Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Jeu 6 Déc - 21:56

Sentant ses lèvres sur les miennes... j'esquissais un sourire, et me détendis un peu. Elle avait remarqué... parfois, je me demandais même si elle ne lisait pas tout simplement dans mes pensées. Mais par ses simples mots, elle pouvait me rassurer comme à cet instant avec une facilité déconcertante. Elle était le remède à toutes mes craintes... le seul baume que mon âme accepte. Alors lorsqu'elle m'affirma ensuite que tout irait bien... je la cru. Un instant seulement... mais un instant où je me sentis un peu plus léger. Avant que mon inquiétude naturelle ne reprenne le pas.

Et finalement, heureusement que j'étais encore trop affaibli pour réellement réagir à ses mots. Si j'avais été en pleine possession de mes moyens, j'aurais certainement fait un bond à la trahison supposée de la Princesse... mais je n'étais pas dans mon état normal, et c'était bien là que résidait le problème. Mon sang ne fit pourtant qu'un tour en entendant Emea, et je me raidis un peu contre elle - elle allait m'engueuler, à juste titre... elle aurait de bonnes raisons de m'en vouloir... mais s'énerver ne serait bon ni pour elle, ni pour le bébé... moi qui désespérais de préserver ses nerfs, je cru un instant que la Princesse Eil'liathan avait commis la faute ultime. Mais je retins de justesse un soupir de soulagement en constatant qu'Emea ne savait rien - bon sang... c'était passé près. Retombant contre l'oreiller, je fermais brièvement les yeux, très las - je sentais bien non sans un certain dépit que je n'étais pas remis de la perte de sang de la matinée... il me faudrait au moins encore une bonne nuit de sommeil et un bon repas pour m'en remettre. Et encore, ça c'était quand j'étais plus ou moins en pleine forme...

Mais malgré moi, j'étais sincèrement touché et soulagé que la Princesse ait non seulement gardé mon secret... mais en plus pris la peine de me couvrir pour de bon, m'épargnant d'avoir à trouver une excuse sur le tas. Croisant le regard accusateur d'Emea... je me recalais définitivement contre mon oreiller en soupirant doucement d'aise, fermant les paupières - je n'étais de toute façon certainement même pas en état de me lever. Alors quitte à bien faire...

- Regarde... je dors là, murmurais-je, aussi moqueur que ma fatigue ne pouvait me le permettre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Sam 8 Déc - 18:29

L'espace de quelques secondes, je cru bien qu'il pourrait me croire sur paroles et relâcher un peu sa vigilance, mais ça n'aurait été qu'une utopie. Wylian était naturellement bien trop anxieux et protecteur avec ses proches. Pourtant, j'aurais aimé pouvoir le rassurer pour de bon. Je me sentais bien, mieux que jamais si on excluait mes nausées fréquentes, mais je m'en moquais éperdument. Le jeu en valait largement la chandelle.
Je n'avais pas encore eu à subir le véritable revers de la médaille, à savoir les sautes d'humeur fréquentes et les envies plus saugrenues les unes que les autres. Je n'étais pas forcément pressé d'y être, mais j'aurais bien aimé quelle demande bizarre je pourrais être amené à lui faire. Peut être qu'à ce moment là, il priait pour retourner sur le champs de bataille et échapper à la futur mère capricieuse que je serais devenue.

L'idée me tira un sourire alors que je l'imaginais réprimer soupir sur soupir en ce pliant pourtant à mes quatre volontés. Je n'avais pourtant pas l'intention d'en profiter et je savais d'avance qu'il ferait tout pour devancer le moindre de mes désir, quant à mes besoin, je n'avais pas à m’inquiéter là dessus, je ne manquais déjà de rien, mais une fois rentré à Kalier, j'en aurait peut être même un peu trop.

J'eus une pensée pour mon beau père, me demandant franchement comme il prendrait la nouvelle, connaissant tout l'amour qu'il portait à son fils, je commençais à craindre qu'il ne veuille même pas entendre parler de l'enfant à venir...A moins qu'il ne passe outre ses sentiments pour Wylian et ne se transforme en papi gâteau.
L'idée manqua de me faire éclater de rire, mais je préféré me contenir, pour ne pas avoir à évoquer son père devant Wylian. Il semblait fatigué certes, mais de bonne humeur...Autant que ça dure.

