu. Evidemment, elle ne pus s'empêcher de hurler, ce qui était normale.
Mais plutôt que de m'abreuver d'insultes, elle se concentra sur le monstre, allant même jusqu'à tendre son Empathie vers lui.
Esquissant un sourire, je baissais les yeux sur mon élève mais ne fit aucune commentaire. Le Kraken lui aussi sentie l'intrusion et eut l'air passablement étonnant.

"Elle est douée." me dit-il avant de s'intéresser à la jeune fille.

S'approchant du bord du ac, il se hissa à moitié sur la berge pour pouvoir observer Kassye de plus près avant de fixer son regard au sien.
De près, il semblait encore plus monstrueux, mais aussi terriblement humain par ses expressions. Il n'avait jamais été doué pour les dissimuler.

"Je le suis aussi, jeune fille, même si ton impolitesse me surprend !"

Lorsqu'il me coula un coup d'oeil, je haussais les épaules.

[color:721f=green"Ne lui en veux pas, elle apprend encore."
répondis-je comme si nous discutions du temps.

Effaçant finalement mon sourire après un clin d'oeil à Kassye, je redevins sérieux. Ce n'était pas le moment de parler de mes méthodes d'apprentissages. Kassye apprendrait et comprendrait bien vite la nécessité de ne pas user et abuser de son Don. Elle comprendrait toute seule que son pouvoir avait quelque chose d'intrusif, mais pour l'instant, elle semblait encline à l'utiliser ce qui restait le meilleur moyen d'apprendre à le maîtriser. Nous discuterions d'éthique quand elle aurait complètement accepté son statut, pas avant, inutile de la freiner alors qu'elle commençait juste à s'ouvrir à son pouvoir.

Le Kraken dévisagea longuement Kassye avant de hocher la tête, l'air satisfait. Par quoi...Même pas sur que Surmae puisse un jour savoir pourquoi.

"Tant que tu n'oublie jamais de quel côté du sert, la politesse n'a pas vraiment d'importance."

Chapitre clos sur une énième phrase sybeline.

"Je suppose que tu n'est pas venu pour combler ma solitude, ni même pour une visite de courtoise..."

Serrant légèrement les dents en apercevant son coup d'oeil vers la Tour, je m'imaginais un instant le faire rôtir.

"Non, effectivement, je n'ai pas vraiment le temps pour...ça."

Ou pour elle, tout dépend à qui je m'adresse. Décidant qu'il n'était plus temps de prendre des gants, j'expliquais rapidement les raisons de ma présence au Gardien. Visiblement, mes prévision l’inquiétait autant que moi.

"Je ne les laisserais jamais passer, mais assure toi que personne ne puisse sortir cette...Chose d'ici, je dormirais plus tranquille."

Haussant un sourcil, je retins un rire en imaginant le monstre blotti dans une grotte au fond de l'eau.
Si peu qu'il ronfle, il doit être facile à repérer.

"C'était bien mon attention." affirmais-je, stoïque.

Me tournant vers Kassye, je lui offrit un nouveau sourire...L'endroit surement, ou ses fantômes, me rendent visiblement très aimable. Pourtant...

"Tu es prête ?" demandais-je soudain très énigmatique.

les jeunes Sorciers découvrant la Tour et ses occupant pour la première fois m'avaient toujours amusé.
Dans le bon sens du terme, évidement, j'avais toujours aimé les voir s'émerveiller et comprendre que la magie n'était pas un mythe et encore moins un instrument de mort.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Ven 14 Déc - 10:53

Pourquoi j'arrivais à voir sur son...visage une expression étonnée ? enfin c'était étrange qu'un..que...ce...bref ca, puisse avoir une expression aussi humaine. Enfin cela me rassurait un peu quand même. Ca n'était pas une bête. Il était intelligent. Cela se voyait. Et l'intelligence sans conscience non merci.

Comment ca j'étais douée ? Il m'...avait senti le sonder ?

Lorsque l'énorme kraken se hissa sur la berge, je reculais ébahi et un peu apeurée contre Dirpk. Il était vraiment grand....et gros...et imposant.
mes yeux se fixèrent dans son regard sans vraiment que je n'ai d'autre choix. Il était...quelque chose dont on ne pouvait se détourner.
Je frémis en comprenant que oui, il m'avait senti. Et visiblement c'était très impoli...Moi qui avais pensé l'être, c'était complètement raté. Mais j'étais méfiante, je l'avais toujours été depuis mes premières mésaventures une fois chassée de chez moi.

Je fis une petite moue, la peur s'envolant lentement remplacée par une sorte de respect. Je sentais combien il était vieux. Et c'était un gardien. Il devait être fort...Très fort...Sans parler de ses émotions clairement lisibles. Cela combiné à mon attitude généralement revêche, demandez au Sorcier, j'avais suffisamment de courage pour faire cette petite moue...Surtout en voyant le clin d'oeil de Dirpk.
Ce qui ne m'empêcha pas de m'excuser. "Désolée. Je ne voulais pas être impolie" c'était sincère.
La réponse fut...surprenante. Il craignait que je rejoigne ces hommes qui nous avaient attaqué ? Ils étaient bien trop effrayants...Plus encore que ne l'était Dirkp à mes yeux.
Je m'écartais un peu de Dirkp pendant qu'il échangeait rapidement avec le Kraken, fascinée par celui ci je m'approchais réalisant sa taille incroyable.
J'avais envie de le toucher pour voir la texture de sa peau lisse. Mais ca serait impoli. Alors je me contentais de regarder. Impressionnant.

L'appel de Dirkp me fit me tourner et je revins vers lui avec réticence. Je voulais discuter avec le Kraken, il avait surement beaucoup de choses à m'apprendre...Peut être même des histoires ? J'adorai les légendes. C'était...de la très grosse mauvaise foi à l'égard du Sorcier à qui je ne laissais pas vraiment la chance de me raconter cela, mais la magie...C'était un désavantage pour que je sois attirée par les possibilités d'en apprendre plus.

Prête pour ? demandai-je sans le dire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Mar 18 Déc - 13:51

La réaction de Kassye face au Kraken m'amusa mais me rendit aussi très fière, au moins autant qu'elle m'attristait. Elle n'avait poussé qu'un seul et unique cri, à l'apparition du monstre. Puis, elle avait immédiatement compris qu'il ne représentait pour elle aucun danger et avait naturellement tendu son Don vers le Gardien.
J'aurais pu lui faire remarquer l'utilisation presque abusive de son pouvoir, mais j'étais trop content qu'elle l'utilise si aisément, presque par réflexe. Les question déontologique viendraient plus tard.
Mais j'étais tout de même peiné de voir avec qu'elle facilité elle acceptait l'existence du Kraken. Si gigantesque, si imposant, si puissant, un être magique par excellence, tout ce qu'elle avait appris à renier. Et pourtant, elle l'observait avec autant d'admiration que de curiosité, sans douté une seule seconde de sa réalité. Alors qu'elle avait refusé de croire à la mienne.
A la voir ainsi, je repris espoir, peut-être pourrait-elle quitter cette tour en ayant définitivement accepté son sort.

"Excuse acceptée." répondit gravement le monstre, considérant mon élève plusieurs minutes alors qu'elle même le détaillait.

Il finit par se détourner alors que j'entrepris de lui expliquer les raisons de ma venue. Pensant que Kassye ne c'était jamais montré aussi aimable avec moi. Je vais finir par croire qu'elle me déteste moi tout personnellement. En y réfléchissant, c'était certainement normale, après tout, c'était moi qui lui avait révélé qu'elle était tout ce qu'elle avait toujours détesté. Mais ce n'était pas une raison pour m'en vouloir ad vitam aeternam. Je n'étais pas responsable de son statut, j'étais seulement là pour l'aider à l'accepter et vivre avec.

"Ne fait pas cette tête, tu aura l'occasion de le revoir." m'amusais-je alors qu'elle revenait vers moi.

Relevant les yeux sur le Kraken, j'étouffais un léger rire.

"Tu aura l'occasion de discuter avec lui et tu regrettera peut être même d'avoir souhaité faire sa connaissance. C'est un véritable moulin à paroles." repris-je amusé.

"Ce n'est pas drôle, tu sais bien que je n'ai pas souvent l'occasion de discuter avec qui que se soit."

'Je sais bien mon ami." répondis-je m'adoucissant un peu.

