Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mar 27 Nov - 20:50

En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça. Étendu sur la couchette de la cabine-infirmerie, le regard dans le vague, un sifflement à mes oreilles couvrait peu à peu les remontrances catastrophées du médecin qui tentait d'endiguer l’hémorragie - le bras dans le vide, je ne sentais plus vraiment mon corps - je commençais... à avoir froid... ma vue se troublait... puis un violent éclair de douleur me ramena brutalement, et je sursautais légèrement. Pourtant, tout avait plutôt bien commencé... Suite à mon étrange nuit en tête à tête avec la Princesse, j'avais rejoins Emea pour ce qu'il restait de la nuit, et m'étais levé avant elle. Prenant soin de ne surtout pas la réveiller, j'avais décidé de mettre en application au plus tôt la théorie d'Eil'liathan, et j'étais allé l'expliquer au médecin de bord, qui par bonheur était déjà levé. Il n'avait pas semblé convaincu du tout... mais puisqu'il n'avait pas de meilleure solution à proposer, il avait accepté, visiblement à contre-coeur, et pendant qu'il verrouillait la porte et préparait de quoi superviser l’opération, je m'étais allongé sur la couchette, résigné à certainement devoir y rester un bon moment.

Lui laissant mon bras, il y avait pratiqué les deux incisions - la douleur avait bien manqué m'envoyer directement dans les pommes, mais j'avais tenu bond... pour mieux voir un sang noir et visqueux s'écouler avec difficulté des deux plaies. C'était peu engageant au premier abord... mais nous avions rapidement pu constater que le sang, à mesure qu'il se purgeait du poison, se fluidifiait lentement, et la noire progression du poison semblait reculer un peu, quittant mon coude pour se localiser sur l'avant-bras. C'était donc plutôt bien parti, et le médecin avait laissé couler dans une petite bassine autant de sang qu'il avait jugé que je puisse sacrifier... mais lorsqu'il avait fallut stopper le processus, les choses s'étaient apparemment rapidement compliquées. Libéré du poison, le sang coulait avec un débit de plus en plus important... mais refusait de coaguler, coulant incessamment dans la bassine sans que le médecin ne parvienne à l'arrêter. Dans un état second, moi qui avait pourtant résisté jusque là... je commençais à perdre doucement mais sûrement conscience... et je ne pouvais absolument rien faire pour aider le médecin.

Ce dernier, refusant de se laisser céder à la panique, m'observa perdre conscience alors que je pâlissais à vue d'oeil... et appliqua alors la seule solution qui lui traversa l'esprit - bloquant mon bras aussi solidement qu'il le put, il alluma une bougie, et positionna la flamme sur une première plaie pour la cautériser. Plus vraiment en état de me débattre, j'eu pourtant un brusque sursaut de conscience... avant de sombrer définitivement. Agissant rapidement, une odeur de chair brûlée se répandit dans la cabine alors qu'il cautérisait la seconde entaille, et lorsque le sang cessa enfin de couler, il s'autorisa un soupir de soulagement. Encore tremblant du stress provoqué, il attendit quelques minutes avant de pouvoir se lever pour ouvrir le hublot. Revenant vers moi... il nettoya mon bras des filets de sang le recouvrant, désinfecta la plaie qui cicatrisait mal, enduisit de pommade les brûlures, et refit un bandage propre, avant d'essuyer la sueur qui coulait sur son front. Il avait pas finit d'en voir avec cette histoire, il le savait bien... et ça l'inquiétait bien plus qu'il n'osait le faire remarquer au Prince...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mer 28 Nov - 22:48

Comme je m'y attendais, la nuit avait été plutôt longue. Je n'avais pratiquement pas dormis. Nerwen avait mis un certain temps à s'endormir. A vrai dire, elle aurait pu mettre moins de deux secondes à sombrer, ces deux secondes là m'auraient semblées être des heures. J'avais ensuite passé une partie de la nuit à la veiller, de peur qu'elle ne fasse une réaction à l'alcool, puisque c'était la première fois qu'elle se mettait dans un tel état, qu'elle en soit malade n'était pas exclu.
Pourtant, elle avait relativement bien dormi...elle. Son réveille avait été un peu plus mouvementé...en même temps, elle m'avait cherché !

Mais entre l'incertitude que je lui avait laissé et sa gueule de bois, j'étais largement assez vengé. Heureusement pour elle je n'étais pas excessivement rancunier et avais proposé d'aller trouver le médecin de bord pour tenter de trouver un remède à ses maux de tête.
Me dirigeant donc vers l'infirmerie en cette début de matinée, plutôt très calme, étant donné que la moitié ds elfes devait cuvé et la moitié des marins les imiter, je ne croisais que la Princesse Eil'liathan en grande conversartion avec Dame Dall'Ashield, visiblement, elles se dirigeaient vers les cuisines.

Je cru comprendre qu'Emea s'inquiètait de ne pas avoir croisé Wylian, mais par politesse, je me contentais de les saluer sans écouter d'avantage, un peu surpris tout de même que la Princesse affirme sans ciller que le Général s'entrainait simplement dans la cale...Ce qui m'aurait fortement étonné parce que là, il n'aurait pas eu grand monde à entrainer.

Mais comme je n'avais pas à me mêler des affaires de la Princesse, je me contentais de poursuivre mon chemin, répondant simplement poliement aux salutations des dames, la Princesse semblait pressé de détourner Emea de ses inquiètudes et même si je trouvais ça étrange, je préférais ne pas me poser plus de question.

Trouvant la porte de l'infirmerie close, je du frapper plusieurs fois, mais je n'obtins aucune réponse. Pourtant, il était clair pour mes sens qu'il y avait quelqu'un. Habitué à dénombré sans voir, je sus qu'il y avait deux personnes dans la pièce servant d'infirmerie. Sourcil fronçé, j'insistais un peu.

Je finis par avoir une réponse et si la mine inquiète du docteur m'inquièta, je n'en laissais rien paraitre, il devait être avec un patient et ce n'était pas mes affaires.
Pourtant, je ne pus m'empêcher d'apercevoir le dit patient et mon sang de fit qu'un tour. Alors que le docteur répondait à mes salutation d'un air las mais empressé, je ne pris pas le temps de lui expliquer mon problème;

Wylian était allongé sur la table d'opération, livide et parfaitement inconscient. Je n'eus aucune mal à forcer le passage, bloquant la porte, je pesais de tout mon poids sur cette dernière pour forcer le docteur à reculer et quand la voix fut libre, je l'attrapais par le col pour le coller au premier mur venu.

"Qu'est ce que vous lui avez fait?" sifflais-je, contenant difficilement mon inquiètude et ma colère.

La réponse avait intérêt à me plaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Jeu 29 Nov - 18:49

A peine avait-il achevé le bandage qu'il entendit frapper à la porte, et il sursauta, une nouvelle fois - le pauvre marin était déjà à la base incroyablement stressé par la présence de tout ces Elfes à bord, mais là qu'il en avait un en très sale état sur les bras, il ne tenait absolument pas à être surprit ainsi... ou son coeur le lâcherait avant qu'on ait le temps de lui demander quoi que ce soit. Se figeant dans la petite cabine, son sang ne fit qu'un tour, et son regard alla plusieurs fois de l'Elfe inconscient à la porte - il ne savait pas quoi faire... et son coeur s'emballa alors que de nouveau coups étaient portés. Paniqué, il tourna autour de Wylian, puisque c'était ainsi qu'il se nommait, se retenant pour ne pas s'arracher les cheveux, et couvrit finalement l'Elfe d'une couverture - geste totalement inutile... mais il sut qu'il avait bien fait en touchant la peau de son patient - il était gelé, et il s'inquiéta plus encore des conséquences de la perte de sang. Il n'aurait jamais dû accepter...

Mais il ne pouvait pas laisser quelqu'un qui avait certainement besoin de lui à la porte non plus !! C'était toujours l'infirmerie ici, et même si Wylian avait ordonné avec une prestance écrasante qu'il ne fallait surtout pas que quiconque soit au courant de ce qu'il faisait... il devait ouvrir cette porte. Anxieux mais tentant de le dissimuler de son mieux, le jeune médecin de bord essuya une nouvelle fois son front, inspira profondément... et entrouvrit la porte. Oh joie, un soldat Diossad... exactement ce qu'il lui fallait pour se détendre...

- Oui, qu... que puis-je pour vous ?... bégaya le médecin, tentant de prendre l'air le plus assuré possible.