Fronçant légèrement les sourcils à l'évocation de sa blessures, je le sentis se raidir contre moi mais je ne baissais pas les yeux.
Il devait détester l'idée qu'Eil'liathan est pu vendre la mèche, pourtant, il ne fit aucun commentaire, ce qui me tira un haussement de sourcil et me conforta dans l'idée qu'il avait du se passer quelque chose.

Quelque chose que ni l'un ni l'autre ne m'avouerait jamais, certainement pour me préserver et même si l'idée ne me plaisait pas, je savais qu'engager une bataille ne ferait que me mettre les nerfs en pelote. Contre ses deux là, je n'avais aucune chance, plus encore si il décidais de faire front ensemble. Ce qui serait un exploit !

Soupirant légèrement, j'esquissais un sourire, passant le dos de ma main sur sa joue avant de me blottir un peu plus contre lui.

"Si tu pouvais le faire aussi la nuit...Comme tout le monde." répondis-je en le fixant, souriant malgré moi.

Son air passablement moqueur aurait pu m’irritait, pourtant, il m'amusait.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 9 Déc - 19:32

Non, je ne pourrais pas fermer l'oeil tant qu'elle ne serait pas définitivement hors de tout danger, quoi qu'elle puisse en dire. Bon, là tout de suite je n'étais pas vraiment en état de résister - je n'étais pas en état de grand chose à vrai dire... - mais lorsque je recouvrirais mes forces - un jour, peut-être... - je ne la lâcherais plus. La caressant d'un regard vague, je l’observais alors qu'elle semblait se plonger dans ses pensées, l'ombre d'un sourire étirant ses lèvres pulpeuses, et je la dévorais du regard - j'aimais ses lèvres... j'aimais absolument tout chez elle. Et elle était à moi. Peut-être était-ce ce que j'aimais le plus au fond... l'idée que toute la douceur de son être était mienne, au point de me donner le plus beau de tous les cadeaux.

Mais trop vite, le sujet de mon bandage ne fut mis sur le tapi - en même temps... c'était l'insulter que de croire que j'aurais pu lui cacher encore longtemps. Au moins ignorait-elle les réelles causes de la blessure... je n'étais pas certain de m'en tirer à si bon compte si elle apprenait la vérité. Son haussement de sourcil m'appris pourtant qu'elle n'était pas dupe... mais elle n'insista pas, et je réprimais un soupir de soulagement. En tête à tête et son regard accusateur ainsi rivé sur moi... je n'étais pas certain d'arriver à lui mentir par omission encore bien longtemps. Fermant les yeux à sa caresse, je restais bien calé contre mon oreiller - pas la force ni l'envie d'autre chose là... Resserrant mon étreinte alors qu'elle se lovait contre moi, j'esquissais un sourire, nichais mon visage dans ses cheveux.

- C'est le soir là... j'y suis presque, continuais-je à m'amuser... sombrant pourtant déjà malgré moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 9 Déc - 23:21

La soirée et la nuit à venir promettait d'être douce et si la réponse de Wylian quant à sa blessure ne me satisfaisait qu'à moitié, je pris le partie de m'en contenter. De toute façon, ni lui ni Eil'liathan n'accepteraient de me dire précisément ce qu'il c'était passé la nuit précédente dans la cale du navire. Soit parce qu'ils ne voulaient pas m'inquiéter, soit parce que leur relation jusque là tendue c'était un peu améliorer. Dans ce cas, Eil'liathan ne voudrait jamais l'avouer et Wylian ne trahirait pas ses secrets, même si, pour la plus part, je les connaissais.

Et puis, nous étions trop bien, blottis ainsi l'un contre l'autre pour que je prenne le risque de tout gâcher en insistant. Je connaissais les causes de sa blessures, je pouvais me doutais qu'elle n'était pas trop grave, ça me suffisait largement.
Soupirant d'aise, je me blottis contre lui, amusé par sa répartie. Si il peut encore faire de l'humour, même aussi peu brillant, c'est qu'il ne va pas trop mal.

"Pourvus que ça dure..."soufflais-je dans le creux de son cou.

