Forum fermé !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Après presque deux ans d'existence, les Royaumes de Quisaraedis ferme ses portes. Néanmoins, il restera accessible à ses membres si ceux-ci désirent récupérer leur textes, ou même, relire, pour le plaisir Wink

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et soutenu.

Partagez|

1. L'Histoire de Quisaraedis en Bref. [Lecture obligatoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Eil'liathan Tyan'Lirulin

avatar

Princesse Héritière des Daes
Princesse Héritière des Daes
Messages : 453
Date d'inscription : 05/12/2011
Localisation : Sur l'Océan...Enfin tranquilisée.

Détails indiscrets
Age : Hum...très polie... 313 ans. J'suis plutôt bien conservée hein? Normal abrutis, j'suis une elfe !!!
Humeur : J'aime jouer au jeu du chat et la souris et je suis le chat !!
Autre:

MessageSujet: 1. L'Histoire de Quisaraedis en Bref. [Lecture obligatoire] Mer 17 Oct - 13:17

Création de Toutes Choses
( An Zéro à 1 300)
A l’origine de Quisaraedis : cinq Dieux et Déesses : Cyliea, Cleyto, Surmae et sa jumelle Shaere et Shizo.

La Terre naquit de leur ennui. Imaginez vous vivre une éternité dans le néant sans autres passe temps que les perpétuelles disputes de vos frères et sœurs...
Décidant de s’offrir une distraction, ils créèrent Quisaraedis et ses îles.
Cyliea se fit maitresse des Bois et de l’Air en créant la végétation et le souffle qui les animeraient.
Cleyto, dieu à l’orgueil démesuré, décida de donner à cette terre désespérément plate le relief et créa des montagnes qu’il voulut à son image : immenses. Dans ces montagnes, il enfouit pierres et métaux précieux, reflet de sa beauté, devenant le maitre de la Terre et du Métal.
Surmae se fit maitresse de l’Eau et de la Glace en créant les Océans, rivières, lacs et autres, irriguant la Terre et les Créations de Cyliea. Ces Eaux, à l’image de leur créatrice, seraient capricieuses et imprévisibles.
Shizo, dieu colérique, créa la Lune et les Ombres, appréciant la discrétion qu’elles offraient. De ses excès de colère fréquents naquit le Feu, capable de se faire écho de sa rage en détruisant tout.
Shaere, jumelle de Surmae, toujours en contradiction avec son frère Shizo, créa le Soleil et la Lumière, capable de faire fuir ses Ombres qu’elle trouvait froides et inquiétantes. De son impulsivité naquirent le Tonnerre et la Foudre, fondant sur la Terre de façon aussi soudaine qu’inattendue pour disparaitre aussi subitement qu’ils étaient apparus.

Les éléments créés et intimement liés les uns aux autres, interdépendants, ordonnant le monde, la vie pouvait apparaitre. D’abord simple, sous forme animale, tous Dieux décidèrent de créer leur peuple, peuple qu’ils destinaient à l’entretient de leurs créations et qui pourrait les vénérer.
Est-il utile de préciser que cette idée venait de Cleyto et son orgueil démesuré ?

Les Sorciers furent les premiers à voir le jour. Fruit d’un accord commun entre les Dieux, ils les dotèrent d’une grande partie de leur savoir et de leurs pouvoirs, leur offrant la Magie pour en faire des prophètes respectés. Ils devaient se faire l’intermédiaire des Dieux, qu’eux seuls pourraient voir sur Terre et apprendre aux autres races ce qu’elles devraient savoir.

Cyliea créa les elfes, fins, élancés, bien que plutôt petits, veillant sur les Forêts de leur Mère. Fait à son image, leur beauté et la pureté se dégageant de leurs traits était indescriptible. Attachée à ses Enfants, Cyliea leur offrit l’Immortalité, incapable de les voir mourir sous les effets du temps qui glissait sur Elle sans jamais laisser la moindre trace.

Les Nains furent créés par Ceyto, petits, corpulents et forts, leur orgueil à l’image de celui de leur Père. Vivant dans les montagnes, isolés des autres races qu’ils pouvaient considérer comme inférieures, ils apprirent des Sorciers l’art de l’extraction des minerais. Ils devinrent des forgerons renommés, capables de réaliser des œuvres d’art pouvant satisfaire l’égo de leur Créateur.

Surmae décida elle de peupler les Océans et fit naitre les Sirènes et Ondins. Êtres majestueux et mystérieux, ils seraient aussi imprévisibles et changeants que leur Mère, tantôt serviables et accueillants, tantôt froids cruels. Ils préféreraient les profondeurs des Océans et deviendraient un mythe.

Shaere elle, choisit la simplicité et créa les Humains simples et Mortels. Ils apprirent des Sorciers l’art d’utiliser la Foudre et évoluèrent rapidement, apprenant à mêler magie et technologie. Ils s'installèrent sur les plages, près des Océans, là où ils pourraient profiter au mieux des Orages, manifestation de leur Créatrice. Humbles et discrets, ils se mêlaient peu aux autres peuples.

La paix aurait pu régner sur Quisaraedis, si Shizo n’avait pas développé une haine farouche envers ses frères et sœurs, eux qui avaient eu la capacité, l’imagination de créer des créatures fabuleuses. De sa haine, naquirent les Trolls et les Gnomes. Ces créatures étaient aussi laides que les elfes étaient beaux pour les uns et aussi stupides que les Sorciers étaient intelligents pour les autres, malignes et méchantes, à l’image de leur créateur. Ce dernier les installa sur les terres du Nord.


L’Age de la Guerre
( An 1 301 à1 805)

Quisaraedis paraissait être en paix, Shizo donnant le change, ses Terres et ses Créatures semblaient évoluer dans une paix relative. Mais dans les profondeurs, le mal grondait. Les Sorciers au service de Shizo armaient les Trolls et les Gnomes. Ils aidèrent leur maître à créer des monstres puissants capables de lui assurer une suprématie irrévocable sur les Royaumes de Quisaraedis.
Ainsi naquirent les Araignées Géantes et les Azurians, aigles géants dotés de poils plutôt que de plumes, de quatre pattes aux griffes acérées et de dents puissantes, leur intelligence et la parole dont ils étaient dotés en faisait des créatures redoutablement malfaisantes.
Les Chimères et les Manticores virent le jour à leur tour.Tête et avant main de lion, corps de chèvre, queue de serpent capable de cracher du feu, pour les premières, tête de lion aux crocs impressionnants, corps de lion munit d'ailes noires membraneuses et d'une queue de scorpion venimeux pour les secondes. Peu intelligentes, leur immunité contre la magie et leur cruauté les rendaient tout aussi redoutables que les autres Créations de leur Père.

Quand les frères et sœurs de Shizo comprirent les intentions de leur Frère, il était déjà trop tard. Ce dernier avait gagné en puissance grâce aux Sorciers qui lui étaient fidèles et lui avaient sacrifié leur corps, devenant des spectres.

Quand les armées du Dieu Maléfique déferlèrent sur les autres Royaumes, les Dieux eux-même étaient déjà en Guerre. Sur Terre, une Alliance se forma entre les peuples. Pour assurer une parfaite coordination et une entente sans failles entre leur peuple, les Dieux leur apprirent un langage commun à tous, celui qu'eux-même utilisaient entre eux.
Surmae dota ses créatures marines de jambes, en faisant des êtres amphibiens gonflant les rangs de l’Armée de l’Alliance et créa pour eux les Pégases. Cleyto créa les Griffons pour contrer les Azurians et Cyliea aidé de Shaere, les Phénix, les Licornes et les Hippogriffes pour lutter contre les immondes créatures de Shizo.

Réunie, armée et soutenue par les Sorciers, l’Alliance tendit une embuscade aux troupes de Shizo, à l’endroit aujourd’hui appelé les Marais Maudits. La bataille dura trois jours et trois nuits durant lesquels il ne cessa de pleuvoir. Les pertes furent nombreuses, surtout parmi les Sorciers, contraints de se sacrifier pour annihiler leurs frères au service de l'ennemi.

Devenus spectres, se nourrissant de l’âme des morts, leur seule faiblesse se trouva dans le nombre. Mais leur disparition entraina aussi celle des Sorciers de chair et de sang.

Les Armées de Shizo furent contraintes de se retirer, croulant sous la force de la détermination de leurs ennemis. Et chaque enfant de Shizo fut traqué puis éliminé jusqu'à ce que l'on pense ses créatures immondes disparues pour l'éternité.
Leur dieu fut lui aussi vaincu par ses frères et sœurs et banni de leur Domaine, contraint de se réfugier sur les Terres de ses Enfants.
Il se terra là des années durant, ruminant sa vengeance, cherchant à augmenter ses forces, à corrompre les Créations de ses frères et sœurs.
Malheur à ceux qui tombaient entre ses griffes. Les Humains ne résistaient pas à la torture qu'il leur imposait. Mais les Elfes, les Nains et les Sirènes s’en trouvaient profondément changés dans leur nature, devenant des serviteurs fidèles et cruels, gonflant, de peu certes, mais tout de même, ses forces.


L’Age de la Disparition.
(An 1 806 à 2 403)

Les quatre autres Dieux, dégoutés par la violence des combats et la trahison inexplicable de leur frère, décidèrent d’abandonner Quisaraedis, source de leur malheur.
Décision égoïste.
Des siècles passèrent et seuls les elfes continuèrent à vénérer leur Déesse.
Les Humains oublièrent vite la leur et migrèrent vers l’intérieur des Terres, où ils durent livrer quelques batailles pour gagner leur place et leur indépendance. Ils s’installèrent au Nord et à l’est, établissant les Royaumes de Quoadis et Quaes, dirigés par un Roi unique dont le trône se situait à Anavea, capitale des Royaumes, à cheval sur la frontière entre les deux pays. Une poignée d’entre eux, les plus puristes, érigèrent plusieurs temples sur les plages, persuadés que Shaere ne les avaient pas oubliés.
Les Sirènes et Ondins, devenus amphibiens, quittèrent les Océans devenus hostiles, trop changeants, trop dangereux. Ils élurent domicile sur une grande île au Sud de Quisaraedis, où ils établirent des colonies prospères, s’ouvrant aux autres peuples. Ils devinrent de redoutables commerçants.

Pendant un temps, ce fut la paix sur la Terre, mais les Dieux l’avaient abandonnée.

Les Humains n’avaient plus de bonnes récoltes, ce qui provoqua vite une grande famine, les communautés des Sirènes ne produisaient plus autant, perdant de leur influence, les forêts s’éteignaient, perdant de leur splendeur malgré les efforts des elfes, les montagnes s’affaissèrent, le monde entier était en train de mourir, mais Ils ne s’en souciaient plus.

Les Elfes décidèrent d’organiser un Grand Conseil et y convoquèrent deux représentants de chaque race, un homme et une femme.
D’un commun accord, et après de longs débats, il fut décidé qu’une immense Tour serait érigée, à égale distance des capitales de chaque Royaume. Cette tour serait aussi haute que possible, ainsi, les peuples de Quisaraedis espéraient pouvoir atteindre leurs Dieux.
La tour, appelée Tour du Centre, était aussi haute que la plus haute des montagnes, et demanda 25 ans de construction. Vingt cinq ans durant lesquelles le monde continua à dépérir.

Cyliea, qui n’avait pu se résoudre à complètement abandonner ses enfants chéris, fut touchée de cette initiative et persuada ses frères et sœurs de reprendre leur place, Quisaraedis étant leur responsabilité. L’abondance revint sur Terre et le malheur aussi.


L’Age de la Désolation.
(An 2 404 à 2 707)

Shizo, fin prêt, épaulé par ses Trolls, Gnomes, autres créatures monstrueuses et les Enfants Corrompus de ses frères et sœurs, déferla sur Quisaraedis à leur tête.

Son armée profita ainsi de sa puissance et devint quasiment invincible. Scindant son armée, il envahit le Royaume des Humains et celui des Nains, empêchant les peuples de Quisaraedis de communiquer, ainsi, l’Alliance ne pourrait être reformée.
Il avançait peu à peu sur les Royaumes de Quisaraedis, réduisant en esclavage leurs peuples, choisissant les plus forts pour les corrompre.

Deux êtres parvinrent à échapper à la cruauté du dieu maléfique. Un Sorcier : Shiejo, et une elfe elfe : Laïla. Ils entreprirent de se rendre à la Tour du Centre pour implorer l’aide des Dieux.
Leur demande fut entendue et les Dieux descendirent sur Quisaraedis pour livrer bataille. Cyliea offrit alors la magie à ses enfants, leur permettant de se jouer des Eléments et d'en devenir les Maitres, Laïla fut la première à recevoir se Don, devenant la Première Elémentaire de l'Historie de Quisaraedis.

La Guerre dura presque deux siècles, ravageant la terre et ses habitants. Shiejo lui-même disparu, laissant Laïla seule avec deux enfants.
Durant ces deux siècles et après de nombreuses blessures, les Dieux comprirent qu’ils étaient tous liés.
Chaque blessure reçue par l'un d'entre eux était ressentie par les quatre autres. Pourtant, ils étaient incapables de prévoir les mouvements de leurs frères ou sœurs, ne pouvant lire leurs pensées, ne partageant pas le même esprit.
Ce qu'ils regrettaient tous, peut-être qu'un lien plus fort leur aurait permis de prévoir la trahison de Shizo. Mais leur lien n'était que physique et ils comprirent qu'il ne pourraient tuer leur frère sans mourir eux-même.

Ils ne purent s’y résoudre, au souvenir de la décadence qu’avait provoqué leur première disparition.
Ils décidèrent alors de se plonger dans un sommeil éternel et pour continuer à veiller sur leurs créations, ils s’enfermeraient dans la Tour du Centre. Surmae l’entoura d’un profond lac, demeure du terrifiant Kraken, Cleyto entoura la Tour de montagnes aux sommets si hauts et escarpés qu’ils disparaissaient dans l’immensité du ciel : les Monts Dents de Requin. Cyliea et Shaere créèrent la Trouée des Rois, au Nord Est, entrée truffée de pièges.

La Tour du Centre ainsi protégé, ils s’y enfermèrent avec Laeïla, désireuse d'oublier ce que lui avait couté la guerre, elle préféra se destiner à veiller les dieux dans leur sommeil. Décidant qu’il serait plus prudent de séparer leur corps, leur âme et leurs pouvoirs, afin qu’il soit impossible de les réveiller sans réunir l’un et l’autre. Ils créèrent un Dragon unique et magique, seul être capable de devenir le Gardien de leurs pouvoirs. Ils l’enfermèrent dans un Médaillon qu’ils confièrent à la fille aînée de Laïla et le regretté Shiejo, leurs plus fidèles serviteurs, puis se plongèrent dans un sommeil éternel, entrainant leur frère avec eux. Les Sorciers enfermèrent l'âme des Dieux dans quatre orbes qu'ils dissimulèrent soigneusement au sein de la Tour du Centre.

Spoiler:
 


Les Sorciers durent entreprendre une expédition au sein du Saraedes afin de pouvoir récupérer l'âme et les pouvoirs de Shizo, pour d'éviter que ses serviteurs puissent le réveiller.
L'orbe contenant une partie du dieu déchu fut elle aussi enfermé au cœur de la Tour du Centre, plus protégée encore que les autres.

Shizo endormi pour l’éternité, ses troupes perdirent leur invulnérabilité et les peuples de Quisaraedis reprirent violemment leurs droits sur leurs Royaumes. La paix revint, l’abondance aussi, mais la source de toute magie étant les Dieux, celle-ci perdit de sa puissance, sa source devenant moins abondante lorsque les Dieux dormaient.


L’Age de la Répartition.
(An 2 708 à 4 016)

Les Créatures de Shizo et les Êtres Corrompus furent repoussés vers les Terres du Nord.
Les Humains, réduits en nombre, privés de leur Roi et de ses descendants, se disloquèrent en plusieurs Clans gouvernés par un Chef. Certains élurent domicile dans les plaines qu’étaient autrefois Quaes et Quoadis, et Anavea, en ruine, tomba dans l’oubli.

Quelques puristes retournèrent sur les plages de leur commencement et entreprirent de rendre leur splendeur au temple dédié à leur Déesse, continuant à la vénérer en s’isolant du reste du monde, s’acharnant à retrouver leur ancienne gloire : leur technologie.

Les elfes se divisèrent en trois : d’un côté, les elfes Dissaels, elfes Guérisseurs qui développèrent leur don et leur connaissance de la forêt grâce aux rares Sorciers survivants, d’un autre, les elfes doués de magie, les Daes et enfin, les Diossad, décidés à développer leur habileté au combat.

Les Sirènes et Ondins reprirent leurs droits sur les Océans et profitèrent de leur amphibie pour redonner à leur île toute sa splendeur.

Les Nains restèrent comme ils l’avaient toujours étés : une grande famille gouvernée par une Reine, divisée en plusieurs clans, épris des montagnes.

La paix dura longtemps. Les Enfants de Shizo et les Corrompus se firent le plus discrets possible, complètement perdus sans leur maitre.


L'Age de la Paix : De nos jours
( An 4 017 à 5 177 : de nos jours)

Dans l’ombre, le Maitre Sorcier, le plus puissant et le plus fidèle des serviteurs de Shizo, cherche un moyen de réveiller son maitre et détruire ses frères et sœurs afin d'assurer la suprématie du monde à son maitre et qu'importe si il ne doit semer que mort et chaos.

L'on raconte que pour accéder à la Tour du Centre et récupérer l'âme de son dieu, le Maitre Sorcier recherche les clés ouvrant la Tour du Centre.
Lorsque les dieux décidèrent de se plonger dans un Sommeille Éternel, il aménagèrent la Tour de façon à ce que personne ne puisse venir les déranger.
Ving étages seraient créer en lieu et place de l'escalier en pierre menant au sommet de la Tour.

Le premier tiendrait lieu de bibliothèque et c'est la que serait archivé l'histoire de la Magies, ses utilisations, ses dangers, les récits de ses utilisateurs les plus illustres.
Les treize étages suivant serait réserver aux Sorciers. Un étages pour chaque Cercle et chaque Sorcier pourrait y trouver un toit, un endroit rien qu'à lui.
Le quatorzième étages serait réservé au Sorcier du Treizième Cercle et au Sorcier Originel. Se serait leur demeure.
Le quinzième serait réserver à l'entrainement des habitant de la Tour, une grande salle fut aménagé pour la présentation de nouveau Sorcier et leur évolution.

C'est au seizième étages que serait créer les quatre chambre destinées à contenir l'enveloppe charnelle des dieux et à protéger les êtres ayant fait le voeux de s'endormirent avec leur créateur.
Les dix-septième et dix-huitième étages furent aménagé de façon à accueillir les Élémentaires menacés par leur Ombres et préférant un sommeille éternel à la Corruption. Si quelqu'un de malveillant venait à passer les premières défense de la Tour, composé des Sorciers eux même, tous se réveillerait alors pour défendre les deux étages supérieurs. Mais leur réveille signifierait également leur irrévocable corruption et destruction.
Quant au dix-neuvième et vingtième étages, ils contiendraient les chambres protégeant les Orbe contenant l'âme des Dieux.

Si la protection des quatorze premiers étages fut laissés aux soins de ses habitants, il en fut autrement pour les étages suivant.
Chaque chambre contenant le Corps des Dieux fut protégées par une lourde double porte condamnée par deux serrures construite à l'aide de la magie et donc inviolable.
Les Chambre contenant l'Orbe des Dieux fut protégé de la même façon. La chambre protégeant l'Orbe de Shizo fut condamnée elle à l'aide de quatre serrures.

Les étages seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf et vingt furent eux-même fut condamné par trois lourdes portes nécessitant chacune trois clés.

Quant à la porte principale de la Tour, elle fut protégée par une lourde serrure, la clé l'ouvrant fut scinder en deux. Une partie fut confié à la Reine du Peuple de l'Eau qui la garde jalousement et l'autre à la Reine des Nains, qui l'enfouit dans les profondeurs des Monts Quindera, jusqu'à la perdre.

Chaque clés, au nombre de 51 furent brisées en deux morceaux qui furent confiés à des têtes couronnées ou des gens des Dieux.
Les siècles et les batailles clandestines livrées pour récupérer chacun des morceaux afin de pouvoir reconstituer les clés et accéder à la Tour du Centre, eurent raison du secret de leur emplacement. Aujourd'hui, seul le fragment de la Porte Principale confié à la Reine des Sirènes et Ondins reste trouvable.

Seul les Sorciers du Cercle peuvent à présent pénétrer la Tour du Centre sans avoir besoin des clés. Quant aux autres, même si il venait à déjouer les pièges de la Trouée des Rois et convaincre le Kraken de leur pureté, se retrouveraient bloqué devant la Porte Principale de la Tour, incapables de l'ouvrir sans les deux moitié de la clé. Et si par malheur, cela devait arriver, il faudrait encore que les intru traverse les 14 étages composant l'habitation des dieux et les derniers truffés de pièges plus mortel les un que les autres.

Jusqu'alors, la perte des fragments des différentes clés arrangeait le Maitre du Cercle des Sorciers. Perdues, les enfants de Shizo et leur Maitre ne pouvaient plus atteindre la Tour du Centre.
Seulement, bientôt,Dirpk devra ouvrir la Tour et laisser les représentants des peuples accéder aux Chambres des Orbes si il veut sauver le monde des Ténèbres.

Aux frontières des Terres du Nord, les Ombres s'agitent, les Monstres se mettent discrètement en mouvement, à la recherche des fragments des clés, au nombre de 102 de et gare à celui qui se mettra en travers de leur chemin.

La Paix est de nouveau menacée.






Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quisaraedis.forumgratuit.org

1. L'Histoire de Quisaraedis en Bref. [Lecture obligatoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Règlement du forum [Lecture Obligatoire]
» Le guide du forum [LECTURE OBLIGATOIRE]
» Contexte [Lecture obligatoire]
» Histoire vraie qui date du CM1...
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Quisaraedis ::  ::  ::  :: -