Mais lorsque le regard de son interlocuteur, pourtant plus petit que lui, tomba sur l'Elfe inconscient derrière lui... il sut qu'il aurait mieux fait d'obéir et de ne pas ouvrir la porte. Le soldat tenta de forcer le passage, mais s'il était à peine plus petit que l'Humain, il était cependant bien plus fort, et il eut beau peser de toute ses forces pour l'empêcher d'ouvrir, il parvint à le repousser et le plaqua immédiatement au mur avec violence.

- F... fermez... cette porte !! s'exclama d'une voix étranglée le médecin.


N'importe qui passant dans le couloir à cet instant serait témoins de toute la scène... il pouvait encore limiter les dégâts si le soldat fermait la porte.

- Il... il m'a dit que personne ne... ne devait... savoir... tenta de réprimander le médecin...


Mais il était jeune, timide et naviguait depuis peu... il aimait pourtant aider les gens, et avait toujours été très doué pour exercer son art, mais il était bien plus à l'aise isolé dans sa cabine à confectionner des remèdes que sur le pont à encombrer les pattes de tout le monde. Il était par conséquent très impressionné par leurs passagers... et celui-ci, visiblement en colère, n'avait vraiment pas l'air de vouloir plaisanter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Jeu 29 Nov - 23:23

Comment était-ce possible ? Comment avait-on pu en arriver là ? Il m'avait pourtant semblé que les matelots de ce navires étaient des gens biens. La Princesse elle même semblait s'entendre à merveille avec le Capitaine et tous ses hommes semblait dévoué à leur chef. Et puis, nous n'étions plus très loin de notre destination. Alors pourquoi ? Et comment cet homme avait-il réussit à mettre KO un elfe, un combattant, comme Wylian.
Horrifié par ma découverte, je ne pris même pas le temps de réfléchir et me jetais littéralement sur le médecin. Sa stature et sa taille n'avaient pour moi aucune importance, mon entrainement et mon expérience suffisaient largement à combler le fossé.

Son exclamation me surpris et je resserais encore ma prise sur le col de sa chemise.

"Qu'est ce que vous lui avez fait ?" répétais-je alors que la tension dans la pièce montait encore d'un cran.

Fronçant encore les sourcils, la colère manqua de prendre le pas, mais je me retins. Il était médecin et quoi qu'il est fait, il pouvait toujours le défaire...si il tenait à sa vie.
J'avais tout de même du mal à le suivre. Personne ne devait savoir quoi ? Etait-ce de Wylian dont il parlait ? C'était absurbe...Mais en même temps, ça expliquerait le fait que le Prince soit inconscient sur la table d'opération. Le médecin n'aurait jamais pu le maitrise si il ne l'avait pas voulu.

Sourcil froncé, profondément inquiet, je relachais le médecin qui s'écrasa au sol et refermais la porte.

"Je vous conseil de me répondre." menaçais-je en m'approchant de Wylian.

Je devais m'assurer qu'il était en vie. Sous mes doigts, son poul était faible et sa peau glacé. A y regarder de prés, de large cerne soulignaient ses yeux et il semblait tout simplement exténué.

Je ne comprenais plus rien.

Il avait pourtant l'air parfaitement bien hier soir, je l'avait même entendu rire...a mes dépens d'ailleurs !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Jeu 29 Nov - 23:43

Tremblant, le coeur battant la chamade, le jeune médecin eut pourtant assez de courage pour tenir tête à l'Elfe qui le menaçait - mais il fallait qu'il ferme la porte avant que quelqu'un arrive !! Wylian avait été très formel sur son secret... surtout envers Dame Dall'Assield... déjà qu'il n'était pas fier que le premier Elfe qui passe comprenne immédiatement le problème, si cela se répandait, il était fichu !! Une chose était certaine : il ne voudrait plus jamais croiser un Elfe en colère de toute sa vie après ça. Ces créatures dégageaient déjà une impression de froide puissance au calme - et encore, Wylian avait beau être aussi gentil qu'il le voulait, il restait effrayant malgré lui... - mais là... littéralement écrasé par le poids du regard de l'Elfe, lorsqu'il le relâcha finalement ses jambes ne le soutenaient plus, et il se laissa glisser contre le mur, se demandant maintenant que la porte était fermée comment il allait se tirer de ce pétrin sans trahir Wylian.

- J'ai... je ne...


Il pouvait comprendre que la vue de celui qui semblait être leur chef, inconscient et à l'air en aussi bonne santé qu'un cadavre puisse être perturbant pour le soldat... mais lui-même avait maintenant du mal à rassembler ses idées, et il n'osait même plus bouger. Il avait... peur de l'Elfe, et il se trouvait terriblement lâche...

- Il le fallait... je lui ait dit que ce n'était pas... une bonne idée... il a perdu trop de sang... ... ... Vous pourriez lui en donner ?... reprit-il soudain avec un peu plus d'assurance.


Oui. Ça pouvait marcher. Le sang d'un autre Elfe pouvait peut-être le remettre un peu d'aplomb !!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Jeu 29 Nov - 23:53

Plus je l'observais et plus je comprenais que le médecin n'était pas directement responsable de Wylian. Il avait déjà du mal à affronter ma colère sans pleurer, alors affronter Wylian, dont la présence naturelle était déjà imposante et presque terrifiante, ce n'était même pas la peine d'y songer.
Mais si le médecin n'y était pour rien, qu'arrivait-il à notre Prince ? Lui qui semblait encore en parfaite santé quelques heures plutôt ? Comment avait-il pu se blesser ?

Je ne comprenais pas vraiment. Pourtant, je consentis à accéder à la requête de l'Humain et pris le temps de m'assurer que mes sens ne me trompait pas. Wylian était en vie, même si c'était très relatif. Son poul était si faible que l'espace de quelques secondes, je cru que les pulsation que je ressentais sous mes doigts n'étaient que l'écho de mon propre rythme cardiaque. Mais il respirait.

Relevant les yeux sur l'Humain, je haussais un sourcil face à ses bégaiements mais cru bon de ne rien ajouter. il avait l'air assez terrifié comme ça et si j'espérais en tirer quelque chose, mieux valait qu'il reste conscient.

"Il ne fallait pas quoi ?" insistais-je avant d'entrouvrir les lèvres, surpris par les paroles et surtout la demande du médecin.

Il ne me fallut qu'une demi seconde pour lui répondre.

"Ca l'aidera ?" demandais-je, un peu spetique.

Le médecin eut à peine le temps de hocher la tête pour confirmer que je dégrafais cape et chemise.

"Faite le alors." ordonnais-je sans plus de détour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Ven 30 Nov - 0:33

Oui, c'était la solution !! L'Elfe, outre sa colère, paraissait en bonne santé, et c'était aussi un Elfe Diossad - il n'en fallait pas plus pour s'assurer de la compatibilité, et sa pierre achèverais la conversion en transférant le sang d'un corps à l'autre. Ragaillardi par son idée... encore fallait-il que l'autre accepte... et c'était certainement pas gagné, il allait devoir s'expliquer et trahir Wylian... rien que d'y pense, il s'en rendait malade d'avance. Se ratatinant sous le regard de l'Elfe qui semblait se calmer un peu... il fut pourtant surpris lorsque celui-ci posa finalement sa question, à laquelle il s'empressa d'acquiescer - sa chance tournait, peut-être ?... Il s'en moquait bien, ce qu'il voyait c'était que l'Elfe avait cessé de le secouer, qu'il avait une opportunité de remettre Wylian un peu plus vite sur pied, et qu'il pourrait se débrouiller avec son soldat... en espérant que ça ne lui retomberait pas dessus au final.

- I... inutile de vous dévêtir, précisa t-il en se relevant précipitamment, rendu maladroit par l'anxiété.