Je n'osais pus bouger, de peur de le déranger alors qu'il semblait parti pour s'endormir et à voir sa tête, il avait encore besoin d'un peu de repos. Moi aussi d'ailleurs. Passer la journée dans faire de pause m'avait bien plus fatigué que je n'aurait pu le croire et je crois qu'au finale, comme souvent, je fus la première à sombrer, enveloppé dans le cocon de ses bras, je me sentais parfaitement en sécurité.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 9 Déc - 23:40

Oublier ou plutôt ne pas penser à l'épisode de l'infirmerie ne fut pas chose facile. Les paroles du médecin de bord ne cessaient de tourner en boucle dans mon esprit. Avais-ja halluciné ou avait-il vraiment parler d'empoisonnement ? L'état de faiblesse dans lequel j'avais trouvé Wylian restait préoccupant, poison ou pas et j'aurais vraiment voulut savoir ce qui se tramait dans cette infirmerie. Mais j'avais reçu l'ordre directe de ne pas me méler de ce qui ne me regardait pas. Pas que se soit dans mes habitudes, mais là, j'avais du mal à ne pas me sentir concerné.

Et pour ne pas m'aider, la journée fut pour moi terriblement longue. Trop gentil, ou cherchant déespérement une occuaption, je pris le temps de faire le tour de mes compagnons pour leur distribuer le remède à leur gueule de bois évidente. Je constatais avec un certain humour que certain semblaient avoir une meilleure tolérence aux lendemains de fêtes que d'autres...Question d'expérience, j'imagine.

Le reste de la journée, je l'avais passé quasiement seul, dans la cale ou nous avions pris l'habitude de nous entrainer. Je ne tentais même pas de trouver Nerwen qui n'avait pas eu du tout l'air d'apprécier ma blague. D'ailleur, elle ignorait toujours que s'en était une. J'aurais peut-êter du trouver ça vexant. Après tout, elle s'imaginait sans mal que j'ai pu profiter de son état. Mais au moins, j'étais certain qu'elle ne toucherait plus jamais à un verre d'alcool. Bon, il y avait fort à parier qu'elle ne pourrait plus non plus jamais se retrouver seule en présence de Wylian et l'imaginer convoqué pour un entretiens en tête à tête avec Wylian m'avait fait hurler de rire.

Tout seul au fond de ma cale, je pouvais bien me le permettre.

A l'heure du repas, je descendis dans les cuisines et eut la surprise de trouver une petite dizaine à peine de mes compagnons, les moins atteint surement;;;donc les plus habitués, attablés. Un peu surpris, je m'arrêtais sur le pas de la porte avant de me reprendre pour me trouver une place.

"Tiens Nabilac...Nerwen n'est pas avec toi ? Moi qui pensais que vous étiez devenu inséparable."

Je n'avais même pas eu le temps de m'asseoir... Visiblement, certaine gueule de bois on la vilaine tendance à vous faire perdre le peu de dignité qu'il vous reste.

Retenant un soupir, je tournais la tête vers l'abrutis à la langue trop bien pendue et haussais un sourcil. Contournant la table, j'attrapais une cruche pleine d'eau au passage, faisant mine de vouloir gagner l'une des place vide à côté de l'idiot et en passant à son niveau, je vidais allégrement le contenue de la cruche sur sa tête. Puis, j'allais m'asseoir, posantla cruche sur la table le plus nonchalement possible, alors que le soldat à présent trempé s'insurgeais de la manières la moins discrète qui soit.

"T'es malade ??! On peut savoir ce qui t'a pris."

Penchant légèrement la tête sur le côté, profondément irrité par ses hurlements, je fermais un oeil et poussais un long soupir avant de daigner tourner les yeux vers le geiniard. Il me cherche et quand il me trouve, il est pas content...

" Oh pardon, tu n'étais pas soul ? J'ai cru un instant, comme tu es visiblement incapable de tenir ta langue."

Le ton que j'employais était sec, cassant et surtout glacial reflétant parfaitement mon agacement profond.

"Je ne profite pas des femmes soules, prend pas ton cas pour une généralité." continuais-je en serrant les dents avant de me détourner complétement.

Je ne sais pas si sa gueule de bois le rend idiot, mais en attendant, il m'agace ! Soupirant légèrement, je n'écoutais ni les insultes ni les menaces du soldat, notant simplement qu'il était totalement indigne de son grade ce qu'eut la décence de lui faire remarquer l'un de ses amis. Et l'incident fut clos. Ce qui n'étais pas plus mal, m'abaisser à frapper un type dans son genre aurait été une insulte à mon rang, il se chargeait assez bien tout seul de salir notre grade.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Lun 10 Déc - 11:45

Un demi sourire aux lèvres, ma fiancée blottie entre mes bras, détendu et n'ayant à craindre aucune attaque, aucun appel intempestif pour le front ou autre urgence... je me laissais emporter par la fatigue, sans plus chercher à résister. Même au travers de la profondeur de mon sommeil, je pouvais sentir le souffle régulier d'Emea caresser ma peau, et j'étais enveloppé de son odeur comme dans une bulle de douceur - je dormis encore quelques longues heures... et puis ce fut finalement la douleur qui me réveilla. Dehors, la nuit était tombée, et un pâle rayon de lune frapait le sol de bois de la cabine - il faisait sombre, mais comme tous les Elfes ma vue nocturne était excellente, et je n'étais pas gêné outre mesure, même si comme nous tous je préférais la vue de jour - les couleurs avaient quelque chose de plus attrayant que la vie en noir et blanc. L'engourdissement de mon bras s'était dissipé... et la douleur n'en était à présent que plus cuisante, et je pinçais les lèvres pour retenir un grognement. Dégageant doucement mon bras de l'étreinte d'Emea, j’essayais de bouger les doigts... chaque mouvement était une torture, mais au moins, je n'avais pas encore perdu l'usage de ma main.

Me redressant lentement, je passais ma main valide sur mon visage - je me sentais l'esprit un peu plus clair... mais vaguement nauséeux - il fallait que j'aille manger quelque chose. J'aurais aimé y aller avec Emea... avec elle, j'aurais été obligé d'avaler quelque chose, et puis, elle aussi devait dîner - mais elle dormait à poings fermés... je n'avais pas le coeur à la réveiller. Passant souplement au-dessus d'elle sans même faire gémir le bois de la couchette, je me levais lentement - je tenais debout. C'était pas la grande forme... mais j'étais satisfait de constater que je me remettais somme toute assez vite. Certainement en grande partie grâce au don d'Alaëstra... l'épisode de l'infirmerie était un peu flou dans ma mémoire... mais une petite voix me soufflait que je lui devait des remerciements. Silencieux comme une ombre, un peu ralenti mais satisfait de tenir sur mes jambes, je fis une rapide toilette, passais ma tunique de cuir et jetais une cape sur mes épaules, avant de quitter silencieusement la chambre.

Les couloirs étaient déserts, et je pris tranquillement la direction de l'infirmerie - je devais parler avec le médecin. Il semblait encore retourné par l'épisode de la matinée, et je le rassurais de mon mieux, avant de le laisser m'ausculter - si ça pouvait le rassurer... Quittant finalement la cabine, un anti-douleur dans la manche que je devrais prendre en mangeant, j'espérais que les cuisines seraient aussi désertes que les couloirs... mais c'était visiblement trop demander. Bien que l'heure de dîner soit largement passée, quelques uns de mes soldats, dont Alaëstra, traînaient encore en cuisine, et je les saluais avec respect malgré les mines encore pâles de certains - une autre fois, je les aurais réprimandés pour l'états dans lequel ils s'étaient mis... mais après tout, j'étais le premier à admettre que nous n'avions rien à faire sur ce navire... pas comme s'ils avaient dérogé à un devoir quelconque pour se mettre la misère. Et puis, l'intention était bonne, à la base... d'ailleurs, où était Lythandas ?...

- Général ?... m'appela t-on alors, et je redescendis brutalement sur terre pour baisser les yeux sur un des membres de la garde. Pardonnez mon indiscrétion, mais... vous semblez quelque peu... enfin... vous avez mauvaise mine ces temps-ci, tenta maladroitement le soldat, peinant à soutenir mon regard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Lun 10 Déc - 17:43

Visiblement, mon entrée en scène avait refroidit l'ambiance. En même temps, je n'avais aucune intention de me montrer aimable.
Je n'aimais pas faire la fête, je n'avais jamais compris l'utilité de l'amusement et encore moins celui de la beuverie. Si la soirée de la veille avait eu pour intention de rendre hommage à Nerwen, je n'en trouvais pas moins décalé le comportement des soldats de notre unité. L'état dans lequel ils c'étaient mis, même si il était rare, restait à mon sens déshonnorant, que ça n'arrive qu'une fois tout les 300 ans ou non.

Rapidement, plusieurs de mes compagnons finirent leur repas pour regagner ensuite leur couchette et vu leur teint cireux et leur démarche encore un peu chancelante, ils devaient retrouner cuver.
Au moins, à présent j'étais certain que rien jamais ne me pousserais à boire. Non seulement, un verre ou deux suffisait à me faire dormir mais si en plus, je devais me retrouver dans un état aussi lamentable, j'en serais au moins aussi gêné que Nerwen pouvait l'être depuis son réveille.

Ne restait à la table que 6 soldats, moi inclut et le contenue de leur assiette ne semblait pas les intéresser autant que le contenu de leur verre. Certain avaient eu la bonne idée de conserver le remède que je leur avais apporté dans le courant de la matinée.
Moi en revanche, le contenu de mon assiette m'intéressait fortement, je n'avais rien mangé depuis le matin à part deux biscuit offert par le médecin et le repos n'avait pas suffit à faire disparaitre les vertiges qui me prenait fréquement depuis que j'avais quitté l'infirmerie.

Pour pallier à ma perte de sang, je savais parfaitement que vider plusieurs assiette restait la meilleure solution.

Conter toute attente, Wylian fit son apparition aux cusines. Seul. Je notais avec un certain amusement la maladresse de mes compagnons. Pas la peine de tenter de sauver les apparences, vos têtes parlent pour vous.
Rendant son salut à notre Général, je préférais encore ne pas lui accorder plus d'attention que ça, histoire de ne pas dépasser de trop les bornes...moi.

Relevant le nez, je retins un soupir, croisais furtivement le regard de Wylian et envoyais un violent coup de genoux dans la table. Tout les verres et cruches pleine d'eau posé dessus se mirent à trembler dangeureusement et il ne me fallut qu'une pichenette de plus sur la table pour que tous se renverse. Certains furent plus rapide que d'autre à esquiver et toute l'attention se tourna vers moi.

Je me contentais d'un haussement de sourcil face aux regards noirs de l'assemblée.

"Tu t'es levé du pied gauche ce matin ?" rala un des soldats.

"Pour ça, il aurait fallu que vos ronflements de la nuit me laisse un peu de répits, sans compter que oui, je suis de mauvaise humeur. C'est me souvenir de vos... mauvaises mines d'hier soir qui m'agace profondément. Quant à supporter celles de l'instant présent, j'en parle même pas, vous avez tous l'air plus malades les uns que les autres. Pensez à vous occupez un peu de vos miches, ça changera..."

Mes paroles furent acceullies par un flots d'injures murmurées. Si mon intervention avait détourné l'attention des soldats, elle ne leur avait pas fait oublier la présence de leur général et tant qu'ils pouvaient encore préserver un peu de dignité...
Ralant et vociférant de plus belle, j'encaissais chaque paroles aimable avec un sourire provocateur et restais gentiment assis alors que tous se levaient pour quitter la pièce; s'excusant plutôt piteusement...
Forcément avoir le froc trempé, ça aide pas à garder les idées claires.

Satisfait je me concentré de nouveau sur mon assiette, pour le coup, j'avais vraiment faim et vraiment besoin de manger.
Wylian aussi à en croire sa tête, mais je ne me permis aucun commentaire, même si je n'en pensais pas moins.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Lun 10 Déc - 19:02

Redescendant sur terre à l'interpellation de mon soldat... je remarquais enfin le silence ambiant, et l'atmosphère... quelque peu tendue. Il s'était passé quelque chose ?... M'immobilisant derrière les tables, je restais de marbre à sa question - une idée... vite... mais, encore une fois, ce fut quelqu'un d'autre qui la trouva pour moi. Croisant brièvement le regard d'Alaëstra... un grand bruit s'en suivit, et je profitais de la diversion pour aller me chercher une assiette de... ragoût. Il avait une drôle de tête, mais une odeur tout à fait acceptable, même si comme nous tous certainement je déplorais cette manie qu'avaient les humains de bouillir la viande - c'était d'un fade... enfin bref. De toute façon, il fallait que je mange, et j'ignorais consciencieusement les virulentes réactions dans mon dos - une autre fois, je leur aurait conseillé un peu de calme... mais là, je n'étais définitivement plus en état d'ordonner quoi que ce soit. Et même si Alaëstra était un peu radical dans ses démonstration, il n'avait pas tord non plus... il me tardait vraiment d'arriver sur l'île. La première chose que je ferais serait d'organiser un exercice militaire - ça dégourdirai un peu tout le monde, remettrait les soldats à leurs places, renforcerait les rangs. Oui, je ferais ça tient, une bonne séance d'entrainement groupé, et à pied, ça serait bénéfique pour tout le monde, moi inclut.

Puisque la moitié de la table était à présent inondée, et tous les soldats trempés, ils quittèrent un à un la pièce en s'excusant - je les saluais sans les réprimander d'avantage... une bonne nuit de sommeil les décuverait pour de bon, et je comptais sur eux pour s’entraîner dans la cale jusqu'à notre arrivée. Sur terre, je reprendrais les choses en main. L'oisiveté était la pire ennemie de la discipline... or elle-même était notre alliée la plus précieuse. Remettre un peu d'ordre dans les rang serait primordial avant toute chose. Contournant la flaque d'eau qui commençait à se former sur le sol, j'allais finalement m'installer à côté d'Alaëstra, bien qu'à distance respectable - visiblement, l'état de ses compagnons lui portait sur les nerfs... Commençant à manger en silence le ragoût froid, ne faisant pas vraiment attention à ce que j'avalais, je laissais quelques minutes s'égrainer... avant d'échapper un imperceptible soupir.

- ... Je n'ai pas eu l'occasion de vous remercier pour votre aide, ce matin, commençais-je l'air de rien.


Je ne savais trop pourquoi... mais j'avais la désagréable impression qu'il en savait bien plus que je ne l'aurais voulu. C'était déjà le cas bien sûr... mais... j'avais un pressentiment. Autant commencer par le commencement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mer 12 Déc - 12:13

Il ne fallut pas plus quu'n peu d'eau et pas mal de mauvaise humeur pour faire détaler mes compagnons. En même temps, à leur place, j'aurais fait pareil. La veille, ils c'étaient mis si minables qu'ils ne pouvaient qu'avoir honte à présent, surtout en présence de leur général. J'avais beau savoir que rien ne justifiait une disponibilité accrue sur le navire, je ne pouvais m'empêcher de trouver leur comportement inadmissible. Nous étions peut-être en mer, mais je ne nous considérais qu'à peine plus en sécurité que sur terre.

Peut-être étais-le le seul à avoir entendu parler des pirates et croire encore au monstre marin. Retenant un soupir, je me concentrais de nouveau sur mon assiette. La tension dans la salle était redescendue au moment même ou les autres soldats l'avaient quittés et j'avais cru comprendre ce matin même que Wylian n'attendait aucune attention particulière, bien au contraire.
J'avais pas dit que j'arrêtais d'être gentil ?
Esquissant un vague sourire, je relevais les yeux et retins de jutesse un haussement d'épaule.

"Ce n'est pas la peine de me remercier, n'importe lequel d'entre nous aurait fait la même chose."

User du même ton que lui n'était pas difficile, même si sa présence restait imposante, même si je me sentais toujours aussi coupable, au moins mon honneur et surtout mon égo étaient-ils intacte. Je n'avais aucune raison d'avoir honte... Presque qu'aucune. Mais je préférais encore ne pas repenser à la veille. Après tout, je n'avais fait que rendre service, rien d'autre ! Même si Nerwen pensait le contraire.

"Vous sembliez mal en point et le médecin au bord de la crise de nerfs, je ne pouvais décement pas vous ignorer."

Soutenant le regard du Prince l'espace de quelques secondes, je baissais les yeux sur le contenu de mon assiette.Je n'en saurais certainement pas plus et je ne me risquerait pas à lui poser la question, vu la façon dont j'avais été acceuillit dans la matiné.
Je me contenterais simplement d'être plus vigilant encore qu'à l'accoutumé, ce qui de toute façon ne pouvait pas faire de mal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mer 12 Déc - 22:22

Abandonnant finalement rapidement mes couverts, mon bol encore à moitié plein, je relevais les yeux sur Alaëstra, qui mangeait en silence. Oui, décidément, plus je le regardais... plus je sentais qu'il en savait long. Le médecin avait-il échappé quelques paroles malheureuses ?... ça ne me surprendrait pas de lui. Et puis, il avait parut effrayé, ce matin, et mal à l'aise tout à l'heure... J'avais mis tout cela sur le compte de sa jeunesse et de sa timidité... mais il avait peut-être réellement quelque chose à se reprocher, en fin de compte. Jaugeant l'Elfe à mon côté, j'échappais un léger soupir avant de prendre la parole - il me paraissait de plus bien trop perspicace... mais j'étais malgré moi content qu'il y ait encore un soldat sur ce navire qui ne cuve pas sa gueule de bois. Et plus encore que ce soit lui, mais c'était une autre histoire...

- Je vous remercie aussi de votre discrétion... et je pense que je vous dois également des explications... soupirais-je de nouveau. pardonnez ma brusquerie de ce matin - j'aurais préféré que personne sur ce navire ne soit au courant... mais il m’apparaît de plus en plus clairement que je ne pourrais continuer à assumer mon rôle jusqu'à notre retour sans aide.


Tous les soldats étaient à présent loin, de retour à leurs cabines certainement, et les marins étaient à leurs postes - je n'entendais pas un bruit dans les couloirs... c'était le moment où jamais. Dès le premier instant, dès notre premier entretient, j'avais éprouvé le besoin de déléguer une part de mon fardeau sur cet Éclaireur. L'occasion se présentait face à ma mauvaise fortune, et un peu plus tôt que je ne l'aurais souhaité mais... j'avais confiance en mes intuitions. Et mon intuition me disait que je devais commencer à parler à mes hommes de mon problème... et que je ne pouvais rêver meilleur premier choix qu'Alaëstra.

Alors, repoussant mon assiette à peine entamée, alors que j'aurais eu grand besoin de forces, je relevais ma manche, dévoilant le bandage sur mon avant-bras, que je déroulais rapidement pour laisser voir l'état de mon bras à Alaëstra. Le poison avait certes reculé sa progression... mais les veines étaient plus noires que jamais, la plaie suppurait, et était à présent encadrée des deux autres qui avaient été cautérisées dans la matinée. A cette allure là, mon bras ressemblerait vite à de la charpie... et si c'était le pire...

- En usant d'un procédé de magie noire, durant notre combat, l'ancien Prince a trouvé le moyen de m'empoisonner, résumais-je simplement en quelques mots prononcés d'une voix neutre. Nous ignorons tout des composants de cette substance, ainsi que de son éventuel antidote - en attendant, il progresse, plus vite que je ne l'aurais cru... et m'affaiblit de jours en jours, alors que notre mission est loin d'être achevée. J'aurais rapidement besoin de toute la coopération nécessaire pour continuer à mener cette unité comme il se doit... soupirais-je en me pinçant l'arrête du nez du pouce et de l'index.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mer 12 Déc - 23:24

Il régnait dans les cuisines un silence presque religieux. Tous les soldats étaient partis, les cusiniers et comis les avaient imités, laissant les restes du repas à disposition pour ceux n'ayant pas partager le diner avec les autres. La nuit devait être tombée, ou ne tarderait pas et le navire prendrait rapidement des allures de vaiseau fantôme.
Peut-être pourrais-je dormir un peu cette nuit. Si une bonne nuit de sommeille aiderait mes compagnons à retrouver la plenitude de leur capacités, elle m'aiderait moi à retrouver mon humeur. Sans être bonne, au moins ne serait-elle plus masacrante.

Peu désireux de brise le calme ambiant, encore moins de déranger Wylian qui semblait enclin à avaler quelquechose, ce qui m'avait semblé plutôt rare ses derniers temps, je n'ouvris pas la bouche. C'était surement le mieux, dans l'état actuel des choses, je n'aurais pu retenir des questions que Wylian aurait pu juger indiscrète. Et même si je voulais savoir, je n'avais pas à me mêler de ce qui ne me regardait pas.
Tant qu'il savait ce qu'il faisait, je n'avais rien de plus à demander.

"Ca aussi n'importe lequel d'entre nous l'aurait fait...Peut-être pas ce matin, mais les autres jours."

Je dois être encore plus irrité que je ne le pensais pour faire de l'ironie à ce point.

"Je devrais m'en remettre." repris-je avec un faible sourire.

Relevant les yeux, je m'apprêtais à répondre quelquechose, n'importe quoi qui aurait pu faire comprendre à Wylian qu'il ne me devait rien. Mais il ne m'en laissa pas le temps et lorsqu'il découvrit sa blessure, je ne pu retenir une grimace. Je n'eus besoin que de quelques secondes pour comprendre que sa blessure n'était pas ordinaire.

Relevant les yeux sur le Prince, je restait coit l'espace de quelques secondes. Que pouvais-je bien dire de toute façon.

"Je suppose que vous avez déjà tout essayé. Si la tentative de ce matin à pu vous aider, recommencer ne me posera aucun problème." affirmais-je.

Retenant une nouvelle grimace, je dévisageais Wylian aussi neutre qu'à mon habitude.

"Et par coopération vous entendez quoi exactement ?"

J'espérais sincèrement qu'il accepterait d'en parler à tous les membres de notre unité, parce que si il ne devait compter que sur moi...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Jeu 13 Déc - 19:21

Finalement, heureusement que j'étais venu seul aux cuisines et que j'avais laissé Emea dormir. Non seulement, j'avais vraiment du mal à avaler le ragoût froid du cuistot, mais en plus je n'aurais pas pu parler à Alaëstra si elle avait été là. Je me sentais coupable de la mettre aussi à l'écart - avant, personne n'était au courant... et maintenant, la Princesse, un de mes soldats et bientôt la majorité de mon unité saurait, et elle... non. Comme elle m'en voudrait lorsqu'elle le découvrirait... mais j'espérais qu'elle comprendrait, et surtout qu'elle ne le découvrirait qu'une fois le problème réglé. Car j'avais bien l'intention de tout lui raconter dans les moindres détails... une fois hors de danger, guérit et à l'abri derrière les murailles de Kalier l'Imprenable. Elle serait horrifiée d'apprendre tout ça si tard, de mon mensonge par omission... mais elle allait déjà être bien assez secouée comme ça durant ce maudit voyage. Sous peu que Syl'adran nous attende sur les plages à notre retour...

La grimace d'Alaëstra à la vue de mon bras ne m'échappa pas - moi même je devais bien convenir que ça n'avait pas beaucoup d'allure... aussi une fois les faits exposés, je m'empressais de refaire le bandage et de dissimuler mon bras sous ma manche. Déjà que je n'avais pas beaucoup d'appétit, inutile de garder ça en exposition, d'autant plus que j'aurais bien du mal à m'expliquer si jamais quelqu'un nous surprenait et voyait la blessure. Sous peu qu'Alaëstra ait encore à me sauver la mise... car il avait beau répéter que n'importe lequel de mes soldats aurait agit comme lui... "comme" lui, certainement, mais aurait-ce aussi bien marché ?... Fatigué, je touillais sans grand enthousiasme les morceaux de légumes dans le ragoût alors qu'Alaëstra recouvrait ses esprits - il faudrait que j'arrive au moins à terminer ça...

- En effet, répondis-je simplement, comme si nous discutions de la pluie et du beau temps. Je vous remercie de votre sollicitude... mais j'aimerais autant que ça ne se reproduise pas. Je paierais seul les conséquences de mon imprudence... mais il est hors de question que notre efficacité s'en ressente au cours de notre mission. Je vais devoir... mettre l'essentiel de notre unité au courant, annonçais-je avec autant d'enthousiasme que si je venais de vider une bouteille de vinaigre. Et cette coopération commencera par une interdiction de boire à toute l'unité, m'amusais-je avec un demi sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Sam 15 Déc - 21:21

Il était étrange de me retrouver ainsi à discuter avec le Prince, moi qui ne pensais pas povoir avoir l'honneur de servir sous ses ordres avant plusieurs années, peut être même siècles, je m'étais visiblement trompé. Même si l'épisode de la forêt restait encore bien présent dans mon esprit. Malgrè ma chevalière et mes aptitudes, je n'avais pas pu éviter le frère de la Princesse Daes et beaucoup de mes camarades étaient morts. On pourrait me dire n'importe quoi, je m'en sentirais toujours responsable. J'avais d'ailleurs du mal à comprendre ce que je faisais encore là...
Et a voir la blessure du Prince, je sentis le poids de la culpabilité doublé sur mes épaules. Retenant tant bien que mal une grimace et surtout un soupir, je gardais pour moi mes remords. Au moins avais-je pu un peu rattraper ma faute dans la matinée et si il fallait le refaire...

Bon visiblement, ça n'arrivera pas. Au mot imprudencce, j'eus enormément de mal à retenir une grimace. C'était plutôt à moi de dire ça.

"Vous apporter mon aide ne serait qu'assumer ma part de responsabilité dans le carnage qui a causé voter blessure." soupirais-je en serrant les dents.

Je ne tenais pas vraiment à m'appitoyer sur mon sort.

En comprenant que Wylian avait l'intention de mettre tous les soldats de notre unité au courant, je me sentis infiniment soulagé et seule mon habitude à dissimuler la moindre de mes émotions me permit de ne pas soupirer de soulagement. L'espace d'un instant, je cru qu'il alait m'ordonner de garder le silence et de le seconder. C'était présomptueux de ma part et en plus, je ne me sentais pas du tout d'assumer se genre de fonction.
Moi, j'étais un soldat, j'obeissais au ordres, point.

"Je pense qu'ils seront tous très heureux de vous obeïr...." répondis-je avec un léger sourire.

Ou alors, ils sont tous complétement fou.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça...

Revenir en haut Aller en bas

En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Supprimer/Créer compte
» Il était une fois... Carrefour!
» demande de suppression du compte
» Partage de compte
» Compte de Narcisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -