Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 18
Date d'inscription : 03/11/2012
Localisation : Là ou les anges n'osent s'aventurer.

Détails indiscrets
Age : 29
Humeur : Lunatique
Autre:

MessageSujet: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Ven 30 Nov - 12:36














Nom :Brénégalf
Prénom :Thyrias
Age :29
Peuple :Humain
StatutInconnu errant.




Nada !




comment définir, ce qui au fond, ne peut se résumer que par « ce qui vous échappe » ? Oh bien sûr, j’ai bien quelques lieux communs inhérents à ma nature humaine qui font que je suis plus ou moins ci ou ça.. Bon, s’il faut le dire.. Je suis quelqu’un de foncièrement calme et de contemplatif. Je n’aime pas et j’ai du mal à parler, donc je préfère de loin observer et me taire. Ça me rend, inévitablement, distant et même parfois froid, mais ne vous y trompez pas. Il n’est pas d’homme plus heureux de vivre que moi. J’apprécie chaque chose et suis curieux de tout. Doté d’un esprit remarquable et méthodique, je suis de ceux qui ont déjà fait le tour de la question avant même que vous l’ayez posé, et qui est déjà passé à autre chose.
Mais ce sont là de bien piètres mots dans la mesure où ils ne s’exprimeront que part l’expression d’une façon de vivre totalement différente de la vôtre. Insouciant, nez en l’air et nez au vent, j’ai passé ma vie dans les étoiles. Je ne suis pas avec vous, non loin de là. Je suis toujours dans une espèce de semi absence, ou quelques partie de moi restent et à jamais demeureront dans la demeure des astres. Je ne pense ni ne vis dans les même sphères que vous. Comprenez, je ne cherche pas à être condescendant. Mais vous vivez tous les deux pieds sur terre. Moi je vis au milieu des interactions cosmiques. Même le plus immortel des elfes est pour moi insignifiant face à la plus commune des étoiles.. Les Sorciers, les trolls.. La création divine de ce monde.. Non, pour moi le summum de l’art des dieux se trouve dans le ciel. Et je m’y suis perdu.
Je suis perdu dans une échelle qui n’est pas la vôtre. Je mesure des distances que vous ne concevez pas, je cherche des conjectures que vous ne comprenez pas, je vis selon des cycles de temps que vous ne saisissez pas. Je fonctionne en révolution, en orbites. Je n’ai d’échelle de temps que celle des temps géologiques, et cela m’altère profondément.
Imaginez le regard des dieux sur les hommes, sur le temps et l’espace. Je passe ma vie à mirer, dans ma lunette, à travers le temps et l’espace, à observer des objets qui de loin nous dépassent.. Comment voulez-vous que ce monde soit autre chose qu’une fourmilière, pour moi ? Plus je vois loin, plus je remonte dans le passé, et plus je me perfectionne dans mon art, mieux je perce les secrets du futurs. Je marche à côté du monde, je m’affranchis de toutes mes entraves. Je vous regarde vous avec curiosité, comme un étranger qui ne peut que vous voir de très loin et de très haut.. Je regarde mes émotions et mon propre être comme une singulière curiosité méritant d’être étudiée. Arriver à l’heure, manger, dormir, être courtois et polis… Etre en colère, amoureux, triste ou autre.. Ce sont des choses qui vous sont naturelles. Moi, je ne les comprends pas. Je peux passer 4 jours sans dormir, sans même en ressentir le besoin, et constater qu’au quatrième je tombe d’inconscience parce j’ai besoin de repos. Sans parler des stupidités comme les frontières qui sont, pour moi, des non-sens.
De plus, ma façon particulière et inachevée de voir l’avenir fait que je me fiche pas mal de savoir quel résultat aura un évènement. Ce qui m’importe, c’est que cet évènement arrive. Je me fiche du résultat d’une guerre ce qui importe c’est que cette guerre ait lieu, de façon à ce que je sache, sur l’arbre du possible, sur quelle branche serpente l’avenir. Qui ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Je m’en fiche, ce qui compte c’est de savoir quand, si, et les conséquences qui en découlent.
Plus prosaïquement et à votre niveau, cela se traduit avec un exemple parmi d’autre. Si l’on me demande « Comment va ? » je répondrai, convaincu : « Je vais ». Je vais MAINTENANT et je vais VERS, et SI je vais, alors je serai. Que j’aille bien, je m’en tape.

Puis-je dire autre chose, sinon que je suis et que je demeure entre deux mondes, n’appartenant à aucun des deux, et restant hors d’atteinte des deux..



La encore, j’aurai du al à répondre. Manger, boire, aimer.. Pour moi ce sont des choses insignifiantes et uniquement nécessaires. Je pourrais dire que je suis patient, mais ce serait absurde, puisque le temps est pour vous ne chose linéaire vécue au jour le jour. Moi je vois dans le passé, je devine une partie obscure de l’avenir et je vie avec le temps des étoiles qui, se développent dans des unités de temps que même des Sorciers ou des Elfes ne conçoivent pas.
Je peux passer des heures, pipe au bec, à regarder le ciel. Je me fige par moment devant un tableau ou un visage qui me rappelle une constellation.. Je n’ai comme passion que les étoiles, et ma science du temps. Le reste.. Le monde, l’histoire ou les passions des hommes.. Ça m’est bien égal. Je vous laisse écrire le présent de votre terre, je n’ai de gout que pour le futur et le ciel.
C’en est à un tel point qu’il me faut préciser une chose qui tient à la fois du gout comme de mon caractère.. Je n’aime ni l’été, ni le jour. Pourquoi ? Parce que les jours sont longs en été.. Et parce que le jour, on ne voit pas les étoiles. Abandonné sur votre monde sans avoir rien à y faire, si je n’étudie pas, je me sens extrêmement seul et mal.