"Les choses changeront peut-être bientôt." promis-je sans vraiment trop y croire.

Mais si un jour Surmae devait se réveiller, la première chose que je lui demanderais, dussais-je le faire à genoux, et ce quelques soit les circonstances, serait de créer une compagne au Kraken. C'était sa création préféré, celle qu'elle aimait le plus et pourtant, elle l'avait voué à un sort bien cruel : la solitude éternelle.

"Nous reviendront te voir avant de partir." affirmais-je en tendant la main à mon élève.

Quand elle eut daigné la saisir, je nous téléportais directement au 19° étage de la Tour.
Elle en comportait 20 en tout.

Le premier était réserver à l'Histoire des Sorciers et contenait, en plus d'un immense vestibule richement et finement décoré, à la manière des elfes, plusieurs pièce refermant un nom incalculable de bouquin. Presque autant que la Tour du Savoir, mais le contenus de ses livres était spécifique à la magie, ses utilisation, ses danger...son histoire.

Les treize suivant composaient les appartements réservés aux Sorciers, un étage pour chaque Cercle, le dernier étant réservé au Sorciers du Treizième Cercle et au cinq Originels. Il ne restait que deux des appartements sur cinq d'ouvert, les trois autres avaient été condamnés à la mort ou à la disparition de leur propriétaire. Miriel ne venait jamais à la Tour du Centre et je mettais rarement les pieds dans mes appartement. Trop de souvenirs et je détestait me retrouver face aux quatre autres portes définitivement closes.

Le 15° étage comportait plusieurs salle d'entrainement réservé à l'apprentissage des Sorcier ainsi qu'une grande salle réservée à la présentation des nouveau Sorciers et aux passages de grade. J’espérais que Kassye pourrait y pénétrait et en ressortir en tant que Sorcière.

Le 16° étage contenait quatre immense salles, toute protégée par de grandes portes fermées par deux serrures magiques. Une salle pour chaque dieux et c'est dans ces chambres que reposait leur enveloppe charnelle. Pour veiller sur eux, dans chaque chambre étaient enfermés les habitants les plus vieux de ce monde ayant formulés le désir de veiller éternellement sur leur créateur.
Surmae était entourée de plusieurs de ses Sirènes et Ondins, tous dénués de Magie. Plusieurs nains, six pour être précis, veillaient sur leur dieu. Sept des plus vieux Humains de ce monde tenait compagnie à leur Créatrice et quatre elfes restaient avec Cyliea, tous plongés dans un sommeille presque aussi profond que celui des Dieux.

Ils ne devaient jamais être réveillé qu'en cas d’extrême urgence et c'était pour moi une torture d'accéder à leur souhait. Pour l'une d'entre elle en particulier.

Le 17° et 18 ° étages s'apparentaient plus à un cimetière à mon sens. Il contenait plusieurs chambres, des dizaines de petites pièces pourtant lumineuses ou reposait des Élémentaires trop puissant pour contenir leur Dons et qui avaient préférés un sommeille éternel à côté des Dieux plutôt qu'une Corruption. Ils auraient tout aussi bien pu se donner la mort, puisque les réveiller serait les condamner à l'Ombre pour l'éternité. Une seule et unique chose pouvait les sauver et elle se tenait dans ma poche, destiné à une seule personne, bien précise. Les autres ne pouvaient que subir leur propre puissance et se sacrifier pour le Porteur du Médaillon du Dragon.

Le 19° étage ouvrait sur quatre grandes pièces dénuées de la moindre décoration, toutes fermés par une immense et très lourde double porte condamnée par deux imposantes serrures impossible à forcer car créer par la magie.
Chacune des chambre contenait une Orbe contenant elle même l’âme d'un Dieux. Posséder les clés pour ouvrir ses portes ne suffisait pas, car derrière avait été installé de nombreux pièges mortels. Et plus personne n'avait poussé ses portes depuis leur fermeture définitive.

Et le 20° et dernier étage, le plus petit, ne comportait qu'une seule et unique pièce. Fermée par deux portes, l'une derrière l'autre, condamnée par quatre serrures magique. Cette pièce abritait l'Orbe contenant l'âme de Shizo est restait la mieux protégée de toute la Tour du Centre. Elle était censé être inviolable, pourtant, mes visions laissaient croire le contraire...

Et après ce dernier et 20° étages s’élevait un escalier en pierre, serpentant le long des murs de pierre, allant en s’étrécissant jusqu'à déboucher sur le toit de la Tour du Centre. Le toit du monde... L'endroit même ou Shiejo et Laïla avaient supplié l'aide des dieux au retour de Shiejo, lors de la seconde grandes guerre des Dieux.

Reparaissant devant les quatre lourdes portes, dans un vestibule composé uniquement de pierre plus blanches et immaculé que la neige, je poussais un soupir imperceptible en constatant que les portes étaient toujours à leur place et les serrure toujours aussi inviolable.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Mar 18 Déc - 14:15

J'attendis anxieusement de savoir si mes excuses seraient ou non acceptées. Heureusement ce fut le cas. Je sentais le regard du Kraken sur moi, c'était pesant...Mais comme je faisais de même je ne pouvais pas me plaindre.

Dirkp le détourna de moi mais moi rien ne vint me détourner de mon observation, aussi je continuais soigneusement. Lentement je réalisais que j'étais surement en admiration devant de la magie pure. La terreur s'empara de moi pendant quelques secondes faisant accélérer les battements de mon coeur avant que je ne parvienne à me calmer. Je...je devais m'y faire. Et puis...il était...trop fascinant. je ne devais pas avoir peur.
Mais...je détestai...la magie...qui me permettait d'aider, peut être, Sercërauco...J'étais pleine de contradictions j'en avais conscience mais qu'y pouvais-je ? La peur et les croyances mélangées au besoin d'aider...Ca ne faisait pas très bon ménage.

Je revins à la discussion en entendant Dirpk et je fis une petite moue "Vous êtes aussi un moulin à paroles quand vous êtes lancé"fis-je remarquer avec suffisamment d'amusement dans mes yeux pour qu'il comprenne que ca n'était pas une pique méchante. Je faisais des efforts. Dirpk...était mon exutoire. Je devais travailler sur cela mais ca n'était pas facile.

En voyant la main tendue, je retins un soupir et je la pris. Qu'est ce qui m'attendait encore ? Un autre kraken ?

Quand je rouvris les yeux que je n'avais pas eu conscience d'avoir fermé, ce fut pour voir un vestibule immaculé. Je clignais des yeux surprise par la blancheur nous entourant. Une fois accoutumée, je regardais tout autour pour voir quatre lourdes portes fermées.

Le silence était tout autour de nous. Pas un bruit...pas un son. J'aurais cru qu'une aussi grande tour serait...plus vivante ? Etait elle seulement habitée ?
"Ou sommes nous ?"soufflai-je aussi doucement que je le pouvais, prise dans une crainte respectueuse dont j'étais absolument incapable de deviner l'origine. Je comprenais que nous étions toujours dans la tour mais...à quel étage ? Et qu'allions nous faire ici ? Etait-ce une simple vérification puisque c'était l'inquiétude qui avait mené le sorcier à prendre la décision de venir ici ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Mar 18 Déc - 21:04

La discussion était close, nous n'avions pas vraiment le temps pour ça. Pourtant, je tenais à revenir avant de quitter les lieux. Le Kraken avait si peu de visite que je pouvais bien lui sacrifier un peu de mon temps.
La remarque de Kassye alors que je plaisantais gentiment sur la verve du Gardien me tira un sourire et je lui lançais un coup d'oeil vaguement amusé. Si elle se met à faire de l'humour, c'est qu'il y a encore de l'espoir pour moi.
En plus, elle avait tord, la seul fois ou j'avais été intarissable, c'était parce qu'elle m'avait elle même demandé de lui conter l'histoire des Etoiles.

Sur un dernier hochement de tête rassurant adressé au monstre, je nous téléportais, mon élève et moi directement jusqu'au dix-neuvième étages.
Utiliser l'escalier aurait était aussi fatiguant qu’inutile, nous nous serions retrouvé bloqués devant la triple porte condamnant le 16° étages et tout les suivant. A partir de ce niveau, tous les étages étaient protégés et condamner de la même manière, fermé par trois immense porte fait de bois et d'acier, verrouillée par trois serrure créer grâce à la magie et donc inviolable.
Prendre mille précaution n'était jamais de trop dans ce genre d'endroit. Après tout, si la Tour du Centre était violé, si les Dieux s'éveillait, alors, la Paix disparaîtrait. Et se serait pire encore si nos ennemis trouvait le moyen de n'éveiller que leur Maître. Et c'est ce qu'ils cherchaient à faire, personne n'en doutait.

Lâchant la main de Kassye, je m'avançais vers la première porte. Tendant une main vers la serrure, je m'assurais de la solidité du sort que j'avais moi même créé pour rendre les serrures inviolable. Et comme souvent, je du retenir un soupir en repensant au clés...Perdue. Fut en temps, cette perte me rendait la tache facile...Aujourd'hui...

"Nous sommes au 19° étage de la tour, derrière chacune de ses portes repose l'orbe contenant l'Ame de l'un de nos dieux." répondis-je tout simplement.

J'entrepris alors d'expliquer la composition de la Tour à mon élève, passant rapidement sur la Grande Salle des Sorciers.
Nous y viendrions plus tard. A vrai dire, je couvais l'espoir certainement vain qu'elle m'en parle d'elle même. Si elle voulait aider son protégé, elle devrait de toute façon passer dans cette salle.

"Nous allons nous assurer de l'intégrité de chaque porte, chaque serrure et chaque piège. Ne t'en fait pas, tu es avec moi, tu ne risque rien." rassurais-je avec un sourire.

Me tournant vers les grandes portes de l'étage, j'entrepris de mettre en application mes propos, téléportant mon élève entre chacune des trois portes vérifiant leur état avant de revenir à notre point de départ.

"Par quelle porte tu veux commencer ?" demandais-je un brin d'amusement dans la voix.

J'étais curieux de voir sa réaction lorsqu'elle serait face aux Corps des Dieux, renier la magie, parler de légendes...en ces lieux, c'était impossible.



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Dirpk le Mar 18 Déc - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Mar 18 Déc - 21:35

Alors que j'observais les lieux avec curiosité, Dirkp me lâcha et alla faire je ne savais quoi. Je l'observais faire mais si je sentis qu'il faisait quelque chose j'étais bien incapable de savoir quoi. Surement quelque chose pour vérifier la solidité des portes puisqu'il craignait une effraction.
J'eus droit à quelques explications. Je m'approchais quand il parla.
Je clignais des yeux surprise. Une de leur création ? "Une de leur création ? Une créature ? Comme un elfe ou un nain ?" je n'étais pas trop sur...les dieux avaient créé tant de choses comment savoir de quel création il parlait ?
Avec attention j'écoutais les explications tentant de tout retenir. Cela faisait beaucoup d'informations...Une information retint mon attention. La grande salle des sorciers. Je sentais que ca aurait une importance pour ...moi. Puisque j'avais l'immmmmmmeeeense joie d'être une sorcière.
Je gardais mes questions ne voulant pas l'encourager tout de suite à me parler de magie...enfin de sorcellerie puisque niveau magie...Vu l'endroit ou je me trouvais...

J'hochai la tête tout en me disant que vu comme la tour semblait vide je ne devais pas craindre grand chose mais je ne pouvais pas me disputer avec lui pour une simple volonté de me rassurer.

Je me laissais emmener puis nous finimes..je ne savais trop ou. Devant je ne savais quelles portes. J'étais complètement perdue.

Comment ca par quelle porte ? Au hasard j'en désignais une.
"Celle là. C'est celle de qui ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Mar 18 Déc - 22:24

Inspectant les serrures et les portes les unes après les autres, j'expliquais la composition de la Tour à Kassye, ne lui épargnant aucun détails. Je lui expliquais comment était protégé la Tour, les étages les plus importants, les pièces primordiale. Je lui précisais le mécanisme des pièges, j'allais même jusqu'à lui décrire la vie des Sorciers dans la Tour. Autre fois, nous y résidions tous. Mais aujourd'hui, alors que nous étions si peu nombreux, la Tour était desserte.

"C'est excatement ça." répondis-je penché sur la serrure de l'une des quatre portes devant nous.

"Lorsque les Dieux ont fait le choix de se plonger dans leur Sommeille éternel, certain de leur enfant, les plus vieux et les premier en général, ont fait le choix de les accompagner. Les réveiller n'a rien ni de dangereux, ni d'impossible, mais lorsqu'ils se sont endormis, ils ont formuler le coeux de n'ouvrir les yeux que lorsque les Dieux pourrait faire de même. Pour certain, c'était une façon de mourir, d'autre considéraient ne pas avoir leur place dans le monde à venir..."

Relevant les yeux sur la jeune femme, j'esquissais un vague sourire devant sa mine presque inquiète et compatissante avant de me pencher sur la porte suivante.

"D'autre encore estimaient ne plus rien avoir à offrir à ce monde ou pire... Certain ont tout perdu lors de la dernière guerre, envisager l'avenir leur faisait trop peur et ils ont finit par s'imaginer que ce monde n'avait plus rien à leur offrir...Pourtant, ils avaient tord, mais même en ayant l'avenir sous le nez, ils ont préféré l'ignorer." continuais-je sur le même ton, pourtant, alors que je prononçais ses mots, je sentais la blessure de mon coeur de rouvrir, comme à chaque fois que je passais ses murs.

Passant de porte en porte, de serrure en serrures, je me penchais ensuite sur les trois grandes portes condamnant l'étage ou nous nous trouvions, vérifiant leur intégrité et les pièges les protégeant. Puis, je revint à notre point de départ et esquissais un sourire lorsqu'elle désigna une porte.
Le sort faut croire.

"Derrière cette porte, c'est l'orbe contenant l’âme de Cyliea que nous trouverons." répondis-je en lui tendant la main.

"Je vais te dire un secret..." soufflais-je alors qu'elle attrapait ma main.

"C'est elle qui m'a crée." repris-je avant de nous téléporter derrière la porte.

Lâchant Kassye, je la laissais observer le spectacle. Nous avions débouché dans une immense pièce ronde au mur complètement nue. Aucune décoration, aucune fenêtre, mais c'était inutile.
Devant nous, à quelques mètre, sur un socle d'à peine une mètre, se tenait l'Orbe. Grosse comme un pomme, elle était ronde et parfaitement lisse et sa lumière aurait pu éclipser celle du soleil. Elle brillait d'une lueur d’émeraude mêlé d'or et d'argent, en son centre tourbillonnait ce qui semblait être un courant d'air, semblable à un fantôme brillant de mille diamant. Sa lumière se reflétait sur les murs de pierre immaculées, les faisait briller de mille teinte de vert, d'or et d'argent.

Le bijou était aussi fascinant que magnifique et c'est en cela que résidait le premier piège.

Il était terriblement attirant, l'envie de le toucher était presque irrésistible et je du retenir Kassye, lui désignant le sol. A quelques pas de nous s'ouvrait un gouffre sans fond entourant le socle de l'Orbe.
Laissant mon élève admirer l'ensemble, je m'activais rapidement et vérifier tous les pièges et sécurité de la pièce avant de passer à la suivante ou nous attendait le même spectacle de couleur chatoyante et toujours différentes. Et chaque fois, je vérifiais les même choses, me rassurant un peu plus à chaque pièce contrôlé.

La quatrième et dernière chambre de l'étage inspectée, je nous téléportais devant les portes du dernier étages, les contrôlant de la même façon que les portes précédente, puis, je nous téléportais devant la porte de la chambre contenant l'Orbe de Shizo pour en inspecter les serrures avant d'entrer.

Le spectacle à l'intérieur était tout aussi fascinant bien que clairement plus sombre. Il avait quelque chose de sombre, néfaste et l'aura se dégageant de l'orbe était clairement malveillante. Assez pour me donner des frisons. Pourtant, je m'appliquais à tout vérifier trois fois avant de daigner quitter la pièce.

Me restait à inspecter les trois grande porte du dix-huitième, dix-septième et seizième étages. Ce que je fis consciencieusement.
Commençant par le seizième pour remonter, expliquant à Kassye chacun de nos déplacements.

Puis vint le moment d'inspecter les portes des chambre du seizième étage...



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Mar 18 Déc - 22:46

Pour une fois je tentais d'être absolument attentive à ses explications. C'était important. Je le sentais. Vraiment vraiment important. Capital. Primordial. Alors j'écoutais tentant de tout retenir : les mots, les gestes, les explications, les emplacements, les contenus des pièces, les pièges. Tout.
Je froncais les sourcils en entendant l'histoire des créatures ayant souhaité s'endormir avec les dieux. Je trouvais cela..triste...et un peu lâche. Mais j'étais trop jeune et inexpérimentée pour vraiment oser dire que je trouvais cela lâche. Il y avait surement des choses que je ne pouvais comprendre...Et puis je trouvais étrange que des créatures sensées être sages puissent se tourner vers la fuite lâchement. Je devais me tromper.

Je crus à un moment percevoir quelque chose...une émotion venant du sorcier. Quelque chose de négatif sans que j'arrive à poser le doigt dessus. Une simple impression.

Nous fimes ainsi plusieurs portes. Et il finit par aller vers la porte que je désignais. Prenant encore une fois sa main, je me figeai en l'entendant. Qu..quoi ?
Alors que je voulais en savoir plus, il nous téléporta dans une salle. Mes yeux se fixèrent aussitôt sur l'orbe. Magnifique.
Je fis un pas en avant mais Dirkp me retint. Je baissais les yeux sur un signe de sa part et je blanchis. Oh.
Je reculais et je repris mon observation gardant pour le moment mes questions. Même si je mourrai d'envie d'en poser. Créé par une déesse !?
Nous enchainâmes les visites aux orbes toutes absolument magnifiques. Même celle la plus sombre qui me fit violemment frissonner. Le spectacle était aussi beau que les autres...juste affreusement plus effrayant.

Je finis par profiter d'une petite pause avant que nous n'attaquions..le dix-septième ? Non seizième...avec les chambres..Oui c'était ca. Le seizième.
"Dirkp ? Vous avez vraiment..? Par la Déesse ? Vous n'êtes pas né de parents ?Et...vous êtes si vieux que ca ?" Je ne savais pas quelles étaient les questions que je pouvais sans risquer de me faire envoyer bouler aussi je tentai le tout pour le tout.
"C'est important si c'est un secret je suppose..." je réalisais soudainement que mes commentaires sur la magie avait du l'atteindre bien plus que d'autres ne l'auraient été puisqu'il avait été créé par la magie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Mar 18 Déc - 23:10

Je notais avec un certain plaisir l'attention que me portais Kassye, elle semblait faire des efforts pour tout comprendre.
Elle s'intéressait, tentait de toute enregistrer, tout retenir. Elle comprenait visiblement toutes l'importances des informations que je lui fournissais et j'étais certain à présent qu'il était inutile de lui expliquer qu'elle ne devait jamais parler de ça à quiconque ne possédant pas le grade de Sorcier.
D'une certaine manière, je la mettais en danger en l'informant de la sorte, mais tous ceux voulant connaitre les secret de la Tour du Centre savaient déjà tout ça.

Lui avouer ma véritable identité n'étais peut-être pas la meilleure chose à faire maintenant. Pourtant, je sentais que c'était le moment. Ici, dans ce lieu emprunt de magie et de légende, elle ne pourrait que me croire. Depuis que nous étions arrivée, elle c'était appliqué à comprendre sans juger tout ce qui l'entourer, à l'accepter. C'était peut-être ma chance. Et puis, elle aurait mal pris si elle l'avait appris de quelqu'un d'autre.
Pourtant, elle n'eus pas vraiment le temps de réagir. L'Orbe de Cyliea accapara toute son attention, comme les suivantes et j’enchaînais trop rapidement les vérification, reprenant quelques explications, pour lui laisser le temps de me poser des questions. Je voulais qu'elle puisse prendre le temps d'intégrer et de réfléchir et c'est seulement lorsque nous nous retrouvâmes devant les portes des Chambres des Corps que je me décidais à faire une pause.
Dernière l'une de ses portes m'attendait la pire des épreuves qui soit et je la redoutais déjà.

Retenant un soupir, je lançais un coup d'oeil amusé à mon élève.

"Oui vraiment." répondis-je un rire dans la voix.

"Je n'ai pas grandis comme toi et non, je n'ai pas de vrai parents. Pas au sens ou tu l'entend en tout cas."

Visiblement, j'avais choisis le bon angle.

"Les Sorciers sont les premiers êtres vivants pensant de son monde. Les Dieux ont décidés de les mettre au monde pour guider toutes leurs futures créations. Ils en firent leur voix sur terre, parmi les mortels. A l'origine, nous somme cinq, un pour chaque dieux.
Shiejo, créer par Cleytp fut le tout premier né et le premier Maitre du Cercle. Je fus le second à venir au monde, créer par Cyliea. Miriel fut la troisième, créée par Shizo, aujourd'hui, personne ne sait où elle se cache, le sort du monde ne l’intéressepas, pas plus que celui de son créateur. Rian fut la quatrième à naitre, créée par Surmae et Ingwë le cinquième, ce fut Shaere qui le créa. Tout deux perdirent la vie lors de la dernière Guerre des Dieux, et quelques jours plutôt, Shiejo disparaissait sans laisser de trace."


Me laissant gentiment sa place. Mon ton était neutre alors que je parlais, pourtant, même après 5000 ans, évoquer mes frères et soeurs, puisque c'est ainsi que je les considérais, me faisais toujours aussi mal. Je les avais tous, même Miriel, profondément aimé, ils étaient ma seule véritable famille, les seuls personnes capable de me faire comprendre le sens de ce mot. Et ils n'étaient plus de ce monde, depuis bien longtemps.

"Dairiun est le prénom que me donna ma créatrice. En Elfique, il signifie "Terreur de Ombres de la nuit". Tu comprend maintenant pourquoi j'en ai changé." repris-je sur le ton de la plaisanterie.

C'était loin d'être la vrai raison...Mais si j'étais prêt à lui dévoilé une par de mon histoire, il y avait certaine chose que je préférais taire et d'autre qu'elle devinerait seule.

"Ce n'est pas véritablement un secret, mais en général, j'évite de me vanter. On me prendrait pour un fou." expliquais-je en haussant un sourcil.

Si je lui avais expliquer tout ça quelques semaines plutôt, elle ne m'aurait jamais cru.

"Qu'elle porte ?" demandais-je.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Mar 1 Jan - 10:09

Dirkp semblait ravi que je lui prête autant d'attention et de ce fait semblait plus agréable...Dis comme cela ca faisait un peu : j'ai besoin d'attention écouter moi ! La pensée m'amusa mais je la fis disparaitre. Dirkp n'avait surement pas besoin de mon attention spécifique pour vivre.
Reprenant le cours de la leçon, je retins un soupir. Comment allais-je me souvenir de tout ? Il y avait tellement de choses à savoir...Et ca n'était que de l'histoire. Je n'étais pas assez bête pour m'imaginer que ca serait simple de devenir...Sorcière....Je retins un gémissement. Je ne voulais pas mais inexorablement je m'y dirigeais...

Apres encore quelques vérifications, je pus poser la question qui me taraudait et elle sembla l'amuser. Curieux j'en attendis plus et rapidement il m'expliqua.
J'écarquillais les yeux. C'était...je ne m'attendais pas à cela. Ne sachant pas trop comment réagir je me contentais d'un signe de tête montrant que j'avais entendu. C'était...Incroyable. Magique évidement. J'étais stupéfaite. Créés...par les Dieux. Les premiers enfants des Dieux. Et Lui en faisait parti...
Une autre pensée stupide me traversa l'esprit. Ca devait lui faire drôle qu'une gamine fille de paysan l'envoie balader comme ca....Bah tant pis. Je n'allais pas changer parce qu'il était un des premiers. Je changerai par envie uniquement.

Je levais un sourcil avant de sourire amusé par son prénom et sa petite remarque. Quelque chose me disait que la raison n'était pas forcement celle la mais je n'insistais pas. S'il voulait me le dire il me le dirait.
"Pourquoi Dirpk alors ? Ca veut dire quelque chose d'ailleurs ?"
Je savais que Kassye ne voulait rien dire, était-ce le cas de son nom aussi ? Parfois je regrettai d'avoir un nom sans signification.

A sa question je désignais la première porte sur ma droite. "Va pour celle là"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Jeu 3 Jan - 12:14

Tant que nous parlions d'Histoire, Kassye avait l'air attentive, voir même intéressée et j'en profitais, restant un minimum raisonnable. L'Histoire de notre monde était longue, pleine de secrets et je préférais encore ne pas lui en dire de trop, simplement l'essentiel, ce qu'elle devait savoir pour peut-être mieux accepter son statut de Sorcières. Plus tard, quand elle aurait plus confiance et en moi et en ces propres Dons, je pourrais aborder les sujets plus fâcheux, mais nous n'en étions pas encore là et j'avais de toute façon assez à lui apprendre d'ici là.

Inspectant avec soin chaque salle que nous traversions, je laissais Kassye observer les lieux, attentif à ce qu'elle ne déclenche aucun piège. A peine rassuré, je ne comprenais toujours pas l'origine de ma vision, je nous téléportais enfin devant les quatre porte des Chambre contenant les enveloppe charnelles des Dieux endormis. Nous ménageant volontairement une pose, j'acceuillis la question de Kassye presque avec soulagement, désireux de retarder l'instant ou je devrais pénétrer dans la Chambre contenant le corps de Cyliea...Si il n'y avait qu'elle à l’intérieur, les choses seraient beaucoup plus simples.
Je n'eus besoin d'aucun don pour sentir son scepticisme quant à mon changement de nom, pourtant, je ne mentais pas, je lui cachait une partie de la vérité, ce qui était bien différent.
Esquissant un vague sourire, je haussais vaguement les épaules.

"Il a une signification, pour moi." répondis-je, restant volontairement évasif.

Si peu qu'elle me prenne pour un sentimentale....
Hochant la tête, je lui tendit la main pour nous téléporter derrière la porte qu'elle nous avait désigné, puisque je ne pouvais l'ouvrir. Les clés avaient été perdues et l'idée de devoir les retrouver ne m’enchantais pas vraiment. Mais je devais le faire avant notre ennemis, ma vision avait peut-être était motivé par le mystère des clés disparues. Il leur faudrait du temps pour réunir tous les morceaux et toutes les clés et de toute façon, il leur manquerait toujours et irrévocablement un morceaux, je pourrais m'en assurer bientôt.
Mais je devais retrouver le reste, plus je passais ses maudites portes et plus j'en prenais conscience, le secret de leur localisation ne les protégerait plus très longtemps.

"Je te présente Cleyto...Créateur de la Terre, des Montagnes et de tout ses trésors, père des Nains." précisais-je alors que nous réapparaissions de l'autre côté de la porte.

La chambre était aussi sobre que celle de l’orbe, de pierre blanche et immaculé, au centre de la pièce, enfermé dans un cercueil de vers servit d'or et de pierre précieux, façonnés par les Nains, gisait Cleyto sous sa forme humaine. Même endormis, il avait de quoi justifier son orgueil, ce qui avait une vilaine tendance à m'agacer. Adossé au mur, d'autre cercueil de verre, plus sobre, plus petit, dernière demeure de six nains aussi vieux que le monde, ceux la même qui avait façonné le cercueil de leur dieu.
Laissant Kassye agir et observer à sa guise, je m'appliquais à vérifier que personne ne pourrait venir troubler le sommeille du père des Nains.
Je préférais ne pas m'éterniser, rester en présence de Cleyto avait une vilaine tendance à me rappeler sa première création et j'aurais assez de souvenir à affronter comme ça...

Finalement satisfait, je passais à la Chambre suivante, celle de Surmae, puis celle de Shaere. Toute deux enfermées dans un cercueil de verre, l'un sertie d'aigue marine et d'émeraude, évoquant les fonds marin qu'elle chérissait tant, tout en or fin et en argent, simplicité et élégance pour Shaere. Elles était entouré d'une poignée de leur toute première création, certain Élémentaires.
Puis arriva l'instant fatidique, celui ou j'amenais Kassye dans la Chambre où reposait Cyliea, allongé dans un cercueil de verre, posé sur un socle fait de branche et de lierre, sertie d’émeraudes et de diamants. Elle semblait simplement endormis, à y regarder de plus près, elle semblait presque sourire, d'un sourire plein d'ironie et d'espièglerie.

Esquissant moi même un vague sourire, je m'approchais du cercueil, laissant glisser une main sur sa surface lisse et froide avant de me détourner, retenant un soupir, je m'intéressais à la sécurité de la pièce, évitant avec soin de poser les yeux sur l'un des cercueil adossés au mur. Celui où reposait la première Élémentaire de l'Histoire, ni morte, ni vivante, mais définitivement plus de ce monde.

Mon inspection finit, la gorge noué, le coeur lourd mais plus impassible que jamais, je ramenais Kassye au pied de la la Tour, devant la porte principale.

"Attend moi là, je veux vérifier de nouveau la Chambre de l'Orbe de Shizo." demandais-je égale à moi même.

"Appel le Kraken, je suis sure qu'il sera ravi d'avoir de la compagnie." précisais-je avec un sourire.

Me détournant sans un mot de plus, je me téléportais de nouveau, laissant Kassye dernière moi. Mais je ne réapparaissait pas dans la Chambre de l'Orbe de Shizo, mais dans celle contenant le corps de Cyliea.
J'avais besoin de la voir, besoin de l'entendre, elle seule pourrait vraiment me rassurer.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Sam 5 Jan - 14:46

Cette inspection était longue et Dirpk prenait grand soin pour la faire. C'était normal, j'en comprenais les enjeux. Mais c'était long quand même. Et surtout cela faisait trop d'informations d'un seul coup. Malheureusement je ne pouvais qu'y faire face et tenter d'en oublier le moins possible.
"Par pitié dites moi qu'il y a des livres qui résument tout cela" je ne pourrais JAMAIS me souvenir de tout !

Il évinça ma question sur son choix suspect de prénom mais je ne pouvais pas insister quand il me disait clairement qu'il ne voulait pas en parler. Pff. Et non je ne suis pas capricieuse ! Juste curieuse !

Nous finîmes par nous retrouver dans les chambres des corps. Effarée, impressionnée je regardais les corps du Dieu et de ses serviteurs dans leurs cercueils. Impressionnant. Morbide. Fascinant. Mortifiant.
Le Dieu était magnifique même dans son..sommeil infini. C'était parfaitement perturbant. La mort...le dernier souvenir que j'en avais, soit les hommes que Sercërauco avait tué n'était pas belle. Pas du tout. Je détournais le regard sans rien dire et je fis de même dans chaque pièce. Je regardais puis je détournais le regard ne pouvant supporter une telle vision. Parce que malgré tout, c'était un spectacle effrayant. Imaginer...Dormir ainsi pendant des siècles...Ne plus vivre. Ne pas être mort. Effrayant.
Avec surprise, dans l'une des chambres le rituel changea légèrement. Le sorcier caressa le cercueil de la déesse. Surement partageait-il un lieu beaucoup plus profond qu'il n'y paraissait avec sa créatrice ? Cela me dérangeait de dire créatrice pour parler de la personne responsable de la vie de Dirkp...Mais c'était la vérité. Elle l'avait créé.
Et surtout...surtout je le vis se fermer. Qu'est ce qu'il y avait dans cette chambre qui le rendait ainsi ? Pas la déesse, il avait vaguement souri. Non autre chose. Je tentai de deviner en parcourant la chambre. Y avait il quelqu'un parmi les accompagnateurs de la Déesse qui vaillent ce renfermement ?
Nous retournâmes au pied de la tour, je m'habituais enfin à ce type de déplacement vraiment surprenant.
Ayant une question à poser je posais ma main sur lui. Du moins je tentais ne faisant qu'effleurer sa cape de voyage si bien que je fus téléportée avec lui. Et pas dans la chambre de Shizo.
Je reculais précipitamment me cachant derrière un des cercueils.J'avais comme le sentiment que je n'étais pas DU TOUT sensée être ici et j'avais peur qu'il le prenne mal. Alors je me planquais...et pour repartir...Hum eh bien je verrais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Sam 5 Jan - 16:31

Kassye m'avait suivit sans rien dire, se contentant de m'éouter et j'eus la preuve qu'elle s'intéressait lorsqu'elle se plaignit d'être incapable de tout retenir en une fois. Concentré sur mon travail, je me permis tout de même un sourire et hochais la tête.

"Je devrais pouvoir te trouver ça quelque part. "affirmais-je sans pour autant me détourner de mon inspection.

Une fois rassuré, un peu, je ramenais Kassye au pied de la Tour, espérant la confier au Kraken. Lui serait heureux d'avoir un peu de compagnie, il pourrait enfin raconter ses histoire à quelqu'un qui l'écouterait attentivement et elle en apprendrait un peu plus sur le monde qui l'attendait. Peut-être que le Monstre parviendrait à atténuer les craintes de la jeune filles, c'était une conteur doué qui lui ferait facilement comprendre que ses Dons étaient un cadeau et non pas une malédiction, qu'elle possédait le pouvoir de sauver des vies et changer le monde.
Sachant qu'elle serait en sécurité avec le Gardien et qu'elle pourrait se laisser aller à sa curiosité naturelle qu'elle avait trop tendance à retenir avec moi, je me détournais pour m'éclipser.

Réapparaissant face au cercueil de ma créatrice, je ne souriais plus, persuadé d'être seul, je voulais profiter de cette escale forcé.
Juste quelques minutes. Je voulais La voir rouvrir les yeux, je voulais entendre Sa voix, j'espérais qu'Elle me rassurait, qu'Elle m'affirme qu'elle ne m'en voulait pas, qu'Elle me promette de rester éveiller, ne serait-ce que pour veiller sur la Tour. Si elle était là, alors, je n'aurais plus rien à craindre. Je ne comptais plus le nombre de fois ou j'étais resté seul, debout face à son cercueil, brûlant de l'ouvrir, brûlant de La réveiller mais m'y refusant toujours. Je savais qu'Elle m'en voudrait.

Pourtant, soupirant franchement, les mâchoires crispées, tendu au possible, je me détournais du visage paisible de Cyliea pour me tourner vers l'un des cercueil adossé au mur. Hésitant l'ombre d'une seconde, je m'y dirigeais et posais une main sur la surface lisse du verre cristallin qui La retenait prisonnière. Même ainsi, elle était terriblement belle, peut-être même plus que Cyliea elle même. Son état n'avait en rien altéré son teint de pêche, sa peau semblait scintiller comme de la nacre et même à travers le verre, elle semblait aussi douce que velouté : parfaite. Ces cheveux brillaient de cette même teinte d'améthyste sombre, comme si leur propriétaire n'était pas presque morte depuis des siècles, en y regardant de plus près, j'aurais pu jurer qu'ils avaient poussé, atteignant à présent le creux de ses reins.
Tout son être était emprunt d'une finesse et d'une douceur presque surnaturelle, ses pommettes hautes, son nez droit, ses lèvres ourlée dont j'ignorerais pour toujours la douceur, ses courbes aussi généreuses qu'harmonieuses, tout en elle n'était que merveille.

Elle semblait simplement endormie, paisible, presque souriante, mais je savais que son sommeille était bien plus profond que ça.
Pourtant, je rêvais de croiser de croiser de nouveau l'indigo bleuté de ses yeux. Je rêvais de voir ses iris scintiller de cette lueur de malice et de joie qui allumait en permanence sont regard. Je voulais voir ces lèvres s'étirer en ce sourire doux qu'elle avait l'habitude de m'adresser, celui pour lequel j'aurais pu faire le tour du monde, décrocher la Lune et le Soleil. J'avais besoin de son optimisme naturel, de son charisme rassurant, de sa douceur et de sa force. Je voulais les frôler rien qu'une fois, juste une dernière fois avant de me jeter à corps perdu dans la bataille qui nous attendait pour protéger son héritage.

Posant mon autre main sur le verre, je fermais douloureusement les yeux, regrettant le passé. Même si elle ne m'avait pas choisit, même si elle ne m'avait jamais appartenu comme moi j'avais été à elle dés l'instant ou j'avais croisé son regard, je regrettais l'époque où elle était encore de ce monde, heureuse et forte.

"Pardonne moi..." soupirais-je en me redressant pour ouvrir le cercueil.

Tendant une main, je voulut ne serait-ce qu'effleure son visage, toucher du bout des doigts la nacre de sa peau scintillante, mais je refermais le poings avant d'y parvenir. Je n'avais pas le droit de profiter ainsi de son sommeille, elle n'aurait pas été la seule à ne pas me le pardonner.

"Subortus Finalis...obsecro ut." soufflais-je en fermant les yeux, concentré pour que le contre sort fonctionne.

Sentant la magie m'envelopper pour se tendre finalement vers sa cible, je rouvris les yeux et me reculais légèrement, attendant anxieusement.
Puis finalement, après ce qui me sembla une éternité, Elle ouvris les yeux et je pus constater que son regard indigo n'avait rien perdu de son éclat.

"D...Dairiun ?"

Je fermais les yeux l'espace d'une micro seconde pour savourer le timbre de sa voix, rendu un peu plus rauque par des siècles de silence. Elle semblait surprise et un peu perdu, ce qui n'était pas vraiment étonnant. Rouvrant les yeux, je remarquais qu'elle me fixait avec intensité et me senti frisonner.

"Laïla...pardonne moi. Je devais ..."

Je me tus, incapable de trouver les mots, je ne pouvais que la contempler alors qu'elle semblait comprendre ce que je venais de faire.

"Tu n'aurais pas du..." souffla-t-elle, fronçant légèrement les sourcil.

Comme je m'y attendait, elle m'en voulait, mais je n'arrivais pas à m'arrêter à ce détails. Je voulu répondre quand elle entrepris de sortir de sa prison de verre, mais à peine eut-elle esquisser un mouvement en avant qu'elle tituba, elle était resté trop longtemps endormis, et je me précipitais en avant pour la soutenir, en profitant certainement de trop, je la serrais contre moi, inspirant son parfum comme si il était le seul air que je pouvais respirer.

"Pardonne moi..." soufflais-je de nouveau contre ses cheveux.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Sam 5 Jan - 23:15

Le soulagement passa brièvement sur mes traits quand il parla de me trouver un livre. Joie ! Je me fis aussi la promesse de m'acheter un journal dès que je le pourrais pour noter ce que je ne voulais absolument pas oublier.

Cachée soigneusement derrière mon cercueil, je dissimulais avec habileté ma présence...Comme quoi devoir se faire toute petite en ville ou en forêt ca aidait. Beaucoup. Ou alors il était trop perdu dans ses pensées pour me sentir ce qui était bien plus vraisemblable. Ce qui m'arrangeait quelque soit la raison finale.

Les yeux grands ouverts je l'observais s'approcher du cercueil d'une femme. Je dus bouger un peu pour pouvoir la voir sans quoi le sorcier me la cachait et je grimaçais en les voyant de profil. Encore une femme magnifique comme Aube ou les personnes endormies. Ou étaient les femmes ordinaires comme moi ? Franchement ?

Je chassais rapidement la jalousie pour n'être plus qu'admirative. Elle était juste magnifique. Seule la déesse endormie la surpassait si je me fiais à mes souvenirs. Mais c'était une déesse donc parfaitement normale.
Je n'étais pas la seule à être fascinée. Dirkp l'était. Il la regardait...presque...avec amour. Je devais me tromper. Elle dormait depuis des siècles....Mais...Dirkp aussi était vieux. Une chose était sure, il la connaissait.

Que faisait il !? Il venait d'ouvrir le cercueil !? Je fronçais les sourcils pourquoi faisait il cela ? Il n'allait pas la réveiller quand même ? Le pouvait-il seulement ? Et pourquoi demandait-il pardon ?

Il marmonna quelque chose que je n'entendis pas. En revanche je sentis presque aussitôt qu'il se passait quelque chose. Quelque chose de magique sans aucun doute.
Puis j'entendis un nom. Une demande de pardon...Laïla...

En entendant la voix douce, musicale et claire j'ouvris de grands yeux. Elle était réveillée ? Il l'avait réveillée pour de bon ?!
Mais pourquoi ? Elle aussi se le demandait et ne semblait pas apprécier si j'en jugeai au ton et aux mots employés. Qu'est ce qui prenait le Sorcier ?

La magnifique femme sur laquelle le temps n'avait de prise se leva mais finit dans les bras du sorcier. Normal après tout ce temps sans bouger...
L'étreinte qu'il lui donna acheva mes suspicions. Il la connaissait. Et l'aimait. Et je pouvais mettre ma main au feu qu'il l'aimait d'amour et pas d'amitié ou de fraternité. Je le sentais au plus profond de moi.
Soudain la vie me parut cruelle avec cet homme. Il était vieux comme le monde, il était seul puisque ses frères et soeurs n'étaient plus ou disparus et que celle qu'il aimait dormait jusqu'à il y avait peu. Et en plus de cela le poids du monde semblait être pour lui.
Je sentis mon coeur se serrer de tristesse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Dim 6 Jan - 13:39

Tenant Laïla entre mes bras comme le plus précieux et le plus fragile des trésors, je fermais de nouveau douloureusement les yeux, alors que je sentais sa colère enfler à mesure qu'elle reprenait conscience. Je n'aurais jamais du la réveiller, j'aurais du être capable de me contenter de sa simple vision et ne pas être aussi dépend de tout ce qui faisait son être mais j'avais beau le savoir, c'était plus fort que moi et je n'arrivais même pas à comprendre comment elle n'avait pas pu s'en rendre compte alors que nous avions passé tant de temps ensemble. La présence écrasante de Shiejo n'y était certainement pas pour rien et j'avais beau aduler mon aîné, je lui en avais toujours voulu d'être capable d'attiser l'amour de l'elfe que je tenais à présent dans mes bras. Retenant un soupir dépité, alors que j'espérais bêtement qu'elle pourrait me pardonner, qu'elle me donnerait raison et me demanderait de lui faire une place dans ce monde, je l'aidais à s'asseoir à même le cercueil qui lui avait servit de prison des siècles durant.

Ses mains glissèrent sur mon torse alors qu'elle tentait de reprendre le contrôle de son corps, mais elle avait passé trop de temps immobile pour y parvenir si facilement. Elle avait beau être forte et terriblement puissante, elle subissait le contre coup de son sommeille prolongé et semblait malgré tout terriblement fatigué, plus fragile que jamais. Frissonnant au contact de ses mains, je m'en saisis, les serrant entre les miennes alors que je m'accroupissais devant elle. Relevant les yeux, je tentais de capter son regard et constatais avec un certain dépits que malgré les siècles et ma réputation passé de séducteur, j'étais toujours aussi maladroit face à elle.
Je perdais mes mots, j'étais incapable d'aligner deux pensées cohérentes, alors, quand il fallut lui expliquer les raisons de mon geste, je me trouvais idiot, incapable de soutenir son regard que j'avais pourtant tant désiré revoir.

"Il est trop tôt Dairiun, tu n'aurais pas du..." souffla-t-elle alors que je relevais les yeux, soupirant de nouveau.

"Je sais... Il fallait que je te parle, j'avais besoin de tes conseils." soupirais-je baissant les yeux, incapable de soutenir son regard réprobateur.

Pourtant, je fus contraint de relever la tête alors qu'elle passait une main fraîche sur mon visage, me forçant à relever les yeux et son regard me fit frisonner au moins autant que le contact de sa peau. Elle était capable de passer d'un état à un autre en un temps record, comme sa descendante et de façon plus vertigineuse encore que le Peuple de l'Eau ou même leur créatrice. Et si elle était clair qu'elle m'en voulait de l'avoir réveiller, elle me sourit pourtant, de l'un de ses sourire plein de malice et d'amusement qu'elle avait l'habitude d'offrir à tout va. Souvent, ce sourire dissimulait le fond de ses pensées, mais à cet instant, il était sincère et teinté d'une tristesse qui faisait écho à la mienne. Je compris ce qu'elle allait me dire avant même qu'elle n'est eu à ouvrir la bouche et du me faire violence pour retenir un soupir.

"Je n'ai jamais été de bon conseil, c'est ton frère qui l'était...pas moi."

Serrant les dents, je soutins au mieux sont regard qui se voilait à l'évocation de Shiejo, mon aîné et son amour perdu.

"Tu sais que c'est faux, tu as toujours su m'éclairer et Shiejo n'est pas là." soupirais-je.

"Dairiun..."

Son soupir ne laissait rien présager de bon et je grinçais des dents, il était temps que je prenne les devant et mon courage à deux mains.

"Je les ai vu prendre l'Orbe, Laila...je les ai vu la voler alors qu'elle était toujours enfermé au dernier étage. Je...je ne comprend pas... Toutes les protections sont toujours en place, les clés perdues et même si ils les retrouvaient, il leur manquerait toujours au moins trois morceaux. Ils ne peuvent pas entrer...Et pourtant...." je me tus dans un soupir, soutenant toujours son regard, troublé par mes paroles, je cherchais dans ce puits d'indigo des réponses, du réconfort, de l'assurance, n'importe quoi qui aurait pu apaiser mon coeur.

"Je n'ose pas imaginer ce qui arriverait si ils parvenaient à récupérer l'Orbe, je ne sais pas comment agir..."

Sa main glissa sur ma joue pour retomber sur ses genoux et elle noua ses doigts aux miens, soutenant mon regard avec un sourire rassurant qui malgré tout, ne m'apaisa pas.

"Comme tu l'as toujours fait et comme tu le fait maintenant. Tu as tes Sorciers pour t'aider et ils te sont tous dévoués."

Sourcil froncés, la mine déconfite, je soutenais difficilement son regard. Elle était si sure de ce qu'elle disait, elle semblait si confiante.

"Tu trouvera un moyen de contrer tes visions, ais confiance en toi, tu es suffisamment fort pour ça."

"Je ne suis pas fait pour les guider, j'ai été crée pour être l'un d'entre eux et me battre, pas pour diriger. Je ne suis pas aussi fort que Shiejo, je n'ai ni sa puissance, ni son assurance...J'ai peur de ne pas y arriver..."

"Ne soit pas pessimiste Dairiun, la Paix dure et c'est grâce à toi. Tu suis son exemple à la perfection, ne désespéré pas."

Fermant douloureusement les yeux, je sentis les larmes me monter aux yeux et je luttais pour les contenir, pourtant, j'en sentis une rouler sur ma joue.

"Au prix de combien de vie...combien devrais-je encore en sacrifier ? Laïla..." soupirais-je, rouvrant les yeux alors que deux nouvelles larmes dévalaient mes joues sans que je ne puisse les retenir.

Posant la tête sur ses genoux, je fermais de nouveau les yeux, tentant vainement de retenir mes larmes alors que je ne pouvais m'empêcher de penser à ma vie passée et à celle qui m'attendait. A tout ces êtres que je devrais manipuler pour leur permettre d'accomplir leur destin et préserver la Paix, ceux que je devrais sacrifier pour préserver la lumière, à toutes les souffrances que je causerait au nom de la victoire. Je n'avais pas été créer pour ça. Cyliea avait fait de moi son bras armé et celui de mon frère, en aucun cas je ne devais être amené à prendre de telles décisions seul.

"Je n'en peux plus...Je voudrais tant pouvoir m'endormir moi aussi..."

Je sentis sa main passer dans mes cheveux mais restais sans bouger alors que je sentais ses lèvres effleurer mon crâne et sa main se serrer sur la mienne, crispée sur ses genoux.

" Tu ne peux pas...Pas encore. Dairiun, tu es plus fort que tu le pense, tu fais ce qui est nécessaire. J'ai confiance en toi."

Je soupirais franchement, tentant de reprendre le contrôle de mes émotions et contenir mes larmes. Tant que Laïla avait confiance en moi, tant qu'elle croyait en moi et en mes actes, j'étais sur la bonne voie et je devais continuer ainsi, pour elle.

"Khellian pourra veiller sur la Tour, mais moi, je doit retourner à mon Sommeille, tel était mon voeux et je ne peux le briser. Je ne peux faire encore partie de ce monde."

Me redressant, quittant l'étreinte apaisante et l’Élémentaire, je relevais les yeux sur elle, presque suppliant.

"Laïla..."

Ma voix était presque plaintive, à des années lumières de ce que je devais être.

"Non, Dairiun, j'ai fait une promesse, tu n'aurais jamais du me réveiller et tu le sais. S'il te plait..."

Soupirant douloureusement, je hochais la tête, résigné, je lui tendis une main pour l'aider à se redresser et l'attirais de nouveau contre moi pour la serrer une dernière fois.

"J'aurais aimé que tu reste."soufflais-je avant de la relâcher.

"Je sais, mais c'est impossible."

Son sourire ne m'aidait en aucune cas, pourtant, je me forçais à faire bonne figure. Si elle avait raison, je n'aurais que quelques siècles de plus à patienter pour la retrouver. Je n'étais plus à ça près.
Serrant sa main dans la mienne, je l'aidais à reprendre place dans sa prison de cristal, retenant un soupir et mes larmes. Il était temps que je reprenne le contrôle de moi même. Je ne pouvais faire mentir sa confiance.
Une fois installée, elle me sourit de nouveau et je m'cartais légèrement alors qu'elle hochais la tête, croisant les mains sur la poitrine, elle était prête à retourner à son sommeille et je ne retins pas un soupir alors que je jetais de nouveau ce maudit sort.

"Somnus Infinitum..."soupirais-je à contre coeur alors que Laïla souriait toujours.

Lentement, elle ferma les yeux et rapidement, son souffle se fit plus lent, les battement de son coeur ralentirent, elle était de nouveau endormi mais pas pour l'éternité, je m'en fis la promesse.
Refermant son cercueil, je reculais de nouveau, jusqu'à prendre appui contre celui de Cyliea.

"Tu as été bien cruelle avec moi...Mère." soupirais-je.

"Il semblerait qu'il soit temps de retourner à mon devoir... J'espère que tu as raison Laïla, j'espère être à la hauteur." soufflais-je, affalé contre le cercueil de ma créatrice.



Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Sam 26 Jan - 22:25

J'avais conscience que ce que je voyais...Jamais, jamais je n'aurais du le voir. Je n'aurais pas du m'immiscer mais c'était trop tard pour regretter. Et j'allais devoir me signaler à Dirkp pour ne pas risquer de rester bloquée...Ca n'allait pas être drôle. L'émotion m'étreignait et ca n'était pas du qu'à l'empathie. C'était juste infiniment triste. Il l'aimait. Il suffisait de l'observer quelques secondes pour le réaliser. Et elle ? Je n'arrivais pas à me décider. Elle l'aimait mais autant que lui ? Je ne savais pas. Et même si elle l'aimait autant que lui l'aimait, elle avait choisi une voie qui les séparait.
Les larmes coulèrent lentement sur mes joues. C'était cruel et atroce. Peut être que je jugeais trop vite, je n'avais aucune idée des événements qui avaient mené à cette situation et ces choix, mais la douleur du sorcier était palpable. Pas uniquement sa douleur concernant la femme. Sa douleur semblait englober bien plus de choses et me donnait matière à réfléchir. Il doutait. Bien plus que je ne l'aurais cru. Il semblait si assuré habituellement. Mais visiblement c'était un simple masque. Masque qu'il s'autorisait à laisser tomber devant elle. Elle qui refusait de l'aider.
Je sentais la colère monter puis je me dégonflais. Je ne savais pas. Je ne pouvais juger. Et puis elle semblait avoir une telle confiance en lui...Mais ca faisait mal quand même.
Khellian ? Qui était-ce ? Enfin peu importait.

Lorsque je compris qu'elle voulait se rendormir, je serrais si fort mes poings que mes ongles coupèrent mes paumes. Non...non...Elle ne pouvait pas lui demander ca ! Il n'allait pas accepter !

Horrifiée, je le vis renvoyer au sommeil sa Laila. C'était...trop injuste. Je ne pus me contenir quand je le vis s'affaler contre un des cercueils. Je me levais et j'avançais dans son dos, jusqu'à m'agenouiller derrière lui et l'enlacer sans rien dire. J'allais surement me faire disputer et rejeter mais...mais je ne voyais que ca à faire. Je ne....ne pouvais pas le laisser seul. Il allait mal.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dirpk

avatar

Maitre du Cercle des Sorciers
Maitre du Cercle des Sorciers
Messages : 195
Date d'inscription : 05/01/2012
Localisation : Partout à la fois...

Détails indiscrets
Age : Quel age à le monde?
Humeur : Cela dépend de tant et tant de choses...Beaucoup trop
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Sam 23 Fév - 15:06

Affalé contre le cercueil de ma créatrice, je me laissais lentement glisser au sol, jusqu'à m'y agenouiller. Un coude posé sur la prison de cristal de la déesse qui m'avait fait naître, je tentais de reprendre doucement le contrôle de mes émotions, ravaler et mes larmes et mes doutes. Laïla c'était rendormis, j'avais espéré, jusqu'à la dernière seconde qu'elle accepte de réintégrer un monde qu'elle avait quitté trop tôt et qui avait encore besoin d'elle, mais j'avais su, à l'instant où je l'avais vu ouvrir les yeux que je m'étais bercé d'illusion. Elle aurait pourtant pu faire tant de chose, j'aurais tellement eu besoin d'elle, mais son choix été fait, elle avait décidé qu'elle ne pouvait vivre dans un monde ou son époux n'était plus et je pouvais la comprendre. J'enviais sa chance, celle d'avoir pu faire un choix, moi, je ne l'avais pas eu. Je devais continuer, prendre une place dont je n'avais jamais voulu, guider les Sorciers, préserver la Paix fragile dans ce monde ou il restait encore tant de chose à découvrir.

Soupirant de nouveau, je redressais la tête, il était temps de remettre mon masque, épaulé par la confiance que Laila avait placé en moi, je n'avais plus qu'à me relever et continuer comme toujours. Un jour, je pourrais peut-être goûter au repos, comme elle, mais en attendant, le devoir m'appelait et je ne pouvais ignorer son appel. Résolut à me relever, je me concentrais de nouveau sur mon environnement, soucieux de m'assurer que la Tour était toujours là...il aurait pu se passer une bonne éternité avant que je me décide à réagir et ne pas trahir la confiance que l’Élémentaire avait placée en moi.
Revenant à la réalité, je compris enfin que je n'étais pas seul, je ne l'avais pas été une seule seconde et je retins un rire légèrement amère et parfaitement désabusé alors que Kassye m'enlacer.
J'aurais pu m'en étonner, mais j'étais bien trop blasé pour ça et la repousser maintenant n'aurait fait que la blesser. Laissant retomber ma tête en avant, soupirant franchement, je restais quelques secondes sans bouger avant d'attraper ses mains pour lui faire lâcher prise et nous redresser.

"Personne ne doit jamais savoir ce que tu as vu." soufflais-je simplement sans la moindre animosité, j'étais juste...fatigué.

Lui faisant enfin face, je me contentais d'un pale sourire, égale à moi même, ou à celui qu'elle avait toujours vu et lui tendis une main pour nous téléporter devant l'entré de la Tour.

"Nous allons attendre Kheillian, j'ai une mission à lui confier avant de rejoindre Aube et Sercërauco."

L'appel avait été lancé, Kheillian n'était pas très loin, il ne lui faudrait pas longtemps pour répondre à mon appel et lui au moins ne râlerais pas...Trop.





Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 129
Date d'inscription : 14/01/2012

Détails indiscrets
Age : 17 ans
Humeur : Ca ne te regarde pas!
Autre:

MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir... Dim 24 Fév - 16:45

Alors que je m'approchais et que j'imaginais qu'il allait me repousser, j'eus la surprise de constater qu'il ne bougeait pas. Qu'il restait contre moi, sans parler, clairement las. Je pouvais à peine imaginer ce qu'avait pu être sa vie. Mais le peu que j'imaginais était terrorisant.Et rempli de solitude. J'osais espérer que malgré l'absence de cette femme à ses côtés, il avait pu, parfois, se reposer sur d'autres.
Je profitais qu'il ne me repousse pas pour le serrer contre moi plus fort, fermant les yeux pour empêcher les larmes de couler.
Nous restâmes ainsi quelques instants, silencieux et immobile.

Finalement, il me prit les mains et nous fit nous relever. Je suivis le mouvement relevant la tête quand je l'entendis me parler bien qu'il ne me regardait pas. Lentement je hochais la tête de haut en bas. Non rien ne sortirait d'ici. Par égard pour lui. Parce que ca n'était pas un sujet de discussion. Et parce que je n'aurais jamais du le voir. Jamais. Même si...Je ne regrettais pas. Parce que j'en avais appris plus sur lui qu'au cours des dernières semaines. Et ce que j'avais appris...M'avait fait brutalement grandir. Ou du moins réfléchir.
Il finit pourtant par se tourner vers moi.
Son pâle sourire....Je retins une moue, j'aurais préféré son sourire moqueur ou narquois ou suffisant. N'importe quoi qui efface la tristesse de ses traits.
A la place je lui fis un sourire maladroit tout en attrapant sa main. Nous finîmes devant la tour. Je regardais Dirpk intriguée. "Un sorcier je suppose ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir...

Revenir en haut Aller en bas

Escale nécessaire...J'aime perdre mon temps. Foutu pouvoir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  :: -