Fouillant fébrilement dans son placard, renversant une bonne partie des fioles d'une étagère dans sa hâte et son stress, il récupéra une petite boite en bois dans le fond, de laquelle il tira une pierre rouge, opaque et brillante : son trésor le plus précieux. Tirant une chaise pour l'Elfe, il le laissa s'asseoir en restant à distance prudente, et posa simplement la pierre triangulaire entre Wylian et l'Elfe brun, la pointe en direction de l'Elfe blond. La pierre créait un transfert par une sorte de téléportation - le sang gorgé d'oxygène propulsé par le coeur était détourné directement à la source, et à chaque battement de coeur, le sang propre était renvoyé dans le corps de Wylian. L'opération était loin d'être agréable, mais elle était radicale, et au bout de quelques minutes de traitement Wylian avait reprit quelques couleurs. Le médecin, qui avait guetté le moment où le nouveau venu commencerait à saturer, ramassa finalement sa pierre, mettant fin au lien entre les deux Elfes - Wylian était loin d'être remis... mais au moins, il avait récupéré du sang sans affaiblir de trop le soldat. Reposant sa pierre dans sa boite, il tendit au soldat un épais biscuit, riche et très sucré - ça lui permettrait de se remettre plus vite de la perte de sang... et qui sait, ça le mettrait peut-être aussi de meilleure humeur ?...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Sam 1 Déc - 15:51

Le docteur semblait littéralement terrifié. Il pouvait. Je détestais ne pas comprendre une situation, surtout celle-ci. A mon sens, rien ne pouvais expliquer l'état de Wylian. La veille, il allait parfaitement bien et maintenant, il semblait presque mort. L'Humain avait évoqué un secret, mais je n'étais pas certain de pouvoir lui faire confiance. Tant que je n'aurais pas la confirmation de la bouche de Wylian, je soupçonnerais le docteur d'être pour quelque chose dans l'état du Prince. Et si mes soupçons se révélaient être fondés, il le paierait simplement de sa vie.

Septique, quand le docteur proposa une solution, je n'hésitais pas un instant. Sa proposition ne pouvait pas sa totale inoncence, mais il n'était pas temps de se préoccuper des raisons. Je pousserais un peu plus l'enquête quand je serais rassuré sur la santé de Wylian.
Il ne me falu qu'un quart de seconde pour répondre. Si Wylian avait besoin de sang, je lui donnerais le mien sans la moindre hésitation.
Je lui devais bien ça.

Un peu surpris de ne pas devoir me défaire de ma chemise, je haussais les épaules et m'assis sur la chaise que me désigna l'Humain.
Surieux, mais aussi un peu anxieu, je le regardais fouiller dans les placards, avant de poser sur la table, entre moi et Wylian, une étrange pierre.
L'espace de quelques secondes, je cru que le docteur se payait ma tête avant de sentir mon sang bouillir. La sensation n'était pas douloureuse, mais excessivement désagréable.
Le sang ne coula pas et je sus que la transfustion était finie, seulement lorsque le médecin récupéra sa pierre avant de me tendre un gateau.

Haussant un sourcil, j'y jetais un coup d'oeil septique, pris le gateau, mais préféra attendre que Wylian se réveille avant de le manger...Si peu qu'il soit empoisonné d'une quelquconque façon.
Le médecin ne m'inspirait aucune confiance.

Si Wylian n'ouvrait pas les yeux dans les minutes à venir...Je tuerais ce charlatant.
Pourtant, le Prince semblait déjà reprendre des couleurs, ce qui était plutôt bon signe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Sam 1 Déc - 17:34

Reculant d'un pas sous le poids du regard du soldat, le médecin reporta son regard sur Wylian - faites qu'il se réveille... par tous les Dieux, faites qu'il se réveille. Il voyait bien que le soldat Diossad croyait qu'il était responsable de l'état de Wylian - mais il essayait simplement de l'aider... Heureusement, il ne se doutait pas une seconde du châtiment que lui réservait l'Elfe brun si Wylian ne reprenait pas rapidement conscience, sinon il ne s'en serait pas remis. L'Elfe inconscient ne semblait pas particulièrement mieux, mais sous les doigts experts du médecin, il constata que son pouls gagnait en régularité, et qu'il s'était un peu réchauffé. L'apport de sang lui avait vraiment été bénéfique... Gardant le silence, le jeune marin récupéra une vieille bouillotte de cuir qu'il avait sorti avant que le soldat ne vienne l'interrompre, et y versa l'eau qu'il avait mis à bouillir. Il la plaça sous la couverture, et à cet instant les traits de l'Elfe frémirent.

- Wylian ?... souffla t-il en prenant machinalement son pouls, une nouvelle fois. Wylian, vous m'entendez ?...


La tête comme une enclume, le sang pulsant à mes oreilles et le corps engourdi... je reprenais pourtant doucement conscience, et j'entendis une voix que je reconnu comme étant celle du médecin prononcer mon nom. Essayant de me redresser, sans succès, je clignais des yeux jusqu'à ce qu'enfin ma vue trouble se stabilise, et que je ne rencontre les iris bleutés du marin.

- ... Ça a marché ?... murmurais-je d'une voix rauque.

- Plus ou moins, mais... je... je suis désolé, un de vos soldat est ici... avoua piteusement le médecin en détournant le regard. Ne bougez pas !!


Mais trop tard - mon sang n'avait fait qu'un tour en l'entendant, et j'avais réussit à me redresser sur un coude. Tenant bon malgré les vertiges, mon regard tomba sur Alaëstra - et merde...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 2 Déc - 14:43

L'opération terminée, je retins un soupir. Elle n'avait été en aucun cas douloureuse, mais elle n'avait rien eu d'agréable.
J'étais tout de même surpri de ne pas avoir vu une seule goutte de sang et si je n'avais pas senti mon sang comme en ébullition, j'aurais pu croire que rien de c'était passé.
Mais je me sentais un peu trop vaseux pour ne pas imaginer avoir perdu du sang. Je connaissais bien cette sensation, quand bien même ne l'avais-je ressentie qu'une seule et unique fois, je n'étais pas prêt de l'oublier !

Saissisant le gateau tendu par le médecin, je le gardais en main, refusant d'y goutter immédiatement. Je n'avais pas vraiment confiance et je voulais être certain qu'il avait bien cherché à aider Wylian avant de faire quoi que se soit.
Concentré sur l'elfe, j'attendis anxieusement de voir un signe d'amélioration. Il semblait reprendre des couleurs et lorsque le médecin s'approcha pour vérifier son état, je du me faire violence pour ne pas l'éloigner à coup de poing.

Soupirant légèrement en entendant l'Humain appeler Wylian, je restais tout de même en alerte, je ne serais pas tranquille tant que le Prince n'aurait pas ouvert les yeux. Le reste pouvait attendre. Retenant un nouveau soupir entendant la voix, rauque certes, de Wylian, je haussais imperceptiblement un sourcil.

Qu'est ce qui à marché ?

Bon visiblement le médecin n'avait pas menti, il s'agissait bien d'un secret. En même temps...Il avait bien vu tous ses soldats ivres mort hier soir, il aurait du s'attendre à les voir débarquer un à un suppliant le médecin de leur donner quelque chose pour stopper l'enclume qui devait leur détruire la cervelle.
Soupirant cette fois franchement alors que Wylian se redressait pour tenter de m'apercevoir, je me contentais de le dévisager avant de mordre franchement dans le biscuit offert par le médecin.

Explications ou pas, je m'en moquais, même si j'aurais aimé comprendre, pour l'instant, je voulais juste tenter de rester le plus conscient possible.
Wylian avait l'air passablement ravi de me voir et pour moi, c'était étrange de le voir si expressif, il avait l'air d'un gamin pris la main dans le sac.
Je me contentais de lui retourner son regard, même si je n'en pensais pas moins, jamais je ne me permettrais la moindre remarque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 2 Déc - 19:31

J'avais l'impression qu'un escadron entier de cavalerie venait de me passer dessus. Le sang pulsait à mes oreilles, mon corps meurtri ne répondait pas à l'appel, et je ne sentais même plus mon bras droit, ce qui était une bonne nouvelle sur le court terme, mais certainement une mauvaise sur le long. Accrochant enfin le regard turquoise du médecin, il me fallu encore une bonne poignée de secondes pour faire le point... mais lorsque le marin m'annonça la présence d'un de mes soldats, je me redressais brusquement, perdant du même coup le peu de couleur que j'avais pu récupérer via la transfusion.

Alaëstra se tenait là, l'air visiblement à la fois soulagé et désapprobateur, il me parut également un peu pâle, et je me demandais une seconde ce qu'il fabriquait là, à grignoter un biscuit. Il était certainement le seul de mes soldats n'ayant pas besoin d'un remède pour la gueule de bois aujourd'hui... alors qu'est-ce qu'il fichait là ??! Ouvrant la bouche, j'allais me renseigner... mais un voile noir passa devant mes yeux, et j'eu juste le temps d'entendre le médecin râler de loin avant de perdre brièvement conscience. Catastrophé, le médecin pris une énième fois mon pouls, avant d'entreprendre la confection d'une mixture censée me remettre un peu les idées en place - de mon côté, je luttais pour ouvrir les yeux - il fallait que je parle à Alaëstra... et quelle idée il devait bien se faire de son Général à présent...

- ... Il va de soi que personne ne doit être au courant de ce qui se passe dans cette infirmerie, murmurais-je finalement d'une traite en guise de mise en garde.


Je ne savais pas ce qu'il fichait là... mais j'aurais préféré que personne ne soit au courant, et voilà que la Princesse m'a démasqué cette nuit, et que maintenant un de mes meilleurs soldats me voit dans cet état. La poisse...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 2 Déc - 19:48

Wylian avait l'air ravi de me voir. Il se serait s'agit de n'importe qui d'autre, je n'aurais pas retenu une raillerie, mais il ne s'agissait pas de n'importe qui. Alors, je me contentais de soutenir son regard. Après ce qu'il venait de se passer, j'en avais le droit et de toute façon, j'étais presque certain qu'il détesterait savoir que je lui faisais une fleur en me taisant. Quant à savoir que je ne le considérais pas comme n'importe quel soldat, il était de notorité publique qu'il détestait ça et c'était bien pour cette raison que tous, nous le repections autant.

Silencieux, j'attendis plus ou moins patiement de savoir si j'allais avoir une réponse à mes interrogations. Wylian n'avait vraiment pas l'air en forme et il perdit le peu de couleur qu'il avait gagné en se redressant burtalement, et ce contre l'ordre du médecin.
Il faut croire que l'entêtement est un trait commun à tous les Diossads.
Fronçant légèrement les sourcils en le voyant tourner de l'oeil, je me relevais brutalement lorsqu'il perdit conscience.

"Que se passe-t-il ?" demandais-je, de nouveau inquiet.

Comme Wylian n'avait pas eu l'air de se méfier du médecin, je consentis à lui accorder un peu plus de crédit et une véritable présomption d'inoncence. Mais je n'arrivais pas pour autant à lui faire totalement confiance.
Pourtant, je n'eus d'autre choix que celui de le regarder s'affairer autour du Prince. A peine droit sur mes jambes, mes genoux flanchèrent et je retombais tout droit sur mon siège.

Je serais ralentis encore un bon moment. Mais je savais à quoi m'attendre.
Comprenant que mes questions dérangeaient le praticien, je décidais de me taire et le laisser faire son travail. Visiblement, il n'était pas trop mauvais dans son domaine puisque Wylian revint rapidement à lui.

Bonjour, oui, je vais parfaitement bien merci...

"Je vois mal comment je pourrais parler de ce que j'ignore." répondis-je tout simplement en soutenant son regard.

Je n'avais pas l'intention de lui tirer les vers du nez. Soit il acceptait de m'expliquer, soit il se taisait, ses affaires ne me concernaient pas, tant qu'il savait ce qu'il faisait, je n'avais besoin de rien d'autre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 2 Déc - 21:09

Alaëstra me tenait, et à en juger par son regard, si je n'avais pas été son Général il ne se serait pas gêné pour me le faire savoir. Nous avions certainement le même age, à peu de chose près, si ça se trouve j'étais plus jeune que lui (je devais bien avouer que je n'avais pas retenu sa date de naissance, inscrite dans ses dossiers, je ne pouvais pas toute les retenir...), et c'était exactement pour ça que je m'appliquais à toujours être irréprochable - il serait si simple pour lui de défier mon autorité. De ne pas accepter que quelqu'un de peut-être plus jeune que lui lui donne des ordres. Qu'est-ce qu'il fichait là... par Cyliea, je n'avais vraiment pas besoin de ça en plus. Fortement éprouvé, mon agacement ne me réussi pas du tout, et je me retrouvais en moins de deux dans les pommes - complètement dépassé par la situation qui lui avait échappé depuis l'entrée d'Alaëstra, le médecin ne savait plus où donner de la tête... et voir le soldat manquer perdre conscience lui aussi après s'être brutalement relevé fut la goutte de trop.

- Ça suffit maintenant !! cria-il, rouge pivoine, se surprenant lui même par son brusque sursaut d'autorité. Vous, assis !! Et vous buvez ça !! continua t-il en lui collant une tasse en terre cuite dans les mains, emplie du breuvage qu'il venait de préparer. Et vous, arrêtez de bouger si vous espérez sortir d'ici un jour !! C'est une infirmerie ici, pas une caserne, vous ne faites pas ce que bon vous semble, mais ce que je vous dit de faire !!! Et je vous dis de rester tranquille maintenant !!!


Tout essoufflé, il s'interrompis soudain, comme horrifié par son soudain éclat de voix. Allongé sur ma couchette, je le regardais avec amusement, aussi surpris que lui par son accès de colère - lui qui était si pacifique, si bienveillant... avait tout de même ses limites, surtout en ce qui concernait ses patients. Résolut à rester sage, puisque je n'avais de toute façon pas vraiment le choix - je sentais que si je bougeais encore, j'allais retourner dans les pommes, et j'avais dans l'idée que pour l'instant, je devais des explications à quelqu'un. Me redressant tout de même un peu pour prendre la tasse que me tendait le médecin, désormais muet comme une carpe et un peu pâle, j'en bu une gorgée, avant de lâcher un soupir.

- Vous savez que je suis à l'infirmerie, et j'imagine que je ne dois pas avoir l'air au mieux de ma forme, et c'est déjà trop. Qu'est-ce que vous lui avez dit ?... demandais-je en me tournant vers le médecin.

- Je... rien, rien du tout, bredouilla t-il, l'air d'avoir envie de disparaître entre les lattes du plancher. Il a insisté pour rentrer quand il vous a vu... mais... j'ai rien dit... et il vous a donné du sang... débita t-il, hésitant, visiblement mal à l'aise.

Bon... c'était déjà ça... Ramassant ce qui restait de ma crédibilité, je tentais de prendre un air sinon un peu plus digne, au moins un peu moins pitoyable, mais je peinais à tenir ma tasse, et ma vue se brouillait par instant - mais il fallait que je tienne, juste le temps de mettre Alaëstra en dehors de ça...

- Alaëstra... je vous remercie de votre sollicitude... mais je vous prierais à l'avenir de ne pas interférer dans des affaires qui ne vous concernent pas. Vous...


Sans rien pouvoir y faire, un voile noir tomba sur mes yeux, et je sentis la tasse me glisser des mains, avant de perdre une nouvelle fois conscience. Se précipitant à mon chevet, le médecin replaça la bouillotte correctement, avant de remonter la couverture sur moi... pour mieux se tourner vers Alaëstra, implorant.

- S'il... s'il vous plait... il ne devrait pas s'agiter comme ça... il ne devrait même pas
pouvoir... le poison qui circule dans ses veines est trop violent, et je ne trouve pas d'antidote... si vous voulez l'aider, laissez-le se reposer... supplia t-il sans même se rendre compte de ce qu'il racontait.

Tout ce qu'il voyait, c'était qu'il avait deux Elfes mal en point sur les bras, qu'ils avaient besoin tous deux de repos, et qu'aucun ne semblait décider à en prendre pour de bon... ce qui, en tant que médecin, le désespérait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nabilac Alaëstra

avatar

Ancien Eclaireur
Ancien Eclaireur
Messages : 101
Date d'inscription : 06/02/2012
Localisation : Là où l'on me conmande d'aller...Au front génèralement.

Détails indiscrets
Age : 321 ans
Humeur : Egale en toutes circonstances.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 2 Déc - 22:15

Nous devions avoir l'air fin à nous dévisager de la sorte. Mais même si je brulais de savoir, je ne fis absolument aucune remarque.
Je ne m'en sentais pas le droit. En plus d'être mon supérieur, Wylian était aussi un Prince héritier et ses affaires, tant qu'elles ne concernaient que lui et non pas son armée, ne me regardaient pas.
Il avait déjà prouvé à plusieurs reprise qu'il ne prenait jamais une décision à la légère, partant de là, j'estimais qu'il savait ce qu'il faisait et ses affaires personnelles ne me concernaient en rien.

Pourtant, sa mine ne me rassurait pas vraiment. Mais vu que mon teint devait avoir à près la même couleur que le sien en cet instant, je n'avais définitivement pas grand chose à dire. Je me contentais d'être présent si besoin, mais poser des questions ne faisait pas partie de mes prérogatives.

L'élan de colère du médecin me surpris. Visiblement, il en avait assez de nous voir en faire qu'à notre tête. Enfin surtout Wylian, parce que personnellement, je n'avais pas attendu son ordre pour me rasseoir. Bon d'accord, je ne l'avais pas vraiment fait exprés, mais le fait était là, moi, j'étais assis et sage comme une image.
Haussant un sourcil, je dévisageais le marin. Son air tout contris et visiblement surpris par son propre élan m'amusa un peu, mais j'étais trop préoccupé pour laisser paraitre quoi que se soit. Et de toute façon, comme beaucoup de miens, je n'étais pas reconnu pour mon expressivité.

Et comme MOI, je restais toujours sobre...

"Vous voir inconscient sur la table sans savoir si vous étiez en vie ou non m'a légèrement...inquièté."
répondis-je quand le médecin signala que j'avais -un peu-forcé le passage.

Soutenant sans mal le regard de Wylian, je haussais un sourcil. Ok, la prochaine fois, je vous laisse mourir dans votre coin.
Quand je pense qu'à la base, moi, je n'étais l) que pour trouver un remède efficace contre la gueule de bois.

J'arrête de rendre service, là c'est clair.

Entre Nerwen hier soir et Wylian ce matin, je crois que j'ai eu ma dose. Je vais me contenter de ma tête de bouldog et ne plus faire mentir les rumeurs insinuant que j'étais un elfe bizarre...Solitaire, agrit et tout le tintouin...C'est ce que je suis en passe de devenir là !

Je n'eus même pas le temps d'exprimer mon opinion, qui n'en aurait pas été vraiment une que Wylian perdit de nouveau connaissance et je fronçais les sourcils. La, je n'est plus inquiètant, c'est carrément alarmant.

Hein quoi ???

Relevant les yeux sur le médecin, je le dévisageais comme si je venais de voir un fantôme...Attend voir, il a parlé de poison non ?
C'était donc ça que je ne devais pas savoir ? Remarque, ça expliquait beaucoup de chose.
Soupirant cette fois franchement, baissant furtivement les yeux sur Wylian, je me redressais.

"Je fais faire comme si je n'avais rien entendue...Si il l'apprenait, votre tête ne resterait pas longtemps sur vos épaules..." insinuaise-je en relevant les yeux sur le docteur.

Je me sentais tout de même un peu vexé. Il aurait pu nous mettre au courant de son état, nous aurions tout fait pour l'aider.
Peut-être était-ce ce qu'il voulait éviter ? A moins qu'il ne veuille inquiéter personne...j'aurais fait pareille à sa place.
Ou alors...il n'avait tout simplement pas assez confiance en nous. J'avais beau avoir du mal à y croire, je ne pouvais totalement exclure cette hypothèse et elle me dérangeait fortement !

"Vous n'auriez pas un truc contre la gueule de bois ? Quelque chose d'efficace et en grande quantité... Que je puisse le distribuer à l'équipage. C'est un coup à ce que vous soyez encore dérangé." expliquais-je.

Hochant la tête, visiblement soulagé que je n'insite pas, le médecin fouilla un moment avant de faire plusieurs tranfert d'un liquide épais un peu jaunatre...Brek, j'suis bien content d'être sobre.
Il m'en donna deux gourde pleine avec consigne d'en faire avaler trois cuillier aux malades...ca va pas être simple.

Armé des gourdes, je remerciais l'humain avant de le laisser avec son patient le plus mal en point.

"Prenez soin de lui..."

Dernière mes mots, la menace était àà peine voilée.

Bien direction...Les recoins du navire pour trouver les cuves trainant par ci par là.
J'avais pas dit que j'arrêtais de rendre service moi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Dim 2 Déc - 22:56

J'avais finalement tout gagné - à m'agiter ainsi alors que je venais de perdre plus de la moitié de mon sang, et malgré l'apport de celui d'Alaëstra, je tournais finalement définitivement de l'oeil. C'était pas vraiment malin... surtout qu'il faudrait que je cache ça a Emea un bon moment... Ignorant tout de l'échange qui suivit ma perte de conscience, le médecin pâlit en entendant le soldat - il avait finalement trahit sa parole... tout ça pour ça... Dégoûté, mais résigné, il accéda rapidement et en silence à la requête du soldat - au point où il en était... Visiblement miné, il donna ses instructions, et donna un second biscuit au soldat en prime avant de le laisser partir - il avait toujours aussi mauvaise mine... mais il était droit et impassible, et le médecin ne se sentait pas de le retenir plus longtemps contre son gré. La situation lui avait totalement échappé...

Pour ma part, j'avais noté l'inquiétude à peine voilée de mon soldat, et j'en avais été... touché malgré moi - après tout, nous ne nous connaissions pas depuis longtemps... mais l'expression de sa considération me fit... plaisir malgré moi, et je le gardais en mémoire. Après qu'Alaëstra soit parti, le médecin remis un peu d'ordre dans sa cabine, avant de se laisser tomber sur son tabouret en soupirant. Profitant d'un échantillon de mon sang, il se relança dans des tentatives de confection d'antidote jusqu'à ce que je reprenne conscience. Ne me sentant pas vraiment mieux, j'eu pourtant la force d'avaler l'intégralité d'un remontant, plus son antidote... et lorsque je me sentis d'attaque, il me raccompagna jusqu'à ma cabine. Par chance, Emea n'y était pas - la Princesse devait avoir tenu sa parole, et devait l'occuper quelque part sur le navire - et tout en refrénant mon inquiétude, espérant qu'elles ne faisaient rien de risqué pour le bébé, je m'effondrais sur notre couchette, sombrant dans un sommeil lourd et profond dont j'avais cruellement besoin. Surveillant mon état quelques minutes encore, le médecin quitta finalement mon chevet à contre-coeur pour retourner à l'infirmerie, où était sa place, pestant contre l'inconscience des soldats Diossads. Étendu sous les couvertures, l'oreiller d'Emea portait son odeur, et je le ramenais contre moi dans mon sommeil, abandonné comme rarement sous le coup de la fatigue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Lun 3 Déc - 20:50

Les journées se suivaient et se ressemblaient. Depuis l'annonce de ma grosses, Wylian ne me quittait presque plus et les rares fois ou il acceptait de me perdre de vu, c'était quand je dormais. Ce qui m'arrivait excessivement souvent. Je passais mes journée à tenter de manger, essayer de gaver Wylian, et dormait. Beaucoup trop à mon gout. Mais je devais avouer qu'entre mes nausées, que la houle n'améliorait pas et la monotonie du voyage, j'étais rapidement exténuer et surveiller Wylian au moins autant qu'il me surveillait n'arrangeait pas les choses.
Au moins, j'arrivais à le faire manger un peu et je pouvais profiter de lui comme jamais. Même si pour le coup, j'aurais aimé qu'il soit un peu moins parano. Fort heureusement pour moi, sa pudeur en publique me sauvait et quand il acceptait de me laisser monter sur le pont, même si je le sentais à l’affût, prêt à me rattraper au moindre faux pas, il se montrait plus réservé que lorsque nous étions seuls. Je ne l'entendait pas me demander si j'allais bien presque toute les minutes.

Je devais bien avouer que son attention ne me dérangeait pas tant que cela. Non seulement parce que je n'avais pas l'habitude qu'il n'en accorde autant, au palais, nous ne passions pas assez de temps ensemble et je devais le partager ce temps avec Cindara, mais aussi parce que je trouvais son attention... Mignonne.

Mais ce matin là, lorsque je m'étais éveillé, Wylian n'était pas là. Je ne m'en inquiétais pas vraiment, lorsque je dormais, il me laissait souvent seule et il n'était pas rare que je me retrouve seule au réveille, mais Wylian ne tardait jamais à venir me retrouvais et à en croire son état général, l'attention qu'il ne m'accordais pas à ce moment, il l'accordait à ses soldats et je ne pouvais pas lui en vouloir.

Pourtant, pour une fois et la première en plusieurs semaines de voyage, ce fut Eil'liathan qui vint frapper à la porte de la cabine que je partageais avec Wylian. Un peu surprise de la laisser là, je souris simplement quand elle exprima une vérité simple : nous n'avions pas passé beaucoup de temps ensemble et nous avions beaucoup de chose à rattrapé.
Quand je m'étais inquiétée pour Wylian, elle m'avait affirmé l'avoir vu descendre dans la cale et déclaré que de toute façon, comme il m'avait pour lui tout seul depuis des semaines, elle pouvait bien profiter de moi pour une journée.

Nous avions donc passé la journée ensemble, entre les cuisines, sa cabine, le pont...En une journée de papotage, nous avions rattrapé des semaine se séparation. Pas une seule fois nous avions évoqué son frère et son attaque, ni mon intervention. L'ambiance était à la légereté, elle avait l'air tranquillisé et plus ou moins heureuse, je ne voulais surtout pas gâcher ça.

Sa bonne humeur suffisait à la mienne.

En fin d'après midi, elle me raccompagna à ma cabine...Je baillais un peu trop selon elle. Lorsque j'ouvris la porte de ma cabine, Eil'liathan m'expliquait pourquoi les soldats de Wylian semblaient tous plus ou moins malade.
J'aurais tellement voulu voir ça !!!!

Riant aux éclats, je me figeais pourtant sur le pas de la porte, la main sur la poignée. Wylian était là. Il dormait. Profondément même. Il avait l'air apaisé mais aussi très fatigué et son sommeille se révélerait certainement bénéfique. A le voir ainsi, on aurait presque pu le croire fragile, il n'avait jamais autant fait son age qu'à cet instant.

J'allais prendre congé de mon amie pour profiter encore un peu de mon fiancé et pour une fois, se serait à moins de le regarder dormir, quand je remarquais un bandage plutôt conséquent sur son bras, fronçant les sourcils, j'allais raler, quitte à réveiller Wylian, mais Eil'liathan m'en empêcha. Elle me coupa la chique le plus simplement du monde en plaquant sa main sur ma bouche. Elle me tira légèrement en arrière et j’entraînais la porte avec moi, retournant dans le couloir.

Quand elle me lacha, je lui lançais un regard aussi intrigué qu'agacé. Elle...elle se dandinait sur place, l'air gêné.
Je levais les yeux au ciel...je sens que je ne vais pas aime la suite...


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Lun 3 Déc - 21:35

Ma nuit avait été plus que courte et très surprenante. Entre mon entrevue avec Wylian et la beuverie de ses soldats, j'avais été servit côté surprise. Mais je n'en gardais pas que des mauvais souvenirs. Si l'utilisation de mes Ombres m'avait terrifié pour la première fois depuis que je possédais la Perle, la discussion surréaliste que j'avais eu avec Wylian avait eu quelque chose d'apaisant. Mais je préférais encore ne pas pousser un peu plus mes réflexions. Je ne le détestais plus cordialement, non seulement parce que je ne voyais plus en lui la copie de mon frère ou de mon fiancé, mais aussi parce que j'avais compris que je l'avais mal jugé. Mais je ne voulais pas ne serait-ce qu'envisager la possibilité de l'apprécier. Nous avions trop de différences et je ne voulais surtout pas que l'on puisse devenir amis...Proche ou non.

Je portais malheur, je l'avais compris il y a bien longtemps et je ne pouvais me permettre de lui transmettre ma poisse, pour Emea, il devait rester en vie, coute que coute. Plus encore maintenant qu'il allait être père.
Si il n'y avait pas eu se détail, peut-être aurais-je parler de sa blessure à Emea, ou peut-être pas. Enceinte ou pas, si elle n'avait rien pu faire pour lui, son inquiétude aurait pu lui causer du tord. ce que je voulais à tout prix éviter, surtout maintenant.
alors, comme je l'avais promis à Wylian, j'avais retrouvé Emea dans sa cabine en milieu de matiné, alors que lui devait être à l'infirmerie pour tester mon idée.

J'espérais sincèrement ne pas m'être trompé et surtout, pouvoir véritablement donné le change à Emea. Parce que, que je le veuille ou non...J'étais inquiète pour Wylian.
Mais à mon grand soulagement, je parvins à le dissimuler à la perfection alors qu'Emea m'ouvrait la porte de la cabine qu'elle partageait avec son fiancé. Visiblement, elle venait de se réveiller, je tombais à pic ! Encore une petite heure et elle se mettait à chercher Wylian.

Je n'eus aucune comédie à jouer quand je lui affirmait que je ne l'avait pas assez vu. Nous avions été longtemps séparé, et depuis nos retrouvailles, nous n'avions eu que peu de temps pour rattraper celui perdu, alors, j'avais décrété, avec mon sourire habituelle, qu'aujourd'hui, nous passerions la journée ensemble. Je l'avais d'abord entrainé vers les cuisines pour qu'elle puisse manger quelque chose, avait accepté de partager son repas, puis nous étions monté sur le pont, décidé à faire le tour du navire.

Elle s’inquiéta une ou deux fois pour Wylian, mais chaque fois, je parvenais à détourner la conversation et la journée passa bien plus rapidement que je ne l'aurais cru.
En fin d'après midi, je décidais de raccompagner Emea à sa cabine, elle semblait fatigué et un peu malade. Ce qui vu son état n'était pas franchement étonnant. Les elfes enfantaient peu et ils le faisaient rarement dans la joie et la bonne humeur, depuis les premières semaines jusqu'à l'accouchement, la grossesse restait pénible et les risques pour la mère et l'enfant élevés. C'était pour cette raison que Wylian et moi étions si inquiet à son sujet.
Au moins nous étions d'accord pour tout faire pour la préserver.

Croisant plusieurs soldats dans les couloirs menant aux cabines, lorsque Emea s'étonna du teint quelque peu maladif et de la démarche hésitante des soldats Diossads que nous croisions, je me fis un plaisir de lui en expliquer la raison. Et je ne pouvais m'empêcher de rire à l'évocation de Nerwen.
Lorsqu'Emea ouvrit la porte de sa cabine, nous riions toutes les deux comme rarement, mais elle ne tarda pas à littéralement se figer.
D'abord surprise, puis sur la défensive, je ne tardais pas à comprendre.

Bon visiblement Wylian était sortit vivant de l'infirmerie...une bonne nouvelle. Il semblait littéralement exténué et jamais je n'aurais cru surprendre le célèbre Général Diossad si reconnu pour sa force, dans un tel état de faiblesse. Il ressemblait plus en cet instant à un enfant sans défense plutôt qu'à un redoutable soldat. il fallait bien reconnaitre qu'ainsi, il avait quelque chose d'attendrissant.

Échappant un sourire, j'allais m'éclipser quand je remarquais le froncement de sourcil d'Emea et grinçais des dents.

Et Merde...

N'attendant pas de l'entendre, je plaquais une main sur sa bouche et la tirais doucement en arrière.
Quand elle eut refermé la porte, je la lâchais et reculais de quelques pas, prenant un air penaud. Visiblement, je jouais pas trop mal la comédie. En même temps feinter la culpabilité n'était pas compliqué, je me sentais réellement coupable.

"C'est ma faute..."
avouais-je, sachant qu'elle avait vu le bandage de Wylian.

"Je n'arrivais pas à dormir hier soir, je suis allé m'entrainer et j'ai surpris Wylian qui faisait pareil...Tu devais dormir. J'en est profiter pour lui proposer un combat, je pensais qu'il m'épuiserait assez pour que je puisse espérer dormir un peu..."
expliquais-je en baissant les yeux, me tordant les mains.

"J'ai un peu dérapé...Je n'ai pas utilisé mes pouvoirs, je te rassure, mais dans le combat, je l'ai tailladé."
finis-je prenant l'air d'une gamine avouant la pire des fautes.





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Lun 3 Déc - 21:52

Dés l'instant ou j'avais ouvert la porte pour surprendre Wylian dans une position qu'il aurait lui même décrite comme inconfortable et que je n'avais pas entendu Eil'liathan échapper une remarque désobligeante, j'avais compris que quelque chose n'allait pas. Puis, mon regard avait accroché ce bandage sur le bras de mon fiancé, mais je n'avais pas eu le temps de dire quoi que se soit. Eil'liathan m'en empêcha et me tira en arrière.

Qu'elle veuille préserver le sommeille de Wylian me surpris un peu, mais je cru comprendre pourquoi en voyant son air si coupable.
L'entendant finalement s'expliquer, je poussais un long soupir... ça devait bien arriver un jour. Je ne pouvais que me réjouir qu'elle m'en parle d'elle même et qu'elle n'enfonce pas Wylian. J'ignorais ce qu'il c'était vraiment passé, je l'ignorerais peut-être toute ma vie. Si l'affrontement avait été plus violent que ne le laissait croire la Princesse Daes, ni elle ni Wylian ne me l'avoueraient, pour ne pas m’inquiéter. Mais au moins, Eil'liatha avait du se faire assez peur pour accepter d'adoucir un peu ses humeurs lorsqu'il s'agissait de mon fiancé, et si le prix à payer était une entaille, je pouvais m'estimer heureuse.

Décidant de ne pas l'accabler, peut-être pour éviter une dispute, peut-être pour la remercier de sa franchise, ou tout simplement parce que ce n'était pas mon genre, je me détendis légèrement et lui souris gentiment.

"Je peux m'estimer heureuse que tu ne l'est pas taillé en pièce..."

Et maintenant, je savais que Wylian ne dormait que très peu. Je m'en doutais, mais elle venait de m'en donner la confirmation.
Il faudrait que je trouve un moyen pour arranger ce problème aussi. Peut-être qu'avec l'aide du médecin de bord... Mais j'y penserais plus tard.

"Essayait juste de ne pas vous entre tuer..." demandais-je sur le ton léger de la plaisanterie.

A en croire son air coupable, elle serait prudente. Je savais que cet effort devait lui coûter et je lui était reconnaissante de le faire pour moi.
Son sourire, à peine ironique me rassura un peu...Bon, elle ne se sentait pas coupable au point de demander pardon à genoux, elle n'avait pas du être si traumatisé.
Étouffant un nouveau bâillement, je hochais la tête lorsqu'elle me conseilla d'aller dormir.

"J'ai été heureuse de pouvoir te retrouver."avouais-je avec un sourire avant de passer la porte pour rejoindre Wylian.

Notre intrusion ne l'avais pas réveillé et je m'assis sur le bord de la couchette, souriant tendrement, je l'observais un moment avant de m'allonger contre lui, appuyé sur un coude, je l'observais un moment, me demandant si je m'endormirais avant qu'il ne se réveiller. J’espérais que non, pour une fois que je pouvais profiter ainsi de lui, je n'avais pas l'intention de me priver.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Lun 3 Déc - 22:12

J'espérais sincèrement ne pas faire d’excès de zèle, mais j'avais promis à Wylian de le couvrir. Évidement, je n'avais pas prévu de mentir éhontément pour le faire et je me surpris moi même à me donner le mauvais rôle. Peut-être en faisais-je un peu trop. L'aversion que m'insiprait Wylian n'était un secret pour personne, même pas pour ses soldats, alors que je ne cherche pas à l'accabler en avouant une faute aurait pu être suspect.

Alors, je pris l'air le plus coupable que j'avais en stock pour expliquer la blessure de Wylian à sa fiancée. Elle qui me connaissait bien savait que seule la peur ou une grosse bêtise pouvait me pousser à une complète honnêteté. Il m'était d'ailleurs étrange de pousser à ce point le train, effectivement, j'avais eu très peur se soir là, mais pas pour les raisons qu'elle s'imaginerait. Parce qu'elle me connaissait bien, elle savait que pour que je me sente si coupable, le combat n'avait pas du être si anodin que ça, mais elle savait aussi que si je me sentait réellement coupable pour une bonne raison, je ne lui donnerait jamais les détails.
Mais si j'avais eu peur, ce n'était pas à cause de notre affrontement et lui mentir en usant d'artifice qui m'étais naturel lorsque justement je ne mentais pas...C'était pour le moins étrange.

Jamais je ne me serais cru capable d'un tel exploit. Finalement, mes heures de cours me servaient enfin. Après tout, c'était de cet art du mensonge et de la manipulation dont usait beaucoup de politicien. En user avec ma meilleure maie ne me plaisait pas, mais comme c'était pour la bonne cause...

Esquissant un sourire, je hochais la tête.

"J'y songerais, mais il faudra qu'il fasse pareil..."
répondis-je avec une pointe d'ironie.

Là, elle ne pouvait plus ne pas me croire !
Ne sachant pas si je devait être fière ou non, je décidais que Wylian me devait une fière chandelle...A moins que je ne vienne de payer ma dette ?
J'y réfléchirais plus tard.

"Tu devrais aller te reposer."
conseillais-je, rassuré sur l'état de Wylian et les illusions d'Emea.

"Moi aussi." soufflais-je avec un sourire.

Cette journée avait été effectivement bénéfique. Pouvoir profiter d'Emea, de sa douceur et de sa bonne humeur naturel, m'avait fait un bien fou.
Lorsqu'elle eut refermé la porte, je me détournais, un peu à regret, me promettant de recommencer dés que possible. Et comme en plus, ça arrangerait les affaires de Wylian, tout le monde serait content !





Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Lun 3 Déc - 22:50

Abandonné dans notre couchette, épuisé par mes nombreuses nuit blanches, mes entraînements desquels je ne parvenais pas à récupérer, et maintenant la lourde perte de sang pour tenter de ralentir la progression du poison, je sombrais dans un sommeil profond et sans, rêve, certainement un peu aidé aussi par les mixtures du médecin. Mais pour cette fois, je n'allais pas m'en plaindre, et réfugié sous les couvertures, débarrassé de ma cuirasse et de mes armes, simplement vêtu de mon pantalon de toile et de cuir mêlé et de ma chemise de lin entrouverte, blotti sous la couette, je dormais à poings fermés, ne me souciant plus une seule seconde de mes soldats, de la Princesse ou de ma blessure. Peut-être juste un peu d'Emea... le temps que le sommeil ne m'emporte. Couché sur le flanc, lèvres légèrement entrouvertes, ma respiration était lente et paisible, et même si quelques mèches de cheveux me retombaient sur le visage, chatouillant mes joues, je ne bougeais plus d'un cil, le reste de ma chevelure étalée en un halo d'or autour de mon visage.

Je ne bougeais pas d'avantage lorsque la porte s'ouvrit pourtant sans douceur sur une Emea et une Eil'liathan hilares - frémissant à peine de l'intrusion, je n'avais pas la force de m'en soucier à l'instant, et je restais tel quel, ne réagissant pas plus lorsque ma fiancée me rejoignit finalement. Pourtant... pourtant, malgré la profondeur de mon sommeil, je perçu le réconfort de sa présence, qui m'avait manqué jusque là, et lorsqu'elle s'étendit finalement contre moi, je me rapprochais machinalement vers elle, comme la plante attirée par la lumière, soupirant doucement d'aise. Ainsi lové contre elle, je me détendis réellement pour de bon - tout était vraiment parfait cette fois...

Littéralement assommé par mes épreuves de la matinée, j'avais déjà dormis tout l'après midi, et je restais encore deux bonnes heures dans un état proche de l'inconscience - puis ma nature inquiète me rattrapa malgré ma fatigue, et estimant que je n'avais pas eu Emea sous les yeux depuis trop longtemps... j'ouvris lentement les miens. Elle était là, tout contre moi, au chaud et en sécurité, et j'esquissais un sourire fatigué - elle était avec moi... elle serait toujours avec moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mar 4 Déc - 11:44

Allongée sur le flanc, face à Wylian, appuyée sur un coude, je l'observais avec un sourire. Plusieurs fois, je résistais à l'envie de remettre l'une de ses mèches de cheveux en place, je ne voulais surtout pas le réveiller. Il avait l'air si apaisé, si tranquille j'aurais pu tuer pour qu'on ne le dérange surtout pas. Pour une fois qu'il pouvait se reposer sans crainte et surtout, pour une fois que je pouvais moi, en profiter, je voulais que ça dure !
J'esquissais un sourire en remarquant qu'il se rapprochait de moi et me demandais combien de temps je pourrais admirer le spectacle qu'il offrait avant de sombrer moi même dans un sommeille réparateur.

C'était dans ses moment là que je comprenais pourquoi les dames de la cour Diossad enviaient ma position...elles n'avaient pas tord !
Soupirant légèrement, je m'étendis complètement, un bras replié sous la tête, je ne quittais pas Wylian des yeux, jusqu'à ne plus pouvoir résister et sombrer à mon tour, un sourire aux lèvres. Rarement, nous avions été aussi bien.

Je ne saurais dire combien de temps je dormis, blottie contre Wylian. Le monde pouvait bien s'écrouler autour de nous, tant qu'il était là, avec moi, je m'en moquais.
Quand j'ouvris les yeux, papillonnant légèrement, je remarquais que Wylian était aussi réveillé et souris.

"Tu as l'air toujours aussi fatigué..."soupirais-je, glissant une main sur sa joue pour replacer une mèche de cheveux dernière son oreille.

Malgré un sommeille que j'avais cru réparateur, ses cernes étaient toujours bien présentes, à peine moins marqué et son teint, toujours un peu trop clair pour qu'il est l'air complètement en forme.
Il n'avait pas l'air en forme et je n'arrivais pas à comprendre pourquoi... Son manque d'appétit pouvait-il suffire à le mettre dans un tel état ?


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mar 4 Déc - 12:03

J'aurais voulu que chaque réveil soit aussi doux, aussi parfait que celui-ci. Ouvrant lentement les yeux... j'esquissais un sourire, mon regard tombant sur le visage détendu de ma bien-aimée. Jambes entrelacées aux siennes, une boucle brune entre mes doigts, son parfum doux et floral m'enveloppait d'un nuage de douceur, et je me sentais... entier. Apaisé. Je ne pouvais être vraiment moi que lorsqu'elle était avec moi. Contemplant son visage aux traits fins, je caressais du regard sa peau au teint frais, ses joues rosées, son air heureux même dans l'inconscience - c'était ainsi que je la voulais. Heureuse et en bonne santé, même si je savais que sa grossesse la travaillait. Elle avait perdu un peu de poids, je le savais - unique raison pour laquelle je la laissais docilement me traîner aux cuisines lorsque l'envie lui en prenait. Outre le fait que cela m'obligeait à grignoter, ça lui donnait l'occasion de prendre des forces - il fallait qu'elle mange pour deux maintenant...

Finalement, quelques minutes à peine après mon propre réveil, sa respiration changea un peu, et un frémissement passa sur son visage - elle se réveillait... La contemplant comme on contemple l'aube qui se lève, je la regardais se réveiller, et lorsque son regard tomba dans le mien, elle me rendit mon sourire... qui se fana un peu en l'entendant.

- Tourner en rond sur ce navire me rend fou... soupirais-je en guise d'excuse. Ça ira mieux lorsque nous serons à Satanael, et que j'aurais enfin quelque chose d'autre à faire que cogiter. Tu as passé une bonne journée ?... murmurais-je en glissant mes doigts dans ses cheveux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mar 4 Déc - 14:33

Émergeant lentement, lorsque j'ouvris les yeux, mon regard tomba dans l’émeraude des yeux de Wylian.
Je me demandais vaguement si il était éveillé depuis longtemps, mais finalement, ça n'avait pas grande importance.Tout ce qui comptait pour moi, c'est qu'il soit là.
Souriant de plus belle, je me blottis un peu plus contre lui, heureuse de sentir ses brase se refermer sur mes épaules. Étouffant un rire, je relevais les yeux sur lui, haussant un sourcil.
Combien de personnes auraient-elles pu tuer pour pouvoir profiter d'un peu de temps à n'avoir rien d'autre à faire que cogiter ? Mais ça ne m'étonnais pas vraiment de Wylian, il n'était pas du genre à tergiverser et je savais que l'inaction était pour lui la pire des punition. Mais ce n'était peut-être pas une raison pour se laisser mourir de faim.

"Moi qui espérais pouvoir te faire oublier ton immobilité forcée." soupirais-je, nichant mon nez dans le creux de son cou.

Au moins, je n'avais aucun mal à le croire. Il était bien capable de me mentir pour s'assurer que je ne me fasse pas de mauvais sang, mais son excuse était plus que valable. Il ne m'en tardait que plus de voir enfin la terre. Je commençais à me lasser de la houle et même si le voyage en mer me permettait de profiter de Wylian comme jamais, le voir effectivement tourner en rond ne me plaisait pas.

"Très...même si je commence à me lasser des attentions dont je fais l'objet entre ta paranoïa et celle d'Eil'liathan, je fais finir par me résoudre à ne plus faire un pas hors de mon lit."

J'avais beau plaisanter, je savais que l'idée ne déplairait pas à Wylian. Si il pouvait, il m'attacherait pour être certain que je n'ai plus à faire le moindre effort.

"Ta blessure ne te fait pas trop souffrir ?" demandais-je, m'éloignant légèrement de lui pour pouvoir plonger mes yeux dans les siens.

"Ne pense même pas à nier, Eil'liathan m'a tout avoué." insinuais-je, haussant un sourcil alors qu'il était clair pour moi qu'il ferait celui ne comprenant pas de quoi je parlais.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wylian Tyl'Illian

avatar

Prince Héritier des Diossads
Prince Héritier des Diossads
Messages : 216
Date d'inscription : 25/12/2011
Localisation : Enfin à Satanael.

Détails indiscrets
Age : 323 ans.
Humeur : Fatigué... mais je le cache, plus impassible que jamais.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mer 5 Déc - 11:06

La sentant se blottir contre moi, mon sourire s'élargit, et je resserrais mon étreinte - pas trop cependant... il fallait que je fasse attention maintenant. De plus, je ne sentais toujours plus mon bras... nouvelle plutôt inquiétante certainement, mais à cet instant j'étais surtout excessivement soulagé de ne plus être sans cesse martelé de douleur. Heureux comme rarement, je pouvais enfin ne me consacrer qu'à elle, et seulement elle... qui s'amusa de ma réponse. Haussant un sourcil, je la regardais sans trop comprendre - quoi ?... c'est vrai qu'en plus l'oisiveté forcée me rend vraiment barge. Sa réponse... m'amusa autant qu'elle me donna matière à réfléchir - touché... mais fallait pas qu'elle le prenne pour elle... Appuyant ma joue contre son front, je ne trouvais rien à répondre à ça - elle n'avait pas tord...

Souriant lorsqu'elle changea finalement de sujet, je constatais qu'elle semblait effectivement ravie de sa journée - je ne savais pas ce que lui avait fait faire Eil'liathan... mais je lui étais reconnaissant du sourire qu'affichait ma fiancée à cet instant. En plus, elle avait fait attention à elle... c'était parfait.

- Ce n'est pas de la paranoïa, mais des craintes justement fondées, me défendis-je pourtant en resserrant malgré moi mon étreinte. Tu... nous sommes si jeunes. Nous ne devrions même pas être biologiquement capables de procréer avant nos 500 ans. Et toi... tant que l'enfant ne sera pas né, et que vous ne serez pas tous les deux en parfaite santé, je ne dormirais que d'un oeil, chuchotais-je à son oreille.


Si je pouvais ne pas dormir tout court, ce serait même encore mieux... songeur, je redescendis brutalement sur terre en l'entendant - et... merde !! Elle avait vu mon bandage... cherchant à toute vitesse ce que j'allais bien pouvoir inventer de plausible pour le justifier... elle me coupa la chique dans la foulée, et je restai coi un instant. Elle... non...non. Il fallait que je garde la tête froide - si elle savait que j'étais en plein empoisonnement, elle ne me le dirait pas comme ça.

- ... Qu'est-ce qu'elle t'as raconté ?... demandais-je, l'air de rien.


Ou presque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 99
Date d'inscription : 26/12/2011
Localisation : Là où Wylian va...quoi qu'il m'arrive aussi de courir après Cindara, histoire de limiter les dégâts

Détails indiscrets
Age : 3 siècles et 19 petites années, l'Immortalité à ses avantages
Humeur : Toujours d'apparente bonne humeur, l'apparence rejoint souvent la réalité.
Autre:

MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça... Mer 5 Déc - 22:15

Soupirant d'aise, blottie entre les bras de Wylian, je n'osais plus bouger, à peine lever les yeux. J'avais trop peur qu'au moindre mouvements, le rêve que j'étais entrain de vivre ne s'évapore. Il était si rare que l'on puisse simplement profiter l'un de l'autre. Échappant un léger rire, je caressais son nez du bout du mien. Je réalisais après coup que mes mots auraient pu le blesser, les siens ne m'avaient pas heurté, je le connaissais assez bien pour ne pas me sentir laisé et puis, je pouvais le comprendre. Moi aussi j'aurais voulu pouvoir faire autre chose que dormir toute la journée.
Même si j'avais dans l'idée qu'une fois à terre, ma situation ne changerait pas beaucoup.

"Je plaisantais." soufflais-je sur ses lèvres avant d'y poser un léger baiser.

Puis, je soupirais franchement. Pourtant, je savais parfaitement qu'il avait raison. Mais l'idée d'être forcée à l'immobilité, chouchouté pendant neuf moi, viendrait un moment ou je ne pourrais même plus manger seule.
Mais je savais parfaitement que je devais faire attention et je n'avais pas l'intention d'agir autrement. Non seulement parce que je savais que j'aurais tôt fait de rendre fou Wylian et que je préférais laisser se rôle à Cindara, mais aussi parce qu'il était hors de question qu'il arrive quoi que se soit à notre enfant.

"Tout ira bien." affirmais-je en enfouissant ma tête dans le creux de son cou.

J'en était intimement persuadé. Rien, absolument rien ne pourrait venir gâcher notre bonheur, nous y veilleront tout les deux.
Quand vint le moment d'aborder le sujet de sa blessure, je ne lui laissais pas le temps de nier, un peu amusé de parvenir à le prendre de court.
Me redressant sur un coude, je le fixais avec un léger sourire, moi qui pensais qu'il se mettrait à faire la tête...

"Simplement que vous vous étiez battu hier soir et qu'elle t'a blessé...Elle m'a aussi dit qu'elle t'a surpris, ce qui veut dire que tu ne dors toujours pas." soupirais-je, hésitant entre l’inquiétude et l'agacement.


<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça...

Revenir en haut Aller en bas

En fin de compte, ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Supprimer/Créer compte
» demande de suppression du compte
» Partage de compte
» Compte de Narcisse
» Cession du compte Administeur - Fondateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis :: -