commençons par un constat. Je suis soigné.. Certes ; mais si je le suis, c’est par confort et rituel, car dans le peu de choses qui tiennent à votre monde, je suis maniaque. Mais qu’on se le dise, mon apparence physique, je m’en fiche totalement tant qu’elle ne me dérange pas. Je rase une barbe parce qu’elle me gêne, je me lave quotidiennement pour ne pas être indisposé, je mets une toge pour ne pas avoir froid. Preuve : les chaussures n’étant pas nécessaires (mais certes plus pratiques) je marche systématiquement pieds nus (Mais non, pas en chaussettes !).
En fait, j’ai bien compris que la meilleure façon de pouvoir faire abstraction de son corps et de pouvoir en user au meilleur de sa forme, c’est encore d’en prendre en compte. Ainsi donc, si naturellement j’étais passablement grand, donnant vers le mètre quatre-vingt, je porte une chevelure courte et brune qui en fait ressemble vaguement à une tignasse coupée et désordonnée : ce qu’il faut pour qu’elle ne me gêne pas. D’un régime qui par commodité se veut majoritairement végétarien, je suis assez élancé.
A vrai dire, je suis d’un physique qu’on saurait qualifier de paisible. Des yeux gris systématiquement couvert par une paire de lunette, un visage qui semble avoir bannis la colère ou la contrariété.. En fait, je suis tellement dans les étoiles que j’ai pris les traits éthérés et doux de l’éternel rêveur. Insouciant, je porte une paire de bras solide dans lesquels reposent systématiquement mon bâton et éventuellement un télescope.
Résolument imberbe, je suis un bonhomme harmonieux au possible, qui n’a rien du combattant. Ma main est paisible et douce, mon pas est calme et indubitable, l’art guerriers est totalement absent. Je chemine sans obstacle dans le monde, cherchant çà et là un coin pour observer les étoiles. Traînant une sacoche et un âne, les deux chargés de diverses verreries et bouquin, j’ai le physique d’un jeune homme lettré, d’un vieil étudiant qui s’est depuis longtemps fait les pieds sur les routes. Ma seule arme étant un bâton.. On comprend que je ne sois pas menaçant.
Du reste, et c’est pour achever d’être singulier, je porte peu ou prou systématiquement le même genre de vêtement. Chemise longue et sobre sur ceinture, puis pantalon large et ample, je reste dans des tenues confortables. Enfin, couronnant le tout, je me permets un large drapé, souvent sombre porté en une longue toge qui épouse parfaitement ma silhouette



« Repose ta langue et ouvre ton esprit mon enfant… »
Tels furent les premiers mots dont je me souvienne. D’où je sortais ? Aucune idée.. D’aussi loin que remonte ma mémoire, je n’arrive qu’à voir un petit homme trainant ce long bâton noir.. J’erre, venant d’on ne sait où et n’allant pas autre part que vers mon destin..
C’est à quatre ans que j’ai rencontré mon maître. Il est mon premier réel souvenir après les ombres dansantes des inquiétudes infernales des déserts.. Fussent-ils verts.. Au début, j’avais cru à un mirage.. Gosse que j’étais et ayant la tête qui plus d’une fois m’avait joué des tours, voir ainsi une silhouette posée sur l’horizon, qui pendant deux ou trois heures était restée stoïque jusqu’à ce que je l’approche.. C’était irréel.
Pourtant, lorsque je suis passé à côté de lui, il avait baissé son capuchon, et avait posé sa main sur mon épaule. Ce contact m’avait fait tomber, de fatigue. Et alors qu’il passait une amulette à mon cou, il tira une gourde de son sac. Alors, pour la première fois sa voix retentit dans ma tête pour me donner les mots déjà cités.
Dès cet instant je compris que cet homme n’était pas normal... J’errais depuis je ne savais combien de temps, mon passé était obscur.. Et voilà cet homme qui est là, avec une gourde, sur mon trajet.. Il savait que j’allais passer. Il m’attendait..

Partant de là, que vraiment vous dire.. Il fit mon apprentissage, sans jamais mentionner ni qui j’étais, ni sa propre histoire. Elfe à l’âge résolument raisonnable, il se nommait Eldrakil. Je ne lui avais jamais demandé pourquoi il ne parlait pas sinon par télépathie, ni même pourquoi il vivait seul, ou même encore pourquoi cette passion des étoiles.. J’étais trop intimidé, et par la suite, je n’en avais plus rien à faire.
J’étais un gosse à l’époque, et j’étais un peu encore comme vous. Ma tête croulait sous les questions.. Pourtant sa voix résonnait dans ma tête, m’enseignant des choses qui semblaient chercher mon intérêt au fond de mes tripes.. Un peu comme s’il avait parfaitement su quoi dire pour m’intéresser, et me détourner des questions sans interêts.
Que dire.. Très honnêtement, je n’ai pas vu le temps passer. La liaison télépathique ajoutée à des études rigoureuses, comptant en plus le fait que je ne voyais ni ne parlais à personne.. Oh, Eldrakil se comportait avec moi comme un véritable père.. Mais disons que je perdais la notion du temps.. Totalement. On ne se voit pas grandir lorsqu’on ne peut pas se comparer à quelqu’un ou quelque chose.. Hors mon maître était largement au-dessus de moi, donc pas un référentiel. Le temps passa donc sans que je me rendre compte de rien.. A la rigueur je pouvais bien dure que la bêche que je tenais pour cultiver notre potager me semblait moins grande.. Mais des détails de ce genre ne font pas de vous l’homme conscient que l’on peut normalement espérer devenir.

Mon apprentissage dura bien 25 ans, minimum, dans les domaines les plus complexes et variés.. S’il m’avait appris les étoiles, il m’avait aussi appris à cuisiner, à souffler le verre pour faire mes propres instruments.. Il m’enseigna la physique avec une grande partie d’optique.. Tout était lié en fait, et chaque chose qu’il me donnait venait pour rendre ma contemplation des étoiles et de l’avenir plus simple. Oui, car j’en étais arrivé à, comme lui, prédire l’avenir. Et vous savez quoi ? Je n’en ai pas sauté de joie.
Lorsqu’on regarde comme moi les étoiles.. C’est naturel. Un jour, je me suis rendu compte que ce que je voyais me parlait du temps et de l’espace. Très simplement. Si nous sommes très peu (je suis peut-être seul aujourd’hui..) à savoir faire une astrologie sérieuse, ça n’en est pas moins extrêmement naturel. Pointant du doigt le ciel, je suis capable de vous dire que le cataclysme qui doit se produire bientôt est écrit en gros en grand et en large dans le ciel, et que c’est merveilleux que vous ne soyez même pas fichu de le voir.

Un jour.. Il m’avait mené chez lui.. Enfin, chez lui.. C’était plutôt son atelier. Il s’agissait d’une tour surmontée d’une lunette démesurée. Mais plus qu’un appareillage qui depuis longtemps était devenu obsolète.. J’étais surtout surpris de voir une véritable bibliothèque.. On était sur des siècles et des siècles de rapports d’observations, de prévisions, de cartes stellaires comparée sur des échelles et des temps différents.
J’étais outré qu’un tel savoir puisse être laissé à la portée de tous, comme nous voyagions beaucoup.. Ce qui fit beaucoup rire mon maître, dans ma tête du moins « Personne ne peut rien tirer de cet endroit.. Il classé selon des cycles que seuls des gens comme toi ou moi peuvent comprendre.. Et mes écrits ne peuvent être justifié et entendus sans suivre un référencement précis.. Il faudrait des siècles pour qu’un non initié puisse trouver ce qui est nécessaire a la compréhension du moindre chapitre d’un de mes écrits.. Il est temps que tu comprennes que nous sommes différents, Thyrias. Trop différent. Il n’est qu’une seule personne qui saurait peut-être capable de comprendre cette tour.. Et nous avons, dans notre profession, pas de plus grande crainte que de révéler une chronologie exacte et relative.. à.. »
Il s’arrêtât
« Trop tôt.. »


La fin de ma formation fut.. Originale. En fait, mon maître ne m’estima prêts que le jour où je réussi à prédire sa mort… La leçon par ailleurs était elle-même extrêmement étrange.. Il pouvait choisir de mourir.. Et il ne pourrait mourir que si j’arrivais à prédire qu’il mourrait.. Bref, il ne voudrait cesser de vivre que le jour où il me saurait prêts à le remplacer
Ce fut sa dernière leçon.. Et surement la plus importante. Je pouvais vivre dans les étoiles et connaitre relativement le futur.. Mais je ne devais jamais vivre que dans le présent. Son dernier discours était de me mettre en garde contre ceux qui se perdent dans le temps.. Et de ce que ma tâche impliquait. Le présent influait, je devais ne jamais cesser d’en tenir compte

« Tu ne dois, Thyrias, que faire ce qui te semble bon et juste.. L’avenir est une arme dangereuse.. Ne le révèle jamais la légère, ni pour servir les intérêt de quelqu’un.. Cette connaissance doit rester tienne.. Un jour tu prédiras l’apparition d’un apprenti, et lui seul sera en droit de te demander ton savoir.. Mais d’ici là, garde ta puissance pour ton seul jugement »

Sur ce, mon maître alla se coucher. Lentement, j’allais l’accompagner.. Je n’étais même pas triste.. Je comprenais ce qu’il me disait, et je ne voyais sa mort que comme un choix et un évènement des cycles du temps.
Alors qu’il s’abandonnait à la mort, il me saisit le bras avec une force que je ne lui soupçonnais pas, tandis que sa voix faible résonnait une dernière fois dans ma tête.

« Prend garde.. Aux rois.. Et au Prophète… »

Sur ses mots énigmatiques, je retirais l’amulette de son cou et la passais autour du mien, avec l’autre qui me permettait de communiquer par télépathie.
Prenant ses affaires, je quittais la tour le jour même, après l’avoir mis en terre. Armé de mon bâton et portant un fardeau de livres et d’appareils, j’allais désormais continuer la tâche qui devait être la mienne.

Deux jours plus tard, je m’étais délesté de mes pesantes affaires sur le dos d’un âne portant le nom de « Cataclop ». Je me lançais dans la course aux étoiles.. J’allais observer le firmament depuis tous les points de vue cohérent pour maintenir le Livre du Ciel à jour.
A présent que j’avais les mains libres, je saisis ma plume et ouvris ledit ouvrage.

« 7ème phase de l’étoile Ouranos, 3ème orbite du satellite Prime, 11ème tour.

Passement de charge.
Thyrias Brénégalf, premier cycle.
»




-Deux amulettes magiques. Elles permettent aux porteurs de communiquer par la télépathie entre eux.

-Science de l’avenir (ce n’est pas de la magie, mais de l’astrologie). Je précise : je peux prévoir un évènement et même retracer l’arbre du possible, avec ses fourches et ses évènements rectilignes, ça se limite là : prévoir les évènements. Le reste ne dépend que de l’analyse du présent.
Exemple simple : je peux savoir qu’un conflit va arriver, et je peux distinguer une bagarre entre deux villages et une guerre mondiale, mais ça s’arrête là. Je ne peux pas savoir ou ni quand se déroulera le conflit, quelles forces seront impliquées ni même qui gagnera. Je sais juste que ça doit arriver.
Après, si deux nations sont à couteaux tirés, je peux déduire l’avenir du présent..
Notons que là, il s’agit de l’arbre du possible. A partir de cet évènement, je peux prédire plein d’autres choses, et on ne saura vers laquelle on se dirige que lorsque l’évènement précédent sera achevé.


(obligatoire pour la validation, lisez bien le règlement Wink)

Code 1 : Forêt
Code 2 :Plaine
Code 3 : J'ai les yeux fatigués là, je l'ai perdu.. Je poste déjà ça et ce soir je vous le mets.
Code 4 :Plage



Voilà voilà.. Je poste ça.. Et je m'excuse platement du temps que j'aurai mis pour vous le donner. J'ai eu quelques soucis, et je regrette de vous avoir autant fais attendre.
Pour ce qui reste à faire, ce soir c'est clôturé si ma vue me le permets.

Enjoy !


Dernière édition par Thyrias Brénégalf le Ven 30 Nov - 19:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Ven 30 Nov - 14:12

L'attente est pardonné, puisqu'elle a été justifié et le délai à été demandé, donc, je n'ai rien à dire !
Même si j'étais plutôt impatiente de te lire !

Commençons par les points positifs, la science de l'astrologie. Personnellement, je te l'ai déjà dit, j'aime beaucoup l'idée, ça change un peu.
Et tu as su la décrire de façon à bien différencier science et magie, sans empiéter sur le Don ( plus puissant et précis) de Voyance des Sorciers (je t'avoue que c'était ma crainte, mais me voilà rassurée).

Le physique, je ne voit pas grand chose à redire. Arabyss à plus l’œil que moi sur se genre de détails.
Les gouts, je dirais qu'il n'y a rien d'incohérents, tout colle toujours.

L'Histoire, concise et efficace. J'aurais aimé peut être un peu plus de précisions, mais comme ce manque est justifié, si j'ai bien compris, par un abandon de Thyrias enfant et d'une perte ou absence de mémoire, je me contenterais du flou...Après tout, un peu de mystère ajoute du piquant au RP en lui même. On ne demande qu'une idée de BG et surtout de la cohérence dans une présentation et je retrouve ces deux éléments.

Ôte moi d'un doute mais...C'est des Dunes de Siyt dont tu parle au début de ta présentation lorsque tu évoque un désert, ou bien des plaines de Quoadis ? Parce qu'il est impensable qu'un enfant ait pu survivre plus de deux jours dans les Dunes ! Si il n'y avait qu'une précision à faire, ce serait pour moi celle ci.

J'aime l'idée du vieux maitre elfique, au moins, tu as bien saisis l'idée de leur mort et la dernière leçon du maitre à l'élève est très bien trouvé !
Je sens nos petits Sorciers tout de même méchamment visés ! Les pauvres, eux qui se donne du mal pour sauver le monde XD

Et alors, le détail qui tu et j'ai dans l'idée qu'on sera d'accord avec moi, reste le nom de ton âne ! C'est excellent !!!!

Passons au point négatif maintenant. Que je trouverais dans le caractère. Quelque chose me gêne... Thyrias est peut être intéressé par les étoiles et seulement par les Étoiles, certes, à ça, je ne voit aucune objection en revanche que tu insinue clairement que ni elfe ni Sorciersne pourrait comprendre ce savoir, là y a un monde.

Thyrias reste un mortel, les elfes auront toujours dix fois plus de temps pour explorer et répondre à toutes les questions que Thyrias pourrait se poser. Qu'ils ne s'intéresse pas à la science de l'astrologie, d'accord, qu'ils soit incapables d'en saisir le sens faut pas pousser.
Quant aux Sorciers...Plus savants, plus érudits, plus sages qu'eux, il n'y a que les Dieux, les Sorciers, les plus anciens en tous cas, les originaux en particulier, savent tout sur tout. Rien ne peut leur échapper, outre ce que d'autre Sorciers voudrait leur cacher.
Les Sorciers sont les enfants ds Dieux et on acquis nombre de leur capacités.

Ca me gêne donc que Thyrias affirme pratiquement en savoir plus long qu'eux. C'est mathématiquement, physiquement, tout ce que tu voudra en -emment impossible. Pour ne citer qu'un exemple (pas ma faute je l'aime !!) Dirpk à 5 000 ans, tu crois sérieusement qu'un mortel de 29 ans peut rivaliser de savoir avec lui qui est en plus une création directe des dieux ?

Pour faire claire...Ne pas connaitre ok (encore que pour les Sorciers, se soit pire que très peu probable), ne pas concevoir, là, je dis temps mort. Peut être pour les mortels, mais les immortels auront tout le temps de ce pencher sur le problème quand l'envie leur en prendra et ils auront l'éternité qu'ils décideront pour répondre aux questions ^^

C'est vraiment la seule chose qui me gêne dans ta présentation, au demeurant bien rédigé !!

Arabyss et Luna remarqueront peut-être autre chose, mais tu as déjà mon sentiments.

Ah si, en ce qui concerne les amulettes magique, ce serait bien que tu les ajoute dans autres ^^ Histoire que l'on sache que tu possède un objet magique.

Et on va passer dernière moi, because, j'ai pas les yeux en face des trous --' (rêve de son oreiller en rédigeant !)
J'espère avoir été assez clair et ne pas t'avoir refroidit !





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 18
Date d'inscription : 03/11/2012
Localisation : Là ou les anges n'osent s'aventurer.

Détails indiscrets
Age : 29
Humeur : Lunatique
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Ven 30 Nov - 18:21

Pour ce qui est du passé de Thyrias.. Peu importe au fond. Un enfant de 4 ans ne tient pas une journée dans un désert, c'est un fait. La réponse est ailleurs.
Disons que c'est une campagne de RP que je prépare parallèlement visant à, un jour, éclaircir les circonstances de l’apparition de Thyrias, que je n'ai moi même pas encore élaboré avec précision.
Une chose est certaine.. Ce qui s'est passé pour que Thyrias soit seul s'est passé dans un désert.. Et, je le confirme également, c'était très proche de l'endroit ou l'attendait Eldrekil. Il n'est pas question d'avoir fait un marathon de 7 jours sous 50° à 4 ans.
Le séjour en désert seul à été très bref mais intense. Le manque de repère géographique est volontaire.. Si c’est nécessaire, je je dois pouvoir coller tous ça sur une carte grâce au seul point fixe et important : l’observatoire mentionné.


Pour en venir à la question litigieuse.. Bon, disons déjà que le savoir qu'a Thyrias est tout à fait plausible pour son âge, et s'il est inconnu aux sorciers, c'est pour deux raisons qui n'ont rien à voir avec la science ou le savoir en général. Ils sont plus savant que moi, c'est logique, nécessaire et admis.

-La première chose est une question de bases. On ne fait pas des fonctions sans avoir faire des opérations. Là c'est pareil. Personne n'a travaillé sérieusement les bases de l'astrologie. Méprisée pour ce qu'en font les voyantes du Dimanche, on a préféré la prévision de l'avenir par la magie, laquelle est avérée déjà. J'en sais effectivement plus qu'eux, mais sur un sujet très précis et uniquement parce qu'ils en ont négligé les bases. Fondamentalement.. Il est clair qu'a coté d'eux, même si je suis savant pour un homme, je suis un ignorant.
J'ajouterai que le "Prend garde aux rois et au Prophète" avait pour vocation de désigner une branche de la science qui aurait volontairement été cachée et jamais enseignée aux sorciers ou à des jeunes destinés à le devenir.*

-La seconde chose relève d'un état d'esprit. Racine, à la fin de sa vie, était formaté à la tragédie et parlait, disait-on, en alexandrin. Là c'est pareil. Si l'astrologie exacte et scientifique était une science normale, alors on aurait pu tomber dessus par hasard aisément. Sauf qu'il s'agit, du moins je l'ai conçu ainsi, d'une science qui nécessite que le sujet se dénature profondément afin de comprendre dans son ensemble ce qu'il voit. J'étudie des corps physiques qui ne progressent pas dans le même référentiel que vous.. Et j'ai été formé à penser dans ce référentiel là.


En définitive, il n'est pas question de science d'un point de vu général ou absolu. Dirpk peut être plus savant que moi s'il en a envie. Ce que j'ai en plus de lui c'est une connaissance précise qui me permet d’élever l'astrologie au rang d'art et à laquelle il ne s'est jamais intéresse, ou alors qu'on lui a caché. D'autre part, j'ai l'esprit formaté de façon à pouvoir comprendre cette science , condition sine qua none pour pouvoir pratiquer l’astrologie à un niveau qui n'est pas risible. Quant à mes connaissance.. Il est fort probable que n'importe quel sorcier soit capable de comprendre et relire mes pages de calculs.. Mais ce n'est pas pour ça que ces calculs auront, pour eux, un sens ou une finition.

Je ne sais pas si je m'explique bien..


*-> J'ajoute que je peux me lancer dans un historique de cette science à travers les âges si cela peut servir à comprend et éventuellement enrichir (tout en le respectant) le background du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 352
Date d'inscription : 16/12/2011
Localisation : Je n'ai plus de foyer...

Détails indiscrets
Age : Mais j't'en pose des questions moi ?... 120 ans, je sais j'les fait pas...
Humeur : Mais mêles-toi de tes oignons !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Ven 30 Nov - 18:49

Oh, une petite fiche toute fraiche pour quand je rentre, si c'est pas beau ça <3

Fournie et bien écrite, premier bon point. Et première remarque, puisqu'il faut bien commencer quelque part, ce serait que la petite explication sur la science de l'avenir, rédigée dans la partie "capacités magiques", personnellement c'est qu'un détail, mais je la verrais plus dans la partie "autre" en fin de fiche ^^ Comme tu le précises bien, c'est une science fondamentale, mais qui n'a rien à voir avec un quelconque don magique... pour moi, ce paragraphe n'a donc pas sa place dans cette partie.

Le reste est tout bon, je n'ai relevé aucune incohérence de plus que ce qui a déjà été relevé... j'appuie juste Eili sur le fait qu'effectivement, si tu veux que ça reste cohérent, fait dans ce cas de ton personnage un Elfe qui a déjà plusieurs millénaires à son compte... après, ton personnage peut "croire" ce qu'il veut, y compris en l'étendue de son savoir, mais garde à l'esprit qu'une créature presque divine fêtant ses anniversaires à coup de millénaires ne peut décemment pas "ne pas s'être intéressé" à une science quelle qu'elle soit. Après, pour la question où ça aurait pu être "caché" aux Sorciers, ce n'est pas à moi de voir, mais l'autre option me parait de toute façon plus qu'improbable ^^"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Ven 30 Nov - 19:02

Si je t'ai demandé cette précision concernant les déserts, c'est tout simplement, qu'enfant ou non, les survivants des Dunes de Syit, ils n'existent pas. C'est un pays tellement aride que deux heures au soleil transformerait n'importe quel être vivant en rôtis pour Troll. Je voudrais être certaine que tu as compris ça.
Très franchement, pour éviter toute confusion, il te suffirait de rajouter l'adjectif "verts" à tes déserts et il serait clair pour tout le monde qu'il s'agit alors des Plaines Humaines (Quaes et Quoadis). Tout le monde s'entend : tes lecteurs, Thyrias lui peut parfaitement l'ignorer.

Passons à la suite. Nous sommes donc d'accord, il s'agit d'un apprentissage précis auquel Thyrias à été formé certes. Seulement il y a un monde entre comprendre et concevoir...C'est tout la différence qu'il y a entre un 7 et en 17 au bac en philos. De plus si c'est un apprentissage, le savoir peut donc être transmis, il n'a plus rien d'inconcevable.

Je ne te demande pas de rabaisser ton personnage, mais de rester dans les limites du raisonnable. Certes, les gens ne s'interressant pas aux racines de la sciences pratiqué par Thyrias ne peuvent pas la comprendre, mais il suffirait qu'ils s'y penche pour que cet état de fait change. Or, tu semble prétendre le contraire.
Les elfes et les Sorciers soit loin d'être des idiots, bien au contraire ! Leur immortalité leur confère une vision de la vie et des sciences que Thyrias ne pourra, la, pas concevoir, parce qu'il ne peut pas ressentir l'immortalité.
Mais rien n'empêche qui que se soit de ce pencher sur les même études que Thyrias et développer ainsi le même savoir et les mêmes capacités que lui.

En gros, je te demande de faire la différence entre comprendre et concevoir.

Et au risque de renfoncer le clou, un Sorcier, surtout les originel n’ignore rien. Si la puissance leur en était donné, ils pourrait recréer un monde...tu pense bien que dans ce cas, c'est achment plus pratique de comprendre un monde dans son ensemble pour pouvoir le créer.
Effectivement, Dirpk et les Sorciers ne s'intéresse pas à l'astrologie dans ce qu'elle a de divinatoire, ils possèdent des pouvoirs autrement plus pratique, mais le savoir d'un système stellaire ne leur est pas inconnu...Certain y on même mis les pieds...donc.

Et de toute façon, Aby à raison, à coup de 5 000 ans, y a un moment, tu te fais tellement c*er que tu t'amuse à faire le tour de tout ce qui te tombe sous la main !

(et me demandez pas d'être éloquente, j'ai 12 heures de suite d'insomnie dans les pattes, j'ai du ma à épeler mon propre prénom...A ce compte là, Racine, je sais même plus c'est qui.)





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 18
Date d'inscription : 03/11/2012
Localisation : Là ou les anges n'osent s'aventurer.

Détails indiscrets
Age : 29
Humeur : Lunatique
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Ven 30 Nov - 19:36

J'ai peur qu'on touche présentement à un débat qui est plus philosophique que pratique. J'aurai des tonnes d'arguments à poser.. Mais on cause d'une chose sans réels fondements pratiques, et d'une façon ou d'une autre, votre point de vue ce justifie largement, je viens de m'en apercevoir.

Je vais donc d'ores et déjà m'aligner à votre point vue avant de répondre. Considérons donc, que cette objection n'a plus lieux d'être. C'est clair dans mon esprit, je reverrais ma fiche pour voir s'il ne faut pas que je le clarifie de ce coté là également.


Cependant, certaines choses me font réagir, et par pur perfectionnisme, je me dois d'y coller mon grain de sel !

"mais garde à l'esprit qu'une créature presque divine fêtant ses anniversaires à coup de millénaires ne peut décemment pas "ne pas s'être intéressé" à une science quelle qu'elle soit."
A mon sens, une créature a autant de chance de s'être intéressée à toute les sciences que d'arriver un jour à faire l'inventaire de tous les nombres existant. L'infini vis à vis de l'infini ne donne rien d'absolu, seulement de l'indéfini.
D'autre part, si j'estime le domaine mental et théorique sans limite, une créature vivante n'a de début que parce qu'elle a une fin. Même si cette dernière se fait dans une unité de temps tellement grande que la mesurer serait absurde. Mais ça, c'est hautement discutable ~~
Exception faite, bien sur, des êtres dont c'est l'essence même de tout savoir. Auquel cas il n'est plus question d'apprendre

D'autre part, je souligne que dans mon cas il n'est pas question de temps, mais de domaine. Aristote était un homme brillant.. Mais si on lui avait expliqué en inca ce qu'était une patate il n'aurait rien compris, puisque le grec n'a pas la moindre racine commune avec l'inca, et que la pomme de terre n'est passée en Europe qu'après Colomb. Il est évident ensuite qu'il pourrait très bien comprendre l'un et l'autre s'il avait un maître pour lui enseigner l'inca et la culture de la patate.
Pour replacer dans le contexte.. J'étais l'ignorant, et mon maître m'a appris la patate.
Vis à vis de notre ami de 5000 ans.. Il est Aristote, et je suis l'indien qui effectivement n'a pas grand chose à coté de lui.



Quand aux défauts d'ordre structurel, je m'occupe de ça de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 352
Date d'inscription : 16/12/2011
Localisation : Je n'ai plus de foyer...

Détails indiscrets
Age : Mais j't'en pose des questions moi ?... 120 ans, je sais j'les fait pas...
Humeur : Mais mêles-toi de tes oignons !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Ven 30 Nov - 20:47

Il l'est peut-être pour toi, mais il semblerait visiblement que tu aies élevé au rang d'art le don de compliquer les choses ^^

Elles sont pourtant simple ici : tu veux faire de ton personnage un être unique et supérieur, on le veut tous, ton seul tort est de vouloir absolument faire en parallèle des autres des êtres ignorants pour valoriser plus encore ta science, ce qui n'est absolument pas possible dans ce cas et pour cette cause précise. Tu as voulu doter ton personnage d'un savoir peu commun, certes, pour le commun des mortels en effet. Mais dans ce monde créé de toute pièce par notre chère Eil'liathan, les Sorciers sont juste en dessous des Dieux, et le reste est encore en-dessous, par conséquent le moindre savoir trainant aux quatre coins de Quisaraedis leur est déjà acquit et ce depuis belle lurette.

Pour faire un détour par ta petite démonstration, puisqu'il le faut... je répondrais simplement que je ne vois pas en quoi énoncer ce genre d'évidences fait avancer le schmilblick... C'est certain en effet... or là nous ne parlons pas de n'importe quelle créature à durée de vie indéfinissable, mais bien des Sorciers - et si je ne m'abuse, leur enveloppe charnelle est mortelle... Début, fin, au final on s'en tape : les lois de ce forum veulent que les Sorciers soient omniscients, omniprésents et inégalables, tu devras donc t'y plier, que cela te plaise... ou non.

Sincèrement, là de suite, sans trop vouloir m'écarter de tes ronds de jambes qui tournent autour du pot, je dirais simplement dans mon jargon que tes patates et Aristote n'ont rien à faire là : ce débat est totalement stérile puisqu'il est posé depuis la création de ce forum qu'il n'est rien que les Sorciers ignorent, ils sont nés en même temps que ce monde, il ont assisté à la création et à l'évolution de la science que Thyrias pratique, il en connait peut-être un sacré rayon... mais à sa gentille trentaine, tu comprendras bien que tout aussi exceptionnel qu'il soit pour un être humain, son savoir reste dérisoire si l'on considère que sa science existait bien avant lui, et poursuivra son évolution bien après sa disparition. Or, il n'était pas là pour le voir, et ne sera plus là pour le voir non plus. Je n'ai pas pour habitude de noyer le poisson et d'encombrer mon discours de dix mille références : je manque certainement de tact, c'est pas nouveau, mais ici, maintenant, et sur ce forum, ton perso peut être et croire ce que bon lui semble, la réalité fictive de Quisaraedis fait que pour la dernière fois, Thyrias ne peut être dépositaire d'une science connue de lui seul. Elle peut être connue de lui seul... et des Sorciers, et de quelques unes des créatures les plus anciennes de ce monde.

J'espère que cette fois les choses sont claires, et que je ne t'ai pas trop offensé par mon franc-parler ^^



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Ven 30 Nov - 21:48

Contente que tu comprenne mon point de vue Thyrias. Encore une fois pour etre certaine que les choses soit claires : le coté decalé, reveur....en somme completement marginale de Thyrias ne me gene en rien. Pas plus que le fait qu'il reste incompris de la pluspart de gens qu'il rencontre. Ton exemple d'Aristote illustre parfaitement ce que je voulais dire a la base...les autres ne connaissent pas mais peuvent apprendre et donc concevoir l'art et le science de Thyrias. Et les elfes auront toujours plus de temps que lui pour le faire a supposer qu'il decident de se pencher sur la question. Que tres peu d'etre s'interresse a cette science oui. Qu'elle soit inacessible..non. Aussi simple que ca. Et comme nous tombons finalement d'accord c'est parfait.

Inutile que je rabache le couplet des Sorciers. Aby a parfaitement resume les choses. Sur l'univers de Quisaraedis il faut elever le debat philosophique a une autre niveau. Tout simpement parce que la magie existe sur Quisaraedis et que ca change absolument tout! Ici meme l'infinie est quantifié. Tout change rien n'est comparable a notre monde philosophique. Ca ne sert donc a rien de debatre durant des heures. Quisa a sa philosophie...notre bonne vieille planete, la sienne et elle deux n'ont pas a interagir. Trop de difference...laisse mon utopie intacte XD

Je ne te demande pas de tout revoir non plus hein! Met moi un "vert"apres desert...je suius sur qu'il ne s'agit pas des Dunes...j'ss contente! Quaand au caractere modere un peu tes propos, je n'en demande pas plus. Thyrias peut penser etre le seul depositaire de sa science....mais toi garde en tete que ce n'est pas le cas...d'ou une legere moderation^^


On t'embete...mais on est pas difficile a satisfaire^^


Je sais...j'ecris comme un cochon...je suis sur mon telephone et il est pas tres cooperatif!





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 18
Date d'inscription : 03/11/2012
Localisation : Là ou les anges n'osent s'aventurer.

Détails indiscrets
Age : 29
Humeur : Lunatique
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Lun 3 Déc - 17:01

Plop !

Désolé de mon petit silence, je suis suivis et poursuivis par une chose improbable, à savoir un rhume des foins qui se montre en débuts d'hiver. Je suis génial, il fallait que ce soit dans le sens négatif du terme.
J'en profite pour m'excuser d'avance.. Je suis crevé, entre la fac, mes autres obligations et vous.. J'ai un mal sérieux à aligner deux pensées correctes.

Pas assez cependant pour ne pas signaler qu'il y a une marge évidente et large entre être franc et direct et être cassant et désagréable.
"et que je ne t'ai pas trop offensé par mon franc-parler ^^"
La réponse est non, je suis plus à ça prêts. Mais aussi bien placé que je sois en tant que "petit nouveau même pas validé", je tien à dire que si je ne m'en formalise pas, je n'apprécie pas du tout. M'enfin, après tout, je ne suis surement pas étranger à ce mal. C'est entre autre ma faute, et si je t'ai mené à ce ton, je te demande de m'en excuser.
J'espère au demeurant, que ce rond-de-jambe là est aisé à comprendre.


Du reste et dans un domaine plus joyeux..
-J'ai modifié le "vert" -> "C’est à quatre ans que j’ai rencontré mon maître. Il est mon premier réel souvenir après les ombres dansantes des inquiétudes infernales des déserts.. Fussent-ils verts.. Au début, j’avais cru à un mirage.. "
-J'ai choisis de ne pas toucher à la structure de ma fiche dans la mesure ou la méprise qui était la mienne à la base reste celle de Thyrias. Si j'ai pris conscience de ce que vous m'avez expliqué, et je vous demande encore pardon d'avoir été aussi têtu, Thyrias a, quoiqu'on en dise, une éducation profondément lacunaire. Les sorciers, il sait à peine ce que c'est, et il ne sait pas grand chose de l'histoire factuelle du monde, sinon ce qu'il peut en deviner dans les cartes stellaires passées.
-Enfin, j'ai bien entendu bougé ma capacité scientifique dans "Autre"

Nous tombons donc d'accord sur le principe, je crois, et j'espère avoir clarifié tout les problèmes que j'ai posé.


Sauf que je me pose un soucis à moi même présentement..
Thyrias est un humain, sans pouvoir, ayant pour seul arme un bâton qu'il est loin de pouvoir manier comme un solide bretteur.
Il sait à peine parler oralement, possède une connaissance lacunaire et un esprit totalement déplacé..
De plus, j'enterre à raison ce qui faisait non pas son originalité mais, oui, son unicité.

Ce qui veut dire qu'il sera extrêmement handicapant à jouer, et que même, selon toute cohérence, c'est un personnage qui n'a pas la moindre chance de survie au long terme vu ce qu'il sait et dans la mesure ou il n'est pas le seul à le savoir. N'étant pas unique, il n'a quasiment aucune chance de survivre.. Ce qui veut dire que Thyrias n'est simplement pas viable, ou du moins il cumule des handicapes trop nombreux et trop harassant pour que le jouer ne soit pas globalement et fondamentalement une contrainte.


Je ne suis clairement pas en état de réfléchir et de regler ce problème, et je m'excuse une troisième fois d'être réduit à devoir vous demander du temps afin que je m'occupe de détails ou d'une éventuelle refonte..


PS : j'vais en profiter pour fait un sort à ce code 3 qui m'était totalement sortis de ma tête, mea culpa. -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Lun 3 Déc - 18:52

Han !! Thyrias en tant qu'aveugle, tu aurais pu avoir pitié de mes yeux ! Je suis incapable de lire ta dernière phrase!

Pour le reste, la modification demandé et là, le contexte un peu éclaircit. Je n'en demande pas plus. Je te l'ai dit, un peu de mystère dans l'histoire ne me dérange pas, tant que tout les éléments nécessaire à la compréhension du personnage sont là, je n'en demande pas plus.

Ensuite, je l'ai dit aussi ce me semble, tant que toi tu es bien conscient de toute ce que nous avons parlé, ça me va.
De par son histoire, il me semble improbable que Thyrias puisse de toute façon penser autrement. Cependant, je pense que modérer ses propos sans en altérer le sens n'est pas totalement impossible. Nous parlons la seulement de la partie caractère ^^

Pour finir... je ne comprend pas bien tes appréhensions en ce qui concerne Thyrias. C'est certes un personnage atypique, mais ses lacunes et incompétences n'en font pas à mon sens un personnage en sursit. Tout les habitants de Quisaraedis ne sont pas des guerriers ou des Sorciers surpuissants.
A mon avis, tu trouvera de bon partenaire de RP chez les elfes et les Sorciers, de quoi faire évoluer ton personnage. Parce que si il part avec son étrange caractère décalé, rien ne l'empêche de changer au fils des rencontres qu'il pourra faire. A mon sens, c'est ce qu'il y a de plus intéressant, l'évolution d'un personnage somme toute banale à la base (bien que Thyrias ne soit pas si banal que ça) qui devient finalement, quelqu'un d'important, quelqu'un qui change.

Encore une fois, ce n'est que mon avis. Si tu désire changer les choses, libre à toi ^^ Pense simplement à nous prévenir en temps et en heure.

P.S : Aby n'a en aucun cas cherché à te rabaisser, elle est comme ça, elle ne prend pas de chemin détourné pour dire le fond de sa pensé, mais elle s'amuse rarement à rabaisser les autres pour le plaisir. C'est sa façon d'être franche. La diplomatie, c'est pas son truc, mais la méchanceté gratuite non plus.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 352
Date d'inscription : 16/12/2011
Localisation : Je n'ai plus de foyer...

Détails indiscrets
Age : Mais j't'en pose des questions moi ?... 120 ans, je sais j'les fait pas...
Humeur : Mais mêles-toi de tes oignons !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Lun 3 Déc - 21:21

Il l'est parfaitement, nous nous comprenons enfin ^^

Je conclurais sur le fait que comme le souligne Eili, qui me connait bien et a l'habitude de composer avec mon sale caractère, mon intention n'a sincèrement jamais été de t'offenser... tu me voit donc soulagée que tu ne te formalise pas de mon ton, quant au reste, je connais peu de gens qui apprécient sincèrement se prendre ce que j'appelle leurs "quatre vérités" dans la face, mais les faits m'y ont effectivement malheureusement conduite. Je ne suis pas du genre à me prendre au sérieux, surtout pas su un forum RPG d'Heroic Fantasy, n'oublions pas que nous sommes ici pour nous amuser - mais quand l'amusement doit tourner au débat philosophique où un "petit nouveau même pas validé" nous réexplique la conception de notre propre forum (enfin, d'Eili surtout d'ailleurs...) pour faire passer sa pilule, saches que je ne suis pas de ceux qui se laissent abuser par un peu de poudre aux yeux, et que de plus, j'ai une sainte horreur de ça. Eil'liathan s'est donné la peine de créer tout un monde en guise de terrain de jeu, de fixer des règles, un équilibre, la moindre des choses est de le respecter... car encore une fois, le problème n'a jamais été le savoir de ton personnage, mais ta propension à insister pour faire des Sorciers des ignares.

Raison donc pour laquelle je me suis montré un peu brusque, et c'est mon tour de m'en excuser, mais je suis partisane de la vérité, j'ai les non-dits et les sous-entendus en horreur, alors quand vient le moment de prendre le taureau par les cornes, je n'hésite pas, quitte à rogner quelques egos et piétiner ma façade au passage. J'ai passé l'age d'avoir besoin d'être appréciée par tout le monde tout le temps, et puisqu'il faut un avocat du diable, je n'ai pas peur de m'y coller, mon plus grand défaut étant, paradoxalement à ma susceptibilité légendaire (hein Eili x)), de ne pas savoir prendre de gants le moment venu Smile

Et pour le mot de la fin... je rejoins largement Eili - à présent que tout est clair, je ne crois sincèrement pas que ton personnage nécessite de quelconques retouches... tu fais comme bon te semble bien sûr, mais tu pourrais aussi lancer un topic, et tenter de faire évoluer ton personnage, histoire de voir ce qu'il donne sur le terrain Wink

En attendant, je te valide et te passe dans ton groupe... la suite t'appartient ^^



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Luna Ab'Alinuë

avatar

Princesse Héritière des Dissaels
Princesse Héritière des Dissaels
Messages : 91
Date d'inscription : 24/06/2012
Localisation : Chez moi ou dans les bois... Comment saurais-je ?

Détails indiscrets
Age : 323 ans
Humeur : Toujours douce !
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Lun 3 Déc - 22:32

Aloha et bienvenue !

Ton personnage est très intéressant, bien au contraire ! Tes topics vont surement être très intéressants, car Thyrias va pouvoir apprendre à appréhender le monde qu'il l'entoure s'il le veut... C'est plutôt bien Smile

Je me propose pour un topic si tu le souhaite. Luna est une elfe douce et gentille, Thyrias n'aura pas grand chose à craindre d'elle Razz

Amuse toi bien sur Quisaraedis !


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
Date d'inscription : 03/11/2012
Localisation : Là ou les anges n'osent s'aventurer.

Détails indiscrets
Age : 29
Humeur : Lunatique
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Jeu 6 Déc - 19:34

Guéris !


Bon, je suis convaincu. Après tout, ça me ferait mal d'avoir posé tant de soucis et d'avoir tapé cette fiche pour ne rien en faire.
Si tout les problèmes sont reglés, je suis heureux de me considérer comme apte à RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Jeu 6 Déc - 19:41

La persuasion féminine, tu pouvais pas lutter XD
Heureuse de te lire ! Je déplace donc ta fiche ^^ Tu peux toujours aller faire une demande de RP dans la partie approprié, je suis sur que tu trouvera des volontaires !





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs. Lun 10 Déc - 23:57

Je me suis permis de te mettre un rang personnalisé, si jamais il ne te conviens pas, fait le moi savoir, je changerais en ce que tu voudra XD





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas

Thyrias Brénégalf, vaguement là, surtout ailleurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un peu de slack partout et surtout ailleurs
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Ne frappe surtout pas le visage, c'est trop visible ! [Valentin]
» Des visiteurs venus d'ailleurs, ooooooooooooooh !!!!! [Mission rang D]
» Le 13 juin... divers et surtout COURAGE LES KAISANOUX !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  ::  